Avertir le modérateur

29/09/2007

Razzia sur la propriété intellectuelle

L'un des commentateurs de ce blog se lamentait mercredi que le français soit en voie d'abandon pour l'Office Européen des Brevets. On peut le déplorer, certes. Mais ce serait occulter d'autres évolutions bien plus préoccupantes.

Historiquement, le brevet émerge au XVIIIè siècle comme un dispositif juridique permettant de protéger l'inventeur d'une innovation, et de lui donner des droits exclusifs sur son invention pour une durée limitée dans le temps, afin d'éviter que des concurrents indélicats ne se contentent de récupérer l'idée et d'inonder le marché de copies de cette invention. Tout inventeur était à même de déposer un brevet en son nom, et ce pour une somme modique, en détaillant en contrepartie, dans une langue claire et simple, la description de son invention.

Aujourd'hui, le français que l'on utilise dans la rédaction des brevets n'a plus rien de vernaculaire et devient de plus en plus inaccessible au commun des mortels. Plus grave, si le dépôt de brevet national reste financièrement abordable, la mondialisation a rendu quasi-indispensable le dépôt de brevets au niveau international (américain, européen, asiatique) ce qui oblige les inventeurs à faire appel à grands frais à des cabinets internationaux spécialisés dans ce genre de dossiers. Un brevet, si on veut le défendre en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, revient à plusieurs centaines de milliers d'euros en frais d'avocats. Sans un financement conséquent, le petit inventeur est cuit. Et les transnationales s'engouffrent dans le système et balaient tout sur leur passage...

De manière générale, on constate aujourd'hui une ruée des grands groupes sur la propriété intellectuelle en général. Que ce soit la course aux brevets entre grands groupes où les plus gros ne gagnent pas toujours, le lobbying pour l'extension du système des brevets à des domaines qui y échappaient jusque-là, le durcissement des lois sur les droits d'auteur sous l'influence des majors (DADVSI) qui crée parfois l'insécurité juridique pour des consommateurs de bonne foi, l'extension de la durée de protection du droit d'auteurs aux Etats-Unis sous la pression de Disney, ou encore les brevets de plus en plus nombreux sur le vivant.

On peut se demander le pourquoi de cette tendance à la ruée sur l'immatériel. Sans doute est-ce parce que les économies occidentales ont perdu toute compétitivité sur la production de biens matériels, qui sont à présent massivement produits en Asie, et que la planche de salut des grands groupes reste la thésaurisation et la monétisation de la propriété intellectuelle, grâce à l'arsenal juridique fourni par les organismes de régulation internationale (OMC, OMPI).

Dans l'industrie, on a vu des grands groupes comme Alcatel devenir des "entreprises sans usine" et tendre progressivement vers l'exploitation à outrance, non pas de la matière grise, mais des brevets et des droits de propriété intellectuelle. Dans de nombreux centres de recherche, dans le public comme le privé, on ne juge plus les chercheurs sur la qualité objective de leurs travaux, mais sur le nombre de brevets qu'ils produisent à l'année. En poussant le processus jusqu'à l'absurde, on peut arriver à des situations où de telles entités emploient davantage d'avocats que de chercheurs ou d'ingénieurs.

Dans un autre domaine, celui de la musique par exemple, certaines majors font aujourd'hui un chiffre d'affaire énorme sur les seuls droits d'oeuvres diffusées il y a 40 ans ou davantage (on pense aux Beatles ou à Elvis, par exemple). Là aussi, on se soucie davantage de ménager de bon rapports avec les ayant-droits que de rechercher activement les nouveaux talents...

Qui est le perdant dans cette affaire ? Le public. L'inventeur lambda qui n'a pas les reins assez solides pour s'engager dans une guerre des brevets avec une transnationale. Le mélomane qui achète un CD mais qui ne peut plus l'écouter dans son auto-radio. Le musicien qui voudrait réutiliser une oeuvre qui, après 70 ans, aurait dû tomber dans le domaine public, mais qui est toujours protégée au profit des ayants-droits qui, eux, n'ont jamais eu l'angoisse de la page blanche ou la panne d'inspiration devant un piano. Le paysan indien qui croyait que ses ancêtres avaient, au fil de dizaines de générations, sélectionné un riz qu'ils ont nommé "basmati", mais qui du jour au lendemain voit une multinationale déposer un brevet sur cette variété. Le journaliste photographe, qui se demande à quelle sauce ses droits vont être mangés. Les habitants des pays émergents, qui bien souvent ne peuvent payer des médicaments rendus inabordables par les royalties liées aux brevets des industries pharmaceutiques occidentales.

De manière générale, la mainmise et les contrôles de plus en plus étroits sur l'échange des idées et de l'information est une menace pour les sociétés qui laissent ces grands groupes dicter leurs lois. En effet, l'information, les idées, la culture ne sont pas des marchandises comme les autres. Quand j'achète une baguette à mon boulanger, lorsqu'il m'a tendu la baguette, il ne peut plus vendre cette même baguette à quelqu'un d'autre. Il s'est appauvri d'une baguette mais s'est enrichi de la monnaie que je lui ai donné. Il y a eu un échange marchand, sans création de richesse.

En revanche, quand j'échange des idées avec un ami, à la fin de l'échange, j'aurai toujours à l'esprit mes idées de départ mais en plus, j'aurai entendu celles de mon ami, ce qui nous a permis d'approfondir une réflexion et donc, mutuellement enrichis. Nous avons créé une richesse non-quantifiable suite à un échange non-marchand. C'est sur ce principe de l'échange collaboratif d'idées que se construisent des oeuvres d'une valeur inestimable comme l'encyclopédie en ligne Wikipédia ou bien les ensembles de logiciels libres GNU/Linux.

Mettre un frein à l'échange de ces idées, de ces informations, par l'application de brevets ou de droits d'auteur trop restrictifs, est contre-productif à terme, et finira par ne bénéficier qu'à ceux qui ne respectent pas ces législations abusives. Devinez quel pays est réputé pour tenir très peu compte de la propriété intellectuelle ? La Chine...

 

 

Veig

Commentaires

Prem's !!

Écrit par : Tlaciar | 29/09/2007

HS/

DISCRIMINATIONS
ONU : un racisme "pernicieux"
perdure en France
NOUVELOBS.COM | 28.09.2007 | 18:13

Les jeunes d'origine immigrée "se sentent discriminés et rejetés par une conception rigide de l'identité nationale française", affirme une émissaire de l'ONU.


En Seine-Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris (Reuters)


De retour d'une mission de 10 jours en France, l'émissaire de l'ONU Gay MacDougall a déclaré, vendredi 28 septembre, qu'un racisme "pernicieux" perdure en France, où des minorités sont reléguées dans des "ghettos" sans espoir de promotion sociale.
Regrettant l'"ambiguïté" du discours politique à cet égard, Gay McDougall s'est "rendue compte que le racisme était un sentiment pernicieux dans la société" française.
"Des personnes qui ont beaucoup travaillé, qui ont respecté toutes les règles du jeu et qui croient sincèrement aux principes de la République française se retrouvent piégées dans des ghettos urbains où le taux de chômage dans certains cas peut dépasser les 40%", a affirmé lors d'une conférence de presse l'experte américaine, qui s'est rendue notamment dans des banlieues défavorisées de Paris, Marseille et Strasbourg.

Concept de minorité

Les jeunes d'origine immigrée "se sentent discriminés et rejetés par une conception rigide de l'identité nationale française qui ne leur convient pas", a-t-elle ajouté.
Gay McDougall a noté des "pas en avant très importants" dans un pays qui "rejette historiquement le concept même de minorité parce que contraire aux principes de la République", comme l'autorisation prévue de statistiques par origines ethniques, jusqu'à présent interdites en France, et le débat lancé sur la "discrimination positive" par le président Nicolas Sarkozy.

Tests ADN

Par ailleurs, Gay McDougall a regretté "l'ambiguïté" de certaines mesures et déclarations des responsables politiques français sur l'immigration, citant notamment le débat sur l'introduction de tests ADN pour les candidats au regroupement familial et la mise en avant systématique de la notion d'"identité nationale".
"La France est en train d'engager un virage, mais sans un leadership engagé absolument sans la moindre ambiguïté, la voie ne sera pas la bonne. Il faut que tout le monde comprenne que le gouvernement est contre la discrimination et pour l'égalité", a-t-elle assuré.
L'émissaire doit présenter un rapport à Genève en mars lors de la prochaine session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU.

Écrit par : Roma | 29/09/2007

"Sortir du nucléaire" appelle à
manifester le 27 octobre

NOUVELOBS.COM | 28.09.2007 | 16:57
Le réseau, qui regroupe 800 associations, appelle à dénoncer l'absence de discussion sur le nucléaire au Grenelle et réclamer une loi pour que la France "en finisse avec l'atome".

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/autour_du_grenelle_de_lenvironnement/20070928.OBS7074/sortir_du_nucleaire_appelle_amanifester_le_27_octobre.html

Écrit par : Roma | 29/09/2007

Nous sommes comme des lièvres éblouis par des phares sur une route la nuit
Nous ne savons plus si nous devons aller vers la gauche ou vers la droite
Nous allons nous faire écraser ou projetés dans le fossé
..
et pour manifester .. pour nous révolter.. nous attendons que les phares s'éteignent..
ils ne s'éteindront que lorsque le conducteur de la chiotte aura atteint son but.. nous dépecer
..
manifester le 27 octobre .. de l'année 2008 je suppose

Écrit par : Maghnia | 29/09/2007

Ecrit par : Maghnia | samedi, 29 septembre 2007 08:19

Non, 2007...
C'est juste pour informer ceux que ça intéresse...

Écrit par : Roma | 29/09/2007

Silence (presque) total de Kouchner sur son ménage pour Total en Birmanie

http://desourcesure.com/guerreterrorisme/2007/09/silence_presque_total_de_kouch.php

Écrit par : Roma | 29/09/2007

Bonjour,

Excellent texte.

Néanmoins, je déplore l'absence du voltigeur des lumières, Beaumarchais, père des droits d'auteurs qui n'a pas été évoqué. Il est à l'origine de la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) en 1791 si je ne m'abuse sous Louis XVI. Ainsi, les droits de la création sont ainsi reconnus.

Quant au français, c'est vrai que le langage savant n'est plus accessible au commun des mortels si je puis dire.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 29/09/2007

Ecrit par : Roma | samedi, 29 septembre 2007 08:34

je sais Roma
j'exprimais juste mon amertume.. pas plus
je trouve que la Gauche oublie de faire front
je désespère
alors j'ironise méchamment
mais ce n'est pas contre vous ..
c'est contre nous (moi compris)

Écrit par : Maghnia | 29/09/2007

Bonjour à tous

Merci Veig

L'objectif est bien de calquer les pays où l'argent tient la première place.
Tout s'achète et tout se vend. On était un peu à la traine pour quelques uns des pays européens accrochés à des vieilles valeurs "non trébuchantes".
Il faut passer à la vitesse supérieure.
La Chine a intégré la norme depuis longtemps.
Ne pas suivre ce mouvement démentiel signifie être hors distribution des aumônes laissés par les plus gourmands.
L'essentiel est de garder une main sur le coeur et la deuxième sur la bible en disant je le jure.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

@Allain Jules
> Excellent texte.
... quoique fort indigeste, je viens de me relire une 3è fois et je me rends compte que j'aurais pu faire quelques efforts...

Comme tu le dis, je n'ai parlé que de l'apparition des brevets à la fin du XVIIIe s., mais c'est aussi l'époque où les sociétés de droits d'auteurs apparaissent : SACD en 1777, SACEM en 1850. Le droit d'auteur est établi par la Constituante en 1791.

En revanche, on peut se poser la question de savoir pourquoi les maisons d'édition, après avoir vécu plus de 40 ans à l'ère de la photocopie, ont fait un lobbying très fort dans la fin des années 90 pour faire payer les photocopies de leurs ouvrages et surtout (bien plus choquant à mon avis) leur consultation en bibliothèque.
Centre Français d'exploitation du droit de Copie:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_Fran%C3%A7ais_d%27exploitation_du_droit_de_Copie
ci-dessous les réactions de l'association des bibliothécaires de France à l'époque:
http://www.abf.asso.fr/article.php3?id_article=72

Écrit par : Veig | 29/09/2007

Merci Veig

Dans l'article ci-dessous un développement sur les brevets des Médicaments (à voir également un documentaire intitulé Le bien Commun)

http://www.ceras-projet.com/index.php?id=1810

http://www.dailymotion.com/video/xwj6o_le-bien-commun

Écrit par : nef | 29/09/2007

Tiens, après Dieudonné, AJM s'est trouvé une nouvelle croisade: Ahmadinejad. Belle progression...

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

(j'ai oublié la strate "kemi seba"... )

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

Bonjour à Tous

Merci Veig pour cet excellent post..

Concernant la musique (dsl d'avance mais c'est mon dada), les majors sont devant une situation particulière; en effet le marché du disque étant totalement sinistré, et leur but étant de faire des bénéfices, au lieu de parier sur le culot, la découverte et l'innovation, elles rééditent à tours de bras des artistes qui n'ont plus rien à prouver.
Elles laissent aussi le public désigner quel artiste elles doivent signer, ce qui uniformise et laisse de coté les artistes un peu originaux ( oui parce que les Julien Doré et autre Christophe tortue) n'ont rien de subversifs..
Idem pour les artistes myspace, l'assentiment du public avant le choix d'un chef de produit..

Écrit par : Pamela de Barres | 29/09/2007

Pam' ma caille, à part les 70's où préciemmenbt le public demandait une musique un peu subversive -punk, débuts du rap...-, les "majors" n'ont jamais précisemment fait dans le courage politique (débuts du rock n' roll où de bons bluers/rocks chantés par des noirs étaient édités sous forme Yéyé par des godelureaux blanc-becs) ou économiques (Eve Angeli pas assez rentable a été virée de sa maison de disque... et le concept Eve Angeli c'est qd même kekchoz!)

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

Merci Veig pour m'avoir permis de me réveiller totalement en ce samedi matin (putain, les efforts que j'ai du faire pour me concentrer, tu n'imagines pas !), mais juste une question : lorsque tu écris : "Il s'est appauvri d'une baguette mais s'est enrichi de la monnaie que je lui ai donné. Il y a eu un échange marchand, sans création de richesse." : heu, il est un peu abruti (ou alors méga de gauche !) le boulanger qui vend sa baguette à prix coutant.

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Bonjour à tous

@ Pamela

Les patrons de maisons de disque ont bien sur imputé leur baisse de chiffre d'affaires sur le dos du téléchargement illégal, ce qui n'est pas totalement faux, mais ce qu'ils oublient, c'est qu'au début des années 2000, alors qu'internet était déjà très bien implanté, les maisons de disque fétaient les meilleures années de leur histoire grace au succès énorme à l'époque de ce qui allait provoquer leur chute (la star ac et popstars).

Ils s'étaient enfermé dans le succès facile, fait de reprises et de chansons pré-machées, ils en ont profité et usent encore aujourd'hui le filon jusqu'à la corde.

Écrit par : anthony | 29/09/2007

Laflote, la richesse a été créée au moment où le boulanger a pris la farine, la levure, l'eau et le sel pour en faire du pain. Ensuite de quoi, il a fixé le prix de sa baguette, qui est le même pour tous les clients.
Ce n'est donc pas au moment de la vente que s'est créée la richesse, c'est au moment de la fabrication. Alors que dans les rapports humains intellectuels, c'est dans l'échange que se crée la richesse. Enfin, je crois.
On pourrait voir comme un cas particulier les cultures méditerranéennes où le marchandage et les palabres de la transaction ajoutent une valeur non-marchande au produit. Le marchand est beaucoup moins intéressé par le touriste qui va acheter son produit sans barguigner, en deux minutes et en lui refusant (insulte suprème) son thé à la menthe, plutôt que par le chineur avec lequel il va négocier pendant deux heures, mais aussi créer un échange humain qui fait le sel de la vie...

Écrit par : Veig | 29/09/2007

Ecrit par : anthony | samedi, 29 septembre 2007 10:45

la fin des années 90 c'est aussi la fin des ventes des disques de "rap" et la fin des boys band (qui ont générés beaucoup d'argent) et aussi précipités la vague de daubes que nous ingurgitons actuellement...

les années 2000 avaient pourtant bien commencé, The Strokes et l'arrivée d'Hedi Slimane chez Dior...;-)))

Écrit par : Pamela de Barres | 29/09/2007

Le droit français en matière de propriété intellectuelle est l'un des restrictif au monde. Cela peut paraître idiot, mais je pense qu'il faut se calmer avec cette notion de "propriété".

Ce que ton billet met en avant, c'est le coût des brevets. Mais tu en parles comme si les inventeurs français étaient les plus en misère, que le riz Basmati se devait d'appartenir au paysan indien, etc.

Ton billet sous-entend que l'on se doit de supprimer la propriété. Je suis d'accord avec toi. Etant anarchiste/intime (c'est une invention de moi, je t'expliquerai ça une autre fois), je ne peux qu'adhérer à cette notion d'échanges enrichissants. Mais là où je ne te suis pas, c'est dans la structure même de ton texte, comme de nombreux textes que j'ai à lire sur les questions touchant à notre société: tu ne sembles pas dire clairement que tu souhaites la chute de l'Occident et de son système économique qui provoque cet état de fait. Tu ne dis pas clairement que la notion de propriété intellectuelle est le fait d'une société découpée en classes: les unes dirigeantes (possédantes) et les autres dirigées (cédant leur force de travail contre salaire).

Cela ne change rien que Salakis n'ait pu utiliser le mot Feta (par un recours de l'Etat Grec pour récupérer et "posséder" ce terme), que le mot Basmati ne soit pas la propriété des paysans qui le cultivent.

Le problème, c'est de réaffirmer, avec Proudhon, que "la propriété, c'est le vol", et qu'il n'ait d'autre alternative que de la détruire, et abattre le système qui la conforte: le Capitalisme.

C'est une base. Les brevets disparaitront avec.

Maintenant, pour prendre mon cas personnel, tout du moins l'écrivain que je suis (qu'on n'aime ou pas). J'écris depuis plus de 5 ans sur Internet (plus de 20 ans sur papier). Tous mes textes sont libres d'accès, disponibles par milliers. C'est magnifique, c'est sublime, certes. Mais je ne peux pas vivre de l'écriture (alors que j'ai entre 200 et 800 visites uniques par jour de plus de 35 minutes chacune en moyenne). C'est ainsi que j'ai bossé le jour et écrit toutes les nuits. Puis j'ai fini par être viré, et je me trouve à la croisée des chemins.

J'essaie de reprendre une activité salariée (avec la grosse charrette de connerie et de soumission qui va avec) ou je tente le tout pour le tout, j'écris, et on verra ensuite?

Dans mon cas de figure, je fais, ce que j'appelle, de la littérature à risque. Celle qui fait chier le grand public et que nombre de lecteurs plus avertis rejette en bloc parce qu'il n'adhère pas.

En avril dernier j'ai signé avec l'éditeur Pimientos pour un premier roman - publié -("Les derniers cow-boys français" - Dans une collection créée pour l'occasion "Hirsute" Sortie prévue début 2008) et pour deux autres romans à venir. Lorsque tu lis le contrat, tu comprends très vite que la notion de propriété intellectuelle est, dans ce cas, comme dans tous les autres, en lien direct avec l'investissement financier que va faire l'éditeur. Tu cèdes tes droits à celui-ci, qui, en retour te cède un pourcentage (croissant) du prix du livre. Une partie du tirage est destinée à la promo. Je n'aurai pas d'attaché de presse, pas de contacts dans les médias, et mon éditeur n'aura sans doute pas la possibilté de distribuer massivement l'ouvrage (dispo sur Internet bien sûr mais aussi dans des librairies partout en France).

Je vais donc sortir un roman, disons, que c'est le nouveau proprio qui va le sortir, avec sa démarche commerciale propre, et je ne sais pas si je pourrai seulement m'acheter un sac de riz Basmati, une baguette ou de la Feta avec.

Tu peux dire que le boulanger ne fait que vendre du pain, mais il le fait aussi de ses mains...

Un roman, comme les milliers d'autres textes(7 à 9 heures d'écriture-fleuve par jour), c'est un gros boulot, certes passionnant. Ce roman est transversal, alternatif, drôle et sombre à la fois. Destructuré. destabilisant. Mais il est là, terminé, bientôt mis à dispo contre monnaie.

Si je n'en vend presque pas, je bouffe avec quoi moi? Ce n'est pas pour me plaindre. Je me bougerai bien sûr, mais en hors l'écriture je pense (aucun journal ne laisserait les mots de Vérol remplir la moindre colonne).

Donc, j'ai cédé mes droits à l'éditeur. Il est désormais propriétaire du roman que j'ai écrit. C'est la même chose que d'être technicien dans une grosse boîte: tu travaille directement à la conception d'une pièce, mais au final, elle appartient à celui qui te paie, alors qu'il n'a rien branlé dessus, il a simplement mis du pognon dans le projet.
Dans ce que j'appelle l'industrie de la culture, je suis un ouvrier non qualifié avec très peu de chance de monter dans la hiérarchie. D'une part, parce que je suis réfractaire à la soumission/domination que ça implique, d'autre part, parce que ceux qui tiennent le volant du pouvoir dans l'industrie qu'est devenue la culture, ne prendront pas le risque de mettre un "désosseur" au coeur du système. Tant que j'ai l'air intègre, énervé et incorruptible, ils ne m'avanceront aucun contrat juteux sous le pif. Si j'étais amené à "m'assagir", sans doute certains verraient le filon "Vérol" avec un autre oeil... La capitalisme se sert de la révolte, des idées de renversement pour vendre de nouveaux produits.





http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Pam' pour ce qui est de l'évolution de l'industrie musicale, je t econseille d'écouter cette émission de France Cul (qui date du 16/09)qui parle d'un endroit où tout est aujourd'hui encore possible et florissant: Bollywood.
L'invité est passionnant, pertinent, clair, beau intelligent, talentueux, et en plus il a une soeur dont le caractère exceptionnele n'est plus à démontrer :D
On est bon de frère en soeur chez les P.....

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

"les années 2000 avaient pourtant bien commencé, The Strokes et l'arrivée d'Hedi Slimane chez Dior...;-)))"

Ecrit par : Pamela de Barres | samedi, 29 septembre 2007 10:56


Plus une nouvelle scène française, inégale mais intéressante, qui s'est développée en contrepoids aux débilités actuelles, les premiers vendant quasiment autant que les seconds...

Écrit par : anthony | 29/09/2007

Ecrit par : Mathilde P. | samedi, 29 septembre 2007 10:20

Je n'ai pas été voir le site d'AJM, mais je te rapelle que derrière Ahmadinejad, il y a des populations civiles. Et que certains peuvent souhaiter une résolution pacifique du conflit, sans pour autant soutenir le régime iranien.

On pourrait sur un point tous se mettre d'accord. Personne ne souhaite une guerre avec l'Iran, où des bombardements "ciblés". Le concept de guerre préventive est un concept dangereux dans certaines mains, l'histoire récente nous en a donné une illustration avec la seconde guerre en Irak. Faire croire que brandir la guerre préventive évite une guerre future, n'est pas compatible avec les principes fondateurs de l'ONU et a conduit au bourbier irakien.

Le rappel permanent à la politique munichoise est une abbération historique. L'Allemagne avait bafoué autrement que par des déclarations, des forfanteries et son réarmement, il y avait avait eu ingérence et occupation de territoires en dépit de traités internationaux (La Ruhr, l'Autriche et une ingérence dans les Sudètes). Le réarmement de l'Allemagne était un sujet que l'on évitait de porter sur les bancs de la SDN. Il y aurait du avoir en raison de traités d'alliance, une réaction franco_anglaise à l'ingérence de l'Allemagne sur le territoire Tchécoslovaque.

Lors de la première guerre du golfe, Saddam Hussein avait occupé le Koweit. Et en dépit d'ultimatum répétés et de missions diplomatiques nombreuses, n'avait pas ouvert la voie à de réelles possibilités de retrait.

Il me semble que les américains, depuis la seconde guerre du Golfe, entretiennent des malentendus diplomatiques (où discuter et avec qui, avec quelle tierce entité autour de la table de négociation) qui ne sont pas favorables à une résolution diplomatique du conflit. L'Iran ne fait pas beaucoup d'efforts non plus. L'ONU et les rapports de l'AIEA ne doivent pas être evincées des décisions politiques internationales afin de maintenir et de rétablir un bon équilibre des droits, des timings et des processus de négociations. La position française ne doit pas être celle de Tony Blair ou Berlusconi au moment de la seconde guerre du golfe et déséquilibrer le débat international en faveur de la façon de négocier américaine. L'armement nucléaire de l'Iran n'est pas l'affaire de quelques mois (petit rappel sur l'absence d'armes de destruction massives de l'Irak), les USA imposent leur timing, qui n'est pas forcèment celui qui permettrait de résoudre le conflit avec l'Iran sur leur futur armement nucléaire.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Veig, pardon d'être lourd(e et d)ingue, mais lorsque tu écris : "la richesse a été créée au moment où le boulanger a pris la farine, la levure, l'eau et le sel pour en faire du pain.", cela décrit bien aussi un échange, non ?

jene cherche pas à prouver spécialement quoique ce soit, mais juste ça m'chiffone.

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Ecrit par : Roma | samedi, 29 septembre 2007 07:50

ça c'est un billet ! merci Roma. Envoie l'émissaire à Martingrall et consort

Mathilde P.: tu vas nous foutre la PAIX AVEC TA GUERRE TRIBALE ??? merci

Écrit par : om | 29/09/2007

Ecrit par : Mathilde P. | samedi, 29 septembre 2007 11:05

m'en vas l'écouter, suis au boulot pas grand chose à faire...

Comme il faut parler codé...une petite vidéo..try to understand

Écrit par : Pamela de Barres | 29/09/2007

http://www.liberation.fr/actualite/instantanes/femmedujour/281158.FR.php

Vous croyez que BB va proposer au "Président" de protéger les animaux politiques ? :-}

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

bonjour,

Et voilà, GB arrive chez moi en normandie et j'ai les pieds dans l'eau...

http://fr.news.yahoo.com/afp/20070929/tfr-france-intemperies-inondations-mer-f56f567_1.html

Écrit par : Martine | 29/09/2007

et oui Veig sujet brûlant que la propriété industrielle. Pas plus tard qu'hier, concernant le solaire, une entreprise a déposé un brevet sur le mur solaire, lui-même déjà récupéré dans les années 82 par trombe-michel, d'un habitat solaire mexicain datant de 2500 ans (toujours en état de fonctionnement) Et redéveloppé par la bande de, ben oui tins d'écologistes, Fiancés par General Electric et Westinghouse.
A une époque je déposais à la maison du japon. Avantage c'est gratuit et le japon défend ce qui est devenu leur brevet. A priori l'inventeur a toujours été payé.

Par contre pour les breveets concernant le vivant il y a actuellement une remise en cause de ces dépôts, en particulier au Etats-Unis. Des lois sont d'ailleurs en préparation. On verra. mais sans les U-S nous sommes démunis. La même chose pour le puisage d'eau, dépôt récent de la pompe à eau à bras. Là on assiste a une décision d'un gouvernement asiatique pour contraindre les populations à se déplacer.

Maintenant promouvoir une société d'échanges, de multiplication des savoirs et d'enrichissement collectif. cela s'appelle le capitalisme. Notre savoir étant un capital.
Reste à découvrir l'innovation de la redistribution et la protection internationale des acquis techniques et intellectuels collectifs. Et c'est dès le dépôt de brevet dans les pays que l'on doit agir. Maintenant sur la musique ou les livres, on vend ou vent comme le souffle ou l'haleine fétide, de la daube au daubois. Ce qui nous manque est une culture collective de l'alternatif et de sa représentation médiatique.
Et comme tous passera par le net, y compris les livres, tout va s'organiser. Par contre me faire apyer un e taxe parce que je pourrais copier des tocards comme Bruel, sardou, etc la frannce innove oui la France innove - Le délit de pré délinquance - C'est comme innover un forfait de délinquance routière à chaque automobiliste conduisant une voiture capable de rouler à plus de 130 km/h.

vaste sujet. merci pour le billet.

Écrit par : martingrall | 29/09/2007

@Andy
"la propriété, c'est le vol"

Pourquoi? En quoi devenir propriétaire d'un livre par exemple est-il un vol par exemple?

Écrit par : Mathieu | 29/09/2007

Ecrit par : nef | samedi, 29 septembre 2007 11:09

C'est justement parce que les USA, et leurs alliés au MO se comportent avec pour unique but la soumission des ppopulations locales au fait que c'est eux qu'ont la plus grosse, que des gens comme M. Ahmadinejad peut émerger et avoir un écho tt particulier.
ça semble délicat à écrire (et ça l'est) mais il est totalement inadmissible de bafouer de manière unilatérale des accords qui ont été passés à un autre niveau, d'empêcher les populations d'accéder à un niveau de vie minimal, parce qu'on estime que ça ne va pas dans le sens de son propre intérêt. A ne parler aux gens que comme ses inférieurs, on ne fait qu'exciter les frustrations et en second temps provoquer des phénomènes ... regrettables...
Je suis allée dans la bande de Gaza en 2000 (à Rafah plus exactement), à ce moment la seconde Intifada n'avait pas encore commencé, mais la misère, la répression, une présence militaire et la menace permanente que quelque chose te tombe sur le coin de la gueule sont d'une vioence inouie et aucun être humain, né dans un traumatisme de guerre ne peut développer les défenses suffisantes pour parler avec distance et discernement.
Bref...
Je dois filer, pardon
(om je t'emmerde, il me semble que tu devais disparaître à tt jamais d'ici? au fait mc lane t'attend encore)

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

Et le barbeuq à Raymond, l'invention de l'année sur M6?

http://www.dailymotion.com/video/x17n7s_barbeuq-a-raymond_ads

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Le texte de Veig a le mérite de pointer un problème qui est au coeur de nos sociétés marchandes à partir d'un sujet apparemment confidentiel : les brevets.

Sans doute faudrait-il remonter l'histoire de ce processus dont Veig souligne les dernières transformations. Du brevet censé garantir les droits d'auteur, ce qui est légitime et lié à la transformation du statut de l'artiste dans la société succédant à l'Ancien Régime, et une manière de rémunérer le créateur d'une oeuvre, on est passé à autre chose.

Le brevet a servi à assurer les droits d'entreprises prédatrices sur les productions d'autrui. Ainsi la pharmacopée traditionnelle est systématiquement pillée par les firmes pharmaceutiques qui s'arroge les droits de "découvertes" séculaires faites par des anonymes au sein de cultures restées proches des ressources naturelles et ayant acquis une connaissance des plantes de leur environnement pour servir à divers usages.

Cela dit, cette pratique des grands groupes occidentaux se heurte désormais à des organisations qui visent à protéger ce savoir séculaire et à offrir une rémunération aux ethnies d'où proviennnent ces connaissances. Ce qui se présente finalement sous le jour d'une sorte de droits d'auteurs, entendu dans son sens initial mais étendu à titre collectif.

Mais ce qui est intéressant surtout dans la réflexion de Veig sur la notion de brevet, c'est bien dans le fait qu'elle souligne combien l'usage dévoyé de ce que l'on ne peut plus appeler "droit d'auteur", dans bien des cas où les bénéficiaires ne sont pas les créateurs d'une idée, d'une pratique, d'un usage, mais simplement ceux qui ont su l'exploiter à une grande échelle à leur seul profit, est au coeur de la maladie mercantile qui ronge nos sociétés et qui, de proche en proche, a une part de responsabilité dans l'exploitation à outrance des ressources de la planète.

Le brevet est une arme dans la compétition à laquelle se livrent les entreprises à travers le monde. C'est à la fois un élément qui alimente la marchandisation d'une grande partie des activités humaines, dont celles qui ne l'étaient pas, et une manière de se protéger du jeu de la concurrence sans frein en se créant des niches profitables sur lesquelles faire prospérer son activité.

C'est ce qui fait du brevet une arme à double tranchant. Une manière d'arrêter la concurrence et le vol au profit de l'exploitation légitime d'une trouvaille pour celui qui a engagé des frais de recherche et développement, qui a mis au point quelque chose d'exploitable à partir de l'articulation inédite d'éléments jusqu'ici séparés pour créer quelque chose de différent. C'est la reconnaissance de la singularité, du produit d'un travail. De l'autre, cette pression à échapper, ne serait-ce que partiellement, à la pression de la concurrence de l'intérieur même du jeu de la compétition mondiale, est cela même qui autorise la démarche qui consiste à modifier des pans entiers de l'activité humaine de sorte à les faire entrer dans le domaine des marchandises, du brevetable, du profitable. C'est une course sans fin qui n'a plus pour objet premier d'assurer les susbsides d'un créateur, d'un inventeur, mais bien le fond de roulement d'entreprises anonymes.

On peut penser que c'est cette logique qui est à l'oeuvre dans la privatisation de l'énergie, dans la marchandisation de la santé, de l'eau, des biens essentiels, y compris du vivant. Tous ces sujets n'ont d'intérêt premier qu'à hauteur de la rémunération qu'une activité astucieuse peut en retirer. La création elle-même est seconde puisqu'il suffit d'acquérir un brevet ou de racheter le produit de l'activité d'autrui, voire de s'en emparer en toute impunité lorsque cela est possible, pour en retirer ce que l'on est venu en chercher.

En somme la logique marketing a créé une strate nouvelle englobant la notion et la pratique du brevet, du droit de propriété intellectuelle, qui a désormais plus à voir avec l'acquisition et l'exploitation des trouvailles d'autrui qu'avec la juste rémunération du découvreur.

C'est cette manière de voir qui s'impose un peu partout, et qui stimule la recherche mais la rend dépendante d'autres logiques étroitement voire exclusivement associées à des intérêts privés, ne supposant en face d'elle qu'une population réduite à une clientèle solvable.

Toutefois, comme le signale Veig, la résistance s'organise dans maints secteurs, y compris dans celui des logiciels. Parfois des organismes publics interviennent également pour mettre un frein à l'appétit sans bornes de monopoles de fait (Windows et son OS, par exemple).

C'est une lutte entre l'activité humaine réduite à sa profitabilité et la vision alternative qui se fonde sur l'échange, sur la raison d'être de ce que l'on fait (la santé, l'éducation) et le nécessaire accès du plus grand nombre à un patrimoine commun, qui se joue là.

Merci à Veig d'avoir contribué à cette prise de conscience de l'importance du sujet hors de sa sphère strictement juridique.

Écrit par : en passant | 29/09/2007

nef | samedi, 29 septembre 2007 11:09
Pourquoi faire la guerre à l'Iran ? Avec un baril à 40 dollars ce qui est son vrai cours.
Chacun sait qu'aucun pays n'utilisera le nucléaire. Et c'ets prendre les gens pour des cons. Chacun sait également que la fusée pas encore chauffée, cinq bombes lui tombe dessus. Cela s'appelle la dissuasion. Et cela marche dans les deux sens heu non en fait un seul.

Écrit par : martingrall | 29/09/2007

Ecrit par : martingrall | samedi, 29 septembre 2007 11:45

J'ai pas tout compris. Tu peux développer ?

Ecrit par : en passant | samedi, 29 septembre 2007 11:45

Si tu n'avais pas vu ce documentaire je te conseille vivement le 2ème lien que j'ai posté à 10 heures 20. On y voit les résistance et les pressions qui s'organisent autour de la notion de biens communs à l'humanité (plantes, eau, gènes...)

Écrit par : nef | 29/09/2007

Merveilleuse nouvelle : DSK élunommé à la tête du FMI. Il était le candidat chouchou de Sarkozy et Bush ? Pas grave : on va voir ce qu'on va voir ; l'ultralibéralisme n'a qu'à bien se tenir avec ce socialiste pur et dur désormais aux manettes de la mondialisation !
Voyez d'ailleurs comme il parait plein de fougue révolutionnaire, là, sur la photo de groupe du "grand club", au côté ( gauche quand même ) de Jean-François Copé.
On prétend qu'ils ont la même agence intérim pour leur travail d'appoint ?
Mais lui, on ne peut douter qu'il va consacrer une bonne part de son traitement Monétaire ( 500 000 dollars par an ) à une grande action sociale de Fonds, Internationale.

J'écoute en même temps JOSPIN invité dans l'émission REPLIQUES sur France Culture, interviewé par FINKIELKRAUT ; le pauvre essaye de ne pas trop tomber dans les pièges qui lui sont tendus : identité nationale avec le coup des petits-beurs-qu'ont- sifflé-la-Marseillaise-au-stade-les-ingrats (...) qu'est-ce que c'est que ça peut bien vouloir signifier être-de-gauche-aujourd'hui (...) c'est CHEVENEMENT qui t'a planté en 2002 (...) etc
Bref, il se perd dans le fiel élégant, s'enfonce un peu plus dans le négatif, tout en enfonçant - hélas - désormais à chacune de ses interventions le PS du même coup.
Qui se serait douté qu'il y avait une telle prédisposition au "après moi le déluge" chez cet homme qui aide au surplus avec belle ardeur la pluie à tomber dru !

Écrit par : Philippe Charles | 29/09/2007

@Mathieu

Tu t'achètes justement un bouqin de Proudhon, et tu lis. Je ne vais pas te résumer l'oeuvre d'un mec qui s'est fait chier à l'expliquer en long, en large et en travers. Tu deviens "propriétaire" d'un livre sur lequel est écrit un auteur, un seul: Proudhon...

il t'expliquera ce qu'il voulait dire.

Mais en une phrase, disons que tout ce qui existe, ce que produirait l'Homme serait à tous les hommes. c'est le contraire du capitalisme qui n'est autre que l'exact inverse: tout ce que produisent les Hommes finissent par n'appartenir qu'à quelques-uns. Ainsi ils détiennent un pouvoir absolu: la possession des biens de tous.

Ne ridiculise pas une philosophie avec des phrases du type:"si une femme se met un Tampax, c'est bien le sien? En quoi est-ce un vol?"

On parle de propriété. Quand tu sors de la FNAC que tu as acheté un livre, tu dis à ta meuf, une fois rentré: "Mon amour, je suis propriétaire d'un livre, je sors tout juste de la FNAC".

Tu me fais penser à Brian, dans "La vie de Brian" des Monty Python.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Parfois des organismes publics interviennent également pour mettre un frein à l'appétit sans bornes de monopoles de fait (Windows et son OS, par exemple)
en passant | samedi, 29 septembre 2007 11:45
Certes, mais rien n'empêche d'utiliser d'autres OS comme linux ou tout autres Solaris, à noyau UNIX. L'hégémonie s'est établie de fait. Parce que personne n'a voulut s'y coller. Et les ébauches IBM OS2 ont fait figure de dinosaures. Par contre un procès est en préparation entre Google et Microsoft. espéront que certains en profiteront. raccordés par le net nous n'avons plus besoin d'O-S dans nos machines. Et Google gagnera. maintenant la position technique de l'europe concernant Microsft est plus que pendable. ne pas intégrer dans le c-d vendu le média center ou l I-E qui seront automatiquement téléchargés, le logiciel reconnu et accepté, n'a aucun intérêt.

Écrit par : martingrall | 29/09/2007

Bonjour à toutes et à tous,

Merci Veig pour ce texte permettant de multiples débats.

Pour apporter un complément à ce qu'a écrit en passant repris ci-dessous :

http://www.spiritofbio.com/






Le brevet a servi à assurer les droits d'entreprises prédatrices sur les productions d'autrui. Ainsi la pharmacopée traditionnelle est systématiquement pillée par les firmes pharmaceutiques qui s'arroge les droits de "découvertes" séculaires faites par des anonymes au sein de cultures restées proches des ressources naturelles et ayant acquis une connaissance des plantes de leur environnement pour servir à divers usages.
Ecrit par : en passant | samedi, 29 septembre 2007 11:45

Écrit par : Gaëlle@La e-Cité | 29/09/2007

Nef. Aujourd'hui tout pays, préparant un missile intercontinental est immédiatement repéré par des satellites. Nous détectons le moindre écart de température. Et le moindre mouvement des matériels.
C'est pourquoi la France a désaffecté le plateau d'Albion. Mère de notre, ancienne, dissuasion. Aujourd'hui remplacé par nos sous-marins nucléaires indétectables par des pays émergeant dans l'économie militaire. L'iran, comme l'Irak, n'ont aucun moyen de se protéger contre une riposte. De même ces pays ne peuvent se protéger d'une riposte économique. Entre ce que l'on nous sert à nous faire digérer et produire, et ce qui est. Si comme l'on veut nous faire croire que l'attaque contre l'Iran est décidée, l'Iran ne serait pas reçu a Washington.

Écrit par : martingrall | 29/09/2007

Te braques pas... c'était une simple question histoire de causer. Si je trouvais l'idée "ridicule" j'aurais même pas pris cette peine. Laisses tomber...

Écrit par : Mathieu | 29/09/2007

C'est bien, compliqué tout ça!
Je vais boire une bière!
http://www.dailymotion.com/video/x4kcy_roger_fun

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

ok Mathieu. Je suis toujours speed comme ça. C'est ma nature. il n'y a que l'alcool et le xanax qui me rendent encore plus agressif que ce que je ne suis déjà. T'imagine même pas la bête féroce vautrée sur le canapé que je suis.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Je vais faire mon cui cui et gonfler mon jabot. On écoute et on donne raison aux DEListes (moi surtout) dans les plus hautes sphères internationales. Ca fait plaisir.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20070929.OBS7166/iran__de_nouvelles_sanctionsrepousees_a_novembre.html

Écrit par : nef | 29/09/2007

Un peu d'humour même en économie ne nuit pas obligatoirement au débat, je dis çà, je dis rien.

http://economistes.blogs.liberation.fr/chiffrage/2007/09/de-leau-dans-le.html

Écrit par : nef | 29/09/2007

(om je t'emmerde, il me semble que tu devais disparaître à tt jamais d'ici? au fait mc lane t'attend encore)

Ecrit par : Mathilde P.

"au fait mc lane t'attend encore"

ça veut dire quoi??? d'abord on sait déja rencontré avec mc lane...;)
secondo, soit clair POUR TT LE MONDE merci
tertio: si tu savais à quel point tes propos ont l'effet inverse et catastrophique que tu escomptes ds le débat...

voilou

Écrit par : om | 29/09/2007

Hélas oui : 100 pages vont sortir sur les brevets car en fait directement liés à la marge de manoeuvre sur le net des auteurs-internautes de toutes ces pages : Microsoft ici, Basmati là, Fil à couper le beurre etc. Pendant ce temps, Big Capital se marre à s'en faire péter la sous-ventrière de voir à quel point le joujou internet qu'il vous a offert dans ce but, lui permet d'organiser la dispersion de justes rejets ou résistances au système inviable ( voir l'état de la planète, de son eau, de son air, de ses richesses naturelles, mais aussi de son humanité ), qui se dissolvent doucement sous forme de récriminations mailiennes et se diluent en de conviviaux ergotages le plus souvent égoïstement catégoriels. L'écrivain VEROL plus haut a fait la synthèse et parle juste :
(...) " la notion de propriété intellectuelle est le fait d'une société découpée en classes: les unes dirigeantes (possédantes) et les autres dirigées (cédant leur force de travail contre salaire).

Cela ne change rien que Salakis n'ait pu utiliser le mot Feta (par un recours de l'Etat Grec pour récupérer et "posséder" ce terme), que le mot Basmati ne soit pas la propriété des paysans qui le cultivent.
Le problème, c'est de réaffirmer, avec Proudhon, que "la propriété, c'est le vol", et qu'il n'est d'autre alternative que de la détruire, et abattre le système qui la conforte : le Capitalisme.
C'est une base. Les brevets disparaitront avec."

Vous pouvez poursuivre à l'envi l'incessante jactance internetale plus ou moins nourrie d'indignation, mais pour le concret - car le choix fondamental, croyez-le, n'est pas :" Sarkozy ou Bayrou ? ", mais comme disait Margareth ( elle ne parlait pas de combat mais d'indispensable soumission ) : Nous n'avons pas d'alternative !

Écrit par : Philippe Charles | 29/09/2007

@Philippe Charles.

Tout comme toi, je pense que nous n'avons pas d'alternative... Sauf le suicide...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Des nouvelles de Guy, les pieds dans l'eau

http://www.ouest-france.fr/Des-inondations-sur-le-quai-de-Trouville-cette-nuit/re/actuDet/actu_3631-448602-----_actu.html

Écrit par : Monsieur Météo | 29/09/2007

Ecrit par : om | samedi, 29 septembre 2007 11:19

Pourquoi Martingrall?

Oui c'est une info importante pour moi, car c'est inadmissible la façon dont on stimatise les immigrés en France (je suis immigrée moi-même, et française par adoption, et je ne l'oublie pas !)..

Le seul que j'ai vu affirmer à la TV ouvertement que la France qui a voté Sarkozy et ses idées à la Le Pen est Azouz Begag, un midi sur Canal Plus.. Il a été même plus loin, en disant clairement que la France de la guerre et du racisme (anti-musulman et anti-africain) n'était pas la France qu'il connaissait et qu'il aimait..

Une voix s'est élevée, la sienne et quand je vois l'émissaire de l'ONU montrait le vrai visâge de la France sous Sarkozy, je le signale car c'est rare une telle critique...

Ca fait des mois que j'affirme que les 53% ont voté, animés par des motivations racistes...

Écrit par : Roma | 29/09/2007

Tout comme toi, je pense que nous n'avons pas d'alternative... Sauf le suicide...

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 13:31

C'est une position intellectuellement défendable...mais cela me ferait vraiment chier si c'était plus personnel.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Les commerçants de Trouville ne sont pas contents

http://www.ouest-france.fr/Inondations-indignation-et-colere-des-commercants-de-Trouville/re/ofdernmin/_-448589--BKN---_actu.html

Écrit par : Monsieur Météo | 29/09/2007

Billet (un trop?) dense mais instructif, merci.

Je trouve, pour ce que j'en connais, qu'il n'y pas que les problèmes de propriété au sens strict mais de toute la mentalité de concurrence, de secret et de méfiance, que cela provoque, qui imbibe progressivement nos cerveaux. Cela tarrit les échanges, épuise la pensée collective et, retour, individuelle. Ce n'est bon ni pour l'art ni pour la science.

Les artistes se donnent plus de moyens de résistance que les chercheurs, il me semble, à ce que j'observe autour de moi.

Écrit par : juliette dze | 29/09/2007

Attention : pas de contresens NOUS N'AVONS PAS D'ALTERNATIVE ...
autre que le juste et inévitable combat au coeur de l'ignoble.
Il ne s'agit surtout pas de se suicider ; sinon avec quels combattants porter la Révolution ? C'est pas INTERNET qui la fera, c'est pas fait pour ça ( contrairement à ce que croient des bénêts ), internet, c'est simplement du somnifère concocté tout exprès pour le "sensibilité-de-gauche-pianoteur" pour le dissoudre penadnt que les affaires se font : communiquons en coeur, ok, mais la "vente" continue !

Écrit par : Philippe Charles | 29/09/2007

Le problème du protocole de Londres, c'est certes l'affaiblissement du français, de la francophonie, dans le domaine scientifique et technologique mais surtout qu'il va aggraver l'insécurité juridique pour les PME qui pourront se voir poursuivi en France sur la base d'un brevet dont la description sera rédigé dans une langue étrangère. Le système des brevets est comme décrit dans cet article déjà favorable aux grands groupes mais l'obligation de traduction en trois langues (anglais, allemand, français) qui existait était une protection pour les "petits" oeuvrant en Europe (uniquement). Si le Sénat laisse passer le texte, ce ne sera plus le cas.

Écrit par : précis | 29/09/2007

Ecrit par : om | samedi, 29 septembre 2007 11:19
Roma, cliques-donc. martingrall ne fait jamais ce qu'il écrit.

Écrit par : pourçaunpeu | 29/09/2007

(om je t'emmerde, il me semble que tu devais disparaître à tt jamais d'ici? au fait mc lane t'attend encore)

Ecrit par : Mathilde P.

ça veut dire quoi??? d'abord on sait déja rencontré avec mc lane...;)

Ecrit par : om | samedi, 29 septembre 2007 13:18

Pourquoi s'énerver avec om ? Il est plus con que méchant.

Écrit par : Phil | 29/09/2007

Est-il possible d'avoir une traduction des propos de Martin Grall ?

Écrit par : Champollion | 29/09/2007

@Philippe Charles.

J'avais compris ton point de vue. Il n'y a pas d'alternative. Soit l'on détruit le capitalisme soit on se suicide. Et je te suis également sur le fait qu'Internet est un saccage de pensées... Le joujou des puissants qui absorbe la capacité de combat...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ils déconnent complétement les messieurs météo normands.

http://fr.youtube.com/watch?v=GsYILTNDwzo

Écrit par : nef | 29/09/2007

Inondations à Trouville : "il n'y a aucun blessé. Les choses sont en train de rentrer progressivement dans l'ordre" déclare Guy Birenbaum.

http://www.20minutes.fr/article/184472/France-Inondations-a-Trouville-apres-de-fortes-pluies-et-la-maree-d-equinoxe.php

À demain pour un prochain flash

Écrit par : Monsieur Météo | 29/09/2007

J'avais compris ton point de vue. Il n'y a pas d'alternative. Soit l'on détruit le capitalisme soit on se suicide. Et je te suis également sur le fait qu'Internet est un saccage de pensées... Le joujou des puissants qui absorbe la capacité de combat...

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 13:59


Allez dire cela aux dissidents chinois et birmans.

Quel capacité de combat si précieuse est détruite par internet ?
Quelle pensée révolutionnaire du XXIème siècle ?

Écrit par : nef | 29/09/2007

Une illustration à l'échelle de l'auteur de la formule de Proudhon: "La propriété, c'est le vol".

De Proudhon et pour donner du sens à ces changements sur la propriété intellectuelle (et ses brevets): "Où trouver une puissance capable de contrebalancer cette puissance formidable de l'Etat? Il n'y en a pas d'autre que la propriété [...] Servir de contrepoids à la puissance publique, balancer l'Etat, par ce moyen assurer la liberté individuelle: telle sera donc, dans le système politique, la fonction principale de la propriété [...] Là où manque la propriété, où elle est remplacée par la possession slave ou le fief, il y a despotisme dans le gouvernement."

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

@nef

Pas de démagogie. Internet te sert à regarder la révolution écrasée en Birmanie, elle ne te permet ni d'y participer, ni d'influer sur son évolution.

Un vecteur de communication, Internet, a été coupé. Mais la révolte des Birmans est écrasée dans le sang, avec l'appui de la Russie et de la Chine. Internet ou pas, images de sang ou pas, les juntes passent à la vitesse supérieure avec l'assentiment direct ou indirect de nos dirigeants. Poutine a reçu la Légion d'honneur de Chirac, il fournit ta gazinière en gaz russe... Et Poutine et la Russie ont dit: ce qui se passe en Birmanie est un mouvement qui ne concerne que les Birmans eux-mêmes.

Quant à la Chine qui refuse toute intervention en Birmanie et qui soutient la junte, nos "démocraties" investissent massivement dans ce pays, qui n'est autre qu'un e tyrannie.

Ne simplifie pas stp nef.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Trés bon billet Veig.
J'insisterais (mais d'autres commentateurs l'ont déjà fait) entre le droit d'auteur d'un créateur, et le brevet industriel. Le droit français de l'auteur est totalement distinct du copyrignt anglo-saxon (pour combien de temps encore)? Il comprend notament un droit moral de l'auteur à ne pas voir déformée son oeuvre (en France, des cinéastes auraient pu s'opposer à la colorisation d'oeuvres en noir et blanc).
J'ajoute que la question du téléchargement me laisse perplexe: le modèle du disque est périmé, je suis résolument contre l'attitude des majors en général et de Pascal Nègre en particulier, mais je crfains qu'on n'assiste juste à un déplacement de l'argent des majors du disque vers les tycoons des télécoms, au détriment des artistes...

Écrit par : valdo lydeker | 29/09/2007

@andy (je simplifie pour démontrer que la valeur de la libre expression est différente selon qu'on est sur son canapé à Paris où ailleurs) et je te demande quelle capacité de combat absorbe internet ?

Sauf que depuis Proudhon (que certains ont revendiqué comme un des pères fondateurs du libéralisme mais pitié épargnons nous ce débat) la notion de propriété s'est déplacée de l'individu à la multinationale. Que ces multinationales sont devenues un corps constitué, plus puissant que beaucoup d'Etats. Et que comme tout corps constitué il agit pour sa continuation et son renforcement avant tout.
Assis derrière notrte ordinateur nous serions encore plus impuissants ou inutiles ? Action Directe et la mort de Georges Besse n'ont rien changé au capitalisme mondial, même pas au capitalisme français.
J'ai mis en ligne ici des textes d'Hakim Bey, des vidéos des Yes Men donc tu vois que je suis favorable au fait de se bouger le cul, Juliette Dze a évoqué les manifs de droite. Il y a Greenpeace. Il y a le réseau RESF. J'ai aussi des copains Anti pub qui se bougent.
Moi je crois aux TAZ.
C'est un peu simplifié et très court mais je dois partir.
Salut Andy.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Billet dense oui mais qui balaie un large spectre de la question. On reconnait quelques aspects des assertions de Bernard Maris dans tout ça.
Le problème de la question globale de la propriété intellectuelle et des brevets c'est qu'elle est traitée globalement alors que la complexité règne et les secteurs des productions de l'esprit pullulent. Comment assimiler l'oeuvre musicale pouvant être auto-produite ou soumise à un contrat Creative Commons et l'investissement lourd dans la recherche pharmaceutique ? La propriété avale tout.
Ce qui me turlupine (Mathilde, voyons...), c'est le phénomène de rente qui se met en place après la "découverte". Le temps long de l'exclusivité ; les retours tombent en toute sérénité. Ramener la propriété à un temps très court (5 ans) ; l'industriel, après rentabilisation des investissements, aura bien le temps de jouir de sa propriété. Profiter pendant 70 ans d'une idée, d'une découverte, un jour, freine sans doute l'innovation, la prise de risque, la création.
Ce qui m'importe, ce sont les contournements, les réseaux parallèles, la dissémination. Le développement de la gratuité (pas le don), le "home made", la diffusion non marchande, les nouvelles pratiques...
Ca peut participer au projet de Andy.

Écrit par : performatif | 29/09/2007

@andy
Même longueur d'ondes que perfo. Cette fois ciao

Ce qui m'importe, ce sont les contournements, les réseaux parallèles, la dissémination. Le développement de la gratuité (pas le don), le "home made", la diffusion non marchande, les nouvelles pratiques...
Ca peut participer au projet de Andy.

Ecrit par : performatif | samedi, 29 septembre 2007 14:45

Écrit par : nef | 29/09/2007

@nef,

Oui certains se sont revendiqués de Proudhon. Ce sont les anarcho-capitalistes, ou libertarianisme, une sorte d'ultra-libéralisme (qui se rapproche considérablement du type de mondialisation actuelle).

Mais cela n'est qu'une déviance pure. Une déformation des écrits de Proudhon. Il y a eu, ainsi, des types comme Staline qui ont détourné les textes initiaux. Il y a même Sarkozy qui te balance des idéaux marxistes devant les instances internationales...

Bon alors, je suis d'accord avec les gens qui se bougent et qui se font filmer et que tu diffuses sur le net. C'est une sorte d'information. Pas une action. Cela peut peut-être montrer qu'on peut bouger, qu'on peut agir. Mais diffuser au journal de 20 heures des images de la répression en Birmanie, ça ne sert qu'à informer, ou outrer les occidentaux après une journée de boulot. ça n'aide pas les Birmans. ça ne renverse pas la junte.

Pour revenir à l'anarchisme et ses acteurs, je ne me réclame qu'en partie de Proudhon. Je suis aussi et surtout un grand amateur de l'évangélisme libertaire de Tolstoï ou l'individualisme libertaire de Stirner qui écrivait: "je rentre en possession de mes pensées, et je dis: moi seul ai un corps et suis quelqu'un. Je ne vois plus dans le monde que ce qu'il est pour moi, il est ma propriété. Je rapporte tout à moi. Naguère, j'étais esprit et le monde était à mes yeux digne seulement de mon mépris; aujourd'hui je suis Moi, je suis propriétaire, et je repousse ces esprits ou ces idées dont j'ai mesuré la vanité".

Rien n'est tout noir. Rien n'est tout blanc.

Ces écrits sont la propriété de tous. En France, il est possible de citer des passages d'auteurs, d'écrivains pour étoffer un propos, une analyse, une idée. Mais on ne peut utiliser un morceau de musique sans se faire poursuivre par l'auteur et le producteur. Idem pour le cinéma, etc. La notion de propriété intellectuelle est surtout liée au support et très peu au contenu. C'est ainsi que l'on peut affirmer qu'un auteur, comme moi (et des milliers d'autres), qui ne vend pas, n'a pas de propriété intellectuelle.

C'est totalement paradoxal. Quand on met ces notions en avant, on s'aperçoit que la propriété (achétée/vendue) détériore considérablement le contenu et altère le message...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

"Retour dans l'Otan?

Un retour de la France dans l'Otan? Il consoliderait une union occidentale qui n'a pas à rougir de se rapprocher des États-Unis, alliés depuis deux cent cinquante ans.
van Rioufol, éditorialiste au Figaro, est Senior Fellow à l'Atlantis Institute"

la vrai nature de roufiol "ce qui ne se dit pas!": http://www.atlantis.org/publications/articles/ce-qui-ne-se-dit-pas/

Extrait de la charte de cet institut de choc:

L’affligeante médiocrité, l’infinie vacuité des analyses nous apprend au moins une chose : la gauche intellectuelle est en panne. Ses cadres d’analyses sont à ce point obsolètes qu’elle n’est plus en mesure de proposer aucune solution imaginative voire même de rendre compte de l’évolution du monde. Elle a régressé au niveau de ces émissions qui, parodiant au moyen de marionnettes la politique étrangère sur la télévision française, loin d’être des caricatures, constituent en réalité le fin mot de l’analyse officielle de la situation, entraînant l’adhésion tant de l’opinion publique que de l’Elysée. Les paradigmes mobilisés (théorie du complot, logique du bouc émissaire, victimisation, le peuple prédateur, etc.) s’avèrent d’une indigence telle que même l’intellectuel marxiste stalinien de base des années 70 les aurait rejetés avec mépris.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : performatif | samedi, 29 septembre 2007 14:45

Ecrit par : nef | samedi, 29 septembre 2007 14:48

Oui c'est bien ça. Le fait que le monde n'est pas à voie unique et qu'à chaque entreprise, aussi puissante et établie soit-elle, il y a la possibilité - et le plus souvent l'accomplissement - d'une alternative. Laquelle, et ce n'est pas une surprise, se revendique toujours de l'action collective, de l'intérêt général, et non pas de la propriété privée, de l'enrichissement personnel, qui sont les moteurs de l'activité économique instituée, dont le coeur est la "création de richesses", comme ils disent et le fait de grands groupes privés.

Et ce contraste n'est pas anodin, car il révèle en creux un mode de vie, un mode d'organisation distinct entre ce qui fait vivre le capitalisme, où "big is beautiful" et où les échanges sont massifs et anonymes, largement routinisés, et ce qui émerge comme alternative, qui s'appuie nécessairement sur des réseaux locaux, également étendus grâce aux technologies de l'information et de la communication, sur des échanges d'idées, sur des concertations entre personnnes et collectifs, du sur-mesure. Lequel néanmoins, de proche en proche peut toucher des communautés vastes qui se reconnaissent autour d'enjeux, de choix existentiels et dont la défense et promotion devient partie intégrante d'un style de vie.

C'est sans doute cela, cette incorporation de sujets militants dans le mode de vie des uns et des autres, soutenu par une démarche collective réfléchie, qui assure la résistance de ces réseaux à la pénétration de l'objet et des pratiques strictement marchandes et est un élément de leur propre inventivité d'autres formes d'être que celles dominées par la consommation pure et simple.

p.s.: merci à Nef de m'avoir signalé les liens qu'elle a notées à 10H20

Écrit par : en passant | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 15:05

Senior Fellow à l'Atlantis Institute, les chaînons manquants se ramassent à la pelle.

Bonjour à tous

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Enfin, une démocratie qui ne repose pas sur une vigoureuse économie de marché est vouée à s’effondrer rapidement. Plusieurs programmes de développement (micro-crédit, réassurance, etc.) insistent actuellement sur le rôle de l’individu acteur de son propre changement. Rien ne pourra être entrepris sans cela. Aucune réforme durable ne s’imposera par le haut. Le libéralisme a cet avantage de porter des fruits rapidement et de responsabiliser les membres d’une société, désireux d’améliorer leur bien-être et celui de leur famille.
Enfin quoi, c'est les guignols votre référence politique?
http://www.atlantis.org/presentation/mission/

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

En fin de compte d'une façon ou d'une autre, nous sommes tous les bénéficiaires du système en place actuellement.
Nous le savons tous confusément!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 15:20

Tu veux nous overdoser ?

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 15:21

Bénéficiaires, tu risques d'en énerver quelques mais bon ils ont pas internet, alors...

Écrit par : agathe | 29/09/2007

le système du brevet protège l'inventeur!
C'est sa complication, son coût, qui est problèmatique!
L'extension au vivant est une dérive!
Mais au nom de quoi s'y opposer?
L'éthique?
C'est quoi l'éthique?
Vous êtes amusants c'est la bataille des mollusques contre les vertébrés!
Qui est qui?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Agathe
Tous ceux qui lisent mes propos sont les bénéficiaire du système!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Birmanie
Ibrahim Gambari, prévue pour demain, le régime militaire au pouvoir depuis 1962 reste fidèle à sa thèse, selon laquelle les manifestations seraient l'œuvre de saboteurs externes et interviendraient à un moment où le pays s'achemine vers la démocratie. Une source locale a dit à la MISNA, sous couvert de l'anonymat, qu'il ne s'agit "aucunement de manifestations improvisées: tout a commencé en janvier, avec quelques personnes descendues dans la rue pour protester contre la cherté de la vie. Ensuite, la hausse des prix des carburants durant l'été ont été la goutte qui a fait déborder le vase: les prix de l'essence et du gasoil ont été multipliés par deux, celui du gaz – utilisé par les transports publics - par cinq, entraînant une hausse vertigineuse du prix des billets", précise la même source. Par rapport aux mois derniers, il y a cependant, un élément nouveau: si auparavant la protestation était menée exclusivement par la Ligue nationale pour la démocratie (Lnd), le mouvement de l'opposition guidé par Aung San Suu Kyi (Prix Nobel pour la paix, assignée à résidence), aujourd'hui le témoin est passé entre les mains des moines bouddhistes, la deuxième force respectée dans le pays. Il y a d'un côté l'armée forte de 500.000 hommes et de l'autre autant de moines (il n'existe pas de statistiques officielles à propos de ces derniers, mais certains parlent d'un million d'éléments) qui demandent une ouverture

http://www.misna.org/news.asp?IDLingua=3&id=195826

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/

Un peu de lecture

Écrit par : agathe | 29/09/2007

@LaFlote, désolé, j'étais un peu occupé :
> Veig, pardon d'être lourd(e et d)ingue, mais lorsque tu écris : "la richesse a été
> créée au moment où le boulanger a pris la farine, la levure, l'eau et le sel pour en
> faire du pain.", cela décrit bien aussi un échange, non ?

Hmmm, l'échange s'est fait au moment où le boulanger a acheté ses produits de base à un grossiste. Il les a achetés pour un prix très inférieur, toutes proportions gardées, à celui auquyel il va vendre sa baguette.
L'échange, ici, est juste le transfert de richesse marchande, sans création. La création de richesse (ou valeur ajoutée) intervient après : lors de la transformation des ingrédients en pain. C'est cet effort (et les coûts induits, énergie, salaires et amortissement des équipements) que le boulanger facture en plus du prix des ingrédients quand il vend la baguette.

Mais prenons un simple commerçant, qui se contente d'acheter des produits à un grossiste et de les revendre tels quels, sans aucune transformation. Y a-t-il création de richesse ? Objectivement, non : les objets vendus n'ont pas pris de valeur intrinsèque entre l'entrepôt du grossiste et l'étal du commerçant. Où est la valeur ajoutée par le commerçant ? Dans le fait qu'il achemine et rassemble ces biens dans un point de vente à proximité du client. Et du coup, celui-ci n'a pas à aller faire son marché en Chine ou en Allemagne. C'est cette valeur ajoutée que le commerçant facture dans la marge qu'il fait sur ses produits.

@Andy Vérol
Merci pour ton commentaire.
> Ton billet sous-entend que l'on se doit de supprimer la propriété.
Pas tout-à-fait, mais disons que celle-ci doit être limitée dans le temps, et proportionnelle à l'effort de travail réalisé par l'acquéreur. Prolongée indéfiniment, la propriété crée des rentiers et divise la société en deux catégories : les rentiers et les prolétaires. Ceux qui ont le temps de vivre, et ceux qui perdent leur vie à la gagner.

Surtout, je milite pour la reconnaissance ces "commons", de la propriété collective de l'humanité, et d'un statut associé. La privatisation de ce bien par le truchement des brevets est un pillage sans vergogne. Pour en revenir aux semences "Basmati", je considère qu'elles devraient être protégées par ce statut de "propriété collective de l'humanité". Aucune entreprise privée ne devrait pouvoir s'arroger les droits *exclusifs* d'exploiter cette propriété collective dans quelque pays que ce soit.

Écrit par : Veig | 29/09/2007

http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/

Un peu de lecture

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 15:40

Désolée pour les répétitions mais le lien ne passait pas...

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Pour se détendre :

http://www.lepost.fr/article/2007/09/29/1027737_sylvie-reviens.html

Écrit par : Roma | 29/09/2007

" Enfin, une démocratie qui ne repose pas sur une vigoureuse économie de marché est vouée à s’effondrer rapidement."

Oui, sauf qu'il s'agit alors d'une économie de marché au sens éthymologique du mot, avec ce qu'il suppose de proximité tant physique que spirituelle entre le producteur et l'acheteur.
Une authentique économie de marché n'à rien à voir avec la forme d'oragnisation actuelle de l'économie mondiale.

" Plusieurs programmes de développement (micro-crédit, réassurance, etc.) insistent actuellement sur le rôle de l’individu acteur de son propre changement. Rien ne pourra être entrepris sans cela".

Oui, mais l'individu acteur de son propre changement, et tous les autres individus avec lui doivent au préalable pouvoir bénéficier des conditions environnementales, sociétales, humaines spropices à cette prise en main de son destin.

Mais au contraire : le libéralisme n'a pas cet avantage de porter des fruits rapidement, sauf pour ceux qui en tiennent les ficelles, et déresponsabilise les membres d’une société, pourtant désireux d’améliorer leur bien-être et celui de leur famille en les éloignant de l'économie de marché traditionnelle pour en faire de pauvres et simples maillons, sans repères dans la chaîne de production.
Enfin quoi, cela vous échappe vraiment cela ?

Écrit par : Philippe p.o. VEROL | 29/09/2007

> Désolée pour les répétitions mais le lien ne passait pas...

Je trouve que tu n'en n'as pas assez fait, alros j'en remets une couche :
http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/

Du grand Sébastien Fontenelle.

Écrit par : Veig | 29/09/2007

Ecrit par : Veig | samedi, 29 septembre 2007 16:15

Merci....

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Pas beaucoup entendu parler dans les journaux de ces remises en cause du gouvernement, il a raison, Sébastien, les médias continuent la période de grâce ou de grasse...

Écrit par : agathe | 29/09/2007

ONU 28/9/2007 18.48
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE: L'ANALYSE SOCIALE DU PRÉSIDENT DE L'ÉQUATEUR

......M.Correa a indiqué que "la meilleure stratégie de réduction de la pauvreté qui soit digne réside dans la réduction des distances sociales, économiques, territoriales, environnementales et culturelles". Après une référence positive à la récente approbation de la 'Déclaration des droits des peuples indigènes' par l'Assemblée Générale – au terme de 20 années d'attente – M. Correa a déclaré : "Le bien-être dont nous parlons implique aussi que la liberté, l'opportunité et la potentialité réelles des individus s'amplifient… Il devient alors sincèrement intolérable de considérer le paradoxe selon lequel d'un côté, on promeut au niveau mondial la libre circulation des marchandises et des capitaux en recherchant le profit maximum, tandis que de l'autre, on pénalise la libre circulation des personnes qui cherchent un travail décent". I

l a ensuite conclu : "Les conservateurs veulent nous faire croire que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles et qu'il faut abandonner toute tentative de le changer…

Devant cette conception du monde, mesquine et suffisante, nous soutenons qu'il n'est pas seulement possible d'organiser une action collective consciente et démocratique pour mener nos vies et organiser la société mondiale différemment, mais qu'il est urgent de le faire".

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : Roma | samedi, 29 septembre 2007 16:00


Sylvie Noachovitch, fauchée en pleine ascension par une citrouille...

Une des figures du DEL ancienne version...

J'en ai presque la larme à l'oeil...

Écrit par : anthony | 29/09/2007

Ecrit par : anthony | samedi, 29 septembre 2007 16:33

J'en pleure à chaudes larmes, moi !

Écrit par : agathe | 29/09/2007

@ agathe

De rire...

Écrit par : anthony | 29/09/2007

Le monde, n'a pas tardé a discréditer le bouillant président équatorien, en raillant à mot couvert son catholicisme et sa propension à se comporter en dictateur. C'est marrant cette habitude de traiter les chefs d'état avec des préoccupation sociales de dictateur et de caractériel! Le monde préférerait sans doute un milliardaire au pouvoir avec un programme fidèle aux préconisations FMI de strauss kahn


Le bouillant président équatorien, Rafael Correa, est-il le clone de son homologue vénézuélien, Hugo Chavez ? La question fait débat entre les Equatoriens, qui s'apprêtent à élire une Assemblée constituante, dimanche 30 septembre. "J'ai pour le président vénézuélien de l'admiration et de l'amitié, mais le socialisme du XXIe siècle en Equateur sera différent de celui de Chavez", assure M. Correa, un économiste de 44 ans, catholique pratiquant.

lien ds le pseudo.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : anthony | samedi, 29 septembre 2007 16:44

;-)))))))

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Cf mon propos de 16:05
Cela pourrait être ça une "économie de marché" conduite par une
" stratégie de réduction de la pauvreté qui soit digne [et] réside dans la réduction des distances sociales, économiques, territoriales, environnementales et culturelles".
MEDITONS ET FAISONS NOTRE la prescription de Mr CORREA, Président
de l'Equateur, cité par o.d.m à 16:29

Écrit par : Philippe | 29/09/2007

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE (4): INTERVENTIONS DU SUD DU MONDE (Tanzanie, Cameroun, Guinée Équatoriale, République Dominicaine)

Politique et économie, Standard


TANZANIE – "L'Afrique et de nombreux petits États contribuent peu aux émissions de gaz qui causent le réchauffement de la planète, pourtant, leur impact est évident dans nos pays… Inondations fréquentes, périodes de sécheresse prolongée, écroulement des récoltes, élévation du niveau de la mer et expansion de maladies liées. Des menaces qui mettent en danger des dizaines d'efforts pour le développement", a déclaré le président Jakaya Mrisho Kikwete, passant en revue les principales crises de son continent. La Tanzanie, a-t-il ajouté, "soutient le ‘Clean development mechanism’ (Cdm), qui assiste les pays pauvres pour le développement durable et demande aux pays développés de respecter le Protocole de Kyoto… Pourtant, l'Afrique compte le plus petit nombre de projets du Cdm dans le monde : à peine 20 sur 800. Cette distribution inique doit être résolue". M. Kikwete a également relevé : "Nous sommes à la moitié du délai limite de 2015 pour les Objectifs du Millénium…mais nous ne sommes même pas à mi-chemin pour leur réalisation… car les ressources supplémentaires attendues et promises par les pays développés ne sont pas arrivées".

CAMEROUN – Le président Paul Biya a déclaré : "Je ne saurais passer sous silence le drame que vivent depuis quelques années des milliers de jeunes originaires d'Afrique qui se lancent à l'aventure au péril de leur vie pour atteindre l'Europe, nouvelle "terre promise" à leurs yeux. Ces migrations dont l'ampleur ne cesse de croître sont évidemment imputables au différentiel de développement entre le Nord et le Sud…Il est clair que ni les contrôles, ni les refoulements ne sauraient être des réponses adéquates et durables".

GUINÉE ÉQUATORIALE – "Nous participons à cette assemblée avec incertitude quant aux efforts de l'Onu qui se noient actuellement dans un cercle vicieux de bonnes déclarations de principe, de définitions techniques, scientifiques et morales inspirées mais qui, en fin de compte, ne réalisent pas les objectifs de paix, de développement, de sécurité et de bien-être de l'humanité", a déclaré le président Obian Nguema Mbasongo, relevant que les périls qu'affronte la planète "sont des signes évidents que nos résolutions tombent dans un sac troué". Concernant les changements climatiques, "il s'agit d'un défi pour tout le monde – a-t-il ajouté –, mais on ne peut ignorer que la plus grande responsabilité incombe à ceux qui ont développé les techniques qui détruisent la couche d'ozone pour leurs intérêts".

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE – "Il ne peut y avoir de solidarité si certains essaient d'accumuler les biens et les profits dans le monde aux frais de la misère et des tragédies des autres", a déclaré le président Leonel Fernández. Invoquant une réforme de l'Onu, Leonel Fernández a ajouté : "La structure de cette grande organisation dédiée au bien-être de l'humanité correspond encore à l'époque de la Guerre Froide… Nous, Dominicains, en plein XXIème siècle, nous ne comprenons pas pourquoi le président de la Banque mondiale doit être américain, le directeur général du Fonds monétaire international un Européen, et pourquoi toutes les décisions importantes au niveau mondial sont prises par cinq pays seulement…".

Ces informations sont issue de l'excellente agence de presse MISNA, des missionnaires catholiques!
http://www.misna.org/fra/

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Philippe
Des chefs d'états s'expriment sur ce sujet ds l'indifference générale de nos médias autorisés.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

A part la tronche des UMP, rien sur nos chaines de désinformations!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Rien non plus ds les médias sur la nanifestation en Egypte pour protester contre la limitation des droits des journalistes et pour la liberation des journalistes emprisonés.

Des centaines d'Égyptiens ont manifesté hier, sous haute surveillance policière, devant le siège du syndicat des journalistes et du parti Hizb al-Ghad (le parti de demain) pour soutenir les 27 000 travailleurs grévistes de l'... >

suite ....lien sur mon blog ,misna.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Merci et bravo odm pour ces informations de qualité.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Du grand Sébastien Fontenelle.

Ecrit par : Veig | samedi, 29 septembre 2007 16:15
###############
Ouais.
Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 17:00
#################
Ouais ouais !

Et pendant ce temps que deviennent Raymond et son barbeuk ? On se le demande !

Dommage, hier j'ai raté mon pote Guy, toujours aussi désagréable. J'ai eu de la chance de ne pas être là : c'est Serval qui a tout pris !

Félicitations quand même au nouveau promu chez Ramsay...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:24

Guy a répondu après le message de Serval de 02 h et des brouettes...

Écrit par : agathe | 29/09/2007

@ agathe

Oui j'ai tout lu... Mais Guy ne peut pas s'empêcher, d'ailleurs, d'avoir un ton comminatoire avec les fortes tête du DEL qui soyons honnêtes ne mâchent pas leurs mots, Serval n'étant pas le dernier dans cet exercice. Mais on ne sent pas la méchanceté. Juste le jeu...

Mais l'attitude de Guy en "Père Fouettard", c'est ce qui fait son charme... Et le charme du DEL, non ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

J'avais constaté qu'ici il n'y avait guère de liens vers "blogs amis", sauf pour nostalgiques.

Nonobstant, odm a le FN de Villeurbanne comme lien sur son blog.

En effet Phil, je suis con.

Écrit par : om | 29/09/2007

Nonobstant, odm a le FN de Villeurbanne comme lien sur son blog.

En effet Phil, je suis con.

Ecrit par : om | samedi, 29 septembre 2007 17:33

Quoi?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

om
T'es vraiment une grosse daube.
ce sont les mises à jour des blogs de l'hébergeur!
T'es vraiment une bouse....

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:33

Oui tout le charme en effet.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Le lien vers le FN de Villeurbanne se trouve dans la colonne "derniers blogs mis à jour", qui comme son intitulé l'indique prend en compte les derniers blogs mis à jour sur la plate-forme hautetfort, elle prête à confusion en effet, mais le bloggueur n'en est pas responsable

Écrit par : Précision à om | 29/09/2007

Ecrit par : om | samedi, 29 septembre 2007 17:33

Om, ce n'est pas pour défendreo.d.m mais la liste de liens mis à jour, je crois et fournie par le propriétaire du site du blog , en l'occurrence "haut et fort".

o.d.m n'ayant aucune responsabilité dans l'établissement de cette liste qui varient en fonction de la mise à jour de bloggs "haut et fort".

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Grâce à l'erreur de om, o.d.m. vient de battre son record de clics

Écrit par : Précision technique | 29/09/2007

"En effet, l'information, les idées, la culture ne sont pas des marchandises comme les autres. "

A quoi servent honnêtement les discours gauchistes concernant tataouine, quand chez soi dans son intimité, on accepte n'importe quoi ?
Jvous l'demande !

Écrit par : om | 29/09/2007

5 live au compteur, merci la bouse!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

odm

Si tu lis AJM en plus, tu es le plus dangereux des individus....

Bravo la police !

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 17:43

merci pour la réponse odm: ça sert au clic

clic clic clic cli clic

5 en live ! Merci qui ? merci la bouse !

Écrit par : om | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 17:37

En lisant les posts d'hier, j'ai trouvé l'ambiance d'hier tristounette...

As tu fini ta future contribution, agathe ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:48

Oui, mais ce n'est pas du tout un exercice de style, j'ai décrit factuellement une expèrience. Je souhaite seulement informer. L'important est que les futurs élus comprennent schématiquement le processus d'imprégnation.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

J'espère qu'om n'est pas un enquêteur des RG sinon, ça craint...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Un exercice basique et pas du tout à l'honneur des plumes hôtes de ces lieux !

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 17:50

Une tranche de vie, en quelque sorte ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:51

Pas trop, il aurait dû lire l'intitulé, pas fortiche !

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 17:52

Pas la peine de te dévaloriser...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:52

Même pas, style fiche des RG puisqu'on en parle..lol

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 17:54

Quand je vois le nombre de grosses têtes, je préfère rester humble et de toute façon je n'ai aucune raison de ne pas l'être. Une goutte d'eau dans la marée humaine et j'aime l'être, cette goutte.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

C'est pour ça que j'adore Laflotte lol

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Avec 2 T pour l'effet, gueule pas Laflote

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 17:54

L'eesentiel est de nourrir le débat et faire prendre conscience.

Le mien est fini mais il est tellement en décalage avec les contributions précédentes que j'ai de gros doutes... Et puis à force de le lire, de le rectifier et le relire et le re-rectifier, il me gonfle. Je l'ai écrit pourtant assez vite tout en travaillant...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 18:00

L'essentiel est de donner TA contribution. Je vais l'apprécier comme beaucoup d'autres qui apprécient les échanges avec toi. Arrêtons de vouloir nous surpasser, c'est le nous-même qui compte. De toute façon, il plaira ton texte, un point c'est tout.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Apprécié -apprécions - répétition, faute de relecture ma foi

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ecrit par : agathe | samedi, 29 septembre 2007 17:57

C'est vrai que la barre est haute et Laflote l'a franchi plus que facilement... Moi aussi, je suis un petit oiseau craintif qui a tendance à se dévaloriser un max.

Je ne sais même pas si j'aurais le courage de lire les commentaires...

c'est te dire !

Quand on voit ce qu'Andy s'est pris dans la tronche, l'autre jour...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Perfectibles nous sommes.

Sur ce A plus cui cui car je suis de sortie et à plus tard ou à demain !

Bonne soirée.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 15:20
Le micro crédit est organisé et géré par Jacques Attali. Il est président de l'une d'elles. Pour très bien payer ses actionnaires par une rentabilité à deux très gros deux, voir trois chiffres.
Epinglé par plusieurs ONG et d'autres instances plus décisionnelles.
Sarkozy ne tient pas ses valets que par la force de son rouleau d'or, et la distribution de balayettes.

Écrit par : martingrall | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 18:08

Les gens sont gratuitement méchants derrière un écran, quel pouvoir !

Laissons médire les mêmes qui avec un uniforme abuserait de leur pouvoir et au pire de leur arme et profitons de ceux qui savent sourire et partager.

Écrit par : agathe | 29/09/2007

cui cui, impatient de lire ton billet
(stock de bouse disponible)
je plaisante

bonne soirée à mes 4 zamis

Écrit par : om enquêteur fiché | 29/09/2007

Oups les fautes tant pis !

Écrit par : agathe | 29/09/2007

Ciao agathe !

Ecrit par : martingrall | samedi, 29 septembre 2007 18:10

############

Ça rapporte autant de prêter 100 € à la fois ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Effectivement, le DEL, c'est "on parle du billet du jour, on débat", le matin.
L'après-midi c'est "alors t'es allée chez l'coiffeur? T'as vu Guy? Oh il est super bien quand il fait le méchant" ou " Oui "cui cui tu dis ça alors que c'est pas vrai. Et Agathe, t'aurais lu le truc dans Elle ben t'aurais compris" ça c'est l'après-midi et le DEL devient un t'chat ou un forum type FHM ou Aufeminin.com...

Naze quoi...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25

un peu sexiste mais pas faux .. trop de discussionns "de filles" ici ...

Écrit par : info | 29/09/2007

@info

J'ai pris soin de dire forum "type FHM et Aufeminin.com" pour justement éviter le sexysme...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Naze quoi...

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25
###########

C'est la vie, mon pote ! Les nazes c'est toujours les autres...


un peu sexiste mais pas faux .. trop de discussionns "de filles" ici ...

Ecrit par : info | samedi, 29 septembre 2007 18:36

##########

Belle discussion de mecs en effet entre Vérol et info. Beaucoup plus profonde en effet...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

J'en reviens au billet (comme je l'ai fait depuis ce matin, excepté les deux derniers messages).

Comme je l'expliquais à l'un des éditeurs avec lequel je travaille (sans rémunération), il est indispensable de pour les créateurs, écrivains, artistes généralement mais aussi inventeurs, de se fédérer les talents et permettre, autant que possible, une diffusion gratuite des inventions et créations de chacun...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25
Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:44


Ha bon ?!??

Écrit par : Paraphrénique | 29/09/2007

ba oui je crois ptète que non mais bon oui

Écrit par : benjamin c | 29/09/2007

Lorsqu'on est d'obédience libertaire, il faut aussi intégrer la notion d'autonomie. Un individu, en bonne santé, doit pourvoir, au maximum, à ses besoins et à ceux qui l'entourent...

Se nourrir, se vêtir, se soigner. Mais aussi partager ses créations artistiques, philosophiques et spirituelles. Offrir ses colères, ses haines. Diffuser sans tarif son ressenti, ses frustrations... En retour, il se doit d'accueillir la violence des autres, la comprendre et permettre un soulagement à celui ou celle qui est perdu. C'est très difficile. Beaucoup plus dur que de tourner le dos, regarder la misère à la télé, faire un chèque à une ONG, etc.

L'essentiel des inventions brevetées sont de grosses conneries qui bouleversent les modes de consommation, mais qui ne provoquent aucune forme d'évolution positive. Pour exemple, le truc en plastoc dans les boîtes de cornichons rapporte de l'argent à celui qui l'a inventé. Mais ça ne sert à rien en fond.

La notion de brevet doit être supprimée. Celle-ci provoque une recherche inévitable de profit. Sans ces brevets, il est évident que les hommes n'inventeraient que ce dont ils auraient besoin pour vivre, se protéger, se soigner ou se divertir.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

t'aurais lu le truc dans Elle ben t'aurais compris" ça c'est l'après-midi et le DEL devient un t'chat ou un forum type FHM ou Aufeminin.com...

Naze quoi...

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25

et le soir recettes de cuisine et insultes non!


permettre, autant que possible, une diffusion gratuite des inventions et créations de chacun...

-- de nombreux dispositifs existent déjà, le problème de la culture est
soit tu dois valoriser ton travail par la relation à l'autre et pas seulement par la création!
soit tu es dans un domaine économique!

beaucoup de temps passé à la relation et des fois en aucun rapport avec la qualité de l oeuvre!

(andy je te lis quand tu écris ainsi!)

Écrit par : lucide | 29/09/2007

Sur le principe que l'on vit presque deux fois plus longtemps en Europe qu'en Afrique, et que cet écart se creuse, j'aimerais, dans un billet futur, me poser la question de l'égalité devant la mort... Tout simplement. Plutôt que de parler des inégalités, je veux me focaliser sur celle-ci, la seule qui vaille la peine d'être mise en exergue pour parler de délectable "ego-bien-pensance" occidentale... Si ça intéresse José et les delistes...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Je prendrai un texte de mon frère Duno, leader d'un groupe punk-rock des années 90, qui se donna la mort en 1997... Il souhaitait lutter collectivement contre cette inégalité devant la mort. Un "suicide collectif occidentale"... Il est mort seul.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Me voici, je reviens, j'espère ne pas être trop déconcerté, quoique un peu démodé dans mes vieux habits de la Troisième République, mais de beaux restes, pour séduire les parisiennes avec mon esprit vif et mon intelligence subtile

Écrit par : Bergson | 29/09/2007

Moi, je reviens pour botter le cul aux rentiers et à tous ces trous du culs de gauche qui ne pensent qu'à leur petite retraite

Écrit par : Marx | 29/09/2007

Vivre longtemps dans des conditions déplorable, l'avenir qu'andy voit pour l'afrique!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Me revoilà, je vais pouvoir balancer des cendriers dans la tronche de ces jeunes cons de 20 ans qui pensent comme des vieux cons de 70 ans !

Écrit par : Professeur Choron | 29/09/2007

Merci des précisions sur le micro-crédit défendu par l'atlantis institut.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Bergson = Fulcanelli ?

Écrit par : Devinette | 29/09/2007

Ecrit par : Veig | samedi, 29 septembre 2007 15:36

C'est que je suis une "littéraire"... ;-))) Mais merci pour ton commentaire.

@ agathe et cui cui : vous êtes chou(x) ;-)

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 19:24

et moi je sens le paté, la Licorne?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 19:24

Attention le gothico-anarcho-punk-ouvrier veille... Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25

Tous des nazes sauf moi ! crie t-il !

Écrit par : Albator | 29/09/2007

@Albator

Et oui mon gars. C'est comme ça. Et j'assume.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Bravo Veig pour votre papier... Je ne viens pas souvent sur ce blog mais ce que j'y trouve est réconfortant !

Quant à o.d.m, il a raison : entre vivre 80 ans dans la misère et vivre 60 ans dans l'opulence, j'ai choisi.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Attention le gothico-anarcho-punk-ouvrier veille... Ecrit par : Andy Vérol

Big up!

Écrit par : skalpa | 29/09/2007

"Alb a tort alors qu'andy capte grave" (le Maître du Monde)

Écrit par : branchouille | 29/09/2007

Yen a pas un qui veut faire un billet sur l'ivresse et la fête? C'est pour le DEB.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

un billet pour le DEB?

Écrit par : josé o.d.m | 29/09/2007

???

Écrit par : hum | 29/09/2007

@O.D.M.

je te fais un billet sur l'alcool, le delirium tremens, les antidépresseurs, la fête en état de dégueuli, les bastons que je provoque pendant des repas convenus avec des gens de gauche et de droite qui parlent de forfaits téléphoniques.

Je peux aussi écrire un billet sur la façon que j'ai de frapper mon gosse quand il me fait chier pendant que je regarde les moines bouddhistes gueulés devant des bains de sang.

Je peux écrire un billet sur un morceau de Patrick Sébastien (La Fiesta) qui braillait dans le hall d'entrée d'un meeting à la con de l'UMP. Que je gueule avec mon masque vénitien: "Sarkozy TUE EN IRAK! HALTE AU MENSONGe!"

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

au fait qui c'est Andy Vérol, c'est le mec qui écrit un billet digne des meilleurs éléments de Wall Street ou l'anar trash ?

Écrit par : "cui cui" l'oiseau | 29/09/2007

Andy, si tu veux voir un blog de naze, le DEB te tend les bras!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

HS/Tiens revoilà le cui cui pote à Birenbaum !

A part ça, intellos, intellotes, je vous signale, dans la dernière note du blog d'Eric Dupin à propos d' André Gorz, un lien vers ce que ce dernier appelle "capitalisme cognitif" - à lire en rapport avec le billet de Veig et vos diverses contributions.

PS : Je ne suis pas payée par ED

Écrit par : TDB | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 19:26

En aucune façon mon cher ampur ! ;-))

Ecrit par : Albator | samedi, 29 septembre 2007 19:31

??????????????

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 19:50

Lire ceci :

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 18:25

Écrit par : Albator | 29/09/2007

Capitalisme cognitif :

http://multitudes.samizdat.net/article2817.html

On en parle beaucoup sur le site de Multitudes (et de Gorz aussi).

Bien-sûr, ça résonne avec le thème-du-jour.

Écrit par : performatif | 29/09/2007

Fachtre, Dupin renvoie vers Multitudes...
Je n'ai rien dit.
Dupin ne dit pas grand chose non plus.

Écrit par : performatif | 29/09/2007

pour Bergson, Marx, Professeur Choron et Devinette

Écrit par : Maghnia | 29/09/2007

Oui le capitalisme cognitif ... au sens de cogner ...
on peut former ce concept (mondain) , mais à titre purement sarcastique ...
Il ya une conception autrement plus construite ( et pertinente) en cours , par Lordon , autour de la notion ( Spinozienne) de "conatus" appliquée à la sphère économique, aux entreprises capitalistes et au mode de reproduction du profit et des modes d'aliénation et d'oppression induits .
le capitalisme ne change pas , seul son nom a changé .

Écrit par : urbain | 29/09/2007

Ecrit par : Albator | samedi, 29 septembre 2007 19:56

Cela m'avait échappé ! Et alors Alb', je devrais me sentir con-cernée ? ;-)))))

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Urbain

Causons sérieux !

Est qu'il y aura de "la poire et des cahuètes" le 19 octobre prochain à la nuit tombée rue Losserand dans le XIVème ?

;-))

Écrit par : Serval | 29/09/2007

ألوان مقطوعة جديده من تأليف محمد ابوذكرى و قد عزفها مع فنان و عازف غيتار فرنسى يدعى (جيوم هوجان) ...و اتمنى ان تتخيلوا فى السنوات الجديده القادمه مع الوان كبيرة كبيرة و كثيرة كثيرة,,,..... (merci Maghnia)

Écrit par : Devinette | 29/09/2007

oh tu viendras Serval?

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

Ecrit par : Mathilde P. | samedi, 29 septembre 2007 20:24

Oui s'il y a des cahuètes ;-))))))

Écrit par : Serval | 29/09/2007

si tu viens j'apporte les cahuètes :d

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

Lors de mon dernier passage, j'aurais mieux fait de créer une boutique de la foi, vendre des paroles au Temple, et avec le pognon, écluser tous les termes romains et me faire une bonne cure de Thalasso mais j'ai été trop honnête, crucifié, alors, si Bergson et Marx reviennent, ne comptez pas sur moi, je suis au paradis, je suis heureux, démerdez-vous parce que le merdier, c'est vous !

Écrit par : Jésus Christ | 29/09/2007

Ecrit par : Mathilde P. | samedi, 29 septembre 2007 20:28

alors pas de problème, je viendrais ;-))

Écrit par : Serval | 29/09/2007

TDB, merci infiniment pour le lien. Puuuutain, André Gorz est mort et André Comte-Sponville est toujours vivant, y a pas de justice en ce monde...

Je copie le lien ci-dessous :

http://multitudes.samizdat.net/article.php3?id_article=1284

Écrit par : Veig | 29/09/2007

Moi je reste ici. Vous organisez une coupe de rugby, et vous montrez pas les matchs, Galles Fidji et Italie Ecosse, des places en quart, au lieu de ça la Une diffuse des séries américaines et un jeu people pour mongoliens décérébrés

Allez, je vous laisse, pas le temps de causer avec la France, ce sac de merde, ce pays de gros beaufs, de bobos en vélibération, de connards qui managent. France, pays de cons !

Fuck la France !

Écrit par : Roger Couderc | 29/09/2007

Je tape la belote avec Le Luron, Liebknecht et Debord

Vos analyses du capitalismes, Devos va en faire un sketch, ça nous divertira après la belote, vous les humains, vous êtes marrants, surtout les gens de gauche, très gauches, qui veulent le bonheur des gens, font tout le contraire en politique, mais savent se servir pour eux mêmes.

Écrit par : Rosa Luxembourg | 29/09/2007

Roger Couderc = Jésus Christ = Bergson = Marx = Choron = Fulcanelli ???

Écrit par : Devinette | 29/09/2007

Ecrit par : Devinette | samedi, 29 septembre 2007 20:58

Lord ?

Écrit par : Houdini | 29/09/2007

@cui cui

Andy Vérol, c'est tout ça à la fois... C'est comme ça... Tu ne t'y retrouveras sans doute pas.




http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

@ passager clandestin... on s'y retrouve tous alors.... (je t'embrasse)

Écrit par : Mathilde P. | 29/09/2007

houdini, Lord est passé a 20h38 pour réclamer des droits d'auteur.
10 minutes de solitude pour houdini que j'espère avoir ....

Écrit par : message à Lord | 29/09/2007

Salut à toi, Skalpa. Merci:

http://www.dailymotion.com/video/x31v2j_clip-cest-la-vie_music

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 21:25


émotif, émouvant...

Écrit par : Gaëlle@La e-Cité | 29/09/2007

On ne peut pas dire que le débat vole "haut" ce soir, et pourtant, y'a pas les filles de service. :-} Comme quoi...

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Le gouvernement Sarko-Fillon s'émeut des événements catastrophiques en Birmanie. ça ne nous endormira pas. Nous nous préparons... Efficacement. La douleur et la destruction des insoumis de l'autre bout du monde, ne pourra être utilisé comme poudre aux yeux pour les insoumis d'ici.

Notre soutien aux insurgés est total. Nous espérons le soutien des survivants aux nôtres... Dans quelques mois...

On s'échauffe un peu comme des branleurs en public. Mais nous serons prêts. Et cher Nicolas paiera la note: http://fr.youtube.com/watch?v=_ab7Dksqfnw

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Pourtant cui cui est intervenu.
Choron c'est pas le mec qui se foutait de la gueule des gros cons qui allait faire du ski dans Hara-Kiri et qu'on croisait à la gare avec des skis et sa gosse? Comme quoi la gauche qui donne des leçons et qui ne les applique pas cela ne date pas d'hier.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Pour vous sortir de vos écrans d'ordi, vous montrer à quel point le combat est harmonisé et préparé: http://fr.youtube.com/watch?v=hkb3r9filcM&mode=related&search=

Révolution = Action

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

The Burmese Army doesn't discriminate - they will kill children too

Some one sent me this report and I've translated it for you in the best of my ability (it is sometimes hard to discern facts as the witnesses seem to be talking at a fast speed) and you can see the original in Burmese below the post.

Students and children shot at, beaten, hit with army trucks and arrested in front of State High School 3, Tar Mway (S.H.S 3 TM) in Yangon

Sept 27, 2007 - Some of the crowds, that consisted mainly of students, were dispersed from their protests in Pan So Dan Street in Yangon were heading past the S.H.S 3 TM and it happened to be the same time as the school releasing the students for the day. The army trucks barricaded the area and then when the students were caught running in the middle of the barricade and the Army trucks, the soldiers are said to have tried to run over the students from behind. 1 student was killed this way as the headlights from the truck fell on him.

In the commotion of Mothers, teachers and children and other students running for their lives (to hide inside the school or just away from), the soldiers fired shots at them and also into the air. The reports says that many children from Primary School ages(1st grade to 4th grade - 5 to 9 year olds) were hit by the bullets and arrested.

Witnesses have said that many bystandars tried to protect the children and mothers but in trying so, were hit and/or arrested.

I am not sure how many were hurt but at gunpoint 300 students (the articles said children) were arrested.
###

Please help us, please help us, please help us.

http://www.moeyyo.com/MM/



Juste ça...

Écrit par : Gaëlle@La e-Cité | 29/09/2007

Un pour la route... L'unité dans la lutte: http://fr.youtube.com/watch?v=8SIwUOII7hg&mode=related&search=

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Fulcanelli ?

Écrit par : Devinette | 29/09/2007

encore 2 minutes...

Écrit par : tic tac | 29/09/2007

@ nef : je continue à aimer tes interventions tu sais :-)

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 21:40

s'échauffer, pourquoi pas mais ... à berlin, ça a amené quoi ?

Écrit par : question | 29/09/2007

@laflote

Toi qui es une littéraire, je t'envoie une histoire d'eau sur ton mail. Une rareté.

Écrit par : nef | 29/09/2007

@ nef, ok, je vais voir ça... J'espère que je ne m'y noierai pas... (Mais, heu, comment diable as-tu eu mon mail ?).

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

@question

ça n'a mené à rien. On ne cherche pas les résultats. On cherche le chaos. Rien d'autre. Le reste, on s'en branle...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

@laflote

Je t'ai laissé un message sur ton blog.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Remarque, renvoyer vers... un clip "pour sortir des écrans", ça ne manque pas de sel

Écrit par : réponse | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 22:11
ok ... c'est juste un jeu, un petit chaos d'une demi-journée ... et ça demande une si longue préparation ?

Écrit par : question | 29/09/2007

ça n'a mené à rien. On ne cherche pas les résultats. On cherche le chaos. Rien d'autre. Le reste, on s'en branle...
Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 22:11

grands soirs, petits matins…

au fait, bonsoir, je peux entrer ?

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Est qu'il y aura de "la poire et des cahuètes" le 19 octobre prochain à la nuit tombée rue Losserand dans le XIVème ?

;-))

Ecrit par : Serval | samedi, 29 septembre 2007 20:20

Oui,
pour les meilleur(e)s d'entre vous ...
( et Marc fera sans doute Fletcher de tous bois )

Écrit par : urbain | 29/09/2007

@question

ça fait de l'animation dans ta vie de bourgeois...

Désolé, moi je suis pas du matin, alors le chaos, c'est l'aprème mon poulet. L'sang, l'flicard, et l'bourgeois. Faut bien donner du grain à moudre aux "tranquillenaires" de la classe moyenne aussi... Gauche/droite. Confusion.

Le chaos est une chance pour simplifier son départ.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

au fait, bonsoir, je peux entrer ?

Ecrit par : robert Humbley | samedi, 29 septembre 2007 22:14

non

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

brrrrrrr j'en frissonne d'avance ! comme tous les autres bougeois qui sont au courant ! mieux que les experts à la télé !

Écrit par : question | 29/09/2007

LE matin c'est débat. L'après-midi, c'est potins, et le soir c'est colère/défonce et tout l'tralala enfin tu vois quoi. Faut bien s'chauffer les bollocks avec toute cette neige dehors...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

non
Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 22:20

ah enfin quelqu'un qui ne croit pas que n'importe qui peut venir dire n'importe quoi n'importe ou !

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

non

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 22:20 c bien d epouvoir de dire non en virtuel

Écrit par : lzajkhehelhezlhlhez | 29/09/2007

Razzia sur la propriété intellectuelle... Oui mais c'est trop bien, alors c'est gratos pour tout le monde ce soir: http://fr.youtube.com/watch?v=AYw1OiHsvhQ&mode=related&search=

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

ah enfin quelqu'un qui ne croit pas que n'importe qui peut venir dire n'importe quoi n'importe ou !

Ecrit par : robert Humbley | samedi, 29 septembre 2007 22:24

bonne reponse, wellcome!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

ah enfin quelqu'un qui ne croit pas que n'importe qui peut venir dire n'importe quoi n'importe ou !

Ecrit par : robert Humbley | samedi, 29 septembre 2007 22:24

Il a tort, de ne pas le croire, par ce que c'est un fait d'expérience multi-quotidien, à peu près généralisé, et récurrent ici même.

Écrit par : urbain | 29/09/2007

Très intéressantes ces spirales o.d.m, j'étais tombé sur le site asiatique où elles étaient en plus grand, l'effet était encore plus visible.

Écrit par : Mathieu | 29/09/2007

Il a tort, de ne pas le croire, par ce que c'est un fait d'expérience multi-quotidien, à peu près généralisé, et récurrent ici même.
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:28

bonsoir,
ai-je affaire à l'un des tribuns-majors d'ici-lieu ?

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

plus c'est gros plus ça tourne, mathieu.

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : robert Humbley | samedi, 29 septembre 2007 22:33

Le gardien, l'homme au trousseau...

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

bonne reponse, wellcome!
Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 22:26

un seul être vous accueille et tout est repeuplé

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Le gardien, l'homme au trousseau...
Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 22:35


le garde des sots ?

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

le chef du parquet...

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

le chef du parquet...
Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 22:38

je suis nouveau ici, eclaire moi : celui qui cire ?

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Et avec ça ils avaient pas la 8/6 Gold, tu sais qui arrache la gueule avec un vrai goût de bière... La caissière m'a regardé avec des grands yeux quand je lui ai dit que j'allais montré mon chibre au vigile. Me suis ravisé. J'ai introduit ma carte bleue dans la fente ("quelle salope!" me dis-je en reluquant la machine à carte. Hum).

J'ai pensé à la révolution en poussant mon caddie jusqu'à la bagnole. Matis me faisait chier du haut de ses 5 ans, alors je lui ai mis un gros coup de pied dans le cul qui l'a envoyé paître dans une carosserie grise metallisée d'un 4x4 Toyota... (Les marques jap. ça m'fait toujours penser au Yen et aux mangas et aux écolières de 19 ans avé les soquettes un peu sales, leurs gros pieds de jap. pas très beau et leur façon particulière d'avoir l'air con et raciste devant des buildings éclairés par des panneaux publicitaires.

Après moi. J'ai mis les gros sacs dans le coffre de la bagnole. J'ai dit à Matis que je lui en mettais une s'il n'arrêtait pas de chialer comme une merde (sa maman a un cancer du nibard, enfermée à l'hosto aux frais d'la sécu l'a dit l'Sarko).

Je me suis répété trois fois le mot "Révolution" comme d'autres implore Dieu dans des prières à la mord-moi la pine pan!

Puis je me suis mis au volant. Le petit s'écrasait avec son paquet de chips sur les genous et une chupa chups dans la gueule ("Penser à l'emmener chez l'dentiste avant qu'ils nous sucrent la sécu la droite" j'ai pensé). Puis après je suis rentré dans les bouchons du samedi. On a prévu de regarder des matchs de catchs avec Matis sur Canal Sat. La révolution. Bon. Avec de la mayo, elle est meilleure la révolution non?


http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

"Heureusement pour lui et pour Rome, Caton était alors tribun ; et comme il avait une autorité égale à celle de ses collègues, avec une plus grande considération, il mit opposition à leurs décrets. "

Écrit par : urbain | 29/09/2007

Que votre sir est bonne!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

le major thomson consulte ses carnets?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

"Heureusement pour lui et pour Rome, Caton était alors tribun ; et comme il avait une autorité égale à celle de ses collègues, avec une plus grande considération, il mit opposition à leurs décrets. "
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:40

Delenda est cartago. Il faut détruire tout ce qui peut s'opposer à la puissance de Rome. Une considération attribuée bien droitement.

Écrit par : nef | 29/09/2007

caton c'est andré berkofs?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

berkoff

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

oukela belpolyne ? allagar elpis effé caka *
* les ennemis prirent la ville et la detruisirent

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Sans doute nef, mais là Caton défendait Ciceron contre l'arbitraire, la démagogie et les menées sournoises de Pompée (enfin... selon Plutarque).

Écrit par : urbain | 29/09/2007

@ nef : heu, j'ai rien...

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Non c'est "ouk elabon polyn alagar elpis ephekaka"

Écrit par : urbain | 29/09/2007

"Heureusement pour lui et pour Rome, Caton était alors tribun ; et comme il avait une autorité égale à celle de ses collègues, avec une plus grande considération, il mit opposition à leurs décrets. "
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:40

il est de l'art des puissants de savoir se regrouper pour l'être encore plus.
le pauvre est toujours seul.

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Non c'est "ouk elabon polyn alagar elpis ephekaka"
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:51

désolé, je n'ai pas autant de livres que vous à la maison et je suis plutôt un auditif.
et puis après tout, elle peut -etre belle et bonne.

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

@ nef : heu, j'ai rien...
Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 22:50

Alors là, je sais pas, j'ai rempli toutes les cases du contact, pourtant… tu n'as pas reçu le message ?

Écrit par : nef | 29/09/2007

"ouk elabon polyn alagar elpis ephekaka" remonte à mes humanités, il y a plus de 40 ans ... ça ne s'apprend pas dans les livres.

Écrit par : urbain | 29/09/2007

"ouk elabon polyn alagar elpis ephekaka" remonte à mes humanités, il y a plus de 40 ans ... ça ne s'apprend pas dans les livres.
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:57

on se calme, on se calme. ca n'a pas grande importance de toute façon…

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Ta zoa trekei.

Écrit par : urbain | 29/09/2007

@ nef : si. Mais toi as-tu reçu mon mail en retour ?

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Finalement c'est mieux avec les gonzesses!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Soutien d'un Occidental aux Birmans.

http://www.blogg.org/blog-50803-billet-674238.html

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Sans doute nef, mais là Caton défendait Ciceron contre l'arbitraire, la démagogie et les menées sournoises de Pompée (enfin... selon Plutarque).
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 22:50

toc, toc, je peux entrer ?

parce que verser du sel sur les ruines d'une ville qu'on a pillée, massacrée, incendiée et détruite, c'est pas sournois, peut-être ?
les romains croyaient à l'expansionnisme et à la croissance. les romains etaient le premier peuple de droite et en plus c'etaient de mauvais gagnants.

Écrit par : robert Humbley | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 23:04

Quelqu'un parle (encore) de moi ? Mouarfffff !

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

@ nef : si. Mais toi as-tu reçu mon mail en retour ?
Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 23:02

non, pas encore

Écrit par : nef | 29/09/2007

Putainnnnn !

Les puits de sciences qu'on se coltine sur ce blog !!!!!!!

C'est du lourd... Je dirai même du gros calibre de chez Gross Bertha !

Les gonzes ils parlent même en étrusque entre eux !!!!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

nef, laflote,
ce suspens est vraiment insoutenable ...

Écrit par : urbain | 29/09/2007

Quelqu'un parle (encore) de moi ? Mouarfffff !

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 23:09

ils sont chiants les latinistes, hellénistes et autres admirateurs des hordes barbares!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

@ nef : y'a du avoir une couillette dans le net... Tu peux me renvoyer un message via contact de là où tu sais.

@ urbain : tu penses qu'on devrait écrire des polars ? ;-))

@ cui cui : salut toi.

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

@cui cui

Tu gazouilles l'étrusque ?

Écrit par : nef | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 23:13

"Chiants" n'est pas le mot que j'aurais employé.

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Y en a qui boivent du champagne et qui baisent ensemble sur le DEL non? Vous me conviez pas à la partouze là? J'ai des capotes goût chocolat...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

tu penses qu'on devrait écrire des polars ? ;-))

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 23:13

Des polars islandais peut-être ... mais même dans ce registre , c'est pas gagné ....

Écrit par : urbain | 29/09/2007

Ecrit par : nef | samedi, 29 septembre 2007 23:13

C'est précisément la stratégie qu'il a employé pour parvenir à ses fins avec moi l'autre soir :-)))

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

ou sa faim, je ne me souviens plus de rien ;-}

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 23:15

On s'en fout, on demandera de l'aide à Björk ;-]

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

nef, laflote,
ce suspens est vraiment insoutenable ...
Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 23:12

Un petit HS, en faveur de la littérature, c'est toujours mieux que les cahouètes.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Je jouais le roi créon dans oedipe, au collège..
"Citoyens de thèbe......

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Salut Laflote, salut Nef, salut à tous

Bientôt faudra passer un examen pour poster un commentaire sur le Del...

Le niveau est tellement élevé que je commence à me sentir le cancre de la classe...

Comme disait notre ami Cicéron : Nascuntur poetae, fiunt oratores

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 23:19

J'ai ri alors même que j'étais en train de boire. Mon ordinateur ne te remercie pas ;-)

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Usque tandem cui-cui abutere patientia nostra !

Écrit par : urbain | 29/09/2007

cui cui
tu crois que ça marche les citations latines avec les nanas?
Enfin les nanas classiques!
celles qui prennent pas trop le choux....

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 23:22

Le chou, mon chou :-}

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

Hallucinant sur la 3 maintenant!

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Ecrit par : urbain | samedi, 29 septembre 2007 23:21

Magister dixit !

Ite missa est.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Le chou, mon chou :-}

Ecrit par : Laflote | samedi, 29 septembre 2007 23:24

hummm?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

@ odm : j'adore quand tu fais le gars qui ne pige pas... :-))

Bon, vous avez du bol, mon ordinateur est vidé de sa substance électricomachinchose... Vais me pieuter. Qu'elle vous soit ce que vous voulez. :-)

Écrit par : Laflote | 29/09/2007

fatiguée?

Écrit par : o.d.m | 29/09/2007

Concours de latin ce soir ?

"Panem et circenses" : pas de nems des nids d'hirondelles (indispensable quand au va au chinois du coin)

Écrit par : Serval | 29/09/2007

Ecrit par : o.d.m | samedi, 29 septembre 2007 23:22

Ça marche. Tu colles 2 ou 3 proverbes en latin, comme j'ai fait plus haut et hop ! In the pocket !!!

Tu connais la chanson de Souchon, je ne me rappelle plus le titre "Je suis bidon", je crois : http://www.frmusique.ru/texts/s/souchon_alain/bidon.htm

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

BOn ben j'ai rien dit alors...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

il est temps de faire disparaître le DEL, quoique, on me signale dans l'oreillette que c'est déjà fait

Écrit par : Houdini | 29/09/2007

Je passe cette annonce : s'il existe des professionnels de l'information, du journalisme ou de la Presse en général qui lisent ce blog, qu'ils m'envoient un mail en se présentant. Je suis sérieux mais cette anonnce ne paraitra qu'une seule fois.

José

Écrit par : José | 29/09/2007

Bon, ben demain, au boulot à 5h du mat... Salut à tous.

Aux RG, on fait les 3 x 8...

D'après mon rapport des RG, Houdini habite dans la région bordelaise et possède une arme de poing datant de la guerre de 40... Exact ?

Ciao, Bambini !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Je m'appelle Guy Birenbaum, je tiens mon CV à votre disposition. Mais il faut me répondre vite, j'ai d'autres propositions.

Écrit par : guy birenbaum | 29/09/2007

Tu n'as pas de contacts personnels dans la presse José?

Hum... Etrange.

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : José | samedi, 29 septembre 2007 23:46


Par contre si tu cherches un inspecteur des RG, José, je peux t'en trouver un...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/09/2007

Ecrit par : José | samedi, 29 septembre 2007 23:46

Pourquoi ? 20mn te fais pas un tarif sur les petites annonces ?

;-))

Écrit par : Serval | 29/09/2007

ex-chroniqueur musical et littéraire, ça compte pas José?

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 29 septembre 2007 23:52

Tu te trompes.

Écrit par : José | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 23:51


Aucun, Andy. Tu veux un lambda parfait ? C'est moi.

Écrit par : José | 29/09/2007

Je connais des journalistes, mais ils ne lisent pas ce blog. C'est grave?

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 23:55

Oui, c'est grave pour toi... Tu ne connais pas les bonnes personnes. ;)

Écrit par : José | 29/09/2007

lambda parfait ? C'est moi.

Ecrit par : José |

??? je croyais que tu étais plutôt du Lann Binoué

(bon d'accord celle la n'est pas terrible...)

Écrit par : Serval | 29/09/2007

@cui cui

fais gaffe moineau, josé fait des choses à poltron minet.

Écrit par : nef | 29/09/2007

Ah merde! Ces cons doivent regarder Ruquier, plutôt que de regarder les shampoineuses et les mecs de droite faire cosette ici... Faut que j'les briefe...

Écrit par : Andy Vérol | 29/09/2007

Aucun, Andy. Tu veux un lambda parfait ? C'est moi.

Ecrit par : José | samedi, 29 septembre 2007 23:55
############

José c'est lambda, moi, c'est béta... Des alphas, y en a plein le blog.

Trève de plaisanterie, bye.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 30/09/2007

ex-chroniqueur musical et littéraire, ça compte pas José?
Ecrit par : Andy Vérol | samedi, 29 septembre 2007 23:53

parfait journaliste lambada, pourtant

Écrit par : robert Humbley | 30/09/2007

Je connais un gars qui mesure la catalyse dans les pots d'échappement

Une sonde lambda c'est bon ?

Écrit par : Serval | 30/09/2007

e connais un gars qui mesure la catalyse dans les pots d'échappement

Une sonde lambda c'est bon ?
Ecrit par : Serval | dimanche, 30 septembre 2007 00:04

ca ressemblerait plutot a une sonde anale qu'on est en train de nous poser, non ?
qui avait déja son petit derrière préparé, parmi nous ? (houdini, il compte pas)

Écrit par : nef | 30/09/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 30 septembre 2007 00:04

Au fait Serval, je n'ai pas vu les excuses que t'a officiellement demandé Guy hier soir vers 2h du matin ?

Salut.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 30/09/2007

tant qu'à faire, je préfère encore la capote en chocolat de Andy

Écrit par : nef | 30/09/2007

HS
Pourquoi l'Inde n'intervient pas en Birmanie/Myanmar ?

Écrit par : JeandelaXR | 30/09/2007

Bon, tout l'monde s'est couché (va cuvé), j'vais en faire autant, salut à toutes z'et à tous!

Écrit par : JeandelaXR | 30/09/2007

On dort pas

On chiale sur le morceau pourri de Giraud sur sa fille...

Écrit par : Andy Vérol | 30/09/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 30 septembre 2007 00:09

Moi non plus

;-))

Écrit par : Serval | 30/09/2007

c'est un peu tard josé...

Écrit par : o.d.m | 30/09/2007

Ecrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | samedi, 29 septembre 2007 09:13

Blablabla
Ta gueule nazi!

Écrit par : Pat Joy (In Malbrouck We Trust) | 30/09/2007

Ecrit par : José | samedi, 29 septembre 2007 23:46

Pourquoi ne pas contacter Paul Moreira ?
http://paulmoreira.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/09/2007

bizarre j'ai envoyé un message et il n'est pas passé
est-ce trop tôt/tard?

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

j'ai déjà envoyé ce message mais il ne paraît pas .. ce n'est pas pour faire répet'


Plus de 22 000 personnes ont déjà signé la pétition "Non au contrôle génétique de l'immigration".

Dans quelques jours, le Sénat votera à son tour sur l'amendement mis en cause dans la pétition, et nous avons obtenu une victoire partielle car la commission des lois du Sénat a rejeté cet amendement.

Nous avons appris par des sénateurs que même si le Sénat s'y oppose le gouvernement ferait tout pour faire passer l'amendement Mariani.

Ses défenseurs mentent en affirmant qu'il facilitera le regroupement familial.
Il est en fait destiné à lutter contre la fraude documentaire et constituera une entrave supplémentaire au regroupement familial.

Si cet amendement était voté la France serait le seul pays Européens où le recours à des tests ADN concernant l'immigration serait favorisé par un texte de loi.
Rappelons aussi que la loi de bioéthique, qui s'applique en France, a interdit l'utilisation de tests génétiques en dehors des besoins thérapeutiques et de certains cas liés à des affaires judiciaires.

Les scientifiques à l'origine de cette pétition ne peuvent rester muets devant la nouvelle utilisation de cette technique issue de la recherche. Cela préluderait à l'utilisation systématique de ce type de test pour une catégorie de la population, et rien ne s'opposerait ensuite à ce qu'il soit utilisé pour d'autres catégories.

Ce serait donc une première et ce serait donc très grave. Il faut alerter nos concitoyens et faire signer massivement la pétition sur le site de Sauvons la Recherche
:http://tmp.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article1625

Adn@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/adn

bonne nuit à vous, Lord

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

bon! puisque je ne peux pas faire passer le message en entier.. j'essaie en 2 parties à moins que je sois interdite ici
(où je n'interviens jamais!!)

ce que je trouve dans ma boîte aux lettres ce soir en rentrant

"Bonsoir,

Plus de 22 000 personnes ont déjà signé la étition "Non au contrôle génétique de l'immigration".

Dans quelques jours, le Sénat votera à son tour sur l'amendement mis en cause dans la pétition, et nous avons obtenu une victoire partielle car la commission des lois du Sénat a rejeté cet amendement.

Nous avons appris par des sénateurs que même si le Sénat s'y oppose le gouvernement ferait tout pour faire passer l'amendement Mariani.

Ses défenseurs mentent en affirmant qu'il facilitera le regroupement familial.
Il est en fait destiné à lutter contre la fraude documentaire et constituera une entrave supplémentaire au regroupement familial.

Si cet amendement était voté la France serait le seul pays Européens où le recours à des tests ADN concernant l'immigration serait favorisé par un texte de loi.
Rappelons aussi que la loi de bioéthique, qui s'applique en France, a interdit l'utilisation de tests génétiques en dehors des besoins thérapeutiques et de certains cas liés à des affaires judiciaires.

Les scientifiques à l'origine de cette pétition ne peuvent rester muets devant la nouvelle utilisation de cette technique issue de la recherche. Cela préluderait à l'utilisation systématique de ce type de test pour une catégorie de la population, et rien ne s'opposerait ensuite à ce qu'il soit utilisé pour d'autres catégories.

Ce serait donc une première et ce serait donc très grave. Il faut alerter nos concitoyens et faire signer massivement la pétition sur le site de Sauvons la Recherche

bonne nuit disais-je à Lord;)

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

bon!
c'était passé donc je n'insiste pas

bon jour aux uns
bonne nuit aux autres
pour moi, ce sera bonne nuit.. merci

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

Bonne nuit Maghnia (les invités sont repartis, je viens de finir la montagne de vaisselle...) Je salue l'excellent billet de Veig suivis de non moins excellents commentaires, je remarque que personne ne semble avoir participé à la manif Devedjian contre la répression en Birmanie, et je constate que le grand Houdini a fait disparaître le DEL entre 1h35 et 2h12, quel magicien, quoique, il utilise trop souvent cette conjonction de subordination, quoique, c'est à ça qu'on le reconnaît

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/09/2007

Quand on voit le discours de Giraud contre le porte-parole des Enfants de Don Quichotte, Augustin Legrand: "Monsieur, si vous êtes poli et agréable, vous réussirez à faire passer votre message. Moi je ne comprend strictement rien à ce que vous dites." La télé est une machine à broyer les "riens", les "moins que rien". Une machine a décidé de la vie et de la mort... L'humiliation.

J'écrirai donc un billet sur l'inégalité devant la mort...

Écrit par : Andy Vérol | 30/09/2007

Ecrit par : José | samedi, 29 septembre 2007 23:46

Pourquoi ne pas contacter Claude Sérillon ?

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/09/2007

J'ai la révolte archi-fausse. J'ai des postures que je suis incapable de tenir. J'ai un canapé, des envie de bonbons. J'ai plus envie de changer le monde, j'ai plus envie d'anarchie. J'ai plus envie d'analyser, de lire, de comprendre, d'approcher des pauvres, d'insulter des riches. J'ai des rêves de viocques: mater des culs dans la rue, boire beaucoup d'alcool, posséder un jardin, laisser une oeuvre capable d'être diffusée dans des émissions de variété. Je ne crois plus en ce que j'écris. Je me trouve complètement con, avec les "il faut impérativement remettre le capitalisme en question", "Sarkozy paiera" bla bla bla... ça ne vaut strictement rien. Je ne me retrouve plus que dans l'écriture. Juste l'écriture. Même de la merde, de la daube. Mais de l'écriture qui paie le loyer, qui paie le gasoil pour la bagnole, les couches pour l'petit. Je veux assez d'argent pour plus tard, pour pas être sur la paille quand mon chômage sera suivi d'un divorce douloureux et d'un cancer long et pénible à guérir.

J'en pleure sincèrement. J'ai de grosses larmes comme ça. Je n'ai pas bu d'alcool, je n'ai rien fumé, je n'ai rien injecté dans mes veines. Et je me vois en vrai. J'écris de la merde. Je revendique une révolution à laquelle je n'ai pas envie de participer. J'ai même plus les couilles de me suicider. Croupissant là, devant mon écran d'ordinateur, avec ma calvitie déjà bien avancée, quelques cheveux blancs... Et ces échos venus du journal télévisé. Des Birmans se font massacrer. Et j'ai honte d'être là. J'ai honte parce que sincèrement, je n'ai pas envie de les aider. Je ne me sens aucune forme d'affinité avec leurs douleurs. Je ne veux pas voir leurs souffrances. Je ne veux plus supporter le mal des autres. J'en ai assez. Assez. J'ai un cancer futur à soigner. J'ai des proches qui vont mourir. Un chômage de longue durée. Des tourmentes, des anxiétés à assumer.

J'entend bien que les Etats-unis nous écrasent et broient notre système social. Mais là, je m'en fous. J'espère juste que je serai mort quand ça tournera au vinaigre. J'espère que le climat va changer un peu plus tard.

Pendant ce temps, je simule la vie. Je paie mes factures. J'ai le chômedu. Mais je ne me sens pas de reprendre une activité professionnelle. Je me suis grillé avec ce pseudo "Vérol". Je suis fiché là où j'aimerais travailler. Pourtant je n'ai tué personne. Mais j'ai tellement peur de faire du mal à quelqu'un . J'ai tellement peur de faire une connerie, d'avoir des ennuis, de me retrouver en prison. De devenir quelqu'un. Je veux pas balancer des pavés sur des CRS, parce que j'ai peur qu'ils m'attrapent. Je suis sincère. Je me sens si lâche aujourd'hui. Tellement rien.

Si j'étais célibataire, je crois que je n'oserais même plus dire "bonjour" à une femme pour la draguer ensuite. Je rentrerais le soir, me rappelerais d'elle et me branlerais goulument en pensant à son visage et à ses nibards.

Je suis autocentré. Je croupis dans mon égotrip pseudo-littéraire. Je n'ai vraiment plus rien à dire, ou peut-être raconter mes factures, mes plantes arrosées sur le balcon, mon étonnement sur cette mode stupide des ballerines, mes découvertes porno sur Internet... Raconter que je n'ai plus envie de rien, que je ne crois pas que ça puisse aller mieux. Raconter que les voyages ne m'interessent pas, que voir d'autres pays, d'autres cultures, j'ai déjà France 5 pour ça. Je sais pas. Je ne sais plus vraiment si j'ai encore quelque chose à écrire et à dire. Ce texte prouve que je n'ai plus rien à dire... Que je n'ai dit que des conneries. Que je me suis soûlé tout seul. Alone. Comme un grand dadet bidon, encore criblé de boutons dégueulasses, purulents... Et des grandes dents. Je pars en vrille.

Bref, je suis un prototype occidental. Je suis la rouille plaquée sur la carapace du monde. Je suis un microbe. Un morpion. Un mec qui n'a jamais réussi à devenir un bon écrivain, un intellectuel, un combattant, un militant, que sais-je? J'aimerais qu'on me dise que je suis bon, très bon. Quand j'écris ce texte, j'ai envie qu'on me dise ça. Je veux être quelqu'un d'impressionnant, d'estimé, en qui on croit parce que talentueux. Je veux ça, mais sans rien faire, sans sortir de chez moi, sans me coltiner des conversations, sans avoir à subir celui que je suis en public: trop bavard pour planquer ma gène, mon impression d'être de trop. Et quand j'écris ça, je sais que des centaines d'autres l'ont déjà écrit avant moi. Et que vainement j'essaie d'imaginer que c'est utile. Que c'est bien. Tourner. En. Rond.

Je n'ai plus de respect que pour les suicidés.

Andy Vérol

D'autres textes pathétiques d'un Occidental détruit par le "tout-à-portée de main":
http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 30/09/2007

no alarms and no surprises please...

http://www.youtube.com/watch?v=qqsyXdj_p_I

Écrit par : okcomputer | 30/09/2007

... Thom Yorke en bonne compagnie (Polly Jean H.) sur un toit new-yorkais ...

http://www.youtube.com/watch?v=I2EfdvEyYjM

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/09/2007

and I know it ain't gonna last

http://www.youtube.com/watch?v=1xJbEoc5sDw

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/09/2007

"Je n'ai plus de respect que pour les suicidés.
Andy Vérol"

facile!
snobisme!
blabla!
effet de manches!

là tu m'énerves!!!!!!!!!!

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

OUF!
Le sujet de départ n'est toujours pas arrivé… N'est-ce pas Vérole, ton malheur me fait rire jaune. Il est où l'arc-en-ciel ?

Bref, OUI les brevets, droit d'auteur en tous genre, et autre copyright ou left sont un point de départ qu'il aurait fallu éclaircir avant une DADVSI par exemple.

20 ans pour commencer à ouvrir les yeux, J'ai mis la clé sous la porte y a belle lurette.
Je n’en veux même pas aux responsables coupables. Ils sont si petits. Je les ai mangés. Tout cru.

Des Majors Sacem et consorts il n'en reste que des éditeurs. Des grosses merdes nauséabondes qui empêchent le monde de tourner rond. Ils n’iront pas loin. Ils sont cernés. NON ! CONcernés.

Nous les tenons par les couilles. Ils ont la bombe atomique, et nous n'avons pas besoin de protections…

Vous comprenez ? Non. Ce n'est pas grave. Simplement inéducable. C'est leurs pertes avant la nôtre. C'est prévu.

OUI, L'Open Source, Linux avec CC, transforme, change la donne et le rapport de force. Et pour la première fois dans l'humanité, c'est tous les peuples qui s'emparent de la richesse collective.

Le combat n'est pas fini pour autant ! Les FAI sont déjà pris aux pièges (ils ne le voient pas, ou plutôt ils ne veulent pas le voir).

Par contre, les fournisseurs de Puces vont nous donner du fils à retordre. Heureusement, ils ne sont pas très nombreux.

Micosoft, Google? …? Ils ont pris quelques allez-retours cette année. Ils en veulent encore ? pas de problème… Basta la Vista, et vive le P2P!

Maintenant, vous connaissez votre ennemie, et vous en avez besoin encore un peu. Pas pour un double ou quadruple corps, mais pour qu'ils montrent leurs vrais visages.

Voilà, quand je parlais des brevets il y a 20 ans, je n'étais pas compris, et aujourd'hui quand je vous parle des Puces, comprenez-vous, ou je souhaite en venir ? J'en doute…

Nonyme, pour notre bien commun: LA VIE.

Écrit par : Nonyme | 30/09/2007

Ecrit par : Nonyme | dimanche, 30 septembre 2007 06:48

Anne?

Écrit par : hi! hi! | 30/09/2007

samedi 29 septembre 2007

La droite incompétente: la dette grimpe à 1.216 milliards d’euros

L’INSEE a annoncé vendredi 28 septembre que la dette française s'élève à 1.216,4 milliards d'euros au 30 juin 2007.
Elle représente 66,6% du PIB.
Elle a progressé de 32,3 milliards d’euros par rapport au trimestre précédent.
L'Etat est le premier responsable (+27,7 milliards), puis vient la Sécurité Sociale (+5,8Milliards €), puis les "organismes divers d'administrations centrales" (ODAC) pour 1,4 milliard. A l'inverse, les collectivités locales ont réduit leur dette de 2,6 milliards ce trimestre

Le gouvernement a maintenu sa prévision de dette 2007 à 64,2% du PIB: "l'augmentation de la dette publique au 2ème trimestre (+32,2 milliards d'euros) reflète principalement la volatilité de la dette trimestrielle et préjuge peu du stock de dette en fin d'année", estiment la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, et le ministre du Budget, Eric Woerth.

Le pacte de stabilité européen, lui, fixe le plafond de dette publique à 60% du PIB.

Compétent ?

Source : sarkofrance

Écrit par : Roma | 30/09/2007

bonjour
je peux entrer ?

Écrit par : robert Humbley | 30/09/2007

Ecrit par : robert Humbley | dimanche, 30 septembre 2007 09:48

Pourquoi demandez-vous?

La porte est ouverte.

Écrit par : Roma | 30/09/2007

"Sortie de crise en vue en Belgique
C'est le palais royal qui l'annonce: démocrates-chrétiens et libéraux ont réalisé suffisamment de progrès pour permettre au roi de nommer une personnalité chargée de former le futur gouvernement belge."

Johnny ? :-}

Écrit par : Laflote | 30/09/2007

Par contre, les fournisseurs de Puces vont nous donner du fils à retordre. Heureusement, ils ne sont pas très nombreux.
Ecrit par : Nonyme | dimanche, 30 septembre 2007 06:48

Merci, Nonyme. En effet, les fournisseurs de puces peuvent décider que leurs puces accepteront ou pas de faire tourner des programmes issus du Logiciel Libre. Plus exactement, qu'aucun programme non-signé (donc non-validé par Microsoft ou Apple et consorts) ne soit autorisé à fonctionner sur les PC vendus au public. Au nom de quoi ? De la sacro-sainte sécurité. De la prétendue lutte contre les virus. Contre le terrorisme, quoi ! Eh oui, en informatique comme ailleurs, de plus en plus, l'exercice des libertés fondamentales tombe à présent sous le coup des lois ant-terroristes.

Il en va déjà de même ous Windows Vista lorsqu'on essaie de jouer sur sa machine des échantillons de sons ou d'images qui n'auront pas obtenu la signature numérique d'une major ou d'un grand groupe logiciel. Malheureusement pour Microsoft, toutes ces vérifications permanentes et cette obsession de sécurité font faire un tel travail à son système d'exploitation qu'au bout du compte les performances sont minables, et que la majorité des entreprises ont renoncer à faire passer leur parc informatique sous Windows Vista (alors que ça fait déjà 9 mois qu'il est sorti).

L'autre aspect qu'il faut craindre de la part des marchands de puces : la tentation de "pucer" tout le monde. La tentation de croiser les fichiers informatiques, que l'on n'ait plus qu'une seule carte à puce pour la banque, la sécu, la carte d'identité, le digicode, l'assurance. Et que la puce soit intégrée au corps humain.

Déjà les chiens et les chats ne sont plus tatoués à l'encre, mais ils se font greffer une puce électronique sous la peau. Attendons le prochain fait divers d'enlèvement de bébés dans une maternité et vous verrez qu'il se trouvera un Mariani pour proposer de coller une puce-balise-Argos sous la peau de tous les nourrissons dès la naissance.

Écrit par : Veig | 30/09/2007

> la majorité des entreprises ont renoncer à faire passer leur parc informatique
"renoncé" ! Fidamdou' !

http://www.theinquirer.fr/2007/04/22/microsoft_admet_lechec_de_vist.html

Écrit par : Veig | 30/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | dimanche, 30 septembre 2007 03:30

T'es un bon Andy, tu es necessaire!

Écrit par : o.d.m | 30/09/2007

Ecrit par : Veig | dimanche, 30 septembre 2007 09:54

Je ne participe pas à ce débat car je n'y connais rien sur les brevets et les puces, alors merci pour toutes ces infos, je vais essayer de m'y intéresser de près..

Etant musicienne, je dépose mes musiques à la SACD, c'est la seule protection que j'ai trouvée sans passer par un producteur quelconque, m'auto-produisant depuis toujours.. Au moins, la SACD me fournirait un avocat si on utilisait mes musiques sans mon autorisation...
Le problème a toujours été pour moi plus la diffusion des oeuvres en évitant le système et les circuits habituels..
Et internet a émergé et j'y ai vu la solution pour diffuser tout en préservant son indépendance... Du moins, tant qu'on ne se soucie pas de la rémunération, que donner sa musique est un acte gratuit, de partage..
Les droits d'auteur, très peu adaptés à internet, seront remplacés progressivement par un système d'audience je pense, et par un forfait inclus dans l'abonnement à internet... A voir... Je ne peux en parler clairement aujourd'hui, je dois d'abord approfondir le sujet...

En tout cas, ces histoires de puces ne m'étonnnent pas, ça existe depuis un moment.. Je crois que personne à l'avenir ne pourra échapper au fichage, lutte anti-terrorisme aidant et bon prétexte (cf. Bush aux USA)..

Écrit par : Roma | 30/09/2007

En parlant fichage et société sécuritaire, cet article du Monde.fr :

Portrait
Frédéric Péchenard, le super-flic du président
LE MONDE | 28.09.07 | 14h48 • Mis à jour le 28.09.07 | 14h48

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3224,36-960731@51-914171,0.html

Écrit par : Roma | 30/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | dimanche, 30 septembre 2007 03:30

Très bon texte (comme -le plus - souvent). J'y vois un peu l'équivalent laïc du doute qui, dit-on, vient visiter plus ou moins régulièrement le croyant, histoire de lui ruiner le moral.

La foi, sous toutes ses formes, n'est pas un long fleuve tranquille. C'est plutôt un champ de bataille avec quelques cessez-le-feu de temps en temps.

Une chose est certaine, cependant : c'est qu'il y a là un auteur.

Écrit par : en passant | 30/09/2007

Ecrit par : Roma | dimanche, 30 septembre 2007 10:50

Pour éviter des liens illisibles, deux solutions :

1) soit les coller dans "votre URL" ;

2) ou bien utiliser http://tinyurl.com/ qui réduit une longue adresse en une petite.

Écrit par : conseil | 30/09/2007

Bon texte, très bons, ce sont les miens. Il faut s'aimer tout simplement. Tout le monde s’accroche à l'amour. Tout le monde s’accroche à toi. Tu te retrouves là où tu n’aurais jamais dû être ? Cet endroit que tu ne connais pas. Endroit où tu existes. Personne ne sait pourquoi. Personne n’a jamais besoin de personne. C’est ainsi, les Birmans meurent et vivent sans toi. La liberté ne se déclare pas, ne se transpose pas, elle s’acquiert par la certitude, à l’endroit où pour chacun, pour tous il n’y a pas d’autre choix. C’est la mort ou la vie. C’est la mort et la vie. La liberté est ce lieu où il n’y a pas d’absence .Où il n’y a pas d’absent. Chacun d’entre-nous y est. Accepté. Parce que chacun s'est accepté de lui-même.

Écrit par : martingrall | 30/09/2007

Andy Vérol | dimanche, 30 septembre 2007 03:30
Bon texte, très bons, ce sont les miens. Il faut s'aimer tout simplement. ........
accepté de lui-même.

Écrit par : martingrall | 30/09/2007

@Maghnia

C'est vrai que la dernière phrase était de trop, qu'elle fait sinon, tout le bordel, mais c'est comme ça qu'elle est sortie. Je ne reviendrai pas sur ce texte.

@les autres

Je pense en faire un texte long. Il y a de quoi écrire quand on est dans cet état d'esprit. J'écris vraiment un tas de trucs ombrageux, pas vraiment teintés de talents mais qui expriment vraiment une façon d'être de trentenaire (ou plus ou moins) ici même, en Europe de l'Ouest, après la seconde guerre mondiale, la décolonisation, la guerre froide. Lessivé. Comme s'il n'y avait plus rien pour nous... Comme si je vivais sur le continent du "tout est enfin terminé". ça me fait penser à ça d'être européen de l'ouest. Comme les restes croupissants de la Grêce au sein de l'Empire romain.

La France est une connasse qui roupille dans le ventre d'une Europe qui n'est qu'une vieille débile en fin de vie. Allez dire ça aux Polonais et aux Tchèques. De toute façon, on leur laisse tout et on crève ici.

Quand tu avances des idées révolutionnaires, tu passes pour un bourgeois qui s'ennuie quand tu es un Français. Tu te mets en porte-à-faux avec le reste du Monde. Tu es un archaïque, un réac. Et au fond de toi, de ton bide, tu sais que c'est pas faux. Que c'est en Amérique latine ou en Asie du sud-est que ça se passe les nouvelles idées, le monde de demain, tout ça quoi.

Même si je suis trop jeune, j'ai l'impression de les avoir faites toutes ces guerres sanglantes européennes. J'ai plus envie. C'est tout. J'ai envie de profiter des dividendes de la paix... L'Europe est une vieille débile à la retraite, mais qui interesse encore le reste du monde parce que le montant de cette retraite est gigantesque. Alors il faut palper un max avant qu'elle ne disparaisse l'Europe dite de l'ouest. On lui vend des encyclopédies alors qu'elle n'y voit presque plus rien. On lui vend des alarmes pour sécuriser son bas de laine. On lui vend des nouveaux produits dont elle ne comprend pas l'utilité. C'est l'Europe de l'ouest. Parfois les petits enfants de celle-ci viennent lui rendre visite pour lui demander un peu de thunes. C'est pas facile d'être un pays émergent. Et puis elle a la bonté des grand-mère l'Europe de l'ouest. Elle essaie de s'adapter à ce nouveau monde, mais cette viocque n'a plus l'énergie et la capacité de se fondre dans ce monde qui va trop vite.

Je suis en elle. Une de ses cellules. Une de ses cellules cancéreuses. Un citoyen qui ressasse indéfiniment qu'il va lever son cul de son canapé. Qu'il va arrêter la picole pour ça. Arrêter les sodas les glaces, les heures devant la télé, devant l'ordi. Je me sens pourtant incapable de descendre de mon appartement. Aller dans la rue oui, mais seulement pour rejoindre un magasin, un centre commercial où ça sent bon, ça brille. Un endroit que je déteste, mais où je me sens en sécurité.



http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 30/09/2007

Andy Vérol | dimanche, 30 septembre 2007 11:55
Dessines-moi ta prison. La terre est une prison. Déjà sous Saint Ex. C'est une question de miroir. De son orientation. L'anticipation montre que la terre sera sauvée. Ce que nous ne percevons pas encore c'est comment. Surtout avec qui. Par contre on sait que ce ne sera pas Par qui? C'est déjà un très bon début.

Écrit par : martingrall | 30/09/2007

Ecrit par : conseil | dimanche, 30 septembre 2007 11:10

merci @@conseil
j'ai essayé et ça marche

et si dans un texte exemple on veut que ça apparaisse sur une partie du texte exemple cliquez sur (¤¤) je fais comment?

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

Ecrit par : conseil | dimanche, 30 septembre 2007 11:10


Merci..
Mais j'ai réussi à mettre le lien dans mon pseudo..

Essayez, vous verrez..

Écrit par : Roma | 30/09/2007

Ecrit par : Maghnia | dimanche, 30 septembre 2007 12:33

désolé, je ne comprends pas la question

Écrit par : conseil ? | 30/09/2007

Ecrit par : conseil ? | dimanche, 30 septembre 2007 13:30

je réexplique avec un exemple

"Historiquement, le brevet émerge au XVIIIè siècle "
(pris dans le billet)

là "brevet" est un lien ..
on est d'accord? enfin ça nous mêne à un blog
(excusez-moi, j'ai 8 mois d'internet donc je suis nulle..)

comment sur un mot on peut introduire un lien?
est-ce clair?
hummmmm.. je crains!!

Écrit par : Maghnia | 30/09/2007

Ecrit par : Andy Vérol | dimanche, 30 septembre 2007 11:55

on ne sais jamais si ce que vous écrivez vous le pensez vraiment ou si c'est un excercice de style (c'est très bien écrit)... mais si vous le pensez, quittez la france, allez vous installer en asie, là il y a de l'énergie ..

Écrit par : info | 30/09/2007

@Veig,

Oui, la nano débarque et les mentalités ne suivent pas. Il est urgent d'enfoncer le couteau dans la plaie, il est urgent de se faire mal avant d'être Robolotomisé…

@Roma,

Musicienne ? Alors, joue,… Avec les licences CC. De nos jours, la musique n'est plus qu'un support, un emballage. Trouve le produit, ou associe-toi avec ceux qui en ont, si tu veux en tirer un profit.
Et si l'art correspond à un autre état d'esprit, protège-le sans le divulguer. La zique est une amie qui ne peut se trahir. Une simple vérité qui préserve ta liberté cérébrale… Ce que les Majors n'ont pas compris…

Nonyme, pour le rester……

Écrit par : Nonyme | 01/10/2007

L'auteur d'une creation vraiment originale a le droit a la protection de son oeuvre.

La France est le pays des droits d'auteurs et... L'industrie du luxe responsable d'emplois nombreux lutte contre la contrefacon pour proteger les emplois de societes francaises.

Avant le droit des brevets le cirque juridique battait son plein en matiere de logiciel sur la base des actions sur copyright. L'action sur les brevets n'est qu'une nouvelle forme complementaire de protection.

La taille du cirque ne depend pas du systeme juridique employe pour la protection des droits mais surtout des enjeux indirects sur des milliards d'individus qui, sant le savoir, payent dans leur factures une partie des brevets a leur detenteurs.

Dans certains cas extremes, tel que celui du droit a communiquer entre les personnes, protege par la consitution dans certains etats, le probleme prend des proportions inquietantes. En matiere de communication par ecrit entre mobile et par email la pratique des brevets a ete detournee du but initial des nouvelles technologies, celui de contribuer au developement des libertes individuelles.

Par l'avancee technologique le monde peut produire mieux, plus utilement et moins cher dans l'interet de tous.

Dans une societe en evolution, passant de l'age industriel a l'age de la connaissance, c'est cette connaissance et son partage qui prennent le premier plan.

En matiere de communication mobile entre personnes, l'ambiquite de certains brevets revient a faire perdurer artifciellement le droit de passage instaure au moyen age sur les autoroutes mondiales de l'information.

Il est important de noter que la communication entre mobile est toujours soumise a la loi du timbre, que ce soit la technologie limitee des SMS ou celle plus moderne du email.

Le droit de timbre est paye tout les jours par les consommateurs usagers des operateurs mobiles qui pourraient offrir les services de communication gratuitement alors que ceux-ci se refugient derriere les brevets detenus par leur fournisseurs.

C'est une maniere de dejouer le jeu de la concurrence en se protegeant derriere des brevets tiers. Le probleme n'est donc pas celui des brevets sur les logiciels en lui-meme mais surtout le manque de capacite technique des bureaux des brevets dans le monde a detecter le caractere reellement innovant d'un nouveau procede exprime sous la forme d'un logiciel.

Dans le cadre des actions contre Blackberry il est interessant de noter que la societe qui le commercialise, RIM, a du payer 600 millions de dollars a la societe NTP detentrice de brevets sous peine de fermeture forcee de leur service. Ainsi chaque utilisateur de Blackberry paye une partie indirecte aux detenteurs de brevets et cela equivaut pour le consommateur a payer un droit de timbre. En l'espece le droit de timbre est injustifie car le payement par RIM a NTP a ete effectue avant l'annulation par l'office des brevets americains.
Un autre titulaire de brevets est la societe Visto qui s'est impose mondialement aux consomateurs en s'alliant avec le groupe Vodafone (SFR en france) pour chasser les solutions de email mobile gratuites telles que l'etait le service Multimail distribue par SFR.
Bref les operateurs mobiles s'allient avec les detenteurs de brevets de maniere a imposer des tarifs artificiellement eleves lorsque les brevets sont publiquement mis en doute (voir http://blog.freedomail.com)

Écrit par : nf | 04/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu