Avertir le modérateur

02/10/2007

Les vies nazes



«Qui songerait à réfuter un son ?» demandait Nietzsche.

«Qui songerait à réfuter la douleur ?»

Dans l'univers de suspicion généralisée, de propagation de la défiance, de théâtre, l'image de la douleur, celle qui jaillit parfois, démultipliée, fait figure de vérité inaliénable. Il n'y a plus de piège, plus de médiation, pas de montage ; celui qui souffre se présente dans sa nudité primitive. Il se confond avec le drame dont il est le dépositaire absolu. Il est le drame.

Le visage (ce visage "à bout portant", selon Lévinas) de celui qui souffre, le visage de la souffrance, surgit sur les écrans, les surfaces, à la manière d'un spectre. Il n'a pas d'origine, pas de connotation, il n'est que ce qui est donné à voir. C'est un point, un grain.

Ce point est immobile, pur, et l'impact de son surgissement, sans préméditation apparente, est profond. Il crée une onde de choc qui fait que l'état postérieur, le temps après, en est bouleversé.

Enfin, le point est devenu point commun. Cette fixation-là, ce processus dedans/dehors, institutionnalise l'intime révélé et conditionne une action politique spectaculaire. On pourrait même dire spectraculaire.

La communication qui s'empare du drame se saisit alors, sans détour, de l'évidence du visage bouleversé. Le spectacle (de la souffrance de l'individu) se voit alors automatiquement purifié par son objet-même. Le visage est pur, donc il n'y a pas d'instrumentalisation, pas de communication, pas de choix. Tout cela produit une sorte d'auto-absolution du dispositif.

Jusqu'à la prochaine fois.

Mais tous les visages ne se valent pas. Dans le sens où certains sont exhibés, d'autres occultés.

Il est des visages qu'on ne voit pas, qu'on ne montre pas. C'est alors la souffrance qui est diffuse, galvaudée, comme recouverte d'un voile anesthésiant. Le voile du mépris. Il ne faudrait surtout pas que ceux qui regardent fassent "l'expérience de notre commune humanité".

On ne voit que des tentes, du délabrement, des immeubles, des corps encombrants poussés, soutenus, pliés. Les visages n'existent pas ; juste des moignons.

Il n'y a pas de visage, il n'y a pas de douleur. Juste une condition monotone et falsifiable. De la grisaille. Le silence. Parfois un artefact, un accident, qui ne font que redire la fatale condition de ceux qu'on ne voit pas. Rien qu'un peu d'écume sur la mer.

Ces corps irrémédiablement perdus n'ont plus de durée, plus vraiment de consistance. C'est là ou alors là bas, partout et depuis toujours. C'est une onde en dehors du temps de la représentation. Des revenants.

Il s'ensuit une politique de la gestion comptable du flux, de la dispersion, de la redirection. "On" parle alors de nettoyage, de Malodore, de Kärcher, de charter, de radiation, de "tolérance zéro pour la glandouille"... L'opération consiste à expulser les revenants de la bulle de l'intime. D'agir sur la trajectoire. La seule vérité qui s'impose, communicable, c'est celle de l'objectif chiffré.

On ne filme pas ce qui est visible (il n'y a que les caméras de surveillance pour faire cela), on ne fait que rendre invisible ce qui est visible ; au risque de la catastrophe. On ne filme que des révélations ; on ne révèle que ce qui est filmé.



On ne filme plus beaucoup d'ailleurs. A la télévision, il n'y a pratiquement plus que de l'écrit (des chiffres et des lettres. Louons Armand Jammot d'avoir su anticiper toute la petite histoire). Et des visages reconstitués, fabriqués pour l'occasion. Où l'altérité travaille sur et par l'altération. La télévision dite de "réalité" ne fait pas autre chose ; elle fabrique des visages partageables.

Comme le bon docteur Frankenstein.

Ou les Jivaros.

Rien d'étonnant alors de constater l'intérêt de cette télévision-là pour la chirurgie plus ou moins esthétique et les forêts plus ou moins vierges.

Que nous apprend le visage de Bernard Kouchner et son prurit du bombardement chirurgical (et sans doute esthétique) ?
Que nous dit la trogne de Nicolas Sarkozy qui expulse une larme à la lecture de la lettre de Guy Môquet, dans l'inextricable fôret de Boulogne ?

La politique, estimait Paul Valéry, c’est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.
C’est également l’art d’empêcher les gens de se mêler à ceux qui les regardent.

"Read my lips" disait l'autre.


Signé : Fitamrofrep


(C'est pénible, "Fade to grey" à la longue, non ?)

Commentaires

Yep preum's
Merci pour ce bulletin matinal que je lis maintenant!

Écrit par : skalpa | 02/10/2007

Wahou Derrida au réveil!
Et on dit que le niveau baisse?
Sans dec'

Écrit par : skalpa | 02/10/2007

Pfff...

Bien les chiants les pseudo intellos de gauche !...

Écrit par : jojo74 | 02/10/2007

seriez-vous de retour?
un merveilleux billet

Écrit par : merci | 02/10/2007

Donc, d'un côté le drame lointain et imprévisible, un individu "exemplaire" appartenant à l'Histoire (un jeune homme aux nobles idéaux fusillé par les nazis) ou un peuple frappé par le destin (tours jumelles ; tsunami....) qui provoque un élan d'émotion, de compassion et de générosité sans frein envers les victimes et leurs visages marqués qui nous les rendent proches et lointains à la fois. Dans la compassion qui nous porte non pas directement vers eux mais vers leurs images se loge bien au fond le soulagement de ne pas partager leur sort.

De l'autre, la misère à nos portes, dans nos rues. Insupportable de proximité, et qui soulève cette question lancinante : et si cela m'arrivait ? Incrédulité, incompréhension, stupeur de croiser dans son environnement ce qui ne devrait pas être. Une incongruité majeure, un accroc dans l'image riante de prospérité que se donnent les façades des rues et des magasins, tous ces consommables qui chatoient dans les rayons, débordent sur le rue. Ce trop-plein de tout, partout. Ce face à quoi ces corps tordus, comme repliés sur voire en eux-mêmes, semblent un cri muet auquel répond notre indifférence simulée. Faute d'un pont, d'un langage commun pour retisser du lien. Le proche est si lointain, muré dans une altérité si radicale et à la fois qui est la face cachée de ce que nous sommes. C'est l'image de notre mort sociale, de notre altérité inassimilable les uns vis-à-vis des autres, comme un état de nature que l'on s'efforcerait de se dissimuler mutuellement. Et qui refait surface au moindre drame conduisant à une intimité violée (dans la rue, sur un banc, sous une tente...) et à une proximité impossible, génératrice de peur et de rejet plus que de compassion.

Et puis le texte du jour s'éloigne du drame et de la misère pour signifier une autre béance, celle du détournement, du dévoiement du sens premier du politique. Ce qui relie les êtres humains qui se reconnaissent comme membres d'une même collectivité, et par conséquent, co-responsables des modalités du vivre ensemble qu'elle instaure, régule, garantit en relation à certains principes partagés dont tous sont comptables.

Or il est question du politique qui aliène, qui éloigne, qui construit un mur entre ceux qui décident au nom du collectif et ceux qui font foule, juste là pour donner un corps, mais pas de visage, ni de parole, à ce même collectif politique dont les premiers se réclament.

Autre forme de mépris sous celle de la politique spectacle ? Une conception du politique qui met l'accent sur les annonces et les actions décidées d'en haut et pas sur le destin commun et les mécanismes de concertation voire de co-décision qui en découlent logiquement si la logique institutionnelle avait sa place dans cette affaire.

Le politique comme captation, monopolisation de l'aptitude et du droit à définir le souhaitable, ce qui doit perdurer, ce qui doit changer, l'identité même du collectif, instaure une forme de régulation externe, initie un dispositif dont le peuple est le tiers exclu : il garantit la légitimité des décideurs, mais n'a pas voix au chapitre, pas droit de cité. Il est au travail et n'a, au mieux, que le cri inaudible de Munch pour protester.

Pas assez pour exister de plein droit.

Écrit par : en passant | 02/10/2007

La force de l'écriture est trop vite dispersée par ceux décidant pour les autres. Or, l'écrit reste, il est un calendrier, il est intime, on le possède. On ne l'oublie pas. Il reste avec soi. En soi.
En soit. Cet écrit est notre action à naître. Aujourd'hui plus que jamais. Cette écriture est ce que nous appellerons la vague, la vague de notre décision, de notre proposition d’une société représentant chacun d’entre nous. Cette lame de contre pouvoirs, tous les pouvoirs. Notre contre-pouvoir réfute la société du plus petit dénominateur commun admissible, décidée par des gaz interchangeables, inodores et sans saveur. Sans bouquet et sans charme il n’y a pas de société. Ce sont nos sentiments qui enrichissent notre collectivité. Un homme n’a jamais été la valeur de son salaire ni sa capacité d’endettement Une société ne vit jamais à crédit, en étalant la misère à la rendre imperceptible, inaudible. Nous décrétant insensibles et faibles. Je suis d’un pays de digues, de môle et d’estacades. Je sens les craquements. Je reconnais ce moment où ils vont céder battus par les flots successifs. Chaque marée emmène avec elle une brèche de leur fortification. Quoique l’on puisse faire, la contre-lame, ce contre pouvoir disposera toujours de ce pouvoir.de retenue de vie.

Écrit par : martingrall | 02/10/2007

Yep, si vous avez du mal à réfléchir sur ces contributions, dont je ne critique ni le fond, ni la forme...
Le DEL en forme!
Passez par où vous savez puis revenez...ici...
Enfin, je dis ça, je dis rien...
Bon débats
je repasserais ce soir...
Allez, à la douche et au boulot!!!
http://imgcash2.imageshack.us/img228/887/moutonnoirir2.jpg

Écrit par : skalpa | 02/10/2007

HS/

SONDAGE
Les cotes de confiance
de Sarkozy et Fillon en nette baisse
NOUVELOBS.COM | 02.10.2007 | 09:07

Le chef de l'Etat voit sa cote de confiance passer de 61 à 55%, selon l'institut CSA. Le Premier ministre chute à 47%.


Nicolas Sarkozy et François Fillon (Reuters)
Les cotes de confiance de Nicolas Sarkozy et François Fillon accusent une baisse de six points en septembre par rapport au mois d'août, selon le baromètre CSA pour Le Parisien/Aujourd'hui en France et i>Télé, paru mardi 2 octobre.
Le chef de l'Etat voit son taux de confiance passer de 61% en août à 55% en septembre, selon cette enquête. La proportion de ceux qui ne lui font pas confiance "pour résoudre efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays" passe de 33 à 37% et 8% ne se prononcent pas (-2).
Le chef de gouvernement subit une baisse identique de 6 points : 47% des personnes interrogées déclarent lui faire confiance, contre 53% en août. Celles qui ne lui font pas confiance passent à 41% (+2) et 12% ne se prononcent pas (+4).

Sondage CSA réalisé par téléphone les 26 et 27 septembre auprès de 1.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Notice détaillée disponible auprès de la Commission des sondages.

Écrit par : Roma | 02/10/2007

Pour faire court, cette fois-ci, le fil conducteur de ce texte, enfin une lecture politique possible de ce qu'il porte, c'est : ça se passe à côté de chez vous, mais vous n'en êtes pas.

ça résume bien l'orientation de fond du nouveau pouvoir, à contre-courant des aspirations dont on avait pu croire un temps qu'elles allaient remettre en marche le corps social républicain malade de son pouvoir "aristocratique" et distant, qu'il porte sur ses frêles épaules, tel jadis le Tiers-Etat avec sur le dos la noblesse et le clergé.

Écrit par : en passant-culotte | 02/10/2007

Excellent billet. Toute la manipulation médiatique actuelle repose sur le choix des visages que les média décident de nous montrer ou pas. Gros plan sur le visage de la mère éplorée de la victime. Pleurez bien dans le micro, madame. Image fugitive du présumé coupable sortant du fourgon de police, le blouson retroussé sur la tête. Cache-toi, salopard.
Et encore, celui qui peut se cacher sous son blouson échappe-t-il à la manipulation la plus hypocrite qui soit : le floutage de visage, qui dissimule les traits mais qui révèle la couleur de peau. De quoi alimenter à bon compte le racisme latent de la société française.

> Il ne faudrait surtout pas que ceux qui regardent fassent "l'expérience de notre
> commune humanité".

Sauf lorsque ceux qui regardent font partie de la même communauté ethnique que la personne montrée -- la victime. Exalter les victimes surtout lorsqu'elles sont blanches et chrétiennes, déshumaniser les marginaux et les délinquants, surtout les plus foncés de peau. Pendant qu'on dresse les blancs qui ont peu contre les bronzés qui n'ont rien, on peut continuer d'arroser de cadeaux la poignée d'ultra-riches qui nous manipule.

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Moi vous savez les myopathes du Bangladesh... Et les forêts équatoriales... Du moment que j'ai mes Nike et mon pognon...
J'aime pas les gens et je fais pas semblant d'en avoir qqchose à faire contrairement à vous.

Écrit par : Blue Bottle | 02/10/2007

Rien à voir avec le billet, mais les guignols étaient excellents hier !

Sur Kouchner, sur Dati et Cécilia ! Plus Balkany !

Pour bien commencer la journée :

http://www.canalplus.fr/index.php?pid=1784

Écrit par : Roma | 02/10/2007

waou!!quel texte!! et que les premiers commentaires sont justes!! ça met du baume au coeur de bon matin . à plus dans la journée.

Écrit par : nanou | 02/10/2007

L'image d'une petite fille suspendue à la vie par un souffle....En pleine figure, mon coeur de mère a gravé pour toujours cette souffrance. Ensuite, le débat a fait rage. Cette boue retenait son corps et les téléspectateurs en haleine.
Des aides financières ont afflué, des millions de personnes touchés. D'autres qui critiquent la morbidité et le voyeurisme des médias.
Notre monde repose sur l'image.

En passant, je file, mais j'ai pris le temps de vous lire avec intérêt.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : Blue Bottle | mardi, 02 octobre 2007 09:36

Original votre état d'esprit ! "coming out d'une ordure" !
J'aime cette dérision !

Bonne continuation.

Écrit par : Roma | 02/10/2007

waou!!quel texte!! et que les premiers commentaires sont justes!! ça met du baume au coeur de bon matin . à plus dans la journée.

Écrit par : nanou | 02/10/2007

Elle en pense quoi la Rama Yade ?!

Total : la Belgique rouvre une enquête pour crimes contre l'humanité
LEMONDE.FR avec Reuters | 01.10.07 | 19h59 • Mis à jour le 01.10.07 | 20h06

(article dans mon pseudo)

Écrit par : Roma | 02/10/2007

surtout on montre tous en même temps la même chose jusqu'à la suivante.
On en arrive à cette aberration des gens qui donnent pour une souffrance et qui s'offusquent si, celle là ne pouvant plus être soulagée dans l'immédiat par ce don, on l'affecte à une autre qu'ils n'ont pas vues sur leur écran. Qui n'est pas la souffrance qu'ils se sont appropriées.
Et même pour le visage que l'on montre (tant mieux tout de même si cela réveille et motive) cette façon d'en faire une icone, une image de la douleur ne le nie-t-il pas. Les visionnants ne s'intéressant plus qu'à cette souffrance

Écrit par : brigetoun | 02/10/2007

Ecrit par : en passant | mardi, 02 octobre 2007 08:22

A la lecture de ce billet, j'ai immédiatement été envahi par le film de Peter Watkins "Munch". Watkins qui à travers les revenants fait remonter la vie, la création, la société. Le cri qui semble sans visage, se charge de sens et devient un être individuel et ses souffrances mais aussi une société, avec ses tabous, ses choix politiques, ses comptes et ses mécanismes de banalisation. Un film hautement subversif qui désinstitutionnalise l'intime où l'individu de point devient un être. Rien n'est interchangeable et pourtant tout est universel. Le cri de Munch soudain résonne à nos oreilles.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Comme Nef, j'ai été envahie par des images, à la lecture de ce billet (remarquable): celles de ceux qui s'obstinent à filmer les "invisibles" (et dont les films ne passeront pas à la télé). Les Klotz, les Watkins, et bon nombre d'autres documentaristes ou passant par la fiction, qui tentent de redonner un visage, une parole, à ceux que l'on veut placer délibéréement hors-champ.

Écrit par : valdo lydeker | 02/10/2007

HS

Une fronde s'oppose au Roi...A regarder jusqu'au bout

Martinon désigné dans le fief des fiefs et pourtant...

http://jt.france2.fr/13h/

Le 13 h de FR2 du 1er/10

Écrit par : agathe | 02/10/2007

HS

Une fronde s'oppose au Roi...A regarder jusqu'au bout

Martinon désigné dans le fief des fiefs et pourtant...

http://jt.france2.fr/13h/

Le 13 h de FR2 du 1er/10

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Sébastien Fontenelle. Ca c'est du billet et ça complexe grave autant de talent sous un stylo.


http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr:80/archive/2007/10/01/carrère.html

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Attention, comme les méprises sont nombreuses, je ne critique pas pour autant (en mettant en exergue le talent de SB) le billet du jour que je trouve excellent.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

message pour fontenelle de la part de mc lane et à ts les gens qui aiment la "vraie musique" (sic.):
ce soir 19:30, concert de "la clinique du Dr Schultz" à "la table à Jaja" rue Marceau - M° Croix de Chaveau

Sur ce je vais me restaurer, bonne journée tt le monde (et la bise aux copines)

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Qd même un truc: je viens d'apprendre que cet été une collègue assistante sociale a été mise en garde à vue pdt trois heures pour "aide à une personne en situation irrégulière".
Elle avait accompagné une femme pour porter plainte pour violences conjugales, la police est ensuite venue la chercher à son service pour lui demander l'adresse de la femme que les services de police voulaient placer en centre de rétention.
L'AS a refusé parce que soumise au secret professionnel (que nous ne pouvons/devons briser qu'en cas de danger sur mineurs ou majeurs protégés par la Justice), total elle a fait du gnouf.
C'est le parquet qui a ordonné sa libération et semoncé le commissaire...
Bienvenue dans un monde où tout est possible.

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Ils sont tous décomplexés, il faut faire confiance, attendre encore pour voir...Nous sommes nombreux à penser en avoir assez vu, pas tous....

http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr:80/archive/2007/10/02/courage-fillon.html

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 12:39

Malheureusement au niveau du Tribunal administratif, tous les juges ne sont pas exemplaires, si un avocat transmet dans le dossier un passeport, le juge au lieu de le rendre avec le dossier, donne le passeport à la préfecture afin de favoriser la rapidité de la sortie de territoire. Moralité, les avocats ont intérêt à vite dissimuler le passeport sous leurs robes ou à ne pas le présenter au détriment du "droit" de leur client.

Écrit par : nef | 02/10/2007

@Sébastien Fontenelle
> http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr:80/archive/2007/10/02/courage-fillon.html

Ouais. Mais bon. T'as perdu un mois et demie de salaire en 2003, Sébastien, après avoir fait grève un mois et demi, bloqué les classes, et t'être fait taper dessus par les golgoths CRS au service de Raffarin/Fillon ?

Un mois et demi après le début de la grève, en 2003, les profs se sont fait mettre la matraque profond, et les média réacs dominants continuaient à exciter le populo contre ces feignants de profs.

Alors bon, quand ça tombe au printemps, que tu es remplaçant/vacataire et pas payé pendant l'été, que t'es pas sûr d'être repris quelque part à la rentrée suivante et que tu te demandes comment tu vas bouffer pendant 3 mois, tu peux l'avoir mauvaise.

Et quand une nouvelle réforme arrive 4 ans plus tard, tu peux te dire qu'au fond, tu les emmerdes, ces abrutis qui ont voté SarkoFillon à 53%, et qui ont choisi un avenir de merde pour leurs gamins et pour eux-mêmes, choisi aussi de se mettre sur la paille pour payer des études décentes à leurs gniards ou pour se faire opérer dans des conditions correctes en clinique privée.

Parce que c'est quand même aussi à l'intérêt général que tu penses, en défendant le statut de la fonction publique. Mais quand c'est chez Cauet ou chez Pernaut que les gens vont se forger une opinion sur la valeur du service public, tu te dis, à quoi ça sert de se casser le cul pour ces pignoufs ?

Et donc, les syndicats sentent bien que peu de gens sont encore prêts à se battre cet automne pour défendre le service public. Du coup, ils font semblant de la remettre à plus tard, pour ne pas se ridiculiser dans une manif à 3 pelés. C'est bien triste, mais c'est comme ça.

Écrit par : Veig | 02/10/2007

"Attention, comme les méprises sont nombreuses, je ne critique pas pour autant (en mettant en exergue le talent de SB) le billet du jour que je trouve excellent."

Y-a intérêt (smiley)...

"à ceux que l'on veut placer délibéréement"

Ce "on" n'est pas simple à circonscrire. Car s'y entrechoquent l'histoire, le politique, le médiatique, un certain déni du travail de la médiation, les qualités-même des dispositifs de transmission (la télévision est-elle seulement "capable", de par sa nature, de rendre compte de ce qui se passe ?), le rythme, la réception etc...
J'ai seulement tenté d'évoquer ce qui peut être vu (comme présence et comme présence de l'absence). Tout ça sans regarder la télévision (pas le temps).

....

Marrant ; la Belgique relance l'instruction quant aux accusations à l'encontre de Total
proférées par 4 réfugiés birmans. Les médias omettent cependant de rappeler le
rôle joué par Kouchner quand ce dossier fut instruit en France. Bernard serre les fesses ?

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 14:13

Le gouvernement multiplie les annonces diplomatiques pour contrer les éventuels remous de l'opinion publique quant à l'implication de Total. La propagande gouvernementale promet des sanctions contre la firme.

Je vous propose la chanson qui sied à ce sempiternel refrain :
"Paroles, paroles, paroles......."

Écrit par : agathe | 02/10/2007

> Marrant ; la Belgique relance l'instruction quant aux accusations à l'encontre de Total
> proférées par 4 réfugiés birmans. Les médias omettent cependant de rappeler le
> rôle joué par Kouchner quand ce dossier fut instruit en France.

J'ai remarqué ça ce midi aussi au 13h de France Inter : ils ont parlé de la déclaration de Kouchner selon laquelle "Bien sûr, s'il y a des sanctions qui doivent intervenir, Total n'en sera pas exonéré, c'est impossible“ (mdr !) mais ils se sont bien gardés de parler du rapport du cabinet BK Conseils en 2003...
Ne soyons pas injustes : Challenges, qui doit être un torchon anarcho-syndicaliste, fait bien le lien entre les deux affaires :
http://www.challenges.fr/20071002.CHA1317/birmanie__total_ne_sera_pas_exonere_de_sanctions.html

mais les autres articles de journaux français trouvés par Google Actualités à ce sujet se gardent bien de tout rapprochement... (voir lien sur mon pseudo)

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Je n'arrive plus à me connecter à ce blog autrement qu'en passant par des chemins tarabiscotés. Je prends ça pour un signe... Asta la vista les filles et les gars. Je retourne à ma stupidité, ma vacuité, mon inutilité. Ciao.

Écrit par : Laflote | 02/10/2007

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 11:50

merci, agathe de l'info
(je confondais.. j'en suis confuse;))

Écrit par : Maghnia | 02/10/2007

> Je n'arrive plus à me connecter à ce blog autrement qu'en passant par des chemins
> tarabiscotés. Je prends ça pour un signe...

Tu n'es peut-être pas la seule dans ce cas ? Et d'autres ne savent même pas emprunter de chemins tarabiscotés... ça expliquerait pourquoi y a pas foule ce matin...
Tu es obligée de passer par un proxy ?

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Veig, darling... "matin"?

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Laflote

Je te comprends au vu des attaques d'hier soir. Je ne te donne pas de leçon non plus, mais ne laisse pas le pouvoir à des trolls qui ont pour seule arme la méchanceté gratuite, la bassesse, la délation...
Je l'ai écrit hier et je le réecris aujourd'hui. Les gens qui balançaient leur voisins à la gestapo sont du même acabit que ceux qui ont osé profiter de tes écrits et de ta sensibilité. Ils rappellent les pires crapules au visage planqués derrière leurs volets (l'ordinateur les remplace efficacement).
Tu as décuplé ma colère à leur encontre, je peux te promettre que je les attends de clavier ferme !
Laflote, je le dis haut et fort, tu es une fille très bien et justement, ton épanouissement, ton humour, ta sincérité ne peut qu'engendrer la jalousie des frustrés et pauvres malades....Il y aura toujours des hyènes pour se repaître du malheur des autres.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 14:43

Salut toi, bonjour à tous...

Très très bon billet...pffff la barre est placée très haut...

HS// Mathilde j'ai craqué hier en sortant du boulot"///

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

Oups aux visages multiples....

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ce genre de photos a forcément plus de retentissement :

http://www.arhv.lhivic.org/index.php/2007/09/29/504-quand-les-mots-font-defaut

Avec un petit jeu de décryptation à la clef : que voyez-vous sur cette photo ?

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Je sais pas ce qui s'est passé mais je suis entièrement d'accord avec Agathe sur ce qu'elle dit de toi Laf'

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 14:50

Mr et Mme Jacques Et Cécilia Martin
Notre Président et la maman de ses deux premiers fils

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 14:50

Moi je vois qu'il y a des gens qu'on ferait mieux de pas inviter!

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Laflote, je m'associe à Mathilde et Agathe pour t'encourager à rester. c'est nos qui auront les trolls à l'usure, pas eux!

Écrit par : valdo lydeker | 02/10/2007

@performatif

Moi je vois rien du tout, j'arrive pas à charger des liens. On pourrait faire un jeu pour une malvoyante provisoire ?

Écrit par : nef | 02/10/2007

@ nef, je t'envoie la photo par e-mail

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Merci Mathilde et Valdo.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 15:05

Ma vieille Laflote, tu sais ce que j'en pense.

Écrit par : nef | 02/10/2007

@mathilde P.

Merci pour le décrochage antiope.

Écrit par : nef | 02/10/2007

c'est parti mon kiki

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

@performatif

Leurs coiffures sont atroces.

Écrit par : shampouineuse | 02/10/2007

ah bon? moi j'aime bien le côté Bichon maltais de Cécilia...

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

> Veig, darling... "matin"?

C'est juste parce qu'il est encore tôt pour juger de l'affluence de l'après-midi, Mathilda dear. ;-) (non, pas "waltzing Mathilda" -- pas drôle).

Écrit par : Veig | 02/10/2007

(c'est drôle qd t'es dans un troquet et qu'une trentaine de rugbymen australiens et neo-zélandais, très très très alcoolisés se lève et te le chante à tue-tête en brandissant ses pintes... la honte de ma vie!)

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:18

C'est où, c'est où ?

Écrit par : shampouineuse | 02/10/2007

Et, Laflote, accroche-toi. On a besoin de toi ici. Tu nous apportes de la chaleur et de la légèreté quand certains d'entre nous, moi le premier, ont tendace à tomber dans le sarcasme froid et dans le cynisme face à ce qui s'abat sur nous en ce moment.

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Ecrit par : shampouineuse | mardi, 02 octobre 2007 15:19

Moi je dis cela c'est juste pour les soutenir un peu, leur remonter le moral. Histoire d'emmerder Sarko. Du dévouement à la cause, en somme.

Écrit par : shampouineuse | 02/10/2007

J'ai volé un mouton et j'ai préféré me noyer dans la rivière plutôt que de me rendre à la police.

Écrit par : SDF (Stade de France) | 02/10/2007

Ecrit par : Veig | mardi, 02 octobre 2007 15:20

J'avais remarqué, pftttt :-)))))

Écrit par : nef aigrie | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:18

Allez Mathilde, je sais que tu les as vu la première, mais il y en plein, file l'adresse aux copines.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Les vies nazes / Lévinas, je viens de comprendre... Bon, ben je vais aller faire une sieste, vu l'état de ma pauvre cervelle...

Excellent texte, merci.

Écrit par : adrien (de rien ?) | 02/10/2007

@Laflote....
E....est une malade il faut la laisser évacuer sa fausse à purin et ne pas lui répondre et surtout ne pas lui laisser penser qu'elle a de l'emprise...

@ Mathilde> les coiffures années 80;-)))

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

http://www.declicbar.com/?bar=89

Écrit par : Pub australien à Paris | 02/10/2007

del de filles là!
faut
enregistrer
mireille dumas sur france3 et
le regarder
quand
il
pleut!
ou
fallait
enregistrer chaos
sur la 6
modele de critique sociale sur le couple
et aussi sur l'integration des filles musulmanes dans notre société
cette nuit

donc je ne vous mets pas "lose yourself"

Look, if you had one shot, one opportunity
To seize everything you ever wanted-One moment
Would you capture it or just let it slip?

His palms are sweaty, knees weak, arms are heavy
There's vomit on his sweater already, mom's spaghetti
He's nervous, but on the surface he looks calm and ready
To drop bombs, but he keeps on forgettin
What he wrote down, the whole crowd goes so loud
He opens his mouth, but the words won't come out
He's chokin, how everybody's jokin now
The clock's run out, time's up over, blouww!
Snap back to reality, Oh there goes gravity
Oh, there goes Rabbit, he choked
He's so mad, but he won't give up that
Is he? No
He won't have it, he knows his whole back city's ropes
It don't matter, he's dope
He knows that, but he's broke
He's so stacked that he knows
When he goes back to his mobile home, that's when it's
Back to the lab again yo
This whole rhapsody
He better go capture this moment and hope it don't pass him

[Hook]
You better lose yourself in the music, the moment
You own it, you better never let it go
You only get one shot, do not miss your chance to blow
This opportunity comes once in a lifetime yo

The soul's escaping, through this hole that it's gaping
This world is mine for the taking
Make me king, as we move toward a, new world order
A normal life is borin, but superstardom's close to post mortar
It only grows harder, only grows hotter
He blows us all over these hoes is all on him
Coast to coast shows, he's know as the globetrotter
Lonely roads, God only knows
He's grown farther from home, he's no father
He goes home and barely knows his own daughter
But hold your nose cuz here goes the cold water
His hoes don't want him no mo, he's cold product
They moved on to the next schmoe who flows
He nose dove and sold nada
So the soap opera is told and unfolds
I suppose it's old potna, but the beat goes on
Da da dum da dum da da

[Hook]
No more games, I'ma change what you call rage
Tear this mothafuckin roof off like 2 dogs caged
I was playin in the beginnin, the mood all changed
I been chewed up and spit out and booed off stage
But I kept rhymin and stepwritin the next cypher
Best believe somebody's payin the pied piper
All the pain inside amplified by the fact
That I can't get by with my 9 to 5
And I can't provide the right type of life for my family
Cuz man, these goddam food stamps don't buy diapers
And it's no movie, there's no Mekhi Phifer, this is my life
And these times are so hard and it's getting even harder
Tryin to feed and water my seed, plus
See dishonor caught up bein a father and a prima donna
Baby mama drama's screamin on and
Too much for me to wanna
Stay in one spot, another jam or not
Has gotten me to the point, I'm like a snail
I've got to formulate a plot fore I end up in jail or shot
Success is my only mothafuckin option, failure's not
Mom, I love you, but this trail has got to go
I cannot grow old in Salem's lot
So here I go is my shot.
Feet fail me not cuz maybe the only opportunity that I got

[Hook]

You can do anything you set your mind to, W(h)Oman


mais une recette de

soupe de courgettes diététique
Entrée Note : 5 Sans photo Végétarien
Ingrédients : - 1 kg de courgettes - 2 oignons - 2 verres de lait écrémé - 1 verre d'eau - 2 cuillères à soupe de crème allégée - 3 pincées de cumin Préparation : A l'aide d'un pinceau, mettre un peu d'huile d'olive au fond d'une casserole. Y faire revenir les oignons, puis les courgettes coupées en [...]


pas lu le texte - trop long! internet est fait pour faire court!

saint éthique priez pour elle - peu importe sa (non-)confession!

je voulais mettre les paroles de in the mood for love mais y en a pas!

bonne pluie!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Juste un truc marrant (pas pour tout le monde), quelques parlementaires, dont JM Le Guen, Benoît Hamon, Patrick Bloche... ont voulu faire les kékés et faire une coupe du monde des députés.
Autant Le Guen et Hamon sont sportifs (JMLG a été semi pro de rugby), autant Bloche, à part tirer sur sa pipe... Bref...
Z'ont rien trouvé de mieux que d'affronter des parlementaires sud-af'... je sais pas le score mais P Bloche s'est fait démonter le genou, plaquage à la première minute!

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

> J'avais remarqué, pftttt :-)))))
> Ecrit par : nef aigrie | mardi, 02 octobre 2007 15:25

Oh, salut, Nef, on s'fait la bise ? ;-)

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Ecrit par : lucide | mardi, 02 octobre 2007 15:40

Amusant comme souvent "on" s'exclut par je ne sais quel tour de passe-passe de ce qu'on entend pointer.
Trop long texte pour dire qu'un texte est trop long.
Internet, ça n'est jamais long. Vitesse de la lumière.

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Pardon, c'étaient les All-Blacks parlementaires

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Ecrit par : Veig | mardi, 02 octobre 2007 15:45

Bisoux mon chou. ?;)

Écrit par : nef fayote | 02/10/2007

@mathilde
la france avait 75% de l 'équipe constituée de parlementaires DONT 1 DEPUTEE!
à part l'irlande qui avait même 3 ministres - meilleure proportion! et on a finit 4ème!
j'ai vu des images - tristes niveaux même pour des corpos!
à voir sur le site de philippe folliot le dossier et le programme - journée divertissement au golf...etc...

@performatif
trop long je l'affirme et le répète
mais je n'ai pas jugé le fond - un peu la forme et même si j'ai l'adsl!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Schneidermann revient sur l'usage du mot "rafle" aujourd'hui :

http://arretsurimages.net/post/2007/09/30/Faut-il-parler-de-rafles

Ca a au moins le mérite d'approfondir la question. Il omet toutefois, il me semble, de regarder le pourquoi de cet usage, ce que les "utilisateurs" du mot entendent en faire et ce qu'ils y mettent, eux. Il y a le "pourquoi ne pourrait-on pas dire rafle" mais aussi le "pourquoi on le dit".

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:53

Et jamais tu fais les présentations...

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

@ lucide: Hamon est député européen Le Guen est député en France, P Bloche aussi... ça commence à chiffrer déjà non? (je sais pas qui d'autre jouait)

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

@performatif à l'envers
ak ok ton commentaire 'cos c'est toi l'auteur!

j'aime les textes sur le papier...

"Un homme dans une gare isolée
Une valise à ses côtés
Deux yeux fixes et froids
Montrent de la peur lorsqu'il se tourne pour se cacher

Sens la pluie comme un été anglais
Entends les notes d'une chanson lointaine
Sortant de derrière un poster
Espérant que la vie ne fût si longue".

ps : j'ai lu en transversal!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Ecrit par : lucide | mardi, 02 octobre 2007 16:02

Fulcacide...

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:59
tape sur philippe alliot et sur son site tu auras toute la clique!
ils sont tous dans le comité d'organisation
y avait même kader arif! normal pour du rugby - il est de toulouse crois-je!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

"L'Institut d'études sur l'immigration et l'intégration"

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20071002.OBS7632/petition_contre_linstitutdetudes_sur_limmigration.html

....

lucide, tu peux au moins écouter "fade to gray" en boucle. Tuerie des 80's.

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 11:40

Il n'y a pas que Martinon qui agace.

http://www.marianne2.fr/A-l-UMP,-les-tribus-d-opposants-se-multiplient_a78870.html?PHPSESSID=a7ef3ed9881b06c50aac0169cab56ea5

5 mois après seulement...

Écrit par : Roma | 02/10/2007

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 16:04
coulé

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:53

Et jamais tu fais les présentations...

Ecrit par : Pamela de Barres | mardi, 02 octobre 2007 15:57

Tu peux leur dire que mon petit nom c'est NèèèèèF.

Écrit par : nef blonde | 02/10/2007

Les photos de ce fameux match de rugby traînaient il y a qqs temps sur le site d'un journal (lequel ?). Certains ont effectivement cessé le sport il y a longtemps...
Autant ne jamais commencer.

Sinon, il ne faut plus dire les all blacks mais les néo-zélandais. "All black" fait peur aux joueurs français.

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Ecrit par : Roma | mardi, 02 octobre 2007 16:05

Merci pour le lien.

Le notable est qu'un personnage aussi controversé que Pasqua ait dit à intelligible voix que les test ADN rappellent les années sombres.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

> @ lucide: Hamon est député européen Le Guen est député en France, P Bloche aussi...
> ça commence à chiffrer déjà non? (je sais pas qui d'autre jouait)
> Ecrit par : Mathilde P. | mardi, 02 octobre 2007 15:59

MAM n'était pas recrutée pour l'arbitrage ? Elle a été arbitre fédérale pendant un moment, je crois...

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 16:05

Ton texte est génial. Et comme j'ai pas pu entendre la musique...

Écrit par : nef | 02/10/2007

Ecrit par : lucide | mardi, 02 octobre 2007 16:02

Eighties for ever;-))))))

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

Les députés ont d'autant plus raison de réagir maintenant, car si j'en crois ce que relate Barbier sur son blog, Guéant à l'avenir, pourrait remplacer Fillon...

Et se forme autour de Sarkozy un clan, de personnes qui n'ont jamais pratiqué le terrain, ni la vie parlementaire.. Les relations risquent d'être tendues entre eux..

http://blogs.lexpress.fr/barbier/

Écrit par : Roma | 02/10/2007

> Les photos de ce fameux match de rugby traînaient il y a qqs temps sur le site d'un
> journal (lequel ?).
Ici :
http://www.20minutes.fr/diaporama/159

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 16:05

j'ai même emballé là-dessus! j'ai le vynil maxi à la maison mais plus de tourne-disque! euh platine!
-----------------------------------------------
rien contre ton billet mais
dès qu'il y a trop de citations et des vidéos çà me gave
personne en france ne connaît nietzsche ou paul valery
spontanément vas-y donne-moi trois bouquins de valery sans googlisé

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 16:08

B.Madrange utilise ce terme pour les "démythifier" ....je trouve celà un peu con-con...mais bon si çà peut les faire gagner!!!!
Notre Président va faire le déplacement.

Écrit par : Pamela de Barres | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 16:12

Merciiiiiii j'avais pas identifié le posteur..

Clapclapclapclap...mr Perfo

Écrit par : Pamblondeavectissage | 02/10/2007

Ecrit par : lucide | mardi, 02 octobre 2007 16:15

Fais comme pour la poésie et certains philosophes, laisses toi un peu envahir. Ne cherches pas à comprendre tout, tout de suite. Laisses du temps au texte. Le temps tu en as un peu, puisque tu écoutes de la musique. Et prend ce que tu veux prendre, c'est pas une compétition, c'est pas du matraquage d'idées sommaires, d'informations courtes à angle fermé.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 16:24

....j ai fait de longues études universitaires de lettres modernes
initiateur d une association regionale developpant des actions et des outils pedagogiques promouvant la lecture
president d'un cinema art et essai pendant quelques années et responsable d'une association regionale à l'education à l'image!
formateur en insertion avec des cases obligatoires "illllletttrissmmes* et alphabétisation" et je leur parle de l'histoire du pain, de mécanique, de jardinage et rigolade! (un peu de rugby et du commerce équitable aussi en ce moment!)

basique, quand je leur parle de valery je leur parle de valery de monaco!

* personne ne sait quelle est la bonne orthographe!
ps : naturellement j exagère sur les citations! mais bon y a des dicos!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

éh bé qu'est-ce que ça suck ici con

Écrit par : HH | 02/10/2007

lucide, de Paul Valéry, "Emmanuelle", "elle danse Marie" et "Aimons-nous vivants".

Écrit par : performatif | 02/10/2007

B.Madrange utilise ce terme pour les "démythifier"

Qu'on ne l'amène sur le champ, je vais me le bouffer, en tranches !

Écrit par : Véronique Genest | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 16:52

quelle disco!graphie!

Écrit par : lucide | 02/10/2007

Ecrit par : Véronique Genest | mardi, 02 octobre 2007 16:52

j'étais là avant toi!!!!

Écrit par : Joelle Mazart | 02/10/2007

Ecrit par : Joelle Mazart | mardi, 02 octobre 2007 17:02

Je n'ai plus qu'à multiplier les tranches

et j'imagine les tronches des convives sur la scène

Écrit par : Jésus | 02/10/2007

"Un Grenelle de l'insertion"

http://www.20minutes.fr/article/185188/Politique-Nicolas-Sarkozy-et-Martin-Hirsch-se-penchent-sur-l-insertion.php

Après la lettre de Guy Môquet qui fait repousser les cheveux et réussir la mayonnaise, les Grenelles. "Grenelle de l'étage supplémentaire sur les immeubles", "Grenelle du pittbull", "Grenelle des vaso-dilatateurs"...
Et ensuite ? "La Commune de Paris du flan caramel", "le Woodstock du pot catalytique"...

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Le Jéricho de la Rollex

La talonnette de la croissance

...

Écrit par : àpointnommé | 02/10/2007

> "Un Grenelle de l'insertion"

Vous avez sûrement déjà lu le post de Guy au sujet des abus du mot "Grenelle" :
http://www.lepost.fr/article/2007/09/28/1027106_aoc.html

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Schneidermann revient sur l'usage du mot "rafle" aujourd'hui :

Ca a au moins le mérite d'approfondir la question. Il omet toutefois, il me semble, de regarder le pourquoi de cet usage, ce que les "utilisateurs" du mot entendent en faire et ce qu'ils y mettent, eux. Il y a le "pourquoi ne pourrait-on pas dire rafle" mais aussi le "pourquoi on le dit".

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 15:55


Et l'emploi du mot "rafle", à propos des arrestations de sans-papiers à la sortie des écoles, rapproche-t-il du point Godwin ? Non, répond Jean-Pierre Dubois :
http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/2007/09/jean-pierre-dub.html

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 27 septembre 2007 18:40


Schneidermann = merci Jean-Pierre Dubois

Écrit par : L'archiviste | 02/10/2007

Ecrit par : performatif | mardi, 02 octobre 2007 17:25

;-D

@Véro G. et Joëlle M. : lol vas-z-y rentre lui dans le lard !

Écrit par : Alexou | 02/10/2007

Veig, j'avais vu, oui. Que ce genre de label soit formé dans un but précis, on voit bien. Qu'il soit repris à toutes les sauces devient pénible. Les médias s'emparent d'un "prêt à diffuser" sans discernement (peu étonnant, c'est vrai). Reivilo rappelait sur son blog le trajet de l'analyse devenue canonique concernant la baissedumoraldesménages :
http://dalim.20minutes-blogs.fr/
(note du 29.09)

Écrit par : performatif | 02/10/2007

Intéressant chassé-croisé entre rafle, d'un côté, et Grenelle de l'autre.

Le premier est un nom commun fâcheusement resté lié, dans la mémoire collective, à des circonstances précises. De sorte que le terme s'est quelque peu "événementialisé". Il ne peut plus être employé sans renvoyer, consciemment au dispositif utilisé dans les années quarante contre une certaine partie de la population française.

A l'inverse, "le" Grenelle de...., est la généralisation d'un événement singulier qui, certes, s'il réfère à l'événement initial, le fait sur un mode conceptualisé, déjà distant.
Par la transformation de nom singulier en nom commun, on entend souligner l'importance que l'on attache au sujet que l'on va aborder, à la manière de celui qui s'est tenu à l'issue de cette grande grève de la fin des années soixante et qui en signe, à tort ou à raison, la sortie. On va faire la même chose sur un sujet différent, semble dire la formule. "On met le paquet", plus familièrement et on commence par réunir les adversaires d'hier commués en hommes et femmes de bonne volonté faisant preuve d'un esprit d'ouverture à la hauteur de la solennité et de la gravité des enjeux.

A partir de quoi on a extrait des caractéristiques reconnaissables d'une situation singulière permettant de donner au mot la valeur d'un schème qui peut désormais être utilisé pour qualifier d'autres situations présentant des traits génériques similaires.

Les deux termes ont fait un trajet inverse.

Écrit par : en passant | 02/10/2007

Ecrit par : nef blonde | mardi, 02 octobre 2007 16:06

Tout ç pour regarder B Hamon au fond des yeux! (j'te comprends)

@ lucide: K Arif il fait un super service d'ordre (je raconterai un jour... dans mes mémoires pt être)

Écrit par : Mathilde P. | 02/10/2007

Ah le doux pays que Sarkozy envie...


M. Bush s'oppose à une extension de l'assurance-santé à des millions d'enfants
WASHINGTON CORRESPONDANTE
L'opposition démocrate dénonce les coupes dans les programmes sociaux, alors que le budget pour la guerre en Irak et en Afghanistan augmente



Moyenne d'âge : 7 ou 8 ans. Rarement a-t-on vu manifestation aussi juvénile devant la Maison Blanche. Les enfants sont venus, lundi 1er octobre, avec des chariots à jouets remplis de pétitions pour le président George Bush. " S'il vous plaît ! Signez la loi ! "

Les signataires protestent contre la décision de M. Bush de mettre son veto à une loi qui donne une assurance-santé à plusieurs millions d'enfants sans couverture médicale, alors qu'il demande au Congrès près de 42 milliards de dollars (29,5 milliards d'euros) supplémentaires pour la guerre en Irak et en Afghanistan. " Des soins de santé, pas la guerre ! ", crient les parents, des syndicalistes de la fédération des employés du secteur de la santé.

Le débat a surgi à l'occasion du renouvellement du programme d'assurance-santé pour enfants (Schip) adopté il y a dix ans par le Congrès. Administré par les Etats, il a permis de réduire le nombre d'enfants non assurés d'un tiers. En année préélectorale, alors que la couverture sociale est devenue le deuxième sujet de préoccupation des Américains derrière l'Irak, les démocrates ont souhaité étendre ce dispositif à 4 des 9 millions d'enfants qui sont encore privés d'assurance.

La loi, qui prévoit d'allouer 35 milliards de dollars aux Etats en cinq ans, permet de couvrir les enfants de familles trop pauvres pour se doter d'une assurance privée, mais pas assez pour profiter du système qui bénéficie aux indigents (Medicaid). Elle a été votée la semaine dernière à Washington par les deux Chambres. Fait exceptionnel dans un Congrès très polarisé, 45 républicains ont voté avec les démocrates à la Chambre des représentants et 18 au Sénat.

Contre l'avis de nombre de ses partisans, le président Bush a annoncé, depuis des semaines, qu'il mettrait son veto à cette loi. Il estime qu'étendre le programme ouvre la porte " à un système de santé contrôlé par le gouvernement ". Les enfants qui sont venus lundi devant les grilles de la Maison Blanche ne l'ont pas fait changer d'avis, a indiqué sa porte-parole Dana Perino.

Ayant laissé tomber la bataille sur le financement de la guerre en Irak, les démocrates sont ravis d'avoir trouvé un sujet qui divise les républicains et permet de dépeindre le président comme indifférent aux besoins des enfants américains. Ils estiment possible de trouver la douzaine de voix qui leur manque à la Chambre pour contrer le veto présidentiel.

La loi sur l'assurance-santé n'est que le premier épisode d'une bagarre plus générale sur le budget. Pour la première fois depuis cinq ans, aucune des lois d'appropriations (dotation budgétaire) n'a été adoptée au 1er octobre, date qui marque le début de l'année fiscale aux Etats-Unis.

Les démocrates refusent les coupes dans les programmes sociaux qui ont été décidées par M. Bush alors que les fonds prévus pour la guerre en Irak et en Afghanistan sont en augmentation de 15 % (pour s'établir à 190 milliards pour 2008). Ils ironisent sur la " conversion " du président Bush à une rigueur fiscale dont il ne s'est pas beaucoup soucié tant que ses amis républicains détenaient la majorité au Congrès.

Corine Lesnes
© Le Monde

Écrit par : info | 02/10/2007

Finalement la droite et nos gouvernants connaissent la charité.

Mais seulement celle qui est bien, très bien ordonnée.



Le ministre du travail, Xavier Bertrand, confirme que cheminots, gaziers, électriciens, entre autres, vont devoir cotiser quarante ans pour avoir une retraite à taux plein




Les régimes spéciaux de retraite vont être alignés sur celui de la fonction publique. A l'exception des mineurs des marins, ainsi que des députés et des sénateurs exclus de la réforme, les bénéficiaires - cheminots, électriciens, gaziers, agents de la RATP, personnels de l'Opéra, de la Comédie-Française, clercs de notaire... - vont donc devoir cotiser quarante ans pour avoir droit à une retraite à taux plein (quarante et un ans annoncés à partir de 2012), à la place des 37,5 annuités actuelles. Les décrets mettant fin aux régimes spéciaux devraient être pris avant la fin de l'année.

Le ministre du travail, Xavier Bertrand, devait présenter les grandes lignes de la réforme aux sénateurs, mardi 2 octobre, puis aux députés le lendemain. Il s'est engagé à retourner devant les parlementaires dans quelques semaines pour un ultime débat sans vote. Sur ce dossier délicat, qui a valu à Alain Juppé en 1995 un puissant mouvement social qui l'avait contraint à reculer, le ministre veut mettre les formes sans rien lâcher sur le fond. L'alignement, annoncé par le président de la République et garanti par son premier ministre, aura lieu.

A l'issue de dix jours de consultation durant lesquels M. Bertrand a rencontré les responsables syndicaux et les directions des entreprises concernées, le scénario est connu. Un document d'orientation, qui doit être prêt dans les prochains jours et soumis à nouveau aux syndicats, fixera les règles générales : 40 ans de cotisation, indexation des pensions sur les prix (et non sur les salaires). " Il sera mis fin aussi aux retraites-couperets ", a annoncé le ministre, c'est-à-dire aux mises à la retraite d'office à partir d'un certain âge, comme les 50 ans pour les conducteurs à la SNCF. Le système complexe des décotes et des surcotes sera aussi revu, afin, assure M. Bertrand, que " l'allongement de la durée de cotisation ne se traduise pas par une baisse des pensions ".

" ON EST PIÉGÉS "

Des lettres de cadrage seront envoyées aux directions des entreprises concernées afin qu'elles ouvrent des discussions avec les syndicats. Chaque régime sera ainsi mis à plat, et la négociation pourra porter sur les systèmes de bonifications propres à chaque entreprise, sur les " durées de stage ", soit les périodes minimales durant lesquelles il faut être affilié au régime pour pouvoir en bénéficier, ou encore l'accès aux retraites additionnelles.

Reste à fixer le calendrier et la date à laquelle l'alignement devra être effectif. " Je ne vois pas pourquoi cela devrait être imposé brutalement aux agents des régimes spéciaux ", plaide M. Bertrand. Autre point délicat, il va falloir déterminer si les cotisants actuels sont concernés par les nouvelles règles. " Les principes d'harmonisation ne devront pas s'appliquer qu'aux seuls entrants, sinon la réforme produirait des effets dans quarante ans ", a fait valoir au Monde M. Bertrand. Mais, là encore, le ministre veut pouvoir négocier avec les syndicats.

Ces derniers, sans attendre, se retrouveront le 18 octobre pour une journée de grève. Cheminots, agents de la RATP ou d'EDF et de GDF manifesteront contre la réforme de leurs régimes spéciaux. Mais la volonté de certains, Solidaires ou la FSU, d'étendre le mouvement à l'ensemble de la fonction publique a fait long feu. A l'issue d'une rencontre entre les fédérations de fonctionnaires, lundi, aucun accord n'a été trouvé. Elles doivent se revoir fin octobre pour décider d'une éventuelle journée d'action en novembre. " On est piégés, explique un responsable de la CGT, pour l'opinion publique, le 18 apparaîtra comme une journée de défense des acquis même si on essaye d'en faire une journée d'information générale sur les retraites. "

Rémi Barroux
© Le Monde

Écrit par : info2 | 02/10/2007

Ecrit par : info2 | mardi, 02 octobre 2007 18:10

??????

Où est l'intérêt de ce copier coller ?????

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 18:33

Cela remplit les blancs. Vous allez pas vous y mettre à commenter tous les commentaires pour voir s'ils ont un intérêt. C'est glacial et glaçant.
C'est pas votre genre.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 18:38

Je dis ce que j'ai envie de dire, Nef.

Que cela plaise ou non.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 18:40

Encore tout ébouriffé ce soir notre gentil moineau, remonté comme un coucou.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Où est l'intérêt de ce copier coller ?????

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 18:33


Dans le premier paragraphe et l'opposition entre "la France d'en haut" comme disait feu-Raffarin et le reste de la population

Écrit par : info2 | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 18:41

Bonjour quand même.

Les échanges d'hier soir, voyez vous m'ont complètement déprimé. Je n'y étais pas et tant mieux !

Mais je ne comprends pas une chose : pourquoi daigner s'adresser à des trolls.

Les ignorer est la seule manière de les exclure. Je ne comprends pas qu'avec toute leur expérience, les gens d'ici se fassent piéger...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : info2 | mardi, 02 octobre 2007 18:43

Ouais... Bon...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 18:47

J'ai l'impression que notre bonne vieille Laflote nous a fait ses adieux.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Ecrit par : info2 | mardi, 02 octobre 2007 18:43

Attendons... Le vent tournera. Il tourne déjà... Notre heure arrivera. C'est sûr.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : nef | mardi, 02 octobre 2007 18:48

J'ai vu ça et franchement, ça m'attriste. Elle accorde bien trop d'importance à de sinistres cons qui sont incapable de pondre 5 lignes cohérentes.

Je ne comprends pas qu'elle puisse répondre à de pareils gens.

C'est ça qui m'énerve. Je viens de lire tout ce qui s'est passé, il y a 5 minutes.
J'ai trouvé l'ambiance vraiment délétère. En plus j'ai trouvé qu'il y avait de sacréees tension entre entre maclane (Fletcher) et Andy Vérol.

Bref, hier c'était pas le blog de la franche amitié !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 18:50

J'aimerais avoir votre optimisme. Pour l'instant, c'est un brouillard savamment entretenu.

Écrit par : info2 | 02/10/2007

> Mais je ne comprends pas une chose : pourquoi daigner s'adresser à des trolls.
> Les ignorer est la seule manière de les exclure.

Aaaah mais c'est ce qu'on a fait au bout d'un moment hier soir : on s'est mis à troller les trolls (en les imitant de façon grotesque, voire en caricaturant ce qui leur passait par la tête, puisque c'était le grand jeu de f...facile hier soir) et on a couvert de bruit leurs petites perfidies à deux sous (chapeau bas aux filles du DEL sur ce coup-là, d'ailleurs, elles ont été très combatives, en particulier Laflote). 180 commentaires en moins de 3h, le troll n pouvait pas suivre la cadence.
Bref, au bout d'un moment c'est devenu un vrai borDEL, Christian Fletcher s'est même pris pour le captain Bligh à la fin quand il a voulu pourchasser des coupables, Om a poussé un "Naahdin oumoukkk !" qui résonne encore sur cette page, et le troll a été étouffé.
Le contrecoup de ça, c'est peut-être le calme relatif de cette journée...

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Ecrit par : info2 | mardi, 02 octobre 2007 19:07

Je suis optimiste simplement parce qu'il faut rétablir l'espace temps. Ils sont au pouvoir seulement depuis 4 mois... Et déjà tout déconne.

À mon avis, ce ne seront pas les mouvements sociaux qui vont les déstabiliser mais les évènement économiques sont têtus et tout le monde sent confusément que ce gouvernement ne maîtrise pas du tout la situation.

Ce n'est qu'une opinion...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : Veig | mardi, 02 octobre 2007 19:10

Ouais, Veig, tout le monde cuve sa gueule de bois !!!;)

Mais il faut avouer que ces trolls là connaissent bigrement bien le DEL actuel... Trop bien pour ne pas être inscrits sous d'autres pseudos plus conformes.

En tout cas, en les lisant tout à l'heure, c'est ce que j'ai ressenti...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 19:01

Bien lu / vu l' oiseau ;-)

Quand tu es déjà fragilisé(e) les mots font très très mal parfois .

Écrit par : Alexou | 02/10/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mardi, 02 octobre 2007 19:18

Je me demande même si nous ne cotoyons pas des Mister Jekyll et des Mister Hyde, ici... ;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : Alexou | mardi, 02 octobre 2007 19:21

C'est vrai. Il faut lui remonter le moral. Si elle nous lit, qu'elle sache qu'on pense à elle et qu'on l'attend.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ce matin sur France Info/"Le plus" ( émission crée à la rentrée scolaire je pense) : les peines plancher/ la récidive.

A écouter pour information sur les premières mises en application de la loi. Une dizaine de minutes. Des choses, des situations renversantes. C'est un mot bien faible.

C'est ici. On peut écouter témoignages par témoignages. Ubuesque serait bien trop honorable pour donner un qualificatif à ceci. Délirant bien que dévoyé serait plus juste.

http://www.france-info.com/spip.php?article17321&theme=81&sous_theme=184

Écrit par : patrice | 02/10/2007

Ecrit par : patrice | mardi, 02 octobre 2007 19:35

Mieux vaut voler 2,7 millions d'euros en une fois que 2 fois 75 € !

Avis aux amateurs....

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

> Mais il faut avouer que ces trolls là connaissent bigrement bien le DEL actuel... Trop
> bien pour ne pas être inscrits sous d'autres pseudos plus conformes.

Je ne crois pas trop à la théorie du complot de ce côté-là. Certains d'entre nous s'amusent (moi y compris) à changer parfois de pseudos pour faire une ou deux blagues, mais ce n'est jamais dans le but de détruire le DEL, contrairement à ce qu'on a vu à l'oeuvre hier soir -- et contre lesquel le DEL a eu, comment dire ? une belle réaction immunitaire.

Écrit par : Veig | 02/10/2007

Etrange cet acharnement à commenter les interventions de ceux , ces indésirables, taxés hâtivement de "troll"; d'ailleurs dans l'emploi de ce terme, il s'agit de toute évidence de signifier, de la part de celui qui le profère, son incontestable capacité à juger de ce qui est conforme et en cela sa légitimité à décréter que tel ou tel intervenant serait lui illégitime (le "troll" serait la racaille du net?). Un acharnement qui participe de cet esprit grégaire, désigner un bouc émissaire et ainsi solliciter auprès du groupe sa légitimité à y être intégré. Non, c'est tout.

Écrit par : de passage | 02/10/2007

oui Veig, ça ma fait penser au remède qui devient poison, je sais pas pourquoi

Écrit par : pseudo | 02/10/2007

@sebastien fontenelle et aux autres
petite image:
http://imgcash3.imageshack.us/img528/532/coloniauw1.jpg

Écrit par : skalpa | 02/10/2007

@sebastien fontenelle et aux autres intéressés
pub banania la vraie
http://imgcash3.imageshack.us/img528/532/coloniauw1.jpg

Écrit par : skalpa | 02/10/2007

mais ce n'est jamais dans le but de détruire le DEL, contrairement à ce qu'on a vu à l'oeuvre hier soir -- et contre lesquel le DEL a eu, comment dire ? une belle réaction immunitaire.

Ecrit par : Veig | mardi, 02 octobre 2007 19:52


Oui, c'est toujours un peu sidérant de voir jusqu'où les propos enflammés peuvent s'élever et être à la fois relativisés.

L'auto-régulation du marché discursif.

Et puis, dans ces échanges de coups de feu nourris, après qu'on a été mortellement touché, on se relève.

Écrit par : observateur | 02/10/2007

Un blog sans troll est un blog mort (même si présence de trolls choisis)

Écrit par : RA | 02/10/2007

Ecrit par : de passage | mardi, 02 octobre 2007 19:54


se voir qualifier de "troll" fait suite à un comportement de l'individu ainsi qualifié. En ce sens la dénomination peut être légitime. Si ce n'était pas le cas, il y aurait diffamation.

Écrit par : observateur | 02/10/2007

d'où l'expression "don't feed the troll" est sans doute l'expression la plus conne de la blogo
ce sont les trolls qui nourrissent un blog. On le comprend quand ils ne sont plus là.

Écrit par : épilogue | 02/10/2007

Ecrit par : épilogue | mardi, 02 octobre 2007 20:04

Ce sont aussi les trolls qui vomissent sur les blogs. On le comprend quand ils sont la

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ecrit par : épilogue | mardi, 02 octobre 2007 20:04

Tout dépend de ce que l'on appelle "nourrir", om. La "nourriture" peut aussi être chargée de poison.

Écrit par : José | 02/10/2007

fontenelle et faubert - blog 20minutes
france-soir!!!
trop bien!!!!!!

je déconne

fontenelle hard-finki-rocker-writer qui écrit sur une plateforme la plus libérale de la presse (économique! 800000 exemplaires distribués et allez 50 journalistes maxi!)

un billet sans commentaires c'est insignifiant!

et lui fontenelle gueulait contre les codes! on aurait dit martinon j écoutais antisocial de bonvoisin mais c'est fini!

B
E
U
R
K

Écrit par : lucide | 02/10/2007

José, Serval, vous m'avez compris
on est tous un jour où l'autre un troll quelque part, pour "des" autres; C'est tout.

Écrit par : om | 02/10/2007

Ecrit par : om | mardi, 02 octobre 2007 20:17

Non, om. On n'est pas forcément un troll quelque part.

Et je ne t'ai jamais considéré comme un troll.

Écrit par : José | 02/10/2007

"Rêves, avanies, zizanies, comment s’appelait-il ce mec (on disait mec, nana, et ça allait, pas besoin de marcher pour bouger : hamac, hamac !), un gazier, un zigue, un zèbre qui aimait fou (« Ma Lula, mon univèèèèèèèèèèrs ! ») et vivait dans les Maures ? Et c’était quand, les incendies de forêt du boulevard Saint-Michel, le printemps dilaté de la rue Gay-Lussac. Rezvani, c’est ça, il avait fait aussi une chanson (aidez-moi) pour sa voisine, Jeanne Moreau, et qui avait fait le tour des oreilles (Ah, « J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien… ») et puis deux livres, ivres et libres, les Années-Lumière (octobre 67, non ?) et les Années-Lula (deux mois avant mai, ou par là). Le Concorde s’était envoyé en l’air, le sous-marin Minerve avait disparu sous les eaux. Mitterrand avait été réélu président (de la F.G.D.S.), la France s’était médaillée d’or sur la neige de Grenoble. On avait transplanté le premier cœur."...

http://libellules.blog.lemonde.fr/2007/09/27/rezvani-fraise-vanille/

Écrit par : EA | 02/10/2007

Je suis acide mais pas trop, pour me déguster, juste un zeste de sucre

Écrit par : Pomelos de barres | 02/10/2007

on est tous un jour où l'autre un troll quelque part, pour "des" autres; C'est tout.

Ecrit par : om | mardi, 02 octobre 2007 20:17

T'as essayé d'écrire directement en français ? Parce que l'italien traduit en allemand puis en français par Google traducteur c'est bof !

Écrit par : Phil | 02/10/2007

l'indocilité du troll aux consignes claniques, consignes tacitement appliquées par les membres encore une fois "légitimes" du groupe, a toujours pour moi une fonction politique. Plutôt que de vous empresser de tenter de bâillonner ces interventions hétérodoxes, vous devriez davantage vous interroger sur ce qu'elles extirpent de vous même! C'est ici que le "troll" se montre le plus efficace. Mettez en regard ces belles théories que vous défendez ici avec votre attitude à l'endroit de ces "moustiques"... Non, c'est tout!

Écrit par : de passage | 02/10/2007

Phil, t'as essayé l'humour ?

Écrit par : om | 02/10/2007

HS//;))

Ecrit par : om | mardi, 02 octobre 2007 20:17

heureuse de vous lire..
mais vous vous faites bien rare ..
dommage ..;))

Écrit par : Maghnia | 02/10/2007

En attendant après le coup de feu, Laflote est partie, elle a même fermé les commentaires de son blog et son dernier billet sonne comme une sortie définitive.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Pomelos de barres... fulcanetroll

Écrit par : il mio nome è nessuno | 02/10/2007

bisoir maghnia;)

ba avant j'aimais bien faire le relou tebê de service, le cheveu sur la soupe, mais ya plus que des cheveux !

et puis je sens une tensio ici que je comprend pas du tout.

bref, Bg a retrouvé du taf; j'espèr que José parviendra à faire naviguer le del bourré de mutins;))

Écrit par : om | 02/10/2007

Ecrit par : om | mardi, 02 octobre 2007 20:49

Tu vois om... C'est une proposition que je ne reformulerai pas tous les jours. Mon adresse email est accessible à tout le monde. Y compris toi. Ponds-nous un billet.

Écrit par : José | 02/10/2007

@ Nef , " Cui Cui " et ceux qui veulent .

Vous pouvez aussi lui écrire directement ( clic my pseudo )

Écrit par : Alexou | 02/10/2007

Ecrit par : José | mardi, 02 octobre 2007 20:53

oui, om .. fais-le

bisois à toi;))))

Écrit par : Maghnia | 02/10/2007

soiR
Rrrrrrr!!!

Écrit par : Maghnia | 02/10/2007

Bandes d'abrutis, le seul et unique troll c'est moi, regardez la merde que j'ai foutu au PS

Écrit par : Nicolas Sarkozy | 02/10/2007

Ecrit par : Alexou | mardi, 02 octobre 2007 20:54

ça y est depuis tout à l'heure

PS : pour moi aussi, om n'a jamais été un troll.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 02/10/2007

Ecrit par : Alexou | mardi, 02 octobre 2007 20:54

Déjà fait, mais...

Mais non t'es pas un troll, allez l'om

Écrit par : nef | 02/10/2007

Dis donc cui cui tu nous aurais pas pondu quelque chose de féérique.

Écrit par : nef | 02/10/2007

moi je vous lis régulièrement sans écrire et je pense qu'a trop rester ici on fini par avoir le moral dans les chaussettes. je sais que tout n'est pas rose mais qd même, en dehors, dans la "vrai vie" on n'a pas du tout le même sentiment. Il y a beaucoup plus de joie de vivre. et heureusement ! C'est intéressant ici, on append, on voit les choses sous un autre jour, des points de vue qui enrichissent ce qu'on pense parfois soi-même, mais il faut vraiment avoir le moral très solide sinon on est tenté par le suicide en se disant que le monde est sans espoir. Je n'ai pas de conseil à donner car je ne fais pas partie de votre groupe et je risque de me faire traiter de troll ... mais, de temps en temps, un peu plus de légèreté dans les sujets traités, un peu plus de vision positive que ce qui se passe ou simplement un regard ironique et non totalement noir serait le bienvenu.

Écrit par : remarque | 02/10/2007

Billet qui m'a fait penser à ça :

http://fr.youtube.com/watch?v=ZPrByKpIqTA&mode=related&search=

Écrit par : juliette dze | 02/10/2007

I ain't happy, I'm feeling glad
I got sunshine, in a bag
I'm useless, but not for long
The future is coming on
It's coming on
It's coming on
It's coming on

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ecrit par : remarque | mardi, 02 octobre 2007 21:24


C'est un excellent commentaire. Probablement le meilleur depuis bien longtemps.

Merci. :)

Écrit par : José | 02/10/2007

Ecrit par : remarque | mardi, 02 octobre 2007 21:24

Je n'ai pas le souvenir que quiconque ici ait traité une personne de troll sans raison. Les élus de ce qualificatif en sont affublés dès lors qu'ils s'en prennent gratuitement à quelqu'un (méchanceté gratuite ou attaque personnelle). Les plaisanteries ou autre traits d'esprit ont toujours été les bienvenus.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Affaire Al Dura : Israël contre-attaque

par Meïr Azoulay pour Guysen International News

Lundi 1 octobre 2007 à 22:11

Sept ans après la mort de Mohamed Al Dura au carrefour de Netzarim dans la bande de Gaza, le service de presse du gouvernement israélien a émis un document officiel dégageant la responsabilité d'Israël dans la mort de l'enfant.


Pendant toutes ces années, Israël s'était abstenue de prendre officiellement position sur l'affaire. L'armée avait bien entendu procédé à de minutieuses investigations eu égard à la levée de bouclier et l'émotion suscitée au sein de l'opinion publique internationale.

Le résultat de l'enquête avait alors déterminé qu'il semblait impossible que les soldats aient pu atteindre l'enfant et son père. D'autres enquêtes, menées avec tout autant de rigueur, réalisées par des organes de presse, sont venues appuyer les constatations de l'armée israélienne.

L'agence de presse Guysen, à la suite des conclusions de la Cour d'Appel de Paris le 19 septembre dernier, avait diffusé en exclusivité l'enquête-documentaire réalisée par la Metula News Agency, afin de repositionner la demande de la justice française dans son contexte et surtout de permettre au public de comprendre pourquoi les juges ont demandé à France 2 de remettre les rushes filmés par Talal Abou Rahma. (Voir la vidéo ici)

Ce document a généré de très nombreuses réactions, preuve s'il en est que le public a besoin de savoir ce qui s'est réellement passé ce jour là.

Pour Daniel Seaman, directeur du bureau de presse gouvernemental le dossier est clair : « C'est une mise en scène. Les soldats israéliens n'avaient pas la possibilité de toucher Mohamed Al Dura depuis leur position. C'est un acte de pure diffamation contre l'état d'Israël. Ce genre d'accusation a provoqué des pogroms par le passé et dans le cas présent cela a terni l'image d'Israël et surtout entraîné des dizaines de morts. »

M. Seaman a pris conseil auprès du conseiller juridique du gouvernement, Menny Mazouz, afin de savoir s'il devait attaquer au pénal M. Charles Enderlin, directeur du bureau de France 2 à Jérusalem ou lui retirer son accréditation en tant que journaliste. M. Mazouz a demandé à M. Seaman de traiter le dossier au plan médiatique et non pénal.

Quand à la directrice de Shurat Hadin, le centre juridique israélien, Nitzana Darshan-Leitner, elle considère qu'Israël devrait attaquer les journalistes de France 2 au pénal et retirer à la chaîne toutes les accréditations délivrées par le bureau de presse du gouvernement, ceci jusqu'à ce qu'elle reconnaisse officiellement que le film était une mise en scène.

Une affaire qui fait donc couler beaucoup d'encre et dont l'issue reste encore incertaine. La justice française devra à présent trancher sur la véracité des images diffusées par France 2 et déterminer si oui ou non l'affaire Al Durah était une mise en scène. Si tel était le cas, il serait de bon ton que la presse du monde entier, qui a relayé ce document, fasse amende honorable auprès d'Israël. Affaire à suivre...

http://www.guysen.tv/?vida=1779

Écrit par : Y'a de la joie | 02/10/2007

La légèreté avait été légèrement reprochée à Laflote (ainsi qu'à moi), dommage apparemment cette fantaisie était salutaire au milieu des grosses têtes !

Écrit par : agathe | 02/10/2007

des grosses têtes !

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 21:35

c'est une question de Mme Agathe Leprieur d'Agon-Coutainville ?

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ecrit par : remarque | mardi, 02 octobre 2007 21:24

Il n'y a pas de groupe, il y a ce que j'appellerais le DEL canal Historique, leDEL canal Hystérique, et le DEL canal Histamine (les neuneus allez sur wiki, pour une fois c'est pas trop mal fait).

Le DEL n'est pas un groupe. assez bizarrement , c'est un corps vivant qui se nourrit de ses globules commentateurs et et contributeurs, de ses virus trolliens et de ses anticorps.

La vie n'est qu'une facade lisse, le DEL en est les aspérités, les lézardes, les tiges rouillées qui emergent soues le béton. Mais si tout voulais un monde rose et bleu il faudrait aller sur le blog de Disneyland.

Garde donc le moral. et maintenant que le prmier pas est fait profites en pour exercer ton droit le plus légitime : t'exprimer.

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ecrit par : Serval | mardi, 02 octobre 2007 21:39

-;)))

Je ne souris que du bout des lèvres car vraiment je suis NRV.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

L'identité du DEL est en danger. Désormais, un test ADN sera exigé pour tous les trolls demandant l'asile ici

Écrit par : Brice Hortefeux | 02/10/2007

agathe,
on peut avoir une grosse tête et avoir de temps en temps une vision optimiste de la vie et du monde ... et on peut se marrer et être fantaisiste tout en étant dépressif ..je dirai même que parfois l'humour forcé cache une détresse.

Écrit par : remarque | 02/10/2007

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 21:41

eh oh ? tu ne vas nous la jouer esther II le retour ?

;-))

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Le DEL n'existe pas... Je le sais, j'y vis. ;)

Écrit par : José | 02/10/2007

Ecrit par : remarque | mardi, 02 octobre 2007 21:41

Tu as raison et certaines grosses têtes n'en manquent pas. Il fut un temps ou le côté léger faisait peur. Personnellement, j'ai toujours trouvé très homogène les échanges intellectuels et "légers". L'ambiance était sympathique de ce fait.

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Ecrit par : agathe | mardi, 02 octobre 2007 21:41

eh oh ? tu ne vas nous la jouer esther II le retour ?

;-))

Ecrit par : Serval | mardi, 02 octobre 2007 21:43

Bah non, la méchanceté impossible, ce serait contre nature...Par contre, si on écrase mes petits pieds...La kalachnikov est de sortie...

;-))))

Écrit par : agathe | 02/10/2007

Israël va-t-il vraiment franchir le Rubicon dans la gestion de l’affaire al-Dura ? M. Macina

Il se pourrait qu’en mettant publiquement en cause la chaîne nationale française de télévision France II, Israël ait pris le risque – calculé ou non - de déclencher un incident diplomatique.

Nombreux sont celles et ceux qui, informés du soudain revirement du gouvernement israélien dans l’affaire al-Dura, se demandent, non sans inquiétude, de quel prix diplomatique, voire géopolitique, Israël va devoir payer cette 'audace', si tant est que c’en soit une.



De fait, il y a peu de chances que les Palestiniens et les anti-Israéliens de toutes obédiences passent à l’ordre du jour, sans accorder la moindre importance à cette démarche musclée, à moins de deux mois de la conférence régionale de paix israélo-palestinienne, à laquelle doivent participer des représentants de pays arabes qui n’ont pas de relations avec le minuscule Etat hébreu.



Est-ce à dire qu’Israël est prêt à mettre son honneur dans la balance même au prix d’une rupture de ces pourparlers, voire à celui d’un incident diplomatique avec la France, principale concernée, puisque sa chaîne nationale est gravement mise en cause ? Et cette fois, ce que d’aucuns appellent déjà une 'provocation' n’est pas le fait d’"ultras", ou de "têtes brûlées", comme on l’a répété à l’envi jusque dans un passé récent, mais celui d’un des services les plus névralgiques de l’Etat d’Israël.



Il est significatif que le Bureau gouvernemental de presse soit rattaché aux Services du Premier ministre. En effet, si tous les pays sont attentifs à l’importance de la communication, tant nationale qu’internationale, Israël ne peut plus se permettre d’y être indifférent. Après avoir été longtemps sceptique à l’égard de l’impact effectif de ce qu’il considérait avec dédain comme une vulgaire propagande, ou, au mieux, des opérations de relations publiques, Israël a désormais expérimenté, jusque dans sa chair, ce que coûte à un Etat une mauvaise image médiatique internationale. Et c’est peu dire que celle d’Israël est au plus bas.



On conviendra que les lamentations à ce sujet ne seront d’aucun secours pour l’Etat des Juifs, et pour celles et ceux qui veulent la paix pour Jérusalem. Les relations internationales ne font pas dans le sentimental et, dans cette arène aux dimensions de la planète, les jeux du cirque géopolitique sont d’une cruauté et d’une brutalité extrêmes et impitoyables. Ce qui compte, ce n’est pas d’être, mais de paraître, pas d’édifier, mais de détruire, pas d’être fraternel, mais de terrifier. Quand des Etats-voyous siègent dans une Commission onusienne de défense des droits de l’homme, et disposent d’une majorité automatique de pays arabes et non alignés, tous unis quand il s’agit de donner tort à Israël, comment espérer que la justice, la vérité et la bonne foi soient entendues ? Bref, le cynisme s’étale du haut en bas des institutions internationales. Et à cette calamité s’ajoute le poids croissant de l’opinion publique, versatile et aisément manipulable, que sensibilisent et noyautent des Organisations non gouvernementales (ONG), évangélistes des droits de l’homme, presque unanimement hostiles à Israël, pour divers motifs (ou prétextes) qu’il serait trop long d’exposer et encore davantage de discuter ici.



Hasard ou nécessité ? Il semble qu’on assiste, depuis quelque temps, à une véritable révision, par Israël, des paramètres de sa politique médiatique. On a l’impression que la traditionnelle attitude de retenue, de non-réaction aux mensonges, aux manipulations médiatiques et aux accusations les plus délirantes, qui avait été majoritairement privilégiée depuis la création de l’Etat d’Israël, est en train de céder la place à une posture plus pugnace, voire à l’adoption, par l’Etat juif, de certaines stratégies et méthodes, pas toujours très honorables, de nos adversaires.



Est-ce à ce nouvel état d’esprit que l’on doit le changement radical d’attitude, qui vient d’être rendu public, concernant l’affaire al-Dura ? Bien entendu, chacun y va de ses pronostics.



Avant de formuler le mien, je pose carrément la question : pourquoi ce durcissement soudain ? Et son corollaire : s’agit-il d’une démonstration de muscles ou d’un réel changement de politique ?



Dans un article mis en ligne aujourd’hui sur ce site, on peut lire :


« …après consultation avec le Procureur général, Menahem Mazuz, le directeur du Bureau gouvernemental de Presse [Daniel Seaman] a décidé qu’Israël ne lancerait pas de procédures pénales à l’encontre des journalistes de France 2, et qu’il ne révoquerait pas les accréditations gouvernementales de presse, qui leur ont été accordées à Jérusalem. »



Difficile d’échapper à l’impression que, si dérapage il y a eu (ce qui reste à prouver), c’est un dérapage (très) contrôlé. On avait pu lire, ça et là, la nouvelle prématurée, selon laquelle Charles Enderlin et son caméraman palestinien allaient se voir retirer leur accréditation. On voit qu’il n’en est rien. Et comme pour enfoncer le clou, on apprend, par le même article, que Daniel Seaman a reçu pour instruction du procureur général de traiter cette affaire « sous l’angle médiatique et non sous l’angle pénal ».



Certes, la puissante association de juristes internationaux, Shourat ha-Din, ne l’entend pas de cette oreille et prévient qu’elle



« saisira la Haute Cour de justice pour faire retirer cartes de presse et autres accréditations, à tous les membres de l’équipe de France 2 en Israël, et ce jusqu'à ce que la chaîne reconnaisse publiquement que le reportage sur l’affaire al-Dura a été mis en scène et réalisé de manière tendancieuse ». (Lire).



Mieux: la même association



« envisage d’exiger des dommages et intérêts pour les torts et leurs effets cumulés, causés par le reportage, et, en particulier, pour la série d’attentats et d’émeutes qu’il a provoqués.»



Mais, même si les propos de "Shourat ha-din" ne sont pas des menaces en l’air, et que cette association a la volonté et les moyens de pousser ce rocher de Sisyphe jusqu’au sommet de la montagne de France-Télévisions, sans qu’il lui retombe sur la tête, ce ne sera jamais qu’une initiative privée qui n’engagera en rien le gouvernement israélien.



Force est donc d’attendre la suite des événements pour voir si, après avoir affirmé, officiellement et publiquement, que les images diffusées dans le monde entier par France 2 ont été mises en scène, et que l’enfant Mohammed al-Dura n’a pas été tué, le directeur du Bureau de Presse du gouvernement, Daniel Seaman, aura les moyens de sa politique annoncée et surtout si le gouvernement l’aidera à savoir jusqu’où aller trop loin. Car, il y a peu de chance qu’Israël laisse saboter la conférence de paix au Moyen-Orient, prévue pour novembre 2007, en cas de violente réaction palestinienne à la grave accusation formulée par le directeur du Bureau gouvernemental israélien de Presse.



Reste une autre inconnue, beaucoup plus problématique et lourde de conséquences : la réaction de la France à cette grave mise en cause de l’intégrité et de la fiabilité de journalistes de sa chaîne nationale. Si scandale il y a, il ne fait pas de doute qu’il éclaboussera Madame Arlette Chabot, directrice de l’information, sans parler, à un échelon moindre, du célèbre correspondant permanent de France 2 en Israël, Charles Enderlin, qui jouit d’une excellente réputation auprès de ses collègues français et étrangers, et qui fait, à tort ou à raison, figure de spécialiste du Moyen-Orient.



Il faudra également et surtout compter avec la haute idée que se fait de la France et de ses chaînes médiatiques nationales, le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy.



L’homme, on le sait, n’aime guère être mis en difficulté, et encore moins perdre la face et/ou l’initiative. Sa personnalité hors pair et son volontarisme le rendent souvent imprévisible. On peut donc se demander quelle attitude il adoptera dans cette affaire. En tout état de cause, il serait imprudent de trop spéculer sur son capital de sympathie – au demeurant, indéniable – envers l’Etat d’Israël, et de parier sur un désamorçage "préemptif" de ce dossier explosif, qu’opérerait le verbe magique de sa médiation. Et en cas d’échec, il y a fort peu de chance que Nicolas Sarkozy aille à Canossa, ou qu’il y envoie Arlette Chabot. Après tout, il y va de l’honneur d’un service public de la France.



Je n’irai pas plus loin dans la spéculation. J’ai mis sur la table les pièces du puzzle. Pour qu’elles s’assemblent et composent une image intelligible et harmonieuse, il faut éviter à tout prix que des pressions trop fortes ne déforment leur géométrie, rendant leur assemblage difficile et incertain, ou pire, qu’une explosion les rende définitivement inutilisables.



Reste une dernière hypothèse, plus complexe, plus retorse également. Elle nécessite, pour être convenablement élaborée et exposée, plus d’expertise politique que je n’en ai. Je veux parler d’un stratagème souvent employé, aux dames comme en politique, et qui consiste à "sacrifier" un ou plusieurs pions, pour parvenir à "dame", et, dès lors, être à même de se mouvoir d’un point à l’autre du damier, sans être trop vulnérable et tout en causant le plus de dégâts possibles à l’adversaire. Peu importe, en définitive, sur quelle case on "arrive à dame". Souvent ce ne sera pas celle qu’on avait ciblée, l’instant d’avant. Les mouvements de l’adversaire vous ont obligé à louvoyer, mais vous avez atteint un but, et c’est l’essentiel.



Et pour filer la métaphore, je conclurai que, si j’ai vu juste, on peut s’attendre à ce qu’Israël louvoie avec sa "dame" de l’affaire al-Dura, et y renonce finalement au profit d’une autre, qu’il n’aurait pu briguer sans avoir cette précieuse monnaie d’échange. Exemple de 'deal' (on peut toujours rêver) : la promesse de M. Sarkozy, que la France mettra tout son prestige dans la balance pour que l’ONU reconnaisse la souveraineté israélienne sur Jérusalem-ouest. Dans ce cas de figure, on trouvera une formule de compromis permettant à chacune des parties de sauver la face. France 2 plaidera l’inattention dans l’examen des images, et jurera, la main sur le cœur, qu’il ne lui est pas venu à l’idée que quelqu’un ait pu commettre une malversation en amont (il suffira de trouver un fusible vraisemblable, qui pourra être Talal Abu Rahma, ou un assistant à lui). Et il va de soi que la chaîne renoncera à toute poursuite contre qui que ce soit.





Mais, comme l’écrivait Salomon,



"tout cela est vanité et poursuite de vent…" (Qo 1, 14, etc.).





Menahem Macina



© upjf.org

Écrit par : Y'a de la joie | 02/10/2007

de toute facon faut que je vous laisse.

J'ai un billet en souffrance chez le taulier depuis une semaine et pendant ce temps mon blog s'étiole.

je vous laisse pour remedier à ça.

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ecrit par : Y'a de la joie | mardi, 02 octobre 2007 21:50

Un leurre. Toujours rechercher ce que le leurre masque.

Écrit par : José | 02/10/2007

Ecrit par : Serval | mardi, 02 octobre 2007 21:51

Publie-le chez toi Serval, je t'en prie. Avertis-moi, je te le demande. ;)

Écrit par : José | 02/10/2007

HS :

Un article à lire sur un sujet qui ne sera pas évoqué au 20h :

http://www.oumma.com/Le-lobby-pro-israelien-et-la

Écrit par : Tagada | 02/10/2007

Ecrit par : José | mardi, 02 octobre 2007 21:52

Tu peux etre plus clair???

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

Ecrit par : Tagada | mardi, 02 octobre 2007 21:55

T'as pas mieux comme source que la filiale francaise des Freres Musulmans?

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

Ecrit par : Pat Joy | mardi, 02 octobre 2007 21:55

Non. ni je veux ni ne peux être plus claire mais je veux bien donner des indices. Syrie ?

Écrit par : José | 02/10/2007

Ecrit par : José | mardi, 02 octobre 2007 21:57

Aucun rapport entre l'affaire Al-Durah et la Syrie!
Je crains que tu ne fasses fausse route...

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

Ecrit par : José | mardi, 02 octobre 2007 21:57
*clair

Écrit par : José | 02/10/2007

Le DEL est sur le déclin, tel est son destin

Écrit par : Spengler | 02/10/2007

José,

J'ai prévu autre chose ce soir.

Simplement à toi de me dire si tu prend ou pas. Ca me permettra de savoir si le cachet de Lepost fait foi pour publier sur le DEL.

(désolé mais j'ai pas le temps de te le dire par mail)

Écrit par : Serval | 02/10/2007

Ta gueule Spengler, moi j'ai redressé la France qui était au bord de l'abîme !

Écrit par : De Gaulle | 02/10/2007

PAT joy / lA SOURCE oBJECTIVE;;;;;;;;;;;;;;;;

upjf.org AHAHHAHHAHAHH

Écrit par : ISRAEL COPYRIGTHS | 02/10/2007

Approfondis le dossier. Il s'agit d'un rapport de forces local. Si les affaires sont "distinctes", c'est souvent une manoeuvre juridique. L'international contourne toujours le juridique. Mais ce n'est qu'une opinion...

Écrit par : José | 02/10/2007

Ecrit par : ISRAEL COPYRIGTHS | mardi, 02 octobre 2007 22:04

Tiens un con tout droit venu de la Dieudonnie...

Ecrit par : José | mardi, 02 octobre 2007 22:04

Si tu fais reference aux rumeurs d'intervention aerienne israelienne en Syrie il y a quelques jours, je ne saisis toujours pas le rapport.

L'affaire Al-Durah ou plutot la controverse qui a suivie la diffusion de ces images (les rushs inexistants, la non-presence de Charles Enderlin sur les lieux contrairement a ce qu'il avait declare au debut, l'angle de tir impossible pour les soldats israeliens..) dure depuis suffisamment longtemps pour qu'on ne la considere pas comme une simple tentative d'ecran de fumee sur d'hypothetiques manoeuvres en Syrie ou en Iran.

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

HS

Toujours pas eu le temps d'ecrire le debut d'une ebauche d'un billet!

Fin du HS

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

Ecrit par : Pat Joy | mardi, 02 octobre 2007 22:12

Je te demande de remettre les évènements dans un contexte plus global.

Écrit par : José | 02/10/2007

Tout le monde regarde le foot ce soir ou quoi?

Écrit par : Pat Joy | 02/10/2007

Gabriele Zamparini
Mardi 25 juillet 2006

"Moi, Tsilli Goldenberg, citoyenne israélienne,
vous accuse - Ehud Olmert, Premier Ministre d' Israël, Amir Peretz, Ministre de la Défense, Dan Halutz Comandant en Chef de l'Armée Israélienne, de commettre ce massacre barbare bestial au Liban.
Je vous accuse de commettre des Crimes contre l'Humanité envers le Peuple Palestinien. Je vous accuse d'abandonner nos soldats quand leurs vies pourraient être sauvées par des négociations, et je vous accuse de commencer une guerre injustifiée en mon nom." - Tsilli Goldenberg, Masarik 11, Jerusalem 93106 Israel


Saviez-vous que "la fille du Premier ministre d'Israël nouvellement élu ajouta sa voix à celles des forces anti-Israël [sic] dans le monde quand elle participa activement à une manifestation à l'extérieur de la maison du Chef d'Etat Major de l'Armée Israélienne Dan Halutz, l'appelant un 'meurtrier'?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "45% de ceux tués au Liban sont des enfants et sur les 500.000 personnes qui se sont enfuies vers des lieux plus sûrs, 200.000 sont des enfants?

Pourquoi non?

Saviez-vous que Israël a bombardé "le plus grand réseau privé de la nation, la Lebanese Broadcasting Corporation?

Pourquoi non?

Saviez-vous qu'une "usine laitière dans la région de la Bekaa appelée 'Lait du Liban' fut complètement brûlée et détruite par des attaques directes de l'Air Force israélienne."? Et qu'un entrepôt d'alimentation appelé 'TransMed' à Choueifate, dans les faubourgs sud de Beyrouth, fut complètement détruit"?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "le président du Liban a accusé Israël lundi d'utiliser des bombes au phosphore dans son offensive de 13 jours et pressa les Nations Unies d'exiger un cessez-le-feu immédiat?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "les corps de 13 combattants libanais furent emportés de Maroun al-Ras et enterrés en Israël pour utilisation dans de futures négociations sur la libération de prisonniers israéliens"?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "l'Armée Israélienne a dit qu'elle détruirait 10 bâtiments majoritairement à Shia au sud de Beyrouth pour chaque roquette tirée sur le port israélien de Haïfa, a dit la radio de l'armée lundi"?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "La livraison par les Etats-Unis à Israël d'au moins 100 bombes anti-bunkers GBU 2B contenant des têtes en uranium appauvri pour utiliser contre des cibles au Liban résultera en une contamination toxique radioactive et chimique additionnelle avec des effets résultants contre la santé et l'environnement dans tout le Moyen-Orient."?

Pourquoi non?

Saviez-vous que ce qui se passe est "sujet à examen par le censeur militaire en chef d'Israël, qui a – selon ses propres mots – un pouvoir extraordinaire'. Elle peut faire taire un radioreporter, bloquer l'information et mettre les journalistes en prison".?

Pourquoi non?

Saviez-vous que "selon la force de police libanaise, les deux soldats [israéliens] furent capturés en territoire libanais."?

Pourquoi non?

Saviez-vous comment le mythe "à travers la frontière" a pris son origine?

Pourquoi non?"

Écrit par : ISRAEL COPYRIGTHS | 02/10/2007

"Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour la fusion des contrats de travail aidés en un "contrat unique d'insertion" et a demandé à Martin Hirsch, Haut-Commissaire aux Solidarités actives, d'organiser un "Grenelle de l'insertion"."

A quand le grenelle du football ? (pour sauver l'OL: 0-3 à domicile contre Glasgow)

A quand le grenelle du papier toilette ? (doux ou résistant, les deux ?)

Écrit par : anthony | 02/10/2007

Bonne nuit les petits

c'est vrai que vous être petits.... et stupides

Écrit par : Nicolas et Pimprenelle | 02/10/2007

Ecrit par : Nicolas et Pimprenelle | mardi, 02 octobre 2007 22:41

C'est nounours qui dit Bonne nuit les petits. T'aurais pas du te tromper car c'est un pseudo qui te convient parfaitement.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Sarko-Royal, et l'ère du vide...Interview de Jean-Pierre Legoff sur le site de Marianne.

J'essaie de mettre le lien dans ma signature mais pas sûr que j'aie réussi mon coup.

Écrit par : TDB | 02/10/2007

Ouille ... voilà donc qu'on parisianise , qu'on mondanise et qu'on post-modernise le web
Le mur de la cuistrerie pesante et prétentieuse est désormais franchi avec ces billets sans autre objet qu'une auto contemplation narcissique et complaisante, la même qui a déjà produit les effets désastreux que nous connaissons, sur nos "élites" intellectuelles délabrées
... et les mouches n'en sont pas plus rassurées pour autant.

Écrit par : urbain | 02/10/2007

Ecrit par : TDB | mardi, 02 octobre 2007 22:55


Mission accomplie

Interview intéressante

Écrit par : anthony | 02/10/2007

Ecrit par : urbain | mardi, 02 octobre 2007 22:55

si, comme je le crois, c'est, ici, la liberté qui nous occupe, oser écrire sera toujours, à mon sens, plus important qu'oser critiquer.

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

Remarque n'a pas tort. En même temps, cette tonalité quelque peu sombre dans l'ensemble des commentaires est en soi un phénomène qui mérite que l'on s'interroge à son sujet.

Il ne s'agit pas simplement de commentaires épars, qui n'engagent que leurs auteur(e)s. C'est sans doute davantage une réaction partagée entre des personnes au demeurant de sensibilités et d'horizons fort divers face à quelque chose ressenti comme une menace, même grotesque : une pratique du pouvoir qui semble réclamer tous les leviers, devoir occuper tout l'espace, prendre toutes les initiatives ou les récupérer sous son aile, ne pas pouvoir composer avec une opposition, même du style inoffensif qui est le ministère de la parole. Et justement même, lui confisquer la parole.

On est bien en effet dans une logique managériale avec un président d'une entreprise France et tout le reste qui se décline sur le modèle des catégories d'agents qui composent une entreprise. Tous sommés de retrousser les manches et d'oeuvrer à la cause commune. Laquelle est plutôt elle-même un mouvement - la réforme pour la réforme - qu'un objectif précis.

Dans ce mouvement auto-entretenu, la vie politique prend des allures de course aux résultats à court et moyen terme : 5 ans pour convaincre, 5 ans pour transformer au pas de charge.

Ce qui assombrit certains de nos concitoyens, c'est le tourbillon créé par cette frénésie et le fait qu'elle ne promet que des chantiers, de l'agitation, de la poussière, voire des larmes, sans que sa destination n'apparaisse clairement. La migration forcée d'un peuple en l'absence d'une Terre promise, en quelque sorte.

En ce sens, il s'agit bien d'une rupture...d'amarres avec un capitaine dont on peut légitimement se poser la question de la compétence et de la prudence dans les affaires sociales tout autant qu'internationales.

Écrit par : en passant | 02/10/2007

Il n'est question ni de liberté, ni d'audace , aucunement nécessaires ici, que ce soit pour écrire ou pour critiquer ( qui d'ailleurs n'est qu'une manière d'écrire ) .
Bref votre sens n'est pas le bon.

Écrit par : urbain | 02/10/2007

Ecrit par : en passant | mardi, 02 octobre 2007 23:21

Ejusdem farinae ...

Écrit par : urbain | 02/10/2007

Bref votre sens n'est pas le bon.
Ecrit par : urbain | mardi, 02 octobre 2007 23:25

c'est la dictature du librairariat ? l'intelligence de proximité, le sens du mé-contact humain selon ses humeurs ? bien sur qu'il est question d'audace dès qu'on ose sortir de la tranchée des réfèrences. Se promener "avec"(en compagnie de) la pensée des autres est une chose, tout regarder à travers en est une autre. Quand à la critique, il y a bien longtemps, malheureusement, que ce n'est plus de l'écriture. Un peu comme l'opposition n'est plus tellement de la poltique en ce moment.

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

relisez vous ...
( " ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire ..."
alors peut-être serez vous lisible, à défaut de pertinent.

Écrit par : urbain | 02/10/2007

Ecrit par : urbain | mardi, 02 octobre 2007 23:40

j'aimerais bien lire quelque chose de vous un jour, et pas seulement des autres
est-ce assez clair ?

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

crit par : urbain | mardi, 02 octobre 2007 23:40

un grand penseur a dit : "il n'y a pas de honte à être compris du premier coup…" : philippe bouvard, ça vous pose un débat, non ?

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

voyez les archives ( récentes) du del ...
( ou demandez à josé)
Bonne nuit

Écrit par : urbain | 02/10/2007

Woua vas y boby.....

Écrit par : o.d.m | 02/10/2007

Woua vas y boby.....

serviteur…

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

Ecrit par : en passant | mardi, 02 octobre 2007 23:21

Remarquable, vraiment!

Écrit par : o.d.m | 02/10/2007

Ecrit par : Pat Joy | mardi, 02 octobre 2007 22:14

Vas te faire foutre!

Écrit par : o.d.m | 02/10/2007

Ecrit par : o.d.m | mardi, 02 octobre 2007 23:51

Il l'a déjà la roufiolle.

Écrit par : nef | 02/10/2007

Bonne nuit
Ecrit par : urbain | mardi, 02 octobre 2007 23:45

c'est pas bon de dormir fâché

Écrit par : robert Humbley | 02/10/2007

"L'entrée au gouvernement de "quatre, cinq ou dix" socialistes ne serait "pas dramatique", a estimé mardi le chef des députés PS Jean-Marc Ayrault."


Si dix socialistes s'en vont, il y en aura plus chez Sarkozy qu'au PS

Écrit par : anthony | 02/10/2007

Ecrit par : remarque | mardi, 02 octobre 2007 21:24

Tout va bien je vais bien....
Hé lou ravi, tu t'es pas aperçu que ton monde change?
Ton pastis à le même gout, c'est pas une raison pour croire que tout sera mieux demain!

Écrit par : o.d.m | 02/10/2007

C'est vrai, lecteur de ce blog, pour conserver nos avantages d'européens, il va falloir casser du niakoué, la guerre bordel, des bombes pour défendre nos accés Internet........et merde aux pauvres!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mardi, 02 octobre 2007 23:57

Socialistes, rien que le nom m'amuse !

Il va falloir faire autrement.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

c'est pas bon de dormir fâché

ça peut donner des gaz explosifs, des aigreurs sinueuses, des fourmis rouges, des oedèmes du cerveau même.
On se réveille boursoufflé.

Écrit par : Diafoirus | 03/10/2007

Les lignes de fractures ne sont pas celles que l'on croit....
réfléchissons à leurs réalités.

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:01

Apparemment certains arguments ont ébloui son oeil de cyclope ce soir.
Sa chique en a été coupée.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

crit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:01

internet vaut-il une bombe ?

Écrit par : robert Humbley | 03/10/2007

Je le crains, bob, je me pose la question.

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Les opposants aux tests ADN ont un renfort innatendu en la personne de.....Charles Pasqua

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20071002.FAP0142/amendement_mariani_le_choix_des_tests_adn_nest_pas_acce.html

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 03 octobre 2007 00:05

Les requins se bouffent la gueule entre eux, pour le bonheur des sardines!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

La guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui, eux, se connaissent mais ne se massacrent pas »

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Oups "citation "Ecrit par : agathe | mercredi, 03 octobre 2007 00:06

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Agathe
La guerre est toujours necessaire......

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Il va falloir faire autrement.

Ecrit par : agathe | mercredi, 03 octobre 2007 00:01

Oui, mais comment ?

Je vois mal les français passer de la droite très dure à la gauche radicale en cinq ans

PS: je rentre du boulot, je lis les commentaires, et je vois encore une séance de déprime collective "made in DEL". Franchement, cet espace de liberté est en amélioration constante depuis plusieurs semaines, ce n'est pas quelques trolls ou commentaires désobligeants qui doivent démotiver les troupes

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:07

Oui, pétrole, dollars, or, etc....toujours des raisons de necéssité ou de necessiteux

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 03 octobre 2007 00:08

Créer la gauche, une vraie cette fois...

Ton ps : On a tous envoyé des petits mots de "revient" à Laflote via la case contact de son blog.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Le monde à changé!
1 milliard d'européens au sens large et 5 milliards de gens d'une autre culture.
Nous ne faisons plus l'histoire!
Va falloir trouver une sortie...
La guerre est une possibilité, une façon de terminer un cycle!
Nous n'y échapperont pas.

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

"La guerre est toujours necessaire......"

Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:07

Sauf sur le sol des pays dit "développés" qui eux ont inventé le sport de masse pour divertir les foules...et qui font la guerre à l'étranger en laissant certains journalistes vedettes la présenter comme un jeu vidéo

Et ça marche plutot bien, 60 ans peinards, à pouvoir trimer comme des betes pour enrichir quelques heureux élus

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:12

Hélàs et c'est bien parti sauf pour certains qui resteront confortablement installés aux sommets.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 03 octobre 2007 00:13

La fin des acquis sociaux se déroule sur notre sol, c'est le début!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 03 octobre 2007 00:13

On a à peu près dit la même chose, je n'avais pas vu.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Ton ps : On a tous envoyé des petits mots de "revient" à Laflote via la case contact de son blog.

Ecrit par : agathe | mercredi, 03 octobre 2007 00:11


j'y cours...

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Va falloir trouver une sortie...
La guerre est une possibilité, une façon de terminer un cycle!
Nous n'y échapperont pas.
Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:12

in vino veritas. j'ai bien peur (au sens propre) que tu aies raison…

Écrit par : robert Humbley | 03/10/2007

Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 00:15

Comme aux USA assurances privées pour ceux qui peuvent les autres ....

Écrit par : agathe | 03/10/2007

bonne nuit quand même

Écrit par : robert Humbley | 03/10/2007

Comme aux USA assurances privées pour ceux qui peuvent les autres ....

Ecrit par : agathe | mercredi, 03 octobre 2007 00:17

Pour cela il faudrait changer tout le système français

Les américains avaient les moyens de payer grace aux impots très bas. La pression des pays émergeants sur les salaires a tout foutu en l'air. A libéral, libéral et demi...

Meme Sarkozy ne peut pas se permettre une erreur pareille...

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 03 octobre 2007 00:26

Il y va à pas de fourmis, mais il y va en habituant l'opinion...doucement.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Anthony

Les conséquences pour la population, ils s'en moquent. Le système en place permettra de bien installer la paupérisation. Les gens pris en otage par le contenu de leur assiette sont beaucoup moins actifs et moins regardants.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Bonne nuit bob!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Bonne nuit à vous deux Anthony et odm

Odm tu as un mail.

Écrit par : agathe | 03/10/2007

odm

Tu verras qu'une femme peut en avoir sous les talonnettes ! Aussi.

Bonne nuit

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Agathe
Ha?
fait de beaux rêves!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

merci ciao

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Les conséquences pour la population, ils s'en moquent. Le système en place permettra de bien installer la paupérisation. Les gens pris en otage par le contenu de leur assiette sont beaucoup moins actifs et moins regardants.

Ecrit par : agathe | mercredi, 03 octobre 2007 00:31

Possible, quand je vois ce qui se passe autour de moi...

Les gens sont aussi pris en otage par leurs rancoeurs et leurs haines

Sarkozy l'a bien compris et il a désigné des ennemis faciles pour la population française car moins nombreux : chomeurs, sans-papiers, la pensée unique de gauche (très minoritaire, si tant est qu'elle existe)

Écrit par : anthony | 03/10/2007

bonne nuit agathe :-)

Écrit par : anthony | 03/10/2007

Merci Anthony, là ça y est je disparais ...

Écrit par : agathe | 03/10/2007

Bon tout va bien c'est calme ce soir...
...

Écrit par : Christian Fletcher | 03/10/2007

T'es un gros con, cow boy!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

bin disons qu'il y en a qui rentrent tt juste chez eux...

Écrit par : Mathilde P. | 03/10/2007

J'avais pas lu le billet...
C'est quoi cette daube?

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

j'ai été preum's !(wahou! et t'en est fier?)
serais-je dern's ? (?!?!?)
En tout cas, je disparais aussi,
mais mon blog, pas lui...
(oh honteuse promo perso militante et non-marchande)
(hey tu crois que le DEL c'est un marché ou quoi?
(allez rentre chez-toi, c'est à la mode ce slogan là!)

have a good night
GodGoole Veille sur Nous...
http://jegourel.christian.free.fr/preview_cj1/google%20affiche%202.jpg
http://notes2self.net/mob_img/Independent-070524-Google.jpg

Écrit par : skalpa | 03/10/2007

Le DEL c'est alcatraz!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Skalpa, t'es pas dern's....

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

serait-ce toi?
;-)

Écrit par : skalpa | 03/10/2007

J'ai rien trouvé à dire aujourd'hui...

J'ai bossé sur la revue post-culturelle Interlope n°3. C'est gratos. Des textes. Si vous souhaitez la recevoir, m'écrire ici: hirsute.hirsute@orange.fr




Me remets à l'écriture demain. En attendant, il y a de quoi lire:
http://andy-verol.blogg.org

Écrit par : Andy Vérol | 03/10/2007

J'en profite pour signaler que le 4 octobre, c'est la journée internationale des bloggers pour la Birmanie, les personnes possédant un blog sont invités à ne pas publier de billet ce jour là et d'habiller leur blog d'un bandeau téléchargeable là:

http://www2.free-burma.org/index.php

et autres sites (re-so.net, amnesty...)

y en a comme ça partout dans le monde qui le feront... faites tourner!

Écrit par : Mathilde P. | 03/10/2007

Birmanie?
Une manip de bush pour faire chier les chinois!
Ensuite faut arréter d'appeller ce pays Birmanie c'est son nom colonial.
On dit NYANMAR!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

bon toi t'es vénèr' et moi chuis dead, j'vais m'pieuter. J'te laisse régler tes comptes avec le cow boy.

Écrit par : Mathilde P. | 03/10/2007

bonne nuit!

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Toi même!

Écrit par : Mathilde P. | 03/10/2007

;-)

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Ensuite faut arréter d'appeller ce pays Birmanie c'est son nom colonial.
On dit NYANMAR!
Ecrit par : o.d.m | mercredi, 03 octobre 2007 01:13

Faux ! On dit MYANMAR ou "Pyidaungzu Myanma Naingngandaw" (Union du Myanmar), et en préférant cette appellation on suit une initiative de la junte militaire. Car l'opposition démocratique, elle, préfère employer le mot "Birmanie".

En 1989, la dictature militaire actuellement au pouvoir a décidé de modifier le nom du pays en "Union du Myanmar" qui fait référence aux anciens habitants mythiques du pays et non plus seulement à un groupe ethnique (littéralement, "Myanmar" signifie en birman « fort et rapide », qualités de ces fameux ancêtres mythiques). Avec cette dénomination et l'usage du mot « Union », le caractère multi-ethnique de l'État est souligné.
Le changement du nom du pays en birman permet d'afficher une rupture avec l'ancienne période et perturbe l'action des organisations favorables à la démocratie en brouillant la communication. C'est pourquoi les opposants au régime militaire se réfèrent encore à l'ancienne appellation, pour marquer leur lutte avec la junte.
(Wikipédia)

Écrit par : en ce moment en Birmanie | 03/10/2007

"Je n'emploierai plus ce mot horrible" a dit Kouchner à l'Assemblée Nationale, à propos d'une éventuelle guerre contre l'Iran. Chouette, avec Bernard on va pouvoir jouer au "ni guerre ni Total" comme on jouait naguère au "ni oui ni non". Plus de mot "guerre", désormais, dans la bouche du ministre. Mais comment évoquer la situation en Irak ? Aura-t-il recours à un euphémisme, aux "événements" comme on disait à propos de l'Algérie ?

"C'est un gars tout à fait normal" a dit Sarkozy à l'Elysée, à propos de David Lynch qui a été fait officier de la Légion d'Honneur.
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/10/01/AR2007100100654.html

"Pour assurer la paix dans le monde, il faut ériger au centre de Paris une tour dans laquelle un millier de Français se livreront à la méditation". C'est ce que le "gars tout à fait normal" en question a dit à Sarkozy pendant qu'on lui épinglait la médaille au revers de son veston.
Extrait de l'article du Monde (clic sur la signature) :
"David Lynch en a profité, non pour parler 7e art avec le président de la République, mais pour tenter de le convaincre de l'aider à mettre en oeuvre un projet qui lui tient à coeur : la construction d'une "Tour de l'invincibilité" à Paris.
Sans rire, le réalisateur, accompagné de son gourou français, Dominique Lemoine, président de l'association Gouvernement de la paix, a expliqué au chef de l'Etat qu'il suffisait de faire circuler des énergies positives pour oeuvrer pour la paix dans le monde. De créer des champs magnétiques pacifiques. Il a ainsi calculé qu'en installant un millier d'adeptes de ce type de méditation au centre de la France - "chiffre non laissé au hasard puisqu'il correspond à la racine carrée de 1 % de la population française" - cela permettrait de résoudre des problèmes aussi complexes que la criminalité, le chômage ou les aléas boursiers... David Lynch a proposé à M. Sarkozy "l'exclusivité" de son projet."

Trop tard, Sarkozy a déjà signé avec Tom Cruise...

Écrit par : hier à Paris | 03/10/2007

***PUBLI-REPORTAGE***

Profitons du défilé de la nouvelle collection Marithé et François Girbaud...
( http://mode.blog.lemonde.fr/ )

... pour coller ici quelques-unes des pubs de JLG pour M+F G
http://www.youtube.com/watch?v=Mb2IZcxHDjs

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Ecrit par : hier à Paris | mercredi, 03 octobre 2007 03:30

"comme on jouait naguère"... oups, perdu

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Pffff..Lord....

String or not string cette nuit ?!!

Que faîtes vous toutes les nuits debout !!

On s'demande !

Écrit par : Roma | 03/10/2007

Et vous-même ?

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Je vous attendais simplement, Lord....

Écrit par : Roma | 03/10/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 03 octobre 2007 04:15

C'est pas moi qui ai écrit ça !

Écrit par : Roma | 03/10/2007

Parlementaires: touche pas à mon régime spécial
Par Rue89 19H48 02/10/2007

Oubli de taille dans la réforme des régimes de retraite annoncée par Xavier Bertrand: députés et sénateurs sont épargnés.

http://www.rue89.com/2007/10/02/parlementaires-touche-pas-a-mon-regime-special

Écrit par : Roma | 03/10/2007

Nous sommes donc deux personnes disponibles pour méditer dans la "tour de l'invincibilité", pour l'instant ce n'est pas suffisant pour échapper à la guerre contre l'Iran. Si Fulcanelli nous rejoint avec ses multiples avatars (Marx, Bergson, Professeur Choron, Dieu, saint François, Spengler, De Gaulle, etc) on aura peut-être une chance, quoique

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Quand je vois Lynch, un de mes cinéastes préférés, avec Sarkozy....pffff..

Sait-il qui est Sarkozy ?!

Écrit par : Roma | 03/10/2007

Les régimes spéciaux de retraite vont être alignés sur celui de la fonction publique. A l'exception des mineurs des marins, ainsi que des députés et des sénateurs exclus de la réforme, les bénéficiaires - cheminots, électriciens, gaziers, agents de la RATP, personnels de l'Opéra, de la Comédie-Française, clercs de notaire... - vont donc devoir cotiser quarante ans pour avoir droit à une retraite à taux plein (quarante et un ans annoncés à partir de 2012), à la place des 37,5 annuités actuelles. Les décrets mettant fin aux régimes spéciaux devraient être pris avant la fin de l'année.
Rémi Barroux
© Le Monde
Ecrit par : info2 | mardi, 02 octobre 2007 18:10

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

@ Lord

Il y a un troisième lascar sur le DEL !
Qui usurpe en plus mon identité, comme plus haut...

Écrit par : Roma | 03/10/2007

***PUBLICITE***

David Lynch's Public Service Announcement
http://www.youtube.com/watch?v=ZSWv90msTUc

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Nous sommes 7, chère Roma. N'ayez pas peur. Il ne peut rien vous arriver. Je suis là.

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | mercredi, 03 octobre 2007 04:35

Ce message n'est pas de moi.

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

***PUB***

http://www.youtube.com/watch?v=vor65mNB8Uk&mode=related&search=

Publicité de David Lynch pour la marque de cigarettes Parisienne People (Godard a lui aussi co-réalisé - avec Anne-marie Miéville - une pub pour cette marque)

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Roma, êtes-vous toujours là, mon amie?

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | mercredi, 03 octobre 2007 04:47

Ce message n'est pas de moi non plus. Je m'éclipse. Je m'en remets à José pour effacer les commentaires des usurpateurs d'identité. Ciao tutti

Écrit par : Lord Nithorynque | 03/10/2007

tè.. lord.. lord.. lord..
tant mieux..
ça prouve au moins que vous êtes toujours en vie..
toujours de méchante humeur je vois..
la vie.. quoi!!
bon jour
au revoir
dormez bien
HS terminé.. c'est comme ça qu'on met ici..
pour moi HS ça veut dire hors service.. tant pis
que c'est compliqué!!
Rrrrrr!!

Écrit par : Maghnia | 03/10/2007

@om
vous vous souvenez..
vous m'aviez aidé pour un lien..
et puis ..
rien.. ici on ne peut rien écrire..
c'est pire qu'un village;))))

Écrit par : Maghnia | 03/10/2007

Attention maghnia, d'apres "remarque", l'humour est un signe de détresse. remarque a de sacrées ciseaux: faut être drôle, et être drole c'est etre en détresse. Donc soyez en détresse ça sera plus cool.

oui ça me fait penser à un village...
MDR !!! je vois de quel lien tu parles !!! J'ai failli le mettre ici parfois, pour faire des blagues-détresse !!...;))

à la place du Y tu mets X...;)

Écrit par : om | 03/10/2007

Ecrit par : om | mercredi, 03 octobre 2007 16:25

Moi je veux bien le lien mon OMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM

Écrit par : INOTASTRID | 03/10/2007

désolé INOTASTRID, interdit aux moins de 18ans !
mais bon j'hésite: hier soir certains ont tenté de me retirer mon titre de troll ! par des gentillesses visant à faire taire LA VéRITé !
donc pitètre que jvais le mettre ce lien...
on verra à mon retour de Liverpool !

Écrit par : om | 03/10/2007

Ecrit par : om | mercredi, 03 octobre 2007 16:38

Choupinou, je pourrais être ta mère;-)))) alors balance le lien ou met le sur le DEL

Écrit par : INOTASTRID | 03/10/2007

Maman ! Plus personne ne va me prendre au sérieux si je met ce lien !!

Écrit par : om | 03/10/2007

Ecrit par : om | mercredi, 03 octobre 2007 16:57

je pense le contraire.....balance et puis prendre au sérieux sur le DEL!!!!!

Écrit par : INOTASTRID | 03/10/2007

Et puis les liens de bouse on sait ce que c'est......

Écrit par : o.d.m | 03/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu