Avertir le modérateur

04/11/2007

Dancing with tears in my eyes 2

On aurait aimé que le billet du 25 octobre dernier ici même, ne reste, après tout, qu'une extrapolation...

Mais voila.

"Pakistan : le président Musharraf déclare l'état d'urgence
03/11/2007 18h41
ISLAMABAD (AFP
) - Le président pakistanais Pervez Musharraf a imposé samedi l'état d'urgence alors que la Cour suprême devait se prononcer sur la légalité de sa réélection début octobre et que le pays fait face à une grave insurrection islamiste.

L'ordre présidentiel instaurant l'état d'urgence, dont l'AFP a obtenu une copie, affirme qu'une partie du pouvoir judiciaire "interfère" avec l'exécutif.

Toutes les communications téléphoniques mobiles et terrestres ont été coupées et les retransmissions de certaines télévisions privées ont été interrompues."

La suite sur le site de l'AFP et dans tous vos journaux.

Bien sur "officiellement" l'état d'urgence est du à "une augmentation notable des actions d'extrémistes et des incidents liés à des attentats terroristes". En clair la poussée islamiste tant aux frontières de l'Afghanistan qu'a l'intérieur ou ils remporteraient probablement les élections si Musharraf était invalidé.

Bénazir Buttho est d'ores et déjà revenue au Pakistan et à déclaré qu'elle était prête à collaborer à une nouvelle Constitution...

Un autre Premier ministre en exil, Nawaz Sharif '(celui la même que Musharraf avait chassé du pouvoir en 1999), a réclamé la démission de son ennemi. Son opposant le plus farouche Imran Khan a pour sa part dénoncé un acte de "haute trahison punissable", selon lui de "la peine de mort". Les évènements varient vite lorsqu'on parle d'actualité...
 
Les américains visiblement, mènent le jeu ! Le sale boulot et la purge pour Musharaff et peut être (?) une Constitution sur mesure pour l'armée et accessoirement pour Mme Butho ?

Vous la voyez maintenant la poudrière ?

Animation AFP

 

 

Collectif DEL
Suite d'un billet de cui cui

Commentaires

Service aprésvente efficace. Et belle mise en relief du triste billet de Cuicui il y a une dizaine de jours.
Ca va vite, et pas dans un sens agréable.
bon dimanche

Écrit par : Falconhill | 04/11/2007

Kissinger?

Écrit par : Mc Gareth | 04/11/2007

Quand on ne sait pas où l'on va, tous les chemins mènent nulle part.
(Kissinger)

P.S. : question pour Urbain, placée sous la note précédente (pour ne pas faire un gros HS dès le troisième commentaire de celle-ci)

Écrit par : Veilleur de jour | 04/11/2007

je me disais voilà le fait important du week end (plus que le petit voyage du petit) mais un peu bouteille à l'encre, bien que tout bruit de bottes soit révulsant. Et puis, avant d'essayer de se faire l'ombre d'une idée du bas de mon, de notre ignorance, tout de même un signe : non seulement l'armée partout, non seulement pas de décision sur la légalité de l'élection à la Présidence puisque la Cour suprème est renouvelée par la main du prince, non seulement législatives reportées mais d'après ce que l'on sait les arrestations portent sur des juristes, des avocats, des militants des droits de l'homme.
Le monde tel qu'il est est révoltant

Écrit par : brigetoun | 04/11/2007

les adversaires politiques de Musharraf semblent penser que c'est l'acte d'un désesperé, pour qui les jours de presidence serait comptés... pourvu qu'ils voient juste.


les américains menent le jeu???!!!!

J'ai plutot l'impression qu'ils se desolidarisent completement de Musharraf, et sans l'appui des américains, combien de temps pourra t-il tenir?

Écrit par : gasper | 04/11/2007

?

Écrit par : | 04/11/2007

Il est fort ce Sarko. Non?

Un juge tchadien a ordonné dimanche la libération des trois journaliste français et des quatre hôtesses de l'air espagnoles incarcérés au Tchad, annoncé à l'AFP l'avocat des reporters, Me Jean-Bernard Padaré
Sur le même sujet
Sarkozy, Saint-Bernard à N’Djamena
Au Tchad, les parents des «orphelins» témoignent
Arche de Zoé : Fillon ordonne une enquête
«Qu'on arrête de salir l'Arche de Zoé»
«Le juge d'instruction vient de me notifier la main levée du mandat de dépôt conformément aux articles 248 et 249 du code de procédure pénal», a déclaré l'avocat des journalistes français Marc Garmirian (agence Capa), Jean-Daniel Guillou (agence Synchro X) et Marie-Agnès Peleran (télévision France 3 Méditerranée).
Il a précisé que cette décision concernait les trois journalistes et les quatre hôtesses de l'air espagnoles.

Ces sept personnes «vont venir chercher leurs effets personnels au palais de justice de N'Djamena et ensuite se rendre à l'aéroport», a ajouté Me Padaré. Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé au même moment, dimanche en début d'après-midi, dans la capitale tchadienne, accueilli par son homologue Idriss Deby Itno

Écrit par : décomplexé | 04/11/2007

Il est fort ce Sarko. Non?

Un juge tchadien a ordonné dimanche la libération des trois journaliste français et des quatre hôtesses de l'air espagnoles incarcérés au Tchad, annoncé à l'AFP l'avocat des reporters, Me Jean-Bernard Padaré
«Le juge d'instruction vient de me notifier la main levée du mandat de dépôt conformément aux articles 248 et 249 du code de procédure pénal», a déclaré l'avocat des journalistes français Marc Garmirian (agence Capa), Jean-Daniel Guillou (agence Synchro X) et Marie-Agnès Peleran (télévision France 3 Méditerranée).
Il a précisé que cette décision concernait les trois journalistes et les quatre hôtesses de l'air espagnoles.

Ces sept personnes «vont venir chercher leurs effets personnels au palais de justice de N'Djamena et ensuite se rendre à l'aéroport», a ajouté Me Padaré. Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé au même moment, dimanche en début d'après-midi, dans la capitale tchadienne, accueilli par son homologue Idriss Deby Itno

Écrit par : décomplexé | 04/11/2007

Les nouvelles neuves du monde.

entre 400 et 500 arrestations préventives au Pakistan, la Constitution suspendue et une série de restrictions imposées aux médias.

Imran Khan, un des plus farouches opposants à Musharraf, a été assigné à résidence, de même que plusieurs autres chefs de file de l'opposition et que des avocats proches du juge Chaudhry limogé hier soir.

Mme Bhutto a dénoncé une régression vers un régime "dictatorial", mais reconnu que le Pakistan était "au bord de la déstabilisation". S'exprimant sur les ondes de la BBC, elle n'exclut toutefois pas un partage du pouvoir avec le général Musharraf s'il "rétablit la Constitution et (...) organise des élections libres, justes et impartiales".

sans commentaire....

Écrit par : Serval | 04/11/2007

voilà le fait important du week end (plus que le petit voyage du petit)

écrit par brigetoun| dimanche, 04 novembre 2007 12:49

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Le peuple aime Sarkozy et en redemande

En cas d’élection, le chef de l’Etat accroîtrait même son avance sur Ségolène Royal, selon une enquête d’opinion pour le JDD. Mais, paradoxe : 59% des sondés trouvent que l’action du président n’a pas encore amélioré leur situation.
Impatients mais pas complètement mécontents, les Français. Selon un sondage Ifop à paraître dans le Journal du dimanche, six mois après l'avoir élu président, 55% des électeurs voteraient à nouveau pour Nicolas Sarkozy si un nouveau scrutin devait être organisé dimanche. Le 6 mai dernier, ils étaient 53,06%. La candidate socialiste Ségolène Royal recueillerait aujourd'hui 45% (46,97% en mai).
La répartition des voix à un nouveau premier tour fictif ne changerait pas par rapport aux résultats d'il y a six mois, Nicolas Sarkozy accroissant même son avance avec 35% des voix (31,18 en mai) devant Ségolène Royal en baisse avec 22% (25,87%), François Bayrou reculant à 17% (18,57%).

Écrit par : iflop | 04/11/2007

pour les amérocains elle sera un allié plus présentable, et avec les combats actuels elle n'a pas le choix

Écrit par : brigetoun | 04/11/2007

pour les amérocains elle sera un allié plus présentable, et avec les combats actuels elle n'a pas le choix

Écrit par : brigetoun | 04/11/2007

P.S. : question pour Urbain, placée sous la note précédente (pour ne pas faire un gros HS dès le troisième commentaire de celle-ci)

Ecrit par : Veilleur de jour | dimanche, 04 novembre 2007 12:47

J'ai répondu dans le même fil de discussion
comme j'avais il y a peu commenté par avance ( et à sa demande) ce billet de cui-cui.

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ce n'est pas Sarkozy qui a aujourd'hui libéré les hôtesses et les journalistes, c'est la justice tchadienne qui là fait. Ne lui accordons pas tout non plus...

Écrit par : Khady | 04/11/2007

Ce n'est pas Sarkozy qui a aujourd'hui libéré les hôtesses et les journalistes, c'est la justice tchadienne qui là fait. Ne lui accordons pas tout non plus...
Ecrit par : Khady | dimanche, 04 novembre 2007 15:24


La justice tchadienne qui L'A fait? MDR. Ne lui accordons pas tout non plus...

Écrit par : MDR | 04/11/2007

c'est la justice tchadienne qui là fait.

Ecrit par : Khady | dimanche, 04 novembre 2007 15:24

plutôt le pouvoir Tchadien, la séparation des pouvoirs , dans le Tchad de Deby ( comme celui de ses prédécesseurs ) est une notion purement théorique. Sous la pression et dans ce genre de partie de poker menteur Deby ne craint personne, ( se souvenir de son "histoire", ou des circonstances de la mort de Miskine ) , et surtout pas notre petit conducator qui est vraiment un "petit joueur" comparé à Deby.

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 15:37

A se demander qui mange dans la main de qui...

Écrit par : Serval | 04/11/2007

entre ce qu'on nous dit, ce qu'on nous cache, les enjeux énormes liés au Pakistan et ce qui se passe réellement il très difficile de se faire une idée juste de la situation au Pakistan.
il semble effectivement que les américains lâchent Musharaff (il faut croire que sa présence ne leur convient plus) et lui préfèrerait Benazir Bhutto qui n'est pas une oie blanche.

mais une chose est sûre c'est le peuple qui va payer le prix fort, comme toujours dans les poussées dictatoriales.

pour l'instant le gouvernement indien ne s'est pas manifesté

Écrit par : céleste | 04/11/2007

A se demander qui mange dans la main de qui...

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 15:48

à ton avis ?

Écrit par : urbain | 04/11/2007

La dépêche AFP, ci-dessous, se rapporte plutôt au billet précédent mais c'est la même question qu'au Pakistan : la mise sous la coupe du pouvoir judiciaire, des institutions, signale la dictature.


Publié le 04 novembre 2007 à 15h19
Tchad: les juges tchadiens mécontents

Plusieurs magistrats tchadiens ont manifesté aujourd'hui, sous couvert de l'anonymat, leur mécontentement devant la libération des quatre hôtesses de l'air espagnoles et des trois journalistes français dans l'affaire de l'Arche de Zoé, dénonçant des "pressions politiques".
"On nous a demandé dès samedi d'accélérer la procédure pour les libérer dimanche", a déclaré un magistrat tchadien qui a requis l'anonymat, joint depuis Libreville.
"Nous avons expliqué que cela n'était techniquement pas faisable, et que pour rendre cette libération éventuelle conforme à la procédure, tant sur le fond que dans la forme, nous avions besoin d'au moins jusqu'à mercredi", a-t-il ajouté, avant d'affirmer: "les pressions politiques ont été trop fortes".
De source judiciaire, on précise que les ordres sont arrivés "du sommet de l'Etat" tchadien.
(Avec AFP).

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

Ecrit par : juliette dze | dimanche, 04 novembre 2007 16:06

autres lieux....même moeurs.

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Vous me faites marrer avec l'instauration de la dictature au pakistan ...
Comme si le Pakistan n'était pas déjà sous dictature militaire depuis belle lurette (en gros depuis 30 ans , depuis l'éxécution de Ali Bhutto par Zia, avec juste quelques intermèdes de "démocratie formelle" ).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Musharaff veut gagner du temps car il a peur que son election soit invalidé par la cour supreme..... je vous invite à passer voir mon blog http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/

Écrit par : arno | 04/11/2007

@ arno

Une variation dans le discours

Bel effort...

Écrit par : anthony | 04/11/2007

Ecrit par : Khady | dimanche, 04 novembre 2007 15:24

Oui Gloire à la Justice tchadienne! hare hare!

Écrit par : Mathilde P. | 04/11/2007

Vous me faites marrer avec l'instauration de la dictature au pakistan ...
Comme si le Pakistan n'était pas déjà sous dictature militaire depuis belle lurette (en gros depuis 30 ans , depuis l'éxécution de Ali Bhutto par Zia, avec juste quelques intermèdes de "démocratie formelle" ).

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 16:38

Vous avez tout à fait raison.

Je suis heureuse de vous avoir fait marrer car ça a l'air rare ;-)

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

Ecrit par : juliette dze | dimanche, 04 novembre 2007 17:41

Merci ( je vous rassure j'ai quelques autres occasions par ailleurs ).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ha ha Urbain,
Bonsoir....
Juliette aussi et les autres....

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Lancement du Catalogue de Mode n°1 d'Andy Vérol en collaboration avec l'artiste ar/fol lol (ex-collectif Hirsute):

http://andy-verol.blogg.org/themes-153194.html

Écrit par : Underpay Resistance | 04/11/2007

Si j'ai bien compris, le sujet du jour est la célébration de la qualité de l'analyse politique internationale de collectif cuicui?

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Merci ( je vous rassure j'ai quelques autres occasions par ailleurs ).

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 18:16

ca me rapelle un echange avec Bacri (si mes souvenirs sont bons), ca commence a peu près pareil :
- (journaliste) "vous n'avez pas l'air de rire ts les jours"
- (bacri) " en meme temps vous n'etes pas forcement là quand je me marre"

Écrit par : gasper | 04/11/2007

Ecrit par : gasper | dimanche, 04 novembre 2007 18:23

:;)))

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : collectif odm | dimanche, 04 novembre 2007 18:21

Ouais ... autocongratulation, j'écrirai ton nom ( en même temps on n'est jamais si bien servi que par soi-même).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Underpay Resistance

quand tu sors.. tu sors..
;)

je t'ai laissé un message sur le DEL

Écrit par : grisette | 04/11/2007

Si j'ai bien compris, le sujet du jour est la célébration de la qualité de l'analyse politique internationale de collectif cuicui?

Ecrit par : collectif odm | dimanche, 04 novembre 2007 18:21
#####################

Oh le mauvais esprit du collectif odm ! Ils sont déjà 5 odm... odm1, odm2,odm3, odm4 et odm5... Au fait, c'est qui le chef ?
Qui est le plus belliqueux ? Celui qui boit le plus ? Le plus con ?

On aimerait être présenté tout de même...

Moi, je vais créer le sous Collectif cui cui avec Cui et Cui, Cui Hyde et Cui Jekyll...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

le chef est celui qui boit le plus.....c'est la charte des odm.

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Un petit jeu sympathique et de bon goût sur le DEB...combie, de mètres parviendrez vous à faire ds cet état?
voir pseudo...

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

On a le temps vu l'activité...
J'ai pas dépassé 80 mètres...

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 16:38

Mais mon cher Urbain, vous êtes toujours aussi pertinent !

Si le Pakistan était une véritable dictature militaire auparavant, pourquoi refaire un coup d'État militaire par dessus avec le même dictateur ?

Urbain où URBU roi ? Je me pose la question, Saperlotte !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ben moi aussi je vous l'avais bien dit ,
en voyant le conducator se morfondre sous la pluie corse, qu'il avait sans doute envie d'aller se mettre au sec vite fait ce dimanche.
Justement il fallait qu'il poursuive plus au sud voire un copain dans un coin garanti sec et chaud en cette saison :
Allez , un petit serrage de pogne au pote Deby, et hop les hotesses , en route fissa, et que ça saute !
J'ten ficherai des Arches de Zoé , comme si on savait pas depuis le naufrage du Rainbow Warrior que les grandes opérations maritimes outre-mer c'était pas notre truc !
Et maintenant ça va encore couter bonbon cette fantasia chez les ONG ( très dur en affaires ce Deby , pour un peu j'aurai même pu y laisser ma Rolleix, heureusement il préfère les blindés et les missiles), va falloir que je ramène une hotesse pour Fillon ( encore un qu'a pas l'air de se marrer tous les jours), pour lui passer le goût de nous parler de faillite.

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Si le Pakistan était une véritable dictature militaire auparavant, pourquoi refaire un coup d'État militaire par dessus avec le même dictateur ?
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 18:51


Pour le plaisir ! Pardi !

Écrit par : Herbert Léonard | 04/11/2007

Urbain où URBU roi ? Je me pose la question, Saperlotte !

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 18:51

Tu devrais plutôt la poser à Musharaf ( au passage demande lui aussi comment il est arrivé au pouvoir ) .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Et une centrale nucléaire pour Deby, une !

Pour déssaniliser l'eau de mer !

Ah merde ! Le Tchad n'a pas de cotes ? Et bien, ça fait rien ! On vitrifiera le désert !!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 18:57

Mon cher Urbain, il y a une Constitution au Pakistan... Oui, oui... Avec des magistrats indépendants... Oui, oui... et des Chambres élues... Oui, oui...

Et si Musharraff a fait arrêter 500 personnes dans les hautes shère de l'État, c'est peut être, mais j'ai sûrement tort vu que vous avez toujours raison, parce qu'on était pas vraiment dans une dictature militaire ?

Mais ce que j'en dis...

Je sens que si notre discussion perdure Cui Jekyll va aller chercher son frère Cui Hyde... Oui, oui...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 18:53

Tiens Urbain s'essaie à l'humour. Pas très convaincant.
Il a encore des progrès à faire, on dirait du "michel"! C'est dire.
A propos, quelqu'un a-t-il de ses nouvelles? Il nous manque.
Heureusement, désormais on a Urbain.

Écrit par : pseudo | 04/11/2007

Si le Pakistan était une véritable dictature militaire auparavant, pourquoi refaire un coup d'État militaire par dessus avec le même dictateur ?
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 18:51

Pour dissimuler le précédent pardi ! J'ai bon ?

Herbert Léonanard

Écrit par : patrice | 04/11/2007

Fillon ( encore un qu'a pas l'air de se marrer tous les jours)

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 18:53

Avez-vous remarqué le gris qui selon les jours envahit ses cheveux : il a même pas le temps de refaire sa couleur régulièrement.

Et il a pris 10 ans en 6 mois : je le dis car je l'ai aperçu par hasard sur une télé amie il y a peu et ne l'avais pas vu en "live" depuis les élections.

Pour revenir au Pakistan : soyons sérieux et cessons de nous marrer cui cui (à moins que, comme odm ce soit cuite cuite ;-) le Pakistan était déjà une dictature sous Mouche à rafle.

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

Si le Pakistan était une véritable dictature militaire auparavant, pourquoi refaire un coup d'État militaire par dessus avec le même dictateur ?
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 18:51

Un coup d'Etat ça va. Trois coups d'Etat, bonjour les dégâts !

Écrit par : patrice | 04/11/2007

:-) comme sur odm.com

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

le Pakistan était déjà une dictature sous Mouche à rafle.

Ecrit par : juliette dze | dimanche, 04 novembre 2007 19:16

D'ailleurs les coups d'état c'est qu'il réussit le mieux.
En plus il est nettement moins con que feu Zia ( opportunément disparu dans les airs , depuis ) et n'a pas essayé de rétablir le Califat ( pour les américains et pour cui-cui ça en fait un démocrate éclairé ).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

pardon : es coups d'état c'est ce qu'il réussit le mieux (le mouche à rafles) .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Publié le 04 novembre 2007 à 19h02
Kouchner justifie son absence au Tchad

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, qui revient d'une tournée en Asie, a justifié ce soir le fait qu'il ne se soit pas rendu au Tchad aux côtés de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l'affaire Arche de Zoé par "une répartition des tâches" entre les responsables français.
"J'étais ailleurs, il y a une répartition des tâches", a-t-il affirmé lors du Grand Rendez-vous Europe-1/TV5Monde/Le Parisien/Aujourd'hui en France. Il a rappelé qu'il avait initié une cellule de crise, dirigée par la secrétaire d'Etat chargée des Droits de l'Homme Rama Yade, "qui a si bien travaillé". "Nous étions en contact permanent", a-t-il assuré.
(Avec AP).


Tu parles, Charles..., pardon, Bernard !

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

Tu parles, Charles..., pardon, Bernard !

Ecrit par : juliette dze | dimanche, 04 novembre 2007 19:23

En fait le conducator a préféré éviter de prendre le risque de le voir prendre une hotesse sur chacune de ses épaules ( et la troisième sur ses genoux, une fois dans l'avion) .
Au passage on a pu constater l'intérêt, la compétence et l'efficacité de la cellule de crise !
( et la parfaite coordination avec le chef suprême).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 19:21

Question à 10 centimes d'euros pour les delistes, style opinion oui oui !

Préférez vous que le Pakistan ?

1) soit tenu par une junte militaire dictatoriale pro-occidentale et sans risque pour ses voisins, l'Inde, la Chine et l'Afghanistan ?

2) soit une démocratie dirigée par des intégristes musulmans sunnites qui prendraient la tête du Jihad à la conquête de l'Inde, de l'Afghanistan et prpagateur de l'arme nucléaire ?

Si vous êtes pour l'option 1 tapez 1
Si vous êtes pour l'option 2 tapez 2

Aïe ! Aïe ! Pas facile à répondre, n'est ce pas ?
Même notre savant Urbain, notre Maître des Lumières à tous, doit avoir du mal à faire son choix....

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Donc si j'ai bien compris, ce soir nous avons mission de nous indigner du comportement, peu convenable, du général Pervez Musharraf?
Mais en même temps avouez que le peuple, islamiste, qui voudrait imposer démocratiquement des candidats qui leurs ressemblent, c'est encore moins convenable.
Non?
Necessité fait loi mes chers amis.
Soyez un peu adultes pour une fois.

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, a justifié le fait qu'il ne se soit pas rendu au Tchad aux côtés de Nicolas Sarkozy par "une répartition des tâches" entre les responsables français.

Ecrit par : juliette dze | dimanche, 04 novembre 2007 19:23

lui il tache, et les autres détachent.

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 19:32

Bon je vois que tu as déjà évolué depuis tout à l'heure et même par rapport à ton billet ...
C'est bien .
Donc Mouche à rafles , si je comprends bien c'est "la junte militaire dictatoriale pro-occidentale et sans risque pour ses voisins" ?
Et l'alternative serait "une démocratie dirigée par des intégristes musulmans sunnites qui prendraient la tête du Jihad à la conquête de l'Inde, de l'Afghanistan et prpagateur de l'arme nucléaire".
Donc finalement on dirait bien que tout en ne considérant plus Mouche à rafles comme un démocrate pur jus, tu sembles suggérer que ce serait "un moindre mal " ?
Mais alors pourquoi ce billet nous alertant sur l'arrivée imminente de la "dictature" au Pakistan ?
En fait la manière dont tu te poses le problème est aussi candidement niaise et simpliste que celle de ... la CIA .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 19:29

En progrès. Pourrait presque prêter à sourire. Continuez.

Écrit par : pseudo | 04/11/2007

Moi je préfère que le Pakistan soit tenu par une junte militaire dictatoriale dirigée par des intégristes musulmans sunnites pro-occidentaux propagateurs de l'arme nucléaire, sans risque pour l'Inde, la Chine et l'Afghanistan .

On doit pouvoir trouver non , crévindiou ! Le Conduc il a pas ça sous la main ?

Écrit par : patrice | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 19:37

très juste :;)
mais , au fait, où était-il pendant tout ce temps ? si occupé ... à quoi , à part nommer des cellules de crise ?

Écrit par : urbain | 04/11/2007

lui il tache, et les autres détachent.
Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 19:37

Serval, pourriez-vous donner à quelques leçons d'humour à Urbain qui semble cruellement en manquer.
Ainsi nous aurions la paire la plus désopilante de la blogosphère.

Merci pour lui.

Écrit par : pseudo | 04/11/2007

Ecrit par : collectif odm | dimanche, 04 novembre 2007 19:35

Les deux sont inconvenants olivier.. Et c'est bien cela le problème. Parce que toutes ces dictatures fomentées sous couvert de démocratie par les américains à travers le monde ont atteint leur limites désormais.

Et que démultiplier le pouvoir d'integristes de quelques religion qu'ils soient n'a jamais été dans le sens du progrès et de la civilisation.

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Serval,
je compte sur toi !

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : patrice | dimanche, 04 novembre 2007 19:38

Voilà une hypothèse intéressante...

Quant à Urbain, j'attends toujours que cet illustrissime puits de sciences tranche entre la CIA abjecte et l'intégrisme atroce...

Je le trouve peu clair là dessus et quand il veut faire de l'humour, il ressemble un peu à Malbrouck...

Le problème d'Urbain, c'est que l'humour ne s'apprend pas dans les livres...

Il n'y a hélas pas de Bourdieu de l'humour...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Et que démultiplier le pouvoir d'integristes de quelques religion qu'ils soient n'a jamais été dans le sens du progrès et de la civilisation.

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 19:44

jamais?

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 19:44

C'est ce qu'on appelait jadis des "contradictions" , celles dont Marx affirmait qu'elles finiraient par avoir raison de l'impérialisme "stade ultime " du capitalisme .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Il n'y a hélas pas de Bourdieu de l'humour...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 19:45
###########

Il y a déjà Bourdieu ! Et c'est bien suffisant comme ça !

;-)))))

Écrit par : Bourdiable | 04/11/2007

Mias pourquoi y sont allés au Tchad ? Le Pakistan c'était quand même un meilleur coup non ? Z'auraient du lire le DEL !

Rama, Nicolas, Bernanard...Islamabad...un vrai bourbier bien pour nous. Vive l'Indo ! Tandis que là. De vagues histoires de pochettes surprise. Bon va encore falloir appeler Poutine si je comprends bien.

Écrit par : patrice | 04/11/2007

Ceci dit, odm pointe bien le problème auquel il faut arriver : quid de la démocratie quand un peuple est tellement bien formaté par diverses méthodes que ses choix tout à fait démocratiques se portent sur des dictateurs (même s'ils se mettent des faux nez leur permettant d'avoir le soutien du grand Manitou Bush) ?

Faut-il changer de peuple ? Ou le peuple ?

Le problème est que c'est long... Et la géopolitique n'attend guère, d'où le faux choix, au nom du pragmatisme, que nous propose cui cui.

Autre "souci" comme on dit de nos jours : qui peut se prétendre le parangon de la démocratie ? L'étalon universel de "bonnes pratiques" démocratiques ?

Pourquoi le peuple, nous, sommes "réduits" à élire des petits et grands dictateurs ?

Écrit par : juliette dze | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 19:38

Urbain, il n'a jamais été dit dans aucun des deux billets que la dictature arrivait au Pakistan.

De fait elel y est déjà.

Nous vouloins souligner les enjeux politiques et géostratéques dans cette zone du globe dont on ne parle quasiment jamais et qui est une véritable poudrière (nucléaire de surcroit).

Quant à kouchner, il a du aller faire provision de riz...Je ne vosi rien d'autre vu qu'il a soigneusement évité les zones sensibles..

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Il n'y a hélas pas de Bourdieu de l'humour...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 19:45

Si ... Pierre DAC ( réédition de l'Os à moelle à dispo dans les bonnes librairies), et accessoirement tu peux aussi consulter pseudo (un expert).
Pour ce qui est de "trancher" des dilemmes absurdes que tu te poses toi-même ( sans rapport avec les problèmes ) , je t'en laisse le soin.
Les Pakistananis n'en ont rien à foutre de ce que je pense de " ce qui serait le mieux pour eux" , et considèrent sans doute, à juste titre, qu'ils sont mieux placé que moi pour le savoir .
Encore une fois tu éludes ( très maladroitement) le fait que tu te contredis d'un com sur l'autre, sans parler du billet , qui n'a plus aucune cohérence avec la suite de tes propos ...

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 19:56

Le billet est un point de départ, pas un point d'orgue ;-))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Bonsoir à toutes et à tous,

HS, mais en poursuite au billet d'hier :

http://www.lefigaro.fr/debats/20071101.FIG000000030_arche_de_zoe_le_jeu_douteux_du_tchad.html

Écrit par : Gaëlle | 04/11/2007

"""Bien sur "officiellement" l'état d'urgence est du à "une augmentation notable des actions d'extrémistes et des incidents liés à des attentats terroristes". """

Ce qui ne peut être tenu pour entièrement faux. Ca dégommait pas mal non ces dernières semaines dans le coin.

"""En clair la poussée islamiste tant aux frontières de l'Afghanistan qu'a l'intérieur ou ils remporteraient probablement les élections si Musharraf était invalidé."""

Ce qui n'est pas avéré .

Il faudrait se souvenir par exemple de l'histoire du Cambodge ces quarante dernières années.

Écrit par : patrice | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 19:56

Mon boulot, sur un billet c'est de poser les problèmes, ce que je fais probablement maladroitement, Urbain, je le concède.

Quand je m'amuse à poser ma question entre dictature et intégrisme, je ne tranche pas. Je ne suis qu'un témoin, fort éclairé, cela va de soi, mais pas un décideur ni un acteur politique, ni un donneur de leçons. En fait, dans la plupart des Pays, c'est le dilemne qui se pose : Dictature pro-occidentale où démocratie intégriste belliqueuse ?

Jusqu'ici personne n'a élaboré l'ombre d'une ombre de solution. J'attends toujours...

Je rappelle que je ne suis qu'un médiocre petit camelot, anonyme et sans prétention... Mais notre ami Urbain le sait déjà...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 19:54

Il ne semble pas que cui-cui l'ai compris ainsi ( voir ses différents commentaires) , mais si tel est l'intention du billet il aurait fallu le documenter un peu mieux et replacer Musharaf, la famille Bhutto , Zia , les islamistes, les talibans, la géopolitique locale dans un contexte qui fasse sens , ce qui n'est pas du tout le cas de votre billet .
En réalité le seul "évènement" en ce moment au Pakistan, c'est la répétition conjoncturelle d'un processus déjà connu, et à la clef la difficulté ( mais pas l'impossibilité) du retour d'une démocratie au pakistan ( incarnée par exemple par la fille de Bhutto ) .
Les militaires comme "rempart" à l'intégrisme islamiste, on connait ( suivez mon regard) , la terreur des "armes de destruction massive" aussi, même si naturellement dans le cas du Pakistan c'est nettement moins bidon que pour l'Irak.
Tout ça n'a qu'une cohérence : masquer les véritables enjeux, masquer l'échec patent du "nouvel ordre mondial", masquer la souffrance des peuples.
Ma seule position concernant le Pakistan, c'est de laisser les Pakistanais décider de leur sort, et s'ils veulent des imams pour les gouverner ( comme les turcs) , c'est leur affaire, pas la notre .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : patrice | dimanche, 04 novembre 2007 20:05

Effectivement il y a eu plus de 400 morts en quelques semaines. Mais dans quelle mesure cela ne sert il pas de prétexte alors que des éléction parlementaires devaient avoir lieu en janvier ?

http://www.afp.com/francais/news/stories/newsmlmmd.53f41bafc59a4bbcf66b2d4dda6b7e59.b1.html

Écrit par : Serval | 04/11/2007

urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:09
c'est leur affaire, pas la notre . ALORS, si je crie, NON c'est notre affaire. Nous qui nous imposons comme règle le respect des peuples envers eux-même. La démocratie est une illusion. Nous reconnaissons à longueur de blogs et de rencontres que la France n'est pas une démocratie. Elle n'est qu'un arrangement au plus juste. c'est à dire le moins de peuple possible dans les décisions qui organiseront leur vie. Ne rééditons pas et le Franquisme contre la république abandonnée par la France socialiste et l'Allemagne Nazie. et le Chili, et l'Argentine, et le Cambodge, et......

Écrit par : martingrall | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:09

Je l'ai déjà dit, le billet est un point de départ. IL peut mener à differentes interprétations, voire à modifier sa perception au fil du débat qu'il provoque.

Nous aurions pu largement developper, je te le concède, mais on ne peut pas se permettre de mettre dix pages sur un billet journalier dont l'objectif (et atteint il me semble) est de susciter la réflexion.

Je teremercie des tes idées pour améliorer les textes et donc je t'engage vivement (je l'ai déjà fait il me semble) à venir nous rejoindre au sein du Collectif et à apporter ta pierre en amont des billets.

Écrit par : Serval | 04/11/2007

c'est leur affaire, pas la notre .

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:09

#############

Pauvre Urbain !

Ah les anciens guévaristes vieillissent bien mal, décidemment ! Ils se transforment invariablement en épouvantails loqueteux et glaireux, dépourvus du moindre discernement...
La preuve : ils ne font même plus peur aux oiseaux !

À PARTIR DU MOMENT OÙ UN PAYS POSSÈDE L'ARME NUCLÉAIRE. CELA CONCERNE L'HUMANITÉ ENTIÈRE ET NON PLUS CE PEUPLE SEUL !

Je suis désolé, Urbain, mais j'attends avec effroi, le jour probable où le Pakistan et l'Inde se feront une guerre nucléaire. Je suis convaincu que cela arrivera.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : martingrall | dimanche, 04 novembre 2007 20:23

Je sais bien que tu es sincère et je comprends parfaitement tes motifs, mais tes comparaisons sont incohérentes avec l'objet du billet du jour, anachroniques et surtout totalement illusoires.
Bref, non seulement il n'y a pas de commune mesure entre les rappels historiques que tu évoques et la situation actuelle au Pakistan, mais tu serais bien en peine de nous expliquer comment ce "cri du coeur" pourrait se concrétiser ne serait-ce qu'en une position/analyse politique claire sur le Pakistan , ses effets sur nous et les préconisations qui pourraient être faites à nos gouvernants sur tout ça.

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 20:25

Même réponse que pour martingrall
J'ajoute que l'arme nucléaire produit des effets de psychose symbolique qui ne garantissent pas votre discernement en ces matières . Faites vous à l'idée que L'Iran , la Corée, et pas mal d'autres auront l'arme nucléaire, que possèdent déjà de longue date l'Inde , le Pakistan, la Chine, Israël, l'Afrique du Sud, etc ... et essayez de raisonner à partir de ça et de ce que vous constatez .

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Pour calmer un peu l'atmosphère, l'explication ?

"Pourquoi refaire un coup d'État militaire par dessus avec le même dictateur ?"


Parce que Musharraff refuse de devoir s'habiller en civil pour rester au pouvoir ?

http://www.lefigaro.fr/international/20071006.WWW000000048_le_general_president_pakistanais_devra_quitter_luniforme.html


Bon, je claque des talons et je sors...

Arf!

Zgur

Écrit par : Zgur | 04/11/2007

À quand un beau papier de notre savantissime Urbain, qui va nous décoiffer grave ?

Parce que jusqu'ici, à part "Hooka Haka", œuvre de portée mondiale, on ne peut le nier, on n'a pas lu grand chose d'autre...

Quand on vous dit que les plus diseux ne sont pas les plus faiseux ?

Ben, on n'a pas tort, vains dieux !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Bref, non seulement il n'y a pas de commune mesure entre les rappels historiques que tu évoques et la situation actuelle au Pakistan

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:31

Oui et non, à mon humble avis, mais surtout, à l'aune de quoi en juger ?

mais tu serais bien en peine de nous expliquer comment ce "cri du coeur" pourrait se concrétiser ne serait-ce qu'en une position/analyse politique claire sur le Pakistan , ses effets sur nous et les préconisations qui pourraient être faites à nos gouvernants sur tout ça.

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:31

Là, sûrement, faudrait rameuter du monde, de celui qui a les dossiers, tous les dossiers, les bons dossiers ou seulement les moins mauvais, avec le moins d'interêt possibledans un camp ou dans l'autre. Ca se trouve mais pas sous le pied d'un cheval.

Écrit par : patrice | 04/11/2007

Sur ce, dîner !

à ciao, bonsoir !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ma seule position concernant le Pakistan, c'est de laisser les Pakistanais décider de leur sort, et s'ils veulent des imams pour les gouverner ( comme les turcs) , c'est leur affaire, pas la notre .
Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:09

Bravo. Bien dit mon fils. Cà vaut aussi pour l'Algérie ou, je le rappelle, l'Occident a poussé le président Chadli Ben Djedid à nous voler notre victoire au premier tour aux élections législatives du 26 décembre 1991.

Écrit par : FIS | 04/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 20:43

à bout d'arguments, tu as déjà abandonné la discussion, et tu essaies de t'en tirer par une pirouette , selon le vieux procédé de l'attaque sur la personne plutôt que sur les arguments.
Sur le faire, je dirai que ... je fais ce que je peux, au quotidien, et en dehors de ce blog, et c'est sans doute peu mais ça me semble être déjà mieux que rien.
Quant à vos appels répétés ou "mise au défi" de vous fournir des contributions pour les billets de ce blog, la réponse est fort simple : je n'en ai ni le gout , ni l'envie, ni l'idée, ni surtout ... le temps ... pour l'instant.
D'ailleurs je dois vous quitter .
à +

Écrit par : urbain | 04/11/2007

J'attends le billet du "collectif urbain" avec intérêt, et principal....

Écrit par : collectif odm | 04/11/2007

Je teremercie des tes idées pour améliorer les textes et donc je t'engage vivement (je l'ai déjà fait il me semble) à venir nous rejoindre au sein du Collectif et à apporter ta pierre en amont des billets.
Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 20:23


Rappel: Un bourdieusien ne se mélange pas à la piétaille.

Écrit par : pseudo | 04/11/2007

Bon... Tout le monde va donc se calmer...

Écrit par : José | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:53

Urbain ce n'est pas une "mise au défi". Ou as tu vu cela ?

C'est juste une proposition , puisque tu as semble t'il des idées pour améliorer les textes.

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Urbain ce n'est pas une "mise au défi". Ou as tu vu cela ?
Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 21:08


Rien de grave. Simple paranoïa bourdieusienne.

Écrit par : pseudo | 04/11/2007

Ecrit par : José | dimanche, 04 novembre 2007 21:08

Ou vois tu qu'il y a des tensions José ?

Qu'il y ait encore quelques prises de bec sur le DEL est plutôt engageant je trouve ;-))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ah, les moeurs télévisuelles

http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/news.php?id=9533


Rien de nouveau sous le soleil, mais quand un animateur nous détaille sa "stratégie" pour l'émission en cours en direct et à son insu, ça fait toujours plaisir d'etre mis au courant


La première minute de la vidéo suffit

Écrit par : anthony | 04/11/2007

Ecrit par : anthony | dimanche, 04 novembre 2007 21:25

excellent
le meilleur moment: "les enfants, j'veux pas dire, mais c'est vrai que ça part un peu en live, là!"

Écrit par : gasper | 04/11/2007

Ecrit par : gasper | dimanche, 04 novembre 2007 21:36

Et les personnes présentes qui se rendent compte au bout de TROIS minutes que le micro est ouvert...

"si c'est vrai, ça va chier..."

Écrit par : anthony | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 21:08

La mise au défi" c'est pour cui-cui, qui prend souvent ces choses sur le mode de l'affrontement égotiste ( ça lui passera sans doute en vieillissant) .
te concernant ça n'est évidemment pas ainsi que j'ai pris tes sollicitations.
à +

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Petit rappel historique sur le Tchad

Écrit par : Miskine | 04/11/2007

Rappel: Un bourdieusien ne se mélange pas à la piétaille.

Ecrit par : pseudo | dimanche, 04 novembre 2007 20:57

Non c'est l'inverse qui s'est produit jusqu'ici ( ils et elles n'ont pas craint de passer me voir et ne semblent pas le regretter) .
Sur Bourdieu, une petite salle du quartier latin passe régulièrement "la sociologie est un sport de combat" , va le voir , ça t'ouvrira l'esprit ( après le turbin). Mais naturellement tu peux aussi le lire ( plutôt que ceux et celles qui en parlent).

Écrit par : urbain | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 21:12


Les tensions en soi ne me gênent pas. Ce sont les formes qu'elles prennent parfois qui le font. ;)

Écrit par : José | 04/11/2007

Ecrit par : urbain | dimanche, 04 novembre 2007 21:47

Je l'ai surtout pris pour le Collectif DEL. Cui cui, ainsi que d'autres que tu connais y collabore régulièrement. C'est ensemble avec nos moyens et nos disponibilités que nous arrivons a emettre des billets quotidiens, qui tiennent la route, ce qui n'est pas chose facile sachant que nous ne sommes pas des auteurs, justes des contributeurs. Des témoins à la limite...

En même temps, on en a quand même pris pas mal dans la gueule depuis le début de cette aventure ce qui explique parfois certaines réactions exacerbées.

J'espère que cela s'aplanira avec le temps.

@+

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ecrit par : José | dimanche, 04 novembre 2007 21:52

on a connu pire non ?

;-))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Bon... Tout le monde va donc se calmer...

Ecrit par : José | dimanche, 04 novembre 2007 21:08
##############

Mais José, où vois tu des tensions ?

Personnellement, je subis en règle les assauts plus ou moins subtils (plutôt moins, d'ailleurs) d'Urbain sur tout ce que je fais.
Bon, Urbain pense encore que je suis encore un type jeune (cui cui, c'est vrai, ça fait un peu niais et immature), emporté, inculte, prétentieux, et égocentrique...

C'est son droit, mais je ne le paierai pas pour faire un portrait psychologique d'une personne à recruter !

Il a zéro partout ! Recalé !

Moi, je le regarde comme un brave homme qui a besoin de s'affirmer, qui, à force de lire autrui pense qu'il est aussi digne d'intérêt que des auteurs qu'il distribue et qui, dans cet espace, n'est pas considéré à sa juste valeur. Et c'est bien vrai.

Il faut aimer Urbain car Urbain est aimable ! N'en déplaise aux mauvais esprits !

Moi j'aime Urbain. Car j'aime les combats virils mais corrects à coups de bazookas !

Urbain, envoie moi les excuses circonstanciées de toutes tes attaques injustes et vois tu ? Magnanime, je te pardonnerais !

José, C'est ça l'ambiance chaude et poivrée du Del ! ;-)))))))

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

C'est ça l'ambiance chaude et poivrée du Del ! ;-)))))))

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 22:14

pas la peine de rajouter du sel ;-)))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Eh bé, ça manque de douceur par z'ici ce souèr... :-]

Écrit par : Laflote | 04/11/2007

Laflote, tu tombe bien !

tu as eu mon mail ?

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 22:31

P'tain, tu me fais peur, je l'ai eu et je t'ai répondu...

Écrit par : Laflote | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 22:23

Si Urbain me lit, qu'il sache que je ne prends pas notre "dispute" en ce qui me concerne, au sérieux, et que je ne me sens jamais autant à l'aise que dans les bagarres. Cela m'inspire.
Par contre, il reste à savoir, si lui, se sent meurtri ?

Si tel est le cas, j'arrêterais. Il n'a qu'à me répondre...

D'autant qu'il y a pas si longtemps, j'avais écrit que je l'appréciais...Peut être n'apprécie t-il pas qu'on l'apprécie ?
Où espère t-il que outré par ses propos, je me précipite dans sa librairie où il s'arrangera pour me refiler pour 100 € de bouquins ?
Comme il a fait pour odm ?

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Laflote,

désolé , j'avais pas vu ;-))

Fin de l'interlude, nous reprenons le cours normal de nos émissions ;-))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ecrit par : Laflote | dimanche, 04 novembre 2007 22:33

Salut laflote ! Tu m'aimes plus ?

Je sens le gaz ?

Écrit par : "cui cui" fit loiseau | 04/11/2007

@ Serval : Ca te va ?

Ecrit par : "cui cui" fit loiseau | dimanche, 04 novembre 2007 22:39

Voyons que je te renifle... Humf, humf, humf... Non, aucune odeur de gaz de par vers chez toi ;-)

Écrit par : Laflote | 04/11/2007

Ecrit par : Laflote | dimanche, 04 novembre 2007 22:42

Ouf ! ;-)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Là, sûrement, faudrait rameuter du monde, de celui qui a les dossiers, tous les dossiers, les bons dossiers ou seulement les moins mauvais, avec le moins d'interêt possibledans un camp ou dans l'autre. Ca se trouve mais pas sous le pied [sic !] d'un cheval.
Ecrit par : patrice | dimanche, 04 novembre 2007 20:44

Certes, Olivier Roy n'habite pas sous le sabot d'un cheval. Je vous propose ci-après un dialogue virtuel entre les DEListes et l'un des meilleurs spécialistes de l'Asie centrale. Les propos d'Olivier Roy sont tirés, sans déformation ni altération, d'un "chat" organisé par LeMonde.fr au mois de septembre.

Écrit par : Veilleur de nuit | 04/11/2007

Collectif DEL : Bien sur "officiellement" l'état d'urgence est du à "une augmentation notable des actions d'extrémistes et des incidents liés à des attentats terroristes". En clair la poussée islamiste tant aux frontières de l'Afghanistan qu'a l'intérieur ou ils remporteraient probablement les élections si Musharraf était invalidé.

Olivier Roy : Tout dépend de ce que l'on appelle "islamiste". Les grands mouvements islamistes - c'est-à-dire le parti qui s'appelle Jamaat-e-Islami et les deux partis Jamiat Ulema -, ces partis ne prônent pas du tout le renversement du régime. Ils gardent leurs distances par rapport au régime, mais, dans le fond, ils utilisent le régime comme une espèce de parapluie. Pour trois raisons : 1) Le régime s'est quand même engagé dans une politique d'islamisation. 2) Le régime les a laissés agir dans la région Cachemire-Afghanistan. 3) L'existence du régime les protège de représailles américaines. Par contre, on a des groupuscules, très souvent issus des rangs de ces partis islamistes, qui, eux, sont entrés dans un processus de radicalisation armée, et de soutien à Al-Qaida. Ce sont ceux-là qui ont essayé d'assassiner Musharraf.
L'inspiration du Jamaat-e-Islami, c'est celle de son fondateur, Maududi, qui est dans la ligne des Frères musulmans arabes, et pas dans celle de l'Iran. De plus, la politique du Jamaat a toujours été une politique d'entrisme, d'infiltration dans l'appareil d'Etat et d'influence auprès des dirigeants. Le Jamaat n'a jamais été un parti putschiste. Son rêve est de parvenir au pouvoir par des élections ou dans le cadre d'une coalition. Donc il se pose en recours face à la crise et il évite d'entrer dans une stratégie de lutte armée.

SamssansB : Benazir Bhutto dit que l'attaque de la mosquée Rouge est consécutive à une prise de pouvoir des ismalistes radicaux sur la ville où elle était située. Qu'en est-il ? La population était-elle dans son ensemble "mise sous le joug des islamistes" au moment de l'intervention de l'armée ?

Olivier Roy : Ce n'est pas comme ça que le problème se pose. Des madrasas comme ça, il y en a dans tout le pays. La nouveauté, c'est que celle-ci était à 2 km du palais présidentiel. Dans une capitale, Islamabad, qui est une ville artificielle et administrative. Donc où, a priori, il n'y a pas de base sociale pour des mouvements islamistes radicaux. L'activité de cette madrasa était en fait une provocation délibérée envers le régime. Et cette provocation a fonctionné. Parce que le régime a fait preuve à la fois de faiblesse et de violence. Encore une fois, il perd sur les deux tableaux : le compromis et la répression.

Collectif DEL : Bénazir Buttho est d'ores et déjà revenue au Pakistan et à déclaré qu'elle était prête à collaborer à une nouvelle Constitution...
Un autre Premier ministre en exil, Nawaz Sharif '(celui la même que Musharraf avait chassé du pouvoir en 1999), a réclamé la démission de son ennemi. Son opposant le plus farouche Imran Khan a pour sa part dénoncé un acte de "haute trahison punissable", selon lui de "la peine de mort". Les évènements varient vite lorsqu'on parle d'actualité...

Pedro : Cette crise ne traduit-elle pas finalement l'échec du coup d'Etat de 1999 mené par l'alliance de Musharraf avec les islamistes contre les partis "laïques" ?

Olivier Roy : Absolument. D'autant plus que la crise a été déclenchée par le retour des politiciens mêmes que Musharraf avait évincés. La raison, c'est que les islamistes, sans attaquer de front Musharraf, lui reprochent son alliance avec les Américains. Donc, en fait, Musharraf s'est mis tout le monde à dos.

Serval : Mme Bhutto a dénoncé une régression vers un régime "dictatorial", mais reconnu que le Pakistan était "au bord de la déstabilisation". S'exprimant sur les ondes de la BBC, elle n'exclut toutefois pas un partage du pouvoir avec le général Musharraf s'il "rétablit la Constitution et (...) organise des élections libres, justes et impartiales".

Collectif DEL : Les américains visiblement, mènent le jeu ! Le sale boulot et la purge pour Musharaff et peut être (?) une Constitution sur mesure pour l'armée et accessoirement pour Mme Butho ?

Olivier Roy : En fait, la position de Musharraf est complètement contradictoire. D'un côté, en tant que chef de l'armée, des services secrets et de la diplomatie, il doit assumer les trente années de soutien que le Pakistan a manifesté aux mouvements islamistes régionaux. Pour mémoire, le Cachemire, l'Afghanistan. Il doit aussi assumer la politique d'islamisation que le général Zia avait mise en place. Cela fait de l'armée pakistanaise, en ce sens, un acteur de l'anti-occidentalisme. Et d'un autre côté, le général Musharraf s'est rallié à la politique antiterroriste de Bush. On a donc une politique qui est foncièrement contradictoire.

Urbain : En réalité le seul "évènement" en ce moment au Pakistan, c'est la répétition conjoncturelle d'un processus déjà connu, et à la clef la difficulté ( mais pas l'impossibilité) du retour d'une démocratie au pakistan ( incarnée par exemple par la fille de Bhutto ) .
Les militaires comme "rempart" à l'intégrisme islamiste, on connait ( suivez mon regard) , la terreur des "armes de destruction massive" aussi, même si naturellement dans le cas du Pakistan c'est nettement moins bidon que pour l'Irak.
Tout ça n'a qu'une cohérence : masquer les véritables enjeux, masquer l'échec patent du "nouvel ordre mondial", masquer la souffrance des peuples.
Ma seule position concernant le Pakistan, c'est de laisser les Pakistanais décider de leur sort, et s'ils veulent des imams pour les gouverner ( comme les turcs) , c'est leur affaire, pas la notre .

Olivier Roy : D'abord, l'armée reste une institution sous contrôle. L'idée qu'il pourrait y avoir un coup d'Etat de jeunes officiers me paraît exclue. Le poste-clé est celui de chef d'état-major. Ce sont toujours les chefs d'état-major qui ont fait les coups d'Etat. Donc si Musharraf renonce au titre de chef d'état-major, il se fragilise par rapport à l'armée. Et il n'obtiendra pas le soutien des civils pour autant. Donc effectivement, pour lui, ce serait suicidaire.

Patrice : Moi je préfère que le Pakistan soit tenu par une junte militaire dictatoriale dirigée par des intégristes musulmans sunnites pro-occidentaux propagateurs de l'arme nucléaire, sans risque pour l'Inde, la Chine et l'Afghanistan.

Olivier Roy : L'Inde est très inquiète. Parce qu'elle ne veut surtout pas d'un effondrement du Pakistan. L'Inde n'a aucune envie de recréer le grand empire des Indes de l'époque britannique. Donc l'Inde, en fait, joue le statu quo. Or, quand on a une succession de crises, comme c'est le cas, c'est intenable de souhaiter simplement le statu quo. Et l'Inde ne fait aucune nouvelle proposition pour désamorcer, par exemple, la question du Cachemire.

Cui Cui : Je suis désolé, Urbain, mais j'attends avec effroi, le jour probable où le Pakistan et l'Inde se feront une guerre nucléaire. Je suis convaincu que cela arrivera.

Olivier Roy : Très curieusement, plus personne ne parle aujourd'hui du nucléaire pakistanais. Or la bombe est là. On peut supposer que la priorité des Américains au lendemain du 11-Septembre a été de s'assurer de la neutralisation de l'arme nucléaire pakistanaise. Je n'ai aucune idée des modalités techniques, mais on peut être sûr que ça a été la priorité des Américains. Maintenant, que se passerait-il si le régime s'effondrait ? Il est sans doute très probable que les Américains ont un scénario de neutralisation de cette arme. Mais encore une fois, le Pakistan n'est pas à la veille d'être pris par les islamistes. Le risque, c'est beaucoup plus l'anarchie et le développement de zones de radicalisme en dehors de tout contrôle. Le danger, ce sont des menaces de type Ben Laden, et pas, pour le moment, une arme nucléaire aux mains d'un parti islamiste.

Urbain [en réponse à Cui Cui] : J'ajoute que l'arme nucléaire produit des effets de psychose symbolique qui ne garantissent pas votre discernement en ces matières . Faites vous à l'idée que L'Iran , la Corée, et pas mal d'autres auront l'arme nucléaire, que possèdent déjà de longue date l'Inde , le Pakistan, la Chine, Israël, l'Afrique du Sud, etc ... et essayez de raisonner à partir de ça et de ce que vous constatez .

Olivier Roy : Quelles que soient les motivations des Américains, il est clair que pour les Américains, le nucléaire indien n'est pas une menace, et que, par contre, le nucléaire pakistanais peut en être une. Mais il y a quand même une chose à ne pas oublier : le Pakistan a été proliférateur. C'est l'homme de la bombe pakistanaise qui a aidé les Iraniens et les Coréens à développer leur capacité nucléaire.

Collectif DEL : Vous la voyez maintenant la poudrière ?

Olivier Roy : Dans le fond, la guerre contre le terrorisme lancée après le 11 septembre 2001 a échoué, dans la mesure où elle visait à éradiquer les sanctuaires territoriaux de Ben Laden. Et six ans après, Al-Qaida a reconstitué un sanctuaire territorial au Pakistan. Or c'est beaucoup plus difficile de s'attaquer à ce sanctuaire au Pakistan que ça ne l'était en Afghanistan. En Afghanistan, une grande partie de la population avait salué l'intervention américaine et la chute des talibans. Au Pakistan, ce ne sera pas le cas. De plus, il y a 140 millions d'habitants au Pakistan, pour 20 en Afghanistan, moins de 20 en Irak. On voit donc que toute intervention militaire, même ponctuelle, au Pakistan, aura des répercussions catastrophiques.

Écrit par : Veilleur de nuit | 04/11/2007

Dans la signature, le chat en question avec Olivier Roy

Écrit par : Veilleur de nuit | 04/11/2007

Ecrit par : Veilleur de nuit | dimanche, 04 novembre 2007 22:47

Quel talent !!!!

Et veilleur de nuit et Olivier Roy...

Voilà qui va régler les problèmes de papier ! Ou comment faire une fausse interview de Fidel Castro par Poivre d'Arvor !

Une presque imaginaire interview d'Olivier Roy par le Del !

Waouh !!!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : Veilleur de nuit | dimanche, 04 novembre 2007 22:47

C'est un boulot interessant que tu as fait là. Mais les réponses correspondaient elle bien à des questions identiques que celels des coms ou du billet quetu as repris ?

Je reprécise (parce que ce n'était pas très lisible) qu'il s'agit d'un dialogue virtuel un peu comme les duos virtuels qu'on entend à la radio ou les mixs de Zebra

Écrit par : Serval | 04/11/2007

très beau boulot quand même !

;-))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 23:02

Serval, c'est quand même bien foutu.

Le tout est de coller les réponses aux questions et non l'inverse comme cela devrait se faire.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

On pourrait aussi réaliser pleins d'interviews imaginaires à partir d'un texte quelconque.

Mais ça dénaturerait trop les propos, je pense !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | dimanche, 04 novembre 2007 23:07

C'est un peu le risque...

sur ce bonne nuit à tous !

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Encore bravo, veilleur de nuit !

Et à plus !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 04/11/2007

@ Serval : Bigre, tu as onze minutes de retard sur l'horaire de couchage prévu ;-))

Écrit par : Laflote | 04/11/2007

Ecrit par : Laflote | dimanche, 04 novembre 2007 23:14

Désolé chérie...j'arrive ;-)))

Écrit par : Serval | 04/11/2007

Je me marre encore ( ça m'arrive souvent finalement ) , par ce que je viens d'apercevoir la tête du conducator contraint de venir piteusement à Canossa/N'djamena serrer la pince de Deby ( ce dernier radieux et hilare ) .
Je crois que c'est la démonstration "live" et "incarnée" de ma petite impro de tout à l'heure : le plus faramineux coup foireux des français en Afrique , du jamais vu !
Aah oui, désormais "ensemble" tout est possible .
Koucouche au concept, le conducator aux manettes , ça fait des étincelles : Bétancourt fais tes valises ( habilement on enchaine ) , le bel avion blanc arrive avec le petit bonhomme en complet serré, qui agite toujours les mains mais ne sourie plus guère, et le contribuable français va payer ( et les fonctionnaires au quai, rue monsieur et ailleurs vont valser).

Écrit par : urbain | 05/11/2007

Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 23:25

C'est pas grave mon ange, pendant que tu bloggues je discute télépatiquement avec Brad ;-}

@ urbain : Bonsoir tôa ! :-))

Écrit par : Laflote | 05/11/2007

On voit donc que toute intervention militaire, même ponctuelle, au Pakistan, aura des répercussions catastrophiques.

Ecrit par : Veilleur de nuit | dimanche, 04 novembre 2007 22:47

C'est pas demain la veille.


Bonne nuit Laflote,
tu pourras rassurer cui-cui demain : je ne me sens pas "meurtri" ( touchant de sa part, mais vraiment à coté de la plaque ).

Écrit par : urbain | 05/11/2007

petit oiseau.....

Écrit par : camisole | 05/11/2007

petit oiseau.....qui plane....

Écrit par : odm collectif sa | 05/11/2007

Total Hs....
Du nouveau là vous voulez si vous savez....
bonna noche
Toatl Hs.....

Écrit par : skalpa | 05/11/2007

Toatl Hs...
Total Hs....
Je suis totalement HS moi aussi
see ya

Écrit par : skalpa | 05/11/2007

Je me marre encore ( ça m'arrive souvent finalement ) ,
Ecrit par : urbain | lundi, 05 novembre 2007 00:06

Personnellement je vous imaginais bien en Laszlo Carreidas, le milliardaire de "Vol 747 pour Sydney", réputé pour ne jamais rire. Que Nicolas Sarkozy, votre professeur Tournesol à vous, celui qui vous a rendu votre hilarité perdue, en soit remercié.

À part ça, merci d'avoir pris le temps de me répondre sous la note précédente à propos de l'émission de France Culture. Je vous ai écouté sur France Info faire un ultime éloge du "Rapport de Brodeck" avant l'attribution du Goncourt. Suite à l'intervention de votre confrère de l'Aude, j'ai cru comprendre que l'Alabama était plus proche de Carcassonne que de Paris. J'aime "Mahagonny" et la reprise d' "Alabama Song" par Bowie, mais je ne sais pas si le livre de Gilles Leroy entretient un quelconque rapport avec Brecht, Kurt Weil, David Bowie ou avec les Doors. Quoi qu'il en soit, mon favori est le Claudel, puisque suite à vos conseils c'est le seul que j'aie lu.

Toutefois, les critères des jurés ne semblent pas porter uniquement sur les qualités littéraires des oeuvres. C'st ce que précise une dépêche AFP :
http://afp.google.com/article/ALeqM5gL4aOseiH-dYdVhI1jkiyHSs3sZg

Il y est écrit à propos de Claudel :
" Le sujet de son livre, une réflexion sur la culpabilité sur fond de génocide en Europe de l'est, rappelle en revanche le roman de Littell, ce qui peut freiner les jurés. "

J'ajoute que le journaliste de l'AFP aurait aussi pu dire :

" Le nom de Philippe Claudel rappelle en revanche celui de Paul, ce qui peut freiner les jurés. "

Et ça aurait été tout aussi con.

Écrit par : Veilleur de nuit | 05/11/2007

Je reprécise (parce que ce n'était pas très lisible) qu'il s'agit d'un dialogue virtuel un peu comme les duos virtuels qu'on entend à la radio ou les mixs de Zebra
Ecrit par : Serval | dimanche, 04 novembre 2007 23:02

Disons que c'était une manière plus ludique de présenter les propos d'Olivier Roy, en relation avec ce qui s'était dit sur le DEL, et ça change un peu du traditionnel copié-collé ou du simple lien vers la page considérée. Et contrairement à PPDA avec sa vraie-fausse interview de Fidel, j'ai annoncé tout de suite la couleur. ;)

Écrit par : Veilleur de nuit | 05/11/2007

oH oh oh heureusement qu'il ya un veilleur de nuit par ici, car pas d'article matinal....

Les pâtes augmentent....
allez voir des images qui bougent, vous savez où?
Non?
Cherchez....
Si?
Cliquez....

Bonne journée et bonne semaine

Écrit par : skalpa | 05/11/2007

La semaine dernière, je me demandais si Sarkozy avait un voyage prévu pour l'Egypte, suite aux déclarations du président égyptien, Hosni Moubarak de relancer le nucléaire dans son pays...

Ben voilà la réponse... Prévisible, à vrai dire...


La France veut vendre son nucléaire à l'Egypte

La France est "toute prête" a épauler l'Egypte en matière de nucléaire civil et estime sa démarche "exemplaire", a déclaré dimanche au Caire le secrétaire d'Etat à la Coopération, Jean-Marie Bockel. "La France soutient l'Egypte dans sa décision de s'engager de manière exemplaire sur la voie du nucléaire civil", a-t-il dit à la presse en conclusion d'un séjour de quatre jours en Egypte.
http://www.20minutes.fr/article/192218/Monde-La-France-veut-vendre-son-nucleaire-a-l-Egypte.php

Écrit par : Roma | 05/11/2007

urbain | dimanche, 04 novembre 2007 20:31.

La guerre est économique, la dictature est la seule économie d'une société en panne (comme la France) Voir les propositions de grenelle, d'Attali et balladur. Au Tcahd, la France n'est a son niveau, serrer la main des dictatures et décoder de son racisme, se présenter plus haut que l'autre. discours de Dakar. Mais L'Europe économique existe, et le Pakistan a besoin de moyens et l'échange démocratie contre matériels et marchés peut se discuter. En ouvrant les marchés Américains et Européens, il n'y a plus de problème puisque l'argent coulera à flots continus.

Et par retour, la France ne vaut plus rien sur la scène internationale parce qu'elle n'a plus d'argent ni richesse a apporter.

Écrit par : martingrall | 05/11/2007

Toutefois, les critères des jurés ne semblent pas porter uniquement sur les qualités littéraires des oeuvres. C'st ce que précise une dépêche AFP :

Ecrit par : Veilleur de nuit | lundi, 05 novembre 2007 01:05

C'est vrai et c'est évidemment la seule chose qui puisse faire que le meilleur roman, le plus ambitieux projet et et la plus belle oeuvre littéraire française de ces dernières années ne soit pas consacrée.
Alabama song est le genre de petite chose , pas mal faite, mais assez insignifiante qui plait à certains libraires surtout à cause de ses "références" littéraires ( certains libraires, de formation "littéraire", aiment bien les références circulaires de ce genre , en l'occurence Zelda et Scott Fitzgerald). Fondamentalement les libraires et le landernau journalistique ont pris l'habitude de privilégier le "littéraire" par rapport au "romanesque", surtout par ce que la production française s'est atrophiée ces dernières années , au point d'introduire un schisme entre les deux notions qui pourtant , même chez Proust, étaient jadis indissociables .
Le romanesque consiste à produire un univers, symbolique, psychologique et narratif ( et littéraire) qui est le "théatre" de l'émotion requise du lecteur. De ce point de vue le dernier Claudel est un "retour aux sources" de la "grande écriture", très impressionnant ( pour quiconque s'est déjà frotté à un projet de ce genre ).
Enfin il ne semble pas que les journalistes, ni certains libraires, n'aient compris que Claudel ne produit pas une réflexion sur le "passé historique", mais se situe au delà de tout contexte historique ou anecdotique pour viser non pas le passé mais notre présent le plus actuel au travers du mythe majeur du "sacrifice de l'anderer" avec le pendant doublement dialectique de la culpabilité et de l'objectivité des "témoins", mythe qui mieux que toute glose explicite le sens (mutos logos) , mythe qu'il a créé de toute pièce.

Écrit par : urbain | 05/11/2007

Si la jeunesse s'y met aussi !
Chaud le mois de novembre pour son altesse Nicolas 1er..
(au fait, qu'est-ce qu'il devient le 1er ministre, heu.. rapellez-moi son nom.. Fillon, je crois....?)


Facs bloquées: vers un nouveau mouvement étudiant?

"Les étudiants parlent également de se joindre à la grève de la SNCF, prévue le 13 novembre. Grève reconductible, elle précedera celle des fonctionnaires. Les cinq fédérations syndicales de l'énergie (EDF et GDF), contre la réforme des régimes spéciaux, pourraient également participer à cette journée de mobilisation. De quoi faire de la fin de l'automne une pénibe course d'obstacles sociale pour le gouvernement."

(Article sur Rue89, mais les liens ne passent plus...)

Écrit par : Roma | 05/11/2007

viser non pas le passé mais notre présent
urbain | lundi, 05 novembre 2007 08:45

Oui et c'est pour cela, entr'autres choses, que brodeck n'aura pas de prix. Il dit ce qui EST et comment nous nous comporterions dans une France autoritaire. Et pour certains, déjà, nous nous comportons.....

Écrit par : martingrall | 05/11/2007

Et par retour, la France ne vaut plus rien sur la scène internationale parce qu'elle n'a plus d'argent ni richesse a apporter.

Ecrit par : martingrall | lundi, 05 novembre 2007 08:30

Ce que la France a "apporté sur la scène internationale", n'a jamais relevé de l'argent et des richesses, ce que tu affirmes c'est la vision proprement "inculte" du conducator et de ses rats.
Quant à l'économie ce n'est pas la guerre, étymologiquement ( à partir du concept grec) c'est l'adaptation du principe idéal au réel contingent ( pour la patristique le Christ était "l'économie de Dieu" ).
si j'ai le temps et la pèche je développerai ce soir ...
je dois filer.

Écrit par : urbain | 05/11/2007

Urbain, hélas et trois fois hélas. La France conduite par ses élites et édiles a toujours acheté sa place avec l'argent des français les plus pauvres. Et le résultat de ses agapes coloniales montre bien ce qu'elle est, une France du profit pour quelques uns, Indochine pour Michelin, Algérie pour française des pétroles... Et il reste aujourd'hui les pays de la communauté française en Afrique, les pays les plus pauvres et les plus dépendants non pas d'Afrique, mais du monde. Quel est l'indice de développement humain du Sénegal, de la Mauritanie, de la Côte d'ivoire... il y a vingt. Dde la même façon cet indice est au plus bas en intra-muros ou le Français est celui qui travaille le plus pour le moins de salaire et le moins de systèmes sociaux des pays occidentaux. Le conducador ne fait que ce qu'il a le droit de faire, se montrer à la foule. En France il faut cinq ans pour changer la virgule d'un texte, alors. Et Sarkozy ou pas.

Écrit par : martingrall | 05/11/2007

Personnellement je vous imaginais bien en Laszlo Carreidas, le milliardaire de "Vol 747 pour Sydney", réputé pour ne jamais rire. Que Nicolas Sarkozy, votre professeur Tournesol à vous, celui qui vous a rendu votre hilarité perdue, en soit remercié.

Ecrit par : Veilleur de nuit | lundi, 05 novembre 2007 01:05

Juste un mot à ce sujet : mon tempérament et mon caractère c'est plutôt le capitaine Haddock ( dans le personnage duquel je me suis toujours reconnu ).

Écrit par : urbain | 05/11/2007

un dernier mot : Sarkozy ce serait plutôt un mélange de Séraphin Lampion et Plexy Gladz ( sans les moustaches).

Écrit par : urbain | 05/11/2007

Juste un mot à ce sujet : mon tempérament et mon caractère c'est plutôt le capitaine Haddock ( dans le personnage duquel je me suis toujours reconnu ).

Ecrit par : urbain | lundi, 05 novembre 2007 10:31

Un bref passage pour dire pour dire que si lui s'identifie au capitaine Haddock, avec ses crises de goutte chroniques, je me verrais volontiers représenté en Milou revisité par ce bon docteur Frankenstein...

Écrit par : "cui cui' fit l'oiseau | 05/11/2007

Franchement, le blog NRV vous feriez bien de temps en temps de nous parler de ce qui pose d'énormes problèmes actuellement en France : le scandale de l'IUMM sur le point d'être enterré, la presse muselée (consentante bien souvent), le déni total de démocratie que constitue le passage en force contre le peuple du Traité européen Constitution bis, la chute du pouvoir d'achat,...

www.levraidebat.com

Écrit par : Benji | 05/11/2007

Bonjour Urbain, alors à quand la barbe ?
Enfin je dis cela mais la barbe c'est assez marqué de nos jours, n'est-ce pas ?
A propos du Pakistan, voici ce que je postais le 25 octobre:

"C'est bien de s'interesser au reste du monde, merci.
C'est la question sempiternelle:
Celle qui revient toujours y compris au maghreb ou en Iran, faut-il promouvoir la démocratie au risque que soient élus les ennemis de la démocratie.

La question est de savoir pourquoi on laisse dans ces pays des dictatures corrompues survivre de longues au point que les populations finissent pas par se jeter dans les bras des barbus fanatiques.

Ecrit par : RichardTrois | jeudi, 25 octobre 2007 22:15 "

Écrit par : RichardTrois | 05/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu