Avertir le modérateur

30/11/2007

Les deniers du culte.

Cet été, « notre » assemblée nationale a voté un nouveau bouclier fiscal.

Dans un contexte franco-français, cela peut être analysé comme un retour aux temps d'avant la Révolution où seul le Tiers Etat était assujetti à l'impôt. Le clergé et la noblesse, ordres privilégiés, n'en payaient pas et avaient le droit d'en lever.

Nous n'avons pas encore atteint un tel retour en arrière... Néanmoins, notre noblesse économique, médiatique, sportive et surtout financière se voit déchargée d'une part de ses impôts, geste qui ne semble pas ramener les émigrés fiscaux des bords du Lac Leman vers nos rivieras françaises devenues plus accueillantes. Il en faudrait bien plus !

Le classement de ses fortunes exilées en Suisse vous est offert par le Figaro ici.

Mais plus discrétement, le Parlement a aussi voté la suppression de l'impôt résiduel sur les transactions boursières.

Dans un contexte mondialisé, il faut y voir la suprématie d'un culte fort onéreux :

Le Divin Marché.
 
 

Les libéraux qui rechignaient à payer leur cote-part de solidarité aux Etats, acceptent ainsi sans regimber que les citoyens du Monde s'acquittent d'une dîme à cette nouvelle Eglise, à ses temples boursiers et à son clergé-actionnaire. Ainsi, un pourcentage du prix d'un baril de pétrole est dû la spéculation boursière sur ce produit. Et d'autres matières premières (certaines alimentaires) nourrissent la convoitise des spéculateurs.

Le Divin Marché s'octroie ainsi le droit de lever son impôt sur nos sociétés, sans en acquitter aucun.

Lorsque vous allumez votre cierge voiture où lorque vous rompez votre pain, vous faites, de fait, un petit don à cette nouvelle théologie.

f1233f41734465b6bf89ae19d7095c12.gif

 

Collectif DEL
Sur un billet de Nef

Commentaires

Malheureusement cette secte devient église vu le nombre de fidèles et son pouvoir accru!

Ni dieu, ni maître?

Bonne journée à vous, sans lui!!!

Écrit par : skalpa | 30/11/2007

Excuse-moi José peux tu barrer le mot encore dans nous n'avons pas encore atteint, ainsi que le mot cierge à la fin, STP ?

Écrit par : nef | 30/11/2007

Bonjour!

Un Rioufol en grande forme qui revient sur les émeutes de banlieue et le séparatisme ethnico-religieux qu'elles mettent une nouvelle fois en lumière.
Quelques mots aussi pour s'indigner de la faible médiatisation du meurtre horrible d'une jeune femme dans le RER, comparée a la médiatisation excessive d'un accident de la route.

La France en morceaux (suite)

Le bloc-notes d’Ivan Rioufol

« Crise sociale » , répètent les perroquets devant les émeutes de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise). C’est ainsi que, depuis plus de vingt ans, des milliards ont été consacrés à la rénovation des cités et au soutien à leurs associations. En vain, comme l’a noté la Cour des comptes. En dix-sept ans, dix-neuf ministres ou secrétaires d’État à la Ville ont tenté de colmater des brèches. Résultat : cette semaine, des CRS ont été atteints par des tirs de fusils de chasse. Jamais la crise identitaire n’a été aussi visible.

La paix civile est menacée par cette fracture culturelle que ni la droite ni la gauche n’osent pourtant diagnostiquer. Comme lors des émeutes de novembre 2005, deux écoles et une bibliothèque, symboles d’une République rejetée, ont été notamment incendiées par de jeunes encagoulés, mobilisés pour défendre leur territoire. En deux nuits, plus de cent policiers ont été blessés lors de guérillas d’une violence jamais atteinte.

Le discours automatique juge « réactionnaires » ceux qui décrivent ce pays en morceaux (blocnotes de la semaine dernière). Réuni samedi à Avignon sur le thème de la nation, pour son premier forum de la rénovation, lePS n’a pas su émettre une seule idée. « Il faut apporter des solutions et de l’espoir », s’est enhardi JeanMarc Ayrault. Il est vrai qu’un examen de la situation amènerait la gauche à s’interroger sur son éloge de l’immigration et du métissage des cultures.

Car deux France, aujourd’hui, se font face. La remarquable insertion d’innombrables compatriotes originaires du Maghreb ou d’Afrique ne peut faire oublier le séparatisme ethnico-religieux qui se consolide dans certains ghettos. L’appel de Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, invitant mardi la population locale à « isoler les délinquants » est resté sans effet : personne n’est descendu dans les rues pour dénoncer les désordres. Une solidarité existe.

Cette réalité signe la faillite du multiculturalisme, louangé par la bien-pensance. Si la République persiste à tolérer les zones de nondroit, leur économie souterraine et les processus enclenchés de leur réislamisation, ces lieux feront sécession un jour ou l’autre. Déjà, Henri Emmanuelli, député PS, critique les forces de l’ordre qui « donnent l’impression d’une police d’occupation », pour leur préférer une police de proximité à l’image des cités. Mais cette flatterie du communautarisme est une menace pour la cohésion nationale.

L’État défié

Le comportement criminel des insurgés – ils ont tiré dans l’intention de tuer des policiers – n’est pas le résultat d’une désespérance, comme l’excusent ceux qui participent à la victimisation des nouveaux barbares. Cette « voyoucratie » , ainsi dénoncée hier par Nicolas Sarkozy, est le symptôme extrême et minoritaire d’un état d’esprit plus général qui conteste la République, y compris dans ses exigences élémentaires. Moshin et Lakamy se sont tués sur une mini-moto non homologuée, parce qu’ils allaient trop vite, ne portaient pas de casque, ne respectaient pas le Code de la route. La routine, dans cette zone urbaine sensible.

Ici comme ailleurs, la République est vue comme une intruse. Nombreux y sont les Français qui ne se sentent pas solidaires des « souchiens » (ceux de souche). Certains sifflent La Marseillaise, d’autres considèrent Fadela Amara, Rachida Dati ou Rama Yade, membres du gouvernement symbolisant la nation multiethnique, comme ayant trahi leur communauté d’origine. Seul au PS, Malek Boutih admet ce divorce occulté : « On a des populations entières qui ne se sentent plus appartenir à ce pays. » Les deux victimes seront d’ailleurs enterrées au Maroc et au Sénégal.

Aussi n’est-ce pas en déversant sans contrepartie des millions d’euros sur les banlieues que le calme s’y installera. Leur défi lancé à l’autorité de l’État oblige à répondre sur ce terrain. C’est la capacité de la nation à faire respecter ses valeurs, et son mode de vie qui est en jeu. En l’occurrence, le déploiement chaque nuit d’un millier de policiers et de tireurs du Raid appuyés par des hélicoptères a été autrement plus efficace que l’appel « à la responsabilité » des jeunes, angéliquement lancé par François Hollande.

La République doit reprendre pied dans ces lieux surarmés, laissés aux trafiquants et aux prêcheurs radicaux. Il est ahurissant de voir quemêmeles journalistes y courent des risques réservés jusqu’alors aux grands reporters dans des zones de combats. La police doit y avoir sa place, voire l’armée. Mais c’est l’école qui sortira les enfants de ces bantoustans, pour peu qu’elle accepte de leur transmettre l’héritage des Lumières. Reste que la discrétion de Fadela Amara, chargée de la politique de la Ville, augure mal de sa détermination.

Anne-Lorraine oubliée

En recevant, mercredi, les familles des victimes et en leur annonçant l’ouverture d’une information judiciaire, Nicolas Sarkozy a choisi de faire d’un accident de la circulation, causé semble-t-il par l’imprudence des deux jeunesgens, uneaffaire d’État. Cette décision en dit long sur le désarroi du pouvoir face aux cités et à leur force d’intimidation. D’autant que le gouvernement a manifesté, tout au long de la semaine, une indifférence apparente devant le meurtre d’Anne-Lorraine, tuée dimanche à coups de couteau par un violeur récidiviste dans le RER D, alors qu’elle rejoignait sa famille à Orry-la-Ville pour se rendre à la messe. Hier, les parents de la brillante étudiante ont heureusement été reçus par le chef de l’État.

Armes de guerre

L’apparition de fusils de chasse et de pistolets à grenailles lors de ces derniers affrontements est d’autant plus préoccupante que nombre de cités recèlent des armes de combat. Les utiliser demain serait una cte de guerre civile.

Écrit par : Patrice Joyeux | 30/11/2007

Dans la capitalisme sauvage qui tient le monde, tout fait ventre. Les activités marchandes rapportent. Les spéculations sur les actes d'achat et vente futurs rapportent aussi. L'activité économique réelle ou il y a un service ou une transformation de matières premières en un objet manufacturé, se double d'une économie financière qui ne crée rien mais fonctionne simplement sur le mode du pari sur un certain état futur d'une valeur, d'un marché, etc. On trouve tout naturel de faire de l'argent avec de l'argent, de l'argent avec des paris sur des activités. Et on ne s'étonne même plus lorsque les paris sur une activité économique ayant foiré, c'est la continuité de l'activité elle-même qui est mise en danger.

Ainsi, peut-être dans un domaine connexe, la hausse continue de l'euro par rapport au dollar et désormais au yuan, deux monnaies dont le cours est maintenu artificiellement bas par les autorités de ces deux pays qui en tirent un avantage économique pour leurs exportations, a conduit Louis Gallois a annoncé la prochaine délocalisation d'une partie des activités d'Airbus dans la zone dollar.

Les salariés européens vont donc payer d'un certain nombre d'emplois la spéculation à la baisse de leur devise réalisée par deux Etats. Ces pays ont une monnaie dont la valeur formelle ne correspond pas à celle du poids que pèse leur activité économique. C'est une représentation faussée de leur place dans le monde qui est ainsi préservée pour leurs seuls intérêts.

Après ça, les valeurs strictement libérales de marché ouvert, de concurrence non faussée, qui inspire la commission européenne ferait doucement rigoler si elle ne conduisait pas nos économies à se battre à armes inégales avec des géants qui ne partagent pas ses scrupules.

Écrit par : off | 30/11/2007

De saines lectures (coup de coeur du libraire )...
( ajouter le dernier Badiou et la société du spectacle et on va pouvoir enfin débattre sur des bases fécondes , et commencer à comprendre comment fonctionne le bordel ambiant ... pour le transformer).

Écrit par : urbain | 30/11/2007

la France a et aura toujours un demi siècle de retard. la France a et aura toujours une conscience de retard. la France est une copiste, pas sophiste qui serait de faire mieux. Elle est et sera toujours mi Poutine, mi Reagan. sauf que tous les deux, Poutine et Reagan eux décident. La France est et le Mickey et le Donald de la société mondiale, sauf que la France n'est pas seulement Gotham City et Bat Man n'est pas Bruce Wayne mais tout bonnement Matches" sako et sa manie de s'amuser avec des allumettes. Aujourd'hui aux états-unis les entreprises ''citoyennes'' prenant en compte l' indice de développement humain tant aux 2tats-Unis que dans les pays tiers, à été multiplié par 577. Les fondations a caractère social par dix. sauf qu'en ex-URSS, le gouvernement récupère tout ce qui lui a été ''volé" c'est à dire volé au peuple.
Or la France commune, droite et droite, malgré et Napoléon Bonaparte et Peyrefitte, ""l'orsque la chine s'éveillera le monde, la France tremblera"" continue de brader nos biens pour arrondir les fins de mois de quelques uns. ha ben tiens Sarkozy se vente d'avoir fourguer un TGV au Maroc, c'est bien, surtout pour la Corée qui en industrialisera 80%, ben oui Alsthom a vendu les brevets et la commercialisation à la Corée.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

détrompe toi martingrall, c'est tout le contraire ( dieu merci) la France a toujours eu un demi siècle d'avance ( et depuis Hegel chacun sait ça "autour" de nous) , et je gage que l'émergence du Narkozysme , stade infantile du néo-libéralisme , en nous forçant à réagir va nous permettre de conserver cette avance, c'est d'ailleurs en cours ...
( va faire un tour à l'étranger et tu mesureras un peu mieux ton erreur).

Écrit par : urbain | 30/11/2007

Se ''vante'' bien sur, cela faisait bien, une contraction intéressante.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 07:47

C'est rectifié nef, c'était passé à la trappe lors de la transition par le bloc-notes.

Écrit par : José | 30/11/2007

Urbain, justement j'y suis souvent à l'étranger. Le problème des français, notre problème est de croire que nous sommes intelligents parce que nos pensées ne mènent à rien, où nulle part, ou en cul de sac. Nous nous pensons intellectuels. Nous phrasons. Et si la France devient intellectuelle c'ets pour pousser une pensée àprès l'autre, pensant de ce fait faire le monde. Sauf que pour faire il faut que la pensée est un objectif. L'Allemagne ce jour plus de 250 milliards d'excédent de balance commerciale n'est pas intellectuelle mais mécanicienne, comme tous les pays dont on bave devant le développement social. Un mec de cinquante cinq ans au Danemark boulonnat des ferrures de remorque bagagère gagne 2500 euros par mois sur treize mois en net. Soit le salaire d'un contrôleur des impôt en fin de carrière au rendement (avec au minimum une licence de droit, etc)
Urbain la France ce n'est pas Paris ou l'inverse. Il faut comparer Manchester avec Roubaix, Wellington avec Epinal, On eput aussi comparée Meurso en Suède avec Epinal, deux capitales du bois d'oeuvre. On peut comparer Delft avce Valenciennes deux nouveaux centre de montage de voiture. L'une Mitsubishi l'autre Toyota elle dispose toutes deux d'une université de technologie. Ho oui comparons.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

la pensée SOIT un objectif. je vais me coucher.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

@Patrice Joyeux

Ivan Rioufol fait une excellente synthèse du discours d'hier matin de M. Sarkozy devant les policiers et gendarmes.
Tu comprends mieux, Nef, pourquoi le point de non retour a été franchi hier ?
Qui aurait penser pouvoir lire ce genre de propos il y a encore quelque mois ailleurs que dans National Hebdo ou chez les identitaires ?
Il faut lire et relire ce texte.
Les mots décomplexés y sont posés, chacun, avec réflexion.
Jack Marchal peut être satisfait.
Ses rats se multiplient à foison.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 30/11/2007

Bonjour à touts et à tous,




Accord Enel-EdF attendu vendredi -Min italien industrie -2

Jeudi 29 novembre 2007 / 21h29



"Nous travaillons en vue de conclure un accord", a déclaré Pierluigi Bersani devant la presse, en réponse à une question sur la probabilité de la conclusion d'un accord lors du sommet France-Italie de vendredi.
Le sommet, qui réunira Nicolas Sarkozy et Romano Prodi dans la ville de Nice, sera notamment consacré aux questions énergétiques, avait indiqué mercredi une source diplomatique italienne à Dow Jones Newswires.
"Un accord sera conclu entre Enel et Electricité de France", avait fait savoir cette source. "Tout est en place pour débloquer les choses et relancer une coopération énergétique forte" entre les deux pays.
Les relations franco-italiennes en la matière se sont refroidies depuis que le gouvernement français a orchestré en 2006 le rapprochement entre Gaz de France SA (1020848.FR) et Suez SA (SZE.FR) pour s'opposer aux ambitions d'Enel.
Enel et EdF avaient signé un accord préliminaire en mai 2005 concernant l'électricité nucléaire et leur participation au projet de réacteur EPR en France.
EdF et Enel sont sur le point de conclure une transaction d'un montant de 2 milliards d'euros dans laquelle Enel prendrait jusqu'à 3% du marché français de la production d'électricité, a rapporté jeudi le Financial Times, sans citer de sources.
Selon les termes de cet accord envisagé, Enel prendrait une participation de 12,5% dans six centrales nucléaires de nouvelle génération en France, y compris le futur réacteur EPR de Flamanville. Le groupe italien obtiendrait également des participations de 40% à 49% dans des centrales au gaz. Au total, Enel aurait accès à des capacités d'environ 1.900 mégawatts/heure en France, selon le Financial Times.
En contrepartie, EdF aura accès à des centrales électriques en Slovaquie, en Bulgarie et en Russie.
-Carlo Renda, MF-Dow Jones, et Liam Moloney, Dow Jones Newswires


Jeudi 29 novembre 2007 / 21h29 Provided by: Dowjones




"EdF et Enel sont sur le point de conclure une transaction d'un montant de 2 milliards d'euros dans laquelle Enel prendrait jusqu'à 3% du marché français de la production d'électricité, a rapporté jeudi le Financial Times, sans citer de sources. "


Ben voilà, Sarkozy l'avait annoncé hier soir sans le dire clairement. C'est Enel qui va financer nos universités ;-)

Écrit par : Gaëlle | 30/11/2007

Gaëlle le courant passe bien avec les italien(ne)s.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ecrit par : martingrall | vendredi, 30 novembre 2007 09:20

Tu es hors sujet, martingrall, il ne s'agit pas ici de tes platitudes rabachées pour première année de sciences po ... mais de société et de politique, de "grands idéaux" comme disent nos voisins sur le ton du sarcasme ( pour certains) ,
il ne s'agit pas "d'intelligence" ( avec l'ennemi) mais de discernement,
pas d'empirisme niais bordé de moralisme réformé mais d'intelligibilité du monde "en actes".
Au final ça donne "l'exception française", fort jalousée, malgré que tu en ais, partout "autour".
Cette exception c'est précisément ce que combat le Narkozysme ( avec force encouragements de tes modèles "extérieurs" ), avec de nombreux alliés plus ou moins circonstanciels , au nombre desquels les "caciques" comme les "jeunes loups" du PS et l'ensemble de la "gauche prétendue intellectuelle" convertie ( au divin marché ) (r)assise, installée ( pour combien de temps) bien pensante et ultra conformiste.

Écrit par : urbain | 30/11/2007

Bravo Nef...
Je ne sais pas si vous vous êtes parfois égarés sur des sites ultralibéraux (ben oui, j'ai parfois des accès de masochisme ;-)
On est vraiment dans le dogme, le religieux, voire (pour les plus allumés) dans les mantras... (De toutes façons, ça correspond à l'alliance du libéralisme économique frénétique avec le fondamentalisme protestant américain: en gros, si tu es riche c'est que tu l'as mérité", et ça correspond à la volonté de Dieu)..
Vive les mécréants de tous poils...
(Et je me permets une page de pub: Interview de Dany Robert Dufour, par mes soins, dans le prochain Cassandre en janvier).

Écrit par : valdo lydeker | 30/11/2007

Qui aurait penser pouvoir lire ce genre de propos il y a encore quelque mois ailleurs que dans National Hebdo ou chez les identitaires ?
Il faut lire et relire ce texte.
Les mots décomplexés y sont posés, chacun, avec réflexion.
Jack Marchal peut être satisfait.
Ses rats se multiplient à foison.

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | vendredi, 30 novembre 2007 09:22

Euh, d'accord avec toi à une nuance près: pas quelques mois, quelques années... Rioufol, ça fait plusieurs années qu'il déverse ça dans Le Figaro, et si on prend des propos de députés UMP comme Myard ou Luca, çan'a rien à envier à National Hebdo...

Écrit par : valdo lydeker | 30/11/2007

Relis Valdo.
Avec attention.
Lentement.
Chaque passage.
Je sais, c'est devenu tellement commun que les mots n'impriment plus.
Là c'est vraiment du concentré.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 30/11/2007

Colombani ce matin sur France Inter à propos de la prestation du zozo : il développe un discours de droite classique en refusant de voir une crise sociale dans les incidents de Villiers-le-Bel au profit de l'appel à la responsabilité pénale individuelle. Le discours des banlieues est mis de côté : "pour les banlieues, l'Etat a déjà beaucoup fait". Il se distingue de la droite classique en reconnaissant un rôle d'aide à l'Etat, mais une aide cantonnée à ceux qui veulent eux-mêmes s'aider et prennent des initiatives en ce sens.

Tout ceci conduit, à travers un discours musclé adossé à des réformes multiples et brutales, à un changement de système. dans le même journal, il était question de Poutine. Une spécialiste déclarait que "Poutine a fait passer le goût de la démocratie à ses concitoyens. Il ne veut voir que l'unanimité". Ses propos pourraient s'appliquer tels quels au zozo. C'est bien ce qui est en train de se produire : un changement profond dans la tradition républicaine sociale française. Il s'agit de mettre un terme à la conception sociale de l'Etat en tant qu'arbitre régulateur et correcteur des inégalités entre les groupes sociaux. Il s'agit d'habituer les habitants du pays à ne plus penser l'Etat dans ce rôle là. Les réformes annoncées et engagées, au-delà d'elles-mêmes, conduisent à rendre obsolète cette vision des choses. On se rapproche du modèle anglo-saxon à marche forcée, avec le social laissé aux associations et organisations non gouvernementales, bref à l'initiative privée.

Est-ce que cela était vraiment dans le contrat passé entre les Français et le zozo qu'ils ont élu ?

Écrit par : off | 30/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | vendredi, 30 novembre 2007 09:47
En effet. Les bantoustans, entre autres;;;

Ecrit par : off | vendredi, 30 novembre 2007 09:55

Tu m'as devancée, j'écoutais aussi l'émission sur Pourtin et je suis frappée par le télescopage. D'autant plus que la persone interviewée expliquait combien toute la propagande de Poutine est basée sur la peur de l'ennemi intérieur et extérieur...

Écrit par : valdo lydeker | 30/11/2007

Une société du "malin" comme dit D-R.D, oui, aux deux sens du termes.

Merci pour ce billet éclairant.

Écrit par : juliette dze | 30/11/2007

"du terme"

pardon

Écrit par : juliette dze | 30/11/2007

urbain | vendredi, 30 novembre 2007 09:41
Tes grands idéaux, Urbain ont fait 18 millions de morts en cinq ans, rien qu'en Europe. On détruit tout nazisme par le menu, par le détail, par le bénévolat, par la soupe populaire. Tes grands idéaux naissent dans la haine, la souffrance, le désespoir. Tes grands idéaux sont des effluves d'opium. Elles ferment lorsque la pluie tombe et que le blé pousse.
Que veulent les français, que veut chacun des habitants du monde, vivre. Baudiou ne vaut guère plus que Gluksmann. Sa pensée ne vit que par celle d'un autre. Comme Gluksmann, Baudiou n'existe pas pas sans d'autres maîtres penseurs ni marmite où l'on plongerait les opprimés. Avoir tort ce n'est pas être opprimé. Détourner le bien collectivement capitalisé n'est pas être opprimé.

Mais surtout, n'oublions pas que si celui dont nous ne parlerons pas ce jour, peut se conduire comme Poutine, c'est parce que tous les présidents, y compris Mitterrand disposaient des même prérogatives. Tous fonctionnaient (de fonctionnaire) contre la majorité des Français, en brûlant un peu d'encens, ou de football, l'opium des peuples très just (ement) Fontaine.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ils en ont de la chance les libéraux d'avoir une religion.

Finalement je les envie.

Moi la mienne, avant, c'était le communisme. Elle était belle.

Mais elle est morte. Enterrée.

Pour l'Autre, celle de Dieu, celle qu'on avait achevée, pas de

retour en arrière possible. Dieu est mort.

Depuis je suis devenu mélancolique, plein de ressentiment et je

déverse ma bile sur le DEL.

Écrit par : Gaucho Marx | 30/11/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 08:05


La pensée de Rioufol c'est ce qui se fait de plus "nauséabond correct" à droite depuis quelques années.

La pensée de Rioufol c'est celle du parent qui a un enfant en difficulté scolaire et qui ne l'aide ni pour ses devoirs ni pour ses cours parce qu'il estime que chacun doit se débrouiller tout seul. Et qui en plus félicitera le maître qui punira l'enfant en doublant la sanction.

La pensée de Rioufol, comme l'a justement écrit Martin Riggs, c'est la matérialisation écrite de celle du président qui lui ne sait pas écrire : c'est la répression sans la prévention pour le peuple d'en bas et la prévention sans jamais de sanction pour les élites politiques et financières.

C'est de la prison ferme pour une insulte envers le ministre de l'Intérieur et une nomination à la tête de l'UMP pour celui qui traite une députée de salope.

Les dégâts sont déjà visibles par anticipation.

Écrit par : José | 30/11/2007

Ecrit par : urbain | vendredi, 30 novembre 2007 08:43

Cher libraire, ce billet n'est qu'un préambule aux chroniques des Hautes Sphères du Marché Divin, il n'a pas vocation universitaire et exhaustive. J'espère que l'humour employé n'aura pas trop "abimé" les textes dont il s'est inspiré.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 09:15

Merci José. Je ne sais si c'est compliqué techniquement, mais si le collectif est d'accord cela serait bien que le lien nourissent la convoitise des spéculateurs renvoie au billet d'hier de Gaëlle.

@gaëlle

Excuse-moi de n'avoir pas commenté ton billet hier, mais comme mon billet allait dans le sens du tien, je ne pouvais pas en dire trop afin de ne pas vendre la mèche.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:35

Laissez braire le libraire. Si çà lui peut lui faire du bien...

Écrit par : turbin | 30/11/2007

Urbain, Sur non fiction qui n'est pas de droite,
Time Magazine (comme nonfiction.fr a été le premier a le révéler) consacre la couverture de son édition européenne au déclin culturel français dans un long article intitulé "A la recherche du temps perdu". Don Morrisson veut y démontrer que la France n'est plus ce qu'elle était, et encore moins ce qu'elle prétend être. Finis les succès planétaires de Molière, Proust et autres Racine. Les Français tempètent, ils vont porter l'exception culturelle jusqu'aux portes de l'UNESCO... et ils ne produisent plus rien d'intéressant, ou d'exportable.

Acceptons pour clore que la pensée à cessé à la Révolution Française, et faire le bien des peuples malgré-eux De la fin de Louis XIV jusqu'en 1788 la France s'est découverte, a pris conscience de son existence propre. et a transformé son destin. Depuis la pensée est interdite. Le seul ennemi de l'Homme est lui-même. c'ets apr la pensée, sa pensée, non pas un guide, qu'il se libérera. pour recoller avce le billet.
sans Diable il n'y a pas de Dieu. C'est cela la fin du Communisme. L'homme préfère toujours les cuisses joyeuses au sacerdoce.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:40

À la place du lien vers l'article du Monde ?

Écrit par : José | 30/11/2007

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 10:44

Oui éventuellement si ce n'est pas trop compliqué, cela ferait une continuité entre les billets.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Autres façons pour Sarkozy de faire son siobsednibor (càd robin des bois à l'envers càd prendre aux pauvres pour donner aux riches), la redevance exigée désormais des retraités non imposables, et l'an prochain la fin de la demi-part pour enfants élevés.

Le culte de l'argent a ses pauvres qui sont ... les riches.

Écrit par : Hervé Torchet | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:40

Pas besoin de passer par le Collectif DEL pour rajouter un lien. ;-))

Écrit par : Serval | 30/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | vendredi, 30 novembre 2007 09:22

Après le discours du Nain, j'ai reconnu mon égarement et proposé de noyer notre chagrin dans l'alcool;-))) Que veux-tu l'espoir fait vivre !

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:46

Rien de compliqué là dedans, c'est fait.

Écrit par : José | 30/11/2007

Urbain, les livres et nous somme très bien placés pour le savoir, ne disposent pas de la vérité mais de la démocratie Et la France prendra conscience d'elle-même lorsque sera rétablie la démocratie et sera à même de décider de son destin.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:51

On n'a pas dit qu'aujourd'hui on n'en parlait pas?

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 10:29

Mouais enfin comparaison n'est pas raison, et justement comparer des mecs qui tirent a balles réelles sur les flics, qu'elles qu'en soient les motivations, a des gamins turbulents qui ont des mauvaises notes, me parait un peu angélique.

Je suis pas vraiment d'accord avec Sarkozy quand il nie toute cause sociale au désespoir des banlieues.
Mais il faut quand même bien différencier la grande majorité de ses habitants, légitimement désespérés par le chômage massif, l'absence de perspectives et la ghettoisation (et c'est justement de cette ghettoisation qu'est ne ce repli identitaire qui peut effectivement parfois confiner a une forme de séparatisme), de la minorité de racailles nihilistes qui pourrissent leur quartier avec leurs deals et qui se sont trouves un bon prétexte pour tout cramer et en découdre avec les flics.

Au désespoir des uns il faut bien entendu répondre par des mesures sociales, mais a la délinquance des autres il faut répondre par la plus grande fermeté et par une répression accrue.

Sarkozy, quant a lui, doit gérer une situation rendue explosive par 30 ans de politiques d'immigration aberrantes (gauche et droite confondus), politiques neo-coloniales ayant pour but de fournir une main d'œuvre bon marche et de servir de moyen de pressions pour tirer les salaires vers le bas.
Populations qu'on a agglutinées dans des cites dortoirs, qui ne parviennent pas a s'en extirper et qui sont désormais rongées par les passions identitaires et religieuses.

A mon avis ce n'est pas stigmatiser ces populations que de dresser un diagnostique réaliste sur le mal qui les ronge.

Écrit par : Patrice Joyeux | 30/11/2007

infos potos: demain, concert des Amen Birdmen à la Flêche d'Or. Venir à partir de 20 heures, il risque d'y avoir du monde

http://www.myspace.com/amenbirdmen

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

@Patrice Joyeux

Il y a un truc que ni vous, ni le président n'a compris...

Cest que ceux qui font des émeutes ou tirent sur la police ce ne sont pas les dealers et voyous (c'est à la mode ce mot ?).

Les dealers et les voyous, préfèrent qu'il n'y est pas d'émeute. Car émeute=forte présence policière= difficulté de faire du bizness. Quand on fait des choses illégales, on souhaite pas attirer l'oeil sur soi ou son "terrain".

Alors des petits délinquants ? peut-être, mais ce n'est pas la voyoucratie qu'on voudrait nous vendre.

Écrit par : Larim | 30/11/2007

Et la France prendra conscience d'elle-même lorsque sera rétablie la démocratie et sera à même de décider de son destin.
Ecrit par : martingrall | vendredi, 30 novembre 2007 10:54

"...lorsque sera rétablie la démocratie"

?!

Vous parlez bien de la France?
Je pensais qu'elle avait décidé de son destin le 6 mai 2007.
Mais peut-être que je me trompe...

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Je pensais qu'elle avait décidé de son destin le 6 mai 2007.
Mais peut-être que je me trompe...

Ecrit par : décomplexé | vendredi, 30 novembre 2007 11:20

En plus de 6 mois, y'a la place pour changer une démocratie ?
Surtout quand on prépare son projet depuis 5 ans.

Écrit par : Larim | 30/11/2007

Ecrit par : Larim | vendredi, 30 novembre 2007 11:17


Comment les appelez vous? Des saints?

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

@ Larim

"les dealers et voyous"

+ 1

Les plus grands ne sont d'ailleurs pas dans les banlieues de relégation mais dans les hôtels 4 étoiles, dans les conseils d'administration des multinationales voire sous les ors de la République : c'est là où il faudrait passer le karcher.

Écrit par : juliette dze | 30/11/2007

Ecrit par : juliette dze | vendredi, 30 novembre 2007 11:25

On dirait du Le Pen!

La dénonciation des élites corrompues, le "Tous Pourris", vieux thème d'extrême-droite...

Écrit par : Patrice Joyeux | 30/11/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 11:07


Je n'ai jamais écrit ni même pensé le contraire. J'ai écrit que la droite appelée dure aimerait se passer de prévention pour consacrer les moyens à la répression, sauf pour la base la plus minime de son électorat. L'exemple que j'ai employé n'a valeur que d'image, bien évidemment.

En 2005 nous avons eu un couvre-feu, ce qui n'était jamais arrivé depuis la guerre d'Algérie, en ce moment nous avons une présence policière à Villiers le Bel digne d'un état policier répressif pour prévenir un embrasement. Rien n'a été fait depuis, qui était au pouvoir ?

Quel est le bilan des cinq dernières années du ministre de l'Intérieur ?

Entre une gauche angéliste et une droite répressive cela s'appelle une politique sociale et équilibrée, c'est dans la Constitution. Qui m'expliquerait la politique sociale de ces cinq dernières années ? Celle de Nicolas Sarkozy ?

Écrit par : José | 30/11/2007

Comment les appelez vous? Des saints?

Ecrit par : décomplexé | vendredi, 30 novembre 2007 11:22

Des gens.

Des gens qui souffrent.

Désolé, j'ai pas mes étiquettes sur moi :s

Écrit par : Larim | 30/11/2007

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 11:01

De qui ?

Écrit par : Serval | 30/11/2007

Serval! Vilain!

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

décomplexé | vendredi, 30 novembre 2007 11:20

Et quel choix?
Le vrai choix est celui du premier tour avec Sarkozy a trente et Royal a vingt neuf et Bayrou à 18,5 Aucun français n'a choisi 20% de le Pen. Il était et il est toujours facile pour le Président de la république de respecter cette France.
Un extrême au milieu, ce n'est pas très naturel.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Des gens qui souffrent.
Ecrit par : Larim | vendredi, 30 novembre 2007 11:45

Vous voulez dire que çà les autorise à tirer sur les flics? Ben oui c'est vrai, j'y avais pas pensé.

Gommons tous ces vilains mots "criminels" "assassins" "terroristes" de la langue française, il n'y a que des gens qui souffrent. Ben voyons.

Sinon il doit bien vous rester quelques étiquettes "facho" que vous n'allez pas tarder à me coller?

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Ecrit par : martingrall | vendredi, 30 novembre 2007 11:57

Ce que vous dites vaut pour toutes les élections passées et à venir ainsi tous les présidents. Vous faites mine de l'oublier je suppose.
Cela s'appelle la Démocratie, tout simplement, il n'est pas inutile de le rappeler.
Et il en est très bien ainsi car je suis démocrate et llégaliste. Pas vous?

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Attention au contre-sens sur la suppression de l'impôt de bourse : cet impôt est perçu sur les achats et ventes des actions des plus grosses capitalisations à partir d'une transaction de 7500 euros (de mémoire). Concrétement l'actionnaire lambda fractionne ses ordres pour ne pas à avoir à payer l'impôt, et certains gros intervenants du marché les passent tout simplement de l'étranger. Cet impôt est un coût pour l'Etat et non une source de revenu.

Ce qui est plus inattendu c'est que le parlement a relevé l'impôt sur les plus-values boursières : en incluant les préléments sociaux la taxation de ces plus-values passe de 27% à 29% à compter du 1er janvier. Jamais je n'aurai imaginé un gouvernement de droite laisser passer ça, même si c'est Chirac qui est à l'origine d'une imposition aussi élevée dans les années 80 (contournable par le PEA, bien sûr).

Mais la blogosphère gauchiste a préféré retenir l'histoire de l'impôt de bourse, même en n'y comprenant rien, plutôt que l'augmentation de l'impôt sur les plus-values boursières. Allez savoir pourquoi.

L'article commence en disant qu'il est franco-français, et c'est bien le souci : nous sommes reliés au monde, en particulier financièrement. Le bouclier fiscal qui consiste à ce que personne ne paie en impôt plus de 50% de ses revenus n'est à mon sens pas stupide, c'est le timing qui est mauvais, il y avait des choses plus prioritaires que de filer du fric à des gens qui en ont déjà. Il aurait fallu étaler ça sur la législature.

Enfin je rappelle que pour les prochaines élections en Espagne gauche et droite ont mis dans leurs programmes la suppression de l'impôt sur les successions. Certes pour des raisons locales (tout le monde est propriétaire là-bas mais les jeunes n'ont pas des salaires qui leur permettent de le devenir, donc on va leur faire attendre la mort de papa-maman)

Ces sujets sont complexes et les traiter de manière simpliste ce n'est pas vraiment servir sa cause, à mon avis.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

La cinquième république gaulliste n'est pas démocratique. Et il fallait l'annuler en 1974. Cependant les élites ont mis la restauration du 19me siècle comme principe. Combien de politqiues et de aguche et de droite rvent de quatrième république, de Léon Blum abandonnant la république espagnole, à Pétain. Si tous banderaient. Enfin. Surtout n'oublions pas que la seule loi qui est acceptée est celle du peuple. pas celle d'une fraction devenue faction.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

HS/

Autant on peut se réjouir de cette preuve de vie (et encore ? est-ce sûr?), autant quelle tristesse sur son visâge, amaigri, vieilli, ça fait de la peine...


http://fr.news.yahoo.com/photos/diaporama/nicolas-sarkozy-photos.html?imageUrl=/rtrs/20071130/r_p_rtrs_ts_other/pts-les-preuves-de-vie-inco-52816bcc26560

Écrit par : Roma | 30/11/2007

"Vous voulez dire que çà les autorise à tirer sur les flics? Ben oui c'est vrai, j'y avais pas pensé."

Je n'ai rien dit de ceci. J'ai juste dit que ces gens n'étaient pas les bandits qu'on voudrait nous faire croire.

C'est de la détresse et de la rage. Pas une guerre de territoires.

Quel serait votre réaction si vous étiez opprimés ? Dites-moi tout.

Écrit par : Larim | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:13


La revue gauchiste Challenges dans un article en lien dans ce billet.
Le président de Paris Europlace Gérard Mestrallet s'est félicité du vote par l'Assemblée Nationale de la suppression de l'impôt de bourse. "Cette mesure, qui vise un impôt résiduel sur les transactions boursières effectuées à partir de la place de Paris, constitue un geste tangible et souligne la volonté des Pouvoirs publics de prendre des mesures concrètes en faveur de la compétitivité de la place financière de Paris, dans le prolongement notamment des travaux de l'AFEI et des propositions du Livre Blanc '2007-2012 : 15 mesures pour une Place financière de Paris mondiale, ouverte et innovante', diffusé par Paris Europlace au moment de la campagne présidentielle", a-t-il indiqué.


Que veux-tu Armand, si l'on ne peut plus se fier aux disciples !!!!!

Écrit par : nef | 30/11/2007

Surtout n'oublions pas que la seule loi qui est acceptée est celle du peuple
Ecrit par : martingrall | vendredi, 30 novembre 2007 12:18


Qui est le peuple? L' avez vous rencontré?

Vos propos me paraissent bien confus. Une petite fatigue?

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 11:07


Les gauchistes des Renseignements Généraux, dans une étude sur les "incidents" de 2005, parlent de soulèvement populaire. Quels propagandistes ceux-là !

Écrit par : nef | 30/11/2007

Quel serait votre réaction si vous étiez opprimés ? Dites-moi tout.
Ecrit par : Larim | vendredi, 30 novembre 2007 12:21

Je ne peux bien évidemment pas savoir puisque je ne me sens pas opprimé.

Cà vous aurait fait plaisir que je vous dise que je tirerais sur les flics?

Ben non je crois pas. Mais sait-on jamais? :-O

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Concrétement l'actionnaire lambda fractionne ses ordres pour ne pas à avoir à payer l'impôt, et certains gros intervenants du marché les passent tout simplement de l'étranger

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:13

On comprend mieux grâce à toi pourquoi j'ai mis en parrallèle les deux mesures fiscales. L'Enfer Libéral qui effraie les croyants, c'est la fuite des Capitaux à l'étranger.

Écrit par : nef | 30/11/2007

@Nef : ça montre bien que ça ne suffit pas de lire Challenges pour comprendre l'assiette d'un impôt et les conséquences d'une mesure fiscale. Et effectivement des impôts stupides qui ne rapportent rien sauf à des courtiers étrangers, c'est une bonne idée de les supprimer, à mon sens. Ce n'est pas parce qu'il y a marqué "impôt" quelque part que c'est automatiquement une mesure intelligente ou rapportant de l'argent à l'Etat.

Je reconnais que sur la hausse de l'impôt sur les plus-values boursières la presse a été assez discrète, cette mesure faisant "bizarre" pour un gouvernement de droite et étant impopulaire pour la clientèle de Sarkozy.
Pour être complet cette hausse d'impôt sur les plus-values a été prise pour compenser un "cadeau fiscal" pour les plus petits actionnaires, dont je ne connais pas le détail.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:13

Ce n'est pas justement de les traiter de "manière simpliste" que d'en parler. Encore une fois, le billet est la pour susciter débats, reflexions et apporter d'autres éclairages, comme le tien par exemple.

Je serais ravi d'ailleurs qu'a l'occasion tu fasses toi aussi un billet sur le DEL.

J'ai déjà noté dans ton com "qu'il y avait des choses plus prioritaires que de filer du fric à des gens qui en ont déjà" Même si tu considère qu'il s'agit d'un mauvais timing, tu as parfaitement raison sur ce point.

Écrit par : Serval | 30/11/2007

nef | vendredi, 30 novembre 2007 12:36

D'une part il serait temps que tu apprennes que depuis 1992 (sous Beregovoy) il y une totale liberté de circulation des capitaux (ça ne fait jamais que quinze petites années).
D'autre part nul besoin d'aller à l'étranger pour ne pas payer l'impôt de bourse : il suffit de fractionner tes achats d'actions pour ne jamais dépasser 7500 euros à chaque transaction.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

décomplexé | vendredi, 30 novembre 2007 12:29
Le peuple est l'histoire, le peuple est son histoire. Telle qu'il l'a écrite, et poursuivie.
L'échec de Nicolas sarkozy , il ne fait en cela que poursuivre l'erreur des autres est de construire une France morcelée aux contours de communautés fabriquées. Ors la France est une, indivisible. Et n'existe que parce qu'elle est une. Nous n'accepterons pas les Juifs, les Musulmans, les berrichons, parce qu'ils sont communauté juisve , et communauté Musulmane et communauté Bérichonne, nous les défendons parce qu'ils sont Français. Tout homme naît libre et égal en droit, quelques soient ses origines, ses convictions, sa religions, sa race.

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 12:32

Oui, mais en 2007, il y a un autre discours avec une efficace nouvelle, même si en déclin sur l'aspect purement pouvoir d'achat, si l'on se fie à la mesure de la cote de popularité de zozo.

Et le discours lénifiant des commentateurs journalistes ce matin vantant l'excellence du discours de zozo, le montrant comme conforme à son attitude et à ses propose lors de la campagne, nous l'a transformé en un général à la bataille.

Je ne sais ce qui au fond assure sa popularité ; s'il s'agit d'un soutien ferme à sa politique et à son style, qui sont en train d'enterrer une certaine image vécue de la France en éliminant la référence à la responsabilité collective, à la solidarité des plus aisés envers les plus nécessiteux, ce qui est l'autre versant du refus de la repentance (les colonisés étant ici les Français les plus modestes ainsi que les immigrés), ou bien du haussement d'épaule fataliste de citoyens qui ont renoncé à croire que ce pouvoir déjanté pouvait être encadré et régulé par le peuple ?

Quoi qu'il en soit, le résultat est le même : une paralysie profonde du pays à s'inventer un autre destin que la société anglo-saxonne poutinienne qui commence à se profiler assez clairement désormais dans les propos et les actes de ce président en rupture de ban.

Écrit par : off | 30/11/2007

@Serval : je sais, je ferai un billet un jour, j'essaierai d'y glisser une phrase pour me faire allumer par Nef, pour le plaisir !

J'avoue que je viens surtout ici pour lire et parfois faire un comm défoulatoire. Je suis trop crevé en ce moment.

Sur le fait que le "paquet fiscal" ne sert à rien je crois que même les économistes de droite le disent. C'est du clientélisme, un peu comme certaines mesures de Mitterrand en 81 qui avaient conduit les classes populaires à acheter tellement de magnétoscopes japonais qu'on avait été obligé de les "bloquer" dans la bonne ville de Poitiers pour essayer de sauver notre balance commerciale.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:38

Mais je ne crois pas la religion de Sarkozy le pousse en priorité à chercher à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Ce n'est d'ailleurs pas du tout ce que je développe (succintement je l'avoue, malheureusement l'exercice l'impose) dans ce billet.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 12:32

Bizarre quand même la très faible proportion de femmes, voire même leur absence, lors de ce "soulèvement populaire".

Il ne me semble pas que c'était le cas lors de la Révolution Française, de la Commune de Paris ou de Mai 68!

Écrit par : Patrice Joyeux | 30/11/2007

Ecrit par : off | vendredi, 30 novembre 2007 12:42

La thèse des Renseignements Généraux n'avait pas été la "version officielle" et le rapport avait été classé par le Ministre de l'Intérieur Sarkozy car dérangeant.

Sinon +1.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Il ne me semble pas que c'était le cas lors de la Révolution Française, de la Commune de Paris ou de Mai 68!

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 12:48

vous y étiez ?

Écrit par : brice hortefeux | 30/11/2007

...les propos et les actes de ce président en rupture de ban.
Ecrit par : off | vendredi, 30 novembre 2007 12:42

Que voulez vous dire par là? Il n'est pas banni, il est élu!


"Être en rupture de ban": pour un banni, rentrer illégalement sur le territoire national ; avoir rompu avec les contraintes imposées par son milieu, par la société -- Un jeune bourgeois en rupture de ban.

Écrit par : décomplexé | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:45

J'attends votre billet avec impatience.

Mais je vois que finalement à la fin de votre commentaire vous adhérez à mes thèses gauchistes;-))))

Écrit par : nef | 30/11/2007

@Nef : je pense que Sarkozy va devoir faire rentrer de l'argent, qu'on le verra aprés les municipales, et que ce ne sera pas son électorat habituel qui sera visé.
Car même en dépensant moins il reste les intérêts des intérêts de la dette à payer (à supposer qu'on dépense réellement moins).

Mais bon je suis peut-être exagérément pessimiste.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

Ecrit par : brice hortefeux | vendredi, 30 novembre 2007 12:50

Non, et pour tout vous avouer je n'ai pas non plus eu la chance de pouvoir assister a la Révolution Française.

Vous êtes scientologue?

Écrit par : Patrice Joyeux | 30/11/2007

@Nef : ce n'est pas être de droite que de dire que l'impôt de bourse ce n'est pas l'impôt sur les plus-values ou les dividendes.

De même la bourse n'est pas "de droite", il doit y en avoir maintenant partout dans le monde sauf à Cuba en Corée du Nord et dans quelques pays africains.

Et si "le marché" reste à connotation de droite c'est que la gauche n'a pas encore réussi à se l'approprier...du moins en France où il nous est "vendu" par des socialistes qui en général émargent aux caisses de l'Etat.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

@Nef : précision : si j'ai écrit "blogosphère gauchiste" c'est parce que ce n'est pas le premier blog dans lequel je lis que "l'impôt de bourse est supprimé" avec des commentaires comme quoi ce serait un cadeau pour les "riches" (confusion avec les impôts sur plus-values et dividendes et contributions sociales qui vont avec - puisque depuis Rocard les revenus boursiers participent au financement de la protection sociale).

Ce n'était pas dirigé contre vous, juste l'expression d'un ras-le-bol.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:55

Mon dieu, Sarko hyperprésident, irait-il jusqu'à s'amputer de son corps préfectoral afin de faire des économies, quel sacrifice en perspective !

Écrit par : nef | 30/11/2007

La dénonciation des élites corrompues, le "Tous Pourris", vieux thème d'extrême-droite...

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 11:30

Bah voyons !
Tous les maux de notre société viennent d'une jeunesse sans foi ni loi (génétiquement programmée pour faire le mal peut-être ?).
Tandis que la délinquance financière est un fantasme d'extrême droite...
Vous n'avez rien d'autre comme argument ?

Écrit par : TDB | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 13:06

Mais enfin Armand, vous avez très mal lu mon billet.
Comme geste pour les Riches, je ne parle que du bouclier fiscal.
En ce qui concerne l'impôt résiduel.... j'y vois signe de la suprématie d'un culte fort onéreux Le Divin Marché, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 12:59

Encore une fois Armand, il n'y a que vous qui parlez de gauchistes, de socialistes et de droite, rien de tout cela dans le billet.

Écrit par : nef | 30/11/2007

@Nef : exact, je n'ai percuté que sur ce qui m'a horripilé. C'est très mal.
Pour ma repentance je vais passer la soirée sur le Del psychiatrique.

Écrit par : Armand | 30/11/2007

Ecrit par : Armand | vendredi, 30 novembre 2007 13:20

Etrun, Adrien et moi les bourront tellement de cachets que vous serez surement déçu, quoique ils soient durs à calmer;-))))

Je serais ravie d'avoir vos commentaires sur ma prochaine Chronique des Hautes Sphères du Divin Marché.

Écrit par : nef | 30/11/2007

bourrons pardon, j'écris trop vite.;-((

Écrit par : nef | 30/11/2007

La dénonciation des élites corrompues, le "Tous Pourris", vieux thème d'extrême-droite...

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 30 novembre 2007 11:30


Les thèses et mots de l'extrème-droite, utilisés par Darkozy pendant la campagne, pour récupérer les voix du FN, ont dû vous gêner terriblement ???

Non ?!!! ben non, puisque grâce à eux Darkozy a fait 31% au 1er tour.

Les 5 % électeurs du FN qui ont voté pour Darkozy vous gênent maintenant ? Pourtant ils font partie de l'électorat de Darkozy, celui des 53%... Celui à qui s'adresse Darkozy en parlant de "voyoucratie", terme utilisé aussi par Le Pen..

C'est bizarre, vous ne devez pas être aussi Umpiste que ça ! Encore il y a peu de temps (puisque vous traitez les gauchistes du "tous pourris" d'"extrème-droite" comme si c'était une insulte), certains UMP ont fait alliance avec d'anciens du FN pour les Municipales, ils n'ont pas l'air de les trouver si infréquentables !

Pas facile quand on bouffe à tous les rateliers d'y voir des convictions claires, n'est-ce pas ?

Écrit par : Roma | 30/11/2007

@ nef: tu as écrit le machin là dont on doit pas parler au moins trois fois depuis ce matin! je te préviens, désormais, je les compte et à chaque fois c'est tournée générale!

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

Merci nef. Ca donne envie aussi de jeter à nouveau un coup d'oeil sur Baudrillard, notamment.

Écrit par : patrice | 30/11/2007

@gaëlle

Excuse-moi de n'avoir pas commenté ton billet hier, mais comme mon billet allait dans le sens du tien, je ne pouvais pas en dire trop afin de ne pas vendre la mèche.

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 10:40

Aucun souci nef, j'en parlais justement à José ce midi.

Écrit par : Gaëlle | 30/11/2007

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 13:49

Ouf, j'ai fait mon billet play-list hier soir... Par contre GB exagère !!!

Écrit par : adrien (de rien ?) | 30/11/2007

Il y a des évidences qui sont oubliées tant elles sont flagrantes et sous nos yeux concernant les "émeutes". Comment alors ne pas parler de stigmatisation et de discrimination de populations des banlieues essentiellement parisiennes ? À Marseille, les populations sont semblables mais il n'y a pas de "zones" et une forte présence associative. Les quartiers populaires sont situés au sein même de la ville. Résultat, il n'y a pas eu d'émeutes en 2005 et les affrontements armés entre jeunes et flics n'arrivent pas. Est-ce à dire alors qu'il n'y aurait pas de délinquance ni de trafics ? Ce serait bien mal connaitre la région. Est-ce à dire que ce qui constitue une voyoucratie se résume à s'affronter aux forces de l'ordre ? Et qu'on ne me fasse pas tenir des propos que je n'ai pas tenus.

CQFD

Écrit par : José | 30/11/2007

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 13:49

Damned, Armand m'a eu. Tant pis, j'assume je ne dirais plus Sarkozy hips et je paie ma tournée.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Evidemment, nul citoyen se targuant de respecter la démocratie, de préférer la négociation à la violence, ne peut soutenir des actes consistant à tirer sur les forces de l'ordre - qui sont censées faire leur métier en exécutant des ordres et non pas se défouler pour le plaisir en cassant des jeunes des quartiers sensibles.

Néanmoins, si l'émotion est légitime, ce qui la rend suspecte c'est le discours du pouvoir - hier encore avec zozo (je respecte la journée "sans") - qui est là pour l'attiser, pour la mettre au premier plan, histoire de passer sous silence la mort de deux ados dans des conditions suspectes, qui en a été le déclencheur.

Ces morts en rappellent bien d'autres, de tous ces gens, et ils sont nombreux, qui sont rentrés dans un commissariat et en sont ressortis quelques heures plus tard les pieds devant. Sans susciter l'indignation d'aucun politique.

J'imagine que de tels actes sont connus de tous et comme ils frappent particulièrement les personnes originaires de banlieues difficiles, ils peuvent contribuer à accréditer l'idée que la vie des gens n'a pas la même valeur selon leurs statuts et leurs origines.

Je ne sais. Mais ce dont je suis à peu près persuadé, c'est que l'on ne peut se contenter de voir dans ces événements regrettables la seule évidence d'agissements de "voyous". C'est trop court.

Écrit par : off | 30/11/2007

«Le gouvernement, c'est une équipe, et le chef, ce n'est pas celui qui se met derrière et qui laisse les autres prendre des coups.»

Le petit cheval dans le mauvais temps
Qu'il avait donc du courage
C'était un petit cheval blanc
Tous derrière et lui devant

Il n'y avait jamais de beau temps
Dans ce pauvre paysage
Il n'y avait jamais de printemps
Ni derrière ni devant

Mais toujours il était content
Menant les gars du village
A travers la pluie noire des champs
Tous derrière et lui devant

Sa voiture allait poursuivant
Sa belle petite queue sauvage
C'est alors qu'il était content
Tous derrière et lui devant

Mais un jour, dans le mauvais temps
Un jour qu'il était si sage
Il est mort par un éclair blanc
Tous derrière et lui devant

Il est mort sans voir le beau temps
Qu'il avait donc du courage
Il est mort sans voir le printemps
Ni derrière ni devant

Écrit par : patrice | 30/11/2007

Ecrit par : off | vendredi, 30 novembre 2007 14:51

Ce commentaire vaut largement n'importe quel billet !

Écrit par : nef | 30/11/2007

Voyou

Où l'on rencontre le loup-garou et d'autres vagandonds oubliés.

languefrancaise.net

http://tinyurl.com/yu6xxg

Écrit par : patrice | 30/11/2007

Lorsque - cas exceptionnel, cela va sans dire - les intérêts financiers vont jusqu'à mépriser le sécurité alimentaire :

BIOTECHNOLOGIE LA DÉTECTION A ÉTÉ FAITE PAR UN COLLECTIF ANTI-OGM
Interdit à la culture, du maïs transgénique Bt 11 a été découvert dans un champ en Bretagne


UN CHAMP contenant du maïs génétiquement modifié Bt 11, dont la culture est interdite en France, a été découvert par un collectif d'associations anti-OGM dans le canton de Hédé, en Ille-et-Vilaine. L'information a été rendue publique jeudi 29 novembre par le collectif OGM 35. Ces militants affirment avoir trouvé le maïs par hasard.

" Nous savions que trois parcelles de maïs OGM MON 810 - le seul dont la culture est autorisée en France - ont été plantées en Bretagne cette année, car leur présence a été déclarée au niveau des cantons, explique Mikaël Laurent, de la Maison de la consommation et de l'environnement de Rennes. Nous nous sommes mobilisés pour les localiser avec précision. "

Des tests ont été pratiqués sur des champs des trois cantons concernés, à l'aide de bandelettes réactives. L'un d'eux était positif. " Nous pensions avoir trouvé une parcelle de MON 810 ", poursuit M. Laurent. Le champ ayant déjà été récolté par l'agriculteur, une quinzaine de racines et de morceaux de tiges (pesant 758 grammes au total) ont été envoyées pour analyse à Caen.

" DANS LE FLOU "

Le laboratoire, spécialisé dans la recherche d'OGM dans les produits alimentaires, ne détecte pas un MON 810, mais un Bt 11, produit par le semencier Syngenta. Son importation en France est autorisée pour l'alimentation humaine (après étiquetage) et animale, mais sa culture en plein champ est interdite. Le commissaire européen à l'environnement, Stavros Dimas, s'est récemment prononcé contre la demande d'autorisation de culture de Syngenta, jugeant " le risque trop élevé pour l'environnement ".

La préfecture d'Ille-et-Vilaine n'avait " aucune connaissance spéciale de cette parcelle ". Le collectif OGM 35 a engagé des poursuites judiciaires. " Pour l'instant, nous sommes dans le flou. Nous ne pouvons tirer aucune conclusion sur la surface concernée ou les responsabilités, affirme M. Laurent. Mais nous constatons l'incapacité de l'Etat à contrôler ces filières. "

Gaëlle Dupont
© Le Monde

Écrit par : off | 30/11/2007

réchauffement climatique, incitations financières et cercle vertueux :


CLIMAT 7 MILLIARDS D'EUROS DANS LES " FONDS CARBONE "
Le réchauffement climatique, une valeur qui peut être rentable


LE CHANGEMENT climatique est une valeur qui grimpe dans les salles de marché. Fin 2007, plus de 7 milliards d'euros auront été investis dans des fonds de placement dédiés à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, selon un bilan présenté, jeudi 29 novembre, par la Mission climat de la Caisse des dépôts. Des fonds de pension commencent même à s'y aventurer. Comme si au-delà de 2012, l'avenir incertain du protocole de Kyoto sur lequel repose toute la finance carbone n'était pas perçu comme une réelle menace.

" On attend un signal positif de la conférence de Bali ", reconnaît cependant Christian de Perthuis, directeur de la Mission climat. L'île indonésienne accueille, du 3 au 14 décembre, la conférence des Nations unies sur le climat dont l'objectif sera de faire progresser les négociations en vue d'un nouvel accord international pour lutter contre le réchauffement à partir de 2013.

Entre le lancement du premier " fonds carbone " par la Banque mondiale en 1999, et l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto en 2005 grâce à la ratification de la Russie, le marché du CO2 a connu des débuts balbutiants. Mais depuis, 1 milliard de dollars y sont en moyenne investis chaque année et les investisseurs privés jouent presque à parts égales avec les institutions publiques.

Le pari des opérateurs financiers est simple. Pour se mettre en conformité avec les engagements pris dans le cadre de Kyoto - réduire d'au moins 5 % les émissions de CO2 au cours de la période 2008-2012 par rapport à 1990 -, les pays n'ont que deux solutions : soit diminuer drastiquement leurs rejets, soit acheter des crédits d'émission. Le retard pris par certains laisse penser qu'ils n'auront d'autres choix que de se tourner davantage vers le marché carbone pour atteindre leurs objectifs. En 2005, le Japon a ainsi émis 174 millions de tonnes de CO2 de trop par rapport aux objectifs de Kyoto.

288 PROJETS

Ces crédits sont accordés dès lors qu'un projet d'investissement mené dans un pays en développement permet d'éviter un certain volume d'émissions grâce à des technologies économes en CO2. Si, fin 2012, les 58 " fonds Carbone " tiennent leurs objectifs, 288 projets, baptisés Mécanisme de développement propre dans le langage onusien, auront pu être financés. La Chine en aura a été la principale bénéficiaire loin devant l'Inde et le Brésil.

Dans près d'un cas sur deux, les projets choisis concernent la production d'énergie à partir de ressources hydroélectriques, de biomasse ou d'éolienne. 700 000 tonnes de CO2 auront été économisées, soit un peu moins que ce qu'émet la France en deux ans. Cela reste encore marginal au regard des efforts à accomplir, sans être non plus négligeable.

Laurence Caramel
© Le Monde

Écrit par : inf-off | 30/11/2007

Voyou

Où l'on rencontre le loup-garou et d'autres vagandonds oubliés.

languefrancaise.net

http://tinyurl.com/yu6xxg

Écrit par : patrice | 30/11/2007

Lu dans Le Monde, à propos de DGS :

"Le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, a annoncé jeudi l'ouverture prochaine d'une information judiciaire. "J'ai demandé à récupérer le dossier très rapidement pour en faire une analyse factuelle et juridique avant de pouvoir saisir un juge d'instruction d'une qualification crédible", a-t-il ajouté, en faisant état de difficultés pour qualifier certains faits qui se situeraient "au confins de l'éthique et du pénal". "

Aux confins de l'éthique et du pénal ??????????

Écrit par : TDB | 30/11/2007

nef

Passage éclair en ce lieu pour te dire que ton billet est génial ;-)

Écrit par : agathe | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 14:43

et une dernière!

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

hello
que de copié-collés sur ce fil, c'en est décourageant... mais au début, j'ai vu ça et, si je verse peu dans l'idée d'un peuple élu, je me dis qu'il y a idée:


"et je gage que l'émergence du Narkozysme , stade infantile du néo-libéralisme , en nous forçant à réagir va nous permettre de conserver cette avance, c'est d'ailleurs en cours ..."
Ecrit par : urbain | vendredi, 30 novembre 2007 09:03


les réactions sont source de destruction et de créativité. Aucun radicalisme dans cette assertion mais un constat "mécanique"

par contre, l'expérience économique et sociale française n'est pas comparable, historiquement, avec celle des pays anglo-saxons. Pas de pays en avance ou de pays en retard, ce serait trop simple. L'épicentre économique mondial est anglo-américain, certes, mais ce sont les propriétés particulières du sol du pays qui font les secousses particulières et donc incomparables

Écrit par : phets | 30/11/2007

"Benoît XVI s'en prend aux "espérances fallacieuses" des idéologies athées"


alors toi, c'est ta gueule, tout de suite

Écrit par : phets | 30/11/2007

benne oiseuse semblant ose esperlan salace scieuse Désirée au logis daté

Écrit par : phets | 30/11/2007

En tout cas, y'en a qui doutent de rien !!



Les dirigeants du Monde veulent être (largement) augmentés
imédias.biz
Jeudi 29 novembre 2007 16h00'est une demande qui tombe mal. Alors que le quotidien Le Monde traverse une période difficile (recettes publicitaires et diffusion en baisse, rumeurs de plan social), les nouveaux dirigeants réclament des augmentations.

+ 55 %

Selon l'hebdomadaire Le Point, Pierre Jeantet, président du directoire, demande 405 000 euros bruts annuels (contre 390 000 euros actuellement). Bruno Patino, le vice-président , réclame lui 200 000 euros bruts (+25 %). Quant à Éric Fottorino, le directeur de la rédaction, il veut passer de 135 000 à 210 000 euros bruts annuels, soit une augmentation de 55 %. Des volontés qui risquent de se heurter aux syndicats et la Société Des Rédacteurs.

Une situation qui n'est pas sans rappeler une autre augmentation de salaire : celle du Chef de l'Etat, juste au moment où la France traverse une crise du pouvoir d'achat

Écrit par : Roma | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 17:11

Où lit, pot?

Écrit par : adrien (de rien ?) | 30/11/2007

Ou: lippe eau?

Écrit par : phets | 30/11/2007

Si tout le monde me comprend, alors je n'ai pas été claire (Olga Brodsky)

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 30 novembre 2007 17:35

écrit noir sur blanc.

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 14:43

et une dernière!

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 16:32

Si Sarkozy savait toutes les murges que l'on se prend sur son nom, il retournerait boire une petite vodka chez le grand démocrate Poutine.

Écrit par : nef bateau ivre | 30/11/2007

Une situation qui n'est pas sans rappeler une autre augmentation de salaire : celle du Chef de l'Etat, juste au moment où la France traverse une crise du pouvoir d'achat

Ecrit par : Roma | vendredi, 30 novembre 2007 17:29


Ben, faut bien commencer à lutter contre la vie chère quelque part ! Le hasard a fait que l'on a commencé par le sommet de la pyramide. ça aurait tout aussi bien pu être la base. C'est pas d'pot, c'est tout... "Et si on n'avait pas commencé par un endroit, qu'est-ce qu'on aurait dit !" (zozo I°).

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Ecrit par : nef bateau ivre | vendredi, 30 novembre 2007 17:47

tu peux pas t'empêcher hein?

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

Ecrit par : nef bateau ivre | vendredi, 30 novembre 2007 17:47

s*****y serait-il le nom d'une vodka ?

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Quoique j'aie devant moi la plaine la plus industrieuse et la plus lumineuse et, plus loin, la mer la plus chargée de mythes, la seule réalité, c'est, pour moi, la page où j'écris, plus réelle encore que le monde, les objets, les espaces fermés ou extérieurs, la lumière où je fais bouger mes figures.

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 30 novembre 2007 17:52

ah, je connais pas mais c'est pas mal bon ça...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 30 novembre 2007 17:52

Vous êtes en train de lire Coma ?

Écrit par : adrien (de rien ?) | 30/11/2007

Coma ?

une petite arabseque sur l'espace d'une ligne, une virgule intemporelle entre deux songes distants mais qu'elle relie ?

comme c'est intéressant...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | vendredi, 30 novembre 2007 17:54

Oui, Pierre Guyotat (je vois qu'il y a un connaisseur), ça remplit mes journées sans S******, mais 18h c'est l'heure où je déménage d'un bureau obscur vers une salle obscure donc à plus tard ;)

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/11/2007

YVAN LE DIABLE AU BANTOUSTAN

« Le diable se niche dans les détails », mon grand Rioufou.

Avec ce mot sous ta plume : « bantoustan ». Marrant que tu ignores son sens, toi si cultivé d’habitude (sauf que ta culture doit être comme toi : franco-française et épouvantée par le multicuturalisme). Parce que là, tu vends la mèche :

Un bantoustan était, en Afrique du Sud sous régime d’apartheid (apartheid, ou développement séparé = un cheval de développement pour moi blanc, une alouette de développement pour toi pas blanc) un territoire réservé aux Noirs. Mais voyons Wiki :

« Aujourd'hui, le terme bantoustan désigne aussi par extension tout territoire ou région dont les habitants sont victimes de discriminations et se sentent considérés comme des « citoyens de deuxième classe » dans leur propre pays. »

Ici gît le lièvre, mon Vanvan*. Car ces citoyens français que tu accuses de ne pas respecter les lois de la République comme un vulgaire Jean Sarkozy en scooter nicolant l’arrière d’une voiture, se barrant en insultant son chauffeur comme un kaïra et refusant d’assister au procès, s’ils ne veulent plus de la République c’est d’abord la République qui n’a pas voulu d’eux ! Ouvre une école et tu fermes une prison ! (Merci Totor l’indémodable.) Eux, ferme-leur les portes de tes boites et des tes jobs, c’est la mosquée qui leur ouvrira la sienne !

Ben toi et tes potes, vous l’avez pas fait et c’est très tard, trop tard. Du haut de votre égoïsme et de votre trouille (plus la bêtise en cadeaux Bonux) vous avez semé la désespérance, vous récoltez la haine, une haine dont on voit qu’elle vous nourrit autant qu’elle vous empoisonne. Et ma vraie rage c’est que toi est tes potes, cette haine sur laquelle vous soufflez comme sur des braises, ce n’est pas vous qu’elle brûle, mais la concession auto qui employait des habitants de Villiers-le-Bel et que c’est fini, alors que toi, tu auras toujours ta gamelle au Figa-rot.

C’te gamelle à chien, je parie qu’elle ressemble à celle dont le Monde cadeaux (2005, je crois) faisait la pub : Médor des Mesdeux de Neuilly-Auteuil-Passy pouvait bouffer dans du 24 carats à 6000 euros. Et moi, je gerbe.

* Au fait, Yvan, c’est pas un peu russkof, ce prénom ? Oh là là, amène-toi donc, qu’on te chope un peur l’ADN, sale métèque…

Écrit par : DD | 30/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 30 novembre 2007 18:00

Décidemment, plus en accord avec vous sur la littérature.

Écrit par : nef | 30/11/2007

j'avais pas reconnu. mais reconnu la qualité, ça voui !

ah dieu, que littérature est belle en ces mains

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | vendredi, 30 novembre 2007 17:54

Je ne sais pas ce qui m'a pris.
Une sorte d'élan littéraire.

;))

© adrien (de rien ?) | 30.11.2007 13:00

:)))))))))))))))

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/11/2007

Les abus de produits éthyliques commencent à faire leur effet. Si zozo confond un pays bien réel qui a son histoire avec une page blanche sur laquelle il lui est loisible d'écrire n'importe quoi au prétexte qu'un gardien pas très attentif lui a malencontreusement filé les clés du château - qu'il a pris pour celui de la belle au bois dormant, et qu'il s'efforce de réveiller en la secouant comme un prunier -, et ben, on est dans de beaux draps (pour rester raccord avec la métaphore).

Ce type est simplement en train de fiche en l'air benoîtement plusieurs siècles d'ancrage au mythe fondateur de la France contemporaine. Pour lui substituer quoi, au fond ? Le travail et l'obsession du fric. Dont il apparaît - oh le scoop - que seuls les sommets des hiérarchies que compte ce pays peuvent profiter et réclament leur part tout de suite. Sans doute ces "rats" pressés de quitter le navire pour des cieux plus cléments à leurs petites dents voraces.

Tout bien considéré le mythe solidaire (liberté, égalité et j'ai oublié le troisième terme) mettait la barre très haut, mais donnait un certain sens aux inégalités sociales en s'efforçant de remédier à ce qu'elles avaient de plus injustes. Certes, de manière approximative, discontinue, etc. Mais cet impératif était invocable et compréhensible par le plus grand nombre et pouvait justifier l'engagement dans des actions collectives visant à limiter les dérives.

Avec le règne du travailler plus, c'est l'éclatement de ce cadre imparfait et l'ouverture sur un inconnu du chacun pour soi et selon les opportunités, sachant que tout le monde ne pourra pas faire des heures sup et que tout le monde ne le souhaite pas non plus. Il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler.

Mais les nouveaux maîtres ne croient qu'en l'occupation à outrance de leurs sujets. C'est un mythe, un de plus, une fuite en avant. On aurait envie de dire : et après ?
Mais ce système n'admet pas d'après, il est toujours dans l'instant présent du travailler (plus). C'est son horizon ultime décérébré, déspiritualiser. Sans doute une de ces croyances païennes que benoit machin qualifie d'espérance fallacieuse. On ne saurait mieux dire (en intégrant dans ces idéologies perlimpinpin la croyance de benoit lui-même : trimer sur terre comme des esclaves, vous en serez récompensé au paradis. Le Medef pourrait signer ça).

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 30 novembre 2007 18:13

Ben oui, je me décoince grave !

Allez, là, faut vraiment que je file !

A bientôt !

;)))

Écrit par : adrien (de rien ?) | 30/11/2007

Ecrit par : off-off | vendredi, 30 novembre 2007 18:15


Depuis longtemps Nicolas Sarkozy défend l'équité à la place de l'égalité.

http://campusliber.laecite.org/index.php/perso/comments/nicolas_sarkozy_glissement_semantique_controle/

Écrit par : José | 30/11/2007

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 18:25

José paie la prochaine :)

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

José paie la prochaine :)

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 18:25


enfin une bonne nouvelle en ce jour !!

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 18:25

Je ne suis tenu à rien, moi et j'ai prononcé le nom de Nicolas Sarkozy déjà ce matin.

Bon, ceci étant écrit, la plupart d'entre vous serait bienvenue en Bretagne pour boire un coup. ;)

Écrit par : José | 30/11/2007

d'autant que tu viens de payer la deuxième!

Écrit par : Mathilde P. | 30/11/2007

Ah, Bretagne, terre accueillante !!!

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : Mathilde P. | vendredi, 30 novembre 2007 18:31


Oh, moi quand je paie un coup, la seule limite c'est le nombre de bouteilles disponibles. Et comme je suis sûr que vous viendriez chacun avec les vôtres, je ne suis pas inquiet.

Écrit par : José | 30/11/2007

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 18:25

En effet, très bon texte, clair et concis qui offre un éclairage pertinent à mon commentaire.

Écrit par : off | 30/11/2007

Ha ça manquait sur le site de l'UMP de NS
Un Grenelle de l'insertion pour lutter contre les causes de la précarité

Écrit par : martingrall | 30/11/2007

Venez débattre sur Mon blog qui est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde.

Écrit par : arno | 30/11/2007

Ah bon, un Grenelle pour lutter contre la paresse des jeunes des banlieues, mère de la voyoucratie ? Ah ben, s'ils veulent avoir du monde, faudra commencer les séances vers 11H du matin.

Écrit par : off-off | 30/11/2007

"abonnez vous en grands nombres" versus "vos appartenance politique"


Et pourquoi pas "il est ouvert à tout le monde(s)" hum ?

Écrit par : maître capelloff | 30/11/2007

Bon, ceci étant écrit, la plupart d'entre vous serait bienvenue en Bretagne pour boire un coup. ;)

Ecrit par : José | vendredi, 30 novembre 2007 18:30

Ben, s'il t'arrive de passer par Paris, j'imagine qu'on serait quelques uns à payer notre tournée... ;-)

Écrit par : valdo lydeker | 30/11/2007

et à Montréal donc!!

Écrit par : phets | 30/11/2007

C'est une entreprise visant à envoyer Nef par le fond ?

Écrit par : off-off | 30/11/2007

le fond de bouteille ? mais si on les vide, plus de danger, non ??

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ben oui, bonne idée, une fois la bouteille vide, on pourra y mettre Nef dedans

Écrit par : off-off | 30/11/2007

voyons ! et la poser sur le rebord de la cheminée... beau voyage ?!

Écrit par : phets | 30/11/2007

"Travailler plus", c'est aussi avoir moins de temps pour :

- sa famille, à une époque et avec des faits où on mesure les effets négatifs du manque de vie familiale.

- réfléchir, s'instruire.

- militer dans un parti, un syndicat, une assocation socio-culturelle (et m'en fous si cet adjectif maintenant fait rire).

D'après vous, qui a intérêt à diriger des gens déstructurés, sans réflexion ni culture, et isolés dans leur individualisme?

Écrit par : DD | 30/11/2007

C'est tout à fait ça, trinquer à sa santé en lui faisant coucou...

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Le Pape fustige l'athéisme
Dans la seconde encyclique de son pontificat, publiée aujourd'hui et consacrée à l'espérance chrétienne, le pape Benoît XVI critique vigoureusement l'athéisme, qui a selon lui conduit à certaines des "plus grandes cruautés et plus grandes violations de la justice" dans le monde.

quand on refuse de voir la poutre...

Écrit par : phets | 30/11/2007

D'après vous, qui a intérêt à diriger des gens déstructurés, sans réflexion ni culture, et isolés dans leur individualisme?

Ecrit par : DD | vendredi, 30 novembre 2007 19:14


Benoît XVI ?

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : DD | vendredi, 30 novembre 2007 19:14

Je m'interroge....j'avoue que là, tout de suite, j'ai beau chercher, je ne vois pas... Un indice ?

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 19:16

Mauvaise pioche, benoit machinchose ne rêve que de rassembler ses brebis égarées dans les paradis artificiels et les guider vers la lumière. C'est un collectiviste. Il tient ça de sa jeunesse dans les H*****Jugend

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Journée non-stop aujourd'hui...

Excellent papier, Nef, un peu court je trouve, mais si c'est le début d'une saga, c'est tant mieux !

Cette suppression de l'impôt de bourse est une INFIME PETITE MINUSCULE MESURETTE (symbolique, certes) à l'échelle des mesurettes d'hier créées pour "augmenter" le pouvoir d'achat des classes moyennes...

CONSTERNANT.

Chez notre "leader minimo" les rots font toujours plus de bruit que la mastication...

Mais nos amis les journalistes prennent ces éructations pour des tempêtes intellectuelles... Personne n'est dupe.

Surtout ceux qui gèrent les deniers du Culte, Nef !

Parce que désormais tout auteur de critique sur le Grand Marché est au minimun, frappé d'excommunication par nos tribunaux médiatiques.

Attention, Nef, de ne pas finir sur le bûcher pour hérésie !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 30/11/2007

merdre... les commissaires de police alors ???

Écrit par : phets | 30/11/2007

Benoît et Dany-Robert, même combat contre le veau d'or ?

Écrit par : TDB | 30/11/2007

Mais Nef dans une bouteille....tsss tss, vous y avez cru ?...C'était juste pour vous mettre en boîte

Écrit par : off-off | 30/11/2007

bon, celui-ci est pas piqué des hannetons:

Un syndicat au FN ?
Un salarié du Front national veut présenter une liste syndicale à l'occasion de l'élection des représentants du personnel, afin de défendre les intérêts des permanents du parti, engagé dans un plan social pour assainir ses finances...
Source : AFP

Écrit par : phets | 30/11/2007

j'adoooore son explication:

"Devant l'ampleur et la répétition des atteintes à nos droits élémentaires, nous devions nous faire conseiller par une structure habituée à ce genre de conflit", écrit M. Arnaud dans un tract diffusé auprès des salariés du FN.

Écrit par : phets | 30/11/2007

liste CFTC pour précision...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Farrugia et Orlando au jury Miss France
Source: AFP


de mieux en mieux, Farrugia...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ce ne sont pas les éléments du cosmos, les lois de la matière qui, en définitive, gouvernent le monde et l'homme, mais c'est un Dieu personnel qui gouverne les étoiles, à savoir l'univers; ce ne sont pas les lois de la matière et de l'évolution qui sont l'instance ultime, mais la raison, la volonté, l'amour – une Personne. Et si nous connaissons cette Personne et si elle nous connaît, alors vraiment l'inexorable pouvoir des éléments matériels n'est plus l'instance ultime; alors nous ne sommes plus esclaves de l'univers et de ses lois, alors nous sommes libres.

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Ce texte est le symbole de l'absence de base et d'une vision naîve de la marche dumonde.
Comment peut-on réduire le rapporte de domination qui se met en place depuis des dizaines d'année à la situation post-révolutionnaire.
Comment réduire la mise en place du nouvel ordre mondial à la simple application d'une doctrine économique ?
Et bien entendu, cerise sur le gateau, on compare allégrement la mise en place de ce système à l'absolutisme religieux qui a depuis bien longtemps disparu.
La religion et la croyance ne sont pas une contrainte mais une liberté contestée par le même système critiqué par ce texte...
Désolé Nef mais nous ne sommes pas du tout d'accord...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Il ne vous vient pas à l'idée que la diabolisation du fait religieux par le système que vous nommez "libéral" est un indice sérieux du danger qu'il représente pour lui??

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Savez vous que benoît XVI développe le dialogue avec l'islam dans la continuité de l'oeuvre de JPII?

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

odm, je sentais bien que la parole papale allait "libérer" la tienne...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 19:49

JPII ? Jean Pierre Papin ?

bon ok ...je sors.. ;-))

Écrit par : Serval | 30/11/2007

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 19:49

tout cas, concernant le dialogue avec les athéistes, il y va pas avec le dos de la crosse

Écrit par : phets | 30/11/2007

Sur le DEB:

LES Fascagat à consommer sans modération !
Ils sont un authentique boys-band agricole. Leurs succès « Le cochon dans le Maïs », « Saint Tropette » et « Le Pimpon des Pompiers » résonnent dans toutes les grandes fêtes du Sud de la France.

A ne pas manquer non plus la recette du coq au vin en flamand, pour la cuisinière...

signature...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 19:48

Non ( et d'autant moins qu'il n'y a nulle "diabolisation du fait religieux par le système libéral" , bien au contraire ... )

Écrit par : urbain | 30/11/2007

Ah odm ! merci ! "fas cagat", ça me parle la langue du pays ! émotion et larme au coin du zoeil... il y avait aussi: "porco dio" mais ça te plairait moins...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ah odm ! merci ! "fas cagat", ça me parle la langue du pays ! émotion et larme au coin du zoeil... il y avait aussi: "porco dio" mais ça te plairait moins...

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 20:13

Vade retro.....

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

V'la des rétros ? eh oh, tu t'es regardé dans le rétro ?

Écrit par : phets | 30/11/2007

désolé odm, y'a fatigue... jeanmarc m'épuise

Écrit par : phets | 30/11/2007

en plus il veut tjs avoir raison...

Écrit par : phets | 30/11/2007

un emmerdeur, moi j'dis

Écrit par : phets | 30/11/2007

mais est-ce qu'on m'écoute ? hein ? j'te l'demande ?!!! ben alors y continue ce cave...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 20:20

surtout qu'il perd son temps...

Écrit par : Serval | 30/11/2007

Ecrit par : Serval | vendredi, 30 novembre 2007 20:29

c'est si long de faire sortir la mauvaise bile....

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 20:32
Déjà de vivre avec l'incapacité des autres, leur manque, c'est une chose pas facile............

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

ouais, bon, odm, faut pas croire ce que tout le monde raconte...

Écrit par : phets | 30/11/2007

(Le croisage du vivant, c' est la fin des paysans,
C'est la fin de la bio-diversité
Et je vois que c' est un combat très important parce que,
C'est un combat que nous menons
Aujourd'hui contre des monopoles tentaculaires)
Demain je porte plainte contre l'Amérique
J'ai bouffé du porc transformé au génétique
Et depuis ma carotte n'est plus énergique
Pourtant ma femme, tu verrais comme elle astique!
Il paraît qu'on est plusieurs dans le même cas-ca
On ira plus manger au ricain car c' est ca-ca
Le seul remède c' est une assiette de foie gras
Un verre de rouge, du roquefort et pas de soda

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

ah, c'est pas encore du Guyotat, mais y'a le goût du vivant...

Écrit par : phets | 30/11/2007

J'adore les chansons à texte !

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

C'est quand même plus jouissif que du pat joy...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Bientôt les Riccon sur le DEB.....c'est la fête...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

j'a tort les tanchons à sexe !

Écrit par : phets | 30/11/2007

ben, ça veut rien dire là...

Écrit par : phets | 30/11/2007

ricoune et la chanson "un petit ricard dans un verre à ballon..."
Un classique de la fête à MAUGUIO;;;

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

pat joy n'est pas jouissif
pat joy est THE jouissance
extrème, trés extrème
pat joy est le rut primordial
pat joy et l'émotion et l'hormone
pat joy est le fauve
habillé de brun

Écrit par : phets | 30/11/2007

Un petit goût de la fête de mon village...
Sur le DEB...
pseudo...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Le DEB pour oublier les sinistres débats menés ici.....
Une pause DEB et Lire ......

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

tiens, tiens, dans wiki:

Mauguio ou plutôt Melgueil, son nom d'origine, fut prospère au Moyen-Âge. Les Comtes de Melgueil étaient suzerains de territoires comme Montpellier et la ville, alors d'importance comparable à celle de Toulouse, possédait sa propre monnaie : le denier melgorien. De ce passé ne reste plus que la motte castrale, le château ayant été détruit à la suite de guerres de religion (époque à laquelle fut imposé le changement de nom).

tiens, tiens... ;-)))

Écrit par : phets | 30/11/2007

Prochainement la chanson de la vache.....un classique....

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

La "Motte", mon cher phets, j'aime m'y promener dés que je le peux....

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

"De ce passé ne reste plus que la motte castrale"


'tain, c'est plus c'que c'était...

Écrit par : phets | 30/11/2007

La "Motte", mon cher phets, j'aime m'y promener dés que je le peux....

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 20:53

je l'espère pas trop Grande, question cachet... je crois pas connaître, malheureusement

Écrit par : phets | 30/11/2007

Le vin de messe coule à flot.....

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Le vin de messe coule à flot.....

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 20:57


on peux venir ?

Écrit par : phets | 30/11/2007

Au mois d'août, pendant la fête.....

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Pendant que le curé fait la messe
Pendant qu'il s'occupe de nos gonzesses
Nous on fait la prière du matin
Donnez-nous notre Ricard quotidien
Il faut surtout pas oublier
Les olives et les petits salés
Demander gentiment au patron
De vous le servir avec un glaçon

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

HISTORIQUE
Mauguio au fil du temps

Mauguio est ainsi restée plusieurs siècles durant le
chef lieu du comté. Ainsi va être établi l’acte de
naissance de Montpellier après la donation des terres
par Bernard de Melgueil à la famille des Guilhem. Au
début du XIVe siècle, Mauguio passe à la couronne de France lors de l’installation des papes à Avignon. Après avoir été catholique des siècles durant, Mauguio devient un véritable fief protestant au début des guerres de religion - de 1560 jusqu’à 1685, date de la Révocation de l’Edit de Nantes. L’ancien comté a connu des décennies d’agitation intense tout au long du XVIIe siècle, notamment pendant les guerres de Rohan. Le départ des protestants semble avoir déterminé le déclin de la ville très riche du Moyen Age jusqu’aux guerres de religion.


mazette, quelle histoire...

Écrit par : phets | 30/11/2007

Au mois d'août, pendant la fête.....

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 21:01


hé ! mais je serai rentré d'ici là !

Écrit par : phets | 30/11/2007

prise d'otages au QG de Hillary Clinton


http://edition.cnn.com/video/live/live.html?stream=stream4

Écrit par : anthony | 30/11/2007

pour le plaisir, odm:

http://www.mauguio-carnon.com/photosarchives/mauguiomotte1.jpg

Écrit par : phets | 30/11/2007

apparemment plusieurs delistes parmi les otages

Écrit par : phets | 30/11/2007

tous les delistes ??

Écrit par : phets | 30/11/2007

je viens de m'échapper

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 21:54


alors, raconte ?

Écrit par : phets | 30/11/2007

Désolé je lisais la magnifique
LETTRE ENCYCLIQUE
SPE SALVI
DU SOUVERAIN PONTIFE
BENOÎT XVI
AUX ÉVÊQUES
AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES
AUX PERSONNES CONSACRÉES
ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS
SUR L'ESPÉRANCE CHRÉTIENNE

Un texte remarquable...

Écrit par : odm nounours | 30/11/2007

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 21:56

ouf, toi aussi Ils t'ont relaché !!

Écrit par : phets | 30/11/2007

une boucherie, des tripes et du sang partout

devine qui est le preneur d'otages

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 21:58

tu m'inquiètes... serait-ce une femme ? robe tachée, joueuse de flutiaux mondialement reconnue ??

ah, que sais-je ?!!!

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : odm nounours | vendredi, 30 novembre 2007 19:45

Désolée odm d'avoir mal défendu le livre de Dufour, mais lis-le tu verras qu'il parle de cela justement.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Sans rire, apparemment le preneur d'otages aurait des antécédents psychiatriques, cela fait déjà quelques heures que ça dure......et le live de CNN vient de lacher

Écrit par : anthony | 30/11/2007

apparemment le preneur d'otages aurait des antécédents psychiatriques

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:01

c'est vraiment surprenant ça ?

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:02

Non, seulement inquiétant

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : off-off | vendredi, 30 novembre 2007 19:09

;-((((((

Écrit par : nef de guerre | 30/11/2007

nef, la démarche se voulait positive

mettre sous verre, protéger le Précieux....

Écrit par : phets | 30/11/2007

C'est tout à fait ça, trinquer à sa santé en lui faisant coucou...
Ecrit par : off-off | vendredi, 30 novembre 2007 19:15

!!!!!!-((((
Sadique !!!!

Écrit par : nef de guerre | 30/11/2007

Sadique !!!!

Ecrit par : nef de guerre | vendredi, 30 novembre 2007 22:06


c'est vrai que c'est pas faux...

Écrit par : phets | 30/11/2007

c'est vraiment surprenant ça ?

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:02


Ce qui n'est pas surprenant, c'est que le preneur d'otages demande à parler à Hillary Clinton

Au moins, il ne s'est pas trompé d'adresse


PS: J'espère que dorénavant, le président Sarkozy saura la différence entre une greve de cheminots et une prise d'otages

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | vendredi, 30 novembre 2007 19:21

Dans la prochaine chronique des hautes sphères du Divin Marché, le bucher sera dressé, mais pas pour moi;-)))

Écrit par : nefisto | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:09


;-))))))))))))

Écrit par : phets | 30/11/2007

Listen -- We've Got A Situation Here !!!

En direct vidéo de la prise d'otages au QG de Hillary Clinton avec une chaîne de télé du New Hampshire :
http://www.wmur.com/video/14738085/index.html

Article du Washington Post sur la prise d'otages, réactualisé régulièrement :
http://blog.washingtonpost.com/the-trail/2007/11/30/reports_of_hostage_situation_i.html?hpid=topnews

Écrit par : MikeGravel2008 | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:09

Il sait pas faire la différence entre la droite, surtout la droite.

Écrit par : nef | 30/11/2007

Ecrit par : MikeGravel2008 | vendredi, 30 novembre 2007 22:15

wouaw, et combien de vidéos-direct à Bagdad ?

combien de spectateurs-voyeurs devant son coin d'écran ?

et bouffer des chips en regardant le direct, c'est mal ??

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:06

Exactly !!!!!!

Ecrit par : nef de guerre | vendredi, 30 novembre 2007 22:06


désolé Nef, phets a tout compris lui. Aucun sadisme de ma part. En plus, une fois nef dans la bouteille, on peut toujours l'abreuver de bons spiritueux gouleyants

Et que vogue le navire....hips !!

Écrit par : off-off | 30/11/2007

Ecrit par : off-off | vendredi, 30 novembre 2007 22:18

et pauvre navet va;-)))

Écrit par : nef | 30/11/2007

Il sait pas faire la différence entre la droite, surtout la droite.

Ecrit par : nef | vendredi, 30 novembre 2007 22:16

"n'ayons pas peur des mots" de ce soir a su faire la différence entre la droite au pouvoir et la gauche d'opposition

dans les deux représentants de la gauche se trouvait Askolovitch. Avec Thréard et un député UMP, ils n'étaient pas de trop pour trouver des circonstances atténuantes à la piteuse prestation du président hier soir

Écrit par : anthony | 30/11/2007

c'est bon le navet, mangez-en.

Écrit par : phets | 30/11/2007

Plus d'otages mais l'homme reste à l'intérieur pour le moment

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:34

il se tient en otage ?? diable, le suspense est à son comble !

quand même...

bien foutues, ces séries américaines

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:35


Il a une bombe d'après des témoins

Il tient le batiment en otage, quoi

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:38

et Jack Bauer, il est sur place ??

Écrit par : phets | 30/11/2007

ah, pauvre pauvre batiment pris en otage... mais que sont ces hommes pour ne pas même respecter la pierre ??

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : off-off | vendredi, 30 novembre 2007 22:18

J'ai pas pu résister au vilain jeu de mot, pas offensé quand même ?

Écrit par : nefisto, vilaine et méchante diablesse | 30/11/2007

et Jack Bauer, il est sur place ??

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:39

Il n'a pas été prevenu que la greve des scénaristes s'était arretée

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:41

ah les c... ! et l'avenir de la planète, ils y ont pensé ?!!! ah, vraiment, vraiment, tu sais, on dit scénaristes, mais moi je dit grévistes surtout !!!

Écrit par : phets | 30/11/2007

Ecrit par : anthony | vendredi, 30 novembre 2007 22:24

Entre deux conversations avec Rachida, il a encore le temps de représenter la gauche, asko ?

Écrit par : nefisto | 30/11/2007

Entre deux conversations avec Rachida, il a encore le temps de représenter la gauche, asko ?

Ecrit par : nefisto | vendredi, 30 novembre 2007 22:43

La magistrature discute ( ou presque ) avec Rachida, ils se mettent en greve comme tout gauchiste qui se respecte

Sarkozy nomme Rachida ministre de la justice, et le voila qui débauche des personnalités de "gauche" à tour de bras

Cette femme de droite est peut etre le salut de la gauche...

Écrit par : anthony | 30/11/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 30 novembre 2007 22:43



;-)))

Écrit par : anthony | 30/11/2007

bon, chme casse. salut tous et bonne nuit

Écrit par : phets | 30/11/2007

bonne nuit à tous

Écrit par : anthony | 30/11/2007

jean marc?

Écrit par : odm nounours | 01/12/2007

J'ai l'impression que les Freaks m'ont ejecté en bidouillant dans la chaudière.

Écrit par : nef | 01/12/2007

Ecrit par : nef | samedi, 01 décembre 2007 00:08

Moi aussi ! Impossible de rentrer sur le blog !!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 01/12/2007

yes ?

Écrit par : phets | 01/12/2007

trés dur en effet: on est tous out !! ça se fête ! tournée générale !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : phets | 01/12/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | samedi, 01 décembre 2007 00:10

Excellent billet cuicui, j'ai vu que josé a commencé la mise en ligne;-)))

Écrit par : nef | 01/12/2007

Farpaitement.

Écrit par : nef bateau ivre | 01/12/2007

Vous croyez qu'ils ont gardé dèdeme en otage ? Parce que tournée générale, il aurait déjà du rappliquer.

Écrit par : nef bateau ivre | 01/12/2007

odm ne se prend pas en otage, odm se prend à jeun, avant la prise d'otage. pour se donner courage

Écrit par : phets | 01/12/2007

tiens, ça me fait penser à une vielle expression, s'agissant du ballon du petit matin: dans mon pays, les vieux disaient: "tuer le ver"

vertus vermifuges illusoires de l'alcool, mais c'est joli hein...

Écrit par : phets | 01/12/2007

Ecrit par : nef | samedi, 01 décembre 2007 00:15

Spécial dédicace à Poivre d'Arvor et Arlette Chabot même pas capables de poser à notre "leader minimo" une question sur son extraordinaire augmentation de salaire !!!!

Et on appelle ces gens là des journalistes...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 01/12/2007

sur ce: bonne nuit nef (XXL!!!) et les autres

Écrit par : phets | 01/12/2007

bien visé cui cui, comme d'hab !!

alllez, noir.

Écrit par : phets | 01/12/2007

Now I lay me down to sleep
Pray the lord my soul to keep
If I die before I wake
Pray the lord my soul to take

Bonne nuit à tous !

Écrit par : Serval | 01/12/2007

La journée sans Sarkozy ayant pris fin, nous pouvons signaler qu'une célèbre chanteuse chinoise a demandé notre hyperprésident en mariage.
http://www.aujourdhuilachine.com/article.asp?IdArticle=4998&IdVideo=3

Écrit par : Lord Nithorynque | 01/12/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | samedi, 01 décembre 2007 00:50

C'est surement Mireille Matthieu

(en tournée en chine depuis 1988)

Dans la foulée, les Rubettes (en tournée au Japon depuis 1975) viennent de déclarer enfants naturels de Jacques Chirac...

Écrit par : Serval | 01/12/2007

C'est surement Mireille Matthieu
Ecrit par : Serval | samedi, 01 décembre 2007 00:59

:))))))))

Écrit par : Lord Nithorynque | 01/12/2007

yep

Écrit par : skalpa | 01/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu