Avertir le modérateur

29/11/2007

Plus de blé ? Pas grave, prends un chouingue.

La grande distribution communique drôlement moins sur ses thèmes de prédilection qui sont la hausse du pouvoir d’achat et la guerre des prix.

Il faut dire que la tendance est à la hausse dans les rayons des produits de première nécessité comme le pain, le lait, le beurre, la volaille, les biscuits…

Certains grands groupes ont déjà planifié les hausses : +10 % pour Bonduelle et Danone, +15 à 17 % pour Lactalis…

« C’est du à la flambée du prix des matières premières » serinent-ils en chœur.

Il est vrai que la tonne de blé meunier était aux environs de 110 euros en 2006 et qu’aujourd’hui il faut sortir entre 275 et 300 euros pour le même produit.

ec3100fda56ffe2a271a094046049768.jpg

La mauvaise récolte de 2006, la récolte catastrophique de 2007 sont en partie à l’origine de cette flambée.

Mais pas seulement.

Il y a aussi la demande croissante de la Chine, de l’Inde et de la Russie.

Il y a également le développement des biocarburants.

Tout cela inquiète la profession agricole car en France nous n’avons pas les surfaces disponibles pour répondre aux deux enjeux, alimentaire et énergétique.

Mais ça, nous le savons.

Et ce qui semble incompréhensible ce sont les engagements de la France : 5.75% de biocarburants dans les carburants routiers en 2008, 7% en 2010 et 10% en 2015.

Au-delà des préconisations de l’Union Européenne !

Les Etats-Unis ne sont d’ailleurs pas en reste. Cette année ils produisent 60 millions de tonnes de maïs pour faire de l’éthanol et prévoient d’en faire 110 millions en 2012.

Quand on sait que des fonds de pension américains et des boursicoteurs ont spéculé sur le marché du blé, ça laisse songeur...

f9f8883caec9887909c351917f23f4c4.jpg

Quand on sait que des emplois vont être supprimés par milliers pour satisfaire la rentabilité exigée par ces fonds de pension, ça laisse rageur.

Quand on sait que des boursicoteurs décomplexés auraient pu faire dans le délit d’initiés, ça laisse (comment dire …) « cogneur » ?

Mais ça reste surtout une question de blé après tout.

Une demande croissante au niveau alimentaire, quelques mauvaises récoltes successives, une spéculation boursière pour se faire toujours plus de fric ben ça laisse de plus en plus de pauvres (26% des français ont prévu de réduire leur budget de noël).

348f991b98f59a59f9262a86be0c41d4.jpg

Mais ça laisse aussi des riches de plus en plus riches…

Mais bon, p-o-s-i-t-i-v-o-n-s, la flambée des prix en France n’a pas encore atteint celle de la Roumanie :

« Depuis la chute du régime communiste, en décembre 1989, les prix en Roumanie ont été multipliés par 2 400 ; la Banque nationale de Roumanie (BNR) a émis des coupures qui pouvaient atteindre 1 million de lei (environ 27 euros) ».

Alors quand on a plus de blé, ben on a des chouingues.

Courrier international, ROUMANIE • La vogue de la monnaie de singe 

 

Gaëlle

Merci à valdo pour son billet sur les roms, il m'a aidé à trouver le titre et la chute du mien ;-) 

Commentaires

Il y a là quelque chose de désolant dans cette affaire comme dans tant d'autres. Il s'agit des effets d'un nouveau capitalisme sauvage que non seulement rien ne semble pouvoir modérer - c'est la métaphore du train sur sa lancée alors qu'un obstacle se trouve sur la voie -, mais également que peu de gens, peu d'organismes semblent même vouloir raisonner. Il semble que l'on soit parvenu/revenu à un stade où le capitalisme est (de nouveau) roi et où ses choix seuls s'imposent, face à l'absence de forces de contradiction et surtout de régulation.

On a là l'expression peut-être la plus pure du libéralisme pour lequel tout est bon à condition que l'on puisse en faire du pognon. Des voix s'élèvent déjà contre les biocarburants, dont on dénonce les conséquences sur la production des cultures vivrières, sur le bilan pollution de ces produits, guère meilleur que celui des carburants actuels.

Rien n'y fait. La logique de la substitution d'un produit par un autre pour continuer à faire la même chose (assurer le transport via des moteurs à explosion) domine, étant entendu que la technologie ne permet pas à court ni moyen terme de modifier profondément la donne.

On est toujours ainsi dans une logique de court terme. Avec une approche économique qui ne prend en compte les effets induits sur le contexte qu'à la condition exclusive que ceux-ci se déclinent dans des termes et sous des formes traitables par elles, i.e. dans une logique de profit fondé sur le court terme.

Le libéralisme économique sans frein dont on voit là une manifestation appelle la constitution d'une communauté politique internationale qui tient du rêve creux ou de l'incantation s'agissant que les structures qui la représentent sont des organismes dérivés des appareils étatiques qui ont de gros intérêts économiques à défendre par ailleurs. Et que les ONG manquent parfois de "représentativité" et ne sont pas non plus exemptes de critiques.

Alors que faire ? Telle est de nouveau la question....

Écrit par : off | 29/11/2007

La politique énergétique de la France est absurde d'un point de vue rationnel : sous-exploitation des ressources gratuites et inépuisables (énergies du soleil, de l'air...).

Par contre c'est logique si on considère que le gouvernement n'est pas au service des citoyens, mais d'intérêts financiers : là, tout devient clair. Et c'est hélas la vérité...

Écrit par : Actu Politique | 29/11/2007

HS /

Et bien, on est mal barré !!
Tout ce qui ne faut pas faire, récupération et mise en avant du discours sécuritaire..

C'est la seule réponse de Darkozy envers la jeunesse de la banlieue..
S'il veut mettre le feu partout, c'est réussi !

Il ne se comporte pas comme un président fédérateur, mais comme lorsqu'il était sous sa casquette de 1er flic..


Sarkozy ne veut pas entendre parler de "crise sociale"
NOUVELOBS.COM | 29.11.2007 | 11:29
"Je réfute toute forme d'angélisme qui vise à trouver en chaque délinquant une victime de la société, en chaque émeute un problème social", déclare le président devant 2.000 policiers et gendarmes.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20071129.OBS7373/sarkozy_ne_veut_pas_entendre_parler_de_crise_sociale.html

Ca va mal finir tout ça... Et je ne suis pas la seule à l'anticiper (voir post de GB)

http://www.lepost.fr/article/2007/11/28/1059599_agenda-2.html

Écrit par : Roma | 29/11/2007

Alors que faire ? Telle est de nouveau la question....

Ecrit par : off | jeudi, 29 novembre 2007 11:22


Bonjour,


Pourquoi ne pas commencer par mettre un peu de S.E.L ? ;-)

http://selidaire.org/spip/article.php3?id_article=230

Écrit par : Gaëlle | 29/11/2007

Petite pensée pour Mclane...

"Police et gendarmerie seront rattachées au ministère de l'Intérieur, c'est le ministre de l'Intérieur qui définira l'emploi, l'organisation, les objectifs et les moyens d'investissement et de fonctionnement des deux forces".

Écrit par : Larim | 29/11/2007

Ecrit par : Gaëlle | jeudi, 29 novembre 2007 11:45

Difficile, par définition, d'en faire un système d'échanges à l'échelle de la planète ni encore moins d'y voir un moyen de traitement des problèmes analysables à ce niveau là.

Écrit par : off | 29/11/2007

@Larim

Un premier pari ?

NS plus trois points au moins dès ce week end. Le thème sécuritaire cela marche à tous les coups.

Un deuxième ?

L'UMP va décliner à l'envie le thème de la sécurité de proximité pour les élections municipales. Facile à décliner en fonction de chaque mairie et de ses problèmes réels ou imaginaires.
Et cela va fonctionner.

:-(

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Alors elle, vraiment....

Avant même que les enquêtes soient finies, que le justice se prononce, on accuse, on montre du doigt, alors que seule la transparence, la vérité sont demandés.. Quoi de plus légitime..
La seule réponse : la répression...

No comment...


"Pour elle, les événements qui se sont déroulés dans le Val-d'Oise ne sont pas le fruit d'une ''crise sociale''. ''Ce qui s'est passé, ce n'est pas une crise sociale. On est dans la violence urbaine, anarchique, portée par une minorité qui jette l'opprobre sur la majorité'', estime la secrétaire d'Etat : ''Face à cela, il faut être très ferme, pour montrer que ce n'est pas acceptable, que la République existe partout, que l'Etat et les élus locaux sont présents." Et de poursuivre :''Ce qui s'est passé à Villiers-le-Bel, après la mort dramatique des deux adolescents, relève d'abord de l'ordre public et non pas de la politique de la ville."

(article dans mon pseudo)

Écrit par : Roma | 29/11/2007

L'UMP va décliner à l'envie le thème de la sécurité de proximité pour les élections municipales.
Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 12:05

Je ne voudrais pas faire mon chieur, mais est ce vous voyez maintenant pour quoi il y a deux jours, le texte sur le DEL s'intitulait : "le prétexte" ?

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 12:05

Prenons effectivement le pari (je paie ma bouteille), moi je pense que non parce que d'un point de vue sécuritaire pour un mec qui roule des mécaniques, autant de policiers blessés par balle cela ne fait pas vraiment efficace.

En revanche, sa côte de popularité auprès des patrons notamment américains devraient prospérer;-)))

http://www.latribune.fr/info/Le-moral-des-investisseurs-americains-en-France-au-plus-haut-~-ID3AA144B66C8D81F2C12573A10039D948

Écrit par : nef | 29/11/2007

@Serval

Concernant les Municipales, cela fait des mois que je le dis...

Ces évènements tombaient effectivement à point pour ce discours, qui je le pense, à été revu largement à la fermeté en fonction de cela.
Les coups de feu contre les forces de l'ordre sont aujourd'hui la garantie de l'absence de toute contradiction efficace à cette posture ultra-sécuritaire.
Discours long, satisfaisant les forces de l'ordre (même si pour les gendarmes, euh...humm, à voir) et renforçant les 53% (voir plus) dans leur choix.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Pour info :


Création du Réseau Emploi Formation Insertion
28 novembre 2007 — sarkofrance
Des salariés du service public ont décidé de créer le Réseau Emploi Formation Insertion, en signe de protestation contre la chasse aux sans-papiers qui mobilisent les administrations françaises, sous l’égide du Ministère de l’Identité Nationale.

“Nous sommes des salariés des services publics : ANPE, Assedic, DDTEFP, ou encore d’associations, d’organismes de formation, nous refusons de collaborer à la chasse à l’étranger qui s’est instauré dans ce pays.

Dans une ANPE du département du Rhône, l’un de nos collègues a été confronté à une situation insupportable : il devait signaler, à la police de l’Air et des Frontières, l’arrivée d’une personne étrangère qui avait été convoquée, à son insu, sur ses plages de rendez-vous.

Malaise… Heureusement, ce jour là, la personne n’est pas venue.

Depuis, nous nous parlons, nous échangeons, il n’est pas question de nous taire, nous ne voulons ni être acteur, ni complice de ce genre de situations qui nous font penser aux pires périodes de notre histoire.

Notre mission c’est l’emploi, la formation, l’insertion, ce n’est pas le contrôle des papiers des étrangers, et encore moins la délation.

Pourtant de nouveaux textes, directives risquent de multiplier ces graves atteintes à notre déontologie.

Nous avons donc décidé de nous organiser et de résister collectivement en créant : LE RESEAU EMPLOI FORMATION INSERTION.“

Merci à RESF pour l’information.

http://sarkofrance.wordpress.com/2007/11/28/creation-du-reseau-emploi-formation-insertion/

Écrit par : Roma | 29/11/2007

@Nef

Malheureusement je crois bien que tu rêves...
Cela va fonctionner.
Et longtemps encore....
Note bien que j'aimerais me tromper. Mais...

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Finalement, il n'y a pas grand effort à faire pour faire recoller la discussion sur Villiers le bel à la roue du billet du jour.

Dans les deux cas, les intéressés, ici les intérêts privés de l'agro-alimentaire et du business, là les politiques en campagne, on ne traite bien des problèmes qui se posent qu'en fonction du cadre de référence dans lequel on a bien voulu les définir au préalable.

Ce que l'on prend pour le réel le plus contraignant apparaît tissé dans la trame de visions du monde fantasmatiques, manipulées mais opérantes au niveau de la manière dont on perçoit et interprète la réalité sociale dans le sens commun.

ce qui rend difficile d'aborder des questions d'intérêt général, tant leur approche est construite à l'intersection d'intérêts particuliers divergents et tant le bien commun peine à s'en extraire.

Écrit par : off | 29/11/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 29 novembre 2007 12:25

Je pense qu'électoralement çà va payer pour l' UMP, et peut être même à Paris...

Écrit par : Pamela de Barres | 29/11/2007

quelle que soit la solution qu'ils trouvent, quand ils sont pris par hasard ou intérêt d'un souci des problèmes sociaux ou de l"environementaux, étant prise dans la logique du marché (du marché que l'on a consciensieusement dérégulé), elle sera détournée et produira des effets exécrables

Écrit par : brigetoun ou brigitte celerier | 29/11/2007

Assez d'accord avec Pamela.

et d'autre part, un des axes du projet sécuritaire annoncé c'est le développement de la biométrie, lié à la vidéo surveillance. (cité plusieurs fois comme terme générique)
Je vous laisse donc découvrir, grâce à ce résumé assez bien fait, le monde de demain :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Biom%C3%A9trie#Qu.E2.80.99est-ce_que_la_biom.C3.A9trie_.3F

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 12:35

En tout cas une bonne murge en perspective, mais elle serait plus savoureuse encore si je pouvais avoir raison.

Cela fait pas mal de temps que le pépère fonctionne sur des déclarations d'intentions et des bilans trafiqués, tout cela commence quelque peu à remonter à la surface et let les principes de réalité et de résultat commencent à le rattrapper. La plupart des autres présidents (Mitterrand ou Chirac) se sont fait rares dans ces périodes et ont utilisé leur premier ministre comme fusible, cela ne sera surement pas le cas avec Sarko. La politique de reconduite à la frontière des émigrés après deux lois successives soutenues par Sarko n'ont pas créé l'embellie spectaculaire dans le quotidien des Français (sous-entendue pendant la campagne). Les victmes continuent à se succèder à l'Elysée ce qui est la preuve même que les déclarations couillues du Petit Nicolas sur la délinquance ne font pas de miracles. La grogne monte même dans les rangs de la police, mc lane avait fait un billet là-dessus, cela se confirme.
Et sur ce bilan sécuritaire, il ne peut jouer sur la rupture comme pour ses mesures de "relance économiques" et arguer du peu de temps depuis qu'il a les manettes.

Écrit par : nef | 29/11/2007

Cette histoire de blé me donne faim. Bon appétit.

Écrit par : Hervé Torchet | 29/11/2007

HS : Pierre Assouline a décidé de provoquer urbain
http://passouline.blog.lemonde.fr/

Écrit par : Assouline vs. Badiou | 29/11/2007

Ben , je serais tentée de parier comme Martin... mais uniquement parce que je perds régulièrement mes paris (la victoire de Sarkozy, ça m'a coûté cher en St-Emilion). Ce qui est certain, c'est que s'il (Sarko, pas Martin;-)) tient ce discours, c'est qu'il sait que ça marche.

Écrit par : valdo lydeker | 29/11/2007

Ecrit par : Assouline vs. Badiou | jeudi, 29 novembre 2007 13:25

Oui, il fallait bien que les chiens de garde se réveillent au vu du succès du bouquin. Tous les poncifs de l'indignation bien pensante du "modéré" face à tant de "violence" y sont (ferait mieux de lire les commentaires des lecteurs de son journal quand il parle de haine et d'excès, Assouline, il verrait que le pétainisme n'est pas un fantasme de Badiou)

Écrit par : valdo lydeker | 29/11/2007

Le développement rapide des pays tels que l'Inde et la Chine soulève un débat : ils ont droit au même niveau de vie que nous, mais s'ils désirent suivre notre train de vie un jour on est foutus car pas assez de ressources énergétiques, de blé entre autres puisqu'on en parle et une pollution toujours accrue...car la Chine pollue énormément et est loin d'utiliser des ressources propres, tout comme nous d'ailleurs. Bref, on se retrouve à souhaiter un développement, oui, mais pas trop rapide puisqu'il ne peut être raisonné et propre, et épuisera nos ressources. Dur, dur !

Aude
Nectar du Net

Écrit par : Aude | 29/11/2007

Les coups de feu contre les forces de l'ordre sont aujourd'hui la garantie de l'absence de toute contradiction efficace à cette posture ultra-sécuritaire.
Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 12:32


Est-ce qu'on ne peut pas imaginer que ces coups de feu et cette centaine de blessés sont une pure manipulation?

Écrit par : Ducont (avec un T) | 29/11/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 29 novembre 2007 12:46

Je sais pas, en tt cas à Paris, même dans mon coin où un pot de yaourt gagnerait du moment qu'il a une étiquette "UMP", ça n'a pas l'air d'être la tendance. Mais en même temps, on est aidés... Panafieu a pas super bonne presse, même en son fief.

Écrit par : Mathilde P. | 29/11/2007

Contrairement à certains ici, je pense plutôt que l'UMP va se prendre un gros rateau aux Municipales, même si élire un maire est au-delà du clivage habituel..

Car le couplet sur la sécurité, ça marche un temps, mais n'est pas l'essentiel pour les français..
L'essentiel, c'est leur porte-monnaie !

Et les 15 milliards (soit 128 millions redistribués aux plus riches, avec en moyenne un chèque de 37.000 euros remboursés à chacun de ces citoyens privilégiés !! Cherchez l'erreur !!), il va se les prendre dans les dents si le niveau du pouvoir d'achat ne progresse pas ...
Sans oublier, sa petite augmentation de salaire de 206 %...



La cote de confiance de Sarkozy sous les 50%, selon TNS-Sofres
29.11.07 | 13h25


PARIS (Reuters) - La cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de quatre points à 49%, passant pour la première fois depuis son élection sous la barre des 50% de Français satisfaits dans le baromètre TNS-Sofres de décembre pour Le Figaro Magazine.

Selon cette enquête, réalisée le 21 et 22 novembre auprès de 1.000 personnes, 49% des sondés ne font "pas confiance au chef de l'Etat pour résoudre les problèmes qui se posent actuellement en France".

Écrit par : Roma | 29/11/2007

@Nef

Je ne pense pas que tu comprennes.
C'est bien plus profond que cela.
Il ne faut pas se tromper de période.
Ce discours d'aujourd'hui est le début seulement de la politique sécuritaire de M. Sarkozy en tant que Président.
Un discours fondateur en quelque sorte.
Tout cela repose, solidement, sur une préparation qui remonte à sa précédente époque, celle où il était Ministre de l'Intérieur durant quatre ans.

J'ai des ITW de gardiens de la paix du 91 qui remontent maintenant à pile un an.
GB m'a demandé de ne pas les mettre dans mon bouquin pour cause de longueur.
Il avait sans doute raison, cela faisait une grosse partie de travail de journaliste qui plombait sans doute le reste du bouquin.
Pour autant, ces ITW prévoyaient déjà ce qui c'est passé ce week-end.
Quasi exactement.
j'ai gardé les enregistrements au chaud. j'étais avec un photographe plutôt très à gauche qui est resté "sur le cul" de ce qu'il entendait.
Situation nouvelle l'usage des armes en banlieue ?
Bien sûr que non.

Petits extraits parlant :

...Il y a là un fonctionnaire qui sert en Compagnie départementale d’Intervention. Il est intervenu quelques jours plus tôt, le 22 octobre (2006), sur le bus incendié à Evry.
Il me raconte :
...
ML : C'est-à-dire, quand tu dis que cela a empiré, c’est que vous êtes insultés plus souvent ?
Gpx CDI : Les insultes à la limite cela fait pas mal. Mais on est en plus la cible de projectiles et même d’armes à feu. Parce que moi je vois dimanche, ils nous ont quand même pointé avec une arme automatique. On ne sait pas si c’est une fausse ou une vraie. Mais bon c’est quand même une automatique.
ML : D’accord, c’est quoi un…
Gpx CDI : Un pistolet. Nous comme protection on a qu’un bouclier. Contre un automatique c’est un peu léger.
ML : Les policiers ici ils travaillent tous avec des gilets pare-balle ?
Gpx CDI : Je ne peux pas parler pour les collègues de commissariat, parce que je sais qu’il y a eu du retard dans les livraisons, mais en tous les cas en CDI oui.

ML : C’est quoi votre état d’esprit quand vous partez en intervention aujourd’hui ?
Gpx CDI : Notre état d’esprit… La vraie version ou la version heu…
ML : la vraie version.
Gpx CDI : Notre état d’esprit c’est de…de… comment dirais-je ?(rire) C’est de leur rentrer dedans hein !
ML : Cela c’est l’état d’esprit que vous avez…
Gpx CDI : Cela c’est nous !
ML : D’accord. Et les consignes que vous avez de la hiérarchie c’est quoi ?
Gpx CDI : De reculer. Et de ne pas interpeller surtout.
ML : Pourquoi ?
Gpx CDI : Alors ça, je n’en sais rien moi ! Faut interroger nos supérieurs.
ML : De ne pas interpeller les gens sur des événements de maintien de l’ordre ou de ne pas interpeller des gens en général ?
Gpx CDI : Non là je parle en maintien de l’ordre, sur des événements qui se passent quand on va en renfort comme il s’est passé dimanche, sinon sur du flag ou tout cela on peut interpeller. Mais sur des violences comme cela, non.
ML : Sur des événements du type de dimanche dernier on vous demande de ne pas interpeller ?
Gpx CDI : On nous a donné l’ordre clairement de ne pas interpeller. Alors qu’on était partis pour ça quand même hein !
ML : Et la hiérarchie justifie pas ce genre de consignes ?
Gpx CDI : Pas à nous en tous les cas ! Déjà nous on leur demande pas pourquoi. …Vu ce qui nous disent… Après ils ont peut être leur raison, sûrement. »



J'ai demandé ensuite à ce fonctionnaire s'ils avait été auditionné pour décrire le porteur de l'arme et s'il y avait eu une enquête pour l'identifier. Réponse : Non.



Autre extrait de l'interview des syndicalistes qui se trouvaient également là. Je précise qu'il s'agit de syndicalistes de base qui travaillent sur le terrain, pas d'hommes des bureaux nationaux.


"ML : Aujourd’hui le sentiment global des fonctionnaires de l’Essonne c’est quoi ?
Syndicalistes : L’écoeurement…Etre un peu seuls aussi.
ML : Pourquoi l’écoeurement et pourquoi ils se sentent un peu seuls ?
Syndicalistes : Quand on a parlé tout à l’heure de la hiérarchie, des ordres de la hiérarchie quand ils nous disent de ne pas interpeller, de ne pas avancer et tout et tout... Malheureusement il y a un fossé hiérarchique dans l’institution. De plus en plus que ce soit les officiers ou les commissaires on voit de plus en plus des jeunes sortis de fac et arriver là dedans à vingt trois ou vingt quatre ans, pas trop connaître la vie, entre guillemets, et puis surtout des gens très carriéristes, donc en gros pour eux, c’est « pas de vagues » évidemment. Les collègues ont vraiment l’impression d’être entre le marteau et l’enclume. On demande des résultats aux collègues mais en fait c’est « Démerdez vous ! » quoi. En cas d’incident...y a personne derrière. En fait les tauliers, enfin les commissaires, on leur apprend une palette humaine quoi, un peu comme les gérants de Mac do, alors c’est peut être bon dans une entreprise, ou des secteurs publics comme la Sécu et machin, m’enfin la police c’est quand même autre chose, on gère des hommes sur le terrain, on les envoie au charbon…
On demande à l’heure actuelle aux commissaires du chiffre…Voilà…le gouvernement parle de chiffre. Et de rendement. Voilà.…On est des pions. On est des pions quoi."
.../...
"ML : Pas seulement sur les émeutes en banlieue, mais d’une manière générale, les choses évoluent avec notre ministre de l’intérieur ?
Syndicalistes : Non. Non. Si c’est une réponse catégorique. Non…
Rien n’a changé et puis, c’est mon sentiment à moi, je n’ai pas l’impression qu’il ait tant envie que cela change que ça. A la limite ils préfèrent voir des flics, les uns et les autres, des flics blessés plutôt que leur donner les moyens d’intervenir qu’il y ait une bavure.. Parce qu’ils sont tous en train de nous vendre de l’insécurité et je pense que c’est plus vendeur cela que si on donnait vraiment à la police les moyens de faire son travail.."



Bon, voilà.
Personne n'a voulu de ces interviews...

Alors tu vois Nef, aujourd'hui il me paraît difficile, très difficile, de devenir le grain de sable. Je te laisse tirer toi-même les conclusions de ces itw au vu de l'exploitation de ce qu'il a fini par arriver ce week end. Non pas sur l'accident, je n'ai pas plus d'élément que toi en lisant la presse, mais sur l'évolution prévisibles des violences durant les troubles...

Et les tirs contre les policiers pour les fonctionnaires de police ou de gendarmerie, de la même manière que la mort des deux mômes pour les jeunes de banlieue, provoquent une réaction irraisonnée de révolte.
Et par la même une plus forte ou une ré-adhésion, à la politique sécuritaire actuelle.
Qui n'a pas entendu sur TF1, à l'hôpital, le membre de la famille (ou ami) du Brigadier Chef qui a perdu un oeil dire distinctement au Chef de l'Etat : "Ils se font tirer comme des lapins".

Cela va être difficile, avec une presse qui ne prend plus aucun risque d'enquête sérieuse, de travailler en défense.
C'est un peu tard et l'opposition est à l'ouest depuis des années sur la sécurité.

Pour un combat politique même d'arrière garde, il faut des troupes structurées sur le terrain.

Pas des francs tireurs isolés qu'il est facile d'ignorer ou de rendre au silence.

Et qui sont fatigués de prendre des risques personnels, seuls.

Mon pseudo ici n'abuse (presque) personne.
C'est un jeu de rôle.

Mais dans la vraie vie, et je m'en rends compte avec encore plus d'acuité depuis ce week-end et les jours qui suivent jusqu'au discours de ce matin, le combat est perdu pour quelque temps.
Une fois encore.


Nous en discuterons de vive voix quand j'aurai des nouvelles de jh pour le plan de match.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Ecrit par : off | jeudi, 29 novembre 2007 12:40

Pas d'accord mon cher off.

On aurait pu, cela aurait été facile, continuer sur Villiers le Bel. Certes.

On tente, je dis bien on tente, avec nos moyens de coller à l'actu qui est aujourd'hui le pouvoir d'achat. On n'a pas de Reuters, ni d'AFP, on fait ce qu'on peut en amateurs (je l'ai toujours dit).

Cela ne nous interdit pas de revenir sur villiers ou sur tout autre sujet dans quelsques jours ou quelques semaines. A froid, plus analytiques. pour en voir les conséquences.

Actu et reflexion.

tu es est ? serval01@gmail.com

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : Ducont (avec un T) | jeudi, 29 novembre 2007 13:41

Bien sûr que non. Ce genre de procès d'intention ne fonctionne pas avec moi. Ces coups de feu sur des fonctionnaires de police ont bien évidemment été tirés...

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

"Mercredi 28 novembre, la commission des Finances de l'Assemblée nationale a adopté un amendement dégageant de nouvelles recettes fiscales afin de financer les mesures sur le pouvoir d'achat que Nicolas Sarkozy doit révéler jeudi 29 novembre.
C'est le député UMP Jérôme Chartier qui a déposé cet amendement, dans le cadre de l'examen du collectif budgétaire. Le texte met un terme à une distorsion dans la fiscalité des cessions d'actions de sociétés non cotées, qui entraînait une perte de recettes pour l'Etat.
Il supprime le droit d'enregistrement de 1,1% sur les cessions d'actions de sociétés non cotées, qui était plafonné à 4.000 euros. Par ailleurs, il prévoit que les cessions de parts de sociétés à responsabilité limitée (SARL) et de sociétés anonymes non cotées seront taxées à un taux de 5%, non plafonné.
Ces mesures visent à accroître les recettes fiscales de l'Etat, mais aucun chiffrage n'a été précisé. "


Dans Challenges.



On ne touche pas au CAC, non mais ho.
--------------

"Grâce à sa bonne gestion, le gouvernement Zapatero a dégagé des marges de manoeuvres pour améliorer le pouvoir d’achat des Espagnols, tout en réduisant la dette. Pour Bernadette Vergnaud, députée européenne qui a conduit récemment une mission du PS à Madrid, cette politique volontariste est une des actions marquantes du PSOE au pouvoir.

Un des actes forts du gouvernement Zapatero, pour accroître le pouvoir d’achat des salariés, est l’augmentation du salaire minimum, qui est passé de 451 euros à 600euros. Le projet du PSOE pour les législatives de 2008 prévoit de porter son montant à plus de 800 euros.

Le renforcement de la protection sociale a fortement contribué à l’amélioration du pouvoir d’achat pour les personnes les plus modestes. Plus de 75 % des chômeurs reçoivent maintenant des indemnités, alors qu’avant 2004, moins des deux tiers d’entre eux étaient indemnisés. Les retraités les plus pauvres ont vu leurs pensions croître de 25 % en quatre ans. Au total, ces deux mesures de renforcement de la protection sociale ont fait progresser le pouvoir d’achat de plus de trois millions d’Espagnols."

Lu dans l'Hebdo Parti socialiste.


Tout le contraire de ce que fait Sarko...

Écrit par : Gaëlle | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 14:01

Triste réalité, en écoutant les petis vieux et les beaufs de ci, de là...

D'après ce que j'ai entendu, si le Chef d'état envoyait la légion étrangère à Villiers, sa popularité ferait un bon de 10 points minimum.

Constat démoralisant. Jamais entendu autant d'agressivité rentrée. Je ne sais pas comment ça va se terminer tout ça... Mais à force de faire de la surenchère, un gouffre va se creuser entre les communautés...

La gauche ne comprend plus rien aux mentalités populaires. Il n'est que de lire certains commentaires d'ici... À gauche tout est à jeter et à refaire ensuite ! Il est pourtant temps d'intervenir dans l'opinion avant que "l'ordre dur et injuste" ne règne sur notre pays, bon sang !

Moral gris comme le ciel d'aujourd'hui...

Salut, à tout à l'heure, j'ai des commentaires à faire sur le bon billet de Gaëlle.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Ecrit par : Serval | jeudi, 29 novembre 2007 14:00

Ouhlala, je crains avoir un peu dérapé. Non, j'essayais simplement de lier les deux sujets : le blé et Villiers le bel, en trouvant un parallèle entre eux : l'enjeu de la description dans la manière de donner à voir et à comprendre un problème public.

Ainsi qualifier un événement de "crise sociale" ou de "violence urbaine" appelle dans chaque cas un registre d'action spécifique et sans rapport l'un avec l'autre. Dans le premier cas, c'est le registre des politiques sociales et de la ville qui est prioritairement sollicité, dans le second, c'est celui de la justice et de la répression qui semble le plus approprié.

Dans l'affaire traitée par le billet du jour, les biocarburants sont proposés comme la solution astucieuse et écologique à un problème majeur relatif à l'énergie.

dans les deux cas, le choix d'une version problème-solution laisse de côté d'autres descriptions possibles du phénomène et donc par là-même évite de proposer d'autres modes d'action publique pour traiter le phénomène.

C'est tout ce que je voulais dire. Il n'y avait aucun reproche envers qui que ce soit dans mon propos.

Écrit par : off | 29/11/2007

Ca évolue !!


L'IGPN révise ses conclusions
LE MONDE | 29.11.07 | 14h33

Après la révélation, mercredi 28 novembre par Le Monde, d'une vidéo amateur montrant la voiture de police accidentée quelques minutes après sa collision avec la minimoto des deux jeunes décédés à Villiers-le-Bel, la police nationale est revenue sur ses premières conclusions. Dans un rapport préliminaire, confirmé par plusieurs sources de la hiérarchie policière, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) estimait que le véhicule avait subi des dégradations à coups de barre de fer après l'accident. Elle se fondait notamment sur le témoignage d'un major pompier présent sur les lieux de l'accident, que Le Monde avait également pu joindre.



La police estime désormais qu'il ne s'agit que d'une hypothèse et que ce témoignage "précis et concordant" n'est qu'un témoignage "par essence fragile". L'enjeu est de comprendre l'état du véhicule, très fortement endommagé. Les conclusions de l'expertise technique complémentaires sont quasi prêtes, qui concluent toujours à un choc initial sur l'avant-gauche de la voiture. Des prélèvements sont encore en cours pour savoir si l'état du pare-brise, étoilé, est dû à l'impact d'un corps.

Isabelle Mandraud
Article paru dans l'édition du 30.11.07.

Écrit par : Roma | 29/11/2007

Haaaliwooood chouimgom bien sur, ça dure plus longtemps!

le conseil me fait penser à l'anpe: au premier rdv ils vous expliquent comment vous brosser les dents sans gaspiller d'eau ! ya même les affiches à la salle d'attente !
jvais leur parler ddes chouimgom...

Écrit par : Jacob | 29/11/2007

Conaissez-vous Mike Gravel ? Ce sénateur américain est candidat à l'investiture du Parti Démocrate. Il appartient à l'aile gauche de son parti. Il est opposé à la peine de mort, favorable à l'avortement et au mariage gay. Il n'a aucune chance de l'emporter face à Hillary Clinton et Barak Obama. Il a très peu de moyens, ce qui le contraint à limiter ses déplacements. Il fait donc campagne essentiellement sur internet, et avec une grosse dose d'ingéniosité. Ses vidéos sont quelquefois assez hilarantes.
http://www.youtube.com/user/gravel2008

Voilà voilà, bonne journée à tous

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Ha, je savais pas que mclane avait changé de pseudo :o

Je préfère pas prendre de pari perdu d'avance !

Car, oui, ils ont surfé sur le thème de l'insécurité en 2002, pareil en 2007 (cf. provocation volontaire d'émeutes à gare du nord.), alors ça va continuer !


J'ai l'impression que ce matin sarkozy a déclaré officiellement la guerre aux cités. Avec des phrases comme "mettez les moyens que vous voulez" ou "on va leur donner", en traitant la population des cités de "bande d'enragés", en appellant le désir de justice, la "Voyoucratie".

Summum ? Dire qu'il mettra tout en oeuvre, non pas pour l'homicide de ces 2 jeunes ou pour éviter les violences policières, mais pour les coups de feu tiré sur les policiers.

Il est allé loin ce matin, trop loin. Trop de mépris et de provocation.

Écrit par : Larim | 29/11/2007

ON EST TOUS DANS LE MÊME TRAIN

(Mais y en a qui roulent sur les tampons)

Pas facile de discuter de la note qui relève d’un sujet sans urgence du jour (mais avec urgence tout court) alors qu’on a l’abcès de Villiers-le-Bel, cette ville ici étant le symbole de tout ce que la Sarkozie a délaissé par indifférence et par calcul (j’envoie mordre mes petits pois – voir les audiences de flag dans Le Monde – et mes pit-bulls sous-payés, et hop, mon baromètre Parisot-Ipsos remonte).

Je le fais quand même, et partant de l’incidente sur les bio-carburants. On va continuer à dévaster la planète avec d’autres techniques pour une seule raison : par égoïsme et par rage du profit immédiat, on refuse de lutter contre la surconsommation dans les transports.

Prenons un exemple : la France. Au XIX° siècle, on a mis en place un réseau ferré très étendu et très ramifié. Puis la voiture, le camion, sont arrivés. Et on a agrandi les routes, et on a crée des autoroutes, ajoutant une nouvelle emprise sur la terre à celle des trains qui eux, lentement mais sûrement, tombaient en déshérence. Et on a massacré les centre-ville (ceux qui connaissent l’histoire de Nantes au XX° siècle en savent un rayon là-dessus). Et tous ces trains ont disparu, au nom de la souplesse de déplacement.

Or, quelle liberté avez-vous, si ce n’est celle de rouler au pas dans des embouteillages toujours plus gros, de devoir respecter (et heureusement) un Code omniprésent ?

Et que faites-vous dans une voiture, sinon conduire et souvent seul ? Alors que dans un train ou tout autre moyen collectif vous avez le temps de lire, de réfléchir, de communiquer avec qui le veut ? Et surtout, de consommer/polluer moins ?

Bon, on relance les transports collectifs en ville. On rouvre timidement quelques voies abandonnées. Mais quel gâchis, et quel retard !

Et plus que jamais on dénonce les deux grosses loloches du Capitalisme Débridé : la surconsommation et le gaspillage.

(Je précise que je ne suis pas anti-voiture : j’en ai une, plus un scooter pour le fun. Mais je les utilise de moins en moins.)

PS pour Valdo : toutes les critiques faites à Badiou chez Passou ne viennent pas que de sarko-pétainistes. J’en sais quelque chose ;-)

Écrit par : DD | 29/11/2007

Oui "voyoucratie", c'est de la récidive après le "racaille" de bien triste facture. sarko désigne ses ennemis et les priorités de son action.

Tout ça pour motiver l'électorat en vue de remporter les municipales. La trouille et l'étroitesse d'esprit comme carburants, inépuisables ceux-là.

Et puis ensuite continuer dans le sens de la poutinisation du pays.

Écrit par : off-off | 29/11/2007

Un sourire gourmand de not'Président quand il évoque les Flash-ball de deuxiéme génération qui repousse de 10 m à 40 m la zone d'éfficacité....
Ecoeurant, c'est un malade.

Écrit par : odm nounours | 29/11/2007

Effectivement, c'est un point qui, à ma grande surprise, n'a pas été considéré : l'éventualité que la violence des "émeutiers" de Villiers-le-Bel ait été en quelque sorte induite par les publicités sur les nouvelles armes de la police, réduisant la possibilité de l'affrontement au corps à corps et impliquant le choix d'armes de distance. Le vieux dilemme du sabre et du bouclier.

Écrit par : off-off | 29/11/2007

Vaste débat ayant pris sa source dans les remembrements décidés par chirac jacques, notre Chichi alors très jeune ministre de l'agriculture, se poursuivant dans la mise en jachère obligatoire pour soutenir et augmenter les cours. Et ce jour, sortir les obligations de jachères une fois les terrains inutilisables achetés pour très peu de chose, par de très bons initiés des lois. C'est fou comme des politiques peuvent savoir anticiper. Pour leur mentor. Mais comme on dit, enfin ils disent, il y en a encore sous la semelle.

Écrit par : martingrall | 29/11/2007

HS : Pierre Assouline a décidé de provoquer urbain
http://passouline.blog.lemonde.fr/
Ecrit par : Assouline vs. Badiou | jeudi, 29 novembre 2007 13:25

Ca se réglera au pistolet dans le petit jardin derrière la librairie, demain à l'aube.
Témoins d'urbain : valdo et Alain Badiou
Témoins de P. A. : Valérie Hannin et Michel Onfray

:-)

Écrit par : Assouline vs. urbain | 29/11/2007

Poutin! zé penzait qué Napo était trois.

Écrit par : martingrall | 29/11/2007

Oui "voyoucratie", c'est de la récidive après le "racaille" de bien triste facture. sarko désigne ses ennemis et les priorités de son action.

Ecrit par : off-off | jeudi, 29 novembre 2007 15:36

Voyoucratie, c'est un emprunt (un de plus) à Le Pen...
Voir le billet de Fontenelle aujourd'hui :

"S’agissant de la situation dans les banlieues (...). Sur les ruines de la démocratie s’installe la voyoucratie".
(Jean-Marie Le Pen, dimanche 26 septembre 1999.)

"Ce qui s'est passé à Villiers-le-Bel n'a rien à voir avec une crise sociale, ça a tout à voir avec la voyoucratie".
(Nicolas Sarkozy, jeudi 29 novembre 2007.)

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Et puis ensuite continuer dans le sens de la poutinisation du pays.
Ecrit par : off-off | jeudi, 29 novembre 2007 15:36

La gauche devrait se méfier.

Après lui avoir piqué ses idées, Sarko risque de lorgner du côté des pays communistes, Russie et Chine principalement, qui semblent très bien (ré)concilier communisme et capitalisme!

Peut-être le nouveau modèle universel pour le 21e siècle?

Un état fort, pas d'opposition, et chacun peut s'enrichir à condition de fermer sa gueule, c'est bien vu...et çà marche!

A mon avis, les "Lumières" ont quelques soucis à se faire.

Écrit par : Fidèle Castré | 29/11/2007

Ecrit par : off | jeudi, 29 novembre 2007 14:23

Je n'ai pas vu de reproche ;-))

simplement en effet les sujets peuvent paraitre divergents, mais, hélas, les problèmes convergent eux...

pas de malaise donc.

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : off-off | jeudi, 29 novembre 2007 15:43

J'ai un copain qui a fait de superbes photos de la manifestation du 20 novembre. Derrière les manifestant, près de Montparnasse, on voit sur les écrans géants publicitaires, une publicité pour le Salon Expo Protection, avec les flics armes et bottes de cuir sur-astiquées....;-))

Écrit par : nef | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 15:52


Oui, mais voyoucratie est un terme du langage commun. Il n'est la propriété de personne. Du coup difficile d'apparenter deux personnes parce qu'elles ont employé ce même terme.

Et puis le rapporchement sarko-le Pen me paraît être une erreur de discernement. Sarko n'est pas raciste ni xénophobe. C'est un populiste. Hortefeux est là pour aimanter l'électorat d'extrême droite, non par conviction mais par intérêt électoral. A mon humble avis.

Je vois davantage sarko en libéral (au sens économique du terme) pur sucre. Et en libéral autoritaire, cette fois sur le plan politique. C'est l'économie qui doit sauver le pays, et pour cela il faut réformer celui-ci à la manière d'une entreprise, rationaliser les coûts de fonctionnement de l'Etat, couper dans les dépenses sociales, transférer un maximum de charges des entreprises vers les salariés et des systèmes de solidarité sur les individus. Ceci pour assainir l'économie, améliorer la compétitivité des entreprises.

C'est José qui disait fort justement voici quelques jours que la compétition économique en se mondialisant est devenue une compétition entre Etats et plus seulement entre grands groupes transnationaux. Une jonction entre les intérêts privés des uns et publics des autres s'est faite. D'où sans doute en partie le flottement constaté récemment sur ce qui fonde les différences entre les identités de droite et de gauche. On ne peut plus se payer le luxe de surveiller les entreprises sur leur conception et leur pratique du social au risque de les pénaliser dans la compétition mondiale. Et tant pis pour les salariés s'ils ne comprennent pas que leurs intérêts n'est qu'une catégorie parmi d'autres d'intérêts privés, la définition de l'intérêt général étant devenu en quelque sorte l'apanage des Etats.

Écrit par : off | 29/11/2007

Tout d’abord je vous prie par avance de m’excuser humblement d’avoir l’outrecuidance, eu égard à mon rang social médiocre, d’intervenir dans cette docte assemblée…
Bref !

Gaëlle, je trouve (modestement , je précise) ta contribution excellente, elle pose admirablement bien les problèmes agricoles de l’économie mondiale des prochaines années.
Pourtant, malgré ce que j’ai lu à charge contre cette hausse, on trouve objectivement des avantages et des inconvénients à cette évolution des prix.

Quelques avantages :

Ce qu’a dit Aude plus haut est la preuve que des pays (Inde, chine) naguère, à la limite de la misère peuvent désormais consommer. C’est un fait réjouissant..

C’est plutôt une bonne nouvelle pour l’agriculture française qui va peut être enfin se passer petit à petit des subventions de la PAC (politique agricole commune) car les prix du marché seront enfin convenables.

La France peut retrouver son rang de grande puissance agricole et agro-alimentaire (+ d’emplois, + d’exportations, + de valeurs ajoutées). De plus, les modifications climatiques dues au réchauffement (hélas) favorisent notre pays tempéré.

Au niveau mondial, les prix du blé ayant augmentés, certains pays peuvent juger que la mise en culture de certaines parcelles difficiles devient rentable. Il faudrait absolument aider l’agriculture dans les pays pauvres, c’est vital , et mettre la technologie au bénéfice des cultures (friches).

Quelques inconvénients :

Je l’ai déjà dit mais je le répète. Un de mes amis qui traite pour un important négociant de blé en Afrique m’a dit que les prix du blé avaient doublé à ce jour. C’est une situation terrible pour ces pays et pour l’instant, les états africains sont obligés de subventionner cette augmentation pour éviter famine et mouvements sociaux.

Le « pétrole vert » est un leurre et un cul de sac pour bobos écolos: il fait monter les prix de l’alimentaire et ne suffira jamais, et de loin, à remplacer le pétrole.

Hausse des prix de l’alimentaire = baisse du pouvoir d’achat, surtout chez les plus démunis, forcément…

Voilà encore un modeste (je le rappelle) avis venant d’un pauvre hère qu’on va prochainement taxer de populiste de droite et de star de basse cour… Mais ce malheureux a l’habitude d’essuyer sans rancune les quolibets et les lazzis… ;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Ecrit par : Fidèle Castré | jeudi, 29 novembre 2007 16:00

Et c'est bougrement efficace sur le plan économique. Il n'y a pas si longtemps, on entendait les "experts" occidentaux, dire que la Russie aurait besoin de cinquante ans pour se relever du communisme et devenir une puissance économique. Poutine a prouvé le contraire.

Si l'on considère l'Etat comme un groupe d'intérêts, ayant le monopole de la définition de l'intérêt général, alors oui, les "serviteurs" de l'Etat peuvent aisément devenir les maîtres du pays au nom de cet intérêt général qu'ils sont les seuls à pouvoir découper comme ils l'entendent.

Qu'est-ce qui au fond, dans notre belle démocratie, empêcherait qu'il en soit ainsi, aussi longtemps que la majorité du peuple l'accepte (y compris en l'"aidant" un peu à le faire) ?

Écrit par : off | 29/11/2007

@ tous les beaux esprits (malades) qui pensent que la France de Sarko est devenue une dictature.
Connaissez vous beaucoup de dictatures qui laisseraient leur police se faire tirer dessus comme des lapins sans répliquer?
Demandez plutôt à Poutine et aux Chinois ce qu'ils auraient fait?
Vous avez une petite idée?...
Après tout ils n'ont peut-être pas tort.

Écrit par : Monsieur Bitru | 29/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 16:10

Il y aura toujours du millet et des os de seiche pour toi :)

Écrit par : Mathilde P. | 29/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 16:10


Commentaire très judicieux et bien ajusté, si je puis me permettre, mon cher cui cui, en toute humilité ;)

Écrit par : off | 29/11/2007

Un petit message en relation lointaine avec la "voyoucratie" selon Sarkozy, l'éducation, la banlieue et la littérature (ou ce qui en tient lieu).

Alain Finkielkraut s'improvise critique littéraire (il avait déjà posé au critique de cinéma en 1995 en qualifiant le film "Underground" de Kusturica de film pro-serbe révisionniste et fasciste, ou dans des termes approchant).

" Inaugurant le tout nouveau site Internet de la journaliste Elisabeth Lévy (http://www.causeur.fr/), Alain Finkielkraut s'en prend assez violemment au dernier ouvrage de Daniel Pennac, Chagrin d'école, prix Renaudot 2007. Dans ce texte intitulé « Cabotin d'école », il déplore notamment le « narcissisme sans retenue » du romancier et voit dans cette apologie du cancre un encouragement malsain pour tous les jeunes de banlieue. " (compte-rendu dans le magazine Lire de novembre)
http://www.causeur.fr/cabotin-ecole

À cabotin, cabotin et demi. Les derniers délires de Finkielkraut valent un coup d'oeil, car il est bon de rire, parfois (je précise que je trouve Pennac sans intérêt et que je n'aime pas Kusturica non plus, mais peu importe)

P.S. : José, juste pour se faire une idée, est-ce que ce site "salon de réflexion" d'Elizabeth Lévy (avec divers intervenants, plusieurs cases thématiques, etc) ressemble à ce que vous aviez en tête pour médiatiquementoff ?

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Tout d’abord je vous prie par avance de m’excuser humblement d’avoir l’outrecuidance, eu égard à mon rang social médiocre, d’intervenir dans cette docte assemblée…
Bref !

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 16:10

Tu crois sincèrement que le rang social à quelque chose à voir avec les commentaires qui t'ont été adressés ?
Qu'est-ce que je devrais prendre alors !!!!

D'accord avec toi sur "le pétrole vert", qui pose de plus, si je me rappelle bien d'anciennes lectures, le problème de l'appauvrissement des sols... Si quelqu'un sait, rafraichissez-moi la mémoire !

Quant à la baisse du pouvoir d'achat, elle peut être contrecarrée par la hausse des salaires (je sais, faut pas rêver !)...

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:20

Bonjour My Lord, il me semble qu'il avait critiqué le film après la palme d'or sans l'avoir vu?

Écrit par : Pamela de Barres | 29/11/2007

(je précise que je trouve Pennac sans intérêt et que je n'aime pas Kusturica non plus, mais peu importe)

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:20

La série des Malaussène de Pennac est quand même bien !
Par contre, nous somme d'accord sur Kusturica, le roi de l'esbroufe (enfin, le roi, peut-être pas, ils sont nombreux !!!), exceptés Papa est en voyage d'affaires et Le temps des gitans que je trouve tout à fait respectables !

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 29 novembre 2007 16:26

Il critique sans doute Pennac sans l'avoir lu...


Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 16:28

Oui, Le Temps des gitans est un film qui "se tient" encore assez bien, c'était avant la dérive foklorique soulignée par Antoine de Baecque dans un compte-rendu du dernier festival de Cannes (sur Rue89)

" Cannes 2007 : Antoine de Baecque
Promise Me This d'Emir Kusturica
On passera rapidement sur le dernier opus d’Emir Kusturica, filmeur de génie gâté par son talent même, qui ne sait plus proposer que des remake de ses propres films, de plus en plus chargés, de plus en plus excentriques, virant à la caricature de soi par soi. A ce stade, on appelle cela du folklore, et à la cinquième scène de fanfare sur repas onirique bien arrosé j’avoue que j’ai décroché pour sombrer dans un sommeil réparateur. Ceci n’est pas un argument ni un compte-rendu légitime, mais "Promise Me This" me semble l’avoir cherché. "

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:33

de Baecque a souvent tendance à en faire un peu trop, lui aussi ;)))

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

De Baecque : un ami de cui cui ?

Écrit par : off-off | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:33

Je partage assez cette analyse...moi je ne retiens que " Papa est ne voyage d'affaire"..le Temps des gitans ne m'a pas fait grimper au rideau...la dérive folklorique (peut être que ce folklore ne me branche pas); mes films sur la mafia sont parfois "folkloriques" et pourtant je suis fan..

Écrit par : Pamela de Barres | 29/11/2007

Ecrit par : off | jeudi, 29 novembre 2007 16:14

Merci, Off...

C'est si rare à mon égard un commentaire favorable, c'est si peu fréquent que des larmes perlent de mes yeux...

Merci infiniment.
Je vous lis toujours avec plaisir, également. ;-)))

Mais sachez aussi que j'aime beaucoup la Comédia del Arte et les pantalonnades ! C'est mon péché mignon...

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 16:24

Adrien, si j'ai plus le droit d'en faire des tonnes, comment vais je pouvoir m'exprimer ?;-)))
Ben oui, l'épuisement des sols, la réduction des cultures vivrières au profit des cultures pour les carburants... C'est un vrai problème écologique, mais je ne dispose pas de sources, Adrien.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Donc si je récapitule
Les pauvres sont toujours plus pauvres.
Les riches sont de plus en plus riches.
Mais comme la démographie continue de bien se porter, on a plus de pauvres et plus de riches.
Donc rien ne change vraiment.
Sauf que les anciens pauvres se font du blé sur les ex riches qui le sont un peu moins.

Écrit par : odm nounours | 29/11/2007

Un antidote à Kusturica : les sublimes films de Sergueï Paradjanov, "Les Chevaux de feu", "La Légende de la forteresse de Souram", "Sayat Nova", "Achik Kerib".

Pas besoin d'attendre une hypothétique projection, "Achik Kerib" existe en dvd (chez Ruscico), je l'ai trouvé à 2 euros chez un revendeur parisien qui ne se doutait pas de la merveille qui dormait sur ses étagères...

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Un antidote à Kusturica : les sublimes films de Sergueï Paradjanov, "Les Chevaux de feu", "La Légende de la forteresse de Souram", "Sayat Nova", "Achik Kerib".

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 17:06

+ 1

et

merci Gaëlle pour ce billet. J'ai appris des choses.

Écrit par : juliette dze | 29/11/2007

sans rancune les quolibets et les lazzis… ;)

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 16:10

Allez si tu t'excuses de ta goujaterie d'hier le sans rancune sera entériné.

Écrit par : nef | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:20

Etonnant mais +1, sur Pennac, Kusturica et Finkelkrout.

Écrit par : nef | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 17:06

+1

Et pour les projections, guettez les programmes des cinémathèques et / ou ciné-clubs !!!

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 12:35

Cela se précise plutôt bien pour le pari.

http://www.lefigaro.fr/politique/2007/11/29/01002-20071129ARTFIG00430-la-popularite-de-nicolas-sarkozy-sous-les-.php

Écrit par : nef | 29/11/2007

gauthier-sauvagnac sort libre de sa garde a vue a la surprise generale justifiant ses nombreux retraits pour "les interets superieurs de la nation"

a se gondoler de rire
a rapprocher de lagardere tout hilare sortant son "joker " a une question de la commission d'enquete parlementaire

Écrit par : stan06 | 29/11/2007

Ecrit par : odm nounours | jeudi, 29 novembre 2007 17:00

...Mais les nouveaux pauvres ne sont pas d'anciens riches....

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 29 novembre 2007 17:16

Allez, Nef, je te prie de m'excuser pour t'avoir traité dans un accès de démence incommensurable, effroyable et inacceptable de " bourgeoise vicieuse"...

Cela dit, je ne sais pas si tu te rappelles combien je t'ai défendu sur le DEL 2 ! Et toutes les censures que j'ai endurées en te soutenant...

Faisons la paix... Si tu en es d'accord, bien entendu...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

@nef
On en reparle déjà dans moins d'une semaine si tu veux bien ;-)
Voir ce week end après cette journée de show ( une heure de discours sécuritaire ce matin sur les chaînes d'information en continu et PPDA invité ce soir du 20h00 de M. Sarkozy...)

Tu peux remplir ta cave....d'ici mars il y aura bien eu quelques foires au vin.

D'un autre côté, je préférais perdre et offrir la tournée que de boire de tristesse....

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

"Allez si tu t'excuses de ta goujaterie d'hier le sans rancune sera entériné."

Pas moi. L'outing sur les pseudos, ça ne passe pas. Le jeu des pseudos, jy recours depuis que j'ai été diffamé sur un blog avec mon premier pseudo, identifiant (j'ai pas dit insulté, ce dont je me serais foutu comme de mon premier om : diffamé), et diffamation de nature à me valoir des ennuis judiciaires si on avait cru ce malade.

Le corbac m'avait déjà fait un coup de pute ici il y a quinze jours. Il s'en était excusé. J'avais apprécié ses excuses, car c'est rare sur la net, et je l'avais dit. Il a remis ça : ter-mi-né. La confiance, c'est comme les allumettes, ça ne sert qu'une fois (encore un de mes tics d'écriture ;-)

Marre de ces gens qui écrivent plus vite qu'ils ne pensent, et qui cliquent comme on jute.

Mais baste, la blogoboule est grande, et comme un des charmes (relatifs) de ce DEL est qu'on y trouve de tout...

Écrit par : DD | 29/11/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 29 novembre 2007 17:18

Ca fait +3 alors ? ;)


Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 17:19

Le problème, en ce qui concerne Paradjanvov, c'est que 2007 était "l'année de l'Arménie en France", et ses films ont fait l'objet de rétrospectives en début d'année, à Toulouse :
http://www.armenie-mon-amie.com/Retrospective-films-armeniens-d.html
Et au Magic Cinéma de Bobigny :
http://www.liberation.fr/culture/cinema/240762.FR.php
Et désormais, pour ceux qui ont loupé ça, il va falloir attendre longtemps que les films soient projetés à nouveau. :(

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Re,

j'ai un pote qui est à la fac de grenoble. Il m'a dit qu'aujourd'hui c'est trop parti en vrille.
"président de fac qui matraque ces élèves, puis intervention des crs, c'est la guerre sur le campus !"

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c38a_1214part1

J'ai pas la vidéo au taff, donc j'ai pas pu regarder, mais vous me direz !

Peace,
bonne soirée !

Écrit par : Larim | 29/11/2007

Sur Grenoble toujours,

ça a l'air violent apparament !

http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&A=1&id=5821

Décidemment, la police et l'état sont en forme en ce moment.

Écrit par : Larim | 29/11/2007

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 17:35

Ben, à Toulouse, la Cinémathèque les passe assez régulièrement !
Déménagez, et rejoignez- moi !
;))))

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 17:38

A moins que quelques sauvageons, d'ici là, lui ait fichu le feu....

Écrit par : off-sécuritaire | 29/11/2007

Ecrit par : off-sécuritaire | jeudi, 29 novembre 2007 17:40

Impossible, je veille ;)))
Placée où elle est, aucun risques !

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 17:38

Le programme du mois à venir, à Toulouse :
http://www.lacinemathequedetoulouse.com/programme/index.html
Et à Paris :
http://www.cinematheque.fr/fr/nosactivites/hiver-2007-2008.html

En fait, les films de Paradjanov passent assez régulièrement à Paris aussi, et puis à partir de décembre il y a cette immanquable intégrale Howard Hawks... ;)

Bon, l'amour m'appelle, bonne soirée à tous

Écrit par : Lord Nithorynque | 29/11/2007

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 17:33

Vous m'en voyez inconsolable, DD, d'autant qu'en ce qui vous concerne, c'est à moi, que vous devez des excuses... C'est VOUS qui m'avez largement insulté !

C'est amusant cette posture de l'agresseur qui joue à l'agressé, non ?
Qui a écrit ?

« Mais je vais faire un exception pour toi : TU ES UN CON. Voilà. Fais-moi tous les cacas nerveux que tu pourras, je t’ignore. »

Je ne cours pas trop après le style camionneur du 9-3, je commence à m’en lasser : je connais trop…

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

"L"agitation" comme on disait autrefois (Villiers-le-Bel, ses possibles clones, les manifs étudiantes ou lycéennes) ne peut pas déboucher politiquement :

- Aucun parti d'opposition (sic) n'a d'alternative crédible et de base populaire.

- La France n'est plus un pays "centriste", mais un pays de droite et d'extrème-droite."

- Le Petit Nicolas a trop le genre "t'artagueule à la récré" pour baisser pavillon.

En court : il parle et il agit en fauteur de guerre civile...

Écrit par : DD | 29/11/2007

Au zoziau inconsolable (mais pas autant que moi ;-)

"C'est amusant cette posture de l'agresseur qui joue à l'agressé, non ?"

Et qui m'a fait le coup des pseudos, pauvre narcisse, pauvre petit égocentrique !

Mais visiblement vous tenez, pour cette raison, à avoir le dernier mot.

Allez, on va vous le laisser. Amusez-vous bien.

Écrit par : DD | 29/11/2007

Peut-on laisser le dernier mot à autrui si on se réfère à un mot déjà dit que l'on cite et commente ?

Écrit par : off-paradoxe | 29/11/2007

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 17:57

Mélange de chihuahua et de pitbull ?

Méchant en tout cas...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

apparement cela commence a fuiter grave sur la nouvelle compagne de sarkozy
tapez le nom d'un bolide rouge et le nom de notre president
tout serait regler pour l'été prochain au maroc
toujours les relations sulfureuses entre stars telé et politiques.........

Écrit par : stan06 | 29/11/2007

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 17:57
Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 18:03

Vos gueules !

Comme ça c'est moi qui va avoir le dernier mot, bordel !!!

:)))))

Bonne soirée, je file !

Écrit par : adrien (de rien ?) | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 18:10

Un coup de gueule pour mettre fin à une prise de bec ?

Écrit par : off-off | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 18:10
Ecrit par : off-off | jeudi, 29 novembre 2007 18:12

;)

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Il n'y a pas que de mauvaises nouvelles aujourd'hui : selon un sondage du NObs, Talonette 1er fait enfin autant de mécontents de de contents. Bon, ce n'est que le NObs ; le jour ou le Figakozy-figaro-là sortira le même, ça commencera (un peu) à sentir le roussi pour Lucky Nick.

Maintenant, il faudrait connaître les raisons de ce mécontentement :

- Est-ce parce que le pouvoir d'achat achète moins,

- Ou parce que Nicolas n'a pas encore eu le courage d'envoyer la troupe raser tous les Villiers-le-Bel de France ?

Je dis ça parce que tous les forums internet, dont ceux du NObs, nous montrent une France au cul bien rance.

Écrit par : DD | 29/11/2007

"Peut-on laisser le dernier mot à autrui si on se réfère à un mot déjà dit que l'on cite et commente ?

Ecrit par : off-paradoxe | jeudi, 29 novembre 2007 18:01"

Oui, off, si le dernier mot en question est celui qui va venir. Et qui est venu juste après le vôtre ;-)

(Je vous ai répondu car je suis poli avec les gens polis)

Écrit par : DD | 29/11/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 29 novembre 2007 18:10

+1

oh et puis merde..

+2

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Magie de la démocratie d'opinion, dont on ne peut jamais sur quoi elle râle et ce qui la contente... Du coup, on invente les sondages, petites portes peintes en trompe l'oeil sur les façades aveugles des immeubles, avec un bonhomme éternellement derrière que l'on interroge et fait parler : l'oracle au désespoir des temps modernes.

Et comme le lascar est intarissable, a des avis sur tout et des plus contrastés, on ne sait pas vraiment quoi en retenir.

Et ainsi vogue la galère, le lampion éclairant guère davantage que la proue du navire.

Écrit par : off | 29/11/2007

(Je vous ai répondu car je suis poli avec les gens polis)

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 18:40

Ah, voilà un bloggeur comme je les apprécie. Merci.

Écrit par : off-off | 29/11/2007

Pour en revenir à la note du jour.

Ne pas oublier qu’un bon capitaliste, c’est quelqu’un qui vous vendrait la corde pour le pendre.

Il faut donc, en matière d’écologie, arriver à lui faire comprendre qu’il peut investir et gagner du fric très vite, vu que c’est son seul but, dans l’économie de la dépollution, du recyclable, du non-jetable, des circuits courts, des énergies renouvelables et de l’économie d’énergie.

Pas facile, vu que lui c’est « après moi le déluge ». Il y faut de l’intelligence, et pas dogmatique. Personne ne veut retourner à la bougie, il faut juste prouver à ces personnes que c’est justement le chemin qu’on prend à foncer dans l’hyper-consommation.

Mais c’est ça la vie : toujours courir plus vite que le renard.


Serval : -1 ;-)

Écrit par : DD | 29/11/2007

Pour Roam, Martin Riggs et peut être d'autres (Roma, vois, c'est pas seulement dans le Nouvel Observateur) : La cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de quatre points, à 49 %, et passe pour la première fois depuis son élection sous la barre des 50 % de Français satisfaits, dans le baromètre TNS-Sofres de décembre pour Le Figaro Magazine.

Rendue publique le 29 septembre à quelques heures d'une intervention télévisée du chef de l'Etat qui devrait être en grande partie consacrée aux questions de pouvoir d'achat, l'étude montre que désormais seuls 49 % des sondés lui font "confiance pour résoudre les problèmes qui se posent actuellement en France". Ils sont exactement autant, 49 %, à ne pas lui faire confiance, contre 42 % le mois précédent. Et 2 % des sondés ne se prononcent pas.



La cote du premier ministre, François Fillon, reste stable, à 44 %, mais 51 % des personnes interrogées disent ne pas lui faire confiance, contre 47 % en novembre. Les cotes de popularité de Rachida Dati, ministre de la justice et de Michèle Alliot-Marie, ministre de l'intérieur, dégringolent chacune de 7 points ce mois-ci. 39 % des Français souhaitent voir Rachida Dati "jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir", 35 % dans le cas de Mme Alliot-Marie. En revanche, Xavier Darcos, ministre du travail, et Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur, voient leur popularité augmenter légèrement, respectivement de 2 points à 25 % et de 3 points à 20 % d'opinion favorable.

Le sondage, réalisé le 21 et 22 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 personnes, souligne par ailleurs que l'ordre de priorités des Français a changé par rapport au mois dernier. Ils sont 33 % à réclamer que le gouvernement s'occupe en priorité de lutter contre la hausse des prix, contre 28 % en novembre. Le chômage, qui était leur première préoccupation dans le baromètre de novembre, recule au deuxième rang, passant de 34 à 25 %.

lemonde.fr

http://tinyurl.com/259858

Alors, bon, les municipales, faut voir...Y a encore de l'eau à passer sous les ponts d'ici là. Outre que coté négociations avec SNCF, RATF ? EDF et autres c'est moit moit. Entendre aussi le directeur de l'OFCE sur Le Monde.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Salud

ben pas (trop) HS pour une fois: un article éclairant du Monde Diplo (déc) sur une lecture néocons des rapports défis environnementaux/pressions démographiques/devenir civilisationnel

cet article fait l'analyse critique d'un bouquin à succès de J. Diamond: Effondrement Titre de l'article:

L'inquiétante pensée du mentor écologiste de M. Sarkozy (p.22)

(titre qui ne sert pas l'article à mon avis, mais on ne s'étonne plus de cela)

Écrit par : phets | 29/11/2007

P.S. : José, juste pour se faire une idée, est-ce que ce site "salon de réflexion" d'Elizabeth Lévy (avec divers intervenants, plusieurs cases thématiques, etc) ressemble à ce que vous aviez en tête pour médiatiquementoff ?

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 novembre 2007 16:20


Non my Nithorynque, enfin pas dans ce que j'ai en tête. ;)

Écrit par : José | 29/11/2007

ça commence fort :

" Commissaire extraordinaire dont la femme est enceinte et qui a été lynché à coups de barres de fer "

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

Il faut donc, en matière d’écologie, arriver à lui faire comprendre qu’il peut investir et gagner du fric très vite, vu que c’est son seul but, dans l’économie de la dépollution, du recyclable, du non-jetable, des circuits courts, des énergies renouvelables et de l’économie d’énergie.

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 19:03


il est éclairant en ce sens de constater qu'une bulle spéculative se forme déjà autour des procédés économes en CO2...

Écrit par : phets | 29/11/2007

" Tous les chômeurs ne br^lent pas la bibliothèque de leurs enfants "

" Y' a un malaise social ... à cause de l' immigration "

" Il faut dire la vérité aux Français : pour acheter la paix sociale " on " ??? a laissé les trafiquants trafiquer " (sic)

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

Ah, c'est vrai que notre héros portatif passe en sa télé ce bon soir... C'est bon d'être loin/à l'abri

Écrit par : phets | 29/11/2007

" J' ai demandé à la police , pas plus tard que ce matin ( lol ), d' être correcte ( polie ? ) avec les jeunes euh avec tous"

Ah parce-que avant ...Mieux vaut tard ...

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

Sarkozy joue encore au pompier pyromane
Aucune trace d'apaisement ou de mesure, d'équilibre.
Du manichéisme simpliste en veux-tu en voilà.
Clins d'œil appuyés, à répétition, à l'électorat d'extrême droite.
...

salut à Fontenelle. Dommage que tu ai effacé certains des derniers articles.

Écrit par : Mathieu | 29/11/2007

HS : Pierre Assouline a décidé de provoquer urbain
http://passouline.blog.lemonde.fr/

Ecrit par : Assouline vs. Badiou | jeudi, 29 novembre 2007 13:25

en tout cas ce qui est sur c'est que j'ai vendu dix fois plus de Badiou que d'Assouline ( dans le nom duquel il y a essentiellement le conformisme vautré de la presse et de la "critique" parisienne) et que le taux de satisfaction des lecteurs de Badiou est de 100 % .
Mais quoiqu'il en soit, merci à Assouline, il augmente encore le Buzz et la curiosité pour le petit livre blanc de l'antisarkonformisme .

(merci à Assouline vs. Badiou de transmettre de ma part à l'intéressé que je le prends quand il veut à l'escopette ou à l'opinel, voire au tire boulette ou au jokari )

Écrit par : urbain | 29/11/2007

le gars ideal dans un diner de cons presidentiel ou figureraient de gaulle pompidou giscard mitterand chirac et donc le con

Écrit par : stan06 | 29/11/2007

" ils ne savent plus quoi faire de leur RTT "

" Moyennant quoi ils travaillent moins "

???

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

82 policiers à l'hôpital...
Je ne renie rien des risques qu'ils ont pris.
Je ne cautionne nullement les violences sur les policiers.
Mais euh...
Ils sont loin d'être tous hospitalisés.
Celui qui avait pris une balle dans l'épaule à été interviewé hier dehors...
Le Président les a visité dans leurs services.

C'est tous le problème actuel.

On ne parle plus des faits.
Jamais.

Plus de quatre vingt fonctionnaires blessés c'est très grave en soit.
C'est un fait.

Mentir sur leurs états de santé en l'aggravant juste pour parler à la télévision, c'est justement faire passer cette gravité extrême de rupture de l'équilibre social derrière un mensonge médiatique.

Nous venons d'avoir un condensé de raccourcis sur la sécurité publique.

L'opposition possède les éléments pour répondre.

Je prends aussi le pari qu'il vont se taire. Confus. Parce que cela fait plus de dix ans qu'il ne disent rien à ce sujet de pertinent.
Voilà où nous en sommes.
Ils sont aussi responsables des péroraisons d'aujourd'hui que celui qui les prononce.

La seule chose que m'inspire cette semaine, c'est une immense tristesse.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Nouvel indice INSEE " Pouvoir d' achat "

" Pour que les français aient le sentiment qu' on ( ? ) ne se moque pas d' eux "

... si on les prend par les Sentiments ...

Vaseline please

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

Même PPDA reste dubitatif....c'est dire...

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Il écrit- Nico - sur Libération, aujourdh'hui :

"Nico Un petite citation extraite du "prophete" de Gibran
Souvent je vous ai entendu parler de celui qui a commis une faute comme s'il n'était pas l'un de vous, mais un étranger parmi vous et un intrus dans votre monde. Mais je vous le dis, de même que le saint et le juste ne peuvent s'élever au-dessus de ce qu'il y a de plus élevé en chacun d'entre nous, de même, le malin et le faible ne peuvent sombrer aussi bas que ce qu'il y a aussi en nous de plus vil. Et de même qu'une seule feuille ne jaunit qu'avec l'assentiment silencieux de l'arbre tout entier, Le fautif ne peut commettre de fautes sans la volonté secrète de vous tous. Et lorsque l'un de vous chute, il chute pour ceux qui sont derrière lui, les prévenant de la pierre qui l'a fait trébucher. Oui, et il tombe pour ceux qui sont devant lui qui, bien qu'ayant le pied plus agile et plus sûr, n'ont cependant pas écarté la pierre. Et ceci encore, dussent ces mots peser lourdement sur vos cœurs : Le meurtre n'est pas inexplicable pour celui qui en est la victime. Et celui qui a été dérobé n'est pas irréprochable d'avoir été volé. Et le juste n'est pas innocent des méfaits du méchant, Et celui dont les mains sont pures n'est pas intact des actes du félon. Oui, le coupable est souvent la victime de celui qu'il a blessé. Et plus souvent encore, le condamné porte le fardeau de l'innocent et de l'irréprochable. Vous ne pouvez séparer le juste de l'injuste et le coupable de l'innocent ; Car ils se tiennent unis devant la face du soleil, comme le fil noir et blanc tissés ensemble. Et quand le fil noir rompt, le tisserand examine le tissu tout entier, ainsi que son métier. "

Et Leonid enchaine:

"Leonid D'accord pour Gibran, mais pourquoi pas Marx?
"Un philosophe produit des idées, un poète des vers, un curé des sermons, un professeur des bouquins, etc. Un criminel produit la criminalité. Mais si les liens entre cette branche soi-disant criminelle de la production et toute l'activité productrice de la société sont examinés de plus près, nous sommes forcés d'abandonner un certain nombre de préjugés. Le criminel produit non seulement la criminalité mais aussi la loi criminelle ; il produit le professeur qui donne des cours au sujet de la loi criminelle et de la criminalité, et même l'inévitable livre de base dans lequel le professeur présente ses idées et qui est une marchandise sur le marché. Il en résulte un accroissement des biens matériels, sans compter le plaisir qu'en retire l'auteur dudit livre."


C'est bien non ? "Sans compter le plaisir qu'en retire l'auteuir dudit livre".

Je peux pas m'empêcher de penser à Georges Brassens là.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

"La seule chose que m'inspire cette semaine, c'est une immense tristesse."

+1
............

Écrit par : Mathieu | 29/11/2007

Bonsoir

HS/

Excellent texte d'Henri Sztulman "manifeste pour un nouvel humanisme psychanalitique" ici : http://blog-dominique.autie.intexte.net/blogs/index.php/2007/11/25/manifeste_henri_sztulman

pour ceux que ça interesse bien-sûr...


bonne soirée

Écrit par : l'homme lisse | 29/11/2007

Villiers-le-Bel: école "ambition réussite"
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos [...] "Je suis triste et atterré de voir qu'on a brûlé une école. Franchement, dans quel pays vit-on ?", a déclaré le ministre alors qu'il visitait l'école maternelle Louis-Jouvet en partie brûlée lundi au cours des violences qui ont éclaté ...


"dans quel pays vit-on?" et c'est un ministre qui pose la question ? Enf... de démagogue de m...

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 29 novembre 2007 20:30

Le jokari c'est bien.Oui le jokari !

Écrit par : patrice | 29/11/2007

" Mame Chabot vous vous exprimez très mal "
( sur le mot " riches " )

( ... )

" Hollande ne doit pas s'aimer lui-même"

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

" "Nous" ( oui votre Majesté ? ) voulons les meilleures Universités du monde en France "

" on me demaaaaande l' impooosssiiible et tout ça en 6 mois " !!!

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

yep bonsoir les gens alors paré pour demain?
http://img115.imageshack.us/img115/1194/sansluibh7.jpg

Écrit par : skalpa | 29/11/2007

duel, noblesse désuète
l'opinel, tellurique et France éternelle

c'est l'opinel qu'il te faut, Urbain ;-)

Écrit par : phets | 29/11/2007

A propos de Badiou et pour énerver Urbain ;-), un intervention prise sur la RDL :

L’autre soir, Badiou qui était l’invité de Taddeï, n’a pas manqué d’entonner le couplet de Marx sur les prolétaires extrait du “Manifeste du Parti communiste” à savoir “…parce qu’ils n’ont rien, ils seront tout”.
Tout est dans ce “tout”. La vers du totalitarisme est déjà dans la pomme du “tout”.
Pourquoi les prolétaires (forme générique de l’humanité exploitée) doivent-ils devenir “tout”. Ne peuvent-ils pas être quelque chose, c.a.d. avoir une vie digne, un salaire décent, des droits qui valent pour tous etc. Non, pour Marx comme pour Badiou, ils doivent être “tout”.
Non seulement, ils doivent être “tout” mais comme dans la célèbre fable d’Orwell “La ferme des animaux”, certains sont plus proches de devenir “tout” que d’autres. Qui ça? Eh bien, ceux qui encore moins que moins. Les “sans”. Les immigrés. Ou mieux encore, les immigrés clandestins, les “sans papiers”.
Badiou le dit clairement dans son programme de résitance en 8 points contenu dans son livre. Article 1: tu respecteras l’ouvrier (un peu comme ton père et ta mère) et plus particulièrement, l’ouvrier qui vient d’ailleurs.
Attention, l’ouvrier au sens de Badiou, n’est pas le monsieur qui vient réparer votre toit (au demeurant payé en noir mais passons…). Ce serait trop simple. L’ouvrier au sens de Badiou est une catégorie générique. C’est l’individu qui se soustrait à l’hégémonie du capital. En d’autres termes, plus on se soustrait à l’hégémonie du capital, plus on correspond à la catégorie générique de l’ouvrier tel que le conçoit Badiou. Prenons un exemple trivial. Un ouvrier qui a mis un peu d’argent de côté pour acheter une petite maison a un moindre quotient “d’ouvriéité” qu’un ouvrier au chômage et encore moins qu’un ouvrier immigré au chômage.
Ne voit-on pas qu’il y a ici une entreprise de purification. Attention, je ne dis pas de purification ethnique. Badiou n’est pas raciste. Mais il y a cette idée en lui que l’on peut être plus ou moins contaminé par l’argent et que ceux qui n’en ont pas, ceux qui n’ont rien, sont les moins contanminés.
Ce procèssus de purification alchimique a en quelque sorte débouché dans l’Histoire sur d’authentiques épurations. Au Cambodge, par exemple, à l’époque des Khmers rouges, on était plus ou moins contaminé par l’idéologie bourgeoise. Il revenait alors au moins contaminé, c’est-à-dire à de très jeunes enfants de désigner en toute innocence, qui était bourgeois et donc méritait la potence. On peut voir cette scène saisisante dans le film “The killing fields”. A l’époque des Khmers rouges, que Badiou n’a jamais vraiment condamné, le “rien” qui était devenu “tout”, c’était l’enfant-juge.
“Tout”, cela n’est qu’un fantasme. “Tout”, ça n’existe pas et tant qu’à rayer un mot du vocabulaire, autant commencer par celui-là.

Rédigé par: scholem | le 29 novembre 2007 à 13:04

Et moi j'ia mis quelque chose comme : "si les "damnés de la terre" pouvaient parler ils diraient à Badiou : bravo, avec des amis comme toi, on n'a pas besoin d'ennemis."

Écrit par : DD | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 20:34


Et à ton avis Martin, pourquoi n'ouvrent-ils pas leur gueule ? ;)

Écrit par : José | 29/11/2007

Bon allez,
Retour au fondamentaux.

Do the Right Thing de Spike Lee sur France 4.

Écrit par : Martin Riggs ;-) | 29/11/2007

Ecrit par : phets | jeudi, 29 novembre 2007 20:46

Ouais, mais ce pauvre Assouline semble à court de forme, il préférera sans doute le tire boulette , même au jokari .
( j'ai aussi un Laguiole )

Écrit par : urbain | 29/11/2007

Sur " les affaires " Chirac

" c 'est toujours dommage que la Justice vienne si tard "

Poignard please ;-)

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

skalpa,

je vais prendre une lourde responsabilité, c'est un moment pénible que chacun à repoussé jusqu'à présent, mais il faut bien que quelqu'un se coltine à cette mauvaise besogne: tes photos sont nulles. Le précédent montage morue/Cécilia est vraiment d'un mauvais goût que le manque d'humour peine à justifier.

Mes paroles sont sans méchanceté aucune, il faut vraiment recycler ça autrement. Il est sûr que tu peux trouver un moyen plus adapté à tes talents pour faire passer des messages éventuels

c'est mon avis, boy

see ya

Écrit par : phets | 29/11/2007

"Si ça ne marche pas, le gouvernement prendra ses responsabilités".

Nicolas Sarkozy.

Écrit par : José | 29/11/2007

"Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos [...] "Je suis triste et atterré de voir qu'on a brûlé une école."

Mon Cocos, ceux qui brûlent tes écoles, c'est qu'ils pensent que tes écoles sont un leurre.

Et moi je leur donne tort, car une école, c'est quand même moins pire que pire.

Le jour où ils iront brûler ta bicoque, ta caisse et celles de tes semblables, je commencerai à me dire qu'ils ont un peu de conscience politique.

Écrit par : DD | 29/11/2007

scholem et DD ,

L'affligeante et laborieuse "lecture" qui est faite ici n'a strictement rien à voir avec le livre de Badiou, il suffit de le lire pour s'en apercevoir, mais naturellement, ils ne l'ont pas lu .
encore et toujours le vieux procédé stalinien, plutôt commenter les commentaires des commentateurs que ce dont il est question ...

Écrit par : urbain | 29/11/2007

"Si les choses ne vont pas, je suis le premier responsable de ce qui ne va pas".

Nicolas Sarkozy.

Écrit par : José | 29/11/2007

+ 1 José

La méthode :

" je m' attaque aux problèmes , après les résultats on verra "

Fin

" Je vous remercie de m' avoir invité " ( à l' Elysée ? )

Écrit par : Sarkodirectdanstagueule | 29/11/2007

" Pour que les français aient le sentiment qu' on ( ? ) ne se moque pas d' eux "

Ecrit par : Sarkodirectdanstagueule | jeudi, 29 novembre 2007 20:35

J'ai recherché celle là un temps il y a quelques mois. Elle m'avait plusieurs fois sonné à l'oreille, cette forme de phrase. Non pas "Parce que nous ne nous moquons pas des..." mais "...pour qu'ils (ici les Français) aient le sentiment qu'on ne se moque pas...". Il y en a d'autres comme ça si on cherche dans les discours, au moins de janvier à mai.

C'est étonnant parce que c'est clair. Dans tous les cas, ces phrases disent assez nettement que ce n'est pas nécessairement l'action qui est défendue, voulue, menée, mais prioritairement le fait de ne pas laisser le sentiment qu'on n'agit pas.

Une majorité de gens que je suppose 'entendants' se sont suffit d'avoir le sentiment.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

"Si ça ne marche pas, le gouvernement prendra ses responsabilités".

Nicolas Sarkozy.

Ecrit par : José | jeudi, 29 novembre 2007 20:53

"Si les choses ne vont pas, je suis le premier responsable de ce qui ne va pas".

Nicolas Sarkozy.

Ecrit par : José | jeudi, 29 novembre 2007 20:59

Écrit par : José | 29/11/2007

Le jour où ils iront brûler ta bicoque, ta caisse et celles de tes semblables, je commencerai à me dire qu'ils ont un peu de conscience politique.

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 20:53

Le jour ou ceux que vous encouragez a piller et bruler prendront une balle dans la tete venant d'un policier ou d'un habitant en colere, je commencerai a me dire que vous l'avez bien cherche!

Écrit par : La Politique Pour les Nuls | 29/11/2007

"Si ça ne marche pas, le gouvernement prendra ses responsabilités".

Nicolas Sarkozy.

Ecrit par : José | jeudi, 29 novembre 2007 20:53


précision pour mézigue qui ne suis pas devant la télé : en gros, il veut dire "si mes mesures ne marchent pas, le gvt dégagera" ????

il est trop fort cet homme

Écrit par : phets | 29/11/2007

" Je vous remercie de m' avoir invité " ( à l' Elysée ? )

Ecrit par : Sarkodirectdanstagueule | jeudi, 29 novembre 2007 21:00


:))))

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : DD | jeudi, 29 novembre 2007 20:53

révise, révise encore ta logomachie , il te viendra peut-être une idée , au fond ("tout" au fond) .

Écrit par : urbain | 29/11/2007

" Je vous remercie de m' avoir invité " ( à l' Elysée ? )

Ecrit par : Sarkodirectdanstagueule | jeudi, 29 novembre 2007 21:00

'Cause he gets up in the morning,
And he goes to work at nine,
And he comes back home at five-thirty,
Gets the same train every time.
'Cause his world is built 'round punctuality,
It never fails.

And he's oh, so good,
And he's oh, so fine,
And he's oh, so healthy,
In his body and his mind.
He's a well respected man about town,
Doing the best things so conservatively.

And his mother goes to meetings,
While his father pulls the maid,
And she stirs the tea with councilors,
While discussing foreign trade,
And she passes looks, as well as bills
At every suave young man

'Cause he's oh, so good,
And he's oh, so fine,
And he's oh, so healthy,
In his body and his mind.
He's a well respected man about town,
Doing the best things so conservatively.

And he likes his own backyard,
And he likes his fags the best,
'Cause he's better than the rest,
And his own sweat smells the best,
And he hopes to grab his father's loot,
When Pater passes on.

'Cause he's oh, so good,
And he's oh, so fine,
And he's oh, so healthy,
In his body and his mind.
He's a well respected man about town,
Doing the best things so conservatively.

And he plays at stocks and shares,
And he goes to the Regatta,
And he adores the girl next door,
'Cause he's dying to get at her,
But his mother knows the best about
The matrimonial stakes.

'Cause he's oh, so good,
And he's oh, so fine,
And he's oh, so healthy,
In his body and his mind.
He's a well respected man about town,
Doing the best things so conservatively.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | jeudi, 29 novembre 2007 17:30

Mais je te l'ai dit, petit moineau, c'est entériné et oublié.

Écrit par : nef | 29/11/2007

C'est étonnant parce que c'est clair. Dans tous les cas, ces phrases disent assez nettement que ce n'est pas nécessairement l'action qui est défendue, voulue, menée, mais prioritairement le fait de ne pas laisser le sentiment qu'on n'agit pas.

Une majorité de gens que je suppose 'entendants' se sont suffit d'avoir le sentiment.

Ecrit par : patrice | jeudi, 29 novembre 2007 21:00

Ehhh oui ... Patrice ( visiblement pas Pat' Joy;-)))) )
avec la " complaisance " médiatique qui relaye " Sa " Com'

Écrit par : Alexou-alias-SDDTG | 29/11/2007

Ecrit par : Martin Riggs ;-) | jeudi, 29 novembre 2007 20:34

Et bien je partage, parce que après le petit discours de Sarko, il va falloir noyer notre chagrin(((-

A mon avis pas besoin d' attendre les sondages.

Écrit par : nef | 29/11/2007

Faut pas s'énerver, Urbain, faut argumenter ;-)

Et mieux lire, ce n'est pas ma "logomachie", c'est celle de Scholem. Maintenant, voici celle d'Aquarius :

J’ai lu l’article de Gilles d’Elia, que certains ont recommandé ici comme contrepoids à l’article d’Assouline. Il n’y a rien dans cet article qui apporte le moindre argument positif en faveur du dinosaure Badiou.

Il nous ressort sans le dire la vieille antienne marxiste de démocratie formelle contre démocratie réelle: “si le nombre exige à lui seul qu’on le célèbre, alors cela veut dire que la démocratie est strictement indifférente à tout contenu”…ben oui, ducon, on le sait bien que le suffrage universel peut élire Hitler ou le Hezbollah ou l’Amimachin (l’Iranien dont j’écorche toujours le nom) et même Sarkozy. Belle découverte, alors, quelle est ta solution?

Je la connais la solution Badiou/d’Elia: l’avant garde, la minorité agissante détentrice du bien…et de citer Saint Just: “Ce qui constitue la République, c’est la destruction TOTALE de ce qui lui est opposé”…Nous y sommes: la Terreur, la Dictature du Prolétariat, la Révolution Culturelle…

Et encore: “il n’y a pas de démocratie libérale” (texto). Justement, il n’y a de démocratie QUE libérale, supercon. Libérale signifiant à la fois les libertés publiques (réunion, expression, opinion, etc) et économiques (toute l’histoire le montre, pas de liberté et de démocratie concevables sans liberté d’entreprendre et propriété privée).

Et ensuite de nous ressortir le Front Populaire et le culte mystique de l’étranger, à condition qu’il soit ouvrier et de préférence arabe (ou noir évidemment). Toute valeur étrangère est par définition positive “comme si toute politique vraie supposait…l’exil, l’étrangeté”, je cite. Bien entendu SEUL l’étranger a le droit de défendre sa culture, le desouche n’a que le droit de fermer sa gueule et encore. Si le desouche prétend avoir sa propre culture, par exemple basée sur l’égalité des sexes, il devient partisan de l’identité nationale, donc pétainiste, vous l’aurez compris.

On est prévenu, je cite, “c’est une lutte à mort…”.

Effrayant de bêtise, recyclage à peine dissimulé de toute la pourriture révolutionnaire qui traîne depuis la Terreur (les citations de Saint Just sont édifiantes): nous sommes les juste, nous détenons la vérité, peu importe le nombre…Tous les bases des vieilles recettes qui ont conduit au goulag, au polpotisme, à la revolcul sont là.
Ces gens n’ont rien compris, rien appris.

Rédigé par: aquarius | le 29 novembre 2007 à 20:16

Écrit par : DD | 29/11/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 29 novembre 2007 21:16

OK Nef ! Tant mieux...
###########################
@ Nicolas Sarkozy TF1-FR2 | jeudi, 29 novembre 2007 21:00

Arrête 5 minutes de te foutre de notre gueule, s'il te plait !

Ton augmentation du pouvoir d'achat c'est peau de zébi. Cesse donc d'embrumer les esprits et de prendre nos compatriotes pour des buses !
Encore des paroles creuses, mec !

Serait temps de te renouveler un peu en disant un peu moins et en faisant un peu plus ! !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Pour combien de milliards de déficit, il vient de nous coller ?
Quelqu'un à une calculette ?

Écrit par : nef | 29/11/2007

Un adepte du " Spa urbain " ( lol ) à 90 euros / l' heure ( réservé aux riches-sarkophiles ? ) :

" J' y prend beaucoup de plaisir , pendant 1H30 je ne fais rien "

" Travailler + " qu' il disait ?!

Écrit par : Envoyé Sécial F2 | 29/11/2007

Le prix des céréales a fait un bon depuis que nos agriculteurs se sont mis à cultiver pour les biocarburants motivé notamment par l' aide européenne. La surface est de 2,84 millions d’hectares cette année contre 9 fois moins il y a 4 an !

Après le réchauffement climatique, la voiture va vider nos assiètes

J' ai bien fait de jamais passer mon permis

http://www.enerzine.com/6/3268+Bruxelles-reduit-les-aides-agricoles-aux-biocarburants+.html

Écrit par : amadeus | 29/11/2007

soin Spa " Rève de Soie " : 195 euros 1H30
" l' effleurage des tissus censés faire un drainage lymphatique "

dixit une daaaame : " déconseillé aux gens chatouilleux "( et ceux qui auraient faim ? )

Grrr ouais là j' aime pas les" Riches "

Écrit par : Alexou | 29/11/2007

Avis aux DEListes : Photo de moi à pwâl sur mon blog !

Écrit par : Laflote | 29/11/2007

Laflote, odm nous avait déjà fait le coup !


c'est quoi cette fois-ci: de l'eau dans un verre translucide? ;-)))))

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 21:56

Là, tu subirais pas des influences douteuses?;-)

Écrit par : valdo lydeker | 29/11/2007

@ Phets : Nan, c'est une sûrprise ;-}

@ Valdo : Genre ?

Écrit par : Laflote | 29/11/2007

Laflote, fallait le faire quand même, pas mal !!!

Écrit par : odm nounours | 29/11/2007

Dans une demi-heure, dodo les délistes...

Écrit par : odm nounours | 29/11/2007

@ odm : C'est que tu sais apprécier les belles choses toi ;-D

Écrit par : Laflote | 29/11/2007

Faut pas s'énerver, Urbain, faut argumenter ;-)

je suis fort calme et plus préoccupé par ce qui se passe en martinique que par ces niaisereis pré-pubères
je ne manque jamais d'argumenter encore faut-il savoir sur quoi et avec qui ...
connais pas ces gugusses et manifestement il ne s'agit pas du livre de Badiou.
Qu'ils fassent leur crise d'acné théorique devant le miroir de leur chambrette si ça les préoccupe (ça peut se comprendre et ils peuvent lire un peu de Nietzsche pour calmer leurs prurit, ça devrait les détendre ), manifestement ils doivent préférer le bouquin de Julien Dray , il m'en reste deux exemplaires ( les deux que j'ai reçu ) , je les leur réserve.

Écrit par : urbain | 29/11/2007

Elle doit être verte la femme de que je ramène ma fraise avec mon corps d'albâtre :-}

Écrit par : Laflote | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 22:05
Elle est d'ébène!!!

Écrit par : odm nounours | 29/11/2007

Laflote,

beuh, chvois pas d'photo !

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 22:05

C'est vraiment pas un spectacle pour les enfants !!!

Ta pose est trop lascive, laflote !!!

Enlève cette photo !!!! C'est honteux !!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 22:05

Qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour augmenter les statistiques de fréquentation de ton blog !!!!

Ah l'audimat !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 22:05

1 j'ai pa vu la photo

2 je suis pas dans ta liste de liens ...et mon ego ??

Vexé X 2 !!!

;-))))

Écrit par : Serval | 29/11/2007

comme qui dirait, chuis pas déçu en bien...

Écrit par : phets | 29/11/2007

j'en ai la flotte aux yeux...

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : Laflote | jeudi, 29 novembre 2007 22:05

Tain t'as la rancune tenace ;-))))

Écrit par : Alexou | 29/11/2007

l'est où , l'est où l'cor d'Albââââtre ???!!!!

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Le DEL y l'est là. L'est où l'cor du DEL y ?

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Bon jetrouvepas la phot o !!

le cor !!!

au pied ;-))))

Écrit par : Serval | 29/11/2007

ne serait-ce que vil montage concerté avec quelques delistes zamis ? quid de cette photo, tonne la plèbe, et les eaux ne se rident d'aucune réponse

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 29 novembre 2007 19:05

Et même le Figaro !



La fin de l'état de grâce pour Sarkozy
Par Rue89 15H04 29/11/2007

Pour le Figaro, c'est la fin de l'état de grâce. 49% des Français ne font pas confiance au Président pour "résoudre les problèmes qui se posent en France", selon un sondage Sofres/Fig Mag. Pire, 73% des sondés trouvent que "les choses ont tendance à aller plus mal".

Source:
LeFigaro.fr
Lien:
http://www.lefigaro.fr/politique/2007/11/29/01002-20071129ARTFIG00430-la-popular...

Écrit par : Roma | 29/11/2007

Ecrit par : odm nounours | jeudi, 29 novembre 2007 22:07

ébène dis donc...

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : Roma | jeudi, 29 novembre 2007 22:25

Haut les co(eu)r !

Écrit par : patrice | 29/11/2007

houla, à ne pas oublier quand même:

les jeux de mot laids font les gens bêtes

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : Roma | jeudi, 29 novembre 2007 22:25

Haut les co(eu)r !

Ecrit par : patrice | jeudi, 29 novembre 2007 22:27

Manque deux s mais le s (cor) est pas mauvvais .

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Manque deux s mais le s (cor) est pas mauvvais .

Ecrit par : patrice | jeudi, 29 novembre 2007 22:29

Et là un v de trop. P..... quelle cor...vée.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Lu sur le figaroà prpos de l'intercnetion de NS :

La mise en examen de Jacques Chirac. «Il est présumé innocent comme n’importe quel justiciable. Je n’ai pas de commentaire à faire, si ce n’est que c’est toujours dommage que la justice vienne si tard.»

J'adore la peau de banane de la fin...

Écrit par : Serval | 29/11/2007

houla, bon, ben j'vais y aller moi...

Écrit par : phets | 29/11/2007

Et dieu que son du cor est triste le soir au fond du boa...

bon ok je sors...

;-))

Écrit par : Serval | 29/11/2007

J'adore la peau de banane de la fin...

Ecrit par : Serval | jeudi, 29 novembre 2007 22:31


ben, c'est un peu dur et sec en général, mais j'peux comprendre...

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ecrit par : phets | jeudi, 29 novembre 2007 22:39

Pasqua, Chirac..demain Villepin

Je commence à comprendre pourquoi il prend des ministres de gauche..A ce train il ne plus rester personne à droite...

Écrit par : Serval | 29/11/2007

et puis, les ministres de gauche savent bien, eux, pourquoi ils sont là. Ils ne risquent pas de vouloir mener une quelconque politique. Des dociles...

Écrit par : phets | 29/11/2007

Ne sois pas si dure phets...

c'est comprehensible...parti comme c'est parti, c'est leurs petits enfants qui verront lagauche revenir au pouvoir...

(soupir...)

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Ecrit par : Roma | jeudi, 29 novembre 2007 22:25

Mais Roma, ces sondages au ne me font pas bien chaud ni pas bien froid.

Si j'apprenais demain que 80% du peuple dans lequel je suis né le suivaient sur ses propos et ses actions d'aujourd'hui, je n'aurais d'autre pensée que "et bien allons y. Allons y voir".

Et si demain j'apprenais que 80% du peuple désapprouvaient desormais son action, j'aurais encore une fois un peu de tristesse à penser que certains votent comme ils achètent un paquet de margarine. Et encore : c'est précieux la margarine. C'est ce qu'il y avait sur la table familiale, la mienne entre autres, à défaut de pouvoir acheter du beurre. Un peu de tristesse, juste ça.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Serval,
là, c'est toi qui es dur pour le coup ;-))
sur ce, bonne soirée quand même, et à bientôt

Écrit par : phets | 29/11/2007

@+ phets.

Écrit par : Serval | 29/11/2007

Un hommage à la police dans ces temps difficiles


http://www.dailymotion.com/fr/cluster/fun/featured/video/x3lif3_james-deano-le-fils-du-commissaire_fun

Écrit par : anthony | 29/11/2007

Merci Gaelle tout de même de ce tour d'horizon énergético agrico alimentaire. Je n'y ai jamais compris grand chose sinon que cette bataille pourrait faire des dégâts sur les marchés et que l'Afrique, encore, entre autres, pourrait en subir des dommages directs ou collatéraux. Je le relirais. Bonne nuit. Bonne nuit à chacun.

Écrit par : patrice | 29/11/2007

Juste un commentaire uniquement fondé sur le "ressenti" : Sarko m'a donné l'impression, une fois son discours terminé, d'avoir parlé pour finalement ne pas dire grand chose. Si "le président ne peut pas se permettre d'avoir un égo" (le pluriel d'égal, sans doute) il nous a tout de même gratifié de nombre de "j'ai pas été élu pour" et "j'ai été élu pour".

J'ai trouvé son propos sur les "violences urbaines" de Villiers-le-Bel assez ignoble. Cette focalisation sur le tireur élevé en trait exemplaire de la colère d'une partie des habitants, alliée à une série de caricatures sur la vie des gens impliqués dans ces événements - fainéants, trafiquants, voyous, etc.-, a donné un discours de rejet proprement ahurissant. Il s'est rattrapé quelque peu par la suite, mais enfin.

Pendant un instant, j'ai eu l'impression que ce type se laissait aller à raconter des choses graves au sujet de l'immigration non maîtrisée responsable des maux actuellement constatés. Une telle sortie vaut le dérapage du discours sur "l'homme africain".

Ce type abaisse la fonction présidentielle, salit par ses propos à la limite du racisme colonialiste le pays qu'il prétend servir.


Quant au pouvoir d'achat, les gens qui l'ont écouté pour ça ont dû en rester sur leur faim. Il n'y avait pas grand chose là encore. Que des promesses vagues.

Et c'est "ça" qu'une majorité a pu élire.

Écrit par : off | 29/11/2007

Et c'est "ça" qu'une majorité a pu élire.

Ecrit par : off | jeudi, 29 novembre 2007 23:21

La défiance envers la politique, les cafouillages dans le camp d'en face, le sexisme d'une partie de la population, la candidate socialiste qui abuse de cette "excuse" jusqu'à l'écoeurement

Sans compter le talent de bonimenteur quasi surnaturel du président actuel


Et les sondages qui se retournent six mois plus tard.

Qu'est-ce-qu'ils croyaient? Qu'il allait venir les border ?

Écrit par : anthony | 29/11/2007

HS : Pierre Assouline a décidé de provoquer urbain
http://passouline.blog.lemonde.fr/
Ecrit par : Assouline vs. Badiou | jeudi, 29 novembre 2007 13:25

Ca se réglera au pistolet dans le petit jardin derrière la librairie, demain à l'aube.
Témoins d'urbain : valdo et Alain Badiou
Témoins de P. A. : Valérie Hannin et Michel Onfray
Ecrit par : Assouline vs. urbain | jeudi, 29 novembre 2007 15:50

(merci à Assouline vs. Badiou de transmettre de ma part à l'intéressé que je le prends quand il veut à l'escopette ou à l'opinel, voire au tire boulette ou au jokari )
Ecrit par : urbain | jeudi, 29 novembre 2007 20:30

C'est décidé, Pierre Assouline a choisi le JSV (jokari sans visibilité) !
http://lagaffemegate.free.fr/jokari/index.htm
RV à l'aube !

Écrit par : Assouline vs. Badiou | 30/11/2007

@ anthony pas mal le petit clip
je garde le lien
big up

Écrit par : skalpa | 30/11/2007

Hey DEListes ! Connaissez-vous Mike Gravel ?
http://www.youtube.com/watch?v=IHo-QSCFxcQ
Ce sénateur américain (de l'Alaska) est candidat à l'investiture du Parti Démocrate. Il appartient à l'aile gauche du parti. Il est opposé à la peine de mort et aux bombardements sur l'Iran. Il est favorable à l'avortement, à la couverture maladie universelle et au mariage gay. Il est végétarien.
Il n'a aucune chance de l'emporter face à Hillary Clinton et Barak Obama. Il a très peu de moyens, ce qui le contraint à limiter ses déplacements. Il fait donc campagne essentiellement sur YouTube, et avec une certaine dose d'ingéniosité. Ses vidéos sont quelquefois assez hilarantes.
(oui je sais, j'ai déjà écrit ça à 15h20)

Une toute petite sélection.

Mike Gravel jette littéralement un pavé dans la mare (j'adore) :
http://www.youtube.com/watch?v=0rZdAB4V_j8

Mike Gravel alias le Rocky Balboa de la politique américaine :
http://www.youtube.com/watch?v=3alkwXgp9_M

Senator Hillary Clinton's Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying About Bill and Love the Bomb
http://www.youtube.com/watch?v=2tLn2T2vL-E


P.S. : José, merci de la précision à 20h09

Écrit par : Lord Nithorynque | 30/11/2007

et allez, une de plus

Écrit par : phets | 30/11/2007

Je vous aime les choucouiou :-))

Écrit par : Laflote | 30/11/2007

" travailler plus pour gagner plus"
Gagner plus pour pouvoir survivre à l'augmentation de nos loyers et des produits de première nécessité ?

http://www.fairesonpain.com

Écrit par : fred | 03/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu