Avertir le modérateur

12/12/2007

Le Jean-Foutre de guerre.

C'est l'histoire d'un de ces journalistes "people" monté au firmament simplement pour son insolence de surface mais qui une fois en hauteur analyse la politique par le petit bout de la lorgnette.


En dépit de ce que voudraient nous faire croire les médias, il y a plus important que le pétard mouillé médiatique que vient de sortir Ségolène Royal (celle qui chante avec Hervé Vilard "Capri c'est fini") et même pire que l'absence flagrante d'Enrico Macias (celui qui chante "Ah qu'elles sont jolies les filles de Sarkozy"), lors du voyage officiel de Nicolas Sarkozy en Algérie.

Il y a..... LA GUERRE....... la vraie, la prochaine.

Et ça, il le Sait ! 

Cet homme (appelons-le JM. A.) sait pourquoi il y aura la guerre, il sait contre qui et même, il sait quand. 

Pour transmettre son message au monde avant qu'il ne soit trop tard, il possède des armes de communication massives.

Il a une carte de presse qui lui permet d'intervenir sur tous les types de médias : presse, radio, internet, télévision.
Il a des sources de première main.
Il a une méthode infaillible : le martelage, argumenté sur son blog et assené à Canal+ « L'Iran aura la bombe nucléaire dans un ou deux ans ».
Et surtout au final, il a une logique imparable : L'Iran est dangereux pour la paix mondiale, la preuve on va être obligé de lui faire la guerre.

Alors, info ou intox ?
Analyse géostratégique de haut-vol ou arnaque à la peur ?

Devrons-nous attendre la prochaine émission de Julien Courbet pour apprendre tout ceci n'était qu'un énorme canular ? Si c'est le cas, il y a plagiat d'imposture notoire et avéré car d'autres nous avaient déjà fait le coup fin 2001, début 2002.

Le suspense n'aura pas duré trop longtemps, la bombe médiatique de JM.A. vient de faire long feu.

Boum.

Détonnant non ?

Le Village des NRV
by Nef

Commentaires

Avant de commenter le texte de Nef, juste cette info :

HS/

"L'UMP veut taxer les sites Internet à la hussarde"

Autant lâcher une bombe sur la toile ! Le projet de loi de finance prévoit de taxer 2% des recettes publicitaires de tous les sites qui proposent des vidéos en ligne.

http://www.marianne2.fr/L-UMP-veut-taxer-les-sites-Internet-a-la-hussarde_a82001.html?PHPSESSID=3d4dc628435d19d46989ba616468d785

Écrit par : Roma | 12/12/2007

José stp people sans s, et la parenthèse (attention le dé de déflagrante est rayé), ce n'est pas un effet de style, c'est parce qu'au bloc note le barré saute;-))))
Merci d'avance.

Écrit par : NEF | 12/12/2007

Comme le laisse entendre le billet du jour, la politique ne se contente pas à anticiper des risques ou à traiter les conséquences de situations qui se sont produites. Gouverner, c'est aussi préparer l'opinion publique à accepter des décisions arbitraires en gommant l'arbitraire initial en ayant ainsi créé une impression de nécessité. La "menace" est bien entendu idéale pour cela. Car une menace est à la fois quelque chose qui n'a pas encore eu lieu et dont la non réalisation apparaît comme quelque chose de hautement souhaitable. L'arbitraire du départ devient action préventive. Et le tour est joué.

Alors, le billet souligne l'importance de la coopération des médias dans cette entreprise initiée par les gouvernants.
Cela souligne la nécessité impérieuse d'une presse critique par rapport aux pouvoirs en place comme garant de la démocratie.

Un billet important.

Écrit par : off | 12/12/2007

Martelez cent fois, mille fois, un mensonge, vous en ferez une vérité.

N'y a t il personne pour claquer le beignet à JM A ?
En toute confraternité.

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/12/2007

SOS DEMOCRATIE, A DIFFUSER MASSIVEMENT SVP !
S’organise la riposte face au déni de démocratie que représente la ratification, en plus sans débat, d'un Traité européen, faussement qualifié de "mini", à propos duquel tous les juristes s'accordent pour dire qu'il reprend dans son intégralité la Constitution massivement rejetée par référendum en 2005. Parlez-en sur vos blogs et sites citoyens, c’est important !

Il a été mis au point un petit argumentaire pour mobiliser l'opinion, l'informer. Il est à diffuser MASSIVEMENT.

====> Le diaporama à diffuser est ICI : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf

ouvrez-le et copiez le sur votre ordi pour l'envoyer en pièce-jointe ou diffusez directement par mail le lien url

Participez ainsi à la "CHAINE du REFERENDUM": chacun envoie à au moins 10 de ses connaissances ce diaporama (petit fichier pas lourd qui s'ouvre donc facilement). Tout peut aller très vite, on peut toucher beaucoup beaucoup de monde et changer la donne.

Plusieurs milliers d'internautes sont déjà dans la chaîne !

Mobilisons-nous contre la pire et la plus violente atteinte à la démocratie de la Vè République. Ne laissons pas tomber la souveraineté populaire, c'est trop grave !
Et ne comptons pas sur une presse servile pour faire naître le débat ou même seulement dire la vérité aux Français.

====> RAPPEL : Le diaporama à diffuser est ICI : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf

Sébastien Ticavet, administrateur de www.levraidebat.com

Écrit par : Benji | 12/12/2007

Merci benji pour ce message non seulement original, mais en plus inédit et totalement dans le sujet...

Ps: tu postes la même chose chez JM A?

Ps, Hs:
J'ai trouvé les raisons des attentats en algérie....
Hs...

Ps2: pas Hs
Ben en fait, il suffit de pas aller chez lui, moi j'y vais pas et vous?

Écrit par : skalpa | 12/12/2007

Zgur, lui claquer le beignet, non, mais faire de la "contre information", oui.

Rien à dire, le billet est sympa à lire et bien écrit. Pas forcément envie de taper sur JMA : autant je trouve qu'il crie un peu trop facilement au loup sur le point iranien (même si je pense, modestement et de mon petit Gard natal, qu'il faut toujours etre vigilant), autant j'aime ses prises de positions sur l'endettement, et sur des manières vraiment spéciales de faire de la politique de la part de certains.
Non, j'aime bien JMA, donc je ne serai pas de la meute.

En ajoutant un point quand même : à part chez nous qui sommes des gourmands de médias et de blog, qui le lit le blog de JMA ? Et est il vraiment "influent" ? Je me pose simplement cette question : une personnalité médiathique sans doute, mais la personne centrale d'une machination qui viserait à rayer l'Iran de la carte, peut être moins (je caricature à dessein ^^).

A part ça j'espère que le Roma de 7h25 est une blague. Mais Marianne ne dit pas que des bétises, donc c'est surement une réalité, et c'est d'une honte et d'un ridicule sans nom qui me fait tomber les bras, les épaules, mon café, et mon moral déjà pas bien haut en un mercredi matin.
Merci Roma de l'info quand même ;-)

Bonne journée à vous (mercredi jour des enfants, soupir, on a des spams du vraidébat qui reviennent, bouh)

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

C'est déjà paru ailleurs, non?
Les aventuriers du blog disparu?

Écrit par : le légataire | 12/12/2007

Ecrit par : NEF | mercredi, 12 décembre 2007 07:51

C'est rectifié, nef. Mais il ne s'agit pas que du problème de passage à travers le bloc-notes. Il y a aussi le fait que pour pouvoir insérer le player radioblogclub il faille passer en mode texte, ce qui supprime certains formatages. En l'occurrence j'ai oublié de remettre le surligné. Quant au "s" il était dans l'original. ;)

Écrit par : José | 12/12/2007

Le bien nommé aphatie, sa vie, ses oeuvres, son blog et le reste de ce qui le concerne de près ou de loin ,
je m'en contrefout.
Faites de même ( ignorez la presse, sous toute ses formes ).
Lisez des livres, lisez des oeuvres, boycottez les produits et les producteurs de l'appareil idéologique.

pour le légataire : je pars pour emmaüs , j'espère te croiser.

Écrit par : urbain | 12/12/2007

JMA a écrit cela le 11 octobre, d'après le lien sur son blog que donne Nef...
Depuis, un rapport (estimation nationale de renseignement» (NIE) sur l’Iran) affirme que ce pays a arrêté son programme militaire depuis 2003...

Il serait intéressant que JMA commente cette information nouvelle...
Pour un journaliste, être aussi peu regardant sur la vérité, c'est pas très professionnel..
On se souvient des mensonges sur l'Irak et ses "soi-disants" armes de destruction massive..

L'expérience irakienne n'aurait donc servi à rien..
JMA n'en tire aucune leçon ?

C'est sûr que, les fesses dans un fauteuil (entre RTL et Canal +), juste à reprendre les dépêches AFP pour fonder ses analyses, c'est un peu léger !!

Et que pense-t-il de donner des armes et le nucléaire à un "menteur" ? Ou c'est Sarkozy le menteur sur les Droits de l'Homme, ce qui est d'autant plus inquiétant, car qui est le plus irresponsable des deux, un fou qui veut le nucléaire ou celui qui lui vend, sans aucune garantie sur l'avenir, contrôles de l'AIEA, etc.., voire se retrouver dans la même problématique que l'Iran (qui refuse qu'on visite ses sites)..

Un menteur seulement ? A en croire le témoignage qui suit, il est bien pire :

http://www.lepost.fr/video/2007/12/12/1066412_kadhafi-m-a-balance-sur-le-lit-a-souleve-son-tee-shirt.html

Encore 3 jours à supporter sa présence, et pour quels résultats d'ailleurs ?
Pas ceux qu'affirme Darkozy en tout cas, seule justification à ses yeux de la venue de K., à savoir le flouze, le business, donc l'emploi pour les français soi-disant (c'est oublier les annonces de délocalisations d'EADS par exemple !)

"Kadhafi à Paris: le grand n'importe quoi de la honte."

http://sarkofrance.blogspot.com/2007/12/kadhafi-paris-le-grand-nimporte-quoi-de.html


"Mais où sont donc les 10 milliards ?
Libye. En scrutant les contrats signés avec Tripoli, le compte n’y est vraiment pas."

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/297412.FR.php

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : le légataire | mercredi, 12 décembre 2007 09:10

Te voilà toi, je me faisais un sang d'ancre !

Merci José.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 07:25

Juste une précision, Roma et en aucun cas une critique car j'ai toujours apprécié vos apports ici. Cette info est dans le widget "Marianne2" de la colonne de droite. ;) Ce widget n'est pas un encart publicitaire.

Écrit par : José | 12/12/2007

@ falcon

faire de la "contre information" ?

Oui bien sûr, mais il faudrait déjà que certains arrêtent de faire de la "mal information", ce "maljournalisme" qui gangrène impunément nos medias et qu'on n'arrêtera pas en restant poli.

Il suffit de 10 secondes pour assener, sans preuve évidemment, un gros mensonge caché derrière un faux "bons sens" commun.

Mais cela nécessitera une démonstration de plusieurs minutes pour démonter le mensonge point par point. Trop long et trop lent pour nos médias.

Alors quand ils racontent des conneries, claquons leur le beignet !

En parole bien sûr (ou en tartalacrèm ;0), mais avec au moins autant d'aplomb et de force qu'eux.

Zgur

Écrit par : Zgur | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 09:34

C'est vrai José, j'ai vu la colonne de droite, mais je ne voulais pas que certains passent à côté de cette info...

Promis, je ne recommencerais pas !!!

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 09:41

Je vous l'ai écrit, Roma. Au contraire, continuez de nous apporter vos infos et vos indignations. ;) Ma précision se voulait surtout d'ordre général.

Écrit par : José | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 09:45

Pas de souci José..

De toute façon, les critiques ne me vexent pas...

Je ne suis pas là pour moi, mes pensées (pour ça j'ai le cinéma, même si je n'en parle jamais), mais juste pour dénoncer et critiquer le pouvoir, en apportant des infos qu'on ne voit pas dans les médias dominants..

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 08:46

Le problème justement c'est qu'Apathie dans le grand journal de Canal + a martelé plusieurs soirs de suite exactement la même phrase mots pour mots.

"L'Iran possédera la bombe dans un ou deux ans".

L'évoquer rapidemment une fois peut donner la sensation que c'est une conviction intime, le répéter (quelque soit l'invité en face de lui) laisse entendre au spectateur qu'il en est sûr et qu'il a une source que nous n'avons pas.

Si l'on compare, la situation professionnelle et le traitement de Jean-Foutre Apathie, avec la situation, la garde à vue et la mise en examen de Guillaume Dasquié, on peut se dire que " l'approximation" dans les sources et l'adhésion aux thèses gouvernementales en ce qui concerne la politiques étrangère de la France, paie plus que le travail d'investigation et l'ethique journalistique.

Écrit par : nef | 12/12/2007

mais nef, l'Iran aura la bombe ... et alors ?

Écrit par : urbain | 12/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 10:15

Une fatwa a été promulguée par l'Iran dénonçant l'arme nucléaire comme "anti-islamique".

Écrit par : José | 12/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 09:22

Fermons donc les yeux et mettons tous notre tête dans le sable, en espérant que ce genre de propos anodins qui relaient les thèses Kouchner/Sarkozy n'entrainera pas une guerre comme celle d'Irak;-(
" Cela s'est passé en 2002, mais cela ne c'est jamais reproduit, dors !"

http://www.lepoint.fr/content/washington_confidential/article.html?id=213875

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 10:15

Mais ce n'est pas la question Urbain.

Écrit par : nef | 12/12/2007

nef,
tu penses sérieusement que la microcosmique apathie peut être le battement d'aile de papillon qui va provoquer l'armageddon au moyen orient ?
C'est juste des rodomontades de café du commerce médiatico-vautré, reprises sans rire de feu "monsieur de sourcesure" de feu "le petit rapporteur".
in-signifiant, ... sauf pour ceux qui lisent et qui écoutent.

Écrit par : urbain | 12/12/2007

pardon : sauf pour ceux qui les lisent et qui les écoutent.

Écrit par : urbain | 12/12/2007

Zgur : mais tu sais bien que je n'aime pas la violence, pourquoi veux tu donc toujours claquer le beignet à ceux avec qui tu es en désaccord (fais leur un bisou et puis aprés débattons).

Honnêtement, dans les derniers commentaires, celui d'Urbain me semble trés pertinent. Ignorons donc Apathie si nous avons envie de l'ignorer. Personnellement, ses visions un peu lubistes sur la politique étrangère me paraissent fantansmagorique, et j'apprécie lire ses positions sur des moeurs politiques qui me dérangent aussi. Mais n'allons pas plus loin.
Comme Urbain, je crois qu'en fait Apathie n'est vraiment pas si important que cela.

Donc claquons le beignet si on veut. Débattons plutot, faisons une contre information contre ce que tu (et beaucoup d'autres) jugent comme de la mal information. Un blog qui répond à un autre. Et finalement ça me parait relativement sain et une bonne guerre, celle de l'écrit et des débats, celle des mots et pas des maux.

@Nef (10h12) : un peu la même remarque. Il s'agit d'une lubie d'Apathie qu'il répète souvent, qui peut géner. J'ai peut être le tort de penser qu'Apathie ne représente qu'Apathie et pas beaucoup plus, et qu'il peut répeter autant qu'il veut.
Il n'est pas le seul à tourner en boucle des bétises sans nom, d'autres ont plus d'aura médiathique que lui. Donc c'est pour ça que je pense que c'est de trés bonne guerre de le dénoncer et de le contredire (et tu le fais avec talent dans ce billet). Peut être pas non plus de le monter au pinacle.

Si guerre il doit un jour y avoir, ce que je ne souhaite pas, je ne pense pas qu'Apathie en aura une grande responsabilité. Et je ne suis pas sur non plus qu'Apathie a une telle influence sur l'opinion.

Mon trés modeste avis du mercredi matin. Bonne journée à tous (il fait soleil dans le sud, youpi)

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

pardon : sauf pour ceux qui les lisent et qui les écoutent.

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 10:32

1 ou 2 millions de spectateurs une paille (dans le ricard du café du commerce) en effet.
D'ailleurs ceux qui veulent faire leur promo ne s'y trompe pas eux. Le grand journal fait vendre plus de disques, de films et de livres, que toutes les autres émissions (de promotion) "culturelles".

Et puis, je comprendrai ton reproche si j'abondais et relayais sans esprit critique cette promo gouvernementale. A quoi sert le DEL selon toi, rien n'a jamais grâce à tes yeux ?
C'est donc que tu as une attente particulière ? J'aimerais sincèrement la connaître.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Les journalistes "influents" relaient la parole du gouvernement; oui et celà n'est pas nouveau..En 2002 la plupart défendaient la position de la France de Chirac, contre la guerre, mais il se délectaient des images des embeded américains.L'opinion publique est elle aussi manipulable que celà, j'en doute un peu, c'est accorder peu de confiance au "peuple"..

Quelle idée de lire et d'écouter Apathie;-)))

@ José cette fatwa a été promulguée quand?

Écrit par : Pamela de Barres | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 10:42

Il est vrai que la presse n'a aucune influence dans ce pays et que sa liberté de ton ces temps-ci est plutôt en forme;-)))

On se demande même pourquoi des patrons d'industrie se paient des médias, les publicitaires dépensent des fortunes dans les parutions médiatiques et pourquoi les hommes politiques ont des services de presse chargés de leur dégotter du temps d'antenne.

Ces imbéciles ne savent pas que les médias n'ont aucun pouvoir d'influence, ne jouent pas sur l'opinion publique et n'ont plus aucune crédibilité pour les citoyens...



Mais Marianne ne dit pas que des bétises, donc c'est surement une réalité,

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 08:46

Écrit par : nef | 12/12/2007

He bah, j'aime bien cette note, ça change, on dirait le DEL d'un coup...

Mais bon, JMA je le connaissais pas avant d'arriver ici, et je le connais toujours pas, et j'ai toujours pas envie de le connaitre.

Peace !

PS : Oh le nouveau Wu tang !

Écrit par : Larim | 12/12/2007

Nef, je vois pas trop le rapport entre les patrons de presse et Apathie.
Sur l'influence de la presse, je serais d'accord avec toi avec un bémol dont on n'avait parlé ici y a quelques temps. En 2005, toute la presse était favorable à la constitution européenne. Le résultat a été inverse.

Sur Apathie, je persiste à penser que ce qu'il dit n'a pas une importance dramatique, mais c'est un point de vue sans doute trés marginal et contestable.
Par contre, je suis d'accord avec toi sur son coté "lubie" sur l'Iran. Peut être peut on avoir une divergence quant à la portée des paroles d'Apathie.

Honnêtement, la dernière intervention de Bush sur le sujet me semble éminement plus grave que celle d'Apathie sur son blog ou sur Canal Plus.

Au final, je reste sur ma position : ton billet, trés bien écrit, est dans le ton d'une bataille de mot sur le sujet. C'est super, et ca sert à ça les blogs. A s'interpeller les uns les autres.
Maintenant, permets moi de penser qu'Apathie ne représente qu'Apathie. Sans ironie aucune de ma part (qui sont ces "imbéciles dont tu parles en fin de commentaires ?), ni agressivité. Juste une discussion sur un billet pas mal.

Ca sert à ça le DEL aussi, à discuter un peu. Bonne fin de matinée

PS Nef : tu n'as pas tronqué la fin de ton commentaire ? (sur Marianne ?)

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

Joli billet ma foi. Comme quoi, l'essentiel c'est d'y croire et "si tu veux le pouvoir, prépare la guerre". Ca me rappelle cette leçon de logique imparable du professeur Bush qui disait à peu près (de mémoire): "si les Iraniens ont arrêté leur programme nucléaire militaire en 2003, ça prouve bien qu'ils l'avaient et peuvent le relancer n'importe quand." C.Q.F.D (C'est Quon Mais Faut l'Dire)

Bravo et merci pour ta vigilance

Robert Humbley

Écrit par : Robert Humbley | 12/12/2007

Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 10:52

En parlant des patrons des médias, cet ancien déliste a fait un beau récapitulatif sur ce sujet :

http://www.lepost.fr/article/2007/10/02/1029473_souriez-vous-etes-manipules.html


PS : petit complément d'info sur les délocalisations (post de 9.25.), à cause, mais pas seulement, des ristournes sur les prix faîtes par Darkozy.
http://www.bakchich.info/article2115.html

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 11:05

Les imbéciles sont en tas les patrons de presse, les publicitaires et les hommes politiques (un petit plaisir qu'il faut parfois savoir s'accorder);-)))

Désolée d'avoir eu l'air agressive et merci de ton apport à la réflexion sur ce billet.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | mercredi, 12 décembre 2007 10:44

Le 9 aout 2005 et cela a été réaffirmé depuis.

Ce qui pose problème dans le traitement de cette info, c'est que l'on prend au sérieux une fatwa contre Salman Rushdie à juste titre mais pas celle là. Pourquoi ?

Écrit par : José | 12/12/2007

Vrai qu'il serait pas mal Apathie en bidasse. il a appris le plus difficile ""être aux ordres"" Cependant il a raison. dans un état démocratique, n'importe qui exemple Napo quatre, peut prendre le pouvoir d'un pays disposant de la force nucléaire.
Apathie a compris une autre chose en vendant des voitures d'occasion, affirmer toujours la même chose devient une vérité. Sauf. Le monde n'est pas Canal. 24 ans en 24 secondes. Sauf que tous les morts depuis 1945 , trente millions selon l'ONU, sans compter les effets collatéraux, l'ont été avec des armes conventionnelles, produites et vendues par La France, l'Angleterre, les Etats-Unis, L'URSS. Ce qu'Apathie a oublié c'est ce que les Etats-Unis appelle le bouclier anti-missiles.

Écrit par : martingrall | 12/12/2007

Le titre du billet est très drôle et le fond symptomatique du dévoiement actuel de la presse, bien qu'Apathie ait fait des progrès ces derniers temps.

Écrit par : Hervé Torchet | 12/12/2007

Ecrit par : Robert Humbley | mercredi, 12 décembre 2007 11:07

mon guéridon vient de bouger.....

Écrit par : le légataire | 12/12/2007

Ecrit par : Hervé Torchet | mercredi, 12 décembre 2007 12:36

Avec Apathie, pas besoin de lire les sondages;-)))))

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : le légataire | mercredi, 12 décembre 2007 12:46

Tiens et qu'est-ce qu'il en pense le regretté dèdème de ce billet ?

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 12:15

Au deuxième billet, cela a déjà fait pschittt !

Écrit par : nef | 12/12/2007

Madame Nef,
Les trépidations du meuble à trois pieds sont obscures...
Mais le rythme lancinant des coups venus d'outre tombe laisse présager une certaine lassitude des gesticulations médiatiques.

Écrit par : le légataire | 12/12/2007

Ecrit par : le légataire | mercredi, 12 décembre 2007 12:54

Cela me rassure, il est donc resté très bavard;-))))

Écrit par : nef | 12/12/2007

Memona Hintermann est en train de raconter sur rmc comment cette ordure de Kadhafi, coutumier du fait, a essayé de la violer il y a des années.

Écrit par : Mathieu | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 12:15

C'est le FM psychiatrique ?

Écrit par : adrien (de rien ?) | 12/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | mercredi, 12 décembre 2007 13:36

Oui, mais la le psy cause...

bon ok je sors...

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | mercredi, 12 décembre 2007 13:36

Va savoir... Je vais surveiller en tout cas.

Écrit par : José | 12/12/2007

Si l'on compare, la situation professionnelle et le traitement de Jean-Foutre Apathie, avec la situation, la garde à vue et la mise en examen de Guillaume Dasquié, on peut se dire que " l'approximation" dans les sources et l'adhésion aux thèses gouvernementales en ce qui concerne la politiques étrangère de la France, paie plus que le travail d'investigation et l'ethique journalistique.
Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 10:12

A propos de Dasquié, je l'ai vu chez Amar en ITW dimanche dernier, il avait l'air très choqué (ce qui se comprend).
En revanche, je ne comprends pas que personne (en tous cas chez Amar) ne s'interesse à "la source" qu'il a balancé.
Parce que ladite "source" aujourd'hui, elle doit être sacrément dans le caca.

Quand à Aphatie, je le trouve singulièrement plus critique aujourd'hui envers le gouvernement (sur C+, je n'écoute pas RTL) qu'au moment de la campagne présidentielle.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

JMA c'est un journaliste ?

Je croyais que c'était un présentateur télé pour un jeu où que c'est qu'on appuie sur des champignons qui font BHEU .

Écrit par : yanik | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 14:02

Je vais te faire le même commentaire qu'à Hervé Torchet, l'attitude d'apathie suit la courbe des sondages.
Et puis son attitude ne lui a peut-être pas attiré toute la reconnaissance professionnelle souhaitée...

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 12:15

Mouais le billet du jour c'est voici en plus lourd!!!!

Écrit par : Pamela de Barres | 12/12/2007

Nef
Je n'oublie pas qu'il (JMA) a travaillé à Politis....peut-être, de temps en temps, lui en reste-t-il quelque chose.
Peut-être...

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Mouais le billet du jour c'est voici en plus lourd!!!!

Ecrit par : Pamela de Barres | mercredi, 12 décembre 2007 14:13

Ben Pam ?;-)))

Non je plaisante.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 14:16

Nef ma belle le billet FM 2008; pas le tien

Écrit par : Pamela de Barres | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 14:14

Jean Michel Apathie (RTL) interrogé par Paris Match n°3008 du 11 janvier page 6 (pas vu l’article en ligne) à propos de son livre Liberté Egalité Réalité (éd. Stock).

Dans votre livre vous évoquez le manque de courage des journalistes français

- Je ne m’exclus pas du lot. J’ai appris l’existence de Mazarine en 1988, et elle a été révélée six ans plus tard ! En France, les journalistes n’ont jamais sérieusement réfléchi à ce qu’ils doivent dire sur la vie privée.

Apathie a été adhérent au PS et journaliste à Politis que Match appelle “un magazine d’extrême gauche”. Réponse :

C’est au parti Socilaiste que j’ai appris ce qu’était la vie politique. C’est à cette priode de ma vie que j’ai compris que je ne serais pas un militant, mais que ma vie était de faire du journalisme politique… Depuis 1988 je vote blanc… Ce que j’ai été par le passé ne m’embarasse pas du tout.


Peut-être qu'apathie c'est empaté.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | mercredi, 12 décembre 2007 14:20

J'avais compris pam, mais le détournement me faisait marrer;-)))

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 14:22

Hey Nef
Je ne suis pas l'avocat d'Aphatie...je disais juste une petite merdouille anodine.

En revanche, l'histoire Dasquié m'interroge beaucoup plus:
Et pas que sur les institutions (Police/Justice) de la France.
Aucune pression physique (tout le monde etait courtois dit Dasquié), une pression morale évidente, l'article 109 sur la protection des sources totalement bafoué, un journaliste qui donne sa source apres 6h de GAV, une source "cramée" dont tout le monde se fout, une police/justice hors la loi (sur cette histoire précise) et qui ne rend de compte à personne etc...

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 14:35

Rachida a bien répondu à la question justement au Grand Journal.
La liberté de protéger ses sources doit être quasi-absolue;-))))

Écrit par : nef | 12/12/2007

A propos de Dasquié, je l'ai vu chez Amar en ITW dimanche dernier, il avait l'air très choqué (ce qui se comprend).
En revanche, je ne comprends pas que personne (en tous cas chez Amar) ne s'interesse à "la source" qu'il a balancé.
Parce que ladite "source" aujourd'hui, elle doit être sacrément dans le caca.

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 14:02

Quelques infos sur Dasquié là :

http://daskoz.blogspot.com/

Écrit par : adrien (de rien ?) | 12/12/2007

Isabelle Adjani devrait enchaîner avec un film de la réalisatrice multi-récompensée Yamina Benguigui, pour "Le paradis, c'est complet",où elle campera "une jeune femme d'origine maghrébine, ministre, qui pourrait devenir présidente et à qui il arrive mille catastrophes liées à ses origines", traité sur "le mode d'une tragi-comédie à l'italienne", poursuit l'actrice, évoquant un projet qui l'amuse"follement" (AP le 12/12/07)

Écrit par : La vie de rachida Dati adaptée au cinéma | 12/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | mercredi, 12 décembre 2007 14:10

Oui.certains l'avaient remarqué sur Le Post il y a 2 jours :

Lord Nithorynque le 11/12 à 15h14 “ Non, finalement au vu du style c'est un médiocre usurpateur. ”

yvanchteglov le 11/12 à 15h19 “ Pâle imitation d'un blog qui eut sa petite heure de gloire (n'est ce pas BRP) et qui tente de renaître. Le style, mon cher, le style.... ”

Écrit par : FM2008 = Un faux | 12/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | mercredi, 12 décembre 2007 14:10

Lu. Ce qui ne m'empêchera pas de suivre. ;)

Écrit par : José | 12/12/2007

merci nef et adrien

mais ce qui me gène dans cette histoire, c'est bien sur la violation de la loi par les institutions...mais je ne peux m'empêcher de penser qu'un mec qui balance sa source (qui, elle, n'a pas de protection corporatiste journalistique) apres 6h de GAV n'est pas franchement un martyre ou un héros.
Pas cool pour la source.

enfin, c'est pas simple.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 15:00

L'affaire n'est pas si simple.

"On reprochait au journaliste des faits de recel. La police souhaitait identifier l'auteur de l'infraction recelée, la violation d'un secret, si j'ai bien suivi. Oui, c'est légal."
Eolas

http://www.maitre-eolas.fr/2007/12/10/812-l-ouverture-des-commerces-le-dimanche-en-catimini#c41031

Écrit par : José | 12/12/2007

Silence on matraque
Note de P&P : Vous trouverez ci-dessous le courrier diffusé par Alice Verstraeten sur le réseau SLR (Sauvons la Recherche). A l'heure où nos enfants se font matraquer car ils défendent un enseignement gratuit et public, les médias se vautrent dans l'hypocrisie et le cynisme en se gargarisant de "situation revenue à la normale", de football et de potins de "stars".

Bonjour à tous, Ma fac (Lyon II) s'enfonce tous les jours un peu plus dans le mépris des étudiants et dans un logique policière qui m'inquiète profondément. Les médias ne nous suivent pas, ne relayent rien, s'auto censurent ou se font censurer.

Tout a commencé avec la Loi Pécresse de réforme des Universités, signée dans la précipitation cet été par le président de la fac, Monsieur Journès.Certains étudiants et enseignants s'opposent à cette loi. Les étudiants ont choisi le blocage de l'Université comme mode d'action. On peut être pour ou contre, je ne suis pas sûre que ce choix ai rendu service aux manifestants et à leur image mais aujourd'hui, à la limite, peu importe. On a, pour l'instant, dépassé ce débat.

Depuis quelques jours, le président de l'Université a fait appel aux "forces de l'ordre": des vigiles privés, très jeunes, non asermentés, arrogants et dépassés par les événements, patrouillent dans la fac avec au bras un brassard orange marqué "sécurité". Ils apostrophent tout le monde, tutoient tout le monde, et nous demandent de justifier de notre présence dans l'Université en montrant notre carte "cumul" (une carte magnétique d'étudiant ou d'enseignant qui sert aussi de carte de bibliothèque et de carte... de paiement dans l'enceinte de la fac... ce qui, en soit, ne me plaît déjà pas beaucoup).

Il semble bon de rappeler qu'une Université est, selon la loi, un "établissement public à vocation scientifique et culturelle"... Les étudiants qui manifestaient scandaient à l'encontre des vigiles, hier atin: "Voyous, racailles." Car certains d'entre eux s'amusent à retenir les étudiantes pour les draguer, d'autres en sont venus aux mains avec des étudiants de leur âge, une étudiante a été "étranglée" avec son écharpe pour qu'elle dégage un passage.

A l'entrée principale du campus de Bron, et rue Chevreul sur le campus des quais du Rhône, dès 7h30 le matin, tous les jours, les CRS arrivent pour déloger les étudiants qui protestent. 9 cars de CRS devant le campus de Bron, 9 cars de CRS devant le campus des quais de Rhône. Ils sont, régulièrement, soutenus par la gendarmerie mobile.

J'étais là, hier matin. Deux de mes étudiantes m'avaient dit avoir été "molestées" par les CRS la veille et voulaient que j'en sois témoin. Eh bien oui, ils les plaquent au sol, les jettent plus loin, les matraquent dans le ventre et sur la tête.

Sur les quais, hier, deux leaders syndicaux étudiants (un de Lyon 2, l'autre de Lyon 3) ont été désignés du doigt par des policiers en civil avant d'être poursuivis dans une rue adjacente par les CRS. Ce qui signifie, nous sommes d'accord, qu'un travail préalable "d'information" a été effectué et que ces arrestations sont ciblées pour détruire les mouvements syndicaux.

Les deux hommes sont en garde-à-vue et devraient être déférés à la Justice aujourd'hui même (donc: il existe désormais des comparutions immédiates pour les manifestants, vous serez prévenus). Dans un communiqué odieux et mensonger, la présidence de la fac dit qu'ils sont "extérieurs à l'Université" et que ces arrestations sont survenues après des troubles. Il n'y a pas eu de troubles autres que la manifestation pacifique, nous sommes plusieurs enseigants à en être témoins.

Un étudiant a été blessé et, une fois aux Urgences, a hérité de douze points de suture sur le crâne. Des étudiants ont été mis en joue au flashball. Des policiers en civils sont toujours là, dont un homme sur mon campus: de "type méditerrannéen", il porte une grosse doudoune noire, un talkie walkie dans une poche, un appareil photo dans l'autre. Lui et ses camarades filment longuement les manifestants. S'ils ont effectivement été convoqués par le président de l'Université dans le seul but de permettre aux étudiants qui veulent suivre les cours d'entrer dans la fac, pourquoi filment-ils? Doit-on ajouter la DGSE à la liste des membres du personnel de l'université?

De notre côté, enseignants ou étudiants, ils nous empêchent un maximum de filmer. Ce qui siginifie que les images disponibles sur youtube et sur dailymotion ne sont pas à la hauteur de la réalité.

Face à cette situation, plusieurs enseignants, dont je suis, ont refusé de faire cours. Je refuse d'entrer dans une fac investie de forces de police, de gendramerie et de vigiles privés non asermentés. Je refuse de montrer des papiers d'identité pour me rendre sur mon lieu de travail. Je refuse de me faire bousculer par des CRS. Je refuse de me faire tutoyer avec mépris par des individus que je ne connais pas. Je refuse d'entendre un vigile insulter un de mes collègues (pourtant munis du sac en cuir typique de l'enseignant, pourtant plus honorable que moi dans l'allure avec ses cheveux blancs) en lui disant "J'vais t'fumer toi, j'vais t'fumer."

Nous ne sommes pas, que je sache, dans un état policier. Ou alors il faut nous le dire clairement, parce que cela signifie que les règles du jeu ont changé. Je croyais que l'on avait le droit de grève dans notre pays. Je crois que ce qui m'inquiète le plus, c'est de recevoir des communiqués de la Présidence affirmant que la situation est désormais "normale". SI CETTE SITUATION EST NORMALE, JE DEMISSIONNE.

D'autre part, pour permettre l'action des ces policiers, militaires et vigiles, toutes les sorties de sécurité sont bloquées. Certains enseignants et étudiants s'obstinent à faire cours dans une ambiance délétère et dangereuse. Ce qu'ils risquent purement et simplement, en cas d'incendie, c'est de brûler vifs dans des locaux qui sont déjà vétustes. Je joins à ce message la "Lettre ouverte à la présidence de Lyon 2" rédigée par des enseignants (datée d'avant hier 5 décembre et déjà dépassée par les événements d'hier), ainsi que le dernier message de la présidence elle-même, pour que vous puissiez juger vous-même de la mauvaise foi, du mépris et des ronds de jambe du langage qui se banalisent dans notre environnement politique et médiatique. Ce message est, bien sûr, à faire passer si vous en ressentez le besoin. Alice Verstraeten

Écrit par : abrezol le cloporte | 12/12/2007

Non c'est pas simple en effet
http://www.dailymotion.com/video/x3ph2f_journaliste-menace-de-prison-dasqui_news

Ahhh, faut lire les coms
y'a du réseau voltaire, du hello6, du réac, du faf, du naif, du réaliste, du con, du bo dubon, dubonnet...

Je crois que je vais m'en tenir à ma première impression.
Finalement.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

un autre article sur l'affaire Dasquié là :

http://www.mediapart.fr/presse-en-debat/pouvoir-et-independance/affaire-dasquie-l%E2%80%99etat-pietine-la-liberte-d%E2%80%99informer

Désolé Nef, on sort de l'Aphatie, mais on parle quand même médias ;)

Écrit par : adrien (de rien ?) | 12/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | mercredi, 12 décembre 2007 15:35

Pas de problème, je suis plutôt contente que mon billet serve d'ouverture à des discussions sur les médias.

Écrit par : nef | 12/12/2007

Hier, au grand journal de Canal +, JF Coppé était "interrogé" par Denisot, Massenet et Aphatie, le bien nommé.

J'attendais avec une impatience non dissimulée des questions sur le cumul des tâches de notre surhomme meldois (Maire + Président du groupe UMP à l'Assemblée + avocat)... Mais à part un petit reportage mignonnet qui rappelait ces faits, une seule petite question d'Ariane Massenet sous l'oeil réprobateur et fuyant des deux sit-disant journalistes !

Denisot et Aphatie avaient dû enfiler 3 couches "Pampers" parfumées pour adultes, tellement ils chiaient dans leur froc devant le sourire carnassier de JF Coppé !

À pleurer de honte !

Désormais les "Guignols de l'info" sont diffusés en non stop de 19h à 20h avec une parodie de journalisme à la française interprétée par nos deux bouffons, Denisot et Aphatie !!!

Affligeante, l'évolution de Canal +...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 12 décembre 2007 15:45

Pourtant il n'en mené pas large pendant quelques secondes le Copé, mais il faut dire que sa répartie sur le salaire des personnes employées par Canal + a porté. Cela a peut-être résonné dans leurs oreilles comme une menace;-)))

Écrit par : nef | 12/12/2007

menait oups

Écrit par : nef | 12/12/2007

Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 15:52

Excuse moi, Nef de ne t'avoir pas félicité pour ta contribution...

Mais effectivement, Coppé avait dans sa poche, les salaires d'Aphatie, Denisot et Massenet qui sont considérables et du coup ils ont tous fermé leurs gueules.

Comme quoi, lorsqu'on est journaliste et trop payé on est coincé !!!!!!!!

C'est la base de tout patron de Presse. Payez royalement vos employés et :

1) ils auront peur de perdre leur place.
2) si vous menacez de divulguer leurs salaires, ils s'écraseront.

C'est ça la corruption soft ! Plus besoin de prisons ou de nervis...

Vous avez un opposant de talent : payez le cher et pourrissez le d'honneurs ! (politique, journalisme, etc...)

C'est le libéralisme sans violence mais Ô combien plus efficace !!!

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

C'est ça la corruption soft ! Plus besoin de prisons ou de nervis...

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 12 décembre 2007 16:03
############

Et quand un type résiste, c'est procès sur procès jusqu'à sa ruine...

Finalement, il n'y a que des cuistres dans notre genre pour parler librement...

Cette fois, le travail m'attend...

À plus.

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

Ecrit par : "cui cui" fit l'oiseau | mercredi, 12 décembre 2007 16:12

Des cuisses dans notre genre ?

Écrit par : nef blonde | 12/12/2007

Ecrit par : nef blonde | mercredi, 12 décembre 2007 16:15

qui me parle ? qui me réveille ?

des cuisses ou ça ?

question subsidiaire : pourquoi les cuisses de grenouille vont elles de pair avec les miches de rat ?

Écrit par : Serval | 12/12/2007

HS/

Et bien, le DEL sans GB n'a pas que des amis !
A entendre certains, nous ne sommes que des parasites qui bavassent !

http://www.lepost.fr/article/2007/09/27/1026711_birenbaum-demenage.html

extrait :

"Le nouveau blog NRV sans Birenbaum, moi, j'y vais pus... Honnêtement, je peux pas, un blog, c'est quelque chose de personnel et voir le blog de Guy squatté par des parasites qui bavassent et qui bavassaient déjà lorsque le taulier tenait le bordel, sans le moindre égard pour ce qu'il écrivait alors, cela me fait trop mal pour lui."

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 16:39

Hypocrite;-)))) parce que quand les oranges vont de pair avec des cuisses rondement galbées les mecs chipotent...

Écrit par : Pamela de Barres | 12/12/2007

Et bien Nef, quelle star !

Darkozy répond aussi à ton billet !!

"Sarkozy: "le danger d'une guerre existe" avec l'Iran"

http://www.marianne2.fr/_afp_newsmlmmd.4bfe2bd162152b495de0d95fa142f42f.c61_pnewsmlmmd.4bfe2bd162152b495de0d95fa142f42f.921_nnewsmlmmd.4bfe2bd162152b495de0d95fa142f42f.2b1_r6

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 16:45

C'est un texte du 1er octobre dernier...Mais bon à chacun son OTS ou son Jim Jones je suppose ;-))

Comme le dit le grand gourou : l'agrégat d'individualités est une ineptie, une impossibilité d'intelligence collective.

Bienvenue au Village. Quand viens tu nous rendre visite ?

Écrit par : Serval | 12/12/2007

c'était une fausse alerte
et gb est un grand initié...comme d'habitude.

http://www.lepost.fr/article/2007/12/12/1066616_francois-mitterrand-2008-contrefacon.html

Écrit par : news | 12/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | mercredi, 12 décembre 2007 16:47

J'adore les oranges !

D'ailleurs là je t'écris du fond de ma cellule. Quand viens tu m'apporter les tiennes ?

(heu je suis bien sur meetic ?)

;-))

Écrit par : Serval | 12/12/2007

et gb est un grand initié...comme d'habitude.

Ecrit par : news | mercredi, 12 décembre 2007 17:00

Moi non plus je ne ne revelerais pas le nom de mon caviste qui me fournit en si bons vins et qui m'a contacté pour me dire que le gars qui à ouvert une chaine de magasins est un usurpateur

suis je pour autant un initié ?

Écrit par : Serval | 12/12/2007

C'est posté aujourd'hui par Marianne (12/12/2007 12:15)

De plus, c'est en rapport avec l'interview donnée par Sarkozy au nouvel obs paru demain !
A un moment, il parle de l'Iran, comme l'indique la dépêche donnée par Marianne.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/opinions/20071212.OBS9772/sarkozy_au_nouvel_observateur__pourquoi_il_faut_parler_.html

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 16:59



Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 17:20

Cette réponse était pour Serval !

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Remarquable ce texte d'Edwy Plenel porté à notre connaissance grâce aux talents de documentaliste d'Adrien. J'en retiens deux passages :


"La seule existence de l’affaire Dasquié révèle, par contraste, tout ce à quoi, en France, nous avons mystérieusement renoncé, par lassitude ou par suffisance : des contre-pouvoirs, des commissions d’enquête, des contrôles jusqu’au cœur du secret d’Etat, un réel droit d’investigation du Parlement sur cette partie obscure de l’action étatique, une exigence structurelle de transparence envers les représentants de la Nation. Rien de tout cela, et même tout le contraire.(...) Si nous étions un peu plus européens, peut-être nous rendrions nous compte qu’à force de succomber à la fascination présidentielle, nous avons oublié d’entretenir notre esprit de vigilance démocratique."

Je m'interroge inlassablement sur les raisons qui guident des citoyens à passer du temps sur des blogs pour y débattre et y confronter des points de vue, faire part de leurs réactions "personnelles" à telle ou telle information, telle ou telle décision du pouvoir. Je trouve dans cet extrait une réponse possible : la nécessité de faire vivre un espace démocratique de "sans-titres", de citoyens lambda, comme un espace de vigilance, aussi dérisoire soit-il, de la société civile face au rouleau compresseur des vérités arrangées par et pour le pouvoir. Un pouvoir dont on voit bien que les dérapages sont liés à la mise en oeuvre d'une ligne directrice conduite de manière autonome par ses responsables, selon l'idée qu'ils se font de la place de la France dans le monde et de l'action occulte qu'elle doit mener en fonction de cette idée là. Une ligne qui ne manque pas de moyens d'exécution à travers des cercles dont les manoeuvres sont dissimulées aux yeux des contre-pouvoirs et des forces de régulation qu'une démocratie se donne - justice et médias, entre autres - et sans le bon fonctionnement desquels elle n'est que l'apparence de ce qu'elle prétend être.

Il faut lire les articles sur cette affaire pour se rendre compte que les cauchemars de manipulation de l'opinion, d'entraînement de tout un pays dans une catastrophe ne sont pas que chimères, mais peuvent à tout moment se produire si aucune voix discordante ne parvient à se faire entendre. C'est à cette mise en garde que se livre Plenel :

"Sommes-nous si assurés que le mensonge américain des armes de destruction massive irakiennes, qui a fait tant de dégâts à la face du monde, ne réussirait pas à s’imposer en France, dans un climat similaire, avec plus de force, plus d’ampleur, plus de durée ? Et sommes-nous si certains, après l’exemplaire exercice d’intimidation dont Guillaume Dasquié a été le cobaye, qu’il se trouverait, demain, en France, un journaliste, habitué à travailler minutieusement au cœur du secret d’Etat, pour faire voler en éclats ce mensonge ? Et pouvons-nous sérieusement croire que ce journaliste solitaire trouverait la tribune aussi respectable que libérale offerte par le New Yorker à Seymour Hersh quand, par ses révélations sur les tortures d’Abou Ghraib, il sonna la fin de la récréation, sortant de sa torpeur toute la profession outre-Atlantique ?"

Le billet de Nef est porteur des mêmes interrogations et des mêmes inquiétudes en soulignant le manque de pugnacité de certains professionnels des médias au moment critique.

Après tout, les médias ont pour raison d'être d'éclairer l'opinion sur les agissements des gouvernants dont on ne rappellera jamais assez qu'ils sont simplement élus par le peuple et une émanation de celui-ci. Comme le dirait M. K : "je ne suis rien, je n'ai aucun pouvoir, car c'est le peuple qui se gouverne lui-même". Oui, en effet, à condition d'ajouter que l'Etat - et toutes ses institutions -, sont une émanation du peuple et demeure une partie intégrante de celui-ci. L'Etat est au service de la nation et pas l'inverse.

C'est bien parce que des dérives sont possibles et même inévitables qu'un contrôle démocratique de l'action des services de l'Etat est nécessaire. Ce n'est pas une logique de la suspicion, mais bien plutôt de la régulation, d'auto-régulation même.

Écrit par : off | 12/12/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 16:45

Salut, Roma.

Ton type, Roma, dont tu as cité la déclaration du 1er octobre dernier, est tellement "fan de" qu'il s'est construit une petite cabane de brics et de brocs, un blog misérable sans trop de contenu, bien au chaud, tout contre son héros, au Post...

Il se sent désormais rassuré, mais vue l'indigence de ce qu'il écrit, on comprend qu'il ait besoin d'un tuteur célèbre...

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

Ecrit par : off | mercredi, 12 décembre 2007 17:30

Je plussoie, Off.

Ce que dit Plenel est juste, mais que fit Edwy au Monde ????????

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

Ecrit par : Roma | mercredi, 12 décembre 2007 17:22

Merci pour le lien. j'en ai extrait ceci :

"ce sont les faucons qui font la paix"

En abattant les colombes je suppose...

Écrit par : Serval | 12/12/2007

" Je m'interroge inlassablement sur les raisons qui guident des citoyens à passer du temps sur des blogs pour y débattre et y confronter des points de vue, faire part de leurs réactions "personnelles" à telle ou telle information, telle ou telle décision du pouvoir. Je trouve dans cet extrait une réponse possible : la nécessité de faire vivre un espace démocratique de "sans-titres", de citoyens lambda, comme un espace de vigilance, aussi dérisoire soit-il, de la société civile face au rouleau compresseur des vérités arrangées par et pour le pouvoir. Un pouvoir dont on voit bien que les dérapages sont liés à la mise en oeuvre d'une ligne directrice conduite de manière autonome par ses responsables, selon l'idée qu'ils se font de la place de la France dans le monde et de l'action occulte qu'elle doit mener en fonction de cette idée là. Une ligne qui ne manque pas de moyens d'exécution à travers des cercles dont les manoeuvres sont dissimulées aux yeux des contre-pouvoirs et des forces de régulation qu'une démocratie se donne - justice et médias, entre autres - et sans le bon fonctionnement desquels elle n'est que l'apparence de ce qu'elle prétend être."
E. Plenel


Ecrit par : off | mercredi, 12 décembre 2007 17:30

Les "victoires de détail" auxquelles correspondent les "défaites d'ensemble" (Walter Benjamin). Merci Off pour votre contribution à cette "victoire de détail" replacée dans le contexte de la "défaite d'ensemble".

Écrit par : Nef | 12/12/2007

Ecrit par : Nef | mercredi, 12 décembre 2007 17:43

Ma chère Nef, il y a maldonne : le passage que vous citez n'est pas de Plenel.

Écrit par : off-off | 12/12/2007

Les jean-foutre pousseraient-ils comme des champignons ? Extrait (Le Monde, Ariane Chemin) :

Le palace parisien accueillait, mardi, la " grande rencontre culturelle " du chef d'Etat libyen. Anciens ministres, écrivains, universitaires ont formé, pour quelques heures, une bulle loin de toute polémique
Au Ritz, Kadhafi n'a " que des amis "



Mardi, Mouammar Kadhafi s'est livré à une analyse géopolitique devant une assistance choisie.

Il manquait un ministre des affaires étrangères pour recevoir le colonel Kadhafi ? Roland Dumas s'y est collé. " Profonde et cordiale bienvenue " : c'est ainsi que l'ancien occupant du Quai d'Orsay, sous François Mitterrand, a accueilli, mardi 11 décembre, dans un des salons de l'hôtel Ritz, place Vendôme, à Paris, le Guide de la révolution libyenne.

Le socialiste, qui avait dénoncé, la veille, sur LCI, la " double lâcheté " de Bernard Kouchner, celle de " ne pas être là, et de ne pas donner de raison ", a rendu service à Nicolas Sarkozy en accueillant chaleureusement, avec le député (UMP) des Hauts-de-Seine Patrick Ollier, président de la commission économique de l'Assemblée nationale, un Mouammar Kadhafi que les députés avaient boudé. Ici, au Ritz, les messieurs à rosette se lèvent tous pour applaudir l'hôte de la France, malgré son heure de retard : " Vous n'avez ici que des amis, Excellence ", le rassure Roland Dumas.

Pour la " grande rencontre culturelle en présence du Guide ", comme disait - en vert - le bristol d'invitation, le salon du palace accueillait une centaine de personnes. Certains, comme l'écrivain Philippe Sollers, avaient décliné l'invitation. Mais l'ancien ministre (UDF) des affaires étrangères Hervé de Charette, le directeur de l'Institut du monde arabe, Dominique Baudis, le journaliste Jean Bothorel, l'écrivain chiraquien Denis Tillinac, Me François Gibault, auteur de la biographie en trois tomes de Louis-Ferdinand Céline, de nombreux diplomates et quelques éditeurs avaient accepté l'invitation au palace. Alexandre Adler, grippé, s'était dit désolé d'avoir dû garder le lit.

L'université Paris-IV était bien représentée, avec Edmond Jouve, professeur de science politique à la Sorbonne, qui a interrogé le Guide dans Le Concert des nations (Archipel, 2004) et dirigé la thèse d'Aïcha, la fille du colonel, et André Laronde, professeur d'histoire grecque et directeur des fouilles françaises en Libye depuis 1981. On croise aussi Marie Dabadie, journaliste et secrétaire de l'Académie Goncourt, Arnaud d'Hauterives, secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts, et le producteur Tarek Ben Ammar.

" Vous êtes à Paris pour quelques jours - d'aucuns se plaignent que c'est trop long... " Ce n'est pas l'avis de Roland Dumas qui, devant les " amazones " libyennes en treillis et derrière les bouquets d'orchidées violettes et de renoncules blanches, fait mine de s'interroger, avec coquetterie, " pour savoir ce qui me vaut l'honneur de recevoir le colonel Kadhafi. Peut-être parce ce que je suis le doyen de cette assemblée, peut-être en raison d'une amitié de vingt-cinq ou vingt-six ans ? ". (...)

Écrit par : off | 12/12/2007

Jean-Foutre and Co.

Toujours Le Monde, Patrick Roger sur la révision constitutionnelle nécessaire à l'adoption du "traité simplifié" :

"Afin d'éviter de se diviser à nouveau sur la question européenne à la veille des échéances municipales, le bureau national du PS, qui se réunira en janvier, devrait choisir cette fois de ne pas participer au vote. " Je souhaite que nous puissions avancer, reconnaît le président du groupe socialiste de l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault. Et qu'après avoir consacré énormément de temps aux institutions nous nous attachions au fond, à la nécessité de redonner de l'espoir en l'europe. "

(...)

le ps devrait alors voter en faveur du traité, tout en laissant libres de leur vote ceux qui y sont opposés."

Manque plus que le désormais célèbre "qu'est-ce qu'on aurait dit mâme Chabot ?" mais sur le fond en effet ayrault peut serrer la paluche à sarko qui sait mieux que personne ce "qu'avancer" veut dire.

Écrit par : off | 12/12/2007

Ecrit par : off-off | mercredi, 12 décembre 2007 17:49

Clap, clap, clap (excusez-moi je suis confuse, cela me paraissait bizarre, je le trouvais drolement bien).

Écrit par : nef blonde et betassoune | 12/12/2007

Décidément, encore un candidat sur la piste de départ du marathon des Jean-Foutre. Si ça continue, on va devoir refuser du monde. Il s'agit de Xavier Bertrand interviewé par Le Monde :

"Q : Dans quelle mesure le projet de loi présenté au conseil des ministres, mercredi 12 décembre, permettra-t-il d'augmenter le pouvoir d'achat des Français ?

X.B. : Ce texte que je porte à la demande du chef de l'Etat et du premier ministre, avec Christine Boutin pour le logement, continue de mettre en oeuvre le message délivré pendant la campagne électorale : le " travailler plus " est valorisé financièrement."

Comme dirait Bernard Maris, que je ne me lasse pas de citer, "c'est bien le moins de rémunérer les heures de travail faites en plus" (c'est l'esprit sinon la lettre).
On voit là comment les gouvernants se complaisent dans le langage creux. Celui-ci se donne des airs de Père Noël sur le dos des salariés. Sachant que toute heure de travail mérite salaire, on ne valorise pas le "travailler plus" en le payant, on ne fait que s'acquitter de la contrepartie normale du travail fourni.

Écrit par : off | 12/12/2007

Erratum : Je me suis emporté sur Bertrand. La suite de son propos éclaire d'un autre jour ce que j'ai dit :

"Après la loi sur les heures supplémentaires, nous offrons la possibilité au salarié de se faire payer les jours de RTT qu'il n'aura pas voulu ou pas pu prendre. Ces RTT, à hauteur de dix jours possibles, seront payés au minimum 110 %. En cas d'absence d'accord collectif dans l'entreprise, ils seront payés comme les heures supplémentaires, à 125 %. La responsabilité du gouvernement est de rendre les choses possibles dans les entreprises, pas d'imposer par la loi comme cela a été fait pour les 35 heures. Le salarié décidera s'il préfère se reposer ou se faire payer ses journées de RTT."

En ce sens, oui, on "valorise financièrement" le travail par rapport au repos au sens où l'on paye les RTT davantage que le temps qu'elles représentent. C'est donc une mesure incitative à troquer du temps de repos et de loisirs contre du travail.

Mon commentaire précédent est donc erroné.

Écrit par : off | 12/12/2007

Ces RTT, à hauteur de dix jours possibles, seront payés au minimum 110 %. En cas d'absence d'accord collectif dans l'entreprise, ils seront payés comme les heures supplémentaires, à 125 %.

Ecrit par : off | mercredi, 12 décembre 2007 18:11

Pourquoi négocier alors ? Une entreprise ne voudra pas signer un accord au delà de 125 % et une OS serait bien stupide pour signer à 110 %

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 18:19

Oui ça m'a paru bizarre également.

Écrit par : off | 12/12/2007

Ecrit par : off | mercredi, 12 décembre 2007 18:11

En y réflechissant il y 5 ans on n'avait pas ces jours de congés RTT (12 jours en moyenne).

Maintenant on les rachete à 125 % soit grosso modo l'équivalent de 16 jours payés.

reste plus qu'a augmenter de 25% les jours restants

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Bon, ça se confirme
La source dévoilée de GD, tout le monde s'en tape.
L'état, il a été méchant avec le journaliste.
Le journaliste, il ne peut être que gentil.
Fermez le ban.
Mais Aphatie, lui, c'est un méchant.


Village des énervés??
Mais pas trop quand même.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Bonsoir,

Désolée pour ce HS, mais en douce la nuit, nos parlementaires continuent à nous ponctionner sans que cela fasse de vagues.
Après les franchises médicales, voilà le remboursement de l'APA par les heritiers...

A quand le remboursement du RMI pour les personnes retrouvant un emploi ??

http://www.europe1.fr/informations/articles/772955/apa--un-amendement-nocturne-qui-change-beaucoup.html

Bonne soirée

Écrit par : Martine | 12/12/2007

"Socialiste" et "Dumas", là, ramayade un mot de trop.

Et si ça se trouve, les deux.

Si vous voulez voir botter le cul de Mr Deviers-Joncourt à coup de bottines Berlutti, allez sur le blogue de Pierre Assouline.

Dans les commentateurs, je vous conseille l'ami montaignacheval.

Koukouchner a enfin élevé la voix contre l'ami de son Maître. Pour dire qu'il avait pas à dire du mal de la façon dont on traite les gens dans nos banlieues à nous qu'on s'en occupe si bien, d'abord. Alors que c'est le seul truc sensé qu'a dit MoKa.

Ben il a p'têt monté le ton, BK, mais il a surtout descendu une marche dans la cave de mon estime.

Au fait, qui a entendu la voix de mon Jack ?

Et Ségo, pourquoi elle a attendu que tout le monde jusqu'à droite voie le caca de Sarka ?

Courageuse, notre Maldonne, hein ?

Écrit par : Observateur | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 18:50

Un billet ?
Une proposition ?
Une idée ?

Ah une illustration peut être ?

Non plus ?

Dommage...

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Martine | mercredi, 12 décembre 2007 18:55

C'est interessant martine.

tu peux nous en faire quelques lignes stp ?

levillagedesnrv@gmail.com

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : off | mercredi, 12 décembre 2007 17:50

Patrick Ollier n'est pas le fondateur du groupe d'Amitiés Franco-Lybiennes; il y a quelquechose qui m'interpelle dans les protestations que soulèvent la visite du colonel K, où sont les "intellectuels" ceux qui ont soutenu avec force Sarkozy, pourquoi monsieur Glucksman ne se précipite pas sur les plateaux télés ou ne rédige pas de tribune enflammée dans le Monde...
Urbain a raison quels cuistres....

Écrit par : Pamela de Barres | 12/12/2007

nef - Passage exceptionnel et définitivement unique pour toi. Merci pour ce billet de qualité.

Ce type de pointure JMA, Z comme Zéro, Eric de son prénom et bien d'autres sont les bonnes voix de leurs maîtres. Ils osent de mini-critiques "très diplomatiques", ils font presque croire à un quelconque libre-arbitre.
La pauvreté des médias est télécommandée et pour cause...
Relayer la bonne posture, un métier. Epouser la voie tracée, la rupture et le changement, ils prêchent pour les imbéciles qui en doutent en saluant les magnifiques efforts de notre Père incompris. Eh oui, c'est pour notre bien....

Écrit par : agathe | 12/12/2007

Sarkozy perçoit toujours son salaire de ministre
Par Rue89 17H34 12/12/2007

Nicolas Sarkozy cumule en ce moment son salaire de Président et celui de ministre de l'Intérieur.
Source : Le Canard (via Politique.net)

Vous avez bien lu :
NICOLAS SARKOZY CUMULE EN CE MOMENT SON SALAIRE DE PRESIDENT ET CELUI DE MINISTRE DE L'INTERIEUR.

Écrit par : 200%, 300%, 400%... | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 19:00

Je m'étais un peu "faché" un jour contre Gaelle qui avait exactement la même argumentation (pas de billet, pas de débat).
Tu as bien raison de ramener les lecteurs/commentateurs à leur statut.
On oublie trop souvent qu'un commentateur doit suivre la ligne éditoriale du billet, point barre.
Faudrait tout de meme pas qu'il ose émettre une opinion (ce pov' con qui n'écrit pas de billet)
Mes interrogations ne sont surement pas légitimes.
mais tout ça n'est pas bien grave.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 20:01

Ton problème c'est que tu passes plus de temps à critiquer les billets qu'a les commenter, voire à proposer quelque chose.

La critique est nécessaire et utile quand elle permet d'avancer dans le débat en cours ou d'en justifier un autre.

Pas quand elle est stérile

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Serval
Où vois tu la moindre critique du billet de Nef dans mes propos?
C'est un billet sur le journalisme
je parle de l'affaire Dasquié (suite à un comm de l'auteur du billet)
Je pose quelques questions
Je ne vois pas où est la stérilité.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

nef - Passage exceptionnel et définitivement unique pour toi.

Ecrit par : agathe | mercredi, 12 décembre 2007 19:36

unique ?

Bah ? et nous alors ?

agathe the blues la ;-((

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : nef | mercredi, 12 décembre 2007 10:43

à quoi sert le DEL ?
pour moi certainement pas à "décrypter" le blog d'apathie...
quand au fait que l'iran aura la bombe ( tôt ou tard ), tous les spécialistes conséquents du moyen orient le savent et le disent ( sauf la CIA bien sur, mais elle a montré ses compétences en la matière , souvenez vous ... des "armes de destruction massive" ), tout simplement par ce que les iraniens jugent que c'est pour eux un impératif vital de défense nationale ( regardez un peu la carte géopolitique de la région, et vous comprendrez pourquoi ) .

Écrit par : urbain | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 20:16

je reprend ton com :

Village des énervés??
Mais pas trop quand même.

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 18:50

Quand à l'affaire Dasquié, il faudra avoir un peu plus de recul tant les versions se téléscopent (pas pour déméler le faux du vrai (parce que là, la manip contre l'article 109 est flagrante) mais pour faire un article étayé).

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 20:24

Les énervés supportent un peu de provoc quand même, non?!

Sinon, je suis d'accord avec toi....du recul (je n'ai pas arrété de le dire cet AM)
Mais aujourd'hui, telle qu'on nous présente l'affaire, tout le monde s'accorde à dire :"c'est honteux cette pression sur un journaleux" (et je suis entierement ok la dessus), mais quid de la source???
tu n'as pas l'impression que tout le monde s'en fout?
Le journaleux a passé 6 heures désagréables...d'accord
Combien pour la source??? 6h, 6 jours, 6 mois, 6 ans?
tu crois que tu le sauras un jour?
C'est ça qui me gène dans cette affaire.
En France, aujourd'hui, meme avec Sarko au pouvoir, je ne connais pas de journaliste en taule pour délit d'opinion.
Quid des sources qui aident les journalistes? et qui sont lâchées?


Je t'assure que c'est pas une critique du billet de Nef.

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Ben moi je suis d'accord avec rep ban. C'est la première idée qui m'a traversé la tête quand j'ai entendu cette info : il y en a un qui va trinquer et il aura personne pour le défendre.

Pas de source, pas de journal.

Les journalistes et leurs syndicats ou les associations qui les défendent devraient mieux se préoccuper de la protection de leurs sources grâce auxquelles nous en savons un peu plus sur ce qu'on ne veut pas qu'on sache...

Quant à JMA, il est comme tant d'autres... :-(

Écrit par : juliette dze | 12/12/2007

Vous avez bien lu :
NICOLAS SARKOZY CUMULE EN CE MOMENT SON SALAIRE DE PRESIDENT ET CELUI DE MINISTRE DE L'INTERIEUR.

Ecrit par : 200%, 300%, 400%... | mercredi, 12 décembre 2007 19:50

C'est pas avec ça qu'on va aller vers la décroissance...

Écrit par : juliette dze | 12/12/2007

C'est quand même incroyable de venir le soir, sur un billet qui vaut ce qu'il vaut (pas forcément d'accord je suis sur le fond, j'en ai parlé avec Nef ce matin, mais il permet la discussion et rien que pour ça, et pour la qualité de son écriture, bravo et merci gentille Nef), et de voir que ca se chipotte, ca se fricotte, et grrrr vous être pénible les enfants (on se croirait au PS)

Honnêtement, je vois pas où est la stérilité de RepBan (désolé pour l'expression ^^) dans son commentaire. Et honnêtement, je trouverais dommage que des considérations personnelles enveniment les débats.

Je le dis avec d'autant plus de facilité qu'ici, un coin où j'aime être, venir, et où j'ai fait des rencontres dont je suis heureux, même si je n'ai pas encore contribué (par ma prose qui est bien imparfaite, n'infligeons pas les milles plaies à nos amis qui viennent ici ^^)

Critiquons, discutons, débattons, prenons du plaisir aussi, mais de grace, n'allons pas nous chercher la petite bête. Je n'ai pas envie de venir ici pour suivre les matchs Serval vs Repban (en plus je les apprécie, sincérement, tous les deux, embetés je suis le neuneu bisounours que je suis), ou quiconque d'autre. J'ai la Ligue des Champions pour ça à la télé (putain, 4-0...), et je préfèrerai toujours ici les querelles d'idée et de position à celles de personnes.

A part ça rien. Entendu lagarde ce matin sur RTL et je la trouve d'une arrogance et d'une pédantisante langue de bois qui me rendrait jack Lang et JF Copé honnête, sincère et sympathique. Entendu Kouchner à l'Assemblée et je l'ai trouvé touchant mais pathétique. Et j'en ai marre de voir Kadhafi s'essuyer sur mon pays que j'aime mais tout le monde en parle, soyons original.
Soyons original et allons voir Lyon : j'aime pas Aulas, mais j'aimerais bien voir une équipe française en Ligue des champions en février (et Benzema, Squillaci et surtout le monstrueux Toulalan me sont tellement sympathiques...)

Bonne soirée

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

ouf
Merci Juliette
je me sentais un peu seul sur le coup
:)

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 20:41
Ecrit par : juliette dze | mercredi, 12 décembre 2007 20:55

C'est tout le problème en effet. La source.

d'autant plus que cela crée un précédent. Qui ira se confier désormais à un journaliste ?

C'est l'autre versant de la montagne. Asservir ceux qui le souhaitent et griller ceux qui ne le souhaitent pas...

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 21:05

4-0 ce n'est pas une défaite, c'est une victoire différée...

(je le fait bien mon Copé hein ?) ;-))

A part ça ce n'est pas parce qu'une discussion est vive qu'elel ne débouche pas sur un débat. No problèm donc.

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Serval : clap clap clap (on bouffe quand chez DousteBlazy ?)

Si c'est pour ensuite débattre, tu as raison, vivement qu'il faut discuter (mais bon, chui traumatisé moi, tu comprends ^___^ ?)

Bonne soirée (ils font quoi Lyon ?)

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

Interview de Sarkozy dans le nouvel obs

L'hypocrisie, à ce point là, peut-etre comparé à du génie

"N.O.- Vous comptez de nombreux amis dans les médias. On vous a reproché d’intervenir directement auprès de certains d’entre eux. Qu’avez-vous à répondre ?

N. Sarkozy.- Nous atteignons le comble de l’hypocrisie française ! La presse est globalement de gauche, non pas socialiste, non pas partisane, mais culturellement de gauche. Cela ne gêne personne.

Lorsque Jean-Marie Colombani, directeur du plus grand quotidien français, deux jours avant le deuxième tour, appelle à voter Ségolène Royal et à barrer la route à ce "bushiste néoconservateur" de Sarkozy, c’est la démocratie !

C'est-à-dire que la liberté de la presse, c’est le soutien de la gauche.

Quand on me soutient, ça devient la mainmise des médias. La presse, globalement, a été opposée à ma candidature. C’est son droit. Dire qu’elle m’a aidée, c’est à exploser de rire !

D’ailleurs, Le Nouvel Observateur m’a réservé des unes particulièrement "sympathiques", non ? Quant à TF1 que dirige Martin Bouygues, qui est l’un de mes meilleurs amis, - TF1 appartient au groupe Bouygues depuis 1987- qui peut dire que cette chaine a fait mon élection ?

Dassault, Lagardère, Bouygues, Arnault, Pinault, Perdriel possèdent des journaux. Réjouissez-vous que des industriels investissent dans la presse plutôt qu’elle appartienne à des fonds de pensions anglo-saxons! Je vais être très clair : si je suis le seul risque pour l’indépendance de la presse, vous pouvez dormir tranquilles."

Écrit par : anthony | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 21:20

1-0 pour Lyon but de Govou à la 16ème minute, Falcon

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 12/12/2007

Ecrit par : anthony | mercredi, 12 décembre 2007 21:28

En tout cas, le Figaro aime bien aider les amis de Sarkozy !

http://www.imedias.biz/presse/actualite-kadhafi-se-paie-une-pub-dans-le-figaro-15166.php

Écrit par : Roma | 12/12/2007

Z'ai vu :) glop glop.

Sinon, rien à dire sur l'interview de Sarkozy au Nouvel Obs. Il ne me semble qu'il ait fonciérement tort sur le fond, quand bien même sur la forme nous pouvons avoir eu des sentiments divers et différents. (mais je reste sur ma position : mes copains de droite en avaient marre des médias qu'ils jugeaient gauchistes, et mes copains de gauche en avaient marre des médias qu'ils jugeaient sarkozystes... aprés, à chacun de se faire sa religion... pour moi, j'ai trouvé les médias nuls pendant la campagne, et ils n'ont pas réussi à rendre la campagne d'un niveau meilleurs, et pi voilà)

Bonne soirée et bonne nuit : match devant la télé, youpi.

Écrit par : Falconhill | 12/12/2007

La source de Dasquié c'est quelqu'un qui a délibérément transgressé le secret défense et donc de toute façon renié l'un de ses devoirs en en acceptant les risques.

Il était tout à fait normal de la part des services concernés de chercher à connaitre la source des fuites.

La source doit assumer ses actes.

Et je l'écris sans aucun jugement personnel.

Écrit par : José | 12/12/2007

cui cui

Réponse chez moi...

Et quand je lis ce que vient d'écrire José, je ne suis pas près de revenir....Ciao à tous

Ca
La source de Dasquié c'est quelqu'un qui a délibérément transgressé le secret défense et donc de toute façon renié l'un de ses devoirs en en acceptant les risques.

Il était tout à fait normal de la part des services concernés de chercher à connaitre la source des fuites.

La source doit assumer ses actes.

Et je l'écris sans aucun jugement personnel.

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 21:40

Écrit par : agathe | 12/12/2007

Ecrit par : agathe | mercredi, 12 décembre 2007 21:50

Mais tu es libre, agathe...

Écrit par : José | 12/12/2007

Bonne soirée (ils font quoi Lyon ?)

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 21:20

qui ça ?

Désolé moi je regarde "les Expert- Bayonne"

Tu leur donnes une tranche de jambon, ils te retrouvent la mère du cochon !!

;-))

Écrit par : Serval | 12/12/2007

excellente note. précise, enlevée, vraie question. bravo.

Non pas que je mette en doute la sincérité de Aphatie, pas plus que ses intentions mais il y a des positions que l'on peut exprimer en une phrase, mais qu'il faut savoir prendre le temps d'expliquer plus longuement.

Écrit par : gasper | 12/12/2007

Hs
trouvé sur rue 89
http://l.i.b.e.r.t.e.free.fr

Écrit par : skalpa | 12/12/2007

La source de Dasquié c'est quelqu'un qui a délibérément transgressé le secret défense et donc de toute façon renié l'un de ses devoirs en en acceptant les risques.
Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 21:40

Whaou....malheur à la pauvre secretaire fonctionnaire qui tombe sur une dégueulasserie fomentée par l'état et qui veut la dénoncer.
Traitre à la nation!

Écrit par : rep ban | 12/12/2007

HS... Mais pas vraiment, ces extraits du Canard enchaîné d'aujourd'hui, relevés et traités oar Fontenelle mieux que je ne saurais le faire:

"De toute façon, plus ils gueulent et plus je leur ferai un bras d'honneur. Plus longtemps je serrerai la main de Kadhafi".
(...) "Je traite le mal par le mal. On me cherche avec Kadhafi? J'en fais le maximum! On dit que Rachida est trop people, qu'elle fréquente trop les grands couturiers? Eh bien, elle a fait la une de "Match" habillée en Dior. C'est moi qui lui ai dit: tu les emmerdes tous, et tu te fais plaisir".

On a beau savoir, pour le cynisme et la vulgarité, on n'est jamais déçu face à une conception de la politique qui n'a pour seul objet avoué que de baiser l'opposition.

Alors, quand elle se choisit de tels représentants, je m'interroge vraiment sur la notion de «traîtrise à la Nation.»

Écrit par : valdo lydeker | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 21:40

bien sur José...Sans "deep throat" il n'y aurait pas eu de Watergate.

Juste un truc, tu penses que les journalistes, les vrais, n'ont leurs informations qu'en lisant leur Reuters ?

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 22:49

+ 1

Écrit par : juliette dze | 12/12/2007

«Avant de parler des droits de l’Homme, il faut vérifier que les immigrés bénéficient chez vous de ces droits» (Khadafi)

Kouchner juge les propos de Khadafi «pitoyables»

(voir Le Figaro.fr)

Il n'a pas tort Khakhadadafifi. Et le plus pitoyable en l'occurrence n'est pas forcément celui qu'on croit.

Ce qui est pitoyable est d'ailleurs que la politique du gouvernement français rende possible une telle réplique, montrant qu'en matière de cynisme, ils sont tous frères...

Écrit par : juliette dze | 12/12/2007

Ecrit par : Falconhill | mercredi, 12 décembre 2007 21:20

http://www.lequipe.fr/Football/directs/Live117404.html

Écrit par : Allez l'OM... heu... l'OL | 12/12/2007

Ecrit par : juliette dze | mercredi, 12 décembre 2007 22:51

Remarque que le métier de journaliste est de plus en plus dur. Regarde, gb contraint de s'exiler de RTL après avoir dévoilé une vidéo sur Duhamel qui était classée "secret défense" ;-))

Je dis ça pour lui faire un peu de pub, il n'a été mis que 100 fois en une du post en 100 jours, raison pour laquelle sur ce blog qu'il a quitté, il a son lien depuis ce soir...

José ! Je me marre c'est tout ;-))

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Ecrit par : Allez l'OM... heu... l'OL | mercredi, 12 décembre 2007 23:00

ben l'OL c'est Aulas

et l'OM c'est ...hélas....

Mais bon on attend toujours que l'OL dépasse les quarts... ;-))

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Kouchner juge les propos de Khadafi «pitoyables»

Ecrit par : juliette dze | mercredi, 12 décembre 2007 22:57

Et il s'y connait ( en matière de propos pitoyables).

Écrit par : urbain | 12/12/2007

Ecrit par : juliette dze | mercredi, 12 décembre 2007 22:57

mais pitoyable est un bon mot je trouve, à appliquer à la sinistre mascarade dont Kouchner est un participant à part entière

Écrit par : phets | 12/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 23:09

BK pensait être dans la rizière...il n'est que dans le marécage...

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Un pays qui s'est donné Sarkozy comme président et Kouchner aux affaires étrangères ne peut guère espérer autre chose que cette caricature de "realpolitik" par des maquignons de sous préfecture ...

Écrit par : urbain | 12/12/2007

on vit vraiment une époque formidable

ça file mal à la tronche d'ailleurs...



bonne soirée

Écrit par : phets | 12/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 22:49

Lorsque l'on accepte de divulguer des informations à caractère secret, il vaut mieux savoir à qui on les transmet ou alors on le fait anonymement. Il y a des tas de moyens pour ce faire.

Si la source de Dasquié était persuadée qu'il la protègerait, elle s'est trompée et elle assumera donc son erreur. L'intimidation qu'il a subie était légale et, que je sache, il n'a subi aucune torture.

Une affaire récente aux US a vu une journaliste aller en prison pour avoir protégé sa source. Et cette source, lorsqu'elle fut dévoilée, en a subi les conséquences.

Je ne vois aucun scandale à ça vis à vis de la source ni même vis à vis du journaliste.

Lorsque l'on est soumis à un secret, médical, professionnel, confessionnel ou national on le respecte. Si certaines personnes ne respectent pas ce principe et estiment n'avoir aucune limite, elles doivent en assumer les conséquences.

Pour ces conséquences, rien ne sert de se faire des films. Ce sera à la justice ou aux services concernés de trancher. Si la source perd son job, ce serait la moindre des choses. Dans n'importe quelle situation professionnelle ce serait le cas. Si le cas est plus grave ce sera, je le répète, aux organismes adéquats, disciplinaires ou judiciaires, de trancher. Où est le scandale ?

Tu garderais quelqu'un coupable de divulguer des informations pouvant mettre en danger ton activité ?

Alors arrêtons un peu les divagations.

Quelles informations as-tu d'autre te laissant penser que ça puisse se passer autrement ?

Tu trouves anormal qu'un service de renseignement cherche à localiser ses fuites ?

Je te rappelle que Gorge Profonde n'a jamais été balancé par le journaliste à qui il a confié ses infos, mauvais exemple.

Écrit par : José | 12/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 23:22

maquis gnons et sous-préfecture ?

On parie qu'il y aura aussi de la Réalpolitik avec Yvan Colonna ?

Écrit par : Serval | 12/12/2007

Frédéric Dabi de l'Ifop relève que Bertrand Delanoë devance Françoise de Panafieu dans tous les segments de la population parisienne, à l'exception des électeurs âgés de 50 à 64 ans (37% contre 44%) et surtout des plus de 65 ans (24% contre 60%).

nouvelobs

http://tinyurl.com/26nvb4

Dit avec d'autant moins d'embarras que j'en suis : "Font chier les vieux ! ". Une fois de plus . Je ne suis pas Delanoé-iste très convaincu, mais de tels écarts dans les taux, ça frise la sénilité. Or généralement, à 65 ans, on a encore sa tête.

...............

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 21:40

Je saisis qu'Aghate soit choquée.

"Délibérément transgressé...", "...renié...","...devoirs...","assumer ses actes"...

Tu seras un homme mon fils, qu'ils disent.

.........

S'agissant d'Eolas, l'intégrale :

""Merci de m'avoir répondu concernant la garde à vue de Guillaume Dasquié.

- Donc les pressions pour obtenir des aveux c'est monnaie courante.
Question: C'est légal?

- Dans ce cas là, la DST ne cherchait pas des aveux, puisque Dasquié ne niait pas les faits, la DST cherchait à lui faire avouer ses sources de journaliste. Ce qui me parait illégal, j'ai tort?

Réponse d'Eolas :

On reprochait au journaliste des faits de recel. La police souhaitait identifier l'auteur de l'infraction recelée, la violation d'un secret, si j'ai bien suivi. Oui, c'est légal.""

Ben si c'est clair comme réponse, je mange mon chapeau. Mais Eolas, y a des jours...

C'est t'y quoi qu'était légal si je m'en tiens à cette réponse ? Chercher à faire avouer ? Que Dasquié soit tenu de donner ses sources ? Réponds t'il à la première ou à la seconde question ?

Au passage, je sais plus en réponse à qui . Je ne sais si Dasquié à donné une source après six heures mais il me semblait me souvenir qu'il était resté 40 h dans les locaux de la très secrète Défense du terroir. Je me trompe ?

Écrit par : patrice | 12/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 22:38

Une "pauvre secrétaire" soumise au secret défense n'est jamais une simple "pauvre secrétaire". Si elle l'est, elle ne ferait au pire que prendre le risque de perdre son job. Des services secrets laissant de telles infos passer entre les mains d'une "pauvre secrétaire" ne seraient pas compétents.

Faudrait voir à arrêter la parano.

Encore faut-il savoir ce que signifient devoir de réserve, secret professionnel, confidentiel défense et secret défense.

Comme je l'ai écrit à Serval, tu imagines un employé d'un secteur sensible divulguer la matière même du coeur d'activité de l'entreprise sans qu'il en subisse les conséquences au cas où ça se sache ?

Écrit par : José | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 23:28

Rien ne me gène dans les faits, la procédure. Ce qui me gène c'est le langage.

"Délibérément transgressé...", "...renié...","...devoirs...","assumer ses actes"... Eh bé...

Il a fait connaître des informations en rupture de contrat. C'est passible d'un procès en justice ce qu'il n'ignorait je suppose pas. C'est un risque qu'il a pris. A mon sens, dès ce seuil : point.

Écrit par : patrice | 12/12/2007

La nouvelle adresse du DEL psychiatrique ?

http://www.forbidden-places.net/exploration-urbaine-l-asile-psychiatrique-de-west-park

Écrit par : Raspoutine | 12/12/2007

Ecrit par : valdo lydeker | mercredi, 12 décembre 2007 22:43

Si avec ça on n'a pas encore compris que Sarko est un gosse de 11 ans...

(Et si ça se trouve ce n'est que de la bravade, au fond de lui il est fou de rage qu'on lui ait cassé son joujou, et fou de rage que son nouvel ami MoKa l'ait ridiculisé avec son "non on n'a pas droidelhommisé à l'Elysée" et son show sur les immigrés en France)

José, votre truc, c'est du second degré. Sinon Schindler, Fallelberg sont des traîtres à leur pays et Papon un honnête sous-préfet de Bordeaux. Bizarre, certains ici, on croit des choses et après on les croit plus...)

Écrit par : Observateur | 12/12/2007

Ecrit par : patrice | mercredi, 12 décembre 2007 23:35

Dasquié était soupçonné de recel et les services recherchaient l'auteur de l'infraction, donc la source. L'intimidation à la prison était légale et c'est monnaie courant dans des affaires communes.

Il n'a pas été torturé, il n'a pas résisté à la pression et à l'intimidation. Et alors ?

Ai-je écrit quelque chose contre lui ou même contre sa source ? J'ai écrit que chacun doit prendre ses responsabilités et en assumer les conséquences. Le plus gros risque pour Dasquié dorénavant est de ne plus se faire transmettre d'informations parce qu'il est grillé. Il connaissait la sensibilité des informations qu'il traitait, il n'en mourra pas.

Écrit par : José | 12/12/2007

"L'intimidation qu'il a subie était légale..." . Elle était , à vue de (mon) nez, ni illégale, ni légale. Donc on est d'accord.

"Tu garderais quelqu'un coupable..." : "Coupable".

Il a pas :"...pris ses responsabilités". Il a agit en contravention avec son statut. Il s'est fait prendre. Donc il va en justice. C'est comme ça. Mais la morale, c'est en trop (pour moi du moins), et beaucoup de mots l'évoquent.

Écrit par : patrice | 12/12/2007

(Raoul Wallemberg)

J'ai bien lu.

Ce qu'a fait la source est illégal.

Mais moral (sauf pépètes).

Si Dasquié a les c... d'aller jusqu'à la Cour Europénne de Justice, il peut faire condamner la France.

Et il le faudra, et il faudra le soutenir, et il faudra de plus en plus aller chercher ce qui est caché, car le journalisme d'investigation en France va devenir impossible.

Et attention, je ne confonds pas fouille-merde et vidangeur de bidets people avec ces bosseurs de l'impossible.

Écrit par : Observateur | 12/12/2007

Ecrit par : patrice | mercredi, 12 décembre 2007 23:37

Rien dans les mots que j'ai employés n'est excessif mais certaines personnes ignorent effectivement le sens des mots principes, devoirs, secret et assumer. Alors ils s'offusquent dès lors que quelqu'un se fait prendre en les ayant foulés au pied. C'est là que réside l'hypocrisie.

Écrit par : José | 12/12/2007

Dasquié grillé ?

Ok, qu'il aille fouiller les bidet des yatchs ou faire son besson à l'Elysée, Nicolas n'aura jamais assez de plumes pour lui balayer suavement le troufillon.

Écrit par : Observateur | 12/12/2007

Ecrit par : José | mercredi, 12 décembre 2007 23:28

Si je te suis bien, c'est la faute du journaliste qui a craché le morceau si la source est en cause ?

Ce que je trouve anormal c'est de continuer à classer "secret défense" des documents de 2001 de la DGSE sur l'imminence du 11 septembre, alors que 6 mois après l'écho s'en était déjà fait dans la presse que les SR français étaient au courant.

A moins que le vrai fond de cette affaire à double tiroir ne soit le dossier d'instruction du juge Borrel ( magistrat assassiné en octobre 1995 à Djibouti et qualifié abusivement de suicide par la DGSE à l'époque avant qu'une information judiciaire, toujours au point mort depuis 10 ans, ne le requalifie en assassinat)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Borrel

Enfin je rappelel l'article 109 du code de procédure pénale

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3236,36-987822@51-986923,0.html

Écrit par : Serval | 12/12/2007

J'ignore pas le sens de ces mots. Non. Et je ne m'offusque pas que cette source se soit fait prendre. Je le regrette peut être, mais ça pouvait arriver. C'est arrivé.Mais y méler principes, devoir, assomption, dans cet univers fantoche. Je crois que le monde a parfois aussi tourné dans le bon sens sur des décisions mettant un peu de coté cette rigidité.

C'était le devoir de qui de faire fusiller à la veille de l'armistice ou presque ces quelques révoltés de 1917 , au front, qui n'avaient plus guère que leur semelles de chaussures à bouffer.

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | mercredi, 12 décembre 2007 23:50

La morale ce sont les principes et chacun a ceux qu'il se fixe. La faute par contre c'est d'accepter une tâche ou un job en étant soumis au secret et de divulguer ce secret. Et ça c'est clairement défini par la Loi ou par le statut voire même par le contrat de travail. Toute transgression représente une faute donc une culpabilité.

Il ne sert à rien de chipoter sur les mots.

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : Serval | mercredi, 12 décembre 2007 23:55


Non, tu ne me lis pas bien. Dasquié faisait son boulot mais s'il a balancé sa source, cette dernière a eu tort de lui faire confiance et doit en assumer la conséquence. Voilà ce que j'ai écrit.

Quant au problème de discuter de l'intérêt du secret défense pour cette affaire précise, ce n'est pas le sujet de la conversation mais pour ma part j'ai toujours pensé que les opérations militaires secrètes devaient être soumises à contrôle parlementaire sous restrictions.

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 00:01

Toute la question est de savoir en fonction de quoi certains éléments doivent être protégées ou pas.

et par qui.

et pourquoi...

le "confidentiel" c'est un peu comme le rectangle blanc à la télé dans ma jeunesse. Il y a des tas d'émissions que je n'aurais pas cherché à regarder si elles n'avaient pas été siglée de cette barre

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 00:01


Ne comparons pas ce qui ne l'est pas.

Écrit par : José | 13/12/2007

On ne trouvera pas José de terrain commun sur ce point. Même si je vois une expression qui change. Si cette source, en conscience, à jugé, à un moment de sa carrière que les informations qu'il détenait se devaient d'être données à la connaissance du public, des citoyens, de la Nation, appelons ça comme on voudra,je n'ai rien à juger. C'est son affaire. Il a signé un contrat. Il a cru devoir à un moment le rompre. Il va en justice. Mais transgression ,faute, culpabilité, surement non.

Et les mots, ça compte.

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 00:09

Il serait important de savoir dans quelles conditions Dasquié à du balancer sa source...

D'accord avec toi sur le controle des opérations militaires par les parlementaires.

C'est même un vieux principe Républicain puisque lorsque le Président de l'assemblée Nationale entre en séance, le rituel veut qu'il ait les honneurs de la garde Républicaine en signe d'allégeance de l'armée à la la République.

Écrit par : Serval | 13/12/2007

D'accord avec patrice sur ce point

Si cette source, en conscience, à jugé, à un moment de sa carrière que les informations qu'il détenait se devaient d'être données à la connaissance du public, des citoyens, de la Nation, appelons ça comme on voudra,je n'ai rien à juger. C'est son affaire. Il a signé un contrat. Il a cru devoir à un moment le rompre. Il va en justice.

Mais transgression ,faute, culpabilité, surement non.

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : Serval | jeudi, 13 décembre 2007 00:12


En l'occurrence il s'agit de documents classés "secret" et non "confidentiel". Toutefois, dans les deux cas il s'agit de documents à diffusion plus ou moins restreinte et non rendus publics avec avertissement comme dans le cas du rectangle blanc qui t'attirait tant. Nous n'avons pas affaire à des enfants. ;)

Écrit par : José | 13/12/2007

Sur ce et sans trahir aucun secret défense, je vais rejoindre ma source.

elle mesure 160x200 et elle a des oreillers très confortables ;-))

Bonne nuit à tous

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 00:13

Ecrit par : Serval | jeudi, 13 décembre 2007 00:20

Dans ces cas là, on rompt son contrat avant en sachant que le secret court jusqu'à son terme et reste indéfectible. La personne est alors libérée du devoir de réserve et peut donc librement exprimer son opinion sur les agissements ou méthodes, par exemple, mais en aucun divulguer les secrets dont elle a été dépositaire.

Réfléchissez un peu aux conséquences du contraire...

Un juge d'instruction démissionnaire dévoilant l'instruction, un médecin diffusant les secrets médicaux de ses patients, un ingénieur dévoilant les technologies développées par son entreprise, etc... Et je ne traite même pas des secteurs sensibles comme le renseignement ou l'Armée.

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 00:30

si tu savait quand j'avais 10 ans le nombre de nanars que je me suis tapé juste pour voir trois poils ou un bout de sein...

Mais bon c'était quand même mieux que "Thierry la Fronde" (le robin des bois à la française avec ses collants indemaillables même en pleine forêt) ou "Thibault le chevalier blanc" donc je n'ai jamais compris ce qu'il foutait dans le désert (en plus il ne cherchait même pas de pétrole)

;-))

sur ce bonne nuit

(crevé là)

PS : j'avais oublié "l'homme du Picardie" un truc à coté duquel Derrick fait figure de série d'action (il mettait trois épisodes pour aller de la poupe à la proue de sa péniche)

Écrit par : Serval | 13/12/2007

zzzzzzzzzzzzzzzzzzz...

http://www.dailymotion.com/video/x1erht_l-homme-du-picardie_shortfilms

Écrit par : CQFD | 13/12/2007

Ecrit par : Observateur | mercredi, 12 décembre 2007 23:40


Ne mélangeons pas tout, Observateur. Dans un régime non autoritaire il existe ce que l'on appelle les clauses de conscience et la possibilité de se tenir en réserve ou de démissionner, justement pour ne pas opposer conscience (ou morale) et devoirs. Vous, vous avez mêlé morale et devoirs et ça n'a rien à voir. Ce n'est pas parce que je juge un comportement fautif ou coupable de manquement à des devoirs professionnels que je porte un jugement moral. Lorsque quelqu'un est licencié pour faute, il ne s'agit pas d'une décision morale.

Écrit par : José | 13/12/2007

Bon alors on l'étend la lutte????

Écrit par : skalpa | 13/12/2007

Dasquié faisait son boulot mais s'il a balancé sa source, cette dernière a eu tort de lui faire confiance

en gros, elle (la source) a eu confiance de croire en la constitution Française (cf article 109)
C'est ça?

Écrit par : rep ban | 13/12/2007

Lorsque tes employeurs se délivrent ou s'exonèrent de leurs engagements, je crois que tu est justifié à t'autoriser à passer outre les tiens. Voire même à saboter ce à quoi tu est censé t'appliquer. Et le selon que vous serez puissants ou misérables ne date pas d'hier. Ca fait partie des luttes. C'est comme ça. Non que je juge cette Source d'une intégrité exemplaire ni le journaliste parfaitement altruiste, et prenne leur parti. Je n'en sais rien et en cette circonstance j'observe et j'essaie de comprendre et d'apprendre.

J'ai une certaine estime pour l'idée du " sans moi " et d'une démission dès lors qu'il semble qu'un accord n'est plus respecté. Mais je n'ai pas l'esprit de martyr.

Je n'ai pas d'acrimonie à l'égard de ceux qui empruntent une autre voie, celle que j'évoque ci dessus.

Ma pensée serait différente si mon impression était celle de vivre dans un espace public, économique, de justice, ou tous les partenaires en présence tiendraient au mieux de leurs moyens et existence leur parole du haut jusqu'au bas de l'échelle des charges et des privilèges. Il me semble que ce n'est pas le cas. La lutte donc se poursuit, de la façon la plus démocratique ou républicaine, comme on voudra, possible.

C'est pas le médecin qui balance les dossiers de ses patients n'importe où. On sait que le secret de l'instruction est souvent enfreint et l'on a pu parfois s'en féliciter. Les ingénieurs signent des contrats de non concurrence prévoyant les cas de démission, parfois léonins ( et j'en ai même signé autrefois en tant que journaliste ) - ,pression du marché de l'emploi oblige - dont on sait qu'ils ne valent pas grand choses dans bien des circonstances. Au delà des brevets, les savoirs faire ne tombent sous le coup d'aucune loi. Les technologies sensibles se vendent sur notre dos. Tout est question de prix, de diplomatie, de rapport de force.

Écrit par : patrice | 13/12/2007

patrice,

Évidemment que le savoir-faire n'est pas concerné par ce dont je parle. Et encore, il existe des clauses de non-concurrence. Entre partir d'un boulot d'ingénieur avec l'expérience que l'on a acquise et partir avec la technologie, il y a une grosse différence.

Quant au reste, je parlais de secrets, et non de savoir-faire.


rep ban,

Dasquié non plus n'a pas cru à la protection de l'article 109 puisqu'il a balancé sa source. Pourquoi ? Il n'était pas entendu comme simple témoin, semble-t-il, ce qui l'aurait mis sous le coup de l'article 109. Quant à la source elle n'a pas fait que relater ce qu'elle a lu, elle a transmis des documents secrets non déclassifiés et même à ce que j'ai compris des originaux. Alors oui, elle savait les risques qu'elle prenait.

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 09:25

Le fait que la source de Dasquié savait qu'elle prenait des risques, ne nous dédouanne pas de nous intéresser à son sort et aux conséquences sur sa vie.

On est là face aux mensonges d'Etats et au droit à la vérité et à l'information des citoyens, plus que dans la divulgation de plans de base militaire. Nous n'avons pas l'équivalent des commissions américaines, qui ont interrogé des Kissinger....et le simple citoyen se bat seul face à la broyeuse étatique française.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | mercredi, 12 décembre 2007 20:21

Si ce n'était qu'une question de nécessité, l'Egypte l'aurait depuis longtemps.
Mais tu ne m'as pas répondu sur ce que tu souhaites lire comme billet, je me ferais un plaisir d'essayerde te satisfaire (cela nous changerait) si tu m'indiques où tu places la barre.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : rep ban | mercredi, 12 décembre 2007 20:01

Tes interrogations sont effectivement légitimes et le débat qui s'en est suivi montre bien qu'elles posaient le problème du libre-arbitre citoyen face à l'arbitraire de l'Etat. Et que dans cette lutte, le citoyen est souvent le pot de terre face au pot de fer, car il paie de sa carrière (et parfois plus) son courage et ses choix, alors que le système bien souvent n'est qu'égratigné.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 09:59

Je ne m'en désintéresse pas. Le fait de ne pas cautionner l'impunité si faute est établie ne veut pas dire que cautionnerais une injustice.

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 10:25

Vielle histoire.... Antigone déjà

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Ha ben heureusement qui en a qui travaille pour nous, si si.
La chaîne LCP-Assemblée nationale, qui partage actuellement un canal avec Public Sénat sur la télévision numérique terrestre gratuite, s'installera 24 heures sur 24 sur le Net à partir d'aujourd'hui, 13h. Et Nicolas qui affirme sur l'obs du jour ne pas être un danger pour la liberté de la presse. Il me plaît de plus en plus sarko, à placer entre un Le Luron et un Bigard.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 10:52

A cette différence près que le sarko par ses actes et pas seulement ses propos peut faire de gros bobos (non, pas les bourgeois...)

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Ecrit par : néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 10:45

Ha Hémon ! (ni Antigone, ni Créon).

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 10:59

Hamon ? Marcel ou Benoît ??

Crénom !!

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 10:55.
Oui la constitution de la cinquième lui permet de faire de gros dégâts non récupérables. Et la réforme constitutionnelle de février 2008 va encore plus loin.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 11:03

Sans hésiter le gazouillant Marcel.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 11:05

Encore un qui connaît la musique...

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Bon p'tit débat
merci Nef de l'avoir lancé ;)


En guise, en guise, en guiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiise de-euh parasol

Écrit par : rep ban | 13/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu