Avertir le modérateur

13/12/2007

Supplique d'un modeste citoyen à l'adresse de Marie-Antoinette Lagarde, Ministre des phynances de notre bon Roi.



Votre Seigneurie,

J'ai lu, sur le Parisien du 24 novembre dernier, qu'à partir du 1er janvier 2008 les contrôles techniques auxquels sont soumis les véhicules automobiles âgés de plus de cinq ans seront bien plus sévères et comporteront des examens bien plus approfondis…

af5c6db64c8ea6d853bd94cb59e5209f.jpg

Les contrôles portaient sur dix points de sécurité depuis 2002, désormais dix-huit points seront examinés. Toute fuite d'huile intempestive, toute ceinture un peu fatiguée et des tas d'autres petits défauts conduiront invariablement à une contre-visite. L'augmentation du tarif de la visite, vu le supplément de temps passé, sera conséquent puisque la hausse serait de 30 %. Soit passer de 55€ à 70€… Et que de plus un contrôle technique non effectué est passible d'une amende de 90€ si d'aventure la maréchaussée diligentée par vos soins par l'entremise de la comtesse D'Alliot Marie s'avise de faire le tour du véhicule suspect.

J'attire l'attention de votre Altesse sur une mesure qui a particulièrement attiré mon attention et qui me consterne : les pare-buffles qui équipent certains 4X4 devront être homologués… C'est un terrible coup porté à nos amis riches qui risquent de s'exiler par millions de notre pays vers des contrées frontalières plus accueillantes… Et toutes autant dénuées de buffles.
fd4dcee8eb99f2865a32773e99be3f8a.jpg

Votre Majesté princière n'ignore pas qu'un tiers des véhicules du petit peuple est âgé de plus de 10 ans et que beaucoup de ces véhicules sont nécessaires à leur dur labeur quotidien. Vous avez donc compris que la sévérité de l'examen va placer plus d'une famille modeste dans un terrible et cruel dilemme ! Et en ce moment, l'argent ne court pas les rues… Que faire ?

Aussi Madame, j'en appelle au bon sens dont vous faîtes si couramment preuve dans votre immense sagesse et votre empathie ardente avec les humbles.

Je vous propose donc, de libérer une prime pour que nos petites gens qui n'ont pas les moyens de se racheter une voiture, puissent tout de même s'offrir un vélo.
Et, afin de parfaire la cohésion sociale en notre beau pays, je propose que vous autorisassiez ces Français modestes à adapter sur ces vélos un pare-buffles !
69ae64132094f57eadab4ce512ddd553.jpg

Ainsi, Français, riches et pauvres unis dans une solidarité patriotique, ne sentiraient plus de barrières sociales grâce à leurs pare-buffles, accessoires particulièrement utiles dans nos contrées.

Notre beau pays en serait tout ragaillardi et requinqué !

Je vous prie, votre Seigneurie, d'accepter la dévotion d'un petit citoyen médiocre et insignifiant.

Le village des NRV
by cui cui

Commentaires

"S'ils n'ont pas de pognon, qu'ils roulent en Logan, c'est d'un chic !" (Marie-Antoinette Lagarde)

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Malheureusement, il n'y a pas que des riches qui ont des 4x4....

Dans mon modeste village, je resterai toujours ébahi devant le... (que mettre à part "snobisme" ? j'aurais mais c'est préjoratif encore plus, voire insultant) de certaines mères de famille qui se posent devant l'entrée de l'école avec leur 4x4, laissant tourner le moteur pour que la petite tête blonde ou brune grimpe directement dans la voiture. Pas mettre le 4x4 au parking pas loin coté bien sur, et merde si j'emmerde la circulation et que j'emboucane tout le monde...

Et des mamans de famille trés "madame tout le monde", français moyen ou un peu moins que moyen, bien loin des ISF et autres salaires faramineux dont j'ai pas assez de chiffres sur mon clavier numérique.

Merde, j'aime pas les 4x4, j'ai le droit non ^___^ ?

Bonne journée, et merci du billet petit oiseau

Écrit par : Falconhill | 13/12/2007

(à deux minutes prés, j'aurais pu me farcir d'un "prems" de la belle époque... Soupir de l'enfant qui se voit grandir)

Écrit par : Falconhill | 13/12/2007

Très amusant.
Je précise qu'il faudra désormais changer les amortisseurs fatigués.
Nous comprendrons de plus en plus les libertés prisent avec la sécurité dans les pays pauvres.
Ou sont les 4L et 2CV d'antan ?

Écrit par : le légataire | 13/12/2007

HS...
Le pouvoir d'achat fera l'objet d'une loi...
Pendant ce temps là, le prix moyen du caddie a augmenté de 11%
d'après le nouvel obs

Écrit par : skalpa | 13/12/2007

Et dire qu'ils ont oublié d'intégrer le pare buffle(s)? dans l'indice du niveau de vie. déjà que le panier de la ménagère (européen) le plus élevé de l'Union est Français. Mais ne rions pas des buffles, moi qui vous parle, qui peut encore vous parler, j'ai rencontré un bison. Les sangliers sont très quotidiens, mais un bison ça a un drôle de regard de boeuf en rut. Et puis MAM est chiraquiène et Jacquot devient le nouveau croquant de l'Afrique. Et au tout début de l'univers était l'homme noir. Et son buffle.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Merde, j'aime pas les 4x4, j'ai le droit non ^___^ ?

Ecrit par : Falconhill | jeudi, 13 décembre 2007 08:08

Les 4x4 c'est comme les hémorroïdes ... seuls les trous du cul en ont .
et vive le vélo ! ( et les pneus kevlar © fulcanelli )

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Ecrit par : skalpa | jeudi, 13 décembre 2007 08:36

travailler plus, pour payer plus .

Écrit par : urbain | 13/12/2007

En tout cas, y'en a un qui n'a pas de problème de pouvoir d'achat !!

Et ironie de l'histoire, il lance son chantier sur la réforme de l'Etat, pour réduire le train de vie de l'Etat et faire des économies... (sauf pour lui !)..

Toujours aussi cynique...Beurk.

Je sais qu'un déliste avait donné l'info hier, mais je le remets quand même !


"Nicolas Sarkozy perçoit toujours son salaire de ministre de l'Intérieur"

Le salaire de Sarkozy depuis le 6 mai 2007 : 7 500 + 11 500
Résumons : au nom de l'équité et de la transparence, le chef de l'Etat a demandé à ce que son salaire soit aligné sur celui du Premier ministre. Dont acte. A partir du 1er janvier 2008, le président de la République percevra un salaire mensuel de 19 331 euros net.
Mais en demandant de continuer à percevoir son salaire de ministre de l'Intérieur en plus de son salaire de président de la République, Nicolas Sarkozy a réussi à anticiper sa hausse de salaire... dès le 6 mai 2007. Entre le 6 mai 2007, jour de son élection, et le 31 décembre 2007, Nicolas Sarkozy aura donc perçu un total de 19 000 euros net... au lieu des 7 500 euros prévus.

http://www.politique.net/2007121201-nicolas-sarkoz-percoit-toujours-son-salaire-de-ministre-de-l-interieur.htm

Écrit par : Roma | 13/12/2007

Ecrit par : Roma | jeudi, 13 décembre 2007 09:10

Il faut bien que la majorité se serre la ceinture pour qu'une minorité puisse se gaver. C'est le principe des vases communicants. Et ceci ne peut être "réformé". Comme on dit dans ces cas là : "les faits sont têtus"

(Aperçu chez un marchand près de l'Etoile une Lamborghini (voiture de sport 2 places) à 182 000 euros. (une autre, d'occase, était à 285 000 €)

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Alors comme ça Sarko est un Blair de droite. Un homme de fer. Ouf heureusement ça rouille, ça s'oxyde, "Poussière tu redeviendras poussière" faudra que je pense à le remercier ce grand prédicateur. En tous cas, rencontrer un taxon de savane de 1,7de hauteur sur 3,4 de largeur et 1,40 de large. Même avec un pare buffle homologué Sarko se sentira un peu jeune. Et alors, et alors, et alors, hé hé MAM y est arrivée sans se presser

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Il faut bien que la majorité se serre la ceinture pour qu'une minorité puisse se gaver. C'est le principe des vases communicants.

Ecrit par : néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 09:16

Non, c'est une des conséquences directes des principes ( fondateurs du libéralisme/capitalisme) de maximisation du taux de profit et d'accumulation du capital .
Bonne chance aux sociaux démocrates (du PS et d'ailleurs) , "libéraux" et autres réformateurs de tous poils ...

Écrit par : urbain | 13/12/2007

C'est assez nulle et simpliste cette amalgame "fric"/"4x4"... tellement aigri, tellement français, un peu minable ! Un "4x4" en bon état pollue moins que la plupart des poubelles roulantes ou des motos "kités" que l'on voit par exemple à Paris où je vis ! Signé : "Un heureux propriétaire d'une toute petite voiture pour se faufiler dans notre belle ville envahies de crottes de chiens sur les trottoirs".

Écrit par : lak | 13/12/2007

Alors comme ça Sarko est un Blair de droite.

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 10:16

Non, un Blair petit, laid et vulgaire ( Blair de droite c'est un pléonasme ).

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Ecrit par : lak | jeudi, 13 décembre 2007 10:19

je vis à paris, depuis 55 ans, j'y suis né , je roule en vélo , et je raisonne , à l'inverse de ceux qui (comme toi) résonnent ( comme des tambours).
manifestement t' a rien compris, ni au billet, ni au problème, ou alors explique nous comment les heureux possesseurs de guimbardes vont se payer des 4x4 pour "polluer moins" , et quels effets bénéfiques ça va apporter aux heureux parisiens désormais protégés par des pare-buffles généralisés.

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Brûlez vos voitures !

Écrit par : Larim | 13/12/2007

Un blaire petit laid et vulgaire

Le contraire d'un Cyrano

Écrit par : Poète | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 13 décembre 2007 09:07

Urbain, c'est méchant, c'est caricatural, mais... Mais putain que j'approuve ce que tu viens d'écrire ^____^ (j'ai honte, je sors la tête basse (oui, la queue entre les jambes aussi))

Bonne journée

Écrit par : Falconhill | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 13 décembre 2007 10:23

HS/ petite question en fin de commentaire du billet d'hier. HS/



Beau billet cuicui, très drôle bien que soulevant un problème bien concret et douloureux pour ceux qui n'ont pas de choix. Et oui survivre, plutôt que vivre, pour les classes moyennes et populaires, cela va être la perspective déprimante de ce quinquennat. Nous allons emboité le pas à la politique américaine de Bush qui pendant ses deux mandats a précarisé les classes moyennes et permis aux plus riches de s'enrichir de façon exponantielle. Les chiffres de la consommation ne s'y trompent pas, alors que le problème du pouvoir d'achat se pose à une majorité grandissante de français, les ventes de voitures et de produits de luxe flambe, alors que la plupart ont de plus en plus de mal à se loger, les ventes des appartements de haut standing explose. Et toute cette idéologie qui glorifie, la création de richesse avant d'envisager leur redistribution, n'engendre pas en retour la croisssance nécessaire. Et tous les indicateurs font craindre que l'année 2008 soit l'année des désillusions libérales et des couleuvres économiques à avaler, avant tout pour les plus pauvres. Les idéologues libéraux ne paieront pas les pots cassés de leurs erreurs (banques et subprimes) et laisseront le soin aux plus pauvres de payer leurs additions.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 10:42

C'est un peu la conséquence d'une politique qui met la société au service de la sacro-sainte règle économique de "création de valeur" sans se préoccuper pour autant de qui en profite et au détriment de qui elle est créée. Si le pays est riche et le peuple pauvre, c'est moins grave que si le pays est pauvre et le peuple pauvre lui aussi. Même si au fond cela ne change pas grand chose dans les mots, mais beaucoup dans la réalité : il vaut mieux être pauvre en France que pauvre au Bangladesh.

Écrit par : off | 13/12/2007

Ce n'est pas un blaire c'est une péninsule ou pekin seul. 'Una lacrima su viso'

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

- Ils n'ont pas de Twingo ? Qu'on leur donne des Ferrari... (Marie-Antoinette Lagarde, ci-devant reine des connes, Sarkozy ayant déjà sa Ferrari).

Écrit par : Hervé Torchet | 13/12/2007

Pffffff...ça devient saoulant ce long sanglot de l'homme pauvre.

Articles larmoyants sur les "fins de mois difficiles", reportages télés culpabilisants sur les pov tites familles qui peinent à "joindre les deux bouts" mais qui, en revanche, n'ont aucune difficulté pour trouver chaque mois les 200 euros qui leur permettront de dire "Allo, t'es ou?" à leurs proches, de regarder les matchs de l'OM ou du PSG sur Canal+, et de se connecter sur le site internet de Morandini avec leur connection de 20 megas...

Cessez donc votre hypocrisie, arrêtez de vous plaindre, retroussez vos manches et bossez (plus pour gagner plus)!

Écrit par : Patrice Joyeux | 13/12/2007

Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:06
Ce qui a de bien avec l'ignorance, c'est la culture gratuite de la documentation française, de la bibliothèque du Sénat, du journal officiel. Et heureux hasard, cui cui est d'un naturel très optimiste. le dernier rapport du Sénat propose de sortir le 9-3 du droit commun. Etude réalisée avant les derniers remous de Viliers le Bel.
Bien qu'ignorant vous savez je suppose que le Sénat est de droite.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:06


Ne t'étonne pas ensuite de te faire allumer... Tu n'as pas remarqué que tu n'es pas sur le Domaine d'Extension du Figaro ?

Écrit par : José | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 11:14

Certains aiment se faire allumer, voire enguirlander. Regardez les sapins de Noël. Le spectacle en est plutôt joyeux, non ?

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:06

Tu as raison lorsque Sarko retrousse ses manches, on peut mieux voir ses rollex;-((((

On ne se plaint pas Lou Ravi, on chatouille les mollets des décomplexés comme toi, cela te défrise ? C'est sûr que Morandini, les matchs sur Canal et les papotages superficiels lolistes, c'est moins dangereux que des citoyens qui montrent les dessous pas très propres du quotidien. Et bosse plus si tu veux en espérant que les grands Soirs du régime ne finiront pas de nouveau à la Lanterne.

Écrit par : nef | 13/12/2007

en espérant que les grands Soirs du régime ne finiront pas de nouveau à la Lanterne.

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 11:20


ben, ça finirait alors là où ça a commencé, lorsque sarko s'y est installé. Belle boucle.

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:06

« Patjoyeux sont les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux. »

Écrit par : Poète | 13/12/2007

Tu n'as pas remarqué que tu n'es pas sur le Domaine d'Extension du Figaro ?

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 11:14

José, Le Figaro est plus modéré, dans son ensemble, que Patrice Joyeux. Lui il n'en retient que Rioufol.

Que pense notre ami Pat des erreurs de calcul de notre VRP en chef et de son double salaire ?

http://www.lepost.fr/article/2007/12/12/1066739_des-chiffres-et-des-lettres_1_0_1.html

Écrit par : adrien (de rien ?) | 13/12/2007

Ecrit par : néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 11:22

Belle pique plutôt;-)))
Rien que d'imaginer la tête de certains, cela me met de bonne humeur.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 11:29

Quoi qu'il en soit, l'expérience sarko nous démontre combien notre démocratie est faible et combien l'élection d'un(e) PdR donne à celui/celle-ci des pouvoirs incroyablement étendus allant jusqu'à l'autoriser à mettre la maison commune sens dessus dessous. C'est ce point qui est gravissime, quel que soit par ailleurs le bien-fondé des réformes engagées. On n'a jamais raison tout seul, mais pas davantage dans un consensus qui ne peut être que mou car le dissensus éventuel ne peut valablement pas s'exprimer et influer sur le contenu et les modalités d'application des mesures prises.

Écrit par : off | 13/12/2007

Bien qu'ignorant vous savez je suppose que le Sénat est de droite.

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 11:13

J'ignorais qu'il y avait un Sénat en France.

Écrit par : Patrice Joyeux | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:39

Une distraction dûe à votre tête tournée vers les étoiles qui ornent le drapeau américain.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:39. Et si, et il représente la tradition et la continuité contre la vindicte populaire très modale.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:39

Votre Mecque en quelque sorte;-)))

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 11:45

Les étoiles sont dans mes yeux quand je vois Nicolas Sarkozy...

Écrit par : Patrice Joyeux | 13/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 13 décembre 2007 11:48

Le mauvais goût cela ne se discute pas.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Pour compléter mon propos précédent, je dirais que le clivage catégoriel entre la droite et la gauche, lorsqu'il est n'en reste plus rie, en termes d'idéologies partisanes explicites, continue à se manifester malgré tout dans cette différence d'appréhension de la marge de manoeuvre du politique par rapport au peuple dont le premier tient son mandat.

Pour les tenants de la droite, mais qui peuvent revêtir l'habit de la gauche, une fois l'élection passée, le peuple a fait son travail et c'est aux élus d'agir jusqu'à la date de la remise de leur mandat en jeu. Pour les tenants de la gauche, qui n'est pas la gauche officielle donc, le lien entre le pouvoir et ceux qui le leur ont délégué pour agir en leur nom s'inscrit dans la nécessité d'un rapport de confiance qui n'exclut pas le contrôle. L'exécutif appelle une organisation de la société politique qui marche à ses côtés et qui sanctionne pas-à-pas, positivement ou négativement, ce que le premier accomplit en son nom. L'idée de rendre compte et de rendre des comptes va de pair avec le mandat donné aux gouvernants, de sorte qu'il n'y a pas rupture entre le peuple et son émanation institutionnelle à des fins d'auto-organisation constante.

Or, la dérive de la politique vers le showbiz est sans doute un révélateur pas si anecdotique qu'il peut le sembler de prime abord, d'une véritable dérive des continents entre le peuple et le pouvoir politique qu'il s'est choisi. Ceci tout simplement parce que la starisation des politiques "pipoles" les place sur un piédestal à cent lieues de la condition du commun des mortels.

C'est peut-être à ces détails là que l'on reconnaît une démocratie malade.

Écrit par : off | 13/12/2007

L'inflation des 4x4 ces dernières années est comme le dit Falcon, pas du fait que des riches, un peu comme on réduit l'acheteuse de la mini-cooper à la lectrice de Elle et cliente de Chez Colette. Civilisation consumériste, et désir d'avoir ce que l'autre possède, société du paraître aussi, peu importe l'endettement pourvu qu'on donne l'illusion..
Pourquoi cette obsession de la voiture en ville,est ce vraiment nécessaire?

@ Urbain> avant cette blague s'appliquait aux possesseurs de BMW

@ Cui-cui> 1/3 des véhicules des petites gens auraient plus de 10 ans: source?

J'ai pas le permis alors la voiture et moi....

Écrit par : Pamela de Barres | 13/12/2007

clap clap clap
Bien écrit, bien illustré
(deux billets sympa de suite, ça faisait longtemps, pas de quoi faire peter le champ, mais une Leffe bien fraiche...oué)

Écrit par : rep ban | 13/12/2007

Ecrit par : rep ban | jeudi, 13 décembre 2007 12:05

HS/ je t'ai mis un petit commentaire sous le billet d'hier HS/

Écrit par : nef | 13/12/2007

Illustrations superbes; c'est G.Lenorman au Paris-Dakar..?

Écrit par : Pamela de Barres | 13/12/2007

Sacha Distel à Brie Comte Robert

Écrit par : rep ban | 13/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 13 décembre 2007 11:56

Dans Paris à vélo on dépasse les autos À vélo dans Paris on dépasse les taxis

Écrit par : nef | 13/12/2007

La question HS du jour (spécialement pour Serval et Falcon) : quel ancien célèbre footballeur assiste au procès d'Yvan Colonna et a déclaré à l'AFP avoir "la conviction profonde" de l'innocence de l'accusé ?
1- Diego Maradona
2- Raymond Kopa
3- Eric Cantona

http://afp.google.com/article/ALeqM5hD_QklV4UzWQTQkzXznnbPkeE5_g

Écrit par : Question HS du jour | 13/12/2007

@ nef

Pas un petit développement sur off 11:34 et 11:54 ?

A vot'bon coeur m'sieurs dames

Écrit par : off | 13/12/2007

Ecrit par : off | jeudi, 13 décembre 2007 12:41

Celle de 11 34 abordable pour ma petite barque, mais j'avoue m'être un peu échouée sur la suivante de 11 54 (surement la digestion).

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : rep ban | jeudi, 13 décembre 2007 12:05

d'accord pour la Leffe ;-))

Ecrit par : Question HS du jour | jeudi, 13 décembre 2007 12:40

Canto, il est libre comme les mouettes qui suivent le chalutier ;-))

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : nef | jeudi, 13 décembre 2007 12:58

En résumé la 11:54 laisse entendre qu'il y aurait deux postures distinctes vis-à-vis de la chose politique parmi les citoyens : l'une qui utiliserait les procédures démocratiques comme un instrument permettant de choisir les dirigeants et puis basta ! Une fois élus, le dirigeant est le chef et le public le regarde agir en silence sur les gradins, voire applaudit. C'est l'idée que le chef incarne le point de vue de l'électeur, quoi qu'il fasse, puisqu'il a été élu. Ce serait bien sûr un point "légitimiste", de droite - le pouvoir comme une activité que l'on exercerait en propriétaire. Pour l'autre perspective, la démocratie ne se réduit pas à un outillage basique relatif au choix et au fonctionnement des instances de pouvoir. Elle est un système dans lequel la légitimité n'est pas acquise une fois pour toutes par ceux qui sont portés au pouvoir. L'exercice du pouvoir demeure une délégation dont la source est la souveraineté nationale. C'est dire que les deux instances, le pouvoir d'un côté, le peuple de l'autre sont les deux faces de la même médaille et ne peuvent fonctionner à distance l'un de l'autre. Le lien entre le pouvoir et le peuple doit être continuellement validé, revivifié. Il n'est pas donné. Dans cette perspective là, il n'y a pas de conception patrimoniale du pouvoir. C'est un refus catégorique de la version précédente. Et cela définirait une posture de gauche.

J'espère avoir été un peu plus clair. Navré pour l'opacité du commentaire précédent.

Écrit par : off | 13/12/2007

Sur des paroles de André Hornez, H. Vendresse. Musique de Vincent Scotto:

" Tant qu'il y'aura des étoiles
Dans les yeux d'PatJoyeux... pom pom
Y'aura dans la nuit sans voiles
Du bonheur pour les gueux.

Nous les gars sans fortune
Nous avons nos trésors
Seul, un rayon de lune
Vaut le plus beau décor...

Ici à la belle étoile
On s'ra toujours heureux
tant qu'il y'aura des étoiles
Dans les yeux d'PatJoyeux....

pom pom !

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Cantona c'est un Dieu du ballon (mais bon faut pas lui demander plus hein... s'il vous plait...)

Je me demande quelle est la conviction profonde de Nikos Aliagas d'ailleurs sur le procés Collona... (personne ne le lui a demandé ?)

Sinon sur off, assez en accord avec lui sur la dérive du politique vers le show bizz. Qui rendrait presque l'élection via le petit bout de papier dans l'urne démodé : allons directement au vote par sms, plus rapide, plus fun, et plus rémunérateur.
Je ne sais pas si je suis d'accord avec les distinguos gauche et droite, et encore moins avec "gauche légitime" ou illégitime. Sur la sanction pas à pas, je crains que l'on arrive vite à un exécutif bloqué et à un conservatisme qui fait que personne n'avance ou n'évolue.
Et même, je ne vois pas où est la différence entre un élu de gaiche et un élu de droite sur son fonctionnement de jouir de son mandat...

Bonne aprésmidi à tous (bonne digestion de Leffe ou d'autre chose, mais une Leffe au bord de la mer à Marseille, à Borelly, ça reste parmis mes plaisirs préférés)

Écrit par : Falconhill | 13/12/2007

Ecrit par : off | jeudi, 13 décembre 2007 13:10

Ouf, merci, je butais sur la première phrase sans arriver à la dépasser.

La mesure annoncée aujourd'hui de créer des postes en CDD de ministre super-chargés de mission de l'Elysée devrait accentuer la dérive "propriétaire du pouvoir" de Notre ELU.

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/297734.FR.php

Écrit par : nef blonde à petit QI | 13/12/2007

Ecrit par : Falconhill | jeudi, 13 décembre 2007 13:20

La starisation de la politique me sert d'illustration de la distance croissante entre les électeurs et les élus accréditant l'idée que la fonction des seconds, puis par extension leur personne, sont tout de même d'une autre essence que celle du "lumpen votans" (en volapück dans le texte).

La "gauche légitime" faisait référence à la cristallisation d'un rapport polaire au politique sous la forme d'un parti institué - à la manière dont la croyance en une divinité s'est retrouvée la propriété d'une organisation l'Eglise de Rome, en ce qui concerne la chrétienté dans sa version catholique. J'opposais à cela une gauche, en tant qu'orientation élémentaire du citoyen envers la chose publique, une attente somme toute, dont la déception entraîne frustration, embarras, colère, sentiment d'aliénation en concordance avec le régime par rapport auquel ces affects s'expriment. Soit, la démocratie. Je ne faisais pas allusion au "clergé" politique, qui lui, opérant à l'intérieur du système institutionnel y agit comme on l'attend de sa part. Je me focalisais sur les racines de ces orientations politiques secondaires, au sens où elles viennent après, comme une réponse plus ou moins efficace et satisfaisantes à ces attentes sociales et politiques ordinaires.

Écrit par : off | 13/12/2007

Ecrit par : nef blonde à petit QI | jeudi, 13 décembre 2007 13:25

C'est surtout un off à style déplorable. En écrivant comme d'autres taille leur chemin à la machette, il ne fait pas dans la dentelle. Donc, parfois difficile à suivre dans la jungle des mots dits.

Écrit par : off-off | 13/12/2007

jeudi, 13 décembre 2007 11:54
Ce n'est pas la démocratie qui est malade, mais les professionnels de la politique. Il suffit d'en changer. Ils ont bloquer l'intégralité du processus électoral. Ce sont NOS élus qui ont confisqué la démocratie, pas nous. Comment un parti représentant 18% des électeurs soit environ six millions, le Front National n'a-t-il pas d'élus, la même chose pour le Mo Dem aujourd'hui, la même chose pour Besancenot avec un peu plus d'un million six cent mille. Ors aujourd'hui il est très facile, plutôt, il n'a jamais été aussi facile de la reprendre avec tous les moyens de l'internet. Des associations politiques peuvent devenir et le seront le vrai contre-poids du pouvoir. Et ces associations devenant ou non des partis politiques. A voir Hulot et ses ouacances parce absences, le parti politique semble préférable. Myspace ce sont 120 000 millions de branchés, Facebook 50 millions, un blog multi-contenus français pèsera 10 millions de visiteurs quotidiens. Donc, la démocratie française n'est pas malade. Elle manque d'attrait, surtout financier. Mais. Google s'est crée avec ses deux post-ados universitaires avec zéro $ en poche. La démocratie française n'est pas malade, nos post-ados juste un peu plus con, enfin moins génial.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

"Les petits Espagnols jugent que le Père Noël devrait faire un régime pour maigrir, en même temps qu'il devrait abandonner son traîneau pour un 4 X 4 tout-terrain."

dessin.blogs.liberation

http://tinyurl.com/29j663

Eh bé...

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ce qui a de bien avec les 4X4, c'est que ça sert aussi de repère à cons, en ville. C'est quand même bien de pouvoir en identifier quelques-uns, vu qu'ils sont tellement nombreux !

Écrit par : pascontent | 13/12/2007

Ecrit par : off | jeudi, 13 décembre 2007 13:10

C'est un débat récurrent sur les différentes formes de démocratie : représentative, participative, consultative, à mandat révocable, à mandat impératif, etc.

Toutes les options ont leurs avantages et inconvénients mais la principale difficulté réside dans le fait qu'il faut que ces différentes options s'inscrivent dans un cadre institutionnel adapté.

Écrit par : José | 13/12/2007

j'évoquais une démocratie malade pour souligner la distance entre les élus et leurs électeurs, l'autonomie croissante des premiers vis-à-vis des seconds, des organes d'action qu'ils créent à leurs propres mains, comme l'affaire Dasquié le révèle, et qui opèrent dans l'illégalité tout en étant supposés agir au nom de l'Etat, donc ultimement de la paire gouvernants/gouvernés.

Ceci avait pour but de souligner la co-responsabilités entre les élus et ceux qui les élisent dans cette dérive où les affaires de l'Etat et les affaires des grandes entreprises amies des locataires de l'Etat semblent être dans la main d'une poignée d'oligarques, pendant que les citoyens sont invités à s'en tenir aux rôles de producteurs et de consommateurs.

Les contre-pouvoirs liés à internet ou aux mouvements sociaux seraient, dans cette perspective, attribuables à l'action de la sensibilité de "gauche" - telle que définie plus haut, hors appartenance partisane - de la démocratie. celle pour laquelle le pouvoir ne peut s'exercer sous la forme que l'on reconnaît au titulaire d'un patrimoine privé. Il reste foncièrement la chose de tous. C'est la motivation majeure de tous ceux qui agissent comme ils le peuvent pour faire entendre ce qui n'est rien d'autre qu'un principe même de la démocratie "réelle".

Écrit par : off | 13/12/2007

Ecrit par : José | jeudi, 13 décembre 2007 13:51

Précisément, je me demande si la crise de confiance actuelle dans les institutions et dans ceux qui exercent le pouvoir, ne tient pas au fait que ces derniers tendent à redéfinir le périmètre institutionnel de telle façon qu'il exclut l'essentiel des citoyens du processus de décision politique. Ceci bien sûr au nom de la rapidité nécessaire de la prise de décision et de la performance de l'action qui s'ensuit. Toutes les justifications sont bonnes. Néanmoins, elles écornent toutes les principes sur lesquels repose le régime en question et qui conditionnent l'exercice légitime du pouvoir sous ses auspices. Les institutions accaparées par des oligarques ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes et viennent servir de caution à des pratiques qui en sont la négation.

Écrit par : off | 13/12/2007

Ecrit par : off | jeudi, 13 décembre 2007 13:52
Clap, clap, clap

Écrit par : nef | 13/12/2007

«Ils devaient se marier samedi prochain à la mairie de Vesoul en Haute-Saône (70). Lui s'appelle Saro Usoyan, Yézide arménien, elle Esma Mouravoda, Yézide géorgienne. La police est venue mardi matin à leur domicile, tôt le matin, leur disant qu'ils devaient venir avec eux pour se marier à la mairie et vérifier si tous les documents pour ce mariage étaient complets. Jamais ils ne sont arrivés à la mairie de Vesoul (70)mais envoyés directement au commissariat pour être placés ensuite en garde à vue. Ce mercredi matin, nous apprenions que ce jeune couple était en route pour des centres de rétention. Esma Mouravoda au centre de rétention de Metz (57) et Saro Usoyan au centre de rétention de Lille. Intolérable il nous faut soutenir ce jeune couple. Voyage de noce, chacun dans un centre de rétention différent et dans quelles conditions. honte, honte à cette France. Merci M. Joyandet, député-maire de Vesoul.»

sanspapiers.blogs.liberation.fr

http://tinyurl.com/2l5dhj

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 14:15

Décidément, cette pratique scélérate s'est étendue à tout le territoire. Le piège, la trappe à sans-papiers. Après ça on fait le paon dégoûté devant plus vil que soi, M. K. Alors que l'on est prêt, mutatis mutandis, "démocratie" oblige, à marcher sur ses brisées en s'asseyant benoîtement sur nos principes républicains les plus essentiels.

Écrit par : off | 13/12/2007

Ecrit par : off | jeudi, 13 décembre 2007 13:57

Je ne crois pas que l'on puisse réduire le phénomène ainsi. Les contre-pouvoirs comme l'Internet ne sont pas de gauche ou de droite.

L'inversion des valeurs a conduit à bouleverser les idées reçues de droite conservatrice et gauche progressiste. Ce que l'on constate par contre, c'est que la faculté de communication et de publication induite par l'Internet a bouleversé le champ de l'information et donc par là même de la contestation.

Si distance il y a entre "élites" et "bas peuple" elle est à mon sens essentiellement due au processus de formation et d'enfermement intellectuel de ces élites. On peut le constater au niveau des écoles de commerce ou de "management". Ces processus de formation ont conduit à élaborer un nouveau langage de façon à continuer à considérer que l'enseignement dispensé permettait de se placer en haut de l'échelle en employant une langue incomprise de celui qui n'a pas fait les mêmes études. C'est une des raisons pour lesquelles Nicolas Sarkozy est aussi populaire.

Le clivage vient en partie du fait que les bouleversements de la communication via Internet n'ont pas été exploités par les élites voulant rester au dernier étage de la tour France. Elles ne conçoivent la communication qu'unilatéralement, comme elle l'avait jusqu'à présent toujours été. Elles parlent mais écoutent peu et pire, ne débattent pas. Combien de ces élites tenant un blog répondent à leurs commentaires ?

C'est là que le clivage s'est renforcé. Alors qu'il est devenu naturel pour les usagers lambdas de l'Internet de débattre, par exemple les commentateurs sur un blog, il n'est pas compris que les élites s'y refusent. Ce qui a accentué le sentiment d'absence de communication et d' "autisme".

Ainsi leur maitrise des outils de communication historiques (presse papier et audiovisuelle) se retourne contre eux dans l'opinion générale. On peut toutefois constater des évolutions à ce sujet : les sites des journaux acceptent désormais les commentaires des lecteurs et les radios l'intervention des auditeurs. Les chaines de télé restent encore fermées à cela mais là aussi, cela devrait évoluer.

Écrit par : José | 13/12/2007

patrice | jeudi, 13 décembre 2007 14:15
Ca pue un peu le début des années 1920-1947. Ca sent la pourriture.
Mais qui est le député de VESOUL ? C'est un socialiste je ne sais plus lequel.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Merci à tous !

Un aller-retour rapide because boulot...

Superbes illustrations...
---------------------------------------
@ Cui-cui> 1/3 des véhicules des petites gens auraient plus de 10 ans: source ?

Ecrit par : Pamela de Barres | jeudi, 13 décembre 2007 11:56
#########################"
Et oui Paméla ! Le parc automobile français est très ancien : sur 30 millions de véhicules en circulation, 10 millions ont plus de 10 ans !

Est il besoin de te donner la raison, Pam ?

Ma source : le Parisien du 24/11 qui n'est plus en ligne et Le Post qui a repris l'info...

Je te donne le lien du Post : http://www.lepost.fr/article/2007/11/24/1057375_le-controle-technique-va-couter-plus-cher.html

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 13/12/2007

J'ai jamais compris pourquoi les pauvres voulaient devenir riches.

Faisons voeu de pauvreté. La pauvreté est une richesse !

Écrit par : Diogène | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 13:40

"...la variété des rapports entre les hommes, leur couleur, leurs coutumes, leur formation en classes masquent une vérité qui apparaît ici éclatante, au bord de la nature, à l'approche de nos limites : il n'y a pas des espèces humaines, il y a une espèce humaine. C'est parce que nous sommes des hommes comme eux que les SS seront en définitive impuissants devant nous. C'est parce qu'ils auront tenté de mettre en cause l'unité de cette espèce qu'ils seront finalement écrasés. Mais leur comportement et notre situation ne sont que le grossissement, la caricature extrême - où personne ne veut, ni ne peut sans doute se reconnaître - de comportements, de situations qui sont dans le monde et qui sont même cet ancien ''monde véritable'' auquel nous rêvions. Tout se passe effectivement là-bas comme s'il y avait des espèces - ou plus exactement comme si l'appartenance à l'espèce n'était pas sûre, comme si l'on pouvait y entrer et en sortir, n'y être qu'à demi ou y parvenir pleinement, ou n'y jamais parvenir même au prix de générations -, la division en races ou en classes étant le canon de l'espèce et entretenant l'axiome toujours prêt, la ligne ultime de défense : ''Ce ne sont pas des gens comme nous'' ».

Robert Antelme, l'Espèce humaine, Gallimard.


Et j'emmerde les attributeurs de point godwin.

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 14:45

Non c'est un UMP.

Écrit par : nef | 13/12/2007

Ecrit par : Diogène | jeudi, 13 décembre 2007 14:53

Hé salut Fulca !

Écrit par : nef | 13/12/2007

Mon point de vue est plus anthropologique, si j'ose le mot, qu'il ne se réfère aux clivages politiciens que nous connaissons dans cette scène publico-politique qui est la nôtre.

Un peu de tensions européennes comme illustration de ce clivage, où, pour forcer le trait, la politique au service du Mal :




Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), le Britannique John Monks est un homme d'allure paisible et de caractère affable. Ses interlocuteurs louent son sens du dialogue et son esprit de conciliation. On l'imagine mal céder à la colère ou donner des signes de mauvaise humeur. Amateur de musique, de sport et de randonnée, membre de deux laboratoires d'idées aux opinions plutôt modérées, le European Policy Centre à Bruxelles et le Centre for European Studies à Londres, cet ancien secrétaire général de la Confédération des syndicats britanniques est loin d'être un extrémiste.

Ces derniers jours, pourtant, M. Monks ne cachait pas son irritation. Ses collaborateurs disent même qu'il était " enragé ". Qu'est-il donc arrivé au calme syndicaliste pour qu'il oublie son habituelle équanimité ? La réponse est simple : M. Monks est scandalisé par les échecs répétés de l'Europe sociale, qu'il s'efforce, avec d'autres, de promouvoir. Il y a moins d'un mois, il a remis au président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, une pétition de 510 000 signatures en faveur d'une directive sur les services publics. M. Barroso a dit non. La CES s'est déclarée " déçue " par ce refus.

Une semaine plus tard, c'est la question de la flexicurité qui revenait à l'ordre du jour. M. Monks ne refuse pas l'idée, mais il craint, comme l'écrit la Confédération, que la flexicurité, censée combiner flexibilité et sécurité, ne soit interprétée " comme un permis de licencier plus facilement et d'adopter des formes de travail plus précaires ". La Commission puis le conseil des ministres ont adopté une série de principes, que le Parlement européen aurait souhaitée " plus équilibrée ". M. Monks a aussitôt appelé les gouvernements à se ranger à l'avis des eurodéputés. La flexicurité, dit-il, doit protéger l'emploi, et non le détruire.

Mais le plus dur restait à venir. Deux directives sociales, auxquelles les syndicats européens accordent une importance particulière, ont été bloquées, une fois de plus, au conseil des ministres, en raison du refus obstiné de la Grande-Bretagne, soutenue par l'Allemagne. Ces deux textes visent à renforcer la protection des salariés, l'un en limitant à 48 heures la durée hebdomadaire du travail, sauf dérogations strictement encadrées, l'autre en reconnaissant aux intérimaires les mêmes droits qu'aux travailleurs permanents. Les Britanniques et leurs alliés, au nom de la défense de l'emploi, s'opposent à ces contraintes.

Indignation de M. Monks, qui se dit excédé par la façon dont Londres se fait l'écho, sans le moindre esprit critique, du " refrain des entreprises britanniques " et dont Berlin continue de l'appuyer en vertu d'un vieil accord entre Tony Blair et Gerhard Schröder. Ces deux directives, explique-t-il, expriment la volonté des syndicats de fixer une limite au pouvoir des marchés. Elles procèdent du souci de rendre la mondialisation plus équitable. Leur blocage donne raison à ceux qui jugent abusive toute tentative de réglementation. Malgré les efforts de médiation de la présidence portugaise, un coup sérieux a été porté aux ambitions sociales de l'Union européenne.

M. Monks n'est pas un adversaire de la mondialisation. Il estime qu'elle produit " plus de gagnants que de perdants ". Mais il reconnaît que sa " face sombre " suscite " un vaste sentiment de malaise " et " une impression de désillusion envers la politique ". Si l'Europe ne se dote pas d'une législation sociale digne de ce nom, ces inquiétudes s'en trouveront renforcées. " Le progrès social au sein de l'Union européenne n'a pas suivi le développement du marché intérieur ", souligne M. Monks. Cette carence risque, selon lui, de détourner les peuples de la construction européenne. On ne saurait lui donner tort.

Thomas Ferenczi
© Le Monde

Écrit par : off | 13/12/2007

Oui nef.

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Le gouvernement Sarkozyste doit éliminer les petits fonctionnaires , ils coûtent trop chers. Et oui, mais. Tout s’achète dans ce gouvernement.

Ainsi les ministres payent leurs collaborateurs en plus de leur salaire de misère. La putain de la république celle d’André Dumas disait « avez-vous vu quelqu’un quitter un ministère pauvre ? » Alors et ben cette année c’est Kosciusko-Morizet qui a la largesse écologique le plus friquées. Chacun de ses huit collabos touchera une prime de 24.456 € par personne soit un petit 200 000 euros pour le définitivement CON tribuable . Ensuite Bachelot la petite Roselyne avec 18.221 € par personne soit un budget de plus de 1,300 000 €. Puis Yade, 15090 soit 241.440 puis Laurent Wauquiez, qui dispute à son concurrent de l'Elysée David Martinon, le rôle de porte-parole de l'action gouvernementale, s'est entouré de 34 personnes, dont 12 pour son seul cabinet perso. Il dispose pour ses indemnités pour sujétions particulières d'une enveloppe de 462.000 euros. Soit 13588 par tête de pipe mais la somme n’est pas forfaitaire des petits sous devenus cents pour les petits, libéralisme oblige. bon on va pas les faire tous les cinquante ministres et secrétaires d’Etat et Fillon lui est le chef avec plus de 4.900.000 € en prime de fin d’année pour quelques collaborateurs. Du coup j’hésite dans ma seconde vie entre concierge et collabo. Ben tiens je vais faire le classement complet demain. Mais seulement si je peux disposer des mêmes chiffres concernant les primes de fin d’année des ministres et secrétaires d’Etat du gouvernement Jospin. Je suis sur de très bien rire surtout qu’en plus je disposerais des noms des collabos Youpi.

Et Off qui y va de sa démocratie...et pourquoi elle sera toujours pour demain.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 15:31

Ils ont de la chance que leur prime ne soit pas en fonction du rendement...dans ma boite pour cette année c'est ceinture, ni interessement, ni participation;

Écrit par : Pamela de Barres | 13/12/2007

HS/ lu sur Le Monde, cet extrait de l'interviou du Président:

"Lorsque Jean-Marie Colombani, directeur du plus grand quotidien français (Le Monde), deux jours avant le second tour, appelle à voter Ségolène Royal et à barrer la route à ce "bushiste néo-conservateur" de Sarkozy, c'est la démocratie !" (NDLR : dans son éditorial du Monde publié le 4 mai, Jean-Marie Colombani n'a employé ni l'adjectif "bushiste", ni le mot "néo-conservateur")."


Notez le NDLR: comme quoi il est encore possible de trouver en France une analyse critique des propos du Président. Quelle liberté d'esprit ! Quelle déontologie ! Ainsi, ce grand quotidien qu'est Le Monde montre encore et toujours la voie d'un journalisme responsable et indépendant. Il suffit pour cela que soient exagérés (attention: involontairement bien évidemment ! pas de faux procés !!!) les propos tenus par son ancien directeur qui, rappellons-le, s'il a appelé en dernière instance à voter pour la candidate la plus en phase avec le lectorat centriste du journal - opération entrepreneuriale bien comprise par ses actionnaires - n'a assurément pas voulu caricaturer ni les desseins, ni la personne de son bien-aimé Président.

Cela dit, soyons sûr que ce Monsieur Colombani est tout à fait prêt à endosser la petite faute d'un éditorial confus, sybillin même, qui n'aura permis à notre Président, comme à tout grand intellectuel digne de ce nom, d'avoir une lecture claire et univoque de sa mièvre diatribe.

fin du HS/

Écrit par : phets | 13/12/2007

Pamela de Barres | jeudi, 13 décembre 2007 15:46. De plus, pour la saison 2008, sarkozy va embaucher des ministres à la tâche et à durée limitée. Pour une action simple et entière. Il y a peut-être des places de collabos dispo.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

@ Pamela chez Fadela Amara, seulement 7.275 € par personne vaut mieux être écolo que social.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Il y a peut-être des places de collabos dispo.

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 15:54


Et c'est reparti comme en 40

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 15:54

L'ouverture et la diversité c'est fini, place aux fidèles godillots..je suis recalée


@cui-cui> dans quelle proportion ces "vieux véhicules" sont la seule voiture du foyer?

Écrit par : Pamela de Barres | 13/12/2007

concernant les bagnoles, on aurait pu aussi, pour une efficacité écologique équivalente voire supérieure, laisser le vieux parc s'épurer petit à petit, avec un accompagnement (type prime à la casse substantielle qui constituerait un intéressement véritable à la mise hors-circuit du véhicule, et ce pour le bénéfice de la communauté) et surtout un renforcement drastique des normes anti-pollution des véhicules neufs, une super-méga-taxe pour les véhicules au-delà d'une certaine puissance (totalement inutile si ce n'est de faire un transfert d'avec son slip). car il demeure parfaitement injuste, à mon avis, de pénaliser un particulier qui roule avec un véhicule qui, au moment de son achat correspondait aux normes de pollution requises. C'est la responsabilité du législateur - et du constructeur - qui est en cause, pas celle de l'automobiliste qui n'avait pas le choix en des véhicules respectant les normes actuelles.

de même pour la pollution augmentée des véhicules anciens: ce défaut de conception (pas d'autre terme !) n'est pas de sa responsabilité.

Écrit par : phets | 13/12/2007

pour le plaisir:

L'audit accablant que l'élu d'Asnières veut enterrer
Par David Servenay (Rue89)

Écrit par : phets | 13/12/2007

de même pour la pollution augmentée des véhicules anciens: ce défaut de conception (pas d'autre terme !) n'est pas de sa responsabilité.

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 16:10

D'abord on dit pas: "...a pollution augmentée" ; mais: "...à émission de CO2 décomplexée " !

Et pas: "...véhicule ancien" ; mais : "...chignole en fin de vie" .

S'cuse.

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Décidémment c'est noël, encore un petit cadeau dans la hotte pour tous les Français.


Les Echos.
EXCLUSIF. Gaz : GDF espère une hausse de 6,1% de ses tarifs le 1er janvier

Pour les 7 millions de particuliers se chauffant et cuisinant au gaz, l'augmentation effective serait toutefois de l'ordre de 5,8% si l'entreprise obtient gain de cause auprès du gouvernement.


Désormais, le gouvernement sait à quoi s'en tenir. Après avoir affiné ses calculs, Gaz de France a officiellement transmis lundi à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) sa demande, en vue d'obtenir un relèvement de ses tarifs de distribution publique. A compter du 1er janvier, une hausse de 6,1% a été réclamée par GDF pour compenser l'alourdissement de ses coûts d'approvisionnement, indexés sur les prix des hydrocarbures.

Ce pourcentage est conforme aux chiffres qui circulaient depuis plusieurs semaines. Mais il s'agit là d'une hausse moyenne. En ce qui concerne les seuls 7 millions de particuliers se chauffant et cuisinant au gaz, l'augmentation effective serait de l'ordre de 5,8% si l'entreprise obtient gain de cause.

Le gouvernement a maintenant deux semaines pour trancher. Préoccupé par le pouvoir d'achat des Français, le Premier ministre, François Fillon, avait laissé entendre en début de semaine qu'un coup de pouce tarifaire était acquis, mais qu'au final, la hausse serait la plus limitée possible. Entre-temps, l'avis rendu sur le sujet par le conseil d'Etat a clairement changé la donne : en invalidant un précédent gel des prix du gaz et en invitant les pouvoirs publics à respecter à la lettre la formule tarifaire, la haute juridiction administrative oblige presque le gouvernement à accorder la hausse demandée.

Écrit par : nef | 13/12/2007

HS/

Faudra lui cirer les pompes (de K.) pendant tout ce temps ?
Pourquoi Darkozy crie sur toutes les TV qu'il a signé pour 10 milliards ??



"Vente de Rafale : six mois pour discuter le contrat"

Selon le PDG du groupe Dassault Aviation, les gouvernements français et libyen prévoient d'ouvrir "une négociation pour l'achat de quatorze Rafale jusqu'au 1er juillet 2008".
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20071213.OBS0045/vente_de_rafale__six_mois_pour_discuter_le_contrat.html




Même l'imbuvable Guaino affirme qu'on verra les résultats peut-être dans des années...


"Il y a des contrats qui sont totalement bouclés, qui arrivent à maturité, il y a des signatures de documents qui sont des engagements pour l'avenir, tout ça représente des milliards", a-t-il ajouté. Mais "on ne saura évidemment exactement ce que ça rapporte que dans quelques années", a-t-il dit. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20071213.FAP4926/cout_de_la_visite_de_kadhafi_un_debat_assez_derisoire_d.html




Le président Nicolas Sarkozy "compromet (...) tous les repères de ce qui faisait notre politique étrangère", estime le président du Mouvement démocrate (MoDem) François Bayrou dans un entretien publié jeudi dans "France Soir".

La politique étrangère du chef de l'Etat "semble n'avoir qu'une ligne directrice: nous mettre bien avec tous les puissants et les riches qui peuplent l'univers", lance M. Bayrou. "Nous sommes finalement les seuls, en une semaine, à avoir déroulé le tapis rouge (au dirigeant libyen Moammar) Kadhafi et envoyer de chaudes félicitations (au président russe Vladimir) Poutine".

Selon l'ancien candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy "compromet, un à un, tous les repères de ce qui faisait notre politique étrangère". "La France, c'était un pays qui défendait son indépendance et savait rappeler, dans le cadre européen, un certain nombre de principes à des pays qui ne les respectaient pas".

"La politique de Nicolas Sarkozy contredit terme à terme cette ligne", poursuit François Bayrou. "Je ne suis même pas sûr qu'il en mesure aujourd'hui le risque: la banalisation et finalement l'affaiblissement de la France sur le plan européen et international".

Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait "promis, la main sur le coeur, (...) qu'il serait l'homme d'une diplomatie morale. On voit bien de quoi il s'agit aujourd'hui: honorer le carnet de chèque de Kadhafi, et qu'importent ses forfaits", note-t-il. AP
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20071212.FAP4863/nicolas_sarkozy_compromet_les_reperes_de_la_politique_e.html

Écrit par : Roma | 13/12/2007

Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy avait "promis, la main sur le coeur, (...) qu'il serait l'homme d'une diplomatie morale. On voit bien de quoi il s'agit aujourd'hui: honorer le carnet de chèque de Kadhafi, et qu'importent ses forfaits",

Ecrit par : Roma | jeudi, 13 décembre 2007 18:00


Ah bon, on va vendre 14 rafales à M. K à forfait ?

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

Clap Clap Clap !!


Visite de Kadhafi en France : Rama Yade change de ton
LEMONDE.FR avec Reuters | 13.12.07 | 17h57 • Mis à jour le 13.12.07 | 18h00

Rama Yade ne trouve plus "indécente" la venue en France de Mouammar Kadhafi. La secrétaire d'Etat aux droits de l'homme a même défendu cette visite lors de la séance des questions au gouvernement au Sénat, jeudi 13 décembre

(article dans mon pseudo)

Écrit par : Roma | 13/12/2007

Ecrit par : néoffite | jeudi, 13 décembre 2007 18:17

La France peut bien tomber si bas, du moment que son copain Dassault vend ses rafales !

Le rêve de toute sa vie peut-être ?
Jusqu'ici ce rêve jamais atteint, la tragédie de sa vie..

Grâce à Darkozy, tout devient possible !

Écrit par : Roma | 13/12/2007

Travailler plus c'est aussi faire 15 Kilometres à vélo le matin pour aller au boulot parceque sa voiture ne passes pas le test. Quelle joie ! C'est une économie à une seule vitesse en France. Que beaucoup n'ont pas le luxe de s'offrir.

Pourquoi un travailleur doit-il se séparer de sa voiture sous pretexte qu'elle pollue plus que les autres. Le travail est-il moins important que la pollution qui de toutes façons ne viens pas que de véhicules personnels.

Et combien plus ? Il faut l'aider à polluer moins en le taxant plus ? Belle mentalité. Pourquoi avoir augmenté la sévérité des contrôles et surtout son prix ?? certainement pas pour pénaliser les pollueurs.

Le 4x4 en ville comme la merde de chien sur le trottoir refléte bien la (petite) mentalité de certains: "Je t"emmerde"...

Écrit par : marc | 13/12/2007

HS

Des nouvelles de Denis Robert :
il précise que son rap ne traite aucunement de l'affaire Clearstream, et s'adresse en fait à Sarkozy.
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32979

Le clip "Voleurs de foule" a été retiré de Dailymotion. Denis Robert a reçu le message suivant, de la part du site de vidéos dirigé par Martin Rogard : "votre vidéo ne correspond pas aux standards du Creative Content, et a ainsi été refusée."
http://ladominationdumonde.blogspot.com/

Néanmoins, le clip est toujours visible sur YouTube, site échappant au contrôle de l'Elysée :
http://www.youtube.com/watch?v=qmjUlKAb2xI

Le rap de Denis Robert est donc un gros succès, sur le thème rebattu (mais toujours d'actualité) du "selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous feront blanc ou noir".

Au début, les paroles décrivent les conditions de la garde à vue qu'il a subie, "dans le petit bureau blanc / de l'inspecteur Meltran", un flic obtus qui le fixe "d'un oeil torve" et lui dit tout de go : "c'est moche ce que t'as fait là / t'as intérêt à te mettre à table". Denis Robert lui réplique qu'on "s'en prend toujours aux voleurs de poules / jamais aux pilleurs de foule". Le flic réplique : "tu sortiras ton couplet au juge d'instruction / tu verras combien tu prendras d'années de prison".

J'ai toutefois été intrigué par ce passage :
"On se serait cru dans un film d'Abel Ferrara / Une sorte de Bad Lieutenant".

Qu'est-ce qui fait qu'on se sent soudain comme dans un film d'Abel Ferrara ? Denis Robert se voit dans un film où les flics sont les complices d'une justice "aux ordres" (exit l'honnête flic de gauche Serpico, anticorps résistant dans un milieu corrompu ; exit aussi, à l'opposé, l'intègre mais expéditif et sadique flic de droite Harry Callahan en butte aux lenteurs administratives et au laxisme de la justice). L'inspecteur Meltran est-il, comme le personnage incarné par Harvey Keitel, en proie à une crise morale, est-il tellement "shooté" au Mal qu'il en est physiquement malade, à en crever ? On a plutôt l'impression que l'inspecteur décrit par Denis Robert est juste un agent qui fait son travail sans se poser de question, le bras armé d'un ordre injuste et corrompu. Peut-être cette obéissance aveugle se double-t-elle de malveillance, de sournoiserie (d'où son "oeil torve"). Avec un soupçon de dérision. Ou bien sa posture cache-t-elle la triste lucidité d'un vieux flic désabusé (il se rapprocherait plutôt de Burt Reynolds dans "Hustle" d'Aldrich) ?

Bon, après ce léger accès de délire, je reprends une activité normale. Bonne soirée à tous

Écrit par : Lord Nithorynque | 13/12/2007

phets | jeudi, 13 décembre 2007 16:10
Il est prévu d'interdire en Europe les voiture roulant à plus de 162 km/h. Et via l'électronique embarquée, régulateur de vitesse, chaque pays peut en décider tout de suite. la France choisit les contraventions pour acheter des tonnes d'équivalent carbone. Je serais Hulot, le hâbleur télé, j'irais me les suspendre à la porte principale de grenelle. :-)))))

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 18:36

des années que je râle aprés l'absence de régulateur de vitesse... à 130 pour les véhicules vendus en France !

certainement trop "castrateur" pour ces éternels adolescents qui abondent dans les rangs du consumérisme et que nous devrions plutôt bénir pour leur soutien à la sainte croissance

la porte de Grenelle, il semblerait que le gouvernement seul l'ait trouvée. du coup, les autres y restent seuls et apeurés commes mouches piégées dans un gros bocal qu'on montra tout fier aux caméras réjouies

quant à Hulot, aie aie !!! ne m'en parle même pas, j'ai pas assez d'énergie en réserve pour tonner à sa juste mesure le dégoùt que ce pauvre type m'inspire...

ah, c'est fou la vie

Écrit par : phets | 13/12/2007

régulateur de vitesse, je veux dire une bride

Écrit par : phets | 13/12/2007

Pauvre M. Hulot ! Que ne dit-on pas contre vous ! Cela ferait de la peine à Tati !

Faut dire que vouloir distribuer le courrier en hélicoptère, c'est pas très écolo !

Écrit par : néoffite | 13/12/2007

[HS]

(il se rapprocherait plutôt de Burt Reynolds dans "Hustle" d'Aldrich) ?

Ecrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 13 décembre 2007 18:35

Enfin quelqu'un qui cite l'admirable et sous-estimé Aldrich !!!

Dans mes bras, Lord !!!

[/HS]

Écrit par : adrien (de rien ?) | 13/12/2007

petit autocollant à poser entre autres sur les 4x4
http://images2.hiboox.com/images/4707/1fv7me2o.jpg

Écrit par : skalpa | 13/12/2007

Enfin quelqu'un qui cite l'admirable et sous-estimé Aldrich !!!

Dans mes bras, Lord !!!

[/HS]

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 13 décembre 2007 19:17

Ah, les duos de monstres de Baby Jane et Hush Hushs sweet Charlotte...
A part ça merci Cuicui sur ce billet.
Marie-Antoinette Lagarde m'a toujours emplie d'une grande sympathie pour Robespierre et Saint-Just.

Écrit par : valdo lydeker | 13/12/2007

phets | jeudi, 13 décembre 2007 19:11
Une bride non le moteur casse, ensuite 162 pour permettre les dépassements d'urgence (tout le monde roule à 130) Il y a 15 ans Peugeot et oui a mis en place un programme (PSA Eviter) qui utilisait l'électronique embarquée pour réguler et interdire tout dépassement avec un émetteur intégré dans les panneaux de signalisation. Surcoût pour les équipement des communes limitées à 50km/h zéro franc de l'époque. Surcoût automobile Zéro. Allez-comprendre? Il s'agit davantage d'une peur de mévente des véhicules par les constructeurs aveugles de la demande réelle des automobilistes. Aujourd'hui cela peut être le contraire. Voir l'explosion des ventes de Honda aux USA avec ses formules un à agri-carburant non refroidit. On refroidit le carburant pour en mettre plus. PSA peut el tester sur els véhicule municipaux il en faut un pour cent pour neutraliser les dépassements de vitesse.
Et le ou la maire dispose d'autres éléments pour se croire encore viril(e)

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Pas de temps aujourd'hui pour lire ou commenter, mais j'adore la 3è image. S'agit-il d'une ancienne version des "moto-crottes" ? ;-)

Écrit par : juliette dze | 13/12/2007

mauvais esprit
13.12.07 | 18h37

J'avais bien aimé "Rama Yade 1" - mais j'aime beaucoup moins "Rama Yade mange son chapeau"

lemonde

http://tinyurl.com/2mjfb8

Eh bé...:-)))

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ecrit par : juliette dze | jeudi, 13 décembre 2007 20:16

Non c'est un projet de véhicule écologique concocté par Borloo et son équipe ( attention, pour l'instant c'est que le prototype , au final y'aura la marque : ushuaïa ).

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 13 décembre 2007 20:25

Borloo lui c'est plus le masque de plongée que le vélo :

http://tinyurl.com/yukmzz

Avec slip limite Raiser !

Écrit par : juliette dze | 13/12/2007

Ecrit par : martingrall | jeudi, 13 décembre 2007 20:11

variante: limitation à 110 (aux ÉU/Canada ça marche trés bien) avec bride à 130. Que ces enfoirés de constructeurs ne viennent pas me dire que leurs batteries d'ingénieurs élevé au grain ne peuvent rien devant un petit bridage ! ou aussi : changer les retirer des dents sur les quatre et cinquième vitesses, pour plafonner la vitesse max..

pour le coup des détecteurs régulant la vitesse, j'osais pas en parler de peur de faire trop "gadget" (déjà avec mon -pourtant excellent - billet sur les valeurs éco-sociales, je passe un peu pour un doux rêveur, alors...)

Écrit par : phets | 13/12/2007

Ecrit par : juliette dze | jeudi, 13 décembre 2007 20:30

Super! il est en mission d'inspection à bali, pour étudier le procédé de reconstitution de récif coralien qu'il va mettre en place pour dépolluer la seine.
Il avait aussi la possibilité d'inspecter des projets en tchétchénie et sur des plateformes rouillées au large de l'écosse, mais il a jugé que la projet bali était plus urgent et plus conforme à nos problèmes actuels.
Pour le véhicule c'est le pendant de son projet de maison individuelle "pas chère" ( je sais plus le prix ), là c'est un projet de véhicule "propre" ( et pas cher naturellement).
Oui vraiment avec ce gouvernement, et depuis le grenelle de l'environnement l'écologie passe à la vitesse supérieure ... ( on va bientôt devoir mettre des radars ).

Écrit par : urbain | 13/12/2007

il faut croire qu'en tout sujet, nos gouvernants penchent inexorablement vers la punition plutôt que l'incitation (réthorique si forte d'une responsabilisation plus efficace par la sanction)

c'est une idée dominante des gouvernements conservateurs et dans le sens du poil des opinions publiques chamboulées par un monde qui semble leur échapper, et de fait leur échappe véritablement

ça me rappelle un passage de "la constitution d'Athènes" où Aristote évoque un élément représentatif selon lui de la distinction entre démocratie et tyrannie athéniennes : en temps de démocratie, les citoyens sont récompensés lorsqu'ils votent alors qu'en temps de tyrannie, ils sont punis lorsqu'ils ne votent pas...

Écrit par : phets | 13/12/2007

ou aussi : changer les retirer des dents sur les quatre et cinquième vitesses, pour plafonner la vitesse max..

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 20:33

Ou aussi : garder 4è et 5è mais uniquement à la pédale ( de vélo s'entend ). Ce serait économique en plus, comme principe. Tu veux foncer ? Soit... Moulines !

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 20:51

beauté de la conversation entre honnètes hommes ! on trouve finalement un terrain d'accord, mesuré et sage:

on dit donc des caisses à savon, avec pédalier avant et arrière (et un slogan nataliste en prime: faites des gosses pour rouler plus vite)

Écrit par : phets | 13/12/2007

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 20:43

Oui , la nouveauté c'est que maintenant on est puni même quand on vote .

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 13 décembre 2007 20:55

:-)))))

Écrit par : phets | 13/12/2007

Ecrit par : patrice | jeudi, 13 décembre 2007 20:51
Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 20:54

Comme celle-là ?

http://www.youtube.com/watch?v=pSwig1tgUtY

Écrit par : Jean Alesi | 13/12/2007

Cui cui

Passage éclair pour toi, merci pour ce billet drôle...

Écrit par : agathe | 13/12/2007

Ecrit par : Jean Alesi | jeudi, 13 décembre 2007 21:05

LE Jean Alesi ? celui qui gagna une fortune à jouer dans les bacs à sable ??

Écrit par : phets | 13/12/2007

la démocratisation des pare-buffles vaut bien celle des stock-options...

Écrit par : phets | 13/12/2007

la démocratisation des pare-buffles vaut bien celle des stock-options...

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 21:19


mais que restera-t-il aux riches ??!!

Écrit par : phets | 13/12/2007

Le figaro qui n'en rate pas une, titre:

"Un groupe terroriste s’attaque aux radars"


ben mon cochon, si c'était que ça un terroriste...

Écrit par : phets | 13/12/2007

on dit donc des caisses à savon, avec pédalier avant et arrière (et un slogan nataliste en prime: faites des gosses pour rouler plus vite)

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 20:54

Oui. Avec quelques adaptations, et un peu de freinnche touche, on doit pouvoir...

http://www.vazyvite.com/photo_div/mexique/chemax/IMG_0188.jpg

Écrit par : patrice | 13/12/2007

Bonjour Phets et Urbain A+

Écrit par : agathe | 13/12/2007

bonne soirée agathe

Écrit par : phets | 13/12/2007

Bonjour Phets et Urbain A+

Ecrit par : agathe | jeudi, 13 décembre 2007 21:30


à moins qu'il ne faille lire : "bonjour phets" et "Urbain A+"

pas trés gentil pour Urbain, mais c'est vrai qu'à choisir... ;-))

Écrit par : phets | 13/12/2007

HS/ pour les intrigués des gènes

simple mais nécessaire

une fois n'est pas coutume, je me permets de glisser un lien vers un trés bon article, en anglais malheureusement, qui aborde trés bien la notion de gène avec petit topo historique:

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0001231

fin du HS/

Écrit par : phets | 13/12/2007

à moins qu'il ne faille lire : "bonjour phets" et "Urbain A+"

pas trés gentil pour Urbain, mais c'est vrai qu'à choisir... ;-))

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 21:53

à moins qu'il ne faille lire : "bonjour phets !" (marquant un dédain ironique) et "Urbain : A+" (c'est à dire octroyant la meilleure note possible)

Écrit par : Schtroumpf grognon | 13/12/2007

à moins qu'il ne faille lire : "bonjour phets !" (marquant un dédain ironique)

Ecrit par : Schtroumpf grognon | jeudi, 13 décembre 2007 22:10



impossible.

Écrit par : phets | 13/12/2007

Vous n'avez qu'à rouler à vélo, comme tout le monde. Non mais!

http://www.dailymotion.com/video/x2729n_uncensored-queen-bicycle-race_music

Écrit par : Christine Lagarde | 13/12/2007

Ecrit par : Christine Lagarde | jeudi, 13 décembre 2007 22:25

vu comme ça effectivement...

Écrit par : Serval | 13/12/2007

à moins qu'il ne faille lire : "bonjour phets" et "Urbain A+"

pas trés gentil pour Urbain, mais c'est vrai qu'à choisir... ;-))

Ecrit par : phets | jeudi, 13 décembre 2007 21:53

Et si, une fois décrypté, ça voulait dire : "Bonjour, fessez urbain, à +" ?

Écrit par : Fiatlux | 13/12/2007

sur Rue89:

Et si on (re)passait à une régie publique de l’eau?
Par Julia Pascual (Etudiante CFJ) 20H20 13/12/2007


ah, si on pouvait imposer aux médias dominant ces discussions concrètes pour le pouvoir d'achat...

je rêve de voir Sarkozy plier sous les sondages appuyant un retour à un contrôle raisonnable des tarifs de l'eau... ah !

et avouer que la gestion privée fut une incroyable dérive financière s'apparentant à du vol.. oh !

aaaaaaahhh ! voilà voilà, je vais bien dormir moi maintenant :-)

bonsoir

Écrit par : phets | 13/12/2007

Ecrit par : Fiatlux | jeudi, 13 décembre 2007 22:43

Fiat lux : Oh la belle voiture

(Desproges- pages roses du Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis)

;-))

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : Fiatlux | jeudi, 13 décembre 2007 22:43

ben voyons... et pour le même nombre de points, il y avait aussi :

bonne joue heureux fée tétu ure bain a peluche

Écrit par : phets pas lux | 13/12/2007

bonne nuit

Écrit par : phets | 13/12/2007

Ecrit par : phets pas lux | jeudi, 13 décembre 2007 22:53

Pour le même prix il y avait aussi :

Bon, jour fait et Hur Ben happe luce

Écrit par : Serval | 13/12/2007

phets | jeudi, 13 décembre 2007 20:33. Je suis confus, tu as juste cinq ans de retard. Un problème de taille comment récupérer les taxes sur de l'essence non consommée. Aujourd'hui l'essence coûte 18 cts d'euros Hors taxes fournie à la pompe, vendue 1,28€ en grandes surfaces. La France n'est pas seule dans ce cas. Bien sur il n'y a pas que cela.

Écrit par : martingrall | 13/12/2007

Puisque les petits jeux verbaux semblent vous amuser, j'en ai un pour vous .
Quel est selon vous le sens exact d'une phrase comme celle-ci, tirée du site du monde, réputé payer des journalistes capables d'écrire (en français), des phrases ayant un sens ... :

"A Bali, Al Gore appelle à un accord sur le climat sans les Etats-Unis"

Un accord sur le climat ... j'imagine cet aéropage, stimulé par l'appel d'Al Gore, se mettant d'accord sur le temps qu'il fera... ( beau je présume, mais pas trop chaud...).

mieux : "sans les états unis" ... le climat sans les états unis ...!???

zéro pointé le monde , même en sixième on fait moins de conneries dans les rédactions ( ou on se chope un zéro ).

Écrit par : urbain | 13/12/2007

Ecrit par : phets pas lux | jeudi, 13 décembre 2007 22:53

peut être voulait il dire que sans le climat que font regner les Etats Unis, tout le monde serait d'accord ?

Écrit par : Serval | 13/12/2007

C'est sans doute ça,
bon maintenant je peux aller me coucher l'esprit tranquille.
merci serval.

Écrit par : urbain | 13/12/2007

c'est séance oulipo ce soir ?

dommage, c'est trop tard pour moi !

bonne nuit à tous !

Écrit par : adrien (de rien ?) | 13/12/2007

Ecrit par : urbain | jeudi, 13 décembre 2007 23:16

moi aussi (et désolé d'avoir attribué ton com à phets)
;-)

Écrit par : Serval | 13/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 13 décembre 2007 23:17

et pareil pour moi

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

1h30 sans commentaires
ou comment se taire?

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

c'est séance oulipo ce soir ?

Ecrit par : adrien (de rien ?) | jeudi, 13 décembre 2007 23:17


zut, ça a failli, mais pas jailli. itou je rate tout, par hasard j'arrive trop tard. faudrait mieux syncroniser les montres, sinon


et juste pour faire bisquer Urbain: aréopage. qui siégeait sur la colline d'Arès bien sûr...
ah la la, ça va faire des points en moins ça... ;-))

quoique aéropage, aéroport et griffouille-page, pour un envol immédiat des contrats internationaux sur le climat (l'écrit s'envole, l'aéroport reste" aurait pu dire Bécaud). oui, c'est bien aussi.

Écrit par : phets | 14/12/2007

1h30 sans commentaires
ou comment se taire?

Ecrit par : skalpa | vendredi, 14 décembre 2007 01:30


chut !

Écrit par : phets | 14/12/2007

Sarkozy, les faits contre les "promesses" :

http://istrati.canalblog.com/archives/2007/12/14/7228991.html

Écrit par : david | 14/12/2007

HS/

bye bye

fin du HS/

Écrit par : phets | 14/12/2007

HS /

Un petit message pour vous, les délistes endormis !

http://www.oddcast.com/home/demos/tts/tts_example.php?sitepal

(faut appuyer sur "SAY IT")

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Grrrr...

Ca ne répète pas le message quand c'est en lien ! Dommage..

Mais vous pouvez écrire un message et choisir la voix...

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Plus rien ne m'étonne...



Municipales: Bayrou se prononce pour un "partenariat" avec Juppé à Bordeaux
13/12/2007 18:29

François Bayrou (C), le 13 décembre 2007 à Bordeaux, avec les adjoints au maire de la ville Alain Juppé, Véronique Fayet et Didier Cazabonne
© AFP
François Bayrou s'est prononcé jeudi en faveur d'un "partenariat" entre le MoDem et la liste UMP du maire de Bordeaux pour les municipales, au motif qu'Alain Juppé est "un bon maire" et que les membres du MoDem actuellement dans son équipe ne veulent pas "se désolidariser".
"Etant donné l'attitude de l'UMP à Pau et celle de M. Sarkozy, j'avais toutes les raisons de ne pas faire ce geste. Mais je ne mène pas de politique de +vendetta+", a lancé le président du MoDem lors d'un point presse à Bordeaux.
Selon lui, Alain Juppé est "un homme qui peut donner l'impression de rapports abrupts avec les gens mais je sais qu'il a bon coeur. C'est un bon maire (...) et Bordeaux, une des villes qui a le plus changé, a gagné en beauté, en équipements et en renom", a-t-il estimé.
La "deuxième raison" qui a conduit le président du MoDem à "envisager un mandat avec Alain Juppé" vient du fait que ses "amis membres de son équipe pendant son mandat ne voulaient pas se désolidariser", a-t-il expliqué.
Après avoir envisagé de créer une liste MoDem, une décision "où beaucoup d'adhérents y auraient trouvé leur compte", M. Bayrou a jugé au final que "beaucoup auraient manqué de sincérité en disant que le bilan de M. Juppé n'était pas bon".
Récusant le terme d'"accord" avec le maire de Bordeaux, François Bayrou a préféré celui de "partenariat". "Je ne veux pas donner le sentiment de dosage ou de marchandage, car dosage ou marchandage il n'y a pas eu", a-t-il martelé.
"Quand on a une équipe municipale qui se tient, un maire qu'on respecte, il est légitime qu'on le dise", a encore estimé M. Bayrou, qui se dit persuadé que "l"électeur de Bordeaux regarde Alain Juppé comme son maire et pas comme un chiraquien, en tout cas pas comme un sarkozyste".
C'est également "l'intérêt d'Alain Juppé que le MoDem apparaisse dans son équipe", mais François Bayrou lui conseille de sortir "d'une certaine inhibition, d'une certaine timidité. Il faut qu'il réussisse à montrer l'homme qu'il est", a-t-il pointé.
Affirmant avoir "de bonnes relations" avec le socialiste Alain Rousset, François Bayrou a souligné que le rival de M. Juppé pour les municipales était président du conseil régional: "il y a là une répartition des rôles qui n'est pas mauvaise pour Bordeaux", a-t-il jugé, exprimant "un sentiment d'équilibre".

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Ha ben même DSK, du haut de son FMI, félicite Sarkozy pour sa politique !

Pitoyable politique française (désolée Mathilde... mais ceux sont tous les mêmes...)

http://ericdupin.blogs.com/murmures/2007/12/sarkozyste-dsk.html

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Tiens, pour une fois je suis totalement d'accord avec Birenbaum & Co.

Écrit par : Jean Lançon | 20/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu