Avertir le modérateur

14/12/2007

Rebelle de caddie…

Et pourtant ils me font des yeux de velours… C'est fou comme les champions du sac échangeable à vie pour préserver la nature sont moins regardants sur la déforestation dès lors qu'il s'agit de bourrer à tour de bras les boites aux lettres de leurs prospectus chamarrés...

Mais c'est « Noyel » mon bon môssieur, c'est la joie, c'est la fête. C'est le moment des petits cadeaux et de la grande bouffe.

C'est le moment où on enrobe pour mieux dérober, celui où l'on s'emballe pour mieux se déballonner dans la forêt de sapins. Celui de la vie sociétale et de la joie partagée dans le papier doré et les guirlandes brillantes sous les reflets de la joie fabriquée.

C'est le moment où il faut consommer sa joie, la montrer en viles guirlandes à allumer sur son petit pavillon et qui font ressembler le moindre lotissement de banlieue à une version albanaise de Las Vegas.

0590a23a2429f95b292d03e61f991720.jpg

 

Celui où l'on sort les gigots et les escargots, le foie gras et le saumon comme si on n'avait pas le droit d'en consommer avant ce repas. Le jour où les dindes sont toutes ripolinées, apprêtées dans la même tenue de crèche pour accueillir le petit Jésus entre les rois mages et le fromage.

63b92f355f0c9be14fb842b8436cbf90.jpg

C'est le moment des promos de fin d'année pour commerciaux ayant leur chiffre annuel à boucler. C'est le moment où l'on boit pour oublier le quotidien en s'étourdissant de paillettes.

Bref c'est le jour où l'on remplit son caddie à ras bord, quand d'habitude on le serre jusqu'à le faire ressembler à un panier d'osier, pour cause du manque de petite monnaie pour s'acheter le nécessaire le restant de l'année.
493e0ab59fa915b92019b96b9110c00d.jpg

Je hais Noël.

Je hais ces rendez-vous consuméristes ou l'on oublie l'esprit pour mieux célébrer le culte.

A propos de culte, les soldes ça commence le 9 janvier...

Le Village des NRV
by Serval

Commentaires

Yep!
"Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ils l'ont fait cuire dans la ch'minée"

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

"En décembre c'est l'apothéose,
la grande bouffe et les p'tits cadeaux,
ils sont toujours aussi moroses,
mais y a d'la joie dans les ghettos,
la Terre peut s'arrêter d'tourner,
ils rat'ront pas leur réveillon;
moi j'voudrais tous les voir crever,
étouffés de dinde aux marrons."

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

plaisir tout de même de voir des enfants le matin adéquat jouer avec papiers et rubans, sans grand iintérêt pour ce qu'ils contenaient

Écrit par : brigetoun | 14/12/2007

bien d'accord...la fête du gaspillage, ce qui n'est vraiment pas indispensable à l'heure actuelle

Écrit par : céleste | 14/12/2007

Moment aussi pendant lequel semble-t'il (je n'ai pas réussi à trouver de source) le nombre de suicides monte en flèche...
Mais oui, bridgetoun a raison, Noël c'est pour les enfants... Et le plaisir de les voir heureux fait oublier le déplaisir que je partage avec Serval.

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

J'ai fait don de mon corps au père noël mais il n'en a pas voulu parce qu'il y avait du monde dans la rue.

Écrit par : Dinde du Poitou | 14/12/2007

J'ai un bouquin pour toi :
http://www.editionsdurocher.fr/index.php?page=ouvrage_rocher&acc=EdR&id=342
mais je dois te dire que c'est pas bon signe ( te retrouvera-t-on bientôt sur le del psychiatrique ou dans l'ashram suisse ?) .

Écrit par : urbain | 14/12/2007

J'ai toujours su que le caddie était les grilles d'une prison. Et Noël je m'en tape j'ai tout mangé à la saint Nicolas vert et pas rouge coca.

Écrit par : martingrall | 14/12/2007

Brûlons le père noël !

Écrit par : Larim | 14/12/2007

On a oublié la symbolique de cette fête pour n'en retenir et glorifier le coté mercantile; que dire du prix des jouets pour enfants de plus en plus onéreux, et impossible de faire jouer la concurrence car toutes les enseignes affichent les mêmes prix..
Quelle horreur ces guirlandes autour des maisons, merci JP Pernaud pour les reportages sur les illuminations de noël et les marchés..

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Kadhafi : bilan d’une visite

Le bloc-notes d’Ivan Rioufol du 14 décembre 2007.

Au-delà des contrats signés, la visite de Kadhafi en France a eu trois mérites. Le premier a été de donner l’occasion aux belles âmes, voyant en lui le profil du tyran, d’ouvrir enfin un œil sur l’état d’asservissement du monde arabe et son aspiration à davantage de libertés. Le deuxième a été de permettre à Rama Yade, ministre venue d’Afrique, de s’identifier à la République en rappelant les «principes et valeurs qui font que la France est un pays semblable à nul autre». Quant à la cacophonie gouvernementale née de cette venue, elle invite à s’interroger – troisième mérite – sur la cohérence de la diplomatie française.

L’indignation du PS contre la présence du «Guide de la révolution» est à comparer à son silence devant l’hommage national rendu naguère à Yasser Arafat, ou aux excuses de François Hollande devant Abdelaziz Bouteflika exigeant la repentance pour la colonisation de l’Algérie. Observer la gauche se faire plus exigeante que George Bush sur le respect de la démocratie en Libye fait douter de sa cohérence. Plus convaincante a été, pour cela, la colère un brin surjouée de la Marianne noire, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme. Entendre cette jeune femme musulmane défendre la nation et sa culture a illustré ce que pourrait produire idéalement une France multiethnique restée fidèle à ses héritages.

Pour autant, le pouvoir n’est pas critiquable de vouloir commercer avec cet homme en quête de respectabilité. Comme le remarque le sénateur Michel Charasse (Europe 1, mardi) : «Si on achetait du pétrole dans les pays purs, il y a longtemps qu’on roulerait en voitures à pédales.» D’ailleurs, les États-Unis et la Grande-Bretagne, tombeurs de Saddam Hussein, sont déjà les partenaires établis d’une Libye jugée fréquentable depuis qu’elle a renoncé, en 2003, à l’arme nucléaire. Faudrait-il tirer un trait sur les marchés conclus cette semaine ? Notre économie ne peut se permettre cette fantaisie.

Ce qui choque, en revanche, tient à l’effacement de la France. Elle n’a pas voulu entendre, chez son hôte, sa justification du terrorisme, ses leçons de démocratie, son refus de reconnaître Israël, son dédain des droits de l’homme, sa négation du génocide au Darfour. C’est Sarkozy qui a été sermonné par Kadhafi à propos des immigrés «aux droits violés par la police» et qui a été invité à «bien traiter la communauté africaine» et à «répondre à ses revendications». Personne n’a dit : «Ça suffit !»

Une faiblesse française

En encourageant le repenti, la France a montré une faiblesse. D’autant que le personnage, qui soutient l’islamisation de l’Europe (bloc-notes du 2 novembre 2007) et a réaffirmé ces jours-ci que «la seule religion est l’islam» («La croix que vous portez n’a aucun sens, comme vos prières», a-t-il dit mardi), a aussi invité « les Africains» vivant en France à «défendre leurs droits» en créant «leur parti». La libération des infirmières bulgares, emprisonnées et torturées pour de faux crimes, pouvait justifier l’invitation à Paris, en geste de gratitude. Mais ces empressements à faire croire que le leader bédouin se serait converti aux Lumières (Roland Dumas : «Kadhafi a un comportement très clair qui le rapproche des Occidentaux») ont montré une confusion des esprits. Elle n’aide pas à rendre lisible la diplomatie française.

«J’envoie des signaux à la rue arabe», explique Sarkozy. Cependant, à vouloir ainsi relativiser ses précédentes prises de position pro-américaines et pro-israéliennes, il en vient à additionner les concessions à l’opinion musulmane. Le discours tenu l’autre jour à Constantine le montre : si l’excuse pour la colonisation n’a pas été prononcée, le président a dénoncé le «système colonial injuste par nature», vu comme une «entreprise d’asservissement et d’exploitation». Or jamais l’Algérie ne demandera pardon pour ses actes passés de piraterie sur les côtes de Provence ou de Corse, ou pour le massacre des harkis après les accords d’Évian.

Ce même déséquilibre se retrouve dans la manière dont le chef de l’État joue unilatéralement l’apaisement, se faisant l’avocat de «la diversité, de l’échange, du métissage, de l’ou­verture à l’autre». De tels propos ne sont jamais tenus en face. Si l’Occident est prié de s’ouvrir à l’immigration et au multiculturalisme, les pays musulmans sa­vent exiger, pour eux-mêmes, le respect de la «Terre d’islam». Il est à craindre que le projet de Sarkozy d’Union de la Méditerranée, discuté avec Kadhafi, ne prenne la tournure du partenariat Euro-Méditerranée, lancé à Barcelone en 1995 : après s’être prêté à un inventaire des exigences islamiques, il a fini dans un monologue européen.

Union occidentale

La politique arabe de la France, inaugurée dès 1543 par François 1er invitant le corsaire Barberousse, a ses évidentes vertus de bon voisinage. Mais elle risque d’aggraver, désormais, un déséquilibre dont l’Occident, divisé et fragilisé, fait déjà les frais. Aussi est-ce moins une Union méditerranéenne qu’une Union occidentale qui reste à construire. Ce qui est la conclusion de La Fracture identitaire (de votre serviteur) est aussi l’argument qu’ap­profondit Édouard Balladur dans un livre qui vient de sortir ( Pour une Union occidentale entre l’Europe et les États-Unis, Fayard). «L’Occident doit s’organiser pour défendre ses principes, ses convictions, sa civilisation ; c’est un devoir politique et moral», écrit l’ancien premier ministre. Sarkozy l’entendra-t-il ?

«Actes criminels»

Pressé par le président de «condamner» les attentats d’Al­ger, Kadhafi a pris son temps avant de dénoncer des «actes criminels». S’en contenter ?

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

"J'veux plus jamais le voir chez moi
Le Père Noël c'est un pauv' mec

Petit Papa Noël
Toi qu'est descendu du ciel
Retourne-s-y vite fait bien fait
Avant que j'te colle une droite
Avant que j't'allonge une patate
Qu'j'te fasse une tête au carré !"

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

Je hais Noël.

Je hais ces rendez-vous consuméristes ou l'on oublie l'esprit pour mieux célébrer le culte.

A propos de culte, les soldes ça commence le 9 janvier...

Le Village des NRV
by Serval


Blablabla, on a déjà entendu ça des milliards de fois. Article convenu, rébellion de supermarché...

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Excellent papier et les illustrations "à lavement". Une mention spéciale pour "il faut consommer sa joie", un plaisir autophage, pendant de la "joie fabriquée". L'essentiel est dit, avec l'humour et la dérision qui vont avec.

Je ne suis pas certain que cela change quelque chose dans nos pratiques festives, mais cela fait du bien de le lire.

Noël, c'est un peu le "jour des fous", cette très ancienne tradition consistant à vivre une journée, voir davantage en mettant la routine quotidienne sens dessus dessous...pour mieux la supporter le reste de l'année.

Écrit par : off | 14/12/2007

"On a oublié la symbolique de cette fête pour n'en retenir et glorifier le coté mercantile"
Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 10:17

la faute à qui ?
Qui a inventé le père Noêl, ce personnage tout rouge ?
Les USA.. (coca cola je crois ?)
Pas étonnant que ce soit si mercantile...


HS /


Le déshonneur, par Pascal Bruckner
LE MONDE | 13.12.07 | 14h17 • Mis à jour le 13.12.07 | 14h17

(dans mon pseudo)


Pour moi, le déshonneur ce matin, c'est :

- Bayrou l'opportuniste : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/297912.FR.php?rss=true

- DSK félicitant la politique de darkozy au FMI http://ericdupin.blogs.com/murmures/2007/12/sarkozyste-dsk.html


Une opposition toujours aussi inexistante; le pire, ce qu'elle devient même complaisante...

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Ah la la... sacré Sébastien Fontenelle, il a beau avoir un bouquin à finir, il peut pas s'empêcher de venir prendre un p'tit blanc au comptoir de son blog et nous balancer un de ces articles au napalm dont il a le secret. Ca fait deux fois qu'il nous dit qu'il met son blog en sommeil, mais visiblement il manque de Lexomil pour endormir la bête...

Ce garçon va finir par se surmener ;-)

Écrit par : Veig | 14/12/2007

D'accord avec vous, Mamère Noël est une ordure

http://www.dailymotion.com/video/x17s4a_le-velo-de-mamere_politics

Écrit par : Jean-Pierre Pernaut L | 14/12/2007

Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 11:05

Non il a été réinventé au XIX ème siècle, Coca-cola n'est pour rien...Il n'y a pas de jugement anti-américain. Ce qui m'exaspère c'est le coté obligatoire, joie et tout le monde est content..Je déteste noël et je ne le fêterais pas si je n'avais pas d'enfant.
Je ne fais pas la trêve des confiseurs, ne prend jamais de vacances en cette saison, les réunions de famille avec tous les mômes m'horripile..Les programmes télés dégoulinent de mièvreries; non les cocotiers me seraient plus propices, mais il a inflation des billets d'avion...

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 11:42


D'ailleurs, on le sait tous :

"Le père noêl est une ordure !!! "

(Désolée, J'ai passé une nuit blanche...)

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Bonjour, Ce matin j'ai entendu Glucksmann sur RTL interviewé par J.M. Apathie. Je m'attendais à une volte-face et à des cris à la trahison de Sarkosy qui après avoir fait campagne contre la realpolitik de la France et bien non Glucksmann à mager tranquillement mais surement son chapeau en direct sur les ondes. Consternant car même si je ne me fait pas d'illusion sur la politique étrangère de Sarkosy "la fin justifie les moyens" ce dernier à été tourné en ridicule par ce dictateur guide lybien. ce qui prouve que les pétrodollars n'ont pas d'odeur. A force de vouloir tout régenter notre omni-président est entrain de se prendre les pieds dans le tapis lybien, mais je ne me fait pas de souci il s'en sortira...

Écrit par : redcloud | 14/12/2007

A tous les habitués du DEL...
Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?

Écrit par : toto | 14/12/2007

A tous les habitués du DEL...
Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?
Ecrit par : toto | vendredi, 14 décembre 2007 11:58


Oui, nous. Pourquoi?

Écrit par : collectif DEL | 14/12/2007

A tous les habitués du DEL...
Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?

Ecrit par : toto | vendredi, 14 décembre 2007 11:58

Oui, avoir été contemporaine de Tino Rossi.

Écrit par : TDB | 14/12/2007

Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?

Ecrit par : toto | vendredi, 14 décembre 2007 11:58

Oui, les blagues de Toto !

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 10:41
Et oui, toutes les banques accusent les supermarchés, enfin les cinq distributeurs de produits chinois autorisés par le gouvernement Sarkozy de mettre en faillite le système économique français et de plonger le pays dans une inflation record.
La guerre de tranchée commence, Sarkozy devra porter une écharpe blanche pour que les balles puissent dévier. Il se voulait arbitre de la France et du monde, il n'est que le maître d'école de la fric connection. et avec moins de 30% des français, les patriotes vont manquer.

Écrit par : martingrall | 14/12/2007

Ecrit par : redcloud | vendredi, 14 décembre 2007 11:58

Justement, j'ai mis un article (pour pat Joy en fait) de Bruckner (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Bruckner ) à 11.05..

Intellectuel de droite, soutien de Sarkozy je crois, il n'a pas de mot assez dur contre la diplomatie sarkozienne aujourd'hui...

Enfin un qui ose la critique de son propre camp !

Comme quoi....

Extrait de son article :

"A-t-on vraiment besoin d'offrir des avions de chasse et du nucléaire civil à des pays qui regorgent de gaz et de pétrole et qui peuvent tous, demain, basculer dans l'islamisme ?

Ah, elle est belle, la rupture ! On avait déjà eu la visite humiliante au régime antisémite de Bouteflika, le coup de fil enthousiaste à l'autocrate Poutine, l'invitation à Paris du bouffon Chavez. A quand le tapis rouge déroulé devant M. Ahmadinejad ?"

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Normal que le caddie soit vide, quand on voit l'augmentation des prix, d'après cet article de libération (que quelq'un a peut-être déjà posté hier..)

Hausse des prix : 42% pour le steak haché, 32% pour les coquillettes
(AFP)
Selon un listing retraçant l’évolution de 250 produits vendus en grande surface, la hausse des prix sur trois ans s’élève à 11,5% en moyenne.

http://www.liberation.fr/vous/297762.FR.php

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Ha, Bruckner ne peut plus se tenir debout et il a bien du mal a s'assoir.

@ Urbain, une très belle controverse sur Bourdieu par Nathalie Heinich sur nonfiction. du jour

Écrit par : martingrall | 14/12/2007

A tous les habitués du DEL...
Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?
Ecrit par : toto | vendredi, 14 décembre 2007 11:58

La bonne nouvelle du jour nous vient des USA : l'Etat du New Jersey a aboli la peine de mort. Il est le premier Etat à prendre une telle décision depuis que la Cour Suprême a rétabli la peine capitale, en 1976 je crois.

Écrit par : Lord Nithorynque | 14/12/2007

@ Urbain, une très belle controverse sur Bourdieu par Nathalie Heinich sur nonfiction. du jour
Ecrit par : martingrall | vendredi, 14 décembre 2007 12:41

ça c'est de la provoc

Écrit par : Lord Nithorynque | 14/12/2007

Et voici venu le moment de la "question HS du jour".
Aujourd'hui : quel est votre acteur unijambiste préféré ?
1- Herbert Marshall
2- Guillaume Depardieu

Écrit par : Question HS du jour | 14/12/2007

Roma, quelle idée de manger du steak haché, et des coquillettes! Alors que le caviar n'a jamais été aussi bon marché. Il a atteint le seuil fatidique de moins de 10000 euros le kilo, une misère. Et pour ce prix dérisoire on a droit aux gros grains gris clairs transparents.

Écrit par : martingrall | 14/12/2007

Je fais mon malin, mais les coquillettes, c'est quoi. même sur google ils n'ont aps de mollusques de ce nom. Au début le pensais cigale (de mer)

Écrit par : martingrall | 14/12/2007

Ecrit par : Question HS du jour | vendredi, 14 décembre 2007 13:09

Si on peut choisir une actrice, Sarah Bernhardt.
Sinon, Herbert Marshall, dans Foreign Correspondent d'Hitchcock...

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

patjoy

"repentance" est de votre langue, vous transposez. Il s'agit de RECONNAISSANCE.
reconnaitre, et non se repentir.

comprendo ?

Écrit par : om | 14/12/2007

- Comme le remarque le sénateur Michel Charasse (Europe 1, mardi) : «Si on achetait du pétrole dans les pays purs, il y a longtemps qu’on roulerait en voitures à pédales.»

Ah Charasse la carcasse, l’homme des basses ouvres mitterrandiennes, « de gauche » comme moi pape à Rome.

« De gauche » comme Attali-le-désertificateur, Allègre-le-niateur-d’amiante-et-réchauffement-climatique, Kouchner-le-koucheur, Lang-le-langueur.

Charasse incapable de voir la différence entre échanges commerciaux, culturels, diplomatiques et échanges de lèches au cul pour pourrir la vie des Parisiens et la réputation de la France.

Bah, autrouducune importance.

Écrit par : Observateur | 14/12/2007

le caviar n'a jamais été aussi bon marché. Il a atteint le seuil fatidique de moins de 10000 euros le kilo, une misère. Et pour ce prix dérisoire on a droit aux gros grains gris clairs transparents.
Ecrit par : martingrall | vendredi, 14 décembre 2007 13:12

Faux!!!
Achetez et dégustez français.


Boîte de 30g 59.50 €
1983.33 € / kg
Boîte de 50g 98.00 €
1960.00 € / kg
Boîte de 250g 430.00 €
1720.00 € / kg
Boîte de 500g 855.00 €
1710.00 € / kg
Boîte de 1000g 1700.00 €
1700.00 € / kg
Une expérience unique. Ce caviar Baeri Sturia propose des grains de belle taille (2.7 mm) avec une peau fine de couleur gris anthracite à brun doré. Sa longueur en bouche et ses notes de noisettes ne sont pas sans rappeler l'oscietre. Il est considéré comme l'un des meilleurs au monde

Origine : ce caviar provient d'esturgeons Acipenser Baerii, originaires de Sibérie, et élevés en France, en Gironde, depuis le milieu des années 80. A 7-8 ans, les femelles esturgeon atteignent leur maturité. C'est à ce moment que le caviar est prélevé, il est ensuite délicatement salé afin de lui permettre d'exprimer pleinement ses saveurs noisettées et d'atteindre une longueur en bouche optimale. Il est enfin affiné pendant plusieurs mois au frais.

Envoi, conservation et dégustation : ce caviar fait l'objet d'un envoi séparé par Chronopost en colis réfrigéré. Tenir au frais (0-4°C) dès réception. Sortez le au moment de servir. Nous vous recommandons de le déguster avec une cuillère en nacre, en corne, en or ou en plastique car l'inox et les autres métaux altèrent irrémédiablement son goût.

Écrit par : Achetez français | 14/12/2007

Ecrit par : Achetez français | vendredi, 14 décembre 2007 14:06


L'autre solution est de ramener du caviar d'Istanbul, il est moins cher et même avec le prix du séjour on est gagnant..

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 14:23

Ouais ben...je connaissais un mec (Billy Hayes qu'il s'appelait) il s'est fait choper avec du caviar à l'aéroport...il s'est retrouvé en taule !

en plus on a fait un super film avec une musique pourrie de Giorgo Moroder

c'est dire si le gars n'a pas eu de chance...

;-))

Écrit par : Serval | 14/12/2007

Y-a-t-il quelque que vous trouvez positif dans votre existence ?

Ecrit par : toto | vendredi, 14 décembre 2007 11:58

Oui : d'avoir enfin trouvé plus con que moi...

Ça été long mais ma patience a enfin été récompensée. Merci d'exister, Toto !

Écrit par : "cui cui" fit l'oiseau | 14/12/2007

@martingrall
> Je fais mon malin, mais les coquillettes, c'est quoi. même sur google ils n'ont aps de
> mollusques de ce nom. Au début le pensais cigale (de mer)

8-O

martin, c'que tu peux être nouille !
Les coquillettes c'est ça:
http://www.sniw.fr/chr/3412_17428.jpg

oui, des pâtes... parce qu'après on va reprocher au DEL de devenir le blog de la gauche caviar, avec tous ces intervenants qui connaissent le prix du bélouga au cetime près...

Écrit par : Veig | 14/12/2007

Ecrit par : om | vendredi, 14 décembre 2007 13:25

A vrai dire peu importe les termes: repentance, reconnaissance, excuses.

Ce qui compte en la matière c'est l'application du principe de réciprocité, évoqué par Rioufol. Principe après lequel on peut toujours courir car les autorités algériennes se servent de notre mauvaise conscience comme d'un levier politique, économique et migratoire.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Quelle horreur ces guirlandes autour des maisons, merci JP Pernaud pour les reportages sur les illuminations de noël et les marchés..

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 10:17


t'es déjà venu au Québec du temps des fêtes? les champions du monde du nain de jardin qui bouge en clignotant et du renne qui gambade sur le toit... un bonheur

juste pour te rappeler la distance culturelle qu'il te reste encore à franchir avant une véritable intégration dans le paradis de la guirlande enchantée

Écrit par : phets | 14/12/2007

le sondage du jour du Monde:

Le verdict condamnant Yvan Colonna à la réclusion criminelle à perpétuité vous paraît-il…
… juste
… ou trop sévère


juste/injuste c'est pas possible. Excessif aussi...


non non, tout va bien, pardon: ne chipotons pas.

Écrit par : phets | 14/12/2007

car les autorités algériennes se servent de notre mauvaise conscience comme d'un levier politique, économique et migratoire.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 14:55


c'est insensé comment leurs hommes politiques sont fourbes, hein ?! à l'opposé des notres, droits, justes... et puis vachement plus clairs quand même...

Écrit par : phets | 14/12/2007

A vrai dire peu importe les termes

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 14:55


c'est peut-être un peu un problème non ? enfin, si tu veux transmettre des idées précises

Écrit par : phets | 14/12/2007

"La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a condamné ces attentats et promis une enquête rapide. "Ces agissements méprisables sont contraires aux valeurs, à l'éthique et au sens de l'honneur des Corses", a-t-elle dit."

Écrit par : phets | 14/12/2007

Pat'Joy
> Ce qui compte en la matière c'est l'application du principe de réciprocité, évoqué par
> Rioufol.

Je te recommande ce lien:
http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/archive/2007/12/13/l-infection.html

La question de la réciprocité, à mon avis, ne se pose pas. A jouer à "oeil pour oeil", le monde entier finirait aveugle.
Mais ça ne doit pas dispenser le pouvoir algérien de balayer devant sa porte. Il est trop content de pouvoir diriger les revendications de son peuple contre l'ancien colonisateur pour détourner l'attention de ses propres turpitudes, tout comme Idriss Dhéby l'a fait au Tchad après l'affaire de l'Arche de Zoé.

Écrit par : Veig | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 15:04

Critiquer les agissement des uns ne signifie pas être aveugle sur les errements des autres...

En la matière, il y a beaucoup de choses a critiquer dans la diplomatie carpeto-nucléaire de Sarkozy, qui comme le souligne Rioufol, en fait des tonnes pour faire oublier ses penchants (supposés?) pro-israéliens et pro-américains.

Mais bon, si tu ne viens pas au Quai d'Orsay, le Quai d'Orsay viendra a toi, et la diplomatie d'un pays est un mastodonte difficile a faire bouger et insensible aux effets d'annonce de campagne.

Tout ça manque quand même de cohérence et d'audace.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

"Mais ça ne doit pas dispenser le pouvoir algérien de balayer devant sa porte. Il est trop content de pouvoir diriger les revendications de son peuple contre l'ancien colonisateur pour détourner l'attention de ses propres turpitudes, "

trés juste. et si on tentait :

Mais ça ne doit pas dispenser le pouvoir français de balayer devant sa porte. Il est trop content de pouvoir diriger les revendications de son peuple contre les anciennes colonies pour détourner l'attention de ses propres turpitudes

ben, ça marche aussi

Écrit par : phets | 14/12/2007

@ Roma

Bayrou opportuniste ? Bof, si ça casse les pieds à Sarkozy, j'en redemande, de l'opportunisme comme ça.

Et certains arguments de fond existent : en 2001, au moment de l'élection de Juppé, les Bordelais se voyaient dépassés en tout domaine par les Toulousains. Six ans plus tard, c'est le contraire.

Perso, je pense que les électeurs vont renvoyer les élus condamnés par la justice à leurs foyers, mais je comprends la position de Bayrou et de son copain Cazabonne.

Écrit par : Hervé Torchet | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 15:17


non non non, mille excuses mon bon Pat Joy ! ne pas être "aveugle sur les errements des autres" nécessiterait plutôt, à mon goût, de s'attacher aux déclarations du Président à propos des anciennes colonies françaises, que ce soit de la place de l'africain dans le monde ou de l'utilité historique du colon français

Écrit par : phets | 14/12/2007

Et certains arguments de fond existent : en 2001, au moment de l'élection de Juppé, les Bordelais se voyaient dépassés en tout domaine par les Toulousains. Six ans plus tard, c'est le contraire.

Ecrit par : Hervé Torchet | vendredi, 14 décembre 2007 15:22


c'est un argument de fond ça ?!

Écrit par : phets | 14/12/2007

Bayrou opportuniste ? Bof, si ça casse les pieds à Sarkozy, j'en redemande, de l'opportunisme comme ça.

Ecrit par : Hervé Torchet | vendredi, 14 décembre 2007 15:22


C'est de l'opposition constructive çà...

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Bayrou opportuniste ? Bof, si ça casse les pieds à Sarkozy, j'en redemande, de l'opportunisme comme ça.

Ecrit par : Hervé Torchet | vendredi, 14 décembre 2007 15:22


C'est de l'opposition constructive çà...

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

ben dsl pour le doublon...keskisépassé?

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

@Phets
> ben, ça marche aussi
> Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 15:21

Absolument ;-)
Mais je m'attends plutôt à ce qu'il dirige la hargne de ses électeurs vers d'autres pays comme la Turquie dans les prochaines années...

Écrit par : Veig | 14/12/2007

Ecrit par : Veig | vendredi, 14 décembre 2007 15:38

il ne faut pas désespérer, ça viendra sûrement

Écrit par : phets | 14/12/2007

L'UE se dote d'un groupe de sages et s'attaque au Kosovo
14.12.07 | 15h15


superbe titre. maîtrise survoltée du français

Écrit par : phets | 14/12/2007

it par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 15:45

(Reuters)

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Veig | vendredi, 14 décembre 2007 15:38

Au moins dans ce cas-la, on peut parler de rupture avec une diplomatie qui jadis se contentait d'hurler avec les loups islamistes sa haine d'Israël et des États-Unis.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Au moins dans ce cas-la, on peut parler de rupture avec une diplomatie qui jadis se contentait d'hurler avec les loups islamistes sa haine d'Israël et des États-Unis.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 16:21


définition un peu caricaturale de la politique étrangère turque, mais c'est un fait qu'elle s'est "occidentalisée" cette dernière décennie, et la perspective d'une entrée européenne - ou pour le moins une coopération renforcée - n'y sont pas pour rien

de ce fait, fermer la porte à la turquie ne serait-il pas contre-productif ?

je veux dire : dans le cadre d'un "accompagnement vers la démocratie et les respects des droits de l'homme" ?

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 16:21

vous ne parlez pas de la Turquie...car il fut le premier état musulman a reconnaitre l'Etat d'Israël dès 1949, des relatins diplomatiques et économiques existent entre les deux pays; et un accord militaires a été signé en 1996.
De plus écrire que la Turquie hurle avec les islamistes....un peu de sérieux.

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 16:38


oui, j'ai l'impression que de plus en plus de discours caricaturent l'état turc en France. Je me demande ce que cela doit être dans les cafés du commerce allemands...

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 16:29

A mon sens, les enjeux posés par la candidature turque a l'Union Européenne sont contradictoires.

Effectivement, a priori on peut penser qu'une intégration de la Turquie dans l'UE permettrait d'ancrer définitivement ce pays a l'Occident et ainsi de solidifier ses institutions democratiques, ancrage en partie amorcé par les partenariats militaires avec les USA et stratégiques (approvisionnement en eau) avec Israël.

Pourtant si la Turquie finissait par intégrer l'UE, elle devrait donc respecter les critères de Copenhague relatifs aux droits humains et aux institutions démocratiques. Ce qui aurait donc pour effet immédiat de diminuer considérablement le poids de l'Armée Turque dans la vie politique et économique du pays. Or, face a la poussée islamiste en Turquie, l'Armée Turque fait figure de gardien du temple kemaliste et donc de dernier rempart de la laïcité face a la vague islamiste.

On en arrive donc au paradoxe suivant a savoir que l'entrée de la Turquie dans l'UE pourrait favoriser le poids des islamistes, déjà au pouvoir via leur aile "modérée", dans la société turque.

L'autre problème posé c'est celui d'ouvrir l'espace Schengen a un pays qui dispose de frontières avec la Syrie, l'Iran et l'Irak.

A mon sens, il y a d'autres manières de coopérer avec la Turquie qu'une intégration dans l'Union Européenne, notamment par le biais de partenariats stratégiques, économiques et militaires avec les pays de l'UE.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

vous ne parlez pas de la Turquie...
Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 16:38

Non je parlais de la France des années Chirac, toujours prompt a donner des leçons de savoir vivre aux USA et a Israël. Chirac seul chef d'état occidental a se rendre en personne aux funerailles d'Afez el Assad...

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

A mon sens, il y a d'autres manières de coopérer avec la Turquie qu'une intégration dans l'Union Européenne, notamment par le biais de partenariats stratégiques, économiques et militaires avec les pays de l'UE.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 16:48


il est vraisemblable que dans le contexte actuel cette option soit privilégiée. Cela ne devrait cependant pas justifier de jouer avec l'opinion publique en faisant des gros bras au risque de braquer les gens ici, et là-bas. les progressistes de tout pays n'ont pas vraiment besoin de gouvernements occidentaux hautains et caricaturaux

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 16:52

je me doutais bien que tu ne parlais pas de la turquie, mais je préférais faire comme si, ça rendait la conversation (un peu) plus intéressante à mon goût


encore une fois, que te dire, Pat Joy...

Écrit par : phets | 14/12/2007

encore une fois, que te dire, Pat Joy...

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:00


que tu es un caricaturiste hors-pair, un concentré magique de pensée de PMU, d'analyse au pastis ?

non, tu caricaturerais mon propos...

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 16:52

Je remarque que vous faites toujours mention de la France qui aurait été du coté des dictatures ou pays qui ne respectent pas les droits de l'homme, j'aimerais que vous vous étendiez sur les relatiosn très cordiales et plus qu'entretenaient Israel et les USA avec l' Afrique du sud de l'apartheid ou avec les anciennes dictatures de l'Amérique du Sud..

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 16:56

Tres certainement.

Ce qui ne doit pas nous empêcher de jouer franc jeu avec la Turquie. Si l'option retenue n'est pas celle d'une intégration a l'UE, qu'on le dise clairement, plutôt que de continuer des négociations interminables sur lesquelles pèseraient en plus l'épée de Damocles d'éventuels référendum en France et en Allemagne.

Si on doit fermer la porte de l'UE a la Turquie autant le faire maintenant et en contrepartie commencer immediatement la mise en place de partenariats et de coopérations renforcées.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 17:02

allons donc :

concernant, l'histoire de l'Afrique du Sud, elle est principalement marqué par le désir d'une minorité oppressée à sauver son indépendance culturelle, le reste n'est qu'affaire de détail...

concernant les "anciennes dictatures" de l'A. du S., voyons : propos crypto-communistes ! tous les grands démocrates du monde reconnaissent que ce fut plutôt un trés intéressant laboratoire du système économique libéral qui nous apporte ses riantes lumières désormais

Écrit par : phets Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Hervé Torchet | vendredi, 14 décembre 2007 15:22

Je n'ai jamais trouvé sincère Bayrou (désolée !) et ces petits arrangements entre amis (en plus Juppé, ex-condamné, UMP malgré tout), confirment l'opinion que j'avais de lui... Opportuniste et égocentrique..

Et je ne vois pas en quoi cela embêterait Sarkozy ?? Expliquez-moi?

En même temps, je penche à gauche, et cela explique mon mécontentement, parce que la gauche a perdu aux dernières présidentielles, et pas seulement à cause de Royal.. Loin de là, en premier lieu, merci au PS pour leur travail de démolition de la candidate qu'ils avaient eux-mêmes choisie à 60%et d'avoir ainsi permis la victoire de Sarkozy, voire même les arguments pour la descendre (les premiers à traiter Royal d'incompétente furent les socialistes eux-mêmes)... Il faut croire que les égos contrariés étaient plus important que la démocratie en danger... pareil pour bayrou qui criait "danger pour la démocratie", mais pour la sauver qu'a-t-il fait, sinon refuser une alliance entre les 2 tours avec le PS pour contrer l'UMP, sachant qu'il avait un score élevé grâce aux voix des socialistes déçus et plus sociaux-démocrates que le PS d'origine..
Quel beau parleur celui-là !.. Et moi, je pense que Sarkozy ne rendra jamais les clefs du château, mais c'est un sentiment personnel, un ressenti prémonitoire, et j'espère me tromper ! On verra...
Alors ou il y a u réel danger pour la démocratie et donc, il a laissé faire, ou il joue sur les peurs exagérément, et là on est dans la pure démagogie populiste...

Et je pense qu'en ce qui concerne la défaîte à gauche, que Bayrou y est aussi pour quelquechose, malgré le fait que les français réclamaient de la nouveauté et du changement,ce qu'il a voulu incarner.. Bayrou, sans les voix de gauche, faisait 7 à 8%.. Ne me dîtes pas qu'il n'a pas nui au PS qui avait, non seulement à se battre pour sa gauche, mais aussi avec Bayrou, sur sa droite.. Et bien, elle s'en est pas mal tirée malgré tout l'"incompétente" Royal ! Mieux que Jospin en tout cas, qui n'a même pas atteint le 2d tour et qui est parti en laissant le bateau couler... Et ça fait des livres moralisateurs et assassins ensuite !!!

De mon humble avis, Bayrou a fragilisé le PS, et continue de le faire avec les municipales et ces alliances avec l'ennemi d'hier.. Ne serait-ce que dans le 12ème, après la défection de Cavada, j'ai crû comprendre que Corinne Lepage (que j'aime bien) voulait se présenter tête de liste modem.. Mais au 2éme tour, avec qui va-t-elle s'allier à votre avis si il y a un duel UMP-PS ??

Tout ce mic-mac, après avoir tenu des discours très virulents contre Sarkozy (danger pour la démocratie, connivence avec les médias, etc...) pour récupérer les déçus du système, de la gauche socialiste et les anti-sarkozystes de droite (Begag, etc...).. C'est son droit d'être de droite, mais pour moi, il y a tromperie.. Bayrou est de droite depuis toujours (Balladur and Co) et le reste, même si son argument est de nier ce clivage gauche/droite, clivage que moi, je crois plus que d'actualité aujourd'hui.. La lutte des classes est loin d'être finie...

En tant que président, il serait aussi mégalo et aurait autant personnalisé le pouvoir que Sarko.. Royal aussi d'ailleurs..

C'est l'époque qui veut ça, et le quinquennat qui en accentue les dérives absolutistes.. La politique se vit de nos jours comme un feuilleton quotidien de télé-réalité (ou les politiques ne sont plus des politiques, mais des peoples, des stars fabriquées passant dans Paris match and co, tel des idôles qu'ils aimeraient qu'on adule aveuglément)...

Mais c'est un long débat, et n'ayant pas dormi de la nuit, je ne me sens pas la force d'en discuter trop précisément aujourd'hui...

Je ne suis ni socialiste, ni centriste, ni communiste, etc...ni liée à un quelconque parti politique.. Mais une chose est sûre, mes valeurs sont plutôt de gauche, celles surtout de la justice sociale et de la démocratie... Mon engagement citoyen aujourd'hui est de défendre des valeurs, pas des idéologies, même si elles déterminent les politiques appliquées assurément...

A un moment, il faut choisir son camp, car on le voit tous les jours, il y a réellement une différence entre des politiques de gauche et de droite, et un fond idéologique foncièrement opposé, en tout cas, sur la notion de capital, de travail et de redistribution des richesses...

Désolée si mes idées ne sont pas très claires, j'aurais récupéré mon manque de sommeil demain !

Écrit par : Roma | 14/12/2007

@Pat'Joy
> Au moins dans ce cas-la, on peut parler de rupture avec une diplomatie qui jadis se
> contentait d'hurler avec les loups islamistes sa haine d'Israël et des États-Unis.

Grotesque. La France, héraut de la "haine d'Israel" ? Les bras m'en tombent. La France aurait-elle récemment organisé des bombardement des colonies Israéliennes ? Des pogroms ?

La France "hurlant avec les loups islamistes" ? la seule personne qui ait ouvertement "hurlé avec les loups islamistes" ces dernières années était un certain ministre de l'Intérieur et ministre des Cultes, qui a voulu instrumentaliser les organisations musulmanes de France à son profit. Ce ministre a récemment pris du galon, il est devenu tous les autres ministres en même temps, et je crois que vous l'aimez bien.

La France hurlant la "haine des Etats-Unis" ? Fichtre. Vous avez vu des politiques français appelant à l'anéantissement du Grand Satan Américain ces dernières années ? Moi non plus. Il y a eu des points de désaccord, notamment avec le gouvernement Bush sur la politique du Moyen-Orient. Pas des appels à la haine façon Chavez ou Ahmaddinedjad.

Fox News a fait de sacrés ravages dans votre ciboulot, en tous cas....

Écrit par : Veig | 14/12/2007

Si on doit fermer la porte de l'UE

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:03


mais on a rien a fermer, tu comprends pas ? et puis, la Turquie, c'est un marché de 90 millions de bonhommes c'est surtout ça la carotte

Écrit par : phets Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 17:07

limpide au contraire. j'aurais aimé écrire tout ça ;-))

Écrit par : phets Joyeux | 14/12/2007

pardon, oublié d'enlevé le "joyeux" de mes 2 derniers comms. faut que le clown enlève son nez rouge quand il est sérieux, sinon on comprends plus

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Pamela de Barres | vendredi, 14 décembre 2007 17:02

Pour le cas des amitiés d'Israël avec l'Afrique du Sud, déjà c'est loin d'être les seuls et qui plus est l'opinion publique israélienne était très loin de partager ce begain douteux de leurs dirigeants.

Alors que l'opinion publique française a de forts préjugés anti-américains et anti-israéliens.

Concernant, le soutien des USA aux dictatures militaires d'Amérique du sud, je pense quand même qu'il faut replacer ça dans le contexte de la guerre froide. Les USA considéraient a juste titre qu'un continent entier passant sous l'emprise des communistes, et donc susceptible d'abriter des missiles soviétiques, n'était pas la meilleure chose pour leur sécurité. On peut difficilement considérer que cette crainte était totalement injustifiée...

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

putain, Joyeux, t'en a pas marre de dire des conneries là ??...

parce que moi, ça me gave un peu...

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:01

Il me semble pourtant que ma position sur l'entrée de la Turquie dans l'UE n'est pas caricaturale. La caricature serait plutôt de penser qu'en intégrant l'UE, la Turquie s'ancrerait définitivement a l'Occident et que cela renforcerait ses institutions démocratiques. C'est être aveugle sur les vrais enjeux de cette intégration, que j'ai exposés dans un de mes messages.

Quant a la tonalité plutôt pro-arabe et anti-américaine de la diplomatie chiraquienne, et sa présence a l'enterrement d'El Assad, ce ne sont que de simples constatations!

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 17:07

C'est très clair, Roma, et très juste !!!

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:13

Il faur relire vos premières lignes....il faut ne pas sourire " ils étaient loin d'être les seuls"; magistrale justification de l'ignominie..

Et pour le pré-carré américain en Amérique du sud, on croirait la loghorrée marcarthyste des années 50.. J Edgar Hoover parle à travers vous...

Écrit par : Pamela de Barres | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:14

J'ai bien compris que tu considères comme des "conneries" tout ce qui déborde du cadre de ton idéologie.

Libre a toi de préférer discuter avec des gens qui pensent comme toi, ça doit être rassurant. Personnellement ce n'est pas mon cas, d'où ma présence en ces lieux.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

"une diplomatie qui jadis se contentait d'hurler avec les loups islamistes sa haine d'Israël et des États-Unis."


c'est ça ta "tonalité plutôt pro-arabe et anti-américaine de la diplomatie chiraquienne"??

définitivement, c'est clair que tu t'emmerdes pas trop avec les mots toi :-)))

Écrit par : phets | 14/12/2007

Au Québec, le père Nowel se plaint de ses conditions de vie
http://www.leperenowelle.blogspot.com/

Écrit par : Père Nowel Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:13

La France a surtout de forts préjugés anti-"hégémonistes", d'où que l'hégémonie vienne.

Écrit par : José | 14/12/2007

Ecrit par : José | vendredi, 14 décembre 2007 17:26

Plutôt du ressentiment, voire de la nostalgie d'une grandeur passée.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:29

Du ressentiment ? Contre qui ? De la nostalgie d'une grandeur passée ? Quelle grandeur passée ?

Écrit par : José | 14/12/2007

Libre a toi de préférer discuter avec des gens qui pensent comme toi, ça doit être rassurant. Personnellement ce n'est pas mon cas, d'où ma présence en ces lieux.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:22


trés louable. et j'ose affirmer que j'ai toujours pratiqué de même. ça nous fait un point commun ;-)

quand à ce que j'appelle des conneries, ce n'est pas tes positions idéologiques, ce sont toutes les caricatures ressassées, les lieux communs des bistrots de la politique, les simplismes et les gros traits qui, contrairement à tes louables objectifs, coupent la discussion pour proposer quoi ? des échanges d'incantations ?

c'est cette invitation au stérile qui me saoûle, rien de plus

Écrit par : phets | 14/12/2007

> La France a surtout de forts préjugés anti-"hégémonistes", d'où que l'hégémonie
> vienne.
> Ecrit par : José | vendredi, 14 décembre 2007 17:26

Oui, c'est ce qui explique sa politique au Moyen-Orient: une politique allant dans le sens de l'apaisement du conflit, mais en général opposée à l'occupation des territoires palestiniens par Israel; c'est ce qui explique aussi sa volonté d'indépendance par rapport à la puissance militaire des Etats-Unis pendant la Guerre Froide.

Mais comme souvent, ce préjugé anti-"hégémoniste" que la France aime appliquer à d'autres grandes puissances, s'arrête aux portes du "pré carré" français, notamment la Françafrique :-)
Encore une histoire de paille et de poutre, me direz-vous...

Écrit par : Veig | 14/12/2007

pour adoucir les moeurs:

http://www.youtube.com/watch?v=3JaLuQ56mto&eurl=http://skorecki.blogspot.com/

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : José | vendredi, 14 décembre 2007 17:30

Nostalgie d'un temps ou la France comptait encore dans le concert des Nations, par sa puissance économique, militaire et impériale. Nostalgie également d'un temps ou les grandes idées naissaient en France et devenaient universelles en s'exportant hors de nos frontières.

Et donc du ressentiment aujourd'hui pour ceux dont on considère qu'ils ont pris "notre place".

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

Ecrit par : Veig | vendredi, 14 décembre 2007 17:32

Il ne faut pas confondre les Français et les actes de ses dirigeants. C'est de même pour les États-Unis : ne pas confondre les Américains et l'administration Bush.

Quant aux agissements français dans les anciennes colonies, les britanniques n'ont rien à nous envier. Ils ont toutefois en contrepartie réussi avec le Commonwealth ce que nous n'avons su faire avec la francophonie. Tous les anciens pays coloniaux ont voulu conserver une emprise sur leurs anciennes colonies.

Écrit par : José | 14/12/2007

Ils ont toutefois en contrepartie réussi avec le Commonwealth ce que nous n'avons su faire avec la francophonie. Tous les anciens pays coloniaux ont voulu conserver une emprise sur leurs anciennes colonies.

Ecrit par : José | vendredi, 14 décembre 2007 17:40


je vois pas en quoi, à part son aspect officiel, le Commonwealth se distingue de notre politique africaine... si ce n'est le statut international et le développement des pays concernés

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:35

tu as trouvé ça grâce à jeanmarc ? ;)

allez, moi aussi je t'en offre, de l'adoucissant pour moeurs :

http://www.youtube.com/watch?v=Y9KC7uhMY9s

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:43

Le maintien de la langue (bien que...) et les partenariats économiques.

Écrit par : José | 14/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | vendredi, 14 décembre 2007 17:45

tu es un mage à qui rien n'échappe... et que je remercie ;-))

Écrit par : phets | 14/12/2007

superbe

http://www.youtube.com/watch?v=3UlQVhMAbwg

Écrit par : phets | 14/12/2007

Pat Joy,

En tout cas, il me semble que la Turquie, pays musulman laïc avant tout, est surement plus apte à devenir une vraie démocratie (en s'intégrant à l'Europe et ses principes), que la Libye, qui à l'inverse, semble l'être plus aux yeux de Sarkozy, sur la voie de la démocratie (on ne rigole pas...!).

Allez savoir pourquoi, Sarkozy accorde plus de crédit (business aidant) à la Libye, dirigée par un taré de dictateur (et menacé tout autant par les islamistes -frères musulmans et compagnie), concernant son désir de démocratie qu'à la Turquie ?.... Bien sûr, la Libye ne demande pas à être intégrée à l'Europe, mais son leader si fréquentable aujourd'hui, compte bien prendre la tête de l'Euro-méditerranéenne et avoir un rôle majeur sur le continent africain... D'ailleurs, une petite centrale ça aide pour le prestige sur la scène internationale...

Lesquel de ces 2 pays est le plus dangereux à votre avis ?
D'après Sarkozy, les libyens seraient-ils plus fréquentables que les turcs, car plus aptes à devenir démocrates !!?? La libye, c'est sûr, va devenir démocrate ??!

Heu, j'ai des doutes... De sérieux même !

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 17:50

Merci !
Bonne fin de journée à tous !
(pas à toi, phets, je ne sais pas quelle heure il est chez toi ! Mais le coeur y est !)

Écrit par : adrien (de rien ?) | 14/12/2007

Ecrit par : adrien (de rien ?) | vendredi, 14 décembre 2007 17:45

adoucissant super-formule ;-))

Écrit par : phets | 14/12/2007

La libye, c'est sûr, va devenir démocrate ??!
Heu, j'ai des doutes... De sérieux même !
Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 17:54

En tous cas, Kadhafi est "un pionnier de l’écologie : afin d’économiser le papier (et réduire ainsi la déforestation amazonienne), aucun bulletin de vote n’a été produit dans toute la Lybie depuis 1970." (Trudi Kohl)

Écrit par : Causeur | 14/12/2007

Ecrit par : Causeur | vendredi, 14 décembre 2007 17:59

On aurait même dû lui donner pour ça le prix Nobel de la Paix à la place d'AL Gore !

Histoire de l'encourager..

Écrit par : Roma | 14/12/2007

Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 18:05

ceci dit, ne serait-ce pas déjà arriver qu'on le donne à des personnes qui n'ont pas en tout époque condamné le terrorisme ?...

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 18:12

Arafat par exemple.

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

ceci dit, ne serait-ce pas déjà arriver qu'on le donne à des personnes qui n'ont pas en tout époque condamné le terrorisme ?...

Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 18:12

Arafat par exemple.

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 18:15

J'ajouterais même qu'il n'a jamais arrêté (cf. financement par le Fatah des Brigades des Martyrs Al-Aqsa)

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

bof, Roosevelt, Kissinger... pas des enfants de coeur non plus

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 17:37

Ce n'est pas de la nostalgie, c'est de l'Histoire. Tous les pays ayant eu une histoire similaire réagissent ainsi. Les nostalgiques sont toutefois très minoritaires au sein de ces pays.

Écrit par : José | 14/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | vendredi, 14 décembre 2007 18:29

Vous seriez pas "atlantiste" vous?

Écrit par : le légataire | 14/12/2007

Tiens donc, il y a encore quelques traces de vie sur cette planète qu'on croyait désertée

C'est bientôt les fêtes, soyez joyeux sinon vous aller vous faire enguirlander

Écrit par : Fulcanelli | 14/12/2007

mais Pat Joy nous montre tous les jours qu'on peut être et joyeux, et enguirlandé ;-)

Écrit par : phets | 14/12/2007

@ phets

Argument de fond, parce qu'indice d'une gestion municipale dynamique.

@ Pamela

Peut-être pas très constructif, mais ça fait du bien.

@ Roma

Ce n'est pas Bayrou qui a fragilisé le PS : ils n'ont pas eu besoin de lui pour ça. Et quand je vois qu'à Pau, le PS éclate en trois : le maire sortant qui se représente soutenu par Sarkozy, la députée qui se présente pour le PS et la première adjointe qui accompagne Bayrou, je me dis que cette structure partisane héritée d'Épinay est bien fatiguée.

Écrit par : Hervé Torchet | 14/12/2007

On aurait même dû lui donner pour ça le prix Nobel de la Paix à la place d'AL Gore !
Histoire de l'encourager..
Ecrit par : Roma | vendredi, 14 décembre 2007 18:05

Créé par Jean Ziegler et Mouammar Khadafi en 1988, le prix Khadafi récompense des personnalités reconnues pour leur action résolue en faveur des droits de l’Homme, comme Fidel Castro (1998) ou Hugo Chavez (2004). Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, Jean Ziegler a lui-même été distingué par le prix Khadafi. C’était en 2002, aux côtés d’un défenseur acharné des droits de l’Homme s’il en est : Robert Faurisson.

Écrit par : Causeur | 14/12/2007

Ecrit par : le légataire | vendredi, 14 décembre 2007 18:42

A ce qu'il parait, vous seriez la réincarnation d'odéhème ?

Écrit par : Patrice Joyeux | 14/12/2007

@ Le Village des NRV by Serval

Serval, tu as le génie des jeux de mots ... que personne ne remarque.
Qu'est-ce que je gagne?

http://www.dailymotion.com/video/x2n5qu_louis-mariano-la-belle-de-cadix_music

Écrit par : achetez français | 14/12/2007

Un bien joyeux village ici.
odm aurait adoré....

Écrit par : le légataire | 14/12/2007

Ecrit par : Hervé Torchet | vendredi, 14 décembre 2007 19:11

c'est ton indice qui m'indis-pose : derrière en tout/devant en tout

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : achetez français | vendredi, 14 décembre 2007 19:30

tu gagne une SEAT...

Parce que la bielle de Cadix à l'essieu de velours

tchic a tchic a tchic aye aye aye

;-))

C'est bon, je sors....

Écrit par : Serval | 14/12/2007

Luis Mariano n'étant pas en état de répondre au billet du jour, Rama Yade a en son nom publié un communiqué :

"Serval doit comprendre que notre Belle de Cadix n’est pas un paillasson sur lequel un dirigeant du village des NRV, adepte ou non des jeux de mots, peut venir s’essuyer les roulettes du caddie de ses achats"

Écrit par : AFP | 14/12/2007

Fulcanelli sur Avox : "après le dîner de cons, le réveillon de cons à l'Elysée"
:)))))

Écrit par : Nota bene | 14/12/2007

Ecrit par : Nota bene | vendredi, 14 décembre 2007 19:50

merci fulca ;-)

Écrit par : phets | 14/12/2007

merci fulca ;-)
Ecrit par : phets | vendredi, 14 décembre 2007 19:52

On aura beau dire, malgré nos constants efforts, nous n'approchons que rarement de son sens de la formule

Écrit par : N.B. | 14/12/2007

Un plan pour relancer les exportations d'armement
LE MONDE | 14.12.07 | 14h42 • Mis à jour le 14.12.07 | 14h42

Hervé Morin, tout sourire :"on se plaint toujours des délocalisations et des fermetures d'entreprises, or nous avons là (avec les entreprises de défense) un joyau technologique".


tabarnacl ! il a bon dos le "point de croissance qui nous manque". si on avait pas encore compris que la rupture, c'est de faire du fric à tout crin. on passera sur la vaste rigolade d'une filière qui ne délocaliserait pas

une idée:

à quand des fonctionnaires-prostituées pour faire rentrer l'argent dans les caisses de l'état ? si ce n'est pas l'état qui le fait ce seront d'autres, alors...

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : le légataire | vendredi, 14 décembre 2007 19:34

Je vois que le Ressuscité va bien, ici et ailleurs, tant mieux, tant qu'il y a de la dinde y a de l'espoir (version noëllique du proverbe) !

Noël est pour moi une occasion de discorde : j'aime les sapins, leur odeur, les boules qui brillent, les guirlandes qui clignotent. Mon compagnon pas trop (dans sa famille c'était un jour de deuil de sinistre mémoire familiale des jours de guerre, interdit de rigoler donc).

Et après faut s'occuper du sapin, c'est chiant (il n'a pas tort). Il a planqué les décos, j'en ai trouvé d'autres, d'une communauté paysanne brésilienne, faites en paille et fils rouge. C'est ma décroissance à moi ;-/ et je les mets sur les lampadaires, les paravents, je les accroche aux bibliothèques... Bon, faut pas tout croire...

Noël c'est pour moi des souvenirs d'enfance, des 5 paires de souliers qui n'avaient pas le Pérou mais c'était bien quand même (puis de la même expérience de l'autre côté si je puis dire).

Surtout, la nuit on se levait en cachette et on voyait les cadeaux devant le sapin avec ses loupiotes, seules lumières dans la nuit. On restait là silencieux dans l'odeur du sapin puis on allait se recoucher rassurés: Il était passé.

Mais je déteste le tintouin de Noël, les réjouissances obligatoires, ceux de la famille à qui on n'a rien à dire sauf à leur parler de la taxe qu'il vont payer sur leur 4x4 ou de BK pour les taquiner. Ceux qu'on aime bien mais à qui on ne peut rien dire car dans ces circonstances il y a surtout de la sottise qui circule, du faire semblant.

Sans parler des commerçants qui ont leur extase quand ils comptent leurs sous le soir après la fermeture tandis que nous on les compte avant et qu'on voit qu'on ne peut aller chez eux.

Mais ça c'est pas grave, moins d'objets plus de sujet !

Écrit par : juliette dze | 14/12/2007

On aura beau dire, malgré nos constants efforts, nous n'approchons que rarement de son sens de la formule

Ecrit par : N.B. | vendredi, 14 décembre 2007 20:02


de la formule magique, comme sa pensée ;-)

Écrit par : phets | 14/12/2007

communiqué à l'AFP :

Ce n'était pas le belel de Cadix mais la Belle d'Auchan

http://www.dailymotion.com/relevance/search/belle+des+champs/video/xxeqs_1980-belle-des-champs_ads

Écrit par : Serval | 14/12/2007

"«Comment un homme qui nous rend visite, qui mange avec nous, peut-il changer d'avis en arrivant à Paris?», s'est aussi interrogé Abdelrahman Chalgham en rappelant la visite de Bernard Kouchner en juillet à Tripoli, où il avait accompagné le président français Nicolas Sarkozy après la libération des soignants bulgares. «C'est un homme gentil, mais je l'ai entendu à plusieurs reprises faire des déclarations le matin et se rétracter l'après-midi», a encore dit le ministre libyen. Il a en revanche remercié à plusieurs reprises Nicolas Sarkozy, au nom du colonel Kadhafi, pour l'«accueil chaleureux qu'il lui a réservé». «Cette visite est une réussite, c'est le début d'une nouvelle relation qui aura un impact positif sur l'espace méditerranéen», a-t-il ajouté."


magnifique. réussite totale sur toute la ligne
en tout cas, en voilà un qui a tout compris à propos de BK :-)))))

Écrit par : phets | 14/12/2007

Ecrit par : juliette dze | vendredi, 14 décembre 2007 20:02

+1

Écrit par : Un habitué | 14/12/2007

@ phets

Comprends pas.

Écrit par : Hervé Torchet | 14/12/2007

je plussoie pour juju

à ne pas oublier :

http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=view&id=12&Itemid=26

Écrit par : phets | 14/12/2007

comuniqué à Serval :

non ce n'était pas, non, je me souviens, ce n'était pas la "belel de Cadix", non, c'était "le Bebel de Mabillon"
http://www.magicbebel.com/

Écrit par : AFP | 14/12/2007

@ Urbain, une très belle controverse sur Bourdieu par Nathalie Heinich sur nonfiction. du jour

Ecrit par : martingrall | vendredi, 14 décembre 2007 12:41

C'est pas de la controverse, ce site est fait par et pour des gens comme elle ... connivence et mondanités insignifiantes , au service du révisionnisme conformiste gourmé et la plus totale vacuité .

Écrit par : urbain | 14/12/2007

Ecrit par : AFP | vendredi, 14 décembre 2007 19:43

Rama Yade a suivi un stage à Champignac ?

Écrit par : urbain | 14/12/2007

"Pour la Chine, l'Inde et le Brésil, le climat est devenu une préoccupation"
LEMONDE.FR | 14.12.07 | 11h01 • Mis à jour le 14.12.07 | 17h58

L'intégralité du débat avec Hervé Kempf, journaliste au "Monde" et auteur du livre "Comment les riches détruisent la planète", vendredi 14 décembre 2007

lemonde.fr

http://tinyurl.com/3e56qn

Une lecture en direct de Bali.

Écrit par : patrice | 14/12/2007

Un accord concernant les 376 familles du campement de mal-logés de la rue de la Banque a été signé avec le gouvernement et Mouammar Kadhafi qui, séduit par ces adeptes du camping comme lui, a proposé généreusement de les emmener avec lui en Lybie.
AFP
LIBERATION.FR : vendredi 14 décembre 2007

Écrit par : dernière minute | 14/12/2007

Ecrit par : patrice | vendredi, 14 décembre 2007 20:50

Borloo en calecon qui va voir le corail, c'est plutôt Bali Ballot....

Écrit par : Serval | 14/12/2007

Ecrit par : Serval | vendredi, 14 décembre 2007 21:

J.L.Borloo aurait confié il y a quelques minutes à un reponsable du bureau, dans la grande salle des conférences : "Dites au dénommé Serval - je pense qu'il se reconnaîtra - que, si nécessaire, demain, j'enlève le bas".

Xinhua 21:08
La République du Rouergue.fr

Écrit par : patrice | 14/12/2007

Venez débattre sur Mon blog qui est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde.

Écrit par : arno | 14/12/2007

Lamentable.

Rue de la Banque

"... le relogement de 374 ménages sous la responsabilité de l'Etat dans un délai maximum d'un an»

Je repense à une chanson de IAM entendue hier dont un passage rappelle la façon dont les logements HLM à Paris étaient octroyés, sous Tibéri, et à mes propres informations d'alors.

Écrit par : patrice | 14/12/2007

Ecrit par : patrice | vendredi, 14 décembre 2007 21:32

Ca va pas être Borllo, ça va être Waterloo alors ;-))


@arno

Et si tu allais te faire enculer ?

(désolé mais les casse-bonbons a répetition ça finit par m'enerver)

Écrit par : Serval | 14/12/2007

Ecrit par : Serval | vendredi, 14 décembre 2007 22:09

Et si on évitait les insultes et insanités ?

Écrit par : José | 14/12/2007

Un ptit dernier.


Rédigé par: nico | le 14/12/2007 à 17:32

Trahison!

Oui, Madame Le Pourhiet, vous avez raison, en signant ce texte le président de la république a trahi le peuple. En dernier lieu, cependant, cette trahison risque d'être le fait du parlement, comme en 1982 avec la loi Defferre qui reprenait, à peine, modifié, le projet rejeté lors du referendum d'avril 1969.

Mais je ne suis pas d'accord avec vous lorsque vous qualifiez M. Sarkozy de "chef de l'Etat". Ni cette fonction ni ce titre n'existent dans notre constitution. Comme le président de la IVe, celui de la Ve république n'est que chef des armées, ce qui n'est pas la même chose. En 1946, De Gaulle milita pour qu'il y ait un chef de l'Etat, comme sous Vichy (voir les actes puis le projet de constitution du Maréchal Petain de 1943). Mais il échoua, et, en 1958, soucieux de se concilier les parlementaires, il renonça à introduire ce titre dans la nouvelle constitution. Il n'y a donc pas en France, constitutionnellement, de chef de l'Etat.

contrejournal.blogs.liberation.fr

http://tinyurl.com/2udcqq

Écrit par : patrice | 14/12/2007

yep
c'est le oui qu'end
et c'est la vie des hauts en peu plus bas
comprenne qui pourra bonne soirée...

Écrit par : skalpa | 14/12/2007

Décès de Léo Thiers-Vidal
Par Anne Verjus


Léo Thiers-Vidal, qui venait de soutenir sa thèse à l’Ens-Lsh, s’est donné la mort dans la nuit du dimanche 12 novembre 2007. Il allait avoir 37 ans le 15 décembre 2007.

Léo était un chercheur engagé de longue date dans la cause féministe ; il laisse de nombreux travaux sur le mouvement masculiniste et une thèse importante sur la conscience de domination des hommes, effectuée sous la direction de Christine Delphy.

Ses premiers écrits, qui datent des années 1990, sont des traductions : ils montrent que Léo s’est d’abord pensé comme un être humain soucieux de ne pas tirer profit de la faiblesse des animaux pour se nourrir de leur chair. Il a toujours mis en oeuvre, depuis, ce végétarisme politique, ou « antispécisme », construit sur la volonté de respecter le monde animal dans sa vitalité.

C’est quelques années plus tard, au milieu des années 1990, que Léo s’investit dans le mouvement féministe. Ses premières traductions portent sur la violence paternelle, et en particulier sur le promoteur du Syndrome d’aliénation parentale, Richard Gardner, dont il ne cessera, par la suite, de mettre à jour les motivations pédophiles. Récemment encore, il publiait la traduction d’un article de Paula Caplan sur ce SAP, dont la rapidité de diffusion et de banalisation le préoccupait considérablement.

En 2001, en DEA d’Etudes Femmes/Etudes Genre, à l’université de Lausanne Genève, il prend conscience de sa « position sociopolitique, spécifique et structurelle d’homme hétérosexuel et de ses implications psychologiques, épistémologiques, sociologiques incontournables » [1] ; c’est par les outils d’analyse du féminisme matérialiste qu’il réalise, dit-il, combien son « éducation participative à la domination masculine (lui) permet d’avoir une perception et action misogynes, des outils de dominant, et une place matérielle privilégiée. » [2] C’est d’ailleurs dans cette exploration qu’il va, dès lors, s’engager intellectuellement avec le plus de constance : celle de la difficulté pour les chercheurs hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes : non seulement il leur faut comprendre des analyses qui les désignent eux comme source d’oppression des femmes ; mais il leur faut également gérer les conflits intérieurs qui émanent de cette posture compréhensive. Cette description de la position sociale oppressive, de la conscience de domination, qu’il commence à développer dans son mémoire de DEA, et dont il fait un article pour la revue Nouvelles Questions féministes, publié en 2002, sera au centre de son travail de thèse.

Léo Thiers-Vidal est l’exemple même d’un chercheur engagé personnellement, socialement, politiquement et intellectuellement par son objet de recherche. Sa vie était la recherche même d’une pratique masculine non oppressive, qu’il définissait ainsi : « ... mon travail consiste avant tout à aménager avec les femmes les relations intimes, concrètes de telle façon que l’asymétrie de pouvoir soit amoindrie, par exemple à travers la non-cohabitation (renforçant la prise en charge symétrique du travail domestique, le non-envahissement de l’espace personnel des femmes, le choix explicite des rencontres), mais également la non-monogamie (coupant court à l’appropriation exclusive, renforçant l’indépendance affective et les alternatives relationnelles pour les femmes). »

Cet engagement avait un coût énorme, et principalement en termes psychiques. Epuisé moralement par les émotions que drainait ce combat contre lui-même, contre cette part de masculinité qu’il portait tout en l’abhorrant, il avait l’année dernière à la même époque annoncé qu’il se retirait du militantisme pratique ; renonçant à pister les réseaux pédophiles, à porter la contradiction aux médecins et autres experts promoteurs du SAP, à défendre les mères dans les divorces avec accusation d’inceste paternel, il s’était depuis consacré exclusivement à la rédaction de sa thèse. Léo allait de mieux en mieux ; nous le voyions aller et venir avec une allégresse dans laquelle il a, sans doute, puisé en partie l’énergie pour mener à terme son travail intellectuel majeur. Et c’est au point culminant de ce mieux être, tant moral qu’intellectuel, deux semaines après avoir soutenu, qu’il est parti. Il nous laisse la conscience éclaircie et revigorée pour continuer ce qu’il a entamé : la recherche d’autres « rapports sociaux abolissant progressivement le genre et créant de nouveaux ingrédients relationnels humains ».

Écrit par : Ici pas un mot? | 15/12/2007

C'est calme ce matin...

on sent l'engourdissement venir sous les assauts de l'hiver qui approche...

Écrit par : Serval | 15/12/2007

c'est calme de plus en plus par ici...
Le week-end c'est vidéos et ici ciao?

Écrit par : skalpa | 15/12/2007

Ecrit par : Ici pas un mot? | samedi, 15 décembre 2007 02:40

Il était pas un p'tit peu maso le Léo?
Il a voulu jouer à celui qui (n')avait (plus) la plus grosse paire, il a perdu.
Tant pis pour lui, c'est le jeu.
Finalement, ses conneries on s'en branle.

Écrit par : Bof | 15/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu