Avertir le modérateur

27/12/2007

UIMM et Tracfin : transparence jusqu'à l'effacement de données ?

C'est Marianne numéro double 557-558 en page 28 qui nous l'apprend en posant une question qui fâche : le ministère des Finances cacherait-il d'inavouables secrets ?

D'après la version officielle c'est la cellule de traque anti-blanchiment Tracfin qui aurait alerté sur les retraits en liquide de l'UIMM.

Sauf que.

Sauf que François Werner (biographie.pdf), le patron de Tracfin, a remis aux policiers chargés de l'enquête, lors d'une perquisition le 13 décembre qualifiée par l'hebdomadaire de "courtoise", des documents bancaires qu'il avait "oublié" de remettre au procureur de la République de Paris.

C'est là que commencent les surprises. Les policiers n'ont pu relever aucun enregistrement informatique du dossier. Aucun fichier, aucune note, aucun document n'a été retrouvé sur les ordinateurs des fonctionnaires ayant eu à traiter ce dossier. Seule une "synthèse papier" existerait et, comme le relève à juste titre Marianne, comment expliquer alors les déclarations comme quoi il aurait été effectué de "longues et minutieuses investigations" ? Évidemment, ce non-constat a conduit le juge Roger Le Loire à demander une expertise des disques durs de plusieurs ordinateurs de Tracfin (techniquement il est possible de retrouver les données d'un disque dur même si elles ont été effacées, formatées et écrasées plusieurs fois).

Plusieurs questions restent toutefois en suspens : François Werner est un ami proche de Jean-François Copé, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget en 1993. Tracfin a été alerté dès 2004 par la BNP des retraits en liquide de Denis Gautier-Sauvagnac mais il aurait été alors donné consigne de mettre le dossier en attente. Sans aucune "note ministérielle" cependant selon une source proche du dossier et de l'inquisition...

Mais pis. Aucune enquête sérieuse n'a été menée par Tracfin qui n'aurait même pas consulté le fichier des comptes bancaires, ce qui aurait permis de constater que l'UIMM disposait d'au moins une dizaine de comptes bancaires sur lesquels ont été effectués plus de 20 millions d'€uro de retraits en liquide.

Christine Lagarde, ministre des Finances a fait savoir que Tracfin ne ferait aucun commentaire avant même que son patron ne réagisse.

Les disques durs des ordinateurs vont-il parler et peuvent-ils mettre en ébullition les coulisses du pouvoir ?

À suivre...

Commentaires

Cependant selon une source proche du dossier et de l'inquisition...Ainsi nous y sommes. Enfin. Cela est-il possible sans la Complicité de TOUS les partis parlementaires?
NON! Alors! C'est beau l'Amérique. et en plus à compter du 1 mai 2008 il y a la CMU pour tous.

Écrit par : martingrall | 27/12/2007

D'inavouables secrets? Vous en doutiez? Et quand la justice s'en mêle, il reste toujours le "secret défense" pour ne pas répondre.

Écrit par : Marc Fievet | 27/12/2007

Non ! On ne peut retrouver les données "effacées" d'un disque dur si celui-ci a été reformaté (opération à laquelle on procède rarement). Les clusters occupés par des fichiers déclarés comme "effacés" par l'utilisateur sont en fait simplement libérés par le système d'exploitation et rendus ainsi disponibles pour une écriture ultérieure. Tant que celle-ci ne s'est pas produite, leur contenu peut donc être récupéré.

Écrit par : Lucien Poilauchien | 27/12/2007

J'ai mis cet article sur L'Aviseur international avec lien.
Salutations

Écrit par : Marc Fievet | 27/12/2007

Ecrit par : Lucien Poilauchien | jeudi, 27 décembre 2007 09:35

On peut récupérer des données, même effacées et formatées voire écrasées si elles ne l'ont pas été plusieurs fois par un effacement dit de sécurité. L'empreinte magnétique persiste parfois sur plus de 5 couches d'écriture.

Écrit par : José | 27/12/2007

> L'empreinte magnétique persiste parfois sur plus de 5 couches d'écriture.
> Ecrit par : José | jeudi, 27 décembre 2007 09:41

Je confirme :-)

L'une des armes les plus efficaces contre la "fouille à corps" d'un ordinateur personnel à l'heure actuelle est l'encryption totale des données d'un disque dur, assortie au stockage de la clé de sécurité sur une mémoire flash de type SD.
Le grand Swâmi Petaramesh explique très bien la manoeuvre ici :
http://petaramesh.org/post/2007/11/29/Une-cle-de-contact-pour-votre-portable-chiffre

Écrit par : Veig | 27/12/2007

Hélas la presse avait tendance à mousser là dessus or, tout le monde savait.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 27/12/2007

D'accord avec Veig et José pour le formatage "soft". Mais iriez-vous jusqu'à dire que des clusters réécrits gardent eux-aussi une empreinte magnétique du passé (ce qui dépasserait alors mon entendement) ?

Écrit par : Lucien Poilauchien | 27/12/2007

Ecrit par : Lucien Poilauchien | jeudi, 27 décembre 2007 10:29

Oui, il est possible de restituer les données précédentes sur un cluster réécrit.

Écrit par : José | 27/12/2007

C'est à la fois tristement simple et un peu plus compliqué. Tracfin à pour mission principalement de lutter contre le blanchiment d'argent, l'évasion fiscale, la lutte anti-terroriste et la corruption..

Seul ce dernier volet peut interesser Tracfin dans le cas qui nous occupe, puisque la tracabilité de l'argent est avérée en direction de certaines organisations syndicales.

Tout mouvement de fonds important génère une alerte au niveau du conseiller qui doit s'assurer auprès des justificatifs de l'opération sur la base du déclaratif du client (pièces comptables) et transmettre à Tracfin qui décide ou pas de mener une enquète, voire de faire bloquer la transaction (une banque ne peut le décider de son prore chef).

La vrai question est donc de savoir s'il s'agissait de corruption d'élus ou d'OS ou pas. Elle en appelle une autre qui est celle du financement et de la représentativité des syndicats. Nul doute qu'on la verra resurgir bientôt ne serait-ce que pour "moraliser certaines dérives" comme on dit en langue de bois. Elle n'est pas loin en tout cas de celle du financement des partis politiques (affaire URBA par ex).

Et la la réponse n'est pas seulement dans les disques durs, mais dans la morale et l'éthique des uns et des autres, ceux qui ont donné, ceux qui ont accepté...et cux qui ont fermé les yeux.

PS : il existe un autre scandale, celui du financement de l'OIP (observatoire International des prisons). Clic signature.

Écrit par : Serval | 27/12/2007

Arche de zoé...
Une condamnation trop longue peut s'avérer désastreuse...
désolé...
voir pseudo.

Écrit par : odm | 27/12/2007

Del is back....
Moi aussi...
enfin...

Écrit par : skalpa | 27/12/2007

benazir bhutto tuée lors d'un attentat suicide
tres inquietant pour l'avenir de la region et du monde.....

Écrit par : stan06 | 27/12/2007

Oui, il est possible de restituer les données précédentes sur un cluster réécrit.

Ecrit par : José | jeudi, 27 décembre 2007 11:00

Même si je laisse mariner mon disque dur dans la javel pendant une huitaine (*) ?

(* d'années...)

Écrit par : patrice | 27/12/2007

benazir bhutto tuée lors d'un attentat suicide
tres inquietant pour l'avenir de la region et du monde.....

Ecrit par : stan06 | jeudi, 27 décembre 2007 14:57

Mes excuses. J'avais pas vu ça. Et j'ai pas lu les informations du jour. Mince...

Écrit par : patrice | 27/12/2007

Et re mince ! Je viens d'aller sur la page du journal...Eh ben...

Écrit par : patrice | 27/12/2007

Quelle tristesse encore. Une vague eclaircie ici, Chavez et le FARC; retour à l'obscurité là, Benazir....

Écrit par : patrice | 27/12/2007

Le fantasme du déclin de l'Amérique

http://www.lesechos.fr/info/analyses/4662191.htm

La montée en puissance de la Chine et de l'Inde, conjuguée aux difficultés militaires et économiques des Etats-Unis, donne lieu à de nombreux commentaires sur la redistribution de la puissance et le déclin de l'Amérique. Pourtant, il y a tout lieu de penser qu'aucun pays ne sera en mesure de contester la prééminence américaine avant plusieurs décennies. Les Etats-Unis cumulent encore aujourd'hui les classements au premier rang : part dans la production mondiale, revenu national, production de biens agricoles, de logiciels, exportation de services, stocks d'investissement étranger, etc. Leur dépense de défense ne représente que 3,8 % du PIB américain et 20 % du budget fédéral, une ponction supportable et qui garantit pour longtemps la maîtrise américaine des espaces communs : mer, air, espace, cyber- espace.

Mais le principal atout de l'Amérique pour l'avenir est son extraordinaire dynamisme. Contrairement aux autres grands pays industrialisés, les Etats-Unis vont rester longtemps en croissance démographique - avec comme conséquence un poids des retraites plus facile à supporter dans les décennies qui viennent. La proportion de la population ayant une éducation de niveau secondaire est sans équivalent au sein de l'OCDE, et l'Amérique investit 2,6 % de son PIB dans l'éducation supérieure. La majorité des meilleures universités du monde, des prix Nobel scientifiques, et des articles publiés dans ce domaine sont américains. Le MIT ou le CalTech n'ont pas d'équivalent dans le monde. La R&D américaine représente plus du tiers de la dépense mondiale et plus de la moitié des brevets déposés. L'aptitude du pays à valoriser l'innovation et à l'intégrer dans le système de production est inégalée. La langue anglaise contribue à la pérennisation de l'attractivité du modèle américain, et les Etats-Unis accueillent la moitié des émigrants de formation supérieure dans le monde. La Chine devient l'atelier du monde et l'Inde son bureau, mais les Etats-Unis restent son université et son laboratoire d'idées.

La monnaie américaine représente plus des deux tiers des réserves de change du monde. Elle est utilisée pour la moitié des transactions commerciales internationales et la moitié des obligations internationales. La confiance des investisseurs dans la capacité de l'économie américaine à générer une croissance non inflationniste demeure intacte. Grâce à son système financier qui lui donne un avantage comparatif important sur le reste du monde, le pays émet de la dette à bon marché... et achète des titres à rendement supérieur. L'économie américaine se caractérise par une part très élevée des industries de haute technologie dans la production industrielle, et elle demeure la plus compétitive du monde. Sa réactivité aux crises reste frappante, comme l'a montré l'affaire Enron. Elle illustre la capacité de la société américaine à se réinventer en permanence. Enfin, le pays jouit d'une stabilité des mécanismes politiques qui a peu d'équivalents dans le monde : il dispose depuis deux siècles de la même Constitution et du même système de contrepoids institutionnels.

Aucun autre acteur international ne présente des atouts comparables. Ni la Chine ni l'Inde ne pourront égaler la production américaine avant longtemps - et encore, à condition que leur croissance se poursuive sans accroc. Or leur montée en puissance va être affectée par leurs fragilités : déséquilibres démographiques, insuffisances des systèmes d'éducation et de santé dans les zones rurales, et capacités d'innovation encore faibles. Ils ont en outre leurs fragilités propres. Pour la Chine, le vieillissement de sa population, un niveau de corruption particulièrement élevé, la fragilité du système bancaire, et une forte dégradation environnementale. Sans compter les risques de déstabilisation, au vu de la montée de la contestation sociale et religieuse et les risques de conflit, notamment à propos de Taiwan. Pour l'Inde, un volume d'investissements étrangers encore faible, une bureaucratie paralysante, le caractère endémique de la pauvreté dans de nombreuses régions, et un fort stress hydrique dans certaines zones.

Les prophètes du déclin inévitable des Etats-Unis se trompent depuis trente ans. Tout porte à croire qu'ils sont encore aujourd'hui dans l'erreur ou le fantasme.
BRUNO TERTRAIS est maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique. Il vient de publier « Où va l'Amérique ? », Fondation pour l'innovation politique, novembre 2007

Écrit par : Patrice Joyeux | 27/12/2007

Hs sur un del un peu rendormi

http://kprodukt.blogspot.com/2007/12/photos.html

see ya

Écrit par : skalpa | 27/12/2007

Ecrit par : Patrice Joyeux | jeudi, 27 décembre 2007 16:15

On en reparle dans un an

Écrit par : anthony | 27/12/2007

Toujours aussi actif ici!!!!
une image?
http://images3.hiboox.com/images/5207/arhmkpbf.jpg

bonne nuit les peutits...

Écrit par : skalpa | 28/12/2007

1995 = 39 heures payées 39
2002 = 35 heures payées 35
2008 = 40 heures payées 35

ou
1995 = travailler plus pour gagner pareil.
2002 = travailler moins pour gagner moins.
2008 = travailler plus selon un rythme annualisé et imposé, jusqu'à 45 heures/semaine, avec des heures supplémentaires obligatoires non majorées, pour gagner moins.

Vive la rupture : dans les heures supplémentaires, désormais seul le travail sera en supplément, pas le salaire.
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20071227.OBS2255/francois_fillon_remet_en_cause_le_seuil_des_heures_supp.html

Écrit par : L'Esclavage à la Française | 28/12/2007

Tous les jours amènent leur lot de surprises.
C'est aussi ça la rupture.

Écrit par : V | 28/12/2007

total hs,

ils sont pas beaux ?

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2007-12/2007-12-27/
article_CPS.HVH34.271207181726.photo00.photo.default-386x512.jpg

ma fille me fais remarquer, que c'est le bras d'un personnage "devant", qui creuse si "joliment" le torse de notre omniprés(id)ent....

c'est tout, bonsoir chez vous.

Écrit par : nat | 28/12/2007

"Descente de flics à Tracfin"
mardi 18 décembre 2007 par Laurent Léger

http://www.bakchich.info/article2191.html

Écrit par : PourInfo | 28/12/2007

Ecrit par : L'Esclavage à la Française | vendredi, 28 décembre 2007 00:50


Vous oubliez ça...


Régimes spéciaux: le gouvernement veut allonger la durée de cotisation à 41 ans dès 2016
AP | 26.12.2007 | 16:10
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20071226.FAP7188/regimes_speciaux_le_gouvernement_veut_allonger_la_duree.html

Écrit par : en colère | 28/12/2007

Tiens, en parlant de financement et avantages de toutes sortes des syndicats.

Calomnie ou réalité ?

http://www.lepost.fr/article/2007/12/28/1074188_le-numero-2-de-la-cgt-s-est-il-offert-une-retraite-doree.html

Écrit par : en colère | 28/12/2007

Yé yé yé...
Pour se réveiller...
Si vous le souhaitez
vous savez...
bonne journée...

Écrit par : skalpa | 28/12/2007

Ecrit par : nat | vendredi, 28 décembre 2007 05:50

Forbidden

You don't have permission to access /img/photos/afp/2007-12/2007-12-27/ on this server.

Écrit par : skalpa | 28/12/2007

Bon quoi?
Y a que moi ici????
En plus c'est pas vrai
moi je suis là:

http://kprodukt.blogspot.com/2007/12/comme.html

Falcon est-tu là?
Roma?
etc
etc
bon je retourne chez moä

Écrit par : skalpa | 28/12/2007

1995 = 39 heures payées 39
2002 = 35 heures payées 35
2008 = 40 heures payées 35

ou
1995 = travailler plus pour gagner pareil.
2002 = travailler moins pour gagner moins.
2008 = travailler plus selon un rythme annualisé et imposé, jusqu'à 45 heures/semaine, avec des heures supplémentaires obligatoires non majorées, pour gagner moins.

Ou comment énoncer des énormités: en 2002 cela a été "travailler 35h payées 39 " soit une augmentation de 11%...une paille !

Écrit par : Zorro | 28/12/2007

Je pense que Sarkozy est dans l'engrenage de cette affaire. C'est curieux, je ne pleure pas.

Écrit par : Hervé Torchet | 28/12/2007

wawawahhhhhh
tout le monde est sur les autres del....
ou chez moi?

Écrit par : skalpa | 29/12/2007

8h30 sans commentaires....
sans commentaires!!!!

Hs:
immigration choisie?
http://www.liberation.fr/actualite/societe/300825.FR.php?rss=true

Écrit par : skalpa | 29/12/2007

Tirs à balles réelles sur un avion de paparazzis en Egypte

3 français sur 4 qui ne font pas confiance au gouvernement pour régler les problèmes de pouvoir d'achat


Heureusement que les médias n'en parlent pas, ça pourrait gacher les fetes...

Écrit par : anthony | 29/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu