Avertir le modérateur

29/12/2007

Le fournisseur du Père Noël est une ordure.

C'est toujours Noël chez Toys"R"Us, un des plus grands fournisseurs du Père Noël.

Ce Père Noël, ce fameux Père Noël faussement imputé à l'esprit commercial de Coca Cola qui devrait regarder à deux fois avant de sélectionner ses fournisseurs.

Parce que l'esprit généreux et caritatif de Noël, figurez-vous que Toys"R"Us s'en contrefiche royalement. Surtout depuis son rachat le 21 juillet 2005 par un consortium de fonds d'investissement.

Ça se passe comme ça chez Toys"R"Us, on commence par gâter de moins en moins les salariés... Et ces derniers râlent :

 

 

Bon... Jusque là, rien de bien grave dans notre joyeux monde, me direz-vous. Parce que le Père Noël, en bon libéral qu'il est, n'hésite pas non plus à faire travailler gratuitement de gentils petits lutins, n'est-ce pas ?

Mais au moins jusqu'à présent avions-nous droit au respect des oeuvres caritatives.

C'est ainsi que des associations bénéficiaient de la mise à disposition d'emballage cadeau et d'un emplacement pour récolter des fonds en réalisant les paquets.

Fini. Stop. Terminé. Le Père Noël est peut-être généreux mais pas son fournisseur. Sur un ordre du siège le magasin de Bordeaux a estimé qu' "il faut bien répercuter le prix du papier cadeau mis à la disposition de l'association". Comme l'écrit Marianne n°557-558 en page 35 : "en clair, ce qui était jusqu'alors gratuit pour les clients sera payé par ceux qui quêtent pour les plus démunis".

Les Blouses roses, une association de Dijon, ont donc dû débourser 1800€, près du quart de leur collecte de 2006 sans pouvoir refuser l'accord car il s'agit de leur seule source de financement. À Nantes, les Restos du Coeur ont payé plusieurs milliers d'€uro mais Sylvie Rateau, la présidente, ne s'y fera pas reprendre. À Bordeaux, une association au service des enfants hospitalisés, Dépannage Distraction, a plié sans rien dire.

Cerise sur la bûche de Noël : la direction du magasin de Bordeaux a demandé en plus aux bénévoles présents de préparer les paquets des 200 comités d'entreprise qui s'approvisionnent chez lui. D'une simple répercussion des frais à une mise en coupe réglée de l'humanitaire, c'est le gouffre que le magasin a osé franchir, estime Marianne...

Moi aussi.

Le fournisseur du Père Noël est bel et bien une ordure.

 

12:10 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : Toys"R"Us, Noël

Commentaires

Ah bon, je croyais qu'il était chinois et exploité?

Écrit par : skalpa | 29/12/2007

Marianne est une très bonne lecture. Je recommande le numéro 557-558

Écrit par : Serval | 29/12/2007

Et mère Noël dans tout ça ?

Je proteste vivement.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 29/12/2007

Ignoble.
Mais l'erreur, c'est d'avoir cédé.

Parce que la seule loi que connaissent ces connards c'est le rapport de force, et que la seule efficacité consistait à les laisser sans personne pour faire leurs paquets.
Tant qu'on leur cèdera, tant qu'on refusera le combat frontal. Ne nous plaignons pas!

Écrit par : valdo lydeker | 29/12/2007

C'est moi qui ai renégocié la recomposition du CE de Toys r us.
C'était du n'importe quoi, complétement illégal.

Écrit par : odm | 29/12/2007

Depuis quand Toy'R'Us fait dans le social?
On est dans une société libérale ma bonne dame!
Faut raquer pour aider!!!

"Elle a trouvé dans une poubelle
Une poupée cassée pour Noël
Plus loin dans la décharge publique
Elle se croyait à Prisunic
Elle choisissait pour ses enfants
Des jouets éventrés jusqu'aux dents
Et puis elle est rentrée chez elle
Dans son deux-pièces genre "pot-de-miel"

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ding Dong Ding Dong

Ses huits marmots étaient com'fous
Il y avait des guirlandes partout
Mêm'autour de la cocotte-minute
Qui n'arrêtait pas de fair tût-tût
Dans ce trou-à-rats décoré
Y avait aussi une cheminée
Le soir y z'ont bouffé d'la dinde
Et puis au lit, les P'tits Gremlins

Y z'avaient pas envie d'dormir
C'étaient vraiment des durs à cuire
Depuis que leur père s'était tué
À cause qu'il aimait le Perrier
Et dans la ch'minée bien cradoc
Y z'ont mis leurs rangers à cock
Pour qu'le Père Noël leur apporte
Des flingues, des couteaux et des shorts

Quant ils se sont tous endormis
Elle est sortie sans faire de bruit
Elle est montée jusqu'sur le toit
Et dans sa hote n'importe quoi
Elle est rentrée par la cheminée
Et puis ça a senti le l'grillé
Ses Affreux Jojos l'ont mangé
Ce fût vraiment un bon dîner

Où est passé le Père Noël ?
Où est passée la Mère Noël ?
Où est passé le Père Noël ?
Pour les gosses défavorisés ?
Où est passée la Mère Noël ?
Ils l'ont fait cuire dans la ch'minée

On la fait cuire dans la ch'minée"

Écrit par : skalpa | 29/12/2007

Incroyable, il y a encore quelques traces de vie sur le DEL,

Je m'en vais de ce pas en informer Darwin

Écrit par : Fulcanelli | 29/12/2007

.../...


Dans une des chansons de votre dernier album, Jah Victory, vous attaquez le leader burkinabé Thomas Sankara, assassiné en 1987 lors d'un coup d'Etat mené par Blaise Compaoré. Pourquoi ?

Ce n'est pas Sankara que j'attaque, mais les coups d'Etat, y compris celui qui l'a porté au pouvoir en 1983. Le coup d'Etat s'apparente au grand banditisme, au braquage de banque. Ceux qui sont pleins de bonnes intentions pourront toujours vouloir combattre la grande pauvreté en Afrique, mais rien ne sera possible s'ils continuent de valider l'instabilité politique, donc économique.

Les pays occidentaux, l'ex-colonisateur, doivent cesser de légitimer des groupes de dix crétins de caserne en treillis, persuadés par un sergent ou équivalent qu'il va être facile de mettre la main sur toutes les richesses d'un pays - toutes !

Quand on observe la composition de l'Union africaine, on s'aperçoit que 90 % des dirigeants africains sont arrivés là par des voies non démocratiques. J'ai écrit dans Sankara que les frères d'armes deviennent souvent ennemis. L'équation Compaoré-Sankara ressemble au partage du butin politique. En renversant Jean-Baptiste Ouédraogo, Sankara avait ouvert la boîte de Pandore.

Qu'avez-vous pensé du discours tenu par Nicolas Sarkozy à Dakar en juillet ?

Le discours de..."

Eh eh..., c'est là :

http://tinyurl.com/336oqv

lemonde.fr

Et boujour à tous ( je dis "à tous"...façon de cacher la misère de ces jours hiverneauxts en termes de visites ici).

Fulcanelli : une sardine, ça peut, comme nous, dire : " je me les gêle ?"

Et puis Benazir Buttho...

Écrit par : patrice | 29/12/2007

Ecrit par : Fulcanelli | samedi, 29 décembre 2007 19:54


Incroyable, Fulcanelli est encore vivant...

Je m'en vais de ce pas informer l'Intelligent Design.

Écrit par : José | 29/12/2007

Bonsoir,

Le Père Noël existe, les Russes le disent :

http://afp.google.com/article/ALeqM5islZeDQpDxOT1hISfWYjGWMVIbQA

Écrit par : Gaëlle | 29/12/2007

Il y a douze ans, un baron du gaullisme, Alain Peyrefitte, démontrait que la prospérité d'une société reposait sur la confiance qui y régnait.

L'optimiste général des Français a pourtant augmenté depuis août dernier : ils sont 53% à se dire optimistes.


www.lemonde.fr

ttp://tinyurl.com/2jr733

Finalement...tout baigne ...

Écrit par : patrice | 29/12/2007

http://tinyurl.com/2jr733

Quand le h manque, tout manque ?

Écrit par : patrice | 29/12/2007

Daaaavid !!!! (Martinon)

L'est beau comme une estafette de livraison non ?

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2007/12/28/h_9_ill_994374_par1601137.jpg

Écrit par : patrice | 29/12/2007

Ecrit par : patrice | samedi, 29 décembre 2007 21:15

Un texte d'Alpha:

Ça me fait si mal
Ça me fait beaucoup pleurer
Ça me fait si mal
Mon coeur a toujours saigné

Ça me fait si mal
Ça me fait beaucoup pleurer
Ça me fait si mal
Mon coeur a toujours saigné

Quand je pense qu'aujourd'hui
En Afrique on se détruit
Tandis que les puissances rient
Elles aiment nous voir désunis Oh !

Ça me fait si mal
Ça me fait beaucoup pleurer
Ça me fait si mal
L'Afrique doit se réveiller

Ecartons les fauteurs de trouble
Et ces barrières qui nous entourent
Faisons taire un peu les canons
S'entretuer n'est pas la solution

Ça me fait si mal
Ça me fait beaucoup pleurer
Ça me fait si mal
Mes frères doivent se réveiller

Les foyers de tensions se multiplient
Les orphelins se multiplient
Les armes se multiplient
Les guerres s'amplifient
Les morts se multiplient
Et nos pleurs s'amplifient
Nos dettes se multiplient
Notre misère s'amplifie
Les réfugiés se multiplient
Et notre désespoir se multiplie

Ça me fait si mal

Écrit par : Gaëlle | 29/12/2007

Il y a d'immensse réserves de beauté et de vie au Sud. Ce serait dommage de les perdre.

Alpha Blondy - Sweet Fanta Diallo

http://tinyurl.com/3cr4xf

Écrit par : patrice | 29/12/2007

Consomme et pollue c'est un ordre!
Un seul mot d'ordre: désordre!!!

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

Toys are not us.

Écrit par : Hervé Torchet | 30/12/2007

on s'enfonce fonce fonce

Écrit par : brigetoun | 30/12/2007

2008, et pshchit
le del prend la fuite?

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

bon, ben voilà
quoi!

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

je rentre à ma maison!!!!
c'est ouvert!

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

Hé skalpa...
T'en as pas assez de veiller le mort?

Écrit par : odm | 30/12/2007

le mort vivant?
le mort vie en...

une petite image drôle qu'il m'ait arrivé ici

http://img148.imageshack.us/img148/556/sanstitre4ad1.jpg

(garantie sans trucage!)

Sinon, ben squatte toujours!

"Te souviens-tu encore
D'la commune des couronnes
Où flottait le drapeau noir
Au milieu du boulevard
C'était autour du feu
Qu'on se sentait heureux
On faisait des méchouis
Un peu toutes les nuits

Te souviens-tu encore
de ces concerts sauvages
De la rue des vilains
Ils sont fous ces romains !
On ce couchait à l'aube
Et on se levait le soir
On décorait nos piaules
Et on chantait victoire !

Te souviens-tu encore
De c'p'tit bar squatté
On avait pas eu tort
De l'appeller "mal-famé"
Et quand un car passait
Tout le monde s'mettait
Les keufs n'était pas nettes
Sous une pluie de canettes !

Quelque part dans la Gaule
Un p'tit squat résiste
On y boit de la gnôle
Son promoteur tourix
Maintenant qu'il n'y plus rien
On ne regrette rien
Car il poussera demain
Des squats comme des petits pains!

Pour tous les mal-logés
Il y a un comité
Et même dans ton quartier
Il y a de quoi squatter
Pour tous les mal-logés
Il y a un comité
Qui défend le quartier
Du promoteur sans coeur

Ainsi squattent-ils
Sans droit ni titre
Ainsi squattent
Sans toi ni loi
Ainsi squattent-ils
Souvent fauchés
Ainsi squattent
Toujours marteau"

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

Les voeux du Monde à Sarkozy :

http://tinyurl.com/2ovqrf

Fin du léchage ?

Écrit par : Gaëlle | 30/12/2007

ncroyable, Fulcanelli est encore vivant...

Et puis Benazir Buttho...

Ecrit par : patrice | samedi, 29 décembre 2007 21:05

Ecrit par : Fulcanelli | samedi, 29 décembre 2007 19:54


I

Fulcanelli : une sardine, ça peut, comme nous, dire : " je me les gêle ?"

Je m'en vais de ce pas informer l'Intelligent Design.

Ecrit par : José | samedi, 29 décembre 2007 21:07

Écrit par : Fulcanelli | 30/12/2007

bonne fin d'année, toute ma sympathie au DEL, au destin prédestiné

Écrit par : Fulcanelli | 30/12/2007

Les voeux qui tuent.....

Écrit par : odm | 30/12/2007

Quel mauvais esprit cet ODM, enchaîné au destin du DEL

Écrit par : Fulcanelli | 30/12/2007

Le (les) DEL tireront ils un bilan de 2007 ?

a) le départ du maître des lieux est il pour quelque chose ?
b) le sentiment que le DEL s'est construit malgré lui est il révélateur ?
c) la frustration des uns et des autres, pensant être le plus à même de faire vivre le "monstre" est elle ce qui a tué la "synergie" ?
d) chacun veut il se faire valoir dans son coin, quitte à bloquer tout ce qui a pu être construit (malgré les uns et les autres) ?

Ou le net n'est il fait que de charognards ?(ce que je ne crois pas)

Écrit par : Gaëlle | 30/12/2007

L'explication est toute simple, sur le destin du Del, tellement simple que vous n'avez rien vu,

Pour ma part, ni frustration, ni vénération d'un ancien maître des lieux fanfaron mais pas bâtisseur pour un sou, sauf ce qui entre dans sa poche, il vous a bien manipulé, comme Breteau du reste, vous n'êtes que des zozos

Écrit par : Fulcanelli | 30/12/2007

Ecrit par : Fulcanelli | dimanche, 30 décembre 2007 21:22

À zozo, zozo et demi Fulca. Personne ne m'a jamais manipulé et paradoxalement, c'est ce qui m'est reproché aujourd'hui. Rappelle-toi l'historique.

Écrit par : José | 30/12/2007

Il a manipulé un certain public en attente de bonne pensées contre le star média people politk system. Il n'y a eu que de la réacratie, très peu de démocratie, mais un espace révélateur de la mouise où macère l'anti-sarkozysme. Je ne me réjouit pas de ça, je m'en attriste, mais cela ne m'importe peu, je parle d'un espace qui me convient et je fais mes adieux définitifs au Del sans renier les bons moments passés ici

Écrit par : Fulcanelli | 30/12/2007

Ecrit par : Fulcanelli | dimanche, 30 décembre 2007 22:02


Aucun reproche ne t'a jamais été fait. Bon vent à toi, c'est sincère. D'autant plus que je sais pertinemment que nous nous retrouverons ailleurs.

Écrit par : José | 30/12/2007

Ecrit par : Fulcanelli | dimanche, 30 décembre 2007 21:22

+1

Écrit par : Serval | 30/12/2007

En cette période de fête, soyons généreux
contre la consommation musicale, donnons à l'étalage
http://kprodukt.blogspot.com/2007/12/don-ltalage.html

Écrit par : skalpa | 30/12/2007

Rien sur ce blog sur le retraité ex-cadre sup de banque, devenu SDF après un divorce, mort de froid il y a quelques jours (article dans "le figaro" d'aujourd'hui, reportages télé dès jeudi dernier sauf erreur de ma part).

Certes c'était un ennemi du prolétariat puisque bénéficiant d'une retraite confortable.

Sa vie avait basculé, comme celle de nombreux SDF, après un divorce. Il utilisait les hébergements d'urgence mais refusait les solutions pérennes qu'on lui proposait, là encore comme de nombreux SDF.

Une mort non-politiquement correcte, donc, témoignant de la complexité contre-révolutionnaire du phénomène SDF (le divorce étant un acquis du prolétariat contre la bourgeoisie, quoique je ne suis pas sûr que le regretté Staline en serait d'accord. Mais sous Staline les problèmes de logement ne se posaient pas.)

Écrit par : Armand | 31/12/2007

Je vous souhaite que 2007 ait été une bonne année pour vous.

http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : Serval | 31/12/2007

Ecrit par : Armand | lundi, 31 décembre 2007 05:29

Ben y a plus grand chose ici, mon vieux!!!!

Écrit par : skalpa | 31/12/2007

Il est émouvant Serval avec sa petite réclame déguisée en voeux.

Écrit par : Armand | 31/12/2007

Ecrit par : Armand | lundi, 31 décembre 2007 11:22

Ah..réclame..quel joli mot qui fleure bon un passé suranné. Une époque ou on ne parlait pas de pub, d'advertising, de campagne médias, de stratégie marketing..que sais encore...

Les temps ont changé.

pas en bien je crois...

Écrit par : Serval | 31/12/2007

@Serval : pour être honnête je n'utilisais pas ce terme avant de le voir en page d'accueil de Bakchich.

Écrit par : Armand | 31/12/2007

Bravo pour ce billet et meilleurs voeux à toute l'équipe.

Écrit par : Ajamais | 31/12/2007

Ecrit par : Ajamais | lundi, 31 décembre 2007 12:31

;)

Écrit par : José | 31/12/2007

De quoi voir "rouge"!

Écrit par : Infovite | 31/12/2007

Ecrit par : Ajamais | lundi, 31 décembre 2007 12:31

L'équipe, c'est vite dit....

sauf si on compte Javert

Écrit par : Serval | 31/12/2007

et pendant ce temps-là, philippe Alexandre achète des yaourts activia au Monoprix...

http://peoplespotting.over-blog.fr/

Écrit par : George's | 31/12/2007

Tiens, ça fait une plombe que je n'étais pas venu m'ennuyer ici...

ça marche pas fort les affaires... On dirait... Mais je ne suis pas là, pour ça. Il y a une jolie surprise pour vous tous, par chez moi: http://andy-verol.blogg.org


Au fait: oui c'est pas bien les chaînes de magasins de jouets. Et le capitalisme, c'est néfaste en général. Faut arrêter de faire de la critique pour finir par s'empiffrer au réveillon des foies de coin-coin engraissés et picoler du vin trop sucré, pas bon...

Faut arrêter...

Écrit par : Andy Vérol | 31/12/2007

Ce qui était bien dans le DEL, c'est qu'on s'engueulait, on se spammait, on se tirait la bourre. On se prenait pas au sérieux. Au fond, on n'est que des merdes. Quant au Guy, c'est un type relativement ennuyeux, gentil comme tout, un faux sarcastique, un patron de collection d'une maison d'édition qui ne fait pas mieux que Toys r us. Ramsay, ce sont des dizaines de manuscrits lus par des stagiaires non rémunérés ou tellement peu... Ramsay, c'est la publication de livres merdiques... Guy B. est allé faire la taupe là-bas.

Quant à savoir si le DEL avait une chance de lui survivre... Difficile à dire. En tout cas l'idée d'un collectif était à mourir de rire. Des gens bien élevés plein de principes qui, d'emblée, ont viré comme des porcs, les anarchos, les barrés, les rock'n roll, pour rester entre réformistes politiquement corrects...

Un truc pour Skalpa: arrête de te pointer ici... Franchement. Arrête...

ça faisait plus d'un mois que je n'étais pas venu... ça n'a pas changé au fond, avec juste presque plus personne...

Ce qu'il fallait faire, c'était dire aurevoir à Guy, puis à tout le monde et s'en retourner à des combats autrement plus sérieux qu'un collectif de no-idea sur internet...

Je ne vous aime jamais... Achetez mon livre, vénérez-moi, caressez mon torse et léchez-moi la plante des fesses... ou la fesse des plantes... As you like...

Écrit par : Andy Vérol | 31/12/2007

Un truc pour Skalpa: arrête de te pointer ici... Franchement. Arrête...

C'est sûrement une résolution de 2008...

Mais bon les résolutions...

C'est comme les révolutions, on en parle, parle, parle, parle, parle

Écrit par : skalpa | 31/12/2007

Ecrit par : Andy Vérol | lundi, 31 décembre 2007 17:41

Toujours aussi constructif...

Écrit par : José | 31/12/2007

Ecrit par : Andy Vérol | lundi, 31 décembre 2007 17:41

"Des gens bien élevés plein de principes qui, d'emblée, ont viré comme des porcs, les anarchos, les barrés, les rock'n roll, pour rester entre réformistes politiquement corrects... "

;-))))))))))

salut Andy..

allez .. juste pour te souhaiter plein de choses super.. une pensée de Alphonse Allais :
"Le comble de la politesse c'est s'asseoir sur son derrière et de lui demander pardon".

et un voeu pour 2008.. ne change pas!

Écrit par : Maghnia | 31/12/2007

Les défenseurs du prolétariat qui trainent d'habitude ici sont tous occupés à baffrer ?

Écrit par : Armand | 31/12/2007

TOYS 'R US... Quelle rigolade.

Faut-il que ces gens soient bien cons pour aller payer à un racketteur 1800 euros.

Ces associations ont bien des bras disponibles, et avec ces 1800 euros, pourquoi n'ont-ils pas monté un stand devant le magasin, en expliquant le racket dont ils étaient victimes, et en affichant le courrier de cette boite.

Au moins, les personnes averties auraient-elles fait emballer leur cadeau en étant au courant de la manipulation.

Eh bien voilà encore un exemple de la Lâcheté et de la Stupidité Humaine, autant de la part de cette entreprise pourrie que des ses victimes débiles.

Doit-on alors aller donner nos écus à des associations gérées par des débiles ou apprendre comme par le passé à faire nos paquets cadeau nous-mêmes ?

L'Homme citadin ne sait plus rien faire lui-même.

Quand je dis que je couds mes vêtements, ou que je fais moi-même mes meubles cela fait rire les idiots mais au moins, moi, je ne dépends pas de certains malfaisants.


Alors au lieu de pleurnicher sur vos sorts malheureux, apprenez plutôt à vous révolter en ne laissant pas autrui décider de votre destin, et surtout de la couleur de vos emballages cadeau.


D'ailleurs, cela fait des siècles que je ne fête plus Noël...depuis que j'ai 10 neveux...Donc, les 200 euros par enfant, à chaque Noël, ne sont pas de mon fait...


C.Q.F.D.



Meilleurs voeux 2008


PAM

Écrit par : pam | 09/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu