Avertir le modérateur

09/01/2008

La conférence de presque de Nicolas Sarkozy.

C'était le show attendu, le moment où le président de la République devait reprendre la main.

Nous savions qu'il n'était ni dépourvu d'ambition ni de prétention. Nous ne serons donc pas étonnés qu'il compare la "politique de civilisation" qu'il souhaite mettre en place à la Révolution ou à la Renaissance lors de son discours introductif. Discours qui m'a laissé quelque peu dubitatif quant au contenu bien que sur la forme, le chef de l'État a déroulé comme à son habitude : il n'est pas mauvais en lecture.

Mais dans cet exercice qu'est la conférence de presse, la partie la plus ardue reste toujours les questions. Le moyen de ne pas trop s'exposer consiste à choisir ses interlocuteurs. Cela s'est-il passé ainsi ? Marianne le relate.

Malgré tout, cette conférence de presse n'a pas manqué de susciter plus de questions que de réponses. La suppression des 35 heures signifie-t-elle la fin de la durée légale du travail ? Comment gagner plus avec des heures supplémentaires en ce cas ?

La président a aussi cité l'Espagne et l'Italie qui auraient repris ses idées sur l'immigration, pourquoi ne lui a-t-on pas posé la question si, comme dans ces deux pays, la France adopterait comme usage démocratique de ne jamais défaire autrement ce qui a été choisi par référendum ? Le Traité simplifié européen en relèverait. D'autres questions auraient aussi mérité d'être posées...

Sur le pouvoir d'achat, principal axe de sa campagne et de son élection, il s'est contenté d'affirmer qu'il ne pouvait vider des caisses déjà vides ni donner des ordres à des entreprises. Un coup de pouce au SMIC, c'était possible non ? Ça rappelle quelqu'un à qui il avait tant été reproché que l'État ne pouvait pas tout... 

Mais ce que retiendront beaucoup, ce sont les piques et les remises à leur place par le président de certains journalistes et en particulier Laurent Joffrin sur la question d'une monarchie élective qu'instituerait actuellement Nicolas Sarkozy. Remise en place certes mais avec force erreur et inculture flagrante sur ce sujet parce que monarchie ne signifie pas hérédité.

Aussi ses attaques contre "ceux" qui menaient double vie avec deux familles aux frais du contribuable... Était-ce nécessaire ?

Sur sa vie privée surexposée, il s'en est remis à la responsabilité des journalistes. Pourtant, il s'agit bien d'une stratégie d'occupation de l'espace médiatique, y compris de sa part comme il a toujours su le faire. 

Enfin bref. Outre son arrogance envers les journalistes aux questions quelque peu dérangeantes, les Français qui attendaient des réponses précises à leurs revendications du quotidien n'en sauront pas plus et ceux qui attendaient de la Presse qu'elle puisse l'interroger, donner suite et lui opposer ses contradictions, ils attendront aussi.

Dommage.

Au lieu d'une conférence de presse, nous avons donc assisté à une conférence de presque. 

21:33 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (78)

Commentaires

L'exigence de référendum sur le retour de la Constitution européenne est loin d'être une utopie.
Les choses sont mal connues, et pourtant simples : avant que la Constitution européenne bis ne puisse être ratifiée par le Parlement, il est nécessaire de modifier la Constitution française. Pour cela, le Parlement sera réuni à Versailles le 4 février. C'est là que les choses deviennent intéressantes. Si, à cette occasion en effet, 40% des parlementaires votent CONTRE, alors Sarkozy sera CONTRAINT de convoquer un référendum

Faire campagne pour réclamer un référendum est donc parfaitement UTILE. Et c'est bien pour cela que les médias n'en parlent pas

Alors, comment faire ?
Il faut absolument profiter des prochaines municipales pour faire pression au maximum sur vos parlementaires, souvent élus locaux. Pour cela, le site du Comité National pour un Référendum a créé un outil superbe. Il vous permet en un clin d'oeil d'envoyer à vos parlementaires, députés et sénateurs une lettre expliquant votre démarche. Le lien est ICI : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=17&Itemid=33

diffusez-le

En parallèle, consolidez la CHAINE DU REFERENDUM pour mobiliser l'opinion. Il suffit de diffuser par mél à votre carnet d'adresses ce court diaporama explicatif : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf

L'enjeu aujourd'hui n'est pas de dire OUI ou NON au Traité, il est de dire OUI ou NON à la démocratie

Écrit par : Alex | 09/01/2008

Le Parrain.

Francis Ford Coppola.

Écrit par : patrice | 09/01/2008

DEL's Not Dead!!!
Yep!!!
Alex le spameur anti constitution est content.
Marianne aussi!!!
see ya!

Écrit par : skalpa | 09/01/2008

Pour le reste, il y a une marge d'incertitude et il peut évoluer. Qui pensait que ce serait de Gaulle qui ferait la paix en Algérie et que Juan Carlos serait non la marionnette de Franco mais l'instaurateur de la démocratie espagnole ?

Ne craignez-vous pas de servir de caution ?

J'ai l'habitude de m'entendre dire que je fais le jeu de la réaction quand je suis non conforme. S'il utilise mes idées, tant mieux. S'il les déforme, j'ai moyen de me défendre. En l'écoutant hier, j'ai vu deux Sarkozy : le Sarkozy d'avant la politique de civilisation et le Sarkozy d'après la politique de civilisation. Quand il parle de qualité de la vie, c'est Sarkozy 2 qui parle.

liberation.fr

http://tinyurl.com/24eqky

Ben moi, dans l'actualité, je préfère le retour de Jean Douchet , à la limite.

Parce qu'Edgard Morin, sous cet angle, non. Sans moi. Quant à traiter de la question en recrutant l'idée de sincérité ou de non sincérité, je veux bien que de telles valeurs, de tels concepts, soient pas vraiment dans son champ de travail mais tout de même.

Écrit par : patrice | 09/01/2008

Un personnage plastique dit il encore.
Plastique sûrement. Comme le flic de Robocop.

Écrit par : patrice | 09/01/2008

Alex le spameur anti constitution est content.
Marianne aussi!!!

Ecrit par : skalpa | mercredi, 09 janvier 2008 22:33

bon ben voila, on a fait le tour.

Écrit par : Serval | 09/01/2008

BOGOTA (Reuters) - "Le gouvernement colombien a approuvé mercredi une mission, sous l'égide du Venezuela, visant à libérer deux otages colombiennes, Clara Rojas et Consuelo Gonzalez, détenus par les Farc, a déclaré un porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Bogota.

"Nous participerons à cette mission humanitaire, qui a été annoncée par (le président vénézuélien) Hugo Chavez et approuvée par le gouvernement colombien", a déclaré Yves Heller, porte-parole de la Croix-Rouge en Colombie.

Ladite mission devrait intervenir jeudi.

Un peu plus tôt, Chavez avait déclaré que les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) étaient prêtes à libérer les otages Clara Rojas et Consuelo Gonzalez et lui avaient dit à quel endroit elles pouvaient être recueillies.

A la fin décembre, une mission de libération de Rojas (assistante d'Ingrid Betancourt, elle aussi en captivité) et de Gonzalez, ex-parlementaire, avait échoué. Chavez a déclaré mercredi qu'il avait besoin du feu vert de la Colombie pour lancer une nouvelle tentative."



Bien possible que celle ci aboutisse. Chavez comme les Farc en ont besoin et au sus, tout le monde, à commencer, évidemment par Clara et Consuelo.

Écrit par : patrice | 09/01/2008

Pourquoi vous êtes tant obsédés par ce mec? Le monde tourne autour de lui selon vous? Vous vous prétendez progressistes? Mais les progressistes regardaient le monde avant. Vous vous lubrifiez le nombril avec des cause pathétique comme défendre le pouvoir d'achat quand 80% de l'Humanité le subit ce pouvoir, vous gueuler contre un petit con qui dirige un pays de petits cons, quand des gens qui a qui vous n'offrez que de la compassion, un peu d'argent pour quelques assoc, parfois du bénévolat, quand vous savez que la seule façon de tuer les richesses ignobles, les les famines grandissantes et ignobles, c'est de détruire définitivement le capitalisme, son peuple de consommateurs et ses dirigeants...

Laissez tomber ce con. Zappez-le. Prenez vos vies chaudes en main. Mettez-vous en danger.

Sinon, un truc pour Fred Chichin, et vous qui... : http://www.blogg.org/blog-50803-billet-et_ils_se_percherent__version_2022-736510.html

Écrit par : Underpay Resistance | 09/01/2008

Bzz, Bzz, Bzz...

Maya va encore se faire du souci .

C'était y a deux mois dans Le Monde et nous avions tous beaucoup aimé le film:

http://mondemeilleur.over-blog.net/article-7074901.html

Dans le synopsis de la version 2, en préparation :

Les apiculteurs s'inquiètent pour leurs abeilles, après l'autorisation d'un nouvel insecticide

lemonde.fr

http://tinyurl.com/yvq9am

Écrit par : patrice | 09/01/2008

Oh oh mais y a du monde ici!!!
comment va par chez vous?

Écrit par : skalpa | 10/01/2008

Ecrit par : skalpa | jeudi, 10 janvier 2008 00:29

Ben par chez nous...

Derrière chez nous y a un étang.
Dedans mon coeur y a un amant.
Trois beaux canards y vont nageant.

-
V'là l'bon vent, v'là l'joli vent,
V'là l'bon vent, ma mie m'appelle,
V'là l'bon vent, v'là l'joli vent,
V'là l'bon vent, ma mie m'attend.


Ben voila.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Ecrit par : patrice | jeudi, 10 janvier 2008 01:25

yep
;-)

Écrit par : skalpa | 10/01/2008

Bonjour,

Sarko fait peut être des conférences de « presque » mais il n’a pas son égal pour détourner l’attention.
Il (ou un de ses ministres) balance une mesure forte : test ADN, suppression de la pub sur le service public, travailler plus pour gagner plus, et on oublie de voir ce qui se cache sous ces écrans de fumée.

Concernant le « travailler plus pour gagner plus » : un vrai casse tête pour les entreprises cette loi TEPA concernant les heures supplémentaires.
Pour mieux comprendre les directives contradictoires qui ont pu être émises à ce sujet (les entreprises étant restées aux 39 H n’étaient dans un premier temps pas concernées, les exonérations concernaient toutes les charges sociales…), il a fallut lire le texte de loi.

Et là, surprise.

Outre les mesures de défiscalisation des heures supplémentaires, il se niche quelques petites « saloperies » dans cette loi TEPA.

Article 7 : Dans le premier alinéa du I de l’article 141 A du code général des impôts, le pourcentage « 4.3 % » est remplacé par le pourcentage : « 3.44 % ».
Ces dispositions s’appliquent à compter des impositions établies au titre de 2007.

EXPLICATION DE TEXTE : l’article 1414 A du CGI concerne le dégrèvement d’office de la taxe d’habitation pour les personnes non imposables.
CONCLUSION : leur taxe d’habitation va augmenter puisque le taux d’abattement sera réduit.

Article 14 : Dans la première phrase du dernier alinéa de l’article 855 S du code général des impôts, le taux : « 20 % » est remplacé par le taux : « 30 % ».


EXPLICATION DE TEXTE : l’article 885 S du CGI concerne l’abattement sur l’évaluation des biens pour le calcul de l’ISF.
CONCLUSION : la base servant de calcul à l’ISF sera réduite de 10 %.


Article 15 : Le Gouvernement présente au Parlement, le 15 octobre 2007, un rapport sur les modalités de mise en place d’une imposition minimale sur le revenu des personnes physiques en vue d’un examen à l’occasion du projet de loi de finances pour 2008.

QUESTIONS : « on » pense à soumettre tout le monde à l’impôt ? En entend on parler dans la presse alors que ce rapport a déjà du être remis ?



Pour les articles suivants, je ne sais que penser.

Les articles 18.19 et 20 concernent le revenu de solidarité active.
Outre que ce RSA n’est pas applicable si la personne bénéficie du revenu minimum d’insertion et de l’allocation de parent isolé, les primes pour stage rémunéré ou retour à l’emploi ne leur sont pas non plus applicables.

Article 24 : Le Gouvernement présente au Parlement avant le 1er janvier 2008 un rapport visant à analyser l’opportunité et les modalités d’un rapprochement du versement de la prime pour l’emploi et de la période d’activité qui y ouvre droit, ainsi que les modalités d’inscription du montant de la prime pour l’emploi sur le bulletin de salaire.

Ce seraient ils rendu compte qu’il y avait des incohérences depuis l’an passé ???

Donc oui, des conférences de « presque » mais en sous-main , y en a qui s’activent.

Écrit par : Gaëlle | 10/01/2008

Bonjour,

Si sarkozy commence à "insulter" les journalistes et se les mettre à dos...peut-être qu'ils récupèreront leur âme qu'ils avaient vendus si vite !

Écrit par : Larim | 10/01/2008

Il n'y a plus les filles du DEL, quel désert, je me sauve

Écrit par : Fulcanelli | 10/01/2008

J'adore les journalistes qui nous disent tous les jours "Sarko mène une stratégie d'occupation médiatique"; Vraiment je les adore.

Bêêêê

Écrit par : om | 10/01/2008

Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ?
Violences sociales et culture de l'écrit

laviedesidees.fr

http://snipurl.com/1x27o

Écrit par : patrice | 10/01/2008

@Patrice

Si ces sociologues s'intéressaient justement au rap, et ne le "descendaient"pas comme ça , ils auraient pas eu besoin de toute une études de si longues durées pour dresser ces pales conclusions.

Les trucs du style :
"Auteurs et lecteurs, salariés stables et retraités, travailleurs sociaux et enseignants, journalistes, hommes politiques et intellectuels se sentent menacés par ceux qui font du bruit et s’agitent lorsqu’ils écoutent de la musique, dansent ou marchent dans la rue sur une cadence qui leur permet de revendiquer une appartenance sociale dans l’espace public. « Jeunes de quartier » ou « jeunes de cité », tels qu’on les nomme."

Plus sectaire tu meurs. Il y auraient d'un coté les "actifs", les "intellectuels", et de l'autre, ces jeunes qui font du bruit et s'agitent ?


Qui est plus intellectuel qu'un rocé, ou qu'un fabe !


"Et à l'école ils me disaient de lire, voulaient m'enseigner que j'étais libre : va te faire niquer toi et tes livres." Lunatic - hommes de l'ombre.

Écrit par : Larim | 10/01/2008

.

Écrit par : Maghnia | 10/01/2008

"D'abord, je n'ai pas rejeté que cela sur mon blog précédent...
J'ai aussi rejeté certains comportements insultants et laissés à leur hystérie quelques jolis spécimen qui sévissent aujourd'hui là-bas et ailleurs et s'étaient appropriés mon "chez-moi" pour donner libre cours à leurs névroses diverses et variées. Grand bien leur fasse...
Ici, j'ai surtout cessé de trop personnaliser les choses.
Je raconte des histoires et l'histoire qui se joue sous nos yeux.
Beaucoup moins la partie de la mienne qui ne concerne que moi et les miens. "

Guy Birenbaum, ou comment cracher sur ceux qui vous ont nourri, une spécialité

Écrit par : . | 10/01/2008

Bien vu, Gaëlle!
Tu n'as pas fait partie des 600 journalisses invités à la conférence de presse, toi?

Écrit par : etrun | 10/01/2008

Ecrit par : . | jeudi, 10 janvier 2008 15:09

Sur ce qu'il a écrit là, il a entièrement raison. Quant à l'avoir nourri, encore aurait-il fallu qu'il ait retiré une quelconque rémunération de son activité.

Écrit par : José | 10/01/2008

A t on raison quand on insulte avec en outre si peu de remise en question ?

Écrit par : . | 10/01/2008

Ecrit par : . | jeudi, 10 janvier 2008 15:33


Je n'y lis aucune insulte. J'en ai en revanche lu beaucoup à son encontre et je peux écrire que je sais de quoi il parle.

Si toutefois certains estiment être en désaccord avec lui et avoir à lui répondre, je préfèrerais tout de même qu'ils ne le fassent pas ici. Ici n'est plus son espace, il n'y intervient pas, n'y a strictement aucune influence et donc ne répondra pas. De plus, je n'ai pas l'envie ni le droit de le faire pour lui même si, comme lors du précédent commentaire, je peux tout à fait comprendre son propos.

Écrit par : José | 10/01/2008

"s'étaient appropriés mon "chez-moi""

il avait ouvert ses portes
il savait.. il voulait.. il s'était donné.. il était "honoré"
maintenant il se la joue vierge effarouchée.. violée..
tout comme l'autre

oui c'est insultant!
tout comme l'autre l'est avec la presse.

d'ailleurs.. j'ai cherché.. j'ai cru au début que c'était la prose de sarko
un plagia?
qui plagie qui?

bah!.. GB.. sarko.. même méthode sinon même combat.
quoique..

Écrit par : .. | 10/01/2008

A propos du pouvoir d'achat, à propos duquel beaucoup commencent à réaliser qu'il n'augmentera pas, le discours futur du président est déjà prévu :
les victoires seront acquises grâce à moi. Quant à ce qui aura échoué, ça ne sera pas de ma faute.

Un discours tellement universel que je devrais pouvoir l'utiliser dans mon propre emploi.

Écrit par : sVen | 10/01/2008

Politique de civilisation ?

Quelqu'un a pensé à Leopold Sedar Senghor qui a la paternité du concept (Négritude et Civilisation de l’Universel, discours, conférences, Le Seuil, 1977) ?

ça devient vraiment "relou" cette ambiance d'ignorance et de vulgarité décomplexée !

Écrit par : sam mangwana | 10/01/2008

Ecrit par : José | jeudi, 10 janvier 2008 15:49

Euh, je sais pas, mais je trouve ça un peu alambiqué, nan?

Écrit par : etrun | 10/01/2008

Ecrit par : etrun | jeudi, 10 janvier 2008 18:20

Quoi donc ?

Écrit par : José | 10/01/2008

Ecrit par : . | jeudi, 10 janvier 2008 15:09

Il se croit un point, il n'est qu'une virgule.

Écrit par : Serval | 10/01/2008

,

c mieux que ( )

,

Écrit par : , | 10/01/2008

Ecrit par : José | jeudi, 10 janvier 2008 18:31

Ben, tes explications sur le pourquoi-faut-pas-causer-de-ça-ici-même-si-je-suis-raccord-avec-qu'est-ce-quil-dit. C'est pas très grave!

Écrit par : etrun | 10/01/2008

Ecrit par : Serval | jeudi, 10 janvier 2008 19:20

Pas très clair non plus....Pour un non-initié!

Écrit par : etrun | 10/01/2008

Larim,

Ne m'en veut pas : l'article, je l'ai lu en diagonale (et la pente de cette diagonale était très raide). Mais je l'ai téléchargé pour le relire dans un moment plus calme. Compte tenu de la source et du thème, ça me semblait intéressant à faire connaître. Tout de même, vu que cette question, certains l'avaient posée au moment de Villiers Le Bel, quand je n'avais pas, moi, été outré par ces actes, bien que ne leur ayant pas donné, quant à la réflexion, une complète cohérence (pour moi).

Le temps file et il est probable que je ne le commenterais pas mais j'essaierai.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Ah oui...

Clara, Consuelo.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Tiens, ya fontenelle qui songe à déménager. Bientôt sur le post....ou sur hautetfort?
http://vivelefeu.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : etrun | 10/01/2008

Ecrit par : etrun | jeudi, 10 janvier 2008 19:41

Ok.

Écrit par : José | 10/01/2008

Oh oh oh, du nouveau?????

Écrit par : skalpa | 10/01/2008

Pas un mot de plus ou de moins dans le commentaire de GB sur ce qu'était devenu le DEL.

Les . se sont reconnus/ues, ça explique leur petite colère.

Moi, je suis ailleurs et j'y suis bien.

Écrit par : PMB | 10/01/2008

Des fois on a envie de gerber et on n'y parviens pas. C'est comme ça, les viscères se refusent. Questions de sphincters...

On a beau se mettre un doigt au plus profond de la gorge, rien n'y fait. Alors on passe à la pharmacie. Mais désormais, avec les franchises médicales, on peut parfois être mené aàreconsidérer son initiative.

Pour pas un centime, sinon le coût de l'accès internet ( que de toutes façons vous avez sans doute déja réglé, vu que vous lisez ceci ) un bien meilleur remède :

Lire ce que cette feuille de chou sert à ses peut être 12 abonnés, en la circonstance concernant Elizabeth Guigou. De vrais chrétiens comme on les aime.


http://www.spcm.org/Journal/spip.php?breve6822

Écrit par : patrice | 10/01/2008

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2007-2008/20080093.asp

http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2007-2008/20080094.asp


Mme Élisabeth Guigou.

"Monsieur le président, madame la garde des sceaux, mes chers collègues, un nouveau projet de loi nous est présenté, à la suite de deux faits divers qui, on le comprend, ont fortement ému l'opinion : l'agression sexuelle dont a été victime le petit Enis, commise par un délinquant sexuel multirécidiviste, et le meurtre de deux infirmières de l'hôpital psychiatrique de Pau commis par un malade mental. Évitons ici la concurrence émotionnelle pour répondre aux deux seules questions qui vaillent : votre texte, madame la ministre, améliore-t-il l'efficacité de l'arsenal législatif ? Votre texte respecte-t-il l'État de droit et les valeurs dont la France se prévaut dans le monde ?

S'agissant de la rétention de sûreté, je rappelle que, chaque année, en France, on dénombre plusieurs milliers de viols sur mineurs et en moyenne quatre-vingts homicides.

Face à cette tragique réalité, j'espère que nous allons éliminer d'emblée les procès d'intention, que nous allons échapper aux accusations de laxisme sur ces crimes odieux dont sont victimes surtout des enfants et des femmes. En effet, je sais que sur ces bancs, à gauche comme à droite, tous les élus veulent que les délinquants sexuels ne récidivent pas une fois leur peine exécutée, et que ceux qui demeurent dangereux soient mis hors d'état de nuire.

Mais, faire croire à nos concitoyens que par l'empilage des lois, on va faire disparaître la délinquance et empêcher tout crime, c'est leur mentir. La seule vraie question sur la rétention de sûreté est donc celle-ci : votre texte apporte-t-il des réponses efficaces contre la récidive des délinquants sexuels, dans le respect des grands principes qui fondent notre État de droit ? Je ne le crois pas et voici pourquoi : l'arsenal législatif est très complet ; ce qui manque, ce sont les moyens nécessaires pour l'application des lois.

La première loi, celle du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu'à la protection des mineurs, que j'ai eu l'honneur de présenter et de défendre ici même, a mis en place l'injonction de soins dès l'entrée en prison, le suivi socio-judiciaire après la fin de la peine, le fichier national automatisé des empreintes génétiques.

Depuis, d'autres lois ont été votées. La loi Perben II portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité, en 2004, et la loi Clément relative au traitement de la récidive des infractions pénales, en 2005, ont durci les peines en matière de récidive, prévu d'appliquer le suivi socio-judiciaire sans limitation de durée, étendu le fichier judiciaire avec obligation de se présenter à la police et, comme M. Fenech l'a souligné tout à l'heure, élargi l'utilisation du bracelet électronique – le système fixe créé en 1997 ayant été complété par le placement sous surveillance électronique mobile. En dernier lieu, la loi du 10 août 2007 renforçant la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs que vous avez vous-même présentée, madame la garde des sceaux, met en place les peines planchers et rend les soins obligatoires.

Pourquoi énumérer tous ces textes ? Pour montrer que le problème n'est pas celui de la carence du dispositif légal, mais celui de l'insuffisance des moyens pour appliquer les lois existantes. Regardons la situation. Pendant l'exécution de leur peine, combien de délinquants bénéficient des soins et des suivis prévus par les lois en vigueur ? On réduirait considérablement le risque de récidive si on suivait médicalement ces personnes dès le début de l'incarcération – sans parler de la prévention qui aurait pu être faite avant le passage à l'acte. Ce n'est pas le cas, car les médecins psychiatres ne sont pas assez nombreux, les différents plans de recrutement annoncés n'ayant jamais été mis en œuvre. Un exemple et un seul : le service médico-psychologique régional du centre de détention de Caen, où était détenu Francis Evrard, a fermé ses 12 lits par manque de psychiatres, en
juillet 2005 ! "

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Vous justifiez votre projet en disant que Francis Evrard a refusé d'être soigné. Mais le lui a-t-on proposé ? Dans quelles conditions ? Madame la garde des sceaux, nous exigeons des réponses précises à ces questions !

La misère de la psychiatrie en prison est d'autant plus alarmante que le nombre de détenus atteints de troubles mentaux a beaucoup augmenté – je ne rappellerai pas les chiffres que vous connaissez –, et que la surpopulation carcérale s'est aggravée : 12 000 détenus de plus que de places disponibles. Ces diverses raisons exigent que l'on se concentre sur les moyens, plutôt que sur le vote de nouvelles lois.

Qu'en est-il à la sortie de prison ? À leur sortie, tous les délinquants sexuels devraient être soumis à un suivi socio-judiciaire au sens de la loi de 1998 si le jugement l'a décidé, ou à une mesure de surveillance judiciaire prévue par la loi de 2005. C'est loin d'être le cas !

Les 250 juges d'application des peines suivent 180 000 personnes : chaque magistrat s'occupe, en moyenne, de 750 dossiers ! Je vous laisse imaginer la qualité du suivi individuel !

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Comment se fait-il, madame la garde des sceaux, que Francis Evrard, libéré une troisième fois après 32 ans de prison et alors qu'il avait déjà récidivé deux fois, n'ait pu obtenir un rendez-vous avec le juge d'application des peines que sept semaines après sa libération ? Pourquoi n'a-t-il pas été soumis à la surveillance judiciaire ? Pourquoi Francis Evrard n'avait-il pas de bracelet électronique mobile alors que la loi le prévoyait ? Pourquoi n'a-t-on pas suivi ses déplacements ? Pourquoi ses changements de département n'ont alarmé personne ? Là aussi, je vous demande des réponses précises.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Plutôt que de surfer sur l'émotion, il eût été plus utile de présenter à l'Assemblée, un bilan de l'application des lois actuelles. En l'absence de moyens concrets nouveaux, les lois votées – ainsi que votre propre projet – continueront à être inutiles. Mais il y a pire que l'inefficacité due à l'absence de moyens que je viens de souligner : votre projet tourne le dos à des principes fondamentaux de notre État de droit.

Vous proposez d'instaurer une rétention de sûreté qui permettra, après l'exécution de la peine de prison, de prolonger, sans limitation de durée, sans crime nouveau, l'enfermement des personnes considérées comme d'une « particulière dangerosité » et « susceptibles de récidiver ». Je veux d'abord redire ici qu'enfermer quelqu'un en prison sur décision judiciaire, non pour un acte commis, mais parce qu'il est susceptible de commettre un acte de délinquance, bouleverse un principe fondamental de notre État de droit : une personne ne peut être condamnée sur une suspicion de dangerosité, sur une présomption de culpabilité future éventuelle, sur une dangerosité virtuelle, mais seulement sur un acte commis et prouvé par la justice. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.)

Vous tournez là le dos à un principe issu de la Révolution de 1789. Vous nous proposez une justice d'élimination s'appliquant aux citoyens non pour ce qu'ils ont fait, mais pour ce qu'ils sont censés être ou devenir.

Par ailleurs, je suis convaincue que votre texte demeure inconstitutionnel. Prévoir à l'article 706-53-14, alinéa 4, qu'une rétention de sûreté peut être décidée par une commission, dans le cas où un jugement ayant prononcé un suivi socio-judiciaire est estimé insuffisant par cette commission, n'est pas constitutionnel. Une commission ne peut démentir un jugement, seule une décision de justice peut le faire.

Votre texte comble-t-il un vide juridique ? Vous l'affirmez ; je dis qu'il n'en est rien. Pour les malades mentaux dangereux, le code de la santé publique prévoit une procédure : l'hospitalisation d'office, prononcée par le préfet sur certificat médical. Elle permet déjà de traiter en hôpital psychiatrique des personnes qui refusent de se soigner et dont les troubles mentaux nécessitent des soins, qui compromettent la sûreté des personnes ou portent atteinte, de façon grave, à l'ordre public. Je cite le code de la santé publique.

Cette loi s'applique bien sûr aux détenus. On nous l'a confirmé à Fresnes lorsque nous sommes allés visiter cette prison : l'hospitalisation d'office fonctionne. Il s'agit d'une procédure administrative et médicale. Vous ne devez pas, madame la garde des sceaux, en faire une décision judiciaire.

Il est déjà assez scandaleux de voir en prison des malades mentaux et, parmi eux, des psychotiques avérés – Serge Blisko a cité les chiffes tout à l'heure.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

N'aggravez pas cette funeste évolution. Votre rôle serait au contraire de l'enrayer, en obtenant de votre collègue de la santé un plan de recrutement réel de psychiatres, assorti d'une augmentation de leurs salaires. Votre rôle serait plutôt d'éviter d'aggraver encore la surpopulation carcérale.

Vous justifiez votre dispositif par des exemples étrangers. Mais aux Pays-Bas ou en Belgique, la « mise sous tutelle judiciaire » intervient en substitution à la peine. Quant au système allemand, il est beaucoup moins répressif que le nôtre. Tout cela pour dire que la récidive des délinquants sexuels serait évitée si les lois existantes étaient correctement appliquées, et vous ne nous donnez aucune garantie sur ce point. Un mot sur la déclaration d'irresponsabilité pénale…


Mme Élisabeth Guigou. En ce qui concerne la déclaration d'irresponsabilité pénale, je crois qu'il faut éviter la confusion entre la chambre de l'instruction et une juridiction de jugement. Dans votre texte, elles se ressemblent de manière frappante. Or c'est précisément le fait qu'elles soient distinctes qui garantit la présomption d'innocence.

Madame la garde des sceaux, au nom du marketing politique, vous nous présentez un texte dangereux parce qu'il bafoue certains principes fondamentaux, et parce qu'il ne garantit en rien l'efficacité des lois déjà votées par notre assemblée et qui, elles, sont conformes à l'État de droit. Malheureusement, votre loi va autoriser toutes les dérives, toutes les escalades, toutes les fuites en avant, comme le montrent d'ailleurs les amendements que vous avez suscités ou que le rapporteur a présentés.

Madame la garde des sceaux, monsieur le rapporteur, anciens magistrats, vous tournez le dos à Beccaria, nourri de la philosophie des Lumières, vous choisissez Lombroso et son « homme criminel ». Or, vous le savez, c'est cette philosophie positiviste qui a conduit aux pires débordements de l'Allemagne nazie."

Fin de l'intervention d'Elizabeth Guigou.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Elisabeth...et non Elizabeth.

Écrit par : patrice | 10/01/2008

Les journalistes français, cette pourriture qui fait honte au pays, finiront-ils par parler un peu du terrible déni de démocratie qui s'annonce le 4 février si la Constitution européenne bis qu'on avait rejetée massivement par référendum en mai 2005 est votée via le parlement ?

Faites passer ce diapo explicatif : http://test.antemia.eu/html/16/File/referendum.pdf, et harcelez vos parlementaires : http://www.nousvoulonsunreferendum.eu/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=17&Itemid=33

Écrit par : Alex | 10/01/2008

alex a changé son message?

Écrit par : skalpa | 10/01/2008

sans culottes tous à Versailles le 4 Février !!

http://www.covoiturage.fr/

Écrit par : jean luc | 11/01/2008

La "nouvelle société" de Sarkozy s'appelle le XIXe siècle, tout ce qu'il nomme politique de civilisation est régression, tout ce qu'il cherche est discrimination : immigration choisie par nature discriminatoire, discrimination positive dans laquelle on est autorisé à ne voir que le mot discrimination, etc.

Sa politique agitée n'est que le masque de sa politique régressive, le ridicule de l'une cache le crime de l'autre.

Écrit par : Hervé Torchet | 11/01/2008

Au DEL, et à la France qui râle :
retournez au XXème siècle et arrêtez de geindre.

Écrit par : toto | 11/01/2008

Ecrit par : toto | vendredi, 11 janvier 2008 10:27

Tiens, un "sarkoholic", de passage. Un brin hébété, il semble.

Écrit par : etrun | 11/01/2008

Bonjour à Tous et Bonne Année...

Bonne Année à toi José ainsi qu'à ta famille...

S'il m'est pemis de prendre le droit d'intervenir démocratiquement en ce lieu qu'on me permette alors d'etre interloqué par le commentaire de Monsieur Hervé Torchet ainsi qu'à propos de ce billet quelque peu troublant !

Meme si je comprends la mécanique démocratique dont le seul contenu se révèle etre la remise en cause permanente de la démocratie et des résultats d'un scrutin qui a sans conteste permis l'élection de Nicolas Sarkozy, permettez moi quand meme d'en etre scandalisé !

Remettre en cause à ce point et à ce degré le vote participatif de 53% des électeurs ça pose question non ?? !

Et c'est donc le propos démocratique d'Yves Torchet que je retiendrais ce jour tant il porte en lui et incarne parfaitement la crise de civilisation et d'identité nationale que je n'ai eu de cesse de décliner et développer gratuitement et bénévolement (contre haine et insultes pour remrciement) en ce lieu depuis octobre 2006 !!

Seule Ségolène Royal a voulu reprendre mes idées mais bien plus tard que Sarkozy ! C'est un fait ici meme dans les archives ! ;-)

Monsieur Torchet que je ne connais pas est à l'évidence de bonne foi lorsqu'il s'imagine émettre une opinion au sujet de l'immigration !

Mais à part le fait qu'il soit contre l'avis de 53% de nos concitoyens que propose t'il en la matière ?

Mystère et boulle de gomme ! Nous n'en saurons jamais rien !

Je ne doute pas que préssé par le temps Monsieur Torchet aura oublié de défendre pour sympathique et généreux projet de civilisation identitaire national l'accueil massif de toutes populations immigrées venant de tous pays du monde n'est il pas ?

Monsieur Torchet porte en lui à l'évidence l'identité nationale dont la spécificité connue de tous est l'amour passionnel pour les étrangers si possible venant d'Afrique au sens large !! Une vérité révélée qu'on ne me contestera pas ! J'en suis témoin de cet amour fraternel ! ;-)

Décidément 2008 semble etre bien parti pour un aussi bon cru démocratique que le millésime 2007 !!

Bonne journée à tous ! ;-))

Écrit par : Malbrouck | 11/01/2008

Pas un mot de plus ou de moins dans le commentaire de GB sur ce qu'était devenu le DEL.

Les . se sont reconnus/ues, ça explique leur petite colère.

Moi, je suis ailleurs et j'y suis bien.

Ecrit par : PMB | jeudi, 10 janvier 2008 21:08

ouais j'ai lu un commentaire de toi sur un mome en prison... la beaufitude incarnée.
et c'est vrai que gb t'adorait.
tumanques à tout le monde
pmu

Écrit par : , | 11/01/2008

Mais à part le fait qu'il soit contre l'avis de 53% de nos concitoyens que propose t'il en la matière ?

Ecrit par : Malbrouck | vendredi, 11 janvier 2008 10:36

Ils ont un avis ? Ah bon.
T'en veux une proposition ? Anti-démocratique ça va te plaire. Afin d'éviter à l'avenir les boulets type Sarkozy interdisons le droit de vote aux plus de 65 ans. Parce que là a priori on en a pour 5 ans. Cinq années encore à passer pour des cons à l'étranger. Tu sais pas toi tu regardes Pernault sur TF1 mais crois-moi...

Écrit par : Phil | 11/01/2008

J'écrirai jamais des histoires d'amour. Crachat!

Écrit par : Underpay Resistance | 11/01/2008

t'es libraire underpay ? Bibliothécaire ? cracheur de veu ?

Écrit par : , | 11/01/2008

Je suis la mère des libraires et bibliothécaires...

Écrit par : Underpay Resistance | 11/01/2008

j'avais compris. tu aimes les crachats...
j'ai fait un cauchemar horrible, peut etre le plus horrible de ma vie: j'étais libraire d'abord, ça c'était horrible, mais le pire était à venir: la librairie faisait faillite, et on me condamnait à être bibliothécaire ! c'en était tropje me suis réveillé!
ouf! c'était qu'un cauchemar craché à mon oreille !
vaderetro !

Écrit par : , | 11/01/2008

Bonjour!
Quelqu'un sait-il où a déménagé le blog de Paul Moreira? Plus de lien à partir de 20minutes!...
Merci pour l'info.
Zina

Écrit par : Zina | 11/01/2008

Ma maman à moi fume du shit !

bientot en librairie et dans toutes les bibliothéques immmmmondes pret de chez vous.

Écrit par : Mahmoud, bibliothécaire | 11/01/2008

Quelqu'un sait-il où a déménagé le blog de Paul Moreira? Plus de lien à partir de 20minutes!...
Merci pour l'info.
Ecrit par : Zina | vendredi, 11 janvier 2008 15:40

Il a déménagé de 20 minutes à ... 20 minutes.
http://paulmoreira.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : Réponse | 11/01/2008

Bonsoir,

On pourrait "presque" croire à une cerise sur le gâteau...


Presse . Conseil de surveillance le 25 janvier .

Pendant que Sarkozy parlait, mardi, disait aux journalistes la chance qu’ils avaient d’avoir comme patron des industriels, la société des rédacteurs du Monde (SRM), elle, rencontrait quasi au même moment les représentants de Lagardère et du groupe espagnol Prisa.

« Ils ont été on ne peut plus clairs, nous rapporte un mem- bre de la SRM. Ils ont bel et bien l’intention de nous racheter en grimpant dans le capital du Monde SA aux alentours de 55 %. Ce qui aura comme conséquence de réduire notre part dans le capital et donc de signer la fin de la spécificité du groupe Le Monde où les salariés en général et la rédaction en particulier avaient jusque-là leur mot à dire quant à la marche du groupe. »

Ajoutant : « Bien évidemment, ils nous ont assuré que l’indépendance éditoriale sera préservée et que nous conserverons notre droit de veto sur la nomination du directoire. Or non seulement on sait que ces promesses n’auront aucune assise juridique et donc n’engageront que ceux qui y croient, mais surtout leur propos était sans ambiguïté : on pouvait refuser leur proposition, ils sont prêts à remballer des projets qu’ils n’ont pas encore présentés en conseil d’administration… Ce qui est sûr, c’est qu’ils reviendront à la charge en 2012, date à laquelle il faudra rembourser les 75 millions d’emprunts obligataires contractés par le groupe dans le passé. Et, à ce moment-là, on n’aura plus le choix. En clair, on est en sursis… »

Écrit par : Gaëlle | 11/01/2008

Pour équilibrer mon propos précédent :

"Lundi, Edgar Morin est parti tranquillement pour l'Elysée. Nicolas Sarkozy et sa "plume" Henri Guaino l'attendaient dans le bureau présidentiel. Quelques jours auparavant, le 31 décembre, le chef de l'Etat avait affirmé, dans ses voeux aux Français, sa volonté de mettre en oeuvre "une politique de civilisation". Et pour tout dire, l'auteur de ce concept, de gauche "depuis toujours", n'était pas certain que le président connaissait le contenu de la formule qu'il avait piratée."

La suite :

lemonde.fr

http://tinyurl.com/34cd6t

Écrit par : patrice | 11/01/2008

Le Vénézuéla plus démocratique que la France

http://www.dissidence-nordiste.org/article-15545860.html

Écrit par : michel | 11/01/2008

H.S.//

@Vous
http://fr.youtube.com/watch?v=iSisOy3CQHQ&feature=related

Écrit par : Polaire | 11/01/2008

Mon clavier a fourché ...
@Vous êtes bien cotonneux pour des nrv!

Écrit par : Polaire | 11/01/2008

Il est ou Urbain?

Écrit par : odm | 12/01/2008

Ecrit par : Polaire | vendredi, 11 janvier 2008 22:45

http://www.youtube.com/watch?v=fdqQNo1QaSA

Écrit par : Sirius | 12/01/2008

http://www.youtube.com/watch?v=DLsXVsDF_gk

Écrit par : Polaire | 12/01/2008

Phil

Dans la France fasciste depuis laquelle je réponds à ton commentaire sous peine de bannissement social, je prends le risque de t'informer que contrairement à tes croyances les électeurs ont bel et bien donné librement leur avis et à 53% ont exprimé leur désir d'en finir avec l'invasion onéreuse des immigrés dans leur pays !

Contre toute loi collective en vigueur je me permets de t'informer de la réalité culture LEPENISTE FRANCAISE qui en 2002 avait donné l'avertissement et au titre de quoi Sarkozy a été élu !

Je comprends au nom de quelle idéologie dominante tu déments telle information !

Pour répondre à ta deuxieme contre-information je me permets sous peine de mort sociale de t'informer que les plus de 65 ans ont bel et bien le droit légitime démocratique de voter et je remets donc en cause le contenu de ta propagande tendant à faire croire à chacun que ta réponse à mon propos s'appuie sur une quelconque réalité !

Faut il se sentir coupable pour continuer à vouloir faire taire mon témoignage relatant le plus froidement du monde la réalité culturelle du vote fasciste français dont l'objet relativement naturel s'appuie sur un réflexe iddentitaire national de survie à l'instar de toute peuplade en ce bas monde !!

Bref peux tu admettre que ta réponse à mon commentaire objectif ne contient aucune information et que si tu as ressenti le désir irrépréssible d'y répondre ça ne peut s'inscrire que dans l'unique cadre de la propagande fasciste voulant masquer la réalité Sarko-Lepéniste démocratique du pays !

Grand bien t'en fasse puisque l'objet meme de la liberté d'expression n'a pour objet que le contenu très officiel généralisé de ta propagande !!

Comme je te comprends !

Écrit par : Malbrouck | 12/01/2008

Patrice

La gauche n'a jamais voulu entendre parler de politique de civilisation et son électorat a toujours rejetté en bloc ce concept porté par le club transversale et culture né d'une collaboration pluridisciplinaire depuis la bande du monde diplomatique (début des années 90) avec Edgar Morin, Riccardo Pétrella, Jacques Robin, Ignacio Romanet et j'en passe !!

Dans le débat public je suis témoin vivant que toute allusion aux valeurs civilisationnelles identitaires de progrès telle la liberté, l'égalité, la fraternité, la laicité furent systématiquement moquées et décrites comme farfelues et utopiques !!!

La pensée unique gauchiste populaire défendait "autre chose" ! ;-))

Pour la petite histoire seule Royale conseillé par Chevènement a tenté sans succès d'imposer les thèmes de campagne que personne n'était pret à entendre !

Malgré mes hurlements inutiles ce fut donc un jeu d'enfant pour Sarkozy de reprendre à son compte tout le contenu de la pensée stratégique intellectuelle et philosophique de la gauche élitiste dont le peuple de gauche ne voulait point car le peuple de gauche est tout simplement imprégné d'idéologie lepéniste fasciste !! On me démentira et je le comprends aisément ! ;-)

Je confirme donc qu'objectivement le concept de politique de civilisation fut en filigrane présent dans la campagne de Sarkozy !

Que ce soit douloureux à admettre je veux bien le comprendre !

D'ailleurs personne n'admettra jamais cette réalité trop pénible à supporter !

Je comprends tout le monde dans cette embarassante époque !

No problem ! ;-))

Écrit par : Malbrouck | 12/01/2008

bonjour et bon week end les gens (s'il y en a encore)

Écrit par : skalpa | 12/01/2008

Bref j'avais sollicité tous les candidats de gauche DES OCTOBRE 2006 pour les avertir qu'il existait les conditions d'une victoire à partir du seul diagnostic du choc identitaire de 2002 et que seule la version d'un lepénisme de gauche s'appuyant sur un pacte républicain de civilisation et déclinant les valeurs paradoxalement nationalistes de liberté, égalité, fraternité et laicité amèneraient à une victoire !

J'avais prévenu que paradoxalement l'antiracisme ancré à gauche portait en lui l'idéologie la plus fasciste qui puisse exister en France !

J'avais expliqué que la victoire dépendait du contournement lepéno-populiste tranversal !

J'avais dit que l'universel républicain pouvait sans se trahir passer par la réthorique de fierté nationale identitaire et que c'était le seul chemin !

Malheureusement le peuple de gauche était trop métastasé par son néocolonialiste concept fasciste d'antiracisme !

Le peuple de gauche par son idéologie fasciste et raciste ancré en lui meme était condamné à voir dans tout concept identitaire de nation et meme de république du racisme !

Trop complexe à comprendre ou à admettre puisque l'électeur de gauche est conditionné à l'arrogance maladive de se penser antiraciste !

Il lui faudra encore 50 ans pour comprendre qu'il n'y a pas plus raciste que son idéologie antiraciste !

Il lui faudra au moins 50 ans pour comprendre que par réaction pavlovienne à Le Pen le peuple de gauche s'est piégé durablement dans une construction idéologique néocoloniale fasciste de la défense de l'opprimé condamnant de fait la question égalitaire et donc transformant le concept identitaire !

Le gauchiste français s'est condamné à se revendiquer inconsciement à etre le grand chevalier blanc luttant revendiquant son droit occulte de servage à l'égard d'opprimés !

Bref Sarkozy a compris qu'il s'agissait alors de nommer les supposés opprimés (inégaux à vie) au gouvernement !! Sarkozy a gagné grace au fait qu'il avait face à lui ou contre lui la part du peuple LE PLUS RACISTE DE FRANCE SUR LE PLAN IDEOLOGIQUE !!

Sarkozy a compris que c'était un jeu d'enfant de faire dans le racisme humaniste de gauche républicaine assimilationniste là où la gauche moribonde continuait à se raccrocher à son antiracisme primaire de type inégalitariste renforçant par la meme l'aveu de son échec intégrationniste, celui là meme décrivant les hordes barbares de l'invasion communautariste !

Il n'y a qu'à lire nos plus peopilisés journaleux bloggueurs antiracistes de gauche pour comprendre le fonds de commerce idéologique de leur pensée : un fait sociologique incontestable ! Ils ne se sauront jamais les plus fascistes du lot (sauf psychanalyse) !

Pétri de son racisme inconscient le citoyen de gauche fera toujours négation de son ignoble idéologie fasciste !

Fatalitas !

Écrit par : Malbrouck | 12/01/2008

Autrement dit et pour conclure je dirais plus sommairement que la gauche raciste française est conditionné à défendre ses bougnouls en militant haut et fort en bons chevaliers blancs pour le droit de leurs fantasmés sous-races opprimés (c'est ça l'antiracisme : défendre avec bravoure le droit d'existence de leurs cerfs des temps modernes !)

La droite raciste française quant à elle paradoxalement grace à sa vision ultralibérale affirme transformer ses bougnouls pour en faire des bons bougnouls bien français de chez nous ! (analyse objective de ce qu'est la république !) IL N'Y A PAS PLUS UNIVERSALISTE ET HUMANISTE QUE CETTE APPROCHE LA !

Quelle ironie du sort lorsque dans 50 ans le citoyen de gauche vieillissant s'apercevra qu'il n'y a pas plus ANTIREPUBLICAIN que son antiracisme puisque le projet républicain universaliste s'appuie UNIQUEMENT sur un racisme généreux humanitaire civilisationnel là où l'antiracisme s'appuie sur du communautarisme et de l'apartheid éthnique de bannisement protecteur sous civilisationnel !!

Je conclue tout en étant pas certain que j'ai le droit dans une socièté baignant dans le fascisme de donner mon opinion, mon avis et mon analyse singuière sur cette question majeure !

Ce que je défends comme analyse personnelle et intime de l'identité française n'a en principe ni droit de parution ni droit de diffusion ! L'internet pour quelques mois encore permet d'éventuels miracles mais ça ne durera pas !

La démocratie ayant pour seul objet de faire la police de la pensée !!

Écrit par : Malbrouck | 12/01/2008

Ecrit par : Malbrouck | samedi, 12 janvier 2008 11:13

Ben oui: Fatalitas!

Mais avancer un propos déclarant que la "gôche" était , resterait, dans ses fondements idéologiques bien loin d'envisager, de chercher à développer, une politique de civilisation me semble diifficile à fonder.

Peut être en est tu, comme tu le dis, un vivant témoignage, et je n'irais pas contre cette idée que cette gauche se montre dans certains moments, bien flottante dans ses convictions, son substrat, donnant manifestement cette impression d'un opportunisme calé sur des valeurs de peu d'envergure.

Difficile, de fait, de naviguer honorablement, sur cette étendue où les blocs ne cessent de dériver, ce qui ne peut pas ne pas être, mais tantôt bien loin des limites qui forment, dessinent, son territoire.

Oui, il y a bien du transversal, et ce n'est pas nouveau. Il s'affiche régulièrement, quand la période le suscite.

Mais son socle, de nature, ne me paraît, et moins aujourd'hui qu'hier, si ferme qu'on puisse conclure à des positions si déterminées, ici, en l'occurence, quant aux valeurs relatives à ce qu'on désigne sous le terme de politique de civilisation.

L'idée m'en semble d'ailleurs si générale, si ordinaire, que je la regarde comme creuse. Comme si on réinventait le fil à couper le beurre. Et je découvre pourtant qu'Edgar Morin s'intéresse aussi à la psychanalyse....

Et, peut être, peut on dire que tout ça ça fait d'excellents français, comme on le chantait dans les années 40, mais je crois qu'il y a encore un peu de marge.

J'aurais aussi, parfois, envie de rendre tout mon quatre heure, au fil des évênements de la gestion du politique ici ou ailleurs.

Plus généralement, je tente au mieux, d'explorer la composition de la pilule amère que je vais devoir avaler à tels ou tels moments, de façon à ne pas perdre tout à fait contact avec le corps idéologique, le mien, l'absorbant. Garder assez de mémoire.

Voilà. Bien des paroles vagues de ma part et qui peuvent peut être ne pas dire grand chose, voire rien.

Je n'ai, en outre, pas d'optimisme ni ne suis démocrate au sens du monde moderne. Déclaration quelque peu inutile : la démocratie est une invention du monde moderne.

Mais je ne me sens pas capable de trancher pas sur les initiatives des personnalités du Monde diplomatique quant à l'intérêt réel qu'elles portaient à leurs engagements, vis à vis de ceux qu'une population, de gauche ou d'ailleurs, cherche à tenir. A faire connaître.

La vie ne se manifeste pas uniquement dans les couloirs de la Presse, si, oui, 53% des electeurs ayant exprimé un choix de vote, ont très probablement, à mon sens, opté pour le conservatisme et par suite la discrimination et l'exclusion.

Écrit par : patrice | 12/01/2008

ah ouais ben y a malbrouck qui s'en va t'en guerre!!!!

Pour des infos sur les violences policières niées à rouen, vous savez où cliquer!!!!

Écrit par : skalpa | 12/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu