La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

09/02/2008

L'obsession "Guy Birenbaum" du Nouvel Obs.

Lors de mon dernier billet j'abordais la différence de traitement de l' "information" entre Libération.fr et le NouvelObs.com concernant le SMS qu'aurait envoyé Nicolas Sarkozy à Cécilia huit jours avant son mariage avec Carla Bruni.

 

Tout le monde sait aujourd'hui que le chef de l'État a porté plainte contre le site. Le Nouvel Obs quant à lui maintient ses informations et soutient sans équivoque le journaliste concerné, Airy Routier.

 

Cette plainte pose problème à la profession. C'est pour le moins normal.

 

Mais là n'est pas le sujet de mon billet.

 

Le Nouvel Obs revient sur le traitement de cette affaire par la blogosphère dans un article.

 

Ils ont bien compris que j'avais abordé le sujet par l'angle selon lequel les deux journaux l'avaient traité (People ou Politiques). 

Félicitations.

 

 

Mais zut, crotte, flute, caca boudin, ce n'est pas de moi qu'ils parlent mais alors pas du tout.

7e100900c740fe8fa0ff7783712a06ca.jpg

 

Je reprécise donc aux infidèles lecteurs du Domaine d'Extension de la Lutte (DEL) que mon ami Guy Birenbaum n'écrit plus ici depuis septembre 2007, que ses plus tout à fait nouveaux appartements internetiques sont sur LePost.fr et qu'il n'est plus nulle part mentionné ici que le DEL est le blog de Guy.

 

Quelles réflexions en tirer ?

 

Tout d'abord il est attribué à Guy des propos qu'il n'a jamais écrit. Imaginons un instant que ces propos aient été contraires aux pensées de l'intéressé ou tout simplement polémiques, comment un site aussi fréquenté pourrait-il les relayer, les faire circuler sans la moindre vérification au risque du discrédit du concerné ?

 

Imaginons ensuite que ces propos aient été d'une justesse à en faire pâlir la profession de journaliste, comment le NouvelObs pourrait-il les diffuser en déniant à leur auteur leur paternité ?

 

Il est très probable que s'ils avaient su que j'en étais moi José, l'illustre inconnu, leur auteur, cela ne les aurait nullement intéressé alors que le même billet écrit par Guy Birenbaum aurait retenu leur attention...

 

Mais enfin, ce qui me navre le plus dans cette petite histoire, c'est d'être obligé de me poser la question de leur sérieux quant à l'information...

 

Après mon billet précédent, il n'y a peut-être plus guère de sérieux que mes doutes.

 

Le Nouvel Observateur aurait-il perdu son sens de l'observation ?

 

 

MAJ 20h00 : le NouvelObs.com a bien apporté quelques rectifications à 19h06. Ce n'est toujours pas moi l'auteur des lignes, toujours Guy Birenbaum mais cette fois ce serait sur LePost.fr. Je vous laisse apprécier les changements :

d9bffc1ddd69856338e196dc1f06c0c3.jpg


MAJ 20h15 : Il était temps... Merci pour tous leurs efforts.

0a0f63ddf8720ef93d6df24454cfb9f2.jpg

 

MAJ 20h51 : nouvelle rectification du NouvelObs.com à 20h29. Hop là, c'est bon les gars ! C'est nickel cette fois, touchez plus à rien. Et puis bon, savez quoi ? Un petit mot d'excuse aurait suffi, hein ? Vous avez mon adresse email en haut à gauche ici, non ? C'est sûr que si vous l'avez cherchée chez Guy Birenbaum... ;)

36974aeec81ebddd1c7f50b587a67a0a.jpg

 

Commentaires

j'avoue n'avoir pas non plus remarqué la nuance, en arrivant ici depuis le lien du nouvel obs, j'ai juste supposé que gb avait décidé de reprendre, ça ne serait peut-être pas une mauvaise idée de l'indiquer de manière de plus explicite....

Écrit par : polkadots | 09/02/2008

Ecrit par : polkadots | samedi, 09 février 2008 12:38

Cela n'excuse rien, il suffisait de citer en indiquant "Le blog NRV" ou "le DEL" comme ils l'ont fait pour Sarkofrance.

Écrit par : José | 09/02/2008

On t'a reconnu Emile Ajar ;-)))

Blague à part, il n'y aurait pas comme un léger contentieux entre l'Obs et gb ?

Au fait José ce ne serais pas toi qui aurait envoyé le SMS à Guy " Si tu reviens, j'annule tout " ?

(respire , josé , Respire... c'est de l'humour..)

Écrit par : Serval | 09/02/2008

Une petite bêtise inspirée par les derniers billets de José chez nous...

http://play-list.20minutes-blogs.fr/archive/2008/02/09/bonnes-nouvelles.html

Écrit par : adrien (de rien) | 09/02/2008

José voudrait tuer le père...
José devait fermer le DEL...
Chimères...
> Il y a toujours quelque chose d'agréable dans son propre dénigrement.
[Jean-Claude Clari]
Extrait de Le mot chimère a deux sens

Écrit par : skalpa | 09/02/2008

chic.

Écrit par : martingrall | 09/02/2008

Ecrit par : skalpa | samedi, 09 février 2008 18:54

Là tu débloques, skalpa... ;)

Écrit par : José | 09/02/2008

Ils doivent penser que José est le Martinon de Guy Birenbaum.

Écrit par : Phil | 09/02/2008

Ecrit par : Phil | samedi, 09 février 2008 20:36


Excellent ;-)

Écrit par : Gaëlle | 09/02/2008

Ecrit par : Phil | samedi, 09 février 2008 20:36

;)

Écrit par : José | 09/02/2008

Sans commentaire alors :)

J'adore ce billet. Bonne soirée et bonne continuation ;)

Écrit par : Falconhill | 09/02/2008

José

On peut me taxer d'acariatre et tout ce qu'on voudra, voilà qui confirme bien simplement et presque banalement malheureusement que l'état du "journalisme" en France est dans une sérieuse impasse !

J'y vois là tout l'arrière fond de la "crise économique" assortie de la crise des valeurs qui va avec et ici le récurrent problème des pigistes précaires en filigrane etc...

D'ailleurs mes commentaires sur ton billet à l'origine s'appuyaient sur une critique en règle du né-journalisme français suivi d'un commentaire critique sur une blogosphère dont le DEL de Guy Birenbaum aura révélé le fait sociologique majeur d'un vent populo-poujadiste hystèrique d'hyperindividualismes en tous genres et vous transformant tout citoyen ordinaire à s'autoproclamer journaliste !

Sans méchanceté vis à vis de sa personne, le cas de Serval symboliquement avec ses fautes d'orthographe décrivant parfaitement le stade infantile du citoyen ordinaire précaire en manque de reconnaissance sociale c'est de mon point de vue un cas d'école pour la sociologie (seul sujet qui m'intéresse) !

C'est un tout sociètal qui préfigurait à l'ère Sarkolepéniste que tout "observateur" avisé avait vu venir depuis 20 ans !

On est en plein dedans !

Écrit par : Malbrouck | 09/02/2008

Bonne nouvelle : il se pourrait qu'il n'y ait aucune corruption dans...
















...l'océan Articque. M'enfin, pas bien sûr quand même ("no data"). L'ours blanc, c'est assez taiseux faut dire.

http://snipurl.com/1zcco

http://www.emarrakech.info/Corruption-classement-mondial-etabli-par-transparency-international_a12552.html

http://www.transparency.org/news_room/in_focus/2007/cpi2007

Écrit par : patrice | 09/02/2008

Faut pas être comme ça José. Des erreurs y en a. A preuve : moi.

Écrit par : patrice | 09/02/2008

Ecrit par : José | samedi, 09 février 2008 20:12
Qui sait?

Écrit par : skalpa | 09/02/2008

Dans les commentaires - Martinon :

Le Monde

Peau de vache
09.02.08 | 21h53 Votre photo le fait ressembler à un parapluie roulé, ce pauvre Martinon...

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/01/23/h_9_ill_1002820_martinon.jpg

C'est vrai, moi même, je lui trouve pas bonne mine ces derniers temps :

http://www.funnyhub.com/videos/pages/lazy-polar-bear.html


libération "Un Martinon sinon rien"

filou
Martinon il a le charisme d'une éponge de mer. Voila tout
Samedi 09 Février 2008 - 19:05

Marie-Beatrice Monsieur Martinon Non Non Non
Vous avez bien compris - Monsieur Martinon non non non non non non non non. Allez à MONTFERMEIL. Samedi 09 Février 2008 - 16:10

François - Charles @Marie-Béatrice
Martinon Oui, Oui,Oui,Oui,Oui. Pour moi et mon Neuilly ce sera Martinon et rien d'autre. David n'a pas le droit de reculer et de nous laisser tomber. Et s'il ne fais pas d'erreur, il sera notre maire pour 30 ans. Il faut donc qu'il commence et pas plus tard qu'au mois de mars. Martinon Oui, Oui,Oui,Oui,Oui. Samedi 09 Février 2008 - 16:46

Pierre - Gaetan Un Martinon sinon rien
David Martinon est le légitime successeur du Président à Neuilly. Je ne comprends pas que l'on ne puisse pas voir le piège que serait son retrait. David a beaucoup de qualités, d'ailleurs Cécilia ne s'y était pas trompé en décelant en lui les qualités éminentes qui sont les siennes et pas celles de ses adversaires. La mairie de Neuilly lui revient de droit et personne ne peut soutenir sérieusement le contraire. J'espère avoir été clair. Martinon Oui, Oui, Oui,Oui, Oui Martinon mille fois OUI. Samedi 09 Février 2008 - 16:59

Charles - Gonzagues David Martinon est incontournable
Mais qu'a fait David pour susciter une pareille campagne de dénigrement alors qu'il n'a pas encore commencé à gérer la ville de Neuilly. Attendez un peu de le voir à l'oeuvre et vous vous déterminerez sur des faits et des actes concrets. David Martinon est le seul maire possible pour Neuilly. Tous les autres candidats sans exception n'arrivent pas à sa cheville. Je veux le meilleur pour ma ville de Neuilly et le meilleur c'est, répétez avec moi, DAVID MARTINON. David Martinon Oui, Oui, Oui,Oui,Oui Samedi 09 Février 2008 - 17:08

Anne - Constance David Martinon pour les 7 prochaines et heureuses années
Neuilly a besoin de continuité dans sa relation fusionnelle avec Nicolas devenu Président. Et le seul a pouvoir entretenir cette passion c'est David Martinon. Il ne faut pas faire faner la joie de l'amour qui dure depuis si longtemps et le seul à pouvoir le faire c'est le chevalier servant David Martinon. David Martinon a plus que des qualités, il a la confiance du Président. Que demander de plus a celui qui est fait pour nous comme nous sommes faits pour lui. David Martinon Oui, Oui, Oui, Oui, Oui. Samedi 09 Février 2008 - 17:23

Roberto A Anne-Constanc aux multiples noms
Vous faite bien d'envoyer plusieurs commentaires sous des noms différents, car vous avez bien compris que vous êtiez de moins en moins nombreux à soutenir une telle absurdité! Oui, oui,oui,oui, oui Samedi 09 Février 2008 - 17:42

Arsene @Roberto
J'ai le clair sentiment qu'Anne -Constance et ses amis soutiennent David Martinon comme la corde soutient le Pendu. Avec des amis pareils il n'a plus besoin d'ennemis. Martinon Non, Non,Non, Non, Non Samedi 09 Février 2008 - 18:06

Cafouille Woua, on a l'air de bien s'amuser ici
Moi aussi, moi aussi : Martinon ouiouioui, Martinon Maire de neuilly pour 90 ans, ouiouiouioui, Martinon Président, ouiouioui, Martinon Pape pour 1000 ans, ouiouioui, Martinon, ouiouioui, Martinon nonnonnon. De toute façon, j'habite pas Neuilly... Samedi 09 Février 2008 - 18:09


libération Si tu reviens...

Pitou Un mystère résolu
Et si Cécila le remplaçait au pied levé ? C'était peut-être ça, le sens du mystérieux SMS.Reviens te présenter à la mairie de Neuilly, et j'annule la liste Martinon. Samedi 09 Février 2008 - 18:22

Écrit par : patrice | 09/02/2008

José,

Sérieux, ce genre d'erreur n'arriverait pas si tu signais tes billets.
C'est pas faute de te l'avoir fait remarquer, hein?
Imagine une seconde que les journalistes ne se sont pas tapés toutes les mésaventures du DEL.
Faut quand même avoir lu tous les 300 à 600 comm' quotidiens pendant 3 mois pour savoir exactement de quoi il retourne. On peut leur faire cette grâce, non?
C'est pas un manque de professionnalisme, au contraire.
Plutôt un manque de transparence de ta part.

Le moment est peut-être venu de dénoncer la supercherie pour les moins assidus...

Le DEL de José.

C'est ici qu'on est.

Il serait temps de l'assumer.

Écrit par : Sacha | 10/02/2008

Une civilisation de la fête et de l'oubli, par Luis de Miranda

"En juin 2003, à l'âge de 32 ans, j'ai voyagé quelques jours en Pologne, seul, pour clore le chapitre d'une relation amoureuse de deux ans avec une jeune femme née à Cracovie. Ce fut une manière de la quitter : en découvrant la ville où elle avait grandi. En Pologne, j'avais une petite caméra vidéo avec moi. De temps en temps, rarement, je filmais quelques images. Ce fut le cas à Auschwitz.

Je ne suis pas juif, mes ancêtres sont chrétiens et, si ma mémoire est bonne, j'ai visité ce camp avec une motivation d'Européen moyen : un tiers de curiosité, un tiers de sens du devoir, un tiers pour méditer, vaguement, sur ce dont sont capables les humains envers d'autres humains. Pourquoi avoir tourné ces quelques images d'Auschwitz ? Peut-être parce que je voulais me donner la possibilité de les revoir, peut-être parce que c'était un moyen de garder une distance vis-à-vis de l'effet que cette visite aurait pu susciter, peut-être parce que j'espérais collecter sur ces images le substrat d'une révélation que donne rarement, à l'ère du tourisme massif, la découverte d'un tel lieu.


..."

Le Monde

http://snipurl.com/1zcja

Écrit par : patrice | 10/02/2008

on ne prête qu'aux riches. Gébé est un bon client, davantage que josé (josé qui au fait ? pas encarté chez les journaleuux çui-là. En fait l'info vaut également en fonction de qui en est l'auteur ou colporteur présumé. La notoriété de la signature est gage de sérieux de la signature pour les professionnels de la profession. Oui, puisqu'un journaliste professionnel est censé souscrire à la même doxa que tous ses confrères et consoeurs. Les blogueurs anonymes le demeurent, à quelques exceptions près. Et même en dépit du fait que leur nom et leur email figurent sur le site.

Ces phénomènes de champ et de hiérarchie sont très communs et se retrouvent un peut partout. Le problème est qu'ils témoignent, ici, de la frontière qui sépare l'info professionnelle d'autres formes d'info que l'on dit citoyenne. Et il semble que ce ne soit pas un qualificatif qui soit utilisé pour mettre en valeur cette dernière. Si tu blogues tu dois être journalisté pour mériter que l'on reprenne tes propos. Ce pourrait être la ligne. Point-barre.

Écrit par : off | 10/02/2008

Dans les commentaires ( pas bien neufs ).

"La garde à vue des trois fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité (BAC) - dont l'un a l'habilitation d'officier de police judiciaire - et de deux bouchers, a été prolongée de 24 heures, vendredi, par le procureur d'Amiens, Patrick Beau. Ils pourraient être mis en examen pour apologie de crimes contre l'humanité et provocation à la haine raciale. Voire pour menaces."

vlf
09.02.08 | 19h22
Trois policiers, sans doute éméchés, se sont livrés dans un bar à un numéro assez lamentable et bien ridicule. Ceci dit, ils n'ont tué ni brutalisé personne. Ils n'ont rien détruit. Que l'on cesse donc de monter en épingle ce tout petit fait divers.

GABRIEL A.
09.02.08 | 22h49
C'est vrai ils n'ont tué, ni brutalisé ni rien détruit. Il s'agit juste de fonctionnaires dépositaires de la force publique dans une République démocratique ayant, sous l'emprise de l'alcool (il faut les excuser !!), eu des paroles malheureuses... mais bien sur.

Thierry T.
09.02.08 | 19h34
La hiérarchie va t'elle être mise en cause ? Les règles de notation vont-elles être revues ? Bien évidemment non !!! Aprés la "CAP de la honte" des officiers où l'administration a fait rayer de l'avancement 50 fonctionnaires qui avaient le seul tort d'être adhérents du syndicat "de gauche" UNSA-SNOP, sans parler des multiples pressions et sanctions contre les syndicalistes SUD ou CGT, on voit que pour être bien noté il vaut mieux être à la FPIP !!!

Écrit par : patrice | 10/02/2008

LibéLyon

Retour sur la vie de Julien, qui s'est pendu en prison à Meyzieu

"On dirait une chambre d'enfant. Un lit bateau en bois, un poster de Charlot au mur, un singe en peluche près de l'oreiller. Julien avait 16 ans. Il s'est pendu samedi 2 février, dans sa cellule de l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Meyzieu (lire). Il y était incarcéré depuis un mois et demi. Rachida Dati, en visite ce samedi à l'EPM, a demandé une enquête administrative. Le père de Julien aussi veut comprendre. Pourquoi son fils est mort dans cette prison, pourquoi il y est resté malgré plusieurs tentatives de suicide...

Julien, 16 ans depuis septembre, est né d'un père qui s'appelait Mohamed mais a changé pour Sébastien, et d'une mère fragile, partie lorsque l'enfant avait huit mois. Elle a voulu le revoir, lorsqu'il avait 9 ans, mais il a refusé, a sauté par la fenêtre le jour où elle est venue. Il vivait chez son père et sa belle-mère, avec ses quatre frères, dans une assez grande maison d'un lotissement de Montélimar. «Il ne parlait pas beaucoup, dit Sébastien, technicien en radio protection dans des centrales nucléaires. Il était moyen à l'école, mais poli, respectueux. Il était gâté à la maison, il ne manquait de rien.» De rien sauf d'une mère.

Tentatives.

Les actes de petite délinquance ont commencé voilà quatre ans, le père datant précisément la rupture. «En cinquième, raconte-t-il, il a fait une bêtise. Il a baissé son pantalon dans la cour. Le collège m'a prévenu.» Et le soir, Sébastien a frappé son fils. Celui-ci s'est plaint le lendemain à l'infirmerie du collège. «Une assistante sociale est venue à la maison, poursuit Sébastien. J'ai été convoqué par un juge pour enfant.» Une mesure d'éducation en milieu ouvert a été décidée et le père s'est senti destitué. «J'avais perdu toute crédibilité, dit-il. Je ne pouvais plus intervenir. Si je me fâchais, il me disait que je n'avais pas le droit.»

Le garçon entame un parcours de petit voyou. Vole un scooter un jour, casse une vitre le lendemain pour piquer un CD, dérobe du linge dans un jardin. Le juge l'envoie chez un psychiatre, mais Julien ne parle pas. «Plus personne n'avait de prise, dit le père. Il faisait n'importe quoi pour se faire remarquer. Je savais que c'était des appels au secours, mais comment l'aider?» Les convocations au commissariat se multiplient, sans conséquence, puis l'addition tombe, à l'automne 2007. Julien, 16 ans depuis septembre, écope de deux mois de prison ferme, le 28 novembre.

Un aménagement de peine est cependant envisagé pour lui éviter l'incarcération. Mais le procureur en décide autrement. Après un incident dans le centre de placement immédiat où se trouve Julien, il l'envoie à l'EPM de Meyzieu. La loi Perben II de mars 2004 autorise le parquet à passer outre l'avis des juges et des éducateurs pour envoyer un mineur en détention, en cas «d'urgence motivée par un risque pour les personnes ou les biens». Alain Fort, l'avocat de la famille, dénonce «l'utilisation croissante de ce texte épouvantable pour contourner les aménagements de peine».

Julien se démet l'épaule au bout de quelques jours. En essayant de se pendre, expliquait lundi la direction interrégionale de l'administration pénitentiaire. L'administration centrale affirme à présent qu'il avait glissé. Elle indique en revanche qu'une tentative a bien eu lieu le 26 décembre. Le père est prévenu par les médecins. Il obtient un premier permis de visite le 5 janvier. «Julien ne supportait pas d'être là-bas», dit-il.

e garçon change quatre fois d'unité de vie. «Les personnels ont bataillé pour essayer de le sauver, affirme l'administration pénitentiaire. Il était dans la transgression absolue, dans la volonté suicidaire maximale.» Un EPM était-il l'endroit idéal, pour un adolescent suicidaire? Dès le 14 janvier, une place est réservée pour Julien dans un centre éducatif renforcé, en Haute-Loire. «Il m'en a parlé la dernière fois que je l'ai vu, raconte le père. C'était le 16janvier. C'était une question de jours, il avait hâte de partir. Pour la première fois, il m'a fait des excuses pour tout ce qui était arrivé. Je suis reparti soulagé.»

«Privé de parloir».

Neuf jours plus tard, Julien est toujours à l'EPM. Il met le feu à ses vêtements et sa cellule prend feu. L'administration pénitentiaire envoie alors une lettre au père pour lui demander s'il a une assurance, et Julien passe devant un juge, qui prend un mandat de dépôtest décidé. Il ne peut plus quitter l'EMP. «Le vendredi qui a suivi, une éducatrice m'a téléphoné, raconte le père. Elle m'a expliqué que Julien était privé de parloir pour une semaine.» L'administration conteste ce point. Le lendemain, un surveillant a découvert l'adolescent à midi, un drap serré autour du cou. Le père a passé son dimanche auprès de lui. «Il semblait dormir, raconte-t-il. Son cœur battait encore, mais son cerveau était mort.» Il a prévenu la mère, qui a pu passer l'après-midi auprès de ce fils qu'elle n'avait jamais revu. Puis lundi, le père a demandé aux médecins de débrancher les appareils qui maintenaient leur fils en vie."
Ol.B.


http://snipurl.com/1zcl5




La ministre de la Justice Rachida Dati a estimé samedi que le placement dans un Etablissement pénitentiaire pour mineur (EPM) du garçon de 16 ans, qui s'est suicidé lundi à l'EPM de Meyzieu (Rhône), était, «compte tenu des éléments de son passé judiciaire, tout à fait fondé».

Écrit par : patrice | 10/02/2008

Ecrit par : Sacha | dimanche, 10 février 2008 00:08

Pour résumer: ça éviterait aux journalistes de prendre des vestiges pour des lanternes

Écrit par : Serval | 10/02/2008

Les journalistes du Nouvel Obs auraient dû faire appel à l'inspecteur Barnaby, qui leur aurait indiqué volontiers que Guy Birenbaum avait émigré ailleurs.

Et à ce propos, un scoop : Malbrouck n'est pas tout seul à regarder les enquêtes de l'inspecteur Barbaby l'après-midi à la télé. Johnny Depp aussi !!!!!!!
http://www.liberation.fr/actualite/ecrans/309002.FR.php

Écrit par : Debout en pleine nuit tout comme Serval | 10/02/2008

Bien vu José, si l'obs avait su que ce n'était pas le validé par le microcosme Birenbaum il ne se serait jamais intéressé à votre écrit.

A noter que cette confusion semble agiter le del psychiatre et le del Serval, il est vrai que la prochaine fois ce sera peut-être leur tour !

Que la presse raconte des conneries ce n'est en revanche pas une news, ça a toujours été comme ça.

En tout cas on peut noter qu'ils ne se sont pas fatiguer à appeler Guy pour papoter sur son soi-disant papier. Ce serait intéressant que Guy dise ce qu'il en pense.

Écrit par : Armand | 10/02/2008

del psychiatrique pas del psychiatre, mais tout le monde aura automatiquement rectifié !

Écrit par : Armand | 10/02/2008

@Patrice : moi aussi j'avais laissé mon petit commentaire à "Libé" indiquant que selon moi il faudrait que la ministre réagisse aussi quand des policiers s'en prennent à des noirs ou des arabes, et pas uniquement en cas d'agressions antisémites de leur part.

Comme souvent mon commentaire n'est pas passé.

Écrit par : Armand | 10/02/2008

Plus ou moins hors sujet .

Cette décision d'engager un procès contre le Nouvel Observateur et , par là, de faire du foin au sujet de ce SMS, a t'elle, au moins pour partie, une visée électorale ? Dit autrement : comment l'électorat perçoit il cette affaire ? Est-il indigné majoritairement de ce que le NO ait publié cette information ( sous réserve de sa véracité, ce qui est encore et aussi un élément incident) ? Considère t'il plutôt qu'il s'agit là d'un acte fondé ? Ceux qui, aux municipales, notamment, s'apprêtaient à ne voter que mollement pour un candidat UMP, du fait d'une éventuelle déception quant aux résultats du gouvernement et pas vraiment satisfaits du comportement de son chef de file, sont ils remobilisés par cette affaire ?

Qui perd, qui gagne dans tout ça et dans quelle proportion, au regard du vote à venir et d'un futur moins proche ?

Le Nouvel Observateur a peut être fait un pari, ou simplement, peut être choisi de diffuser l'info, parce que lui attribuant un statut tel et donc du ressort de leur fonction, rôle, vocation, métier. Sans considérations en termes de popularité ou de non popularité des effets induits.

Voire.

Je ne considère pas que la décision d'engager un procès ait eu pour (seul) motif d'infuer sur l'opinion mais qu'on ait fait là haut, aussi, peut être, un pari ( et des sondages ?) ne me semble pas exclu.

J'entends : "c'est quand même pas la Presse qui va nous dicter nos choix électoraux !".Et: "caniveau", "poubelle"...et "racolage"...

Tout ça c'est presque subliminal et tout le monde est très ému (vive Zému!).

Écrit par : patrice | 10/02/2008

Sous reserve de ce quelque chose puisse être "presque", "assez", "très", "complètement","peu"...subliminal. Faut qu'on en cause.

Écrit par : patrice | 10/02/2008

@patrice : quand Mitterrand s'envoyait en l'air avec une etudiante scandinave seul "Minute" en parlait, et personne ne parlait de sa deuxième famille alors que tout le monde était au courant (idem pour la francisque jusqu'en 1995, ses problèmes de santé...). Pas besoin de procès, les journalistes étaient couchés.

Ca s'est un peu dégradé à la fin de deuxième septennat Chirac où sont sorties ses histoires de cul et de compte au Japon.

Sarkozy aurait pu utiliser l'arme inaugurée naguère par Giscard : le contrôle fiscal contre tous les gêneurs.

Il opte pour la voie judiciaire, et cette voie judiciaire m'apparait en cohérence avec le fait que Sarkozy laisse les journalistes gagner leur vie en écrivant sur ce que les lecteurs réclament : les paillettes et le bling-bling.

Ca pose quand même de nouveaux problèmes : il faut espérer que la majorité des journalistes ne craquent pas à la moindre menace de placement en détention comme un vulgaire Dasquié. Et comment assurer l'égalité des armes devant les juridictions alors que Sarkozy est chef de Dati qui est chef des procs ?

Sur un plan plus humain vis-à-vis de sa première femme je ne vois pas comment il aurait pu ne pas réagir. Et porter l'affaire au pénal c'est en quelque sorte fixer une limite que je trouve normal au déballage d'imputations invérifiables.

Je pense que l'Obs doit avoir des problèmes de fric pour s'être lancé dans cette histoire de sms.

Écrit par : Armand | 10/02/2008

En fait ce n'est pas devant les juridictions (les juges sont independants) mais au stade de l'enquete preliminaire que les problemes se posent avec cette plainte pour faux et usage de faux. Sous réserve que je ne suis plus l'actualité juridique depuis 4 ans il me semble que le parquet seul peut lancer écoutes, perquisitions, etc.
Et le parquet c'est Dati, elle nous l'a assez répété.

L'avocat de Sarkozy et le parquet devront marcher sur des oeufs pour eviter que tout soit annulé ultérieurement par la cour de cassation ou par la CEDH (ou même une courageuse juridiction inférieure)

Écrit par : Armand | 10/02/2008

Ce qui est ennuyeux est que ça donne des arguments pour fermer le dél si José ne voulait ou ne pouvait plus s'en occuper, au risque d'en laisser les manettes à quelqu'un qui pourrait subitement publier des textes hitlériens ou zoophiles qui seraient immanquablement mis sur le compte de Guy...

Écrit par : Armand | 10/02/2008

Ecrit par : Armand | dimanche, 10 février 2008 11:04

J'ai vu ici et là (commentaires sur Eolas et ailleurs) que tout ça allait peut être faire pschitt ou du moins serait renvoyé à 2012 s'il n'est plus alors Président (jurisprudence Chirac ?).

Mon sondage ( mais c'est internet et seulement internet...): sur le site du Journal Le Monde, ça paraît pas tellement faire bouger les esprits. Peu de gens réellement choqués. Mais comme c'est rien que des intellos, comme moi, qu'en conclure ?

Donc sur 4 pages de commentaires ( sur 7 mais j'ai pas eu le courage de tout me farcir ), et, pour préciser, les 4 pages les plus récentes, ce qui doit peut être être considéré...sur une cinquantaine de messages, une bonne moitié sans indignation, voire mieux (ou pire...selon le point de vue qu'on adopte)...un tiers impassible...un huitième offusqué/"scandalisé".

Pas le temps de chercher un dénominateur commun en termes de fractions, mais ça doit faire à peu près le compte (50+33+25=100 non ?)

Écrit par : patrice | 10/02/2008

Euh non : 50+33+12,5 = 100 non ?

Écrit par : patrice | 10/02/2008

@Patrice : c'est toujours pareil quand on pique des flics en train de cogner martyriser ou voler c'est la faute de la hierarchie.
Les avocats des flics utilisent systematiquement cet argument dans leurs plaidoiries ("mon client n'a pas ete bien forme", "son chef n'etait pas la", "son chef etait la et volait/violait/cognait avec lui").
Mais depuis une quinzaine d'annees les magistrats ne sont plus tres conciliants, heureusement.

Écrit par : Armand | 10/02/2008

Chez les officiers de police du SNOP certains pensent quand même que les trois ripous presumes ont droit au respect de la presomption d'innocence...surtout que ces officiers sont bien places pour savoir que des temoignages sont toujours fragiles :

http://www.snop-snapc.fr/forum/viewtopic.php?id=1868


Encore une fois je n'ai jamais vu une telle agitation pour des propos racistes sur les noirs ou les arabes. Et c'est dommage. Et tout le monde s'en fout, je dois passer pour une raclure dieudonnesque antisémite d'extreme gauche en le notant.

Écrit par : Armand | 10/02/2008

Ecrit par : Armand | dimanche, 10 février 2008 11:29

C'ta dire, euh....

Non, moi je remarque ces propos sur la notation.Et je sais ce que c'est la notation dans l'administration ( j'y ai servi deux fois et longtemps ). Ca vaut ce que ça vaut. Y a a boire et à manger. Z'étaient bien notés. Z'avaient des médailles. Voyons un peu du coté de la Légion d'honneur et de tous les Mérites de ceci ou de celà. Y a finalement que celle du travail qui soit pas/peu contestable ( si elle existe encore ) quoi qu'on die.

Mais bon.

Non, ça tombe sur la BAC, c'est pas mal, même si beaucoup dans ce corps, je suppose, font du mieux qu'ils peuvent. Enfin...: n'en rajoutent pas.

Et c'est paux faux : les hierarchies parfois pantouflent gentiment. "Pas de vagues, pas de vagues ...". Et pour ceux qui sont en mer, et bien: "qu'ils se dém...".

Pour citer Higelin : "Un oeil sur la guitare, un autre sur la bagarre".

Autre source : " Monsieur le juge, vous le savez, mon client durant toute son enfance a mené une vie de bâton de chaise...dont vous avez le dossier entre les mains".

Écrit par : patrice | 10/02/2008

Bonjour José.
Bien sûr ce traitement dans "l'information" (sic) par le site du Nouvel Obs pose question.
Bien sûr, reprendre un texte en pensant en faire des choux gras parce que l'auteur en serait (intuitivement) g.b. est étonnant.
D'un autre côté, ta réaction sur le site de l'Obs me laisse également songeur :

José :
Le blog NRV (Domaine d'Extension de la Lutte) n'es (titre tel qu'il a été retenu par le moteur apparemment)

Bonjour,

Je suis l'administrateur du Domaine d'Extension de la Lutte (le blog NRV) et son auteur. C'est donc moi qui ai écrit les propos que vous attribuez injustement à Guy Birenbaum.

Je ne sais quelle réaction aura l'intéressé mais je puis vous dire qu'ayant déjà exprimé ma perplexité quant à votre traitement de l'information sur le billet que vous citez, je ne sais plus trop quoi penser... Dois-je me sentir lésé ou tout simplement ignoré ?
09.02 à 12h05

Injustice ?
Lésion ?
Sentiment d'ignorance ?

Tout cela n'est il pas de trop ?
Ou sont ce justement les seuls motivations de la "blogosphère", à tous les niveaux d'ailleurs, celui des inconnus comme des "célébrités" de la toile, témoins ordinaires ou journalistes patentés, passionnés d'information, professionnels de l'intoxication, militants aveuglés et encartés informés. Tous certainement, à des niveaux ou des sentiments divers, se prenant pour des "initiés" (pour revenir à GB), et ce à juste titre ou non.

Exister.

Un peu.
Beaucoup.
Passionnément.
Pas du tout.

A tout prix ?

Voilà sans doute la réelle limite de "l'information" sur internet.
Chercher à copier les schémas (honnis en surface mais implicitement admirés en profondeur) du journalisme "officiel".
Ceux qui, depuis longtemps déjà, mettent au premier plan le nom de l'auteur avant le contenu de l'information.
Une sorte de sous-pipolisation éphémère et d'une brièveté même pas fulgurante (au sens intellectuel du terme) qui vérifie presque exactement la "prophétie" d'Andy Warhol : «A l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité mondiale.»

C'est sans compter sur cette autre maxime du même auteur :
«La notoriété, c’est comme de manger des cacahuètes : quand on commence, on ne peut plus s’arrêter.»

Étonnamment moderne que cette citation.

Elle résume tout à la fois la politique, le journalisme et la conduite des posteurs sur Internet...

Écrit par : Marc Louboutin (mclane) | 10/02/2008

Ecrit par : Marc Louboutin (mclane) | dimanche, 10 février 2008 15:56

Salut Marco, je t'embrasse,

Le commentaire sur l'article du Nouvel Obs était accompagné de courriels dont le premier destinataire a été Guy lui-même.

Ma première motivation a été que je ne voulais pas que l'on attribue à Guy des propos qu'il n'a jamais tenus. Ensuite, effectivement, est venue la réflexion comme quoi s'ils avaient su que c'était moi ils n'en auraient jamais fait un paragraphe, d'où mes interrogations.

Mais plus globalement, je me suis posé la question du traitement de l'information sur mon précédent billet, celui-ci ne faisant que le corréler. Dès lors qu'il y avait maldonne, pourquoi ne se sont-ils pas donné la peine de chercher les éclaircissements plutôt que de les attendre ?

Quant à mon éventuelle notoriété, je crois que tu sais ce que j'en pense. ;)

Écrit par : José | 10/02/2008

Quel culot Sarkozy a eu ce soir sur toutes les ondes de vanter son Traité "simplifié", adopté sans référendum, alors qu'il s'agit du retour par la toute petite porte de la Constitution européenne, dans son intégralité !

Le pire déni de démocratie de la Vème République, et il en est fier !

www.levraidebat.com

Écrit par : Alex | 10/02/2008

Dans les commentaires :

BEN VOYONS
10.02.08 | 17h24
Fadela a oublié le nom de l'association qu'elle présidait il y a quelques mois ...

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/02/10/h_9_ill_1009647_amarasarkozy.jpg

Écrit par : patrice | 10/02/2008

Dans les commentaires :

GERARD s.
10.02.08 | 17h41
"Quelqu'un qui ne prépare pas sa succession est quelqu'un qui n'est pas à la hauteur de la tache qui lui a été confiée" disait Nicolas Sarkozy en introduisant la liste Martinon. Que les mots sont cruels surtout si l'on pense qu'il parlait de sa fonction municipale! Imagine-t-on ce qu'il adviendrait si on lui confiait des taches plus importantes au niveau de la communauté de communes ou même du canton? Enfin Dieu merci l'intelligence des électeurs nous protégera d'un tel désastre.

Benoit B.
10.02.08 | 18h41
SMS : t pa rvnu, jkass tou

Écrit par : patrice | 11/02/2008

Fadela Amara, auvergnate, est enthousiasmée.

Brigitte dit :

Bénédicte G.
10.02.08 | 19h52
auvergnate, le nouveau truc à la mode, moi j'chui picarde! On veut du concret pas juste des mots, demain c'est lundi, le lundi on se met au boulot et demain lundi ces idées seront donc mises en oeuvre, parce on veut des résultats vite!je ne veux pas vivre dans des rues bradées de policiers, je veux que les jeunes de banlieues et de partout de ce pays retrouvent la croyance en l'avenir.Les jeunes sont mon avenir et celui du pays. Je réclame un avenir. Point.

Écrit par : patrice | 11/02/2008

Depuis le temps que je te suggère et te répète de signer tes billets, José....Cela devait arriver! Mais sans doute le fait que tu ne te sois pas senti tout à fait à l'aise pour t'approprier un blog confié aux lecteurs du Del t'a-t-il empêché de le faire...;-))))

Écrit par : etrun | 11/02/2008

Ecrit par : Marc Louboutin (mclane) | dimanche, 10 février 2008 15:56

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi: une des motivations de la signature par les journalistes est d'afficher la responsabilité de celui qui écrit. Cette question de l'anonymat de l'auteur d'un comm' ou d'un billet est d'ailleurs en cours de discussion au sein d'un site d'info nouveau comme Rue89. Lequel réfléchit, je crois, à revenir aujourd'hui en arrière après avoir ironiquement attribué le "pseudo" "courageux anonyme" à tout auteur de commentaire qui refusait de s'identifier. Il n'y a qu'un exemple de journaux qui ait supprimé toute signature individuelle; c'est The Economist. Mais il y a, à la place, cette "marque collective" qu'est le titre du journal. (ça aurait pu être, un temps, le cas du Del, mais c'est une autre histoire...).
Personnellement, c'est pour cette question de responsabilité que j'ai opté pour l'usage d'un pseudo unique depuis un bon moment déjà. Ceci afin d'assumer la responsabilité de ce que j'écris. Mais si j'ai conservé ce pseudo, c'est que j'ai pensé que mon employeur actuel pourraît prendre ombrage de certaines de mes positions sur le web.

Écrit par : etrun | 11/02/2008

@Etrun

Mon intervention ne portait pas sur les pseudos.

Bon, mais le quart d'heure de gloire est aussi valable pour ceux qui vivent au quotidien une "deuxième vie cachée" sur internet.

Cela me fait penser à un blog d'information sur lequel on apprend aujourd'hui qu'un auteur un peu connu (dont j'ai aimé le bouquin), va quitter son pseudo pour intervenir sous son nom, qui non , c'est compliqué, n'est pas non plus son vrai nom...

Le pseudo c'est ainsi un peu l'art de rester ado toute sa vie...

;-)

Écrit par : Marc louboutin | 11/02/2008

Ecrit par : Marc louboutin | lundi, 11 février 2008 14:30

Il faut faire gaffe, car avec MAM qui est partie en guerre contre les gauchistes terroristes, nos ordinateurs risquent de ne pas supporter le waterboarding et de réveler l'identité qui se cache derrière nos IP ;-))))

Écrit par : nef | 11/02/2008

@Nef

Me concernant...Je ne risque plus grand chose ;-)

Écrit par : Marc Louboutin | 11/02/2008

Marc Louboutin

Une fois n'est pas coutume je partage à 1000% ton analyse POLITIQUE et celle du visionnaire Andy Wharrol ça va sans dire ! ;-)

Tout de A à Z depuis le supposé SMS d'une citoyenne divorcée jusqu'au traitement de l'information ou de la rumeur et y compris l'ensemble de ses sous éléments collatéraux nous confirment bel et bien où se situe la problèmatique de fond que d'éminents "savants" identifient à travers le concept d'hyper-individualisme peu importe les étages finalement ! ;-)

Nef vient meme enfoncer le clou en affirmant presque que nous serions en plein régime de dictature justifiant qu'Esther l'autre jour osait comparer la communication sur internet à un devoir de résistants obligés de s'envoyer des commentaires sous des noms de codes !!

Je commence d'ailleurs à comprendre en quoi le langage LOLISTE SOT est en réalité codé et masque bien entendu de l'idéologie de résistance de haut vol !

Moi qui narguait les See Ya de Skalpa alors meme que ce cri de ralliement à lui seul a du sans doute sauver la peau à tant de nos camarades !

Comme toi j'utilise mes noms et prénoms et nous n'aurons pas à nous plaindre de la chaise électrique qui nous attend !

Chaise électrique permanente et y compris de gauche et d'extreme gauche si on retrouverait trace de mon aveu de crime d'homosexualité addictive compulionnelle de nymphomaniaque répugnant, salace, vulgaire et dégoutant dès lors que les centaines de bites sucées et prises dans mon cul de pédale furent des bites adultes, responsables et consentantes et donc promises à la castration définitive !!!

Pardon de m'essayer à la liberté d'expression dans notre France démcratique des droits de l'homme hyper-ultra-civilisés comme le monde entier sait bien entendu !

Ca en devient presque cocasse que par l'inéluctable et malicieux balancier de l'Histoire ce soit au Président d'une droite libérale la plus décompléxée que revient le privilège d'avoir à faire appel au DROIT c'est à dire à la République pour qu'enfin LA MORALE illégale, anticonstitutionnelle, occulte cesse de nous interdire la LIBRE EXPRESSION DE NOS LIBERTES ACQUISES sous pretexte que ce qui relève de la vie privée se doit d'etre dissimulée SINON GARE A LA VINDICTE FASCISTE POPULAIRE !

Fatalitas ! Meme les anarchistes libertaires révolutionnaires se trouvent etre presque REGILIEUSEMENT choqués par l'expression libre du Chef d'Etat qui selon TOUS doit rendre des comptes au TRIBUNAL POPULAIRE POUJADISTE FRANCHOUILLARD SOUS CIVILISE !!

Il a TOTALEMENT raison de porter plainte contre des MAUVAIS journalistes, escroc et fascistes de leur état mental et culturel et CONVAINCUS que la FAUTE est du coté de celui qui vit de manière transparente SA LIBERTE qui n'a de SENS LIBRE que le FAIT POLITIQUE CIVILISATIONNEL de ne pas etre présenté tel UN NON DROIT CULTUREL ET MORAL !!!

La mode des journaleux de gauche c'est de punir celui qui a osé etre trop libre car selon leur diction sectaire facho occulte ffroyable "pour vivre heureux vivez cachés SINON PANPAN CUL CUL TRES GAUCHISTE !!"

Quelle horreur que cette idéologie de gauche réactionnaire !!! Mille fois pire que la droite la plus extreme ! C'est dire l'état mental de ce pays sous développé !!!

Très intéressante et effrayante époque française que nous vivons là !

Que de rebondissements et quel bas les masques géant spectaculaire ! ;-))

Écrit par : Malbrouck | 11/02/2008

Tiens malbrouck, reviens, ben je mle barre moi et tant pis s'il se marre

Écrit par : skalpa | 11/02/2008

Skalpa

T'inquiètes !! Tes amis journaleux de gauche et de droite sont en train de te soutenir dans Mots Croisés et trouves que Sarkozy est trop vulgaire car il a fait la bise à Merkell et a osé lui dire "Hey, Angela, Honney Moon together !!" !

L'image du peuple très brillant et sophistiqué de France est sérieusement atteinte et on compte sur ton révolutionnarisme légendaire pour nous remettre de l'ordre face à la chienlit Sarkozyste ! ;-)))))

Quel film comique que l'ère Sarkozy et son pendant HILARANT qu'est l'antisarkozysme primaire pour ne pas dire primate ! ;-)))

On ne s'ennuie plus une seconde !

Écrit par : Malbrouck | 11/02/2008

Pseudo Louis-Ferdinand, sors donc du corps de Malbrouck!!!

Écrit par : etrun | 11/02/2008

Juste en passant, pour conforter ce que je disais plus haut sur la notoriété et les cacahuètes.

Me baladant sur l'actualité des sites d'informations (?), je croise un post (assez bien écrit au demeurant) sur le traitement des personnes âgées par les intérimaires d'encadrement des maison de repos et, regardant dans le référencement (les tags qui accompagnent le sujet) je trouve : carla nue, carla naked,

Où comment tenter de faire de l'audience à tout prix...

Internet, dernier recours de "l'Info" (avec une majuscule !)?

Je doute....

Écrit par : Marc Louboutin (Mclane) | 12/02/2008

Ecrit par : Marc Louboutin (Mclane) | mardi, 12 février 2008 09:58

J'ai remarqué que ce genre de choses arrive de plus en plus fréquemment au cours de mes balades sur le web...
L'intérêt m'échappe vraiment, celui qui cherche des photos de X ou Y nue se fait avoir, celui qui cherche de vraies infos (comme toi sur les personnes âgées) se sent aussi complice de ces subterfuges...
Avoir son petit quart d'heure de notoriété, c'est donc ça qui anime les bloggeurs ?
Il est normal d'avoir envie d'être lu, quand on pense avoir quelque chose à dire, mais de là à faire de la "publicité mensongère", il y a un pas...

Écrit par : adrien (de rien) | 12/02/2008

Adrien

Avoir quelque chose à dire ??? Ca n'a aucune forme d'intéret bon sang !!!

Au lieu d'etre des passeurs ou plutot des moyens de locomotion des IDEES ou des VALEURS chacun s'est pathétiquement imaginé avoir à exister en briquant "la voiture", sa voiture, son MOI, son JE !!!

Quelle bande d'illuminés exaspérants !!!!

Quelle catastrophe nationale que cette blogosphère nous décrivant l'hystèrie hyperindividualiste de malheureuses gens qui n'ont strictement rien d'autre à dire que de se crier à eux memes qu'ils existent !!

Nous sommes dans l'ère de la débilité la plus aboutie voilà la réalité !

Comment peut on imaginer exister au dessus des IDEES ???????

Quelle horreur que cet internet en particulier FRANCAIS le plus pathologique d'entre tous !!!

Sans etre totalement communiste j'avais révé à UN SEUL BLOG POLITIQUE D'INTERACTIVITE CITOYENNE produisant REFLEXION IDEOLOGIQUE SUR LE FOND !!

Je n'ai assisté qu'à UNE PARODIE DEMOCRATIQUE ENTRE ABRUTIS LOLISTES FINIS !!!

Et quand je pense aux arbres abattus pour tous les livres INUTILES qu'auraient IMAGINE avoir lu tout ce beau linge j'en suis malade !!!

Y a qu'une dictature très dure qui je l'espère pourra éventuellement sauver ce pays de son suicide mental et culturel !!

Seules de vraies geoles produisent du bon pour l'humanité !

La pire des prisons c'est cette maudite liberté non gagnée à la sueur, au sang et aux larmes !!! FATALITAS !!!

Vivement que la matraque me réveille tous ces enfoirés finis !! C'est la seule voie de secours !!

Écrit par : Malbrouck | 12/02/2008

Finalement Malbrouck...
Parfois je t'aime bien...

Écrit par : Marc Louboutin (Mclane) | 12/02/2008

Marc

Je crains que tout le monde aime bien tout le monde dans ce Kafkaien internet français meme et surtout s'il arrive de verser dans la detestation généralisée, sport national oblige ! ;-)

Ce qui me fout la colère et la rage c'est d'avoir à prendre froidement acte que la situation psychologique française décrit un manque de reconnaissance évident des individus comme s'il y avait là un déficit national d'ordre culturel très profondément ancré !

Et contre ce phènomène de fond on ne peut rien faire d'autre que d'avoir à l'observer !

De mon point de vue c'est une tragédie culturelle ! C'est mon diagnostic dont le concept s'appelle "parodie démocratique" et dont le contenu est "hyperindividualisme" par une nouvelle forme de conversion hystérique si j'osais dire !

Alors bien sur personne n'est responsable et pas vu pas pris !

Omniscient celui qui pourra m'expliquer par quelle mécanique historique la France puissante et supposée cultivée se trouve avoir sur les bras une population d'une immaturité pareille pour porter une telle souffrance collective du "mal de reconnaissance" !

Mystère et boulle de gomme !

Bref l'action politique citoyenne éclairée attendra Godot ! ;-)

Écrit par : Malbrouck | 12/02/2008

Malbrouck,
Il n'y avait pas de second degré dans mon intervention.
Il faut avoir lu "Les cadets" de Ernst Von Salomon pour comprendre certaines motivations influentes au gouvernement. (Je ne refais pas la liste. Non ?)
Egalement avoir dans sa bibilothèque quelques écrivains de la génération de droite, celle d'après la guerre (désolé je vieillis presqu'à vue d'oeil dans l'époque actuelle), pour se rendre compte de la fatuité du combat politique actuel à gauche (c'est bien ce que tu voulais dire, non ?)
Schoendorffer (l'ensemble), Lartéguy (celui de "Tout homme est une guerre civile" ou des "Libertadors" mieux que les autres titres, plus pour initiés( ou nostalgiques) de l'évolution de l'armée), l'air de rien, et surtout sans le deviner (auteurs des années 50, 60 dans le meilleur des cas) décryptaient mieux les tenants et les aboutissements réel du comportement humain que n'importe quels écrivains dit "de gauche" qui se complaisent, finalement, entre eux, dans une pensée intellectuelle qui est loin de la langue et de la pensée tenues dans les logements ouvriers.
Finalement (je recommande particulièrement les deux tomes de Lartéguy cités), tout était dit sur l'évolution politique européenne et particulièrement française.
Et surtout, cela permet de savoir pourquoi il faut, quoi qu'il arrive, garder une conscience politique d'opposition aujourd'hui.
Paradoxe français que de ne reproduire à bas frais, et de basse qualité, ce qui a déjà été au pouvoir.
C'est d'autant plus inquiétant que cela fonctionne encore.
Et Malbrouck, désolé d'avoir à l'écrire sans phraséologie et avec des mots simples.

Quant aux autres, avant de bondir instinctivement, pour une fois, s'il vous plaît, relisez....

Écrit par : Marc Louboutin (Mclane) | 12/02/2008

Autrement dit les conditions psycho-sociales et culturelles ne sont pas réunies en France 2008 pour que les citoyens puissent se "projetter" dans la question de l'intéret général (ou le projet national identitaire républicain) car ils sont préoccupés à se construire à peine en tant qu'individus pour l'heure (parodie démocratique et foire aux égos) !

Je reviendrais dans 300 ans lorsqu'enfin mes camarades auront fait le tour dans "la démocratie parade" pour qu'enfin on reprenne les travaux de 1789 relatifs eux à la République ! Je ne suis plus à une minute près dans cette affaire !!

Disons que je me suis trompé d'époque comme dans les Visiteurs OK ???

;-))

Écrit par : Malbrouck | 12/02/2008

Ecrit par : Marc Louboutin (Mclane) | mardi, 12 février 2008 14:47

Très juste commentaire et merci pour les références ! Le principe de réalité nous réunit au moins sur la synthèse peu importe les chemins pris !

Bonne journée à toi et à tous ! ;-)

Écrit par : Malbrouck | 12/02/2008

Malbrouck
Bonne journée à toi aussi.
Et mille pardons pour les fautes d'orthographe (Il n'y a jamais de part belle à l'inattention lorsque l'on écrit pour autrui, ce n'est plus alors une une excuse cela devient une insulte...) que je laisse passer par emportement et aussi par manque d'éducation sans doute...;-)
Quant aux chemins pris...tant que tu ne me reproches pas la face pour tenter le sommet, cela me va...
;-)

Écrit par : Marc Louboutin (Mclane) | 12/02/2008

....Bon courage l'ami pour affronter de face le sommet pourvu que tu acceptes alors que je continue à rester en bas de la falaise ! J'ai bien trop le vertige pour aller regarder le vide depuis le haut là où je m'évertue à dire à mes camarades de cordée que la vue est aussi belle d'en bas !
;-)))

Écrit par : Malbrouck | 12/02/2008

Le vide, Malbrouck, :
C'est un vrai boulot.
Une vocation peut-être....
Un destin ?
(Ok, là c'est trop !)

Écrit par : Marc Louboutin (Mclane) | 12/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu