Avertir le modérateur

27/12/2007

UIMM et Tracfin : transparence jusqu'à l'effacement de données ?

C'est Marianne numéro double 557-558 en page 28 qui nous l'apprend en posant une question qui fâche : le ministère des Finances cacherait-il d'inavouables secrets ?

D'après la version officielle c'est la cellule de traque anti-blanchiment Tracfin qui aurait alerté sur les retraits en liquide de l'UIMM.

Sauf que.

Sauf que François Werner (biographie.pdf), le patron de Tracfin, a remis aux policiers chargés de l'enquête, lors d'une perquisition le 13 décembre qualifiée par l'hebdomadaire de "courtoise", des documents bancaires qu'il avait "oublié" de remettre au procureur de la République de Paris.

C'est là que commencent les surprises. Les policiers n'ont pu relever aucun enregistrement informatique du dossier. Aucun fichier, aucune note, aucun document n'a été retrouvé sur les ordinateurs des fonctionnaires ayant eu à traiter ce dossier. Seule une "synthèse papier" existerait et, comme le relève à juste titre Marianne, comment expliquer alors les déclarations comme quoi il aurait été effectué de "longues et minutieuses investigations" ? Évidemment, ce non-constat a conduit le juge Roger Le Loire à demander une expertise des disques durs de plusieurs ordinateurs de Tracfin (techniquement il est possible de retrouver les données d'un disque dur même si elles ont été effacées, formatées et écrasées plusieurs fois).

Plusieurs questions restent toutefois en suspens : François Werner est un ami proche de Jean-François Copé, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget en 1993. Tracfin a été alerté dès 2004 par la BNP des retraits en liquide de Denis Gautier-Sauvagnac mais il aurait été alors donné consigne de mettre le dossier en attente. Sans aucune "note ministérielle" cependant selon une source proche du dossier et de l'inquisition...

Mais pis. Aucune enquête sérieuse n'a été menée par Tracfin qui n'aurait même pas consulté le fichier des comptes bancaires, ce qui aurait permis de constater que l'UIMM disposait d'au moins une dizaine de comptes bancaires sur lesquels ont été effectués plus de 20 millions d'€uro de retraits en liquide.

Christine Lagarde, ministre des Finances a fait savoir que Tracfin ne ferait aucun commentaire avant même que son patron ne réagisse.

Les disques durs des ordinateurs vont-il parler et peuvent-ils mettre en ébullition les coulisses du pouvoir ?

À suivre...

24/12/2007

Nicolas Sarkozy et vie privée : Noël en décembre.

Sans tomber dans la psychologie de comptoir, on peut raisonnablement penser que ce qui caractérise l'action de Nicolas Sarkozy est l'obsession du challenge. Peut-être est-ce même cela qu'il appelle la rupture. Faire mieux, faire plus, faire plus vite et plus voyant que ses prédécesseurs et homologues. Cela constitue-t-il une action politique dans la durée ? Comment élaborer une politique cohérente en recherchant constamment le coup d'éclat ? Quel prix à payer ?

Cécilia était la "femme de" (j'adore cette expression), il l'a voulue et il l'a eue. Elle n'aimait pas les projecteurs et les ors du pouvoir, c'était donc incompatible avec la vision du président. Elle est en conséquence devenue la "femme deux".

Plus haut, plus fort, plus visible et plus clinquant… Carla Bruni représente-t-elle un nouveau challenge : garder auprès de lui la beauté italienne à la réputation de croqueuse d'hommes ? En commençant par un beau cadeau ?

Le couple passera Noël en Égypte. Ça a le goût du pipole, ça ressemble à du pipole mais c'est du pipole. Et le moins que l'on puisse dire est que ça ne laisse pas indifférent, surtout les journalistes. Si les Français jugent d'ordre privé cette divine idylle, ils sont tout de même nombreux à penser que Nicolas Sarkozy surexpose sa vie privée même si cela ne détériore que très peu l'image qu'ils ont de lui.

Nous lui souhaiterons donc, comme à tout le monde, de joyeuses fêtes et un bon Noël. À moins que ce voyage ne vienne à être perturbé par l'Arche de Zoé ou la libération d'Ingrid Bétancourt.

Au fait Monsieur le Président… Il y a peut-être un détour à faire par le Niger, non ?

Mais bon, zou… Ne soyons pas bégueules. Un petit séjour au soleil en charmante compagnie, c'est dans l'ordre des choses. Pipoliser plus pour présider plus.

Joyeux Noël, Monsieur le Président.

60b5c9af417ff524c8acd9f2028f1922.jpg

Joyeux Noël à tous. 

 

20/12/2007

C'est la faute à Chirac.

La rupture selon Nicolas Sarkozy a consacré l'irrespect de la continuité de l'État, que ce soit par sa proximité avec George W. Bush (dont son alignement guerrier sur l'administration américaine vis à vis de l'Iran) ou l'affaire "Clearstream 2" (rappelons que l'affaire "Clearstream 1" a tout de même produit comme principale victime Denis Robert) dans laquelle un président de la République en exercice peut rester constitué partie civile.

Le traître finira toujours trahi. Ce fut le cas de Jacques chirac, pas encore de Nicolas Sarkozy mais ça ne tardera pas car la règle des 3 L (léchage, lachage, lynchage) a toujours été observée tant les relations en France entre médias, finance et politique sont incestueuses.

Mais avec l'affaire Jean-Paul Bolufer, le bras droit de Christine Boutin (ministre du Logement et de la Ville) qui loue un appartement 3 à 4 fois moins cher que le tarif du marché mais vitupère contre les soi-disant privilégiés du logement social, on atteint probablement un sommet de mauvaise foi, digne d'un champion du monde de foutage de gueule comme écrirait avec son talent inimitable mon voisin Sébastien Fontenelle.

Il faut le comprendre, le sieur.

C'est la faute à Jacques Chirac.

 

 

Et si au lieu de tuer le père constamment, on en prenait les conclusions qui s'imposent et assumait ses responsabilités collectives ?

Et les rats quiteront le navire... Probablement... Peut-être... Utopiquement...

Déontologiquement.

 

José

Merci à skalpa pour le lien vidéo

15/12/2007

Le bonneteau

Bienvenue dans la partie de bonneteau ! Misez donc, c'est facile, il ne faut simplement pas perdre de vue la dame de coeur.

Mais l'important ce n'est pas cette carte. Ce sont les deux autres...

Tenez par exemple cet amendement voté dans la nuit du 11 décembre.

Voila bien la preuve que pour l'État les malades, les personnes agées, sont un poids, et qu'ils comptent bien se faire rembourser les quelques deniers qu'ils leurs attribuent à grand renfort de propagande. Et ce n'est pas seulement la perte de beaucoup d'acquis sociaux, mais aussi la culpabilisation de n'être pas bien portant, productif, actif.

66daa163e70e797e27a1bc7bdaa02f6a.jpg

Il a fallu une levée de boucliers des professionnels du secteur pour que le gouvernement ne retire in-extrémis à l'Assemblée Nationale le texte du Sénat... Prouvant ainsi que seule une mobilisation peut le faire reculer.

Mais comment, vous ne l'aviez pas vu ? C'est normal, cela fait une semaine qu'on vous trimbale Khadafi sur toutes les chaînes. À croire que les 10 milliards d'€uro de contrats dont le gouvernement se targue sont en fait 10 milliards d'économies sur les prestations sociales à venir.

Voila c'est ça le bonneteau... Vous croyiez suivre la bonne carte ? Perdu...
7cec70c8e147ca387e9f0dc7cacae0f0.jpg

Autres aberrations (entre autres) qui passent aussi sans remous dans la partie de bonneteau :

* Le "travailler + pour gagner +, gagner +", Bon, pourquoi pas...

Mais au final, si vous êtes locataire d'un HLM vous allez risquer de devoir le quitter ou de voir votre loyer être revalorisé suivant votre situation fiscale...

* Les heures supplémentaires non imposables...pourquoi pas...

Sauf que même si vous n'êtes pas imposable sur ces heures, elles comptent dans votre revenu et donc vous allez voir votre prime pour l'emploi diminuer, voire disparaître, vos allocations logement aussi, ainsi que votre prime de rentrée scolaire si vous avez un enfant scolarisé également.
f027380b43078f891c9d06a6c8b198fc.jpg

Combien d'autres aides se verront supprimer par ce seul fait de gagner juste un peu + ?

Lorsque l'heure des comptes arrivera on s'apercevra qu'on a travaillé + pour gagner moins.

Et enfin, nouvelle mesure qui en annonce d'autres  beaucoup plus globales : les distributeurs de meubles qui pourront ouvrir tous les dimanches. Le lobby CONFO-IKÉA a gagné annonçant le début des ouvertures généralisées de tous les grands commerces le dimanche. Ouvertures qui seront probablement votées après les municipales. Du travail en plus pour divorcer plus (mais pour moins cher, bien sur)... Quant à gagner plus ? On demande à voir...

C'est cela l'art du bonneteau. Vous choisissez un comparse pour pigeonner et embrumer le client et plus il mise, moins il gagne...

Le Village des NRV
sur une idée de martine

10:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (61)

13/12/2007

Supplique d'un modeste citoyen à l'adresse de Marie-Antoinette Lagarde, Ministre des phynances de notre bon Roi.



Votre Seigneurie,

J'ai lu, sur le Parisien du 24 novembre dernier, qu'à partir du 1er janvier 2008 les contrôles techniques auxquels sont soumis les véhicules automobiles âgés de plus de cinq ans seront bien plus sévères et comporteront des examens bien plus approfondis…

af5c6db64c8ea6d853bd94cb59e5209f.jpg

Les contrôles portaient sur dix points de sécurité depuis 2002, désormais dix-huit points seront examinés. Toute fuite d'huile intempestive, toute ceinture un peu fatiguée et des tas d'autres petits défauts conduiront invariablement à une contre-visite. L'augmentation du tarif de la visite, vu le supplément de temps passé, sera conséquent puisque la hausse serait de 30 %. Soit passer de 55€ à 70€… Et que de plus un contrôle technique non effectué est passible d'une amende de 90€ si d'aventure la maréchaussée diligentée par vos soins par l'entremise de la comtesse D'Alliot Marie s'avise de faire le tour du véhicule suspect.

J'attire l'attention de votre Altesse sur une mesure qui a particulièrement attiré mon attention et qui me consterne : les pare-buffles qui équipent certains 4X4 devront être homologués… C'est un terrible coup porté à nos amis riches qui risquent de s'exiler par millions de notre pays vers des contrées frontalières plus accueillantes… Et toutes autant dénuées de buffles.
fd4dcee8eb99f2865a32773e99be3f8a.jpg

Votre Majesté princière n'ignore pas qu'un tiers des véhicules du petit peuple est âgé de plus de 10 ans et que beaucoup de ces véhicules sont nécessaires à leur dur labeur quotidien. Vous avez donc compris que la sévérité de l'examen va placer plus d'une famille modeste dans un terrible et cruel dilemme ! Et en ce moment, l'argent ne court pas les rues… Que faire ?

Aussi Madame, j'en appelle au bon sens dont vous faîtes si couramment preuve dans votre immense sagesse et votre empathie ardente avec les humbles.

Je vous propose donc, de libérer une prime pour que nos petites gens qui n'ont pas les moyens de se racheter une voiture, puissent tout de même s'offrir un vélo.
Et, afin de parfaire la cohésion sociale en notre beau pays, je propose que vous autorisassiez ces Français modestes à adapter sur ces vélos un pare-buffles !
69ae64132094f57eadab4ce512ddd553.jpg

Ainsi, Français, riches et pauvres unis dans une solidarité patriotique, ne sentiraient plus de barrières sociales grâce à leurs pare-buffles, accessoires particulièrement utiles dans nos contrées.

Notre beau pays en serait tout ragaillardi et requinqué !

Je vous prie, votre Seigneurie, d'accepter la dévotion d'un petit citoyen médiocre et insignifiant.

Le village des NRV
by cui cui

12/12/2007

Le Jean-Foutre de guerre.

C'est l'histoire d'un de ces journalistes "people" monté au firmament simplement pour son insolence de surface mais qui une fois en hauteur analyse la politique par le petit bout de la lorgnette.


En dépit de ce que voudraient nous faire croire les médias, il y a plus important que le pétard mouillé médiatique que vient de sortir Ségolène Royal (celle qui chante avec Hervé Vilard "Capri c'est fini") et même pire que l'absence flagrante d'Enrico Macias (celui qui chante "Ah qu'elles sont jolies les filles de Sarkozy"), lors du voyage officiel de Nicolas Sarkozy en Algérie.

Il y a..... LA GUERRE....... la vraie, la prochaine.

Et ça, il le Sait ! 

Cet homme (appelons-le JM. A.) sait pourquoi il y aura la guerre, il sait contre qui et même, il sait quand. 

Pour transmettre son message au monde avant qu'il ne soit trop tard, il possède des armes de communication massives.

Il a une carte de presse qui lui permet d'intervenir sur tous les types de médias : presse, radio, internet, télévision.
Il a des sources de première main.
Il a une méthode infaillible : le martelage, argumenté sur son blog et assené à Canal+ « L'Iran aura la bombe nucléaire dans un ou deux ans ».
Et surtout au final, il a une logique imparable : L'Iran est dangereux pour la paix mondiale, la preuve on va être obligé de lui faire la guerre.

Alors, info ou intox ?
Analyse géostratégique de haut-vol ou arnaque à la peur ?

Devrons-nous attendre la prochaine émission de Julien Courbet pour apprendre tout ceci n'était qu'un énorme canular ? Si c'est le cas, il y a plagiat d'imposture notoire et avéré car d'autres nous avaient déjà fait le coup fin 2001, début 2002.

Le suspense n'aura pas duré trop longtemps, la bombe médiatique de JM.A. vient de faire long feu.

Boum.

Détonnant non ?

Le Village des NRV
by Nef

06/12/2007

Nicolas Sarkozy piège ses propres troupes

Il a été souvent attribué à Nicolas Sarkozy la stratégie du pompier pyromane.

La stigmatisation des populations des quartiers et cités sensibles constitue la pierre angulaire de la stratégie électorale de Nicolas Sarkozy. L'objectif étant bien sûr de se placer à l'opposé de l'angélisme supposé de la gauche. Soit. C'est de bonne guerre. 

L'instrumentalisation des fonctionnaires à des fins politiques est récurrente, qu'il s'agisse de fonctionnaires civils comme les RG ou militaires comme la DGSE. Mais le principe intangible régissant ces opérations a toujours été que la hiérarchie ne devait jamais "lâcher" ses exécutants. Et même si l'on peut se souvenir de la trahison des plus hautes sphères de l'État lors de l'affaire du Rainbow Warrior et toute la tartufferie qui a suivi, ce n'est pas une règle et les lâcheurs en ont payé le prix.

Mais comment qualifier l'attitude qui consiste à littéralement piéger des fonctionnaires pour que la communication publique colle aux desseins d'une décision ministérielle ? À organiser une rencontre publique dans le seul objectif de mettre ses propres troupes en porte à faux ? À humilier ses propres subordonnés devant des millions de téléspectateurs dans la seule intention d'asseoir son image ?

Je ne sais pas, je n'ai pas de mots.

Et si vous vous demandez pourquoi j'ai écrit ce billet, je vous demanderai avant de répondre de vous en référer à l'article qui l'a initié.

C'est ici, c'est sur Bakchich. 

 

José 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu