Avertir le modérateur

13/02/2008

Olivier Bonnet : le plumé de presse.

"Plume de Presse" est un blog que j'ai toujours apprécié lire, comme d'autres. Je ne partage pas toujours le fond des articles ni les opinions de l'auteur Olivier Bonnet mais, à l'instar de Sébastien Fontenelle (Vive le feu) ou Christian Lehmann (En attendant H5N1) entre autres présents en liens sur ce blog, le plaisir de la lecture a toujours été au rendez-vous grâce à une bonne dose de talent et une acuité à faire pâlir quelques barons de l'écriture.

De parti pris ? Peut-être. Corrosif ? Parfois. Pertinent ? Toujours.

C'est pourquoi il me semble nécessaire de manifester ici ma solidarité envers Olivier Bonnet.

Sur son dernier billet il annonce la suspension de son blog pour se consacrer à l'écriture de son premier livre : "Sarkozy, la grande manipulation - Dénonciation d'une imposture". On imagine assez facilement d'après le titre, bien sûr, mais aussi d'après le travail quotidien qu'Olivier nous a offert pendant près de deux ans sur son blog, de quoi il souhaite nous entretenir.

En écrivant ce billet je me suis demandé comment formuler un appel à la solidarité envers lui sans tomber dans la simple promotion de son ouvrage à paraître. J'ai renoncé à faire la distinction tant je crois que l'un et l'autre vont de pair.

Olivier nous informe de sa situation personnelle financière sur son dernier billet. Oh, j'entends bien venir quelques gros sabots... Que l'on sache toutefois avant de venir crier au misérabilisme qu'il n'en avait jusqu'ici jamais fait part à ses lecteurs.

Il y a plusieurs façons de soutenir Olivier Bonnet. Ceux qui le souhaitent et en ont les moyens peuvent effectuer un don via le bouton Paypal placé en haut de la colonne de gauche de sa page d'accueil. Il est aussi possible de souscrire à la pré-commande de son livre et pourquoi pas deux fois, un exemplaire pour nous et un autre à offrir à la bibliothèque municipale de notre commune ? Quant à ceux, malheureusement nombreux dans notre riche pays, qui ont peine à boucler les fins de mois, le relais de l'information suffira amplement.

Personne ne contestera que l'État s'est toujours plus déchargé sur les organisations caritatives du traitement du malaise social. Il serait dommage que les simples citoyens que nous sommes tous, à notre tour, nous déchargions de notre solidarité sur ces organisations qui bien souvent n'interviennent que pour les situations ultimes et oubliions que nous aussi pouvons faire quelque chose avant ces extrémités, chacun à notre mesure.

C'est aussi cela la politique. Imaginer un avenir à moyen ou long terme tel que nous le souhaitons ne doit pas réduire notre champ de vision. Être révolté par des reportages télévisés, par la misère du monde des antipodes, ne doit pas nous faire détourner les yeux de ceux qui sont proches de nous. En aidant nos voisins, nous investissons pour qu'eux aussi puissent aider les leurs.

Si nous lisons Olivier Bonnet régulièrement voire quotidiennement, pourquoi ne pas le considérer comme notre voisin ? Car c'est bel et bien aussi et prioritairement pour nous qu'il a écrit pendant deux ans et qu'il souhaite continuer à le faire, sous cette forme ou sous une autre.

Nous sommes nombreux à dénoncer des atteintes à la liberté d'expression, ne serait-ce pas la meilleure preuve de notre tolérance que d'encourager l'écriture, le cas échéant, de ceux dont nous ne partageons pas les idées ou les points de vue mais qui les écrivent avec talent ?

Olivier Bonnet n'est pas un plumitif. Il est aujourd'hui un plumé de presse.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu